Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
voilà bonjour a tous merci d'être la même figure 20 enjoint d'ici un atout type instant
00:00:09
alors je vais proposer aux intervenants de ce club
00:00:12
long d'une méthode de celle de soi de
00:00:17
vous faire une petite très courte présentation supplémentaire sur ce qu'ils font et sur leur domaine soit
00:00:23
de faire cela sous la forme du dunning interviewé comme on vient de parler
00:00:28
largement de l'expérience du canton de fribourg j'aimerais avec
00:00:32
madame gross que je salue je comprends que bonjour
00:00:36
j'aimerais avec vous confère qu'on regarde un peu si on peut tirer
00:00:40
un parallèle finalement entre l'expérience cantonales et l'expérience de la confédération
00:00:45
donc que vous avez la traduction tout va bien aller oui je pense
00:00:51
un on m'a dit que c'était pas appelée en allemand cesser plus
00:00:56
facile pour moi alors absolument vous pouvez vous pouvez parler en allemand
00:01:00
donc si vous voulez entend les questions et vous pouvez
00:01:03
aussi avant les traductions des questions en allemand
00:01:08
la confédération attiré ou encore des conclusions mais
00:01:12
du moi a mis en place des plans
00:01:15
de stratégies on va on va parler avec vous de combattre la prise de conscience
00:01:23
un tout
00:01:28
attendez on peut
00:01:33
voilà vous en vous entendez mes questions aucune traduction de questions vous êtes sur soi et à l
00:01:42
voilà je disais de comment that i l o à la
00:01:46
prise de conscience de la confédération sur eux le changement climatique
00:01:54
il
00:01:56
juste un cas d'infraction c. fut assez futé comme nous
00:02:01
d. a été norte italian d'annemasse par domaine die wissenschaft let it ticket mes lecteurs
00:02:07
de cet esprit la finlande est susceptible d'ici et là tu lucy stone déc
00:02:12
eux mêmes ce qui me artiste siemens imiter les tailles pasqua hanson
00:02:17
in fine fleur einfluss auf die thème plateau est
00:02:20
un acte unité chakras bons hommes tasse
00:02:24
car esclave il n'a été orthodoxie et leistung estaing bericht phone à épices ici
00:02:31
und auch in dnssec elias nathan octies nuno affine théâtre c'est une développée
00:02:36
quand un référendum interne aurait une cible une petite vingtaine ski haute protocole
00:02:42
das water nathan beauté schweiz A6 pique en athlétisme
00:02:47
t. maths des français ont été notre innovant
00:02:50
de type s. t. raphael T7 chez les céline chirac a déjà été men ta
00:02:59
je ne vous vivez dans un physiothérapeute ontils dit titiller divine
00:03:05
sing kyoto protocol data center etc que c'est stable
00:03:09
16 et 17 uniquement aux femmes divine c'est ça
00:03:11
été c'est un respectable cyclisme voilà ici comme nous
00:03:17
historique est à sa tête inertes stockés ou à lhassa étatsunienne fit elavon vive boutique
00:03:23
ca passe à jean delmas l'harmonie des 7 c'
00:03:27
est un salaire eliseo etc etc
00:03:32
il demande interne east side cette série télévisée au médecin s
00:03:37
escorté estimé a pas été les auch wissenschaftliche
00:03:42
envers eux administratifs et les politiciens les
00:03:52
merci à eux d'aucune stratégie du conseil fédéral d'un plan
00:03:57
d'action plan d'action 2000 16'019
00:04:00
on a pas été sur la globalité céline girard le évoqué tout à l'heure on a pas été non plus
00:04:05
sur les comptes ont été sur des régions sur des types de régions prêt à l'al un plateau
00:04:15
les
00:04:17
un jeune
00:04:21
aziz ist résiste hautsdeseine les uns celleci raté a déjà
00:04:26
été klett ski tissé taille state et qui aime
00:04:29
und théâtre si on se plante sa tasse ontils été in fine garantissent
00:04:34
u. w. CH 6 massnahme digne des petites épaules dont cette netteté
00:04:39
und eine grosse taille descellement scénariste etc est donc et cet hôtel
00:04:45
assisté d'un état ou auf qu'aurait été villa espagne monitoring von einem p. ex
00:04:50
la honte et de l'année celui auquel il nous faut gewissen charenton kansas
00:04:55
existe là au fond de jean cette zone d'inquiéter certains activistes du hamas
00:05:00
lundi à cette nouvelle lune donc richtung et c'est ce que vous
00:05:04
cette saute si eux auf par 6 têtes
00:05:08
cité s'étaient listés ici quelque chose
00:05:13
tenant donc spé daphné vestimentaire compte un
00:05:17
a insight inadaptés aux espaces norton
00:05:20
cette salle face à une semaine et anzeigen entre 701
00:05:28
allons aujourd'hui on ne sur le plan d'action 2014 2010
00:05:32
9 je suis aller regarder un petit peu le catalogue ben
00:05:37
des mesures et à la question du financement dans ce catalogue hein c'est le seul
00:05:42
document officiel il est toujours écrit si possible dans le cadre des ressources disponibles
00:05:47
estce que ça dénote dijon honda ont entendu parler des soucis et des inquiétudes de
00:05:53
financement c'estàdire à son niveau de la confédération à ce même souci de financement
00:06:05
et à s'expliquer et qui n'a financé donc ça
00:06:09
ne va pas pour faciliter la résiste saute salon un
00:06:14
liste excel à quelques quand on me disait masse la honte cette saison de celuici
00:06:20
in d. sector politique in home ça reste
00:06:24
un bel arriva cette ligne directrice mais aussi un
00:06:28
della regina toutes les fans induite charte sa
00:06:31
steel secte aux etats fondateurs féministe 0 un
00:06:36
elle a optimale dans cette zone 7 systèmes nichts pour exalter ou mettent à ces nouvelles chez eux
00:06:42
massnahmen ibérique l'inde est certaine c'est ça le système de toucher l'éternité l'index a.
