Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
bien que
00:00:03
mesdames messieurs très heureux de vous retrouver après cette deux cette pause eux qui
00:00:09
nous a permis d'admirer la nature en environnantes et oui
00:00:16
il n'a pas pour le même très agréable donc
00:00:21
c'est parfait maintenant pour eux pour eux ou redémarrer bien nous avons un programme
00:00:27
extrêmement riche qui va vous permettent de chaux obligé
00:00:31
mais vous permettre aussi de choisir entre 3 possibilités
00:00:36
ja deux ateliers et tables rondes l'atelier en comment financer les entreprises de
00:00:41
montagne au mode de durable avec une belle brochette de d'experts
00:00:46
dont les possibilités de financement durable
00:00:50
7 cet atelier qui eux
00:00:53
dirigé par eux brune va dans le rose a lieu à l'étage
00:00:59
dans ce qu'on appelle ici le salon vers donc vous monter les escaliers
00:01:04
n c là que breguet a vous attend avec ses experts je pas tous
00:01:11
les cités ici mais eux ils les près d'elle voulait présentera
00:01:17
et l'atelier d'où lui qui s'intitule boire le café
00:01:22
créer des écovillages et les communautés durable avec des actions climatique
00:01:27
qui va être petit était préparé par eux fait maximum anne sylvestre
00:01:32
coigny mais aussi avec eux avec françois vue de les p.
00:01:35
f. l. oui j'oublie de dire qu'avec des arbres
00:01:38
osons la benjamine cas free de bloomberg new energy finance
00:01:43
qui à la merci de m et donc
00:01:47
cet atelier cette deuxième atelier loire café i'll
00:01:51
juste à côté dont la salle de gym donc celles et ceux qui veulent
00:01:56
si déplacer bien fiona eds est ici vous pouvez vous rendre
00:02:04
donc je souhaite d'excellents travaux sur trouvera tout alors pour avoir une
00:02:08
sorte de bilan pour eux de vos travaux eux ceci aura lieu
00:02:14
à eux 15 heures 45
00:02:19
mais ici dans la dont la grande salle la salle principale
00:02:23
on va s'intéresser à aux rapports entre culture
00:02:27
et nature en et culturelles nature un dialogue d'avenir alors
00:02:31
ça c'est le présupposé de notre intitulé
00:02:36
on espère que celle qu'à eux y'a plein de démission hâtives eux
00:02:42
autour de cette thématique qui se sont développés dont les milieu alpin
00:02:48
ces dernières années et eux pourront parler nous avons dédié aux pays
00:02:53
guère que les directeurs de la station touristique egleson démos et coordinateur un
00:02:59
les coordinateurs du meneur de jeu d'une
00:03:02
initiative extraordinaire qui s'appelle l'alliance
00:03:06
vont ils on parlera durant cette table ronde long à eux
00:03:12
jeanpierre nef un q. i. le syndic de rossini
00:03:16
un qui viendra nous parler des rencontres assigner un
00:03:19
aux majors dû commencer par elle pense que quand même un euro dame
00:03:24
voilà excusez moi sarah hébert quel chef de projet à la fondation
00:03:29
pour le développement durable des régions de montagne passion et qui viendra
00:03:34
vous parlez d'un projet spécifique qu'eux qui justement pile dans cette thématique contrenature
00:03:40
et culture pascal b. p. en comparaison peut si l'euro diablerets
00:03:46
le sculpteur cinétique qui a créé la diable bin
00:03:50
ici avec l'engouement des fameuses au rouge
00:03:53
de 10 no et puis qui aussi monter
00:03:57
un hommage parfait un museau et sympathique
00:04:01
à claude nobs à montreux et puis
00:04:05
jeanpierre prénom qui et directeur de culture valley
00:04:09
très impliqués aussi dans un ce dialogue entre nature et culture et puis l'homme
00:04:16
pour animer cette table ronde il faut sources locales donc après eux
00:04:21
florian à barbe de radio chablais bien en accordant sermon
00:04:26
originaire de la région du chablais rédacteur en chef de 24
00:04:31
heures à qui je cède la parole voilà bonne suite débat merci beaucoup
00:04:36
merci terry mercer avoua être eux d'être présent s cette
00:04:41
table ronde eux vont essayer effectivement d'avoir un panel
00:04:46
presque moitié entre eux entre les alpes vaudoises et valaisannes un tout petit peu
00:04:52
en majorité du canton de Vaud moi je peux moitié manière valaisanne
00:04:55
donc ça va on respecte presque le quota moitié
00:05:01
pour commencer à un large ou un
00:05:07
gentil qu'eux thierry meyer je laisserai aussi la
00:05:09
parole à un homme parce que j'aimerais peut être on commence avec vous monsieur f. a.
00:05:14
pas ce que vous avez une longue expérience si j'ose dire entre
00:05:19
eux avec eux entre la nature et la culture rosner ça fait
00:05:25
début des années 2000 je crois que vous avez commencer à organiser des choses
00:05:30
peut être appelé non avant de parler précisément des rencontres ce rapport comment helene
00:05:36
tout à fait alors tout d'abord bonjour madame bonjour messieurs voir aussi nerf serait quant à
00:05:41
eux en histoire assez long disons du tourisme culturel si je peux m'exprimer ainsi
00:05:47
comme vous le savez peut être le village abrite depuis 1907 6 ne pas être balthus
00:05:54
de son vivant de ne pas être le connu au monde un dans le peintre vivant peu connus au monde et puis
00:06:01
finalement c'est que lorsqu'il est décédé en 2000
00:06:04
un qui a eu véritablement prise de conscience locale
00:06:08
de laura et de tout ce qu'il a menées au niveau de la culture
00:06:14
localement alors c'est clair que la fondation balthus que peut donner en même temps donc sont donc son décès
00:06:20
et puis quelques expositions aux grands challenges c'est des expositions à ses
00:06:26
république averti comme connaissait balthus au monde a eu énormément de
00:06:31
gens qui n'est très loin cela concerne rendu compte
00:06:35
l'importance de ce que ce que ce nombre de personnes que vous avez placé auprès de la
00:06:39
culture et puis on peut dire qu'on a peu surfez sur la voie puisque très rapidement
00:06:44
il a eu une première manifestation organisée par des gens locaux par l'
00:06:48
office du tourisme local de l'époque c'était le royaume déjà
00:06:52
dans le royaume déjà à cette fête basé ça partait tout d'un tableau balthus calme même non
00:06:57
et puis il se peut inviter des descripteurs dans tout le village en fait
00:07:02
notre village sonne scène ouverte à eux se proposer des sculptures et autres oeuvres
00:07:08
correspondant aux charges finalement puisse aller à un succès énorme
00:07:13
en tout cas la première édition par rapport à des sculpteurs ailleurs connu qui s'étaient inscrits pour venir
00:07:19
pour venir présentée lorsque tu aussi nière c'est aussi
00:07:22
le fonds de concours et puissance cette première
00:07:26
ce premier concept offert pour tout le village jouvet eux assez différents artistes
00:07:32
qui a été après eux poursuivie notamment aux parvenu manifestation
00:07:37
que très bien marché où les 4 édition
00:07:40
la cinquième malheureusement éplucher nouveaux signataires mais les montagnes
00:07:44
neuchâteloises altitudes plus 1'000 le festival de photographie
00:07:49
où là aussi vous pouviez rentrer dans différents bâtiments du village les chalets du 10
00:07:55
7 dixhuitième siècle indivis rouge aussi à l'extérieur et c'est vraiment ce concept
00:08:00
de se promener en fait de tout le village qu'
00:08:04
avait pu était mis au point avec ses différents festivals
00:08:09
accord merci vous madame hubert
00:08:12
vous avez eux aussi
00:08:16
différentes or manifestations dont ont
00:08:20
donc vous occuper donc
00:08:23
vous avez la charge vous avez envie de passer quelques images et peut être de nous raconter un peu
00:08:29
cette aventure on en images est décalé pour que le public puisse bien voir a.