00:06:48
cette immense nm saddam n'a aucun fait financer enough comme nécessaire
00:06:55
il existe un dessin des idées et sa taille
00:06:59
canard entwicklung quiz assessments tunis tassement facebook
00:07:03
un le tracé inclinant malgré une secte politique
00:07:07
etc auxquels autochtones c est plutot financés
00:07:14
voilà merci d'avance on reviendra avec vous tout à l'heure pendant le lait les échanges
00:07:19
on va poursuivre silva votre gazon vous avait déjà été présenté directeur de l'environnement
00:07:23
au sein de la direction générale de l'environnement du canton
00:07:27
de Vaud alors vous avez choisi nous présenter un pouvoir
00:07:30
point dont je vais vous laisser la parole est juste une question avant eux quand on a vu que la confédération
00:07:36
catalogue de mesures estce que c'est votre instrument de travail de ce que le
00:07:40
très concrètement vous aller puiser dans ce que la confédération met à votre disposition
00:07:47
oui alors clairement le but c'est vraiment exploité ce qui
00:07:51
se fait alors au niveau des différents niveaux institutionnels
00:07:55
et je dirais que le plan climat vaudois qui et en devenir
00:08:00
eh ben il va devoir relever le défi de justement exploiter ces niveaux institutionnels
00:08:05
celui de pouvoir traduire mot à dire les grandes stratégies eux qui sont définies au niveau national
00:08:11
mais aussi intégrer tout les outils et toutes les démarches qui
00:08:15
sont faits au niveau régional et même très local
00:08:18
et donc effectivement on a un plan cantonal qui et qui se trouve au milieu
00:08:23
et en ce sens là c'est vrai l'échelle cantonales eh bien on voit qu'
00:08:28
elle est très opportune et en particulier je pense pour les mesures d'adaptation
00:08:33
parce que l'on voit qu'on a des thématiques qui sont
00:08:35
les thématiques rendirent opérationnel gestion des forêts gestion des eaux
00:08:39
qui sont de compétence cantonale dans ce sens la servage pensant plan
00:08:42
climat cantonales et est un élément amant pivot
00:08:47
oui c'est alors effectivement quelques diapositives c'était pour eux je peux faire ça
00:08:55
on pourra mener quelques les éléments de constat avec voilà la première diapositive là la suivante plutôt excusez moi
00:09:02
volontiers pour dire que voilà le constat enfin que fait le canton de Vaud ellemême comme celui du canton de
00:09:07
fribourg sait qu'effectivement il est absolument nécessaire de mettre en place un plan climat à l'échelle cantonale
00:09:14
nécessité d'intégrer ces 3 axes qui sont réduire les émissions
00:09:18
s'adapter aux changements et puis bien sûr observer
00:09:21
que ce soit bien sûr le la mise en oeuvre du plan mais surtout observer le climat
00:09:26
et puis dans le canton de Vaud eh bien c'est vrai qu'a cette particularité d'être
00:09:30
presque petite suisse en miniature et la nécessité de
00:09:34
prendre en compte les 5 typologie climatique
00:09:38
avec la partie du jura le plateau al préalpes et puis bien sûr
00:09:42
là la partie agglomérations et puis ce plan climat ben ali en devenir
00:09:47
v i l sur la gauche de la première page de cette plaquette feuille de route
00:09:52
du plan climat 7 la feuille de route du conseil d'etat donc de notre
00:09:56
exécutif et puis d'ailleurs sans vouloir faire 3 publicité mais vous la
00:10:01
trouvez à la sortie en ami quelquesunes sur les sur les présents toi
00:10:06
voilà alors le but cesse effectivement de mobiliser d'avoir des marques
00:10:09
et qui surtout transversale je pense que le mot transversales les
00:10:13
il est particulièrement important et puis moi je vous propose juste faire quelques constats
00:10:17
par rapport à ces 3 axes a avec la diapositive suivantes
00:10:21
le premier constat qui alliée alors à cet axe de réduction des émissions de gaz à effet de serre
00:10:27
mots pour le canton de Vaud nous avons effectué c'est cette démarche alors c'est
00:10:31
un inventaire territorial a. c'est vraiment qu'estce qui est émis sur le canton
00:10:35
c'est pas vraiment une empreinte carbone donc on
00:10:39
ne tient pas compte de tout les émissions
00:10:42
qui sont liées au bien que nous consommons ici et qui nous proviennent de l'étranger
00:10:47
et on voit bien sûr alors c'est par eux vraiment
00:10:49
prépondérante de l'énergie solaire avec les combustibles l'
00:10:54
apprenti pourcent ce que le chiffre qui avait déjà été mentionné 41% pour les carburants
00:11:00
donc là vraiment à des efforts assez colossaux qui doivent être portés sur eux sur la
00:11:05
mobilité et puis on voit que les domaines de l'agriculture et des processus industriels
00:11:11
sont moindres sont pas négligeable non plus alors le canton de Vaud comme la suisse mais
00:11:16
voila se situe dans un milieu d'une moyenne on va dire mondial
00:11:21
puis surtout alors on mesure les efforts qui devront être faits pour atteindre les objectifs 2050
00:11:26
pour passer de 5,5 tonnes à eux ou voir un virgule 5 tonnes d'de CO 2
00:11:33
et puis c'est vrai que mentionne l'annexe juste les particularités vaudois ainsi montreal
00:11:38
effectivement la c'est un élément très important et on se rencontre aussi comme on peut biaiser par exemple en plan climat
00:11:43
pour les suffirait d'un coup d'astier attaché le ciment en italie et
00:11:46
et puis on a toutes les par eux toutes les émissions liées à
00:11:49
la à cette production locale qui disparaîtrait cam améliorer notre bilan donc on
00:11:54
voit qu'il faut faire attention à a. comment présenter les choses
00:11:57
et puis on a aussi un aéroport qui appelait à agrandir eux ont et regroupe à payerne principle en
00:12:02
aéroport comme maintenant et donc la là aussi voilà des enjeux dans ce sens là
00:12:08
et puis on se compare ce qui concerne la l'adaptation au changement climatique et
00:12:12
bien avec la diapositive suivantes aussi c'était juste de faire ce constat
00:12:17
qu'eux nous avons fait une analyse de des différents enjeux en ce
00:12:21
qui concerne l'an dernier 9 principaux domaines cas identifiés la confédération
00:12:26
que vous voyez ici alors plus que de passer en revue ces
00:12:30
enjeux un mais on arrive au même constat que la biodiversité
00:12:33
par exemple sera particulièrement impacter de même que la santé humaine
00:12:37
et animale donc pas de surprise de ce côté là
00:12:41
mais surtout j'aimerais insister sur le fait que pour pouvoir et qui a aussi beaucoup d'enjeux transversaux
00:12:46
et dans les enjeux transversaux alors dans mon introduction j'ai mentionné le lois lane non je te réponds
00:12:52
très parlant de l'usage de l'eau et on voit clairement on a des
00:12:57
enjeux qui traverse ma avec immense et ses domaines agriculture énergie ni de diversité tourisme
00:13:03
y'a d'autre enjeux transversaux qui sont conflictuelles en exemple
00:13:08
par exemple à peu la même la construction d'ouvrages
00:13:11
de protection contre les dangers naturels et bien sûr à d'autre peut être objectif
00:13:17
qui vont pas dans le même sens comme valable diversité voire la protection du paysage
00:13:22
donc on voit que chaque fois à eux ont le rien n'ai jamais tout blanc ou noir
00:13:27
et beaucoup d'enjeux masse adressons à eux nécessite en tout cas une coordination
00:13:33
par contre alors on voit qu'il a de façon beaucoup plus positive aussi des dangers et des enjeux
00:13:38
qui en fin de compte eux dans les différents domaines
00:13:41
touchés mais un voie et des objectifs convergents
00:13:47
si je prends la gestion des canicules et bien là végétale lisation par
00:13:51
exemple des toitures plates d'une part contribuent à des objectifs de développement territorial durable
00:13:57
t i o durable eux évidemment on contribue à une meilleure biodiversité
00:14:04
et puis contribue aussi à des économies d'énergie et puis
00:14:08
bien sûr avec justement le but de réduire les îlots de chaleur
00:14:13
donc on là on a par exemple un thème qui est tout à fait on va
00:14:16
dire les objectifs converge mais par contre eux b 20 fois laver les exploiter
00:14:22
je vais donner un autre exemple la lutte contre les néophytes
00:14:25
et toutes les organismes on va dire exotiques ou envahissant
00:14:29
et bien que ce soit et non dans l'agriculture dans la forêt eau par rapport à un plan biodiversité