00:08:36
alors j'ai effectivement à la fondation enfin pas pour mission de
00:08:42
sensibiliser en a envers toutes les séries revient avec le développement durable
00:08:47
une dénomination c'est de sensibiliser la population les décideurs à au défi de la montagne
00:08:53
0 un 2014 un an à lancer un nouveau programme qui
00:08:58
s'appelle ses martin pour assister à une bonne vingtaine hart
00:09:03
et c. un projet qui fait le pari de toucher les gens autrement patent et
00:09:09
tous les techniciens et scientifiques quant à eux parlent plutôt à la tête
00:09:14
ah et puis l'annonce qu'on avoue lycées essayer de toucher le coeur de toucher l'âme des gens en travaillant avec la
00:09:22
l'intérêt à des artistes et en particulier avec des photographes accès unix qui disait k. les
00:09:28
artistes à la capacité de réveiller dans les autres examens la force de l'action
00:09:34
et puis c. ses paris la confère avec ce programme a peut être que j'explique un peu
00:09:39
toutes alors comment ça fonctionne qui quand on regarde avant à la raison injection visiblement peine on
00:09:44
peine à retrouver un excellente présentation à la c'est la présentation je crois
00:09:49
monsieur le monsieur alors peutêtre à un très concrètement comment ça se passe en quelques mots
00:09:55
en travaillant essentiellement avec des artistes qui viennent d'autres pays vu entendu ou d'un
00:09:59
des pays en développement qui sont accueillis en résidence en suisse pendant 3 mois
00:10:04
et qui travaillent cyril thématique actif et le changement climatique
00:10:08
la gestion de bureau la biodiversité aussi la migration
00:10:12
à la fin de la résidence ah ah en fait
00:10:15
il a réalisé l'exposition avec leurs séries photographiques
00:10:19
à et autour de cette exposition paris exposition faites nous offre
00:10:23
l'opportunité de créer le dialogue avec le public
00:10:26
à les aider à échanger sur ces défis de la montagne
00:10:32
un en passant par un autre chemin en passant par le chemin de l'émotion vraiment
00:10:37
et puisque j'ai aussi intéressant c'est que les expositions confer ici en suisse a
00:10:41
ensuite elles partent dans le pays d'origine de l'artiste si un artiste péruvien qui vient ici va en fait
00:10:47
d'exposer fois ici une fois à dans son pays d'origine qui permet ainsi de créer des liens
00:10:52
entre les régions de montagne qui finalement a imprégné d'une problématique
00:10:57
même si souvent et les pays avec lesquels on travaille
00:11:00
à un des problématiques qui sont encore bien plus fortes que celles qu'on peut vivre en suisse
00:11:04
je crois qu'on a retrouvé à mon avis images ajouter juste et 3 la petite sélection c'est pas
00:11:10
toutes les photos qui sont là mais voilà quand on parle de photographie la mieux céda était démontrée
00:11:15
a. a. à les rendre agréable qu'un accès à un photographe du
00:11:18
pérou qui a travaillé sur un la fonte des glaciers hello
00:11:22
elvis qui l'intéressait said il part à ces territoires à la limite entre la glace et la marraine
00:11:29
qui pourrait bien paysage triste fin valdemar laval acide en appui co s'intéresser à lyon
00:11:35
alors tient dans les 10 ans un symbole dévie un actif tellement précieux qu'aujourd'
00:11:40
hui en avez on a toujours veillé avec gardien davis pour t'aider
00:11:44
veillez sur cette précieuse ressource et puis la poussée très loin son idée
00:11:48
de transformation du paysage classés en prenant des pierres sur les glaciers
00:11:52
dans les transpose en 21 un 21
00:11:58
les vieux totalement artistique je la suisse regardez les photos des rebelles
00:12:41
un deuxième photographe que vous connaissez peutêtre qu'un photographe de suisse romande
00:12:45
quand internaliser ces dernières années 5 hermann disait rendu au pérou dans les indes
00:12:50
il raconte l'histoire du vide et 120'000 habitants qui
00:12:54
confrontés au risque à des débordements d'un lac glaciaire
00:12:58
et il raconte l'histoire de cette communauté qui confrontés quotidiennement à ses risques et
00:13:03
qui sert de essaye tant bien que mal de gérer ces risques
00:13:56
voilà les troisièmes cet ami avaya val kann qui vient d'un membre élite
00:14:00
expose actuellement dans la valette quand chacun aérienne et lui il a
00:14:06
et s'il a parlé de londres en projette à dans nos actions
00:14:11
à qui ont toujours un impact sur la nature d'un produit quand on se place au soleil en projette une ombre et
00:14:17
par analogie à toute action quand mann a un impact sur la
00:14:20
nature qu'elle soit un réel city locale soit catastrophique
00:14:25
4 s. et photographie avril ont été amenés à nous poser des questions sur nousmêmes
00:14:30
à associer sur ses actions et piano poser la question estce qu'on est capable
00:14:34
de se confronter à ça et puis peutêtre a décidé d'agir autrement
00:15:33
voilà c'est un tout petit aperçu à j verra pas
00:15:37
tout à fait hommage en présentant les photos comme ça
00:15:40
j'espère que je gare ajout d'un geste et envie à pallier les vaccins toutes sur le site internet du programme
00:15:47
et pis pour vous montrer canal et à la diversité des regards qui peuvent
00:15:51
être apportées sierra sur une thématique aussi en fonction du regard culturelle
00:15:56
je pense qu'à un projet artistique comme celuilà un fatih là c'est peut être que nous amène là aussi c'est
00:16:02
l'exigence incertain malin de prendre le temps de s'arrêter
00:16:07
respirez à ressentir une émotion qui peuvent pousser à réfléchir et à voilà j'espère que ces
00:16:14
photographes inspire sa défaite de s'arrêter une fois de prendre le temps et penser autrement
00:16:19
juste une petite question ces artistes alors que son président ça pour eux pour
00:16:25
penser ce travail pour l'pour le faire après vous les exposés voulait exposer vos
00:16:30
alors en aval et en a 3 résidences différentes et nos prochains ou à une
00:16:35
information châteauneuf sincère et une belle main dans la valette pencha en cassant exposés
00:16:41
l'aspect l'exposition à chaque fois dans chacune de ces 3 villes la prochaine aura
00:16:46
lieu au théâtre décroche tendant la main dans la galerie des très aboutie projetant
00:16:49
et en même temps un partenariat certains avec le festival images d'un crime de haine aux installations sera
00:16:55
un festival images et prononça un joli succès parce que c'est un des ambitions quant à
00:17:00
c'est de sortir des espaces artistiques pour aller dans l'espace public
00:17:05