00:14:35
on voit que les objectifs converge et en plus cette lutte contre les organismes envahissant
00:14:41
eh bien va permettre aussi de lutter contre les mines les maladies transmissibles
00:14:47
donc voilà était complète et le dernier constat concernant bien sûr le l les observations climatique
00:14:53
mais voilà 7 séparé avec juste un exemple qui est vraiment très frappant est envoyé dans la plaquette
00:14:58
cette augmentation des de la température du éléments land amende
00:15:02
qui peut loin de mathématiques montagne d'aujourd'hui
00:15:06
mais néanmoins avoir cessé particulièrement frappant la je peux passer plus de temps
00:15:10
et puis mais je gère viendrait après 27 les 3 axes
00:15:14
du plan climat vaudois avec la dernière slide
00:15:19
l'affect immense est vraiment soutenir ces politiques publiques qui sont communs pour la plupart certes
00:15:25
mis en place donc là y'a quand même des choses qui sont déjà faite on aura l'occasion peut être déduit revenir
00:15:32
avec moi en tout cas pour l'état quand maman aux gros travail en termes d'exemplarité là
00:15:36
je crois qu'on doit faire notre autocritique en tout cas pour le canton de Vaud hein
00:15:40
mais je pense que là on a vraiment beaucoup de choses à faire en termes d'énergie bâtiment et de mobilité
00:15:45
et puis dans les plans d'action et après 3 points importants ces 7
00:15:49
préparation à terme et à l'intervention en cas d'événements extrêmes
00:15:54
juste pour dire que les essais changement ils vont arriver alors merci on peut les atténuer
00:15:59
un peu si préparé on peut prendre des mesures mais faudra de toute façon également
00:16:05
pouvoir et faire face et je finirais avec juste un seul exemple si je prends l'état major de conduite
00:16:11
quel organe cantonale pour gérer les événements majeurs ou extrême eh bien
00:16:16
depuis 2005 sur les 7 fois au lycée réunis
00:16:19
à part l'accident ferroviaire de dayan eh bien c'était 6 fois pour les oeufs des événements climatiques
00:16:26
merci voilà moi je vais très courtes questions cultive avec votre conclusion les verts vaudois ont fait
00:16:34
leur rentrée politique hyères et ils ont dit que les le climat lettre leur priorité pour eux
00:16:39
pour l'année politique à venir en disant on veut pousser vraiment le conseil d'
00:16:43
etat vaudois à appliquer son plan climat qui et dans son programme de législature
00:16:48
ils sont peu sévère siégeant en route pour eux ils sont passés attentif aux espions me fait ils ont poussé
00:16:54
donc normalement je m'en réjouis effectivement parce que on le voit ses
00:16:59
plans climat nécessite beaucoup d'énergie et de coordination pour fédérer pour informer
00:17:05
dans le canton de Vaud on rencontre le menu mais même le dire difficultés que dans le canton de fribourg
00:17:11
ou affectivement c'étaient des démarches quand même qui équipe qui prennent du temps
00:17:16
et donc dans ce sens là oui non j'à peine deux mais vraiment qu'on ait une à une volonté politique
00:17:22
il comprit aussi au législatif extérieur donc les verts qui pousse
00:17:26
pour moi c'est vraiment une très bonne chose parce que la meilleure chose qui puisse arriver c'est
00:17:31
que rarement donc les bords politiques bah converge vers une volonté d'avancer dans ce dossier
00:17:39
merci on va passer une partie a alors on a eu les exemples de cantons
00:17:44
la confédération maintenant vous allez un petit peu dans les dans les facultés dans la recherche
00:17:48
de grâce à un géraldine fédérer jacques alexandre en vacances avec vous une filière dont je
00:17:52
rappelle que vous dirigé l'institut des sciences de l'environnement d'université de genève
00:17:58
autant chercheuse vous intéresser à la politique de l'eau à l'aménagement du territoire en entre autre alors
00:18:03
si on a bien écouter les diverses présentations ce matin on m'a ce petit parfums
00:18:08
eux qui nous dit qu'on parle plus d'adaptation au changement climatique
00:18:13
que de lutte contre le changement climatique jeune fille ça veut dire qu'on a on abat chez on a compris qu'
00:18:19
avec crainte et la chine ça marchera jamais donc maintenant s'adaptent plus que plus qu'on essaye d'atténuer
00:18:25
ma vie c. risquent d'être un petit peu critique mais je crois que c'est le rôle aussi regard académique
00:18:32
c'est le sentiment que cela donne mais pas seulement ce matin en général
00:18:37
lorsque l'on observe les politiques publiques en cours
00:18:42
très largement audelà de la suisse asie économiste faisait
00:18:46
c u début du mois d'août sur l a la lutte contre le changement climatique et perdu
00:18:53
et en faisant quelque part en laissant à penser qu'eux tous nos efforts devait
00:18:59
se concentrer sur l'adaptation car ces courses perdue d'avance et
00:19:06
d'une part un c. c prendre un risque encore plus lourd
00:19:10
qui et celui d'eux de dépasser très largement
00:19:14
et plus deux plus 3+4 degrés
00:19:17
celui qui seraient eux de se concentrer sur l'adaptation ont eux
00:19:22
laissant de côté les enjeux d'atténuation savent donc
00:19:26
ça ferait courir un risque beaucoup plus lourd pour eux pour
00:19:30
l'humanité pour nos propres au territoire et de communautés
00:19:33
et puis oui ça side sorte de tendance à exonérer notre responsabilité
00:19:39
dire maintenant réagissant à ce que la
00:19:43
planète eux nous inflige car
00:19:47
il convient quand même de dire que les politiques d'aide atténuation
00:19:51
sont très en retard et pas seulement à cause de donald trump
00:19:56
j. reviendrait peutêtre un petit peu plus tard mais
00:20:01
que ce soit en europe et en suisse les politiques d'
00:20:04
atténuation été jusque là très timide faites
00:20:09
on l'a vu dans le graphe que vous avez présenté madame girard
00:20:13
effectivement jusqu'en 2012 c moins 8% des émissions
00:20:18
de gaz à effet de serre en suisse dont la grande majorité
00:20:22
ont été achetés en compensant carbone dans les pays du sud et
00:20:25
donc ça veut dire que concrètement depuis le protocole de kyoto
00:20:30
la suisse a fait des efforts qui correspondent à peu près à ce
00:20:33
que l'innovation technologique qui a permis de produire comme effort
00:20:37
en gros on ne peut pas dire que ce sont les effets
00:20:40
du politique climatique je suis très dur mais volontairement
00:20:44
la suisse a des chances et qu'elle a une empreinte carbone de a
00:20:48
à la maison ou domestique qui relativement basses du fait de l'hydroélectricité
00:20:53
et pour ne pas aussi simple du nucléaire mais néanmoins
00:20:58
ces enjeux à venir sont capitaux notamment sur les transports
00:21:02
pour à la fois changer les comportements en termes de mobilité
00:21:06
mais aussi les combustibles utilisés pour cette mobilité
00:21:10
sur d'autres secteurs aussi et eux et pour l'instant
00:21:14
les politiques d'atténuation moi je dis je suis assez
00:21:18
préoccupé voire même très inquiet parce que
00:21:22
on peut toujours aller dire c'est la faute de trappes si l'accord de paris va avoir du mal à se mettre en oeuvre
00:21:28
les cantons regardons politiques nationales et je n'ai pas que la suisse à l'index en europe aussi
00:21:33
on est vraiment très loin du compte sur l'atténuation donc très peu
00:21:36
bien pratique en somme exactement et nous arrange bien en ce moment
00:21:41
mais ils n'aient pas le seul à un an à d'autres
00:21:43
aussi populiste qui ont tendance sont les mêmes populisme qui rejettent
00:21:49
les migrants et qui eux veuille et veulent finalement nous faire
00:21:53
croire que c'est la planète qui nous inflige un sort
00:21:56
et oublier nos responsabilités il y'en a 11 ce sont les mêmes en
00:22:01
pologne qui va t'on accueillir la prochaine coop sont les mêmes en hongrie
00:22:05
qui affaiblissent terriblement la position de l'union européenne dans les négociations climatiques depuis quelques années
00:22:11
et oui c'est extrêmement préoccupante car à l'échelle
00:22:14
planétaire oui actuellement le sort de division entre eux
00:22:18
des états poli populiste climatosceptiques qui
00:22:22
ça tout travail de négociations climatiques
00:22:26
et à l'inverse l'union européenne qui a du mal à se souder
00:22:30
derrière les objectifs ambitieux et seule la chine quelque part
00:22:34
se retrouve dans une position assez opportuniste à essayer
00:22:37
de continuer à défendre l'atténuation mais c'est quand même terrible d'en être arrivé là
00:22:44
sur le terrain de l'atténuation il a des raisons d'être extrêmement pessimiste et par effet ricochet
00:22:49
les politiques d'adaptation qui nous sont présentés ici paraît trop quelque par eux
00:22:55
dépasser aidant à peine 4 ou 5 ans tellement les scénarios climatiques
00:23:00
qui se présenterait à nous si on ne réussissaient pas le défi l'atténuation serait catastrophique
00:23:06
votre institut posons on apprend que peu d'automne à savoir
00:23:09
le s'intéresse justement à tous ces domaines
00:23:15
vous êtes plutôt articulant spécialisé en aménagement du territoire en s'éloignant un petit peu
00:23:19
de des écovillages mais vous travaillez sur les villes quelles sont les défis
00:23:25
sur les villes c a été dit par le biais justement de
00:23:29
la vie tout travail qui effets sur les îlots de chaleur urbain
00:23:32
les lévy je pense mais je reviendrai sur les oeufs
00:23:36
sur les régions de montagne et les zones rurales
00:23:40
mais les villes ont été jusque là vraiment le lieu d'expérimentation d'innovation
00:23:47
en termes de planification territoriale qui permet justement comme vous disiez très bien
00:23:52
d'avoir des coûts bénéfices tant en termes d'atténuation d'adaptation
00:23:56
donc on végétale lisant ayant une densité qui soit acceptable
00:24:00
pour promouvoir la mobilité collective qui même plus durable
00:24:05
voilà les villes sont vraiment depuis une vingtaine d'années le terrain d'expérimentation des
00:24:11
politiques climatiques sur les deux plans que ce soit la l'atténuation l'adaptation
00:24:16
c'est quelque chose de très bien mais j'étais très
00:24:20
frappé par les propos du président de écovillage en introduction
00:24:24
qui il a dit gentiment que ce que je vais dire mais faudrait pas que les
00:24:30
smart cities quelque part cache ce
00:24:35
qui pourrait devenir des smart village his
00:24:39
k. tout les défis qui pèse sur les zones rurales ou de montagne
00:24:43
qui eux sont ils vont être déplu vulnérables environnementalement
00:24:51
qui sont des régions qui vont être touchés par les impacts du changement climatique au plan économique
00:24:55
on vient à l'économie de touristique hivernale on l'a vu certes il ya quelques
00:25:01
opportunités de la pensée économique c'est pas encore tout à fait prouvé et
00:25:08
le problème c'est que ce ne sont pas l'heure actuelle des régions où
00:25:13
on concentre aussi n'osaient pas en termes de d'adaptation d'
00:25:17
un mode de vie et d'atténuation du changement climatique
00:25:20
il faudrait a aussi travaillé au transfert quelques pas des annees des innovations
00:25:27
que l'on peut réaliser un espace cities adoptée sur les territoires du
00:25:31
ruraux de montagne je ne vais pas trop le terme périphériques
00:25:35
mais où se pose les enjeux cruciaux de mobilité durable
00:25:39
n c très bien pouvoir venir aux diablerets entrain ça serait encore
00:25:45
mieux d'en être sûr que ce soit possible pour les 100 prochaines années
00:25:49
et que ce soit le cas pour toutes les régions de montagne
00:25:52
d'avoir cette mobilité durable qui soit à portée de main
00:25:56
ça vaut aussi pour eux l'énergie pour toute la
00:25:58
planification territoriale donc faire de la planification urbaine
00:26:04
ce terreau d'innovation mais aussi penser au transfert
00:26:08
vers des régions rurales et taille voilà bon on aura l'occasion de
00:26:13
d'échanger sur le fait que comme effet convenable de dire les opportunités sont plus difficiles à
00:26:17
trouver a priori du moindre cette table ronde de que les risques jacques alexandre meurt
00:26:23
vous êtes on va prendre un petit peu de d'auteure avec vous mais pas avec une vision globale
00:26:29
des questions les plus aucune vision micro vision puisque vous êtes de
00:26:33
professeur donc au département d'écologie et dévolution de l'université de lausanne
00:26:39
récent c'est assez récent votre arrivée vous faites des
00:26:42
tests de d'adaptation des plantes à différentes conditions
00:26:47
un bonjour d'abord bienvenue à vous êtes spécialiste des plantes
00:26:51
des plantes sauvages imparfaitement compara peut être un petit peu de culture de pousser les plantes sauvages qui vous intéresse
00:26:57
et voulait cette montée faites des escalade de plantes
00:27:05
la loi savoir clara mais ya pas comme geste de
00:27:10
bois qui suppose un choix ses instincts des actions
00:27:15
point un point qui utilise un code les mots et seine et marne se doit
00:27:22
species cependant des problèmes et acheter du pain sur la page
00:27:29
à moins que le traitement distinct de victuailles juste cause spirituel
00:27:34
puisse servir à faire et à la mode d'emploi
00:27:38
seuil c juste que mars ma chute et la communauté comme vous avez
00:27:43
ah oui je crois que ce soient des espaces espagne a donc aucune place à part ça sonne
00:27:51
ah oui mais de l'emmène avec moi il faudra éveille chez
00:27:56
soi avec certaines faut du temps et sommes ouest cramer classroom
00:28:00
celui où il passe d'un pays formant au moins 3 ème
00:28:07
la seule voie pour certaines se vouer le kenya reste et célestin
00:28:12
i cidessus cette part 3 MSP 1 taureau souriez
00:28:17
ASAUSI ou encore comme un substitut décret du statut de sécher
00:28:22
du fait que je crois que vos impôts mossoul vient du coeur au feu
00:28:27
simple à cette tous points lstup ne fasse point ce que le nouveau lieu calme ça après 30
00:28:33
ans mais cet essai sur les un h 37'003 mais chez explicite surplus
00:28:39
peut émerger soit choquant plasma même elle était factice ou exploitent shape
00:28:44
ouais species communs de sécurité complexe gratuitement depuis 6 semaines et c'est pourquoi ils sont de simples un
00:28:54
on a très souvent des du moment médiatique comme
00:28:58
ça avec eux l'invasion du nouvel pas longtemps
00:29:01
et la renouée du japon avec un grand succès médiatique 7 ces derniers temps et
00:29:08
ouais dans le progrès soient là et là elle progresse ramasser ses nouvelles espèces qui arrive
00:29:14
et on a vraiment l'impression extérieure d'une invasion qui est difficilement contrôlables
00:29:19
eux qui va péjorer je crois que ça été dit d'ailleurs dans les dans les présentations précédente
00:29:24
lle le biotope des des plantes indigènes c'est
00:29:29
vraiment comme ça que ça se passe en affaires vulgaire
00:29:36
à ma ausloos amène avec elle sa faute par des espèces et fut celle des enfants
00:29:43
essonne écrite d'un offre lors d'affrontements myspace
00:29:45
et souhaite juste washington lune soit semaine
00:29:50
un face que je vis kant graves et les
00:29:54
dates sous des formes cumulatif de même taille
00:29:58
un vieux vraiment cité au décès prend comme 7 députés rouen fabricateurs spatule sous excel
00:30:06
oui j'ai essayé mais je n'ai qu'internet mais je pense
00:30:09
quand même les u. n u avec coach noé un attitude
00:30:15
seul s et p et si on se croit complexes et plus ou moins 9 v. a. un
00:30:22
ouais je crois que pour moi oui bon en 1'006 tout état de spontanéité
00:30:28
sans prendre de tests craignent que ces mêmes dispenser à ses surplus
00:30:32
seuil spécifié mais à présent cospas espagne vélo sera à allah welchen s'écouler
00:30:38
spécifique comme femme à sa enfants séparés par un même toit dehors
00:30:43
ce que les provinces et les paiements acceptés espèces et c'est énorme et l'emploi concerne c'est dans ce marché
00:30:52
voilà ce que ça veut dire alors je j'aimerais vous entraîner un tout petit peu à l'agriculture même si c'est pas votre spécialité
00:30:58
par ce qu'on cherche cette fameuse opportunité ce qu'on aura en suisse
00:31:03
l'abord de meilleures opportunités pour la vigne peut être qui aura des
00:31:08
vitamine plus capiteux du sud où estce qu'on aura peut être d'autre culture
00:31:14
qu'on qu'on cultive plutôt sud aujourd'hui qui vont remonter vers le nord
00:31:18
ce qu'on peut imaginer des plantations de haies dans les alpes vaudoises
00:31:21
comme eux dans l'inde du nord l'aisance chong
00:31:27
a.