estce qu'on sait que c'est comme ça qu'on va pouvoir toucher à aller plus vite possible à un
00:17:10
an et aussi au coeur du village et le parti l'exposition à l'intérieur et l'autre extérieur
00:17:14
ainsi en a fait la même chose cette année un exposé parti dans l'air et au centre ville et parti dans une vie
00:17:20
puisqu'on va essayer de faire un maximum d'un futur c'est de sortir dans l'espace public pour toucher un maximum de gens
00:17:27
on artistes parmi nos pascal p t on a
00:17:31
eu un échange pour préparer à eux c'est cette
00:17:34
conférence à eux et pour parler un petit peu de ce lien entre eux entre nature et culture
00:17:42
alors je vais peutêtre avoir l'avis de l'artiste sur ses autres par ce que vous avez parfois
00:17:46
un regard assez critique sur ce qui peut se faire dans certains endroits vous parliez de votre visite
00:17:51
à moitié vous aviez été assez dubitatif par rapport à certains europe
00:17:56
expo ces photos là elle vous par vous sentez le travail derrière ce
00:18:01
seul ou ça vous paraît du ce que vous me disiez du parfois foutage de gueule
00:18:07
nord alors tout à fait là on voit dans ces photos ya vraiment du travail
00:18:11
et c'est un des thèmes que j'aborde assez souvent avec l'art
00:18:16
c'est que je fais un art l'art cinétique ça demande beaucoup de travail éparses qu'eux évidemment
00:18:22
faut travailler la matière faire que les choses tournent et ça fonctionne je sais pas juste un peu
00:18:26
peinture combattant sur une toile et puis il est vrai que faite è n f repris j'
00:18:33
aime bien cette france de thomas sadisme qui disait que le génie ces 10% d'inspiration
00:18:39
et non en pourcent de transpiration alors que vous parliez
00:18:43
de l'exposition qui m'a laissé dubitatifs
00:18:47
c'est gentil de dire comme ça c'est moins drôle que dubitatif
00:18:52
pas ce qu'on va voir j'ai beaucoup évidemment l'art
00:18:56
dans la nature et des parcours et je suis spécialement à l'
00:18:59
aise maintenant pensent que le syndic de rossini et aussi
00:19:05
de leysin et les deux ont fait l'exposition qui et compréhensible par le
00:19:10
public et qui expose énormément d'artistes vont voter de travail le public
00:19:17
en fait ce qu'on aimerait faire canton Vaud installe de l'art dans la nature c'est le public se déplace
00:19:24
que le public viennent chez vous si c'est juste pour faire plaisir aux artistes et en fait
00:19:29
dans certaines expositions on se rend compte que le public ne comprend rien estimait
00:19:35
voilà j'ai vu de mes yeux vu l'installation s'est dit carton
00:19:39
banane chiquita à moitié pourrie qui sont entassés à l'entrée du village
00:19:44
depuis cette installation c'est une caravane qu'ont été cherché la déchetterie
00:19:49
on peut un côté envers un en rouge en bleu et
00:19:52
puis on a alors les gens ne comprennent pas et
00:19:58
c'est peut être un conseil ou tout comme celle envie que je
00:20:01
sais que quand vous quintilien des expositions qui se font
00:20:05
dans la nature ou dans les années à l'extérieur des galeries et musées
00:20:10
c'est ce qui serait chouette c'est que ce soit accessible au public cette équipe
00:20:15
a des gens qui ressortent de lances disant vaton apporte le gamin arrive à
00:20:19
à faire ce truc là vraiment les deux expositions eux qui sont représentées ici d'accord tout
00:20:25
les artistes qui sont venus chez vous il a beaucoup travaillé derrière ce qu'ils ont fait
00:20:29
on imagine le lézard je pense que tout le monde a vu le lézard en blanc qui a
00:20:35
juste au départ de la montée pour modérer ses dessins un travail que quelques superbes de réflexion et de travail
00:20:41
et puis aussi chose que je trouvais sans penser que puisqu'on
00:20:44
parle d'art et nature j'ai retrouvé de france de philosophie
00:20:48
qui s'appelle maurice blondel étant des artistes la définition de l'artiste
00:20:53
c'est l'homme incarne un repli des fabricants quelque chose que la nature ne fournit pas
00:21:00
et justement ces 5 chouette la voiture on sait ce que nous fournissons
00:21:03
en beauté et tout et la voilà l'homme plutôt que
00:21:07
d'amener de la destruction des choses moche vous pourvoir à la télé
00:21:11
il amène quelque chose un petit peu un petit plus que
00:21:14
ce qui fait que les gens viennent dans la nature et qui sont bien éventuellement il peut avoir aussi un sujet de réflexion
00:21:22
et peutêtre aussi une petite idée c'est que commandait dans la montagne
00:21:29
on aime tous la montagne en serait pas là et l'art dans la montagne i. qu'il a plusieurs
00:21:37
artistes qui se disant on avait discuté un petit peu ensemble en 6 ans et quand on voit des installations
00:21:43
skills futur ici qui peut être sans enfants à démanteler
00:21:48
pourquoi ne pas utiliser des pylônes on les laisse où ils sont et puis enfin concours d'idées rendement des artistes de faire
00:21:55
les propositions et je vous garantis qui va y'avoir des éoliennes ou des choses ou des décors
00:21:59
ur des choses monumentales comme ça qui pourrait garder le souvenir
00:22:04
des installations qui a existé et puis en même temps c'est pas foutu à la poubelle
00:22:12
merci jeanpierre fabre allant des suggestions comme ça vous par
00:22:16
eux comme monsieur étaient eux proposent de récuser un patrimoine
00:22:21
qui vit sont aujourd'hui beaucoup effectivement d'installations de remontées mécaniques que ça soit
00:22:28
sur terre vaudoise au valaisanne d réutiliser en tout cas peut être temporairement
00:22:34
en attendant qu'elles soient démantelées et en faire un projet artistique c'est quelque chose qui pourrait s'inscrire dans votre démarche
00:22:41
oui alors souscrit ce qu'on trouve intéressant ou du côté des éléments
00:22:44
népalais seul c'est de jouer avec histoire de jouer avec le patrimoine
00:22:48
donc moi je dis souvent que le valais connu pour être le
00:22:51
vieux pays avec les traditions que l'on connaît les scandales aussi
00:22:55
et puis on met en avant si le nouveau pays c'est à dire le
00:22:57
pays du 20 et unième siècle qui aussi contemporain je montrerai ensuite quelques images
00:23:02
si on peut faire dialoguer cette tradition ce patrimoine avec des
00:23:06
réalisations contemporaines 15 réglé en territoire tiendrait liée au terroir
00:23:10
que les artistes peut ensuite sublime et comme il le souhaite bien ça peut donner des réalisations forcément intéressantes
00:23:16
alors peutêtre qu'on le ferait pas sur toutes les installations à démanteler
00:23:19