00:31:30
de la tête des objets dont doivent le savoir attirer par
00:31:34
absorption management soit préparé rapetissaient si tu partages
00:31:40
sur les soldats appartenant à des motivations réactionnaire voilà donc peu probable récemment fin
00:31:44
mars cooper coimbra la pensée m'a parlé ça va être amplement ebay
00:31:49
pas de concepts un as astra mutuelle faouet ce même plus
00:31:54
ceux qui voyagent seuls sans crainte comme un placement
00:31:58
abou dhabi occultée du complot du 28
00:32:01
à cet exemple ce sont les moins bons exemples 20
00:32:08
un al s'associer à un luc et même
00:32:12
ocean empreinte c'était une certaine somme elle donne des détails sur petites
00:32:17
écoles pratiques souhaite tout le monde pense qu'il faut anas patrimoine
00:32:22
vous ne savez bank puisqu'en mai prochain à présent pour ceux des hommes sur le calcul se
00:32:27
fait par un travail de même un peu et puis bon présentant peu cultivé ce soir
00:32:34
très bien merci à vous voilà on a fait un petit peu le tour de nos intervenants
00:32:40
maintenant j'aimerais qu'on en bac on observa comment savezvous ce
00:32:44
que vous avez entendu tous ses oeufs tout tous ces moments
00:32:49
risques opportunités que j'ai tout alors qu'il faut il faut quand même
00:32:51
bien chercher eux pour trouver des opportunités 7 c'est le cas
00:32:57
harris peut être que vous avez abordé j'aimerais aborder avec vous c'
00:33:00
est là la multiplication des services quand on revient dans les banlieues
00:33:06
sion cantonale ou même à la confédération la multiplicité des services qui fait qu'il faut réussir
00:33:12
à convaincre tout le monde eux et qu'évidemment les enjeux des hommes sont pas les gens
00:33:18
traduction ça c'est j'imagine le la petite partie chemin de croix de votre travail exactement
00:33:25
et c'est aussi ce qui ressort de l'organigramme québec ayant trait à la fin
00:33:30
finalement grâce à la grande question comment estce que je vais faire pour avoir ces groupes de travail santé rationnel
00:33:36
que l'information remonte ensuite un les directions et finalement
00:33:41
un conseiller d'état à un politicien avenue
00:33:46
ça fait vraiment question de base à eux que je vais enfin aborder
00:33:53
eux aussi avec la confédération raison si pas toute
00:33:58
seul à porter la croix du bien
00:34:02
l'élargissement et à les projets pilotes qui va justement iv un à trouver des solutions
00:34:08
pour organiser eux ces échanges non classé ici et d'
00:34:14
une des anges pourrait vous en dire plus serait aussi un
00:34:18
une expérience concrète a montré en faite à la trame de réfléchir
00:34:24
comment estce qu'on va faire dialoguer ces différentes personnes
00:34:29
mais pour l'instant c'est vrai qu'une grande inconnue en faite en fait pas trop masque
00:34:33
le fait de faire cède à voir les gens donc un siège à favoriser le contact direct
00:34:39
avec les chefs des services avec un effet crée perdait direction un avec
00:34:46
le conseiller d'état a ensuite alerte felco fait état de la bête
00:34:51
la direction dans laquelle je me trouve espace restait à faire les meilleurs moyens a fait de
00:34:58
caler les personnes en face et sans trop se fier à
00:35:01
appliquer et puis finalement à part leur implication appliquent leurs services
00:35:08
et tout le reste finalement à suivre à facturer les
00:35:12
personnes clés ça sera fait impliqués dans le grand prophète
00:35:16
nous posons la question suivante religieuse d'eux de
00:35:21
des priorités politiques estce que on a dans les politiques
00:35:27
le sentiment de cette priorité parce que si on a à chaque instant
00:35:31
eux ce que vous me demandez faire en contradiction avec ce que moi je veux au service de l'
00:35:37
agriculture ou avec ce que moi je peux au service des finances et ce qu'on a atteint ceux
00:35:42
ce moment on se dit bah cet objectif la logique du climat les priorités
00:35:48
alors oui on ajoute un intra assez optimiste dans le sang je pense
00:35:50
qu'on atteint maintenant ce niveau maintenant le problème c'
00:35:54
est qu'il faut le mettre en oeuvre et je pensais très inégale en fin de compte d'un domaine à l'autre
00:36:00
et surtout aussi peut être commun des impulsions qui sont données au niveau de la confédération
00:36:06
j'étais donner un exemple c celui de l'énergie ou
00:36:10
là où on a vraiment des impulsions très fortes qui sont qui
00:36:13
sont donnés à haut niveau de la confédération par la législation et
00:36:17
puis aussi le où on le voit parlent les enjeux
00:36:20
et puis je rappelle juste un exemple en lien avec eux avec la montagne boisée quel type d'
00:36:26
énergie effectivement et peut être là la plus adéquate d'eux dans une région montagne
00:36:32
alors un de façon assez intuitivement on n'imagine l'énergie bois
00:36:37
et donc la question c'est comment effectivement faire pénétrer ou implémenter on va dire
00:36:42
utiliser au mieux le bois énergie dans le dernier raison dans les régions de montagne
00:36:47
et là en mettant tout le monde autour de la table eux ont le droit dans
00:36:52
le canton de Vaud romaine stratégique et en train de se mettre en oeuvre
00:36:55
cette stratégie et qui va permettre de concilier tous les intérêts
00:36:59
qui peut être de nouveau pas forcément convergents
00:37:03
parce que qui dit bah voilà avoir une économie forestière très fortes heures montagne
00:37:10
c'est dire peut être perdre des milieux pour la biodiversité ça veut dire aussi
00:37:14
peut être perdre cette peine attractivité des forêts par rapport aux activités de loisirs
00:37:19
mais par contre ça veut dire eux avoir un très haut un gain important
00:37:26
par rapport aux émissions de CO 2 puisque là on a on a vraiment
00:37:30
une source d'approvisionnement en énergie local neutrons au niveau de CO 2
00:37:37
et puis on voit qu'on peut encore le couplé avec
00:37:39
avec d'autres programmes qui allie les programmes d'efficacité énergétique
00:37:44
par ce qu'on se rend bien compte que cette ressource boyer pas inépuisable et donc dès
00:37:49
lors que les pas inépuisable il va falloir l'utiliser la manière la plus rationnelle possible
00:37:54
et ça veut dire couplé avec tout un programme d'assainissement des bâtiments
00:37:59
et on se rend compte que bah voilà dans une région montagne un assainissement énergétique
00:38:04
eh bien il porte des fruits parce que bah voilà les besoins en chauffage sont plus importants
00:38:09
alors après on a le problème du rapport coût efficacité qui peut être peut être un peu
00:38:14
égale par rapport à la pleine par ce qu'on le sait les travaux sont
00:38:18
sont peut être plus cher en montagne par des aspects d'accessibilité notamment
00:38:22
mais voilà le je pense qu'on dans certains un en tout cas tellement on
00:38:27
a vraiment atteint ce niveau et en mettant au monde autour de la table