bien incertaine qui valent sans doute la peine de travailler utilisés
00:23:23
on a des différences à olivier mer qu'un travail récemment sur des installations
00:23:27
de ski toujours hanté mécanique paris enfin un projet artistique remarquable
00:23:32
qui nous montre que le résultat dans la nature d'installations qui ne sont plus utilisés
00:23:37
qui pourrait l'être à nouveau et là y'a un regard qui apportent et comme le disait sarah hébert unes réflexion
00:23:43
qui peut être agir ensuite pour le conserver ou pour faire autre chose
00:23:46
par rapport à ce patrimoine si l'on veut relativement contemporain
00:23:50
à regarder puisque les diapositives sont là un peu les projets
00:23:55
que vous que vous mener à eux sur le valais
00:24:01
voilà j'ai choisi quelques images de par hasard ça illustre deux je pense bien la thématique du jour
00:24:06
le valais a été au donneur deux du salon du livre cette année en
00:24:10
2018 ans avait déjà préparé cette présence avec présence de
00:24:14
2017 et slogans ses valets la culture par nature donc on
00:24:18
essaye d'année et de la culture et de la nature sur soustend
00:24:22
donc le salon du lycée 87'000 visiteurs et 5 jours de salon pour l'édition qui a eu lieu
00:24:28
nature culture et puis cette femme que ce petit jeu de mots si on veut pour montrer qu'
00:24:31
en valait la culture et les partenaires liés par essence partout quel dialogue avec la nature
00:24:37
donc jouant ce premier exemple qu'un exemple il dort d'une certaine manière pour faire
00:24:41
le lien avec la table ronde ici vous voyez la seine
00:24:43
et la librairie et si on passe à l'image suivante on a vraiment essayé de montrer aux gens ce que le valet de meilleur à offrir
00:24:51
et c'est dans ce dialogue nature culture que les produits du terroir que ce
00:24:55
soit les vins que je vois les fruits que ce soit des objets
00:24:58
particuliers vous voyez derrière la personne qui au bas est aucune sérieux d'objets
00:25:02
protégés par des créateurs qui reprennent qui joue avec les clichés du valais
00:25:07
notamment la raclette pour eux pour le citer et on aime mélanger ça et on aime le présenter
00:25:13
et si je dis ça c'est parce que les visiteurs ont tout de suite accroché c'est
00:25:15
à dire qu'ils ont été appâter ils sont venus naturellement à soustend à notre approche
00:25:20
et nous ont témoigné vraiment la reconnaissance et l'envie de découvrir ce valet
00:25:24
là eux aussi et puis dernières images sur ce projet la
00:25:29
voyez ici nicolas bidault directeur de présence suisse qui a été invité à venir ce petit livre le
00:25:36
livret de la raclette réglementaire en fait on ne
00:25:41
salon duit donc on part du livre ce livret
00:25:43
et en fait il présente les 10 ou léonce commandement
00:25:47
du bond oracle heure alors évidemment on joue on détourne
00:25:51
et on crée aussi une sympathie vont rebondis sur le simple la sympathie de dessous plaque la raclette
00:25:56
vous voyez ici le racket à fonctionner deux heures durant
00:25:59
le salon présent génitaux cola guido infortuné par des artistes
00:26:03
ce projet était monté par le pape festival qui a demandé à des artistes
00:26:08
de travailler ces fous raclette alors certains sont sur des guitares électriques d'autre sont comme celuilà
00:26:14
ils ont aussi enregistrer les sons de la raclette côté remix et en musique electro
00:26:19
et ça donne des concerts d'électrons klett dont rien qui peut le dialogue
00:26:23
qui à eux par rapport à la question de avant tradition et modernité
00:26:27
evidemment quand on a un ambassadeur comme nicolas bideau qui utilise et émile guimet un
00:26:32
qui utilise cette approche du valais pour représenter la suisse à l'international
00:26:37
bien l'électronique let c'est un événement qui a été monté aussi
00:26:40
à plongeant dans les cérémonies qui ont précédé l'ouverture des jeux
00:26:44
donc il faut imaginer de la musique electro daira classeurs et en avant la musique si j'ose dire que ça se défend
00:26:50
patins à roulettes en fait toutes les versions possibles et imaginables donc cela on joue le jeu des produits du terroir
00:26:57
nicolas bideau art à clore ce petit m'enchante que vous avez sur poignée l'objectif est un
00:27:03
jour de le faire porter par federer ou d'autre voilà c'est petit clin d'oeil
00:27:07
et puis si je pas juste aux images suivantes orléanais plutôt en outdoor et enjoint la discussion d'avant
00:27:12
on a quantité manifestation qui joue avec le territoire 6'004 la triennal d'art contemporain qui
00:27:18
s'est tenue à relais du grand saint bernard à martigny vous connaissez sans doute ce relais
00:27:24
100'000 visiteurs par mois sont des gens qui viennent qui ne
00:27:27
demande rien en termes d'art et d'art contemporain
00:27:31
qui vont découvrir autour de la promenade du lac donc si un
00:27:34
événement passé bien des oeuvres des oeuvres qui dialogue avec eux
00:27:38
voyez ce désir de culture de nature ce désir de sport ici on peut interpréter comme ça
00:27:44
avec des oeuvres très lié au territoire d'autre pas du tout avec des artistes de les vallées de suisse et à
00:27:49
l'international donc on aime beaucoup jouer avec le territoire c'était le cas en pleine mission passa d'images suivantes
00:27:56
missions et sur les eaux de verbier un sentier s'appelle 3 des sculptures
00:28:00
été mis en place par les personnes celles qui thomson qui n anglophone il envoie
00:28:04
le lien entre le territoire et puis les gens qui regarde ce territoire là
00:28:09
moi ça m'a tout de suite fait penser aux donc cette année les enfants à l'écran coupe un petit peu mais ça m'a fait penser aux murs d'hannibal
00:28:16
si un site archéologique et fouillé dans cette région la et l'éléphant ici
00:28:20
regarde dans cette direction le bail coeur alors là c'est un montage
00:28:23
avec le dôme effacées par un montage est mise en scène plutôt mais c'est un sentier qui
00:28:28
a lieu sur les eaux de verbier qui dialoguent véritablement avec le paysage avec le territoire
00:28:34
et puis la dernière image je de l'eau un
00:28:39
ya pas de dernières images et de la dernière image
00:28:42
c'était un festival à un nouveau départ le pal spécial s'appelle la requête eux ils organisent d'un
00:28:48
festival de musique et en extérieur au pied du barrage de mon voisin c sur une oeuvre d'art
00:28:53
9 de michael reicherts et en fait ces décès minimaliste on est
00:28:57
très proche de la nature avec le minimum d'équipement
00:29:00