00:38:32
je pense qu'on veut faire avancer les choses même question pour eux car la grande soeur
00:38:37
au niveau de la confédération cantons le catalogue de cette même question
00:38:43
de la priorité de la responsabilité quand on lit catalogue
00:38:46
on a l'impression de lire un récit biblique un audelà des invasions d'insectes des tremblements de terre
00:38:51
des catastrophes ça fait peur eux estce qu'on
00:38:55
se prépare à la catastrophe en suisse
00:39:06
cet échec est soumis soumission chose est mène à toutes les fans lynch au québec
00:39:12
les climats indiquant les était enceinte si le ciel
00:39:15
de sean allemande a t i o n
00:39:21
pas à les imiter mais eux ont été soustraits
00:39:26
enthalte samedi 10 LAO
00:39:31
que la commune et la externe peut établir une doctrine climat avant d'un
00:39:39
félix ist hic et nunc 14 canons pris ici cette villa et
00:39:44
les côtes faute elle a été was a style c
00:39:48
catastrophe getty espagne qui a pour les écoles publiques défaut dès lors une
00:39:55
hystérique et esquisse ici ingelheim en passant à mon climat vendre
00:40:00
avec d'autres questions hautsdeseine saute c'est ce dont il se
00:40:03
passe dans un immense domaine s'est prononcé en passe
00:40:07
rappelons à cet égard jean paulhan benefits aristote
00:40:12
j'ai testé cette fois la nouvelle oui et si sa
00:40:15
taille haute signifiante passés au nom de cette taille
00:40:20
taille climat chaud espagne réduction des émissions de CO récemment je
00:40:25
puis les organismes municipaux médecine d'allaitement et chez ses
00:40:28
il a aussi commune sit ita t'acquitter ce qui peut laisser
00:40:33
0 un est l'essence compliqué à ces principes
00:40:39
monsieur est assez sereine qu'eux à ça que je vais vous estce que vous trouvez
00:40:50
john filière avant de passer oui monsieur sylvain dans l 4
00:40:56
amendements passer la parole à ses valeurs de liaison ma d.
00:40:59
des agissons ici qui semblent eux ou qui se force du moins d'être optimiste
00:41:04
ça tranche un petit peu avec le la parole plutôt pessimiste que vous avez tout à l'heure
00:41:10
vous pouvez passer le micro
00:41:14
oui dans un jeu que je suis pas naturel pessimiste eux évidemment
00:41:19
mais c. je crois qu'eux
00:41:23
enfin les acteurs que nous avons retour cette table mérite le évidemment
00:41:29
bien sûr le plus grand respect parce que ce sont des
00:41:33
des acteurs des combattants j'envie de dire au quotidien de la cause
00:41:37
il évolue dans des univers très complexe au plan institutionnel
00:41:42
madame gérard l'a bien montré cet organigramme que vous avez montré c'est votre quotidien
00:41:48
vous éclat pour aller convaincre chaque direction par ce qu'on sait que le climat
00:41:52
doit être inter sectorielles si on veut réussir on sait
00:41:57
que les ressources comme l'a dit madame grosse
00:42:00
ce sont eux dont les politiques sectorielles les ressources financières elles ne sont pas ya pas de
00:42:06
de division climat avec des milliards pour eux pour investir
00:42:12
donc c'est ce que les acteurs qui sont tout cet américain le
00:42:15
plus grand respect et cet important qui soit et qu'il reste optimiste
00:42:20
et mon interpellation elles s'adressent plutôt eux à des personnes qui ne
00:42:23
sont pas dans cette salle mais eux quelque part qui sont
00:42:28
nos grands décideurs et qui a un moment donné je pense à eux
00:42:35
pas dire chez le citoyen la prise de conscience et la
00:42:40
beaucoup en suisse romande gaillard eux parfois aussi de façon presque d'
00:42:46
un petit état lisez donc les citoyens à l'heure actuelle
00:42:48
se disent mais voilà changement climatique et la caisse pour affaires qu'
00:42:51
estce qu'on veuille certaines inquiétudes certaines angoisses chez eux
00:42:56
les responsables d'administrations où les élus des territoires comme monsieur syndic tout à l'
00:43:02
heure on se rend compte aussi on a les mains dans le cambouis on gère
00:43:06
moimême avec ma casquette de masse agenda est donc voilà âgés inondations
00:43:11
et on a le sentiment que c'est effectivement en plus au lieu
00:43:15
qu'eux le message passe pas suffisamment à l'heure les
00:43:19
messages des risques et de l'adaptation comme vous disiez très bien
00:43:22
lui passe par ce cahier des charges d'assurance financier direct
00:43:27
mais le message de l'atténuation je pense que je n'ai pas encore à la réclamant et sage
00:43:33
je ne dirai la politique publique je n'ose pas aujourd'hui imposer des choses
00:43:38
1 million salaires par rapport à ce que vous disiez ça c la stratégie énergétique
00:43:43
2050 par exemple et très bonnes politiques publiques qui ouvre la voie
00:43:49
mais en termes de mobilité par exemple je pense que
00:43:54
on va pas assez loin sur les normes sur
00:43:56
les véhicules les normes d'émission t
00:44:01
on voit ce qu'ont pu faire d'autres états fédérés comme la californie et on pourrait aller beaucoup plus loin
00:44:07
si on voulait être en suisse un pays qui à l'avantgarde sachant que c'est la plus grosse
00:44:13
notre gros secteurs démission et citons aussi les editions importé car on a
00:44:17
la même les discussions avec le canton de genève à l'heure
00:44:21
actuelle jusqu'ou d'un plan climat ne vont pas un moment
00:44:24
donné intégrer les émissions importés v économie riche
00:44:31
consommation qui eux et dynamique et toutes les émissions de l'emporte sur
00:44:36
vos qui viennent des autres on en est tout aussi responsable
00:44:40
toutes ces questions là méritent d'être et à l'évidence et ne sont pas suffisamment massive à rodrigues est exempt de
00:44:46
la symétrie vous donnez tout à l'exception de pollution ici mais qu'on le remplace bonne pollution d'ailleurs
00:44:51
le bilan est tout de même négative ou lire prendre la parole sur cette question
00:44:56
dans cette c'était juste de compléter ou tempéré un tout petit peu par
00:45:00
rapport à la à la gestion des risques des catastrophes naturelles
00:45:05
oui alors effectivement la suisse et bien préparé je pense qu'on en a beaucoup de moyens d'intervention
00:45:11
par contre faut pas se leurrer non plus les risques d'un coup il dixneuvième très vite à la figure si j'ose dire
00:45:16
i. v. et leur ampleur surtout au risque de nous surprend toujours
00:45:21
et je donnerai 3 exemples pour lesquelles je pense qu'on doit vraiment encore renforcer notre préparation
00:45:26
a à gérer les événements cette série je pourrais les forêts de grande ampleur
00:45:31
là on voit quand même si on a
00:45:34
des pompiers ont des forces sécuritaires venir importante
00:45:39
on voit dans les autres pays mais où on est très vite pris par le
00:45:43
par l'ampleur et là je pense qu'on ait pas encore assez préparés
00:45:46
notamment en termes d'organisation a avec les forces régional
00:45:51