et cette année c'est un carton absolu cet événement la sur une journée en fait 1'000
00:29:04
400 personnes sont venues pour manger de la raclette avait romane parlant ce qui était
00:29:09
là ou là comme ça pas trop fassions celles avec lesquelles la et puis un
00:29:14
certain nombre de personnes qui sont les pour vivre ce moment en aidant la nature
00:29:18
on déguste des concerts particulier assez admis psychédélique éclectique
00:29:22
dans un univers qui ait vraiment univers
00:29:25
contemporain et l'envie l'expérience touristique circulant dépasse fait de manger de la raclette
00:29:30
peu d'écouter un concert mais tous ensemble et on sublime la chose les gens
00:29:34
qui ont participé à ces événements et en garde un souvenir assez extraordinaire
00:29:38
et ensuite et le partage avec d'autre que je vous en direct sur les réseaux sociaux avec
00:29:43
leurs amis voilà pour quelques éléments de ce que peut être le valais entre nature et culture
00:29:49
je vous invite sur notre site internet culture et les points ch elle était chargée cette brochure
00:29:53
et avec votre smartphone vous pourrez vivre en 3 d. en réalité augmentée
00:29:58
ce ne sont pour nous les arts la culture en vallée
00:30:01
on vous en dis pas plus ouvert et ça vous saute à
00:30:03
la figure eux ont son image merci monsieur pierre vous
00:30:10
vous êtes dans une nouvelle aventure qui a commencé à
00:30:13
quelques oeufs quelques semaines à eux avec la volonté là
00:30:17
aussi peut être utile à aborder l'aspect commercial des choses
00:30:22
c'est à dire que oui c'est poursuivi ni
00:30:25
la nature qu'on joue avec la culture des c'est aussi quelque part pour rentabiliser le lui offrir
00:30:32
de nouvelles port d'entrée aux touristes alors bon j'aimerais pas entamer la l'échange comme ça
00:30:38
estce que je préfère venir à la jeunesse des choses eux tout ce qui a
00:30:42
été dit je le partage et puis on voit que y'a vraiment des biens communs
00:30:46
pour moi la jeunesse des choses c'est que cette terre et nous a été offerte pour de l'être humain
00:30:52
l'être humain et quelque part eux le numéro un sur cette terre
00:30:57
j'ai fait des études de théologie donc un parcours très atypique où j'aurais pu partir dans plusieurs directions
00:31:03
c'est être eux aussi là l'origine en fait de d'avoir 1'000 naissance à un concept comme ça
00:31:08
ce que je m'intéresse beaucoup à l'humain aux valeurs des humains et de ce que peuvent exprimer donc on a déjà dit tout à l'heure que
00:31:15
l'humain en mariant l'humain la nature on peut faire ressortir des choses incroyables
00:31:20
et puis c'est cellelà d'abord que sorti le
00:31:22
long vis de d'aller écouter découvrir des personnes
00:31:27
qui ont des grandes valeurs interne et puis après eux d'aller mettre en
00:31:32
valeur une région dans laquelle j'ai grandi et que je suis né
00:31:35
et comme si quelqu'un de très dynamique audacieux prise de risque je me suis dit ah
00:31:41
il a toujours des choses encore eux affaire à mettre en place donc c'est cela
00:31:44
qu'à partir de l'idée du truc et puis après eux pour moi
00:31:49
voilà si on part du principe que cette terre et nous a été
00:31:52
mise à disposition se dire qu'un artiste géant derrière tout ça
00:31:56
puis cet artiste b nous a permis à nous êtres humains d'avoir des graines d'artistes aussi en nous
00:32:01
pour pouvoir mettre en valeur que sont les oeuvres de voir des papillons des
00:32:06
des belles montagnes de voir des poissons magnifique etc des déserts et tout
00:32:11
et puis en partant de là bas je me dis qu'on ait inspiré donc on est inspiré on a des idées qui
00:32:17
nous viennent et puis ses idées en les mettant en commun les uns avec les autres on peut arriver que des projets intéressant
00:32:23
qui peut être bénéfique à tout le monde et compris au tourisme et donc à la après aux finances comme
00:32:28
je disais tout à l'heure de faire venir des touristes et c'est bien pour tout le monde
00:32:32
donc voilà la finalité service la rôle en tant que directeur bien sûr
00:32:36
c'est clair et derrière tout ça y'a des valeurs
00:32:39
et puis je pense que ces valeurs qui font marcher on pourrait faire un projet identique
00:32:43
visuelle sur un flyer et tout ça ne tient pas dame derrière ces pas des
00:32:47
personnes qui partagent des valeurs c'est un projet qui sera vite dégouté détesté par ce
00:32:51
qu'on sente irakiens que l'argent derrière et c'est vraiment pas le cas
00:32:56
pour moi on peut si on fait des belles choses ça découle automatiquement a du succès puis le succès peut être d'attirer
00:33:02
des touristes pour visiter comme l'indique le tableau monsieur percé c'
00:33:06
est que si les choses plaisant on ira on parle
00:33:09
autour de nos clients en présence des places peutêtre voir d'ailleurs aussi je crois
00:33:15
vous amenez avec vous quelques images à eux de cette manifestation qui a débuté appelez
00:33:21
nous donc la réflexion les pas parti de rien du doyen toujours pour moi des
00:33:26
des graines qui gèrent les biens après sur ces germes dans son entretien peu développé
00:33:30
donc on a une expérience déjà avec un ancien animateur qui
00:33:34
avait aussi c'est cet esprit créatif et artistique
00:33:37
qui avait fait venir de 3 artistes pour faire cette fresque qui avait eu d'ajournement puis ébriété allait
00:33:44
et à partir de la baie ancien dit en se réunissant à plusieurs
00:33:49
de notes d'eux pour faire une équipe qu'on pouvait monter un concept auto ça et puis faire
00:33:55
parler sortir un message en plus des offreurs donc on a chaque fois des textes au pied des oeufs
00:34:01
le client qui représente un fil rouge surtout de ce qui est de l'
00:34:05
histoire des légendes de ce qui a pu se passer avant de
00:34:09
de d'un regard qui nous observons que nous on observe la nature et qui nous
00:34:13
eux qui n'ont qu'à titre d'un oeil un peu voilà triste de voir que
00:34:18
peut être que l'humoriste plan qui fait des choses défaut pas très correct avec la nature
00:34:22
mais je pense que l'être humain il a la même un équilibrer les bons alors à l'origine
00:34:27
et à tout moment salutaire qui disait que si la fin du mandat et pour demain ils entraient encore un a aujourd'hui
00:34:33
moi chassé de cette philosophie de me dire qu'eux malgré si les choses ont mal l'être humain est capable de tout
00:34:39
temps de se relever descendre puis de faire des choses belle voilà donc un peu le résumé de l'âme d'alliance
00:34:47
et qui d'ailleurs politiquement veut dire soleil et le soleil saucisse qui fait germer les choses donc voilà vous avez mené donc
00:34:53
elle que quelques images oui alors je veux je souligne sépare un best of hein ça c'est juste de
00:34:59
ya pas de coups de coeur là derrière cet outil de toutes les oeufs sont bonnes
00:35:03
mais j'ai surtout sur la sélection par rapport à des belle qualité d'image
00:35:06
donc là on et au sommet de la bernoise avec un artiste qui ben non la sculpture
00:35:11
et détails pour eux en utilisant du bois et du foin ou de l'appareil
00:35:16
et puis représente la donc une famille géant à l'origine on sait que l'homme était 3
00:35:21
fois plus grand que maintenant on ne peut être admettent 53 mètres minimum pour les lena
00:35:26
donc l'évolution avec aussi on a dit simmel assassin bon retour
00:35:30
un clin d'oeil aussi a peutêtre des gens qu'ont disparu
00:35:33
et qui observe l'époque actuelle donc là aussi un message derrière en
00:35:36
plus un paysage magnifique 0 un artiste qualité après eux lasser une
00:35:43
oeuvre qui a été pris surtout de nouveaux si pour montrer un
00:35:46
autre type de paysages on a l'intérieur d'une forêt
00:35:49
les forêts représente beaucoup d'histoires avec eux toutes que les gens qui se passe dans les forêts
00:35:55
et je trouve que c'est assez représentatif aussi avec un dragon avec vous livre
00:36:00
et qui apparaît beaucoup dans dans certains récits anciens ensuite 11
00:36:07
change de nouveau de décors là on se trouve sur un lac a lieu en
00:36:12
pour moi c'est un clin d'oeil aussi aérien non bague
00:36:16
qui est caché pour rester comme où est la bougeait pas
00:36:19
mais pour moi c'est aussi à un artiste derrière par saint photographe car aussi apprendre cette photo
00:36:24
des oeuvres d'artistes et stopper à aigle avec eux un radeau d avec des îlots flottants
00:36:30
et puis si le ou sont en sont justes et des grillage de paul
00:36:35
qui sont légèrement vernis et pour eux justement jouer avec eux la lumière
00:36:39
et je trouve vraiment que cette photo elle représentait une beauté et puis
00:36:44
une espèce d'eux de fantômes de loups on parle beaucoup
00:36:49
on les rendezvous en les décrit comme l'horreur où un patient
00:36:54
et puis là bas ils sont comme discret et disparaissent avec le soleil suivant comment il était
00:36:59
voilà certaines belles images aussi que je voulais montrer ça et puis il la quatrième donc je vais t'en a
00:37:05
parlé tout à l'heure donc ça lézard qui se trouve dans encore dans un décor lasser les vignes
00:37:10
césar il habite levine physiquement il ayez caché discrètement par eux dans cette face
00:37:16
et puis je trouvais que c'est intéressant de faire ressortir eux au travers de nouveau un artiste
00:37:21
des murs qui sont pas ceux qui sont les murs traditionnel on aurait pas voulu trouver
00:37:26
touchée par sa représentent un patrimoine mais par contre là c'étaient des murs très béton
00:37:31
et puis par dessus ça d'avoir une fresque comme ça fait ça donne l'impression de d'écailles qui ressortent
00:37:37
qui joue aussi avec une la luminosité et eux qui voilà les 4 oeuvrent ensemble à donne vraiment l'
00:37:43
âme de du projet alliance avec un lien entre la montagne finalement tout à fait merci de
00:37:50
rappeler peutêtre monsieur f. nous raconta tout type de la suite de votre aventure parce qu'effectivement
00:37:58
plus 1'000 bah c'est un succès comme acompte qui vous a parfois
00:38:02
débordé eux au niveau des infrastructures un succès comme un succès
00:38:09
c'est difficile à financer aussi pour eux pour une petite commune comme avant tout est parti sur
00:38:14
eux sur une nouvelle aventure oui alors tout à fait donc altitudes plus 1'007 un
00:38:21
festival eux que l'on voulait pérenne reste bien à
00:38:26
eux et puis c'est vrai que c'
00:38:28
est cette même pour des questions financières que le festival manager partir ailleurs peut être un jour
00:38:33
viendra mais on s'est vite rendu compte que c'est très important qu'en matière de quelque
00:38:37
chose et puis on fait c'était organisée cette année on espère sera aussi bien un
00:38:43
rencontra aussi nière va finalement ce qu'on a voulu se maintenir ce concept parce que c'est
00:38:49
vrai que ça ce concept déjà de faire voir des artistes au sein du village
00:38:55
dr cinéaste quelque chose très importante dialogue dans la vie avec les photographes parce que la photographie
00:39:02
quelques jours très fort aussi avec la nature et que le patrimoine architectural locales doivent savoir que
00:39:08
ross inhérent à un village très préservé avec des bâtiments de grande richesse
00:39:13
et puis cela concède il faut absolument qu'on maintienne ce
00:39:16
concept qui fait cancan dialogue entre les artistes et elle village
00:39:23
et cela que cette idée de rencontra aussi nière ait connu
00:39:26
puis là c'est vraiment intéressant pour nous parce que ce conseil soit mis en avant finalement d'ailleurs
00:39:34
ce que ça veut dire rencontra aussi nière b le spectateur au touriste pour rencontrer les artistes
00:39:40
mais aussi les artistes qui rencontrent les artisans notamment de rossi guère du pays dans
00:39:47
et puis ça c'est quelque chose de très fort parce que vous savez
00:39:49
qu'on est aussi le pays nos cultures amène agriculture encore très fortement
00:39:55
on a des gens qui font des magnifiques produit on a le découpage en
00:39:59
on a toujours eu ce côté artistique aussi dense dans ces régions
00:40:03
notamment nos chalets un achat de dents de scie ferme du dixseptième et dixhuitième siècles
00:40:09
sont richement décorés et son financement des oeuvres d'art en tout cas pour nous
00:40:14
déplacer du commerce que l'on peut aussi faire dialoguer l'artiste aujourd'hui l'artisan
00:40:20
et puis là aussi un lien avec balthus presque balthus quand ils arrivèrent aussi nière illimitée
00:40:26
comme le prix par la magie du grand chalet bâtiment quelque peu chrome
00:40:31
les chalets tout l'arc alpin était énorme et puis il se sentit vous
00:40:36
payez par ce bâtiment il disait luimême il a très grand respect
00:40:40
pour les artisans les constructeurs de savoirfaire et puis cela où
00:40:44
finalement rencontra aussi nière c'est de trouver le
00:40:48
le jeu entre eux jusqu'où va l'artisan artiste
00:40:52
passe ça aussi ça monte ça s'intéressant
00:40:54
par ce qu'on a des artisans et encore aujourd'hui qui sont des artistes
00:41:00
et puis y'a vraiment ce respect mutuel moi j'étais assez surpris