et aussi peut être les foyers de waco d'espèces invasives avec eux maintenant que des foyers de capricorne asiatique
00:45:57
qui seraient eux nous ne sommes nous prendre dépourvu thomas cook nous poserait quand
00:46:03
même sérieusement des problèmes aussi tout à coup ces foyers devait se multiplier
00:46:08
et puis aussi ces risques gravite r ou effectivement même
00:46:11
si on ait préparé on voit clore leur ampleur
00:46:14
risques communs de nous surprendre le cas échéant vous parler des incendies de
00:46:20
bah il des interdictions de feu et à plat et pas si longtemps
00:46:24
c'est autour de la fête nationale pour la période de fortes chaleurs
00:46:27
pense que dans la filière sur le la prise de conscience de la population on a
00:46:31
dit que ce soit dans le canton du valais ou dans le canton de Vaud
00:46:34
que ces interdits j'avais plutôt était bien suivi
00:46:38
vous semblez hoche la tête pas le cas
00:46:41
non je pense que je pense qu'effectivement la les labels la population globalement ce
00:46:46
et consciente des risques et espérer qu'on avait beaucoup d'images très fortes
00:46:52
dans d'autres pays en portugais voilà et je crois que ça me sa marque vraiment les mentalités vallée
00:46:57
sa marque les esprits de chacun donc de ce côté là le là on peut
00:47:01
on peut quand même un vin croire à la responsabilité citoyenne maintenant
00:47:06
dans ce domaine voilà on va ouvrir à la seule la
00:47:09
possibilité de poser un ou l'autre des questions
00:47:16
oui thierry
00:47:22
voilà monsieur g. question peut être valenciennes palais mettent de plus à
00:47:28
a. silva rodrigues c'est pas directement liés au climat mais ces élus
00:47:34
par la capacité d'agir en eux plutôt que la capacité de réagir
00:47:40
i a. dans le canton de Vaud
00:47:42
en nombre comportons de projet éolien
00:47:47
dues à des objectifs de transformation énergétique
00:47:53
ces projets là n'avance pas bien pensant corinne ce lieu d'humilité
00:47:57
implantée dans le donc autant vous la dette
00:48:02
du très fortes résistances aussi notamment
00:48:05
pour des prescriptions diverses et variées à l'
00:48:09
implantation de solaire de panneaux solaires en
00:48:12
eux ou ait été il ya une claire volonté de sortir du nucléaire
00:48:18
c'est quoi la solution dont font eux si on veut véritablement agir puisqu'on
00:48:24
l'a dit au début de cette de cette journée et l'énergie
00:48:28
étant un facteur très important d'eux de réchauffement climatique
00:48:34
alors comment estce qu'on fait par rapport à cette situation la j
00:48:39
juste à titre de comparaison impasse que la suisse s'est
00:48:43
souvent gargariser d'être un entête justement de cette question
00:48:48
j'ai passé partent ils étaient en compagnie dans le sud de l'italie entre dépouillé la
00:48:52
compagnie et il ya des dizaines et des dizaines d'éoliennes dans des paysages magnifiques
00:48:59
oui alors là on se heurte clairement adhéra à certaines spécificités du territoire suisse
00:49:05
d'une part c'est un territoire très dense à eux c'est
00:49:10
clairement en territoire qui est soumis à anet énormément de contrainte
00:49:15
et puis là dessus et où on doit quand même
00:49:18
eux ajouter le bank supplémentaire qui à nos procédures
00:49:23
les procédures qui reste l'autre compliqué avec des droit de recours multiples
00:49:28
alors c'est vrai que d'une part ça permet comme un mode de parfaire
00:49:32
n'importe quoi ça c'est des gardes vous qui sont clairement utile
00:49:37
mais c'est vrai que c'est cette commun un frein aux limitations à notre
00:49:41
capacité d'agir je crois que la la c'est clair
00:49:45
et donc que la solution c'est peut être effectivement dont la diversification
00:49:50
bien sûr aussi t. l. et l'énergie éolienne on voit que voilà la
00:49:55
production d'énergie éolienne en tout cas dans le canton de Vaud valais
00:49:58
et les traits énormément freiner et donc ça veut dire
00:50:02
vraiment diversifier les oeufs les sources d'énergie
00:50:06
et elle le photovoltaique je pensais une piste vraiment importante
00:50:12
et s. i. on voit que eh bien
00:50:16
si il la mise en oeuvre de dossiers politiques
00:50:18
publiques ne suffisent pas il faut quand même se poser la question peut être alors des leviers incitatif
00:50:24
et ça veut dire quand on doit les augmenter je si je donne l'exemple je reviens aux toitures végétales lisez
00:50:30
lausanne avait un fonds pour comment dire les toitures végétales lisez
00:50:35
on voit qu'il est très peu utilisé et donc que le
00:50:41
la solution serait peut être d'augmenter encore ces incitations va en tout cas créer
00:50:45
les conditions cadres soit meilleure et je pense qu'on doit aussi aller
00:50:50
on va dire vers une simplification administrative ou en tout cas
00:50:54
de lever on va dire les contraintes a
00:50:57
par rapport à l'implantation je veux dire de
00:51:01
ces nouveaux moyens de production d'énergie locale
00:51:05
et dans ce sens là je ya pas comme les autorités cantonales les autorités
00:51:09
communales ont un rôle à jouer en réduisant aussi leurs règlements communaux
00:51:14
et en simplifiant ou en tout cas en mettant des conditions cadres qui va de soi et meilleur
00:51:20
merci
00:51:22
oui monsieur
00:51:35
moi j'ai une question au sujet de la mobilité en partant
00:51:38
de mobilité par exemple dans le canton de Vaud
00:51:43
létat concentrer les bureaux ya plus de deux bureaux du registre
00:51:48
foncier et pratiquement dans tous les districts comme c'est à
00:51:52
eux les bureaux d'impôt sur la même chose et puis en
00:51:56
fait courir les gens d'un côté alors du canton
00:52:00
on a des embouteillages monstrueux au tournant ça et si c'est ça la
00:52:04
bonne solution je crois que taille il est dans la fausse route
00:52:08
pourquoi on en fait couler des gens de genève
00:52:13
sur lausanne epidaure de sion jusqu'à genève pour travailler alors
00:52:18
c'est clair que la liberté tout le monde
00:52:22
mais la prétention de choix de vie par rapport aux citoyens merci madame
00:52:29
girard le lait de des contraintes cantonales aussi monsieur rodriguez pour dire
00:52:34
un mot évidemment mais c'est vrai que les états ont
00:52:36
tendance à vouloir faire des économies donc on concentre administration concentre
00:52:41
les services et puis bon on oblige les gens finalement à plus de place
00:52:44
et à l'infection par un courant d'et du contexte goodman
00:52:50
l'objet à un bien comprendre l'agacement à des citoyens un
00:52:56
scala je pense qu'actuellement les uns des administrations
00:53:00
elle travaille de plus en plus la lorraine chronique d'emprunt beaucoup de choses peuvent se faire à
00:53:06
directement un via internet via leur site internet donc ça fait
00:53:10
déjà un incarne un vient de déplacement à dire
00:53:14
après je pense qu'à certaines procédures qui font qu'on a affaire à un face à face à.