00:41:04
pense que passe finalement on se rend compte que les artistes qui sont exposés aux signataires de
00:41:09
ce pas sculpteur sont aussi des journaux mais eux notamment à genève et aux autres
00:41:15
ont été euxmêmes subjugué par le par la beauté du site et le savoirfaire local et puis
00:41:21
de l'autre sans souci et ben les gens locaux qu'on va visiter notamment ses
00:41:26
ses ciseaux ont aussi pris on s'intéresse ce plan on se prend donc je puisse
00:41:32
as vraiment quelque chose je pense qu'on doit jouer aussi pour pouvoir faire
00:41:36
visiter c'est vrai qu'on a on avait très belle région
00:41:39
valley et que les préalpes vaudoises les abondance dire on
00:41:44
a on a beaucoup de choses à faire visiter on a pour le pays dans l'eau et à cette authenticité à
00:41:49
mais des fois s'il manque quelque chose et puis c'est vrai que pour eux
00:41:53
mettre sur pied des expositions vous rentrez carrément dans certains de
00:41:59
si bush avait par exemple des grains aujourd'hui ca
00:42:02
vaut pour moi ça sens 11 prescrire un dialogue
00:42:07
pour la petite histoire on a notamment dans certains contrats aux signataires dont plusieurs artisans locaux ont
00:42:13
été aussi contacter pour voir si c'était intéressé d'exposer quelque chose récurent savoirfaire
00:42:19
et puis via déboucheront par exemple les bambins les
00:42:23
plus gros que les forêts mozart à lorient
00:42:26
connelly sculpture attention n'ose même en ont un groupement forestier au pays de l'eau
00:42:32
ils ont réfléchi et puis vous savez quand la tempête et là au nord
00:42:37
un début d'année et ca fait du très gros dégâts dans nos forêts
00:42:41
et puis notamment il avait pris en photo u n un véritable ami
00:42:46
cadeau qui s'est passé dans les forêts avec les arbres abattus par le vent
00:42:50
l'équipe et quelques était vraiment un peu d'oeuvres d'art dont la de la nature ne suit pas en fait ils ont reproduit
00:42:58
fidèlement ce semi cadeaux zone place qu'auprès du grand chalon signataires
00:43:03
avec les explications au etc mais pour montrer cailloux cisco p ou
00:43:07
ils ont été vers les artistes étaient alors on a des gens
00:43:11
à des artistes contemporains avec des choses incroyables à discuter
00:43:16
de petits bonshommes bleu etc mais qui s'intègre bien dans les bâtiments et puis c'est ce lien qu'importe
00:43:23
alors voilà et puis le notre concept rencontra aussi nière c'est clair qu'on
00:43:27
a choisi le thème du bois massa interne qui se prête très bien
00:43:30
mais le but n'e puis ce sont bien en cette chose totem et puis d'
00:43:34
avancer toujours avec eux cette espèce de synergies
00:43:37
entre les agents locaux le savoirfaire local
00:43:41
et les artistes les dépliants alors eux quelques semaines après eux débute
00:43:45
cette oui alors pense comme vous le disiez bas les manifestations
00:43:49
précédentes comme le festival d'attitude plus 1'007 et du très gros
00:43:52
budget vous dire seulement 7 revenir beaucoup de monde à l
00:43:57
plusieurs dizaines de milliers de personnes à l'époque mais malgré tout c'est
00:44:01
cette décennie festival qui n'arrivait pas s'en sortir financièrement
00:44:05
il avait des aides financières notamment de la pluie développement économique du canton
00:44:11
il avait le fonds d'équipements touristiques aussi locales et les communes
00:44:14
ne par exemple c'est du vent notamment au niveau cantonal qui
00:44:18
sont dégressifs c'est pour vous aider à mettre sur pied manifestations
00:44:22
une exposition ouais festival et puis ça c'est ce dégressif sur 3 ans
00:44:27
parce qu'après ce sont ces autofinancer postes vacants ne pas non plus perdre l'argent
00:44:32
et puis on se rend du combat car vous êtes en montagne vous êtes vous souhaitez en des sites magnifiques mais c'
00:44:37
est pour le potentiel d'une ville impossible dans le potentiel de
00:44:41
visiteurs comme des musées qui existent dans les villes etc
00:44:45
elle a eu quand même eux mêmes pesée des intérêts in réflexions sous
00:44:50
souffert attention on peut pas tomber dans des budgets énorme
00:44:55
et là pourront contresigne budgétaire de 150'000 francs
00:44:59
y'a peu près à 30% de soutien cantonales régionales et communales
00:45:05
et puis vous trouver aussi des sponsors donc ma vie a eu bien joué le jeu pour cette première édition
00:45:12
et puis compter aussi il ya un billet aérienne entrer en faite quand vous arrivez au seigneur
00:45:18
vous pouvez aller au point i sur la place du village et vous pourrez vous toucha badges
00:45:22
avec eux aussi tout explicative passa porta ce qu'on disait aussi sa porte aucune
00:45:27
explication à ce qu'on aime bien savoir que ce qu'on va visiter
00:45:31
et puis là on ne les organisateurs compte aussi souvent certains potentiels de personnes
00:45:36
c'est clair qu'il avait il comptait sur environ 5'000 personnes pour la première édition
00:45:42
je viens discuter le directeur de l'office du tourisme qui présente d'ailleurs qu'il dit qu'on a
00:45:47
passé myriam alors on est pas encore à saint mais là c'est vrai que c'est pas facile
00:45:52
mais en tout cas beaucoup de gens eux se passe dans le village
00:45:57
j'avais 11 avec ses premières exposition tout l'été
00:46:02
qu'on avait fait comme je l'ai dit suite à la suite à balthus après le décès de malthus
00:46:07
on s'était rendu compte du nombre de personnes qui transitent par le village c'était quelque chose incroyable
00:46:13
les commerçants du village mais quand on continue il faut
00:46:17
absolument qu'on fasse quelque chose par trop population mort
00:46:20
alors on a dit très beau itinéraires de randonnée dans son compte aussi qu'une clientèle de randonneurs peut être
00:46:26
moins sportive qui aime bien arriver dans un village de pub alors quelque chose encore à visiter
00:46:33
donc le bilan on verra à la fin mais on
00:46:38
espère qu'eux qu'on va pouvoir faire perdurer cette manifestation
00:46:42
or le temps filage encore plein de questions posées mais j'aimerais quand même laissé
00:46:47
peut être le public eux ont posé si on a sinon je
00:46:50
voulais posa directement yann question dans le public quelqu'un qui aimerait
00:46:57
intervenir à allonger continuellement pour eux pour 5 petites minutes
00:47:01
3 minutes me dire un grand chef dont 3 minutes
00:47:05
t madame aubert a voilà le concept et comme
00:47:08
assez fondamentalement différents savant parle comme un mort
00:47:12
manifestations comme comme celle qu'ont lieu dans les alpes vaudoises qu'on peut être à
00:47:17
un aspect ludique et moins en moins politique eux puisque vous êtes comme très
00:47:22
sur eux sur le changement climatique à ia on sent une vraie
00:47:26
mission presque politique derrière c'est quelque chose qui vous parle
00:47:30
oui bien sûr finalement un terme à l'objectif était de toucher les gens et puis c'
00:47:36
est vrai qu'on aille jusqu'à maintenant des artistes elle tient l'approche très sérieuse
00:47:41
mais ce pourrait aussi imaginer d'avoir enfin un artiste qui parle de changement climatique
00:47:46
a avec une approche plus ludique pourquoi pas à eux avec humour avec eux
00:47:52
voilà donc c'est pour moi c'est donc pas un antagoniste à
00:47:56
ce que ça peut être complémentaires serré canon en aidant dans
00:47:59
une autre démarche en est pas dans une démarche touristique en et
00:48:02
dans une démarche de désensibilisation décidé de passer un message
00:48:07
un petit message peut passer avec le sourire et pillages dans un contexte ludique pourquoi pas
00:48:15
cette dernière question un supra long entendu la politique vaudoise
00:48:21
en matière de financement de ce genre de manifester
00:48:26
c'est à peu près les mêmes conditions que pour vous monsieur k. guère le valais comment
00:48:30
comment qui soutient ce genre de manifeste 5 donc à vocation touristique assez fortes
00:48:37
on peut être jambon dirigera intéressante les vignes et les bûcherons pardon s'intéresse
00:48:41
par ce cahier de participation culturelle liée à l'envi que cette culturel un fussent
00:48:45
dans l'ensemble de la société de rossini hier avec les écoles et bûcheron
00:48:49
bonjour très intéressant qui se mélange d'artistes professionnels et amateurs qui si nette
00:48:53
et pour répondre à votre question c'est là que les manifestations qui
00:48:56
vont trouver un soutien financier auprès du service du développement économique
00:49:01
l a c des manifestations qui vont devoir témoigner qu'elle attire un monde certains qu'elles ont des retombées
00:49:06
médiatiques qui dépasse les limites du canton donc là c'est qu'on appelle utopie event un eux qui
00:49:12
vont être soutenues et puis du côté du service de la culture dong cantons à nouveau la lorraine volonté
00:49:18
de soutenir des artistes professionnels et puis des manifestations qui sont liées d'une manière hulot trop haut valais
00:49:24
ça veut pas dire que c'est que les artistes valaisan qui vont travailler mais live
00:49:28
alors un soutien sur des manifestations qui ne peuvent pas se financer toute seule
00:49:32
quant à de très grands festivals et des grandes têtes d'affiche des
00:49:35
unes biétry eh non il faut du sponsoring et autre pour tourner
00:49:39
là c'est un autre mode de financement donc là le canton d'avoir eu envie
00:49:42
de soutenir aussi des projets créatifs qui ne pourrait pas se réaliser sans un soutien public
00:49:48
et ensuite en fonction des manifestations il faut ce panel cette diversité de manifestations
00:49:53
et d'autres facteurs qui peuvent rentrer en ligne de compte on pense à la loterie romande des fondations
00:49:57
c'est un peu le modèle coordonnées nom en parler juste avant qui permet un financement mixte deux de ce genre de projet
00:50:03
plus important qu'avec la logique du projet idéologique touristique économique purement culturel et en fonction et
00:50:10
des types de financement qui se rattachent même si on peut résumer la chose ainsi
00:50:14
par là bas merci beaucoup on aurait bien écouté plus mais ça file gerade tendre micro
00:50:20
intermédiaire à qui je n'ai pas un temps de micro il a pris ailleurs
00:50:23
et puis je remercie encore voilà merci beaucoup je pense qu'on

Share this talk: 


Conference Program

Mots de bienvenue
Sylvain Rodriguez, Directeur de l'environnement au sein de la Direction générale de l'environnement du Canton de Vaud
24 Aug. 2018 · 9:38 a.m.
Mots de bienvenue
Philippe Grobéty, Syndic d’Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 9:47 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Michael Liebreich, Fondateur et président de l’advisory board - ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:51 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Thierry Meyer, Président de l’Association ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:56 a.m.
Inspiration
Céline Girard, Responsable du Plan climat de l’Etat de Fribourg
24 Aug. 2018 · 10 a.m.
Nature, opportunités et risques
Panel
24 Aug. 2018 · 10:35 a.m.
DeFROST – WeGAW, Etude de cas et présentation des données pour le glacier des Diablerets
Lucille Verbaere, Business Development et Product Manager
24 Aug. 2018 · 11:35 a.m.
Climat et évolution du tourisme (1ère partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:04 p.m.
Climat et évolution du tourisme (2ème partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:28 p.m.
Culture et nature, un dialogue d’avenir
Panel
24 Aug. 2018 · 2:19 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 5
Stéphane Genoud, Professor of Entrepreneurship HES SO ofr European Network of Living Labs (ENOLL)
24 Aug. 2018 · 3:52 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 3
Bryony Jansen, Experte en conception de produits et en durabilité commerciale
24 Aug. 2018 · 3:54 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 1
Eric Liechti, Municipal en charge du tourisme à Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 3:56 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 4
Elaine France, Experte en éducation - Fondatrice de Flow In Action et ‘Learn to Move Mountains’
24 Aug. 2018 · 4 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 2
Francois Vuille, Executive Director of Energy Centre EPFL – Expert en énergie durable
24 Aug. 2018 · 4:02 p.m.
Présentation du projet AdaPT Mont-Blanc
Ismaël Grosjean, Eric Nanchen
24 Aug. 2018 · 4:17 p.m.
CE2 – circular economy entrepreneurs
Dominik Isler, CEO Swiss Economic Forum
24 Aug. 2018 · 4:33 p.m.
Inspiration: Comptez fleurettes!
Carmen Cianfrani, Biologiste et chercheuse à l’UNIL au sein de la Faculté des géosciences et de l’environnement
24 Aug. 2018 · 4:57 p.m.
Questions - réponses avec le public
24 Aug. 2018 · 5:15 p.m.
Conclusion et choix du thème 2019
24 Aug. 2018 · 5:29 p.m.

Recommended talks

Introduction de la journée
Jean-Pierre Pralong, Directeur de Culture Valais
4 Oct. 2017 · 10:52 a.m.
Les facteurs de l'innovation en tourisme
Intervenants membres, #FET
8 June 2017 · 11:24 a.m.