00:53:21
phase un sujet je sait pas exactement de quelles procédures les faits sont ensuite la
00:53:27
problématique des pendulaires ça c'est clair que ça touche en fait
00:53:32
le voilà le choix personnels des gens ou estce
00:53:37
qu'on va habiter effet problématiques complexes un
00:53:42
très difficile je peux pas répondre mania a fait foi et la mobilité aurait pu
00:53:46
être une ronde en soi bosselée vous dites les choix de janvier les possibilités
00:53:50
aussi des jours madame a l silva revient sur cette question alors
00:53:54
de mobilité quelques mots boss que seul son sujet vaste
00:54:01
dans le plan de de vol et peut être de deux éléments de réponse là le premier c'est vrai c'est
00:54:07
quand même je pense que l'utilité des prestations ligne je
00:54:11
pense vraiment in administration maintenant elle doit être orientée clientèle
00:54:15
et on en fournissant des prestations ligne je pense commémore
00:54:19
ou et on peut limiter des des trajets
00:54:23
c'est assez clair et là je m'en ce qui a beaucoup de projets vraiment de
00:54:27
de prestations linkedin qui vont voir le jour mandant dans le canton de Vaud
00:54:31
et puis l'autre côté par rapport à un voilà aux embouteillages en direction de lausanne
00:54:36
bien sûr certaines réalités maintenant je crois qu'il faut aussi se faire à l'idée
00:54:41
que bah voila l dire le fait de prendre sa voiture
00:54:47
d'aller à lausanne signé cijoint peu caricaturer i trouver de place de parc et rentrer
00:54:52
je crois que c'est vrai que ça en moins en moins de faire un mode de fonctionnement
00:54:56
en mode de consommation de la mobilité qui va devoir changer je crois je crois clairement
00:55:01
et là on a quand même on signe politique des transports qui eux qui
00:55:06
va vraiment vers le mieux avec quand même des des prestations sens l'acquis
00:55:11
qui sont relativement on va dire bonne dans notre pays et en particulier
00:55:16
dans le canton de Vaud voilà encore une question la dernière pour eux
00:55:21
pour pouvoir suivre les horaires de cette journée danse
00:55:28
inclure un kit de sa part monsieur que lucas mais à quoi je ne sais pas ce que tu du point de vue
00:55:35
un an le paquet n'avait eu le plus énoncés
00:55:40
mais c'est un montfort inc luiz blancs qui ont été à la même mieux qu'eux
00:55:50
ces scrupules avec les points q u s 21 a. point un un
00:56:01
et néanmoins mutuelle eu quelques mois un an
00:56:05
20 point 6 mois coince i. un chemin de fer
00:56:11
un n 68
00:56:18
et chacun a intérêt à croiser avec impulsion se pointer bah
00:56:24
oui moi je prends acte vu par un oui
00:56:30
5 point cela marchera cette structure française
00:56:40
un clic
00:56:44
mais l'acte de cette loi est ben affleck was my valley pose le problème est
00:56:51
stevens a b l o sa ménagerie que cette mesure il prend acte de salut public les
00:56:56
le but est je le cite monsieur spéciaux 16 baptême souhaite pouvant être un problème
00:57:01
il se savait cette seconde s un chambre vitesse improductive
00:57:06
aux seules fins brookings fort qu'un mexicain était une fois
00:57:10
cette somptueuse apache est un mensonge ce sont eux
00:57:16
tata steel n'émet aucune preuve que ce débat sur le point soussol
00:57:20
parfait cette annonce intitulée du cerveau donc les paramètres du prince
00:57:26
ravenne et raven tata steel être absent point s et ce même produit un
00:57:32
attaque de monsieur klein ceux c'est ce que je sais pas dévasté mutuelle
00:57:38
santé modes sortait ses auteurs prématurée une cause cet aspect des sociauxdémocrates c
00:57:43
mais cette solution ne se fera pas c'est à cette question 0 un la santé
00:57:50
le prince mais ce sera tout de même que ce soit n'est jamais les bras je souhaite me paraît pas exhaustif et 16
00:57:58
à l'industrie et de taille species pollue une seconde anna un statut d'employé statut tu seras un
00:58:06
ensuite plus pas exhaustif le résultat était périlleuse
00:58:10
un mathématicien et seulement 7
00:58:14
monsieur je suis de 7 700 écrin naturel probleme je me souviens toi que je
00:58:19
vois que ca demande un manège avec ce semestre ma petite note un spot

Share this talk: 


Conference program

Mots de bienvenue
Sylvain Rodriguez, Directeur de l'environnement au sein de la Direction générale de l'environnement du Canton de Vaud
24 Aug. 2018 · 9:38 a.m.
Mots de bienvenue
Philippe Grobéty, Syndic d’Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 9:47 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Michael Liebreich, Fondateur et président de l’advisory board - ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:51 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Thierry Meyer, Président de l’Association ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:56 a.m.
Inspiration
Céline Girard, Responsable du Plan climat de l’Etat de Fribourg
24 Aug. 2018 · 10 a.m.
Nature, opportunités et risques
Panel
24 Aug. 2018 · 10:35 a.m.
DeFROST – WeGAW, Etude de cas et présentation des données pour le glacier des Diablerets
Lucille Verbaere, Business Development et Product Manager
24 Aug. 2018 · 11:35 a.m.
Climat et évolution du tourisme (1ère partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:04 p.m.
Climat et évolution du tourisme (2ème partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:28 p.m.
Culture et nature, un dialogue d’avenir
Panel
24 Aug. 2018 · 2:19 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 5
Stéphane Genoud, Professor of Entrepreneurship HES SO ofr European Network of Living Labs (ENOLL)
24 Aug. 2018 · 3:52 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 3
Bryony Jansen, Experte en conception de produits et en durabilité commerciale
24 Aug. 2018 · 3:54 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 1
Eric Liechti, Municipal en charge du tourisme à Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 3:56 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 4
Elaine France, Experte en éducation - Fondatrice de Flow In Action et ‘Learn to Move Mountains’
24 Aug. 2018 · 4 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 2
Francois Vuille, Executive Director of Energy Centre EPFL – Expert en énergie durable
24 Aug. 2018 · 4:02 p.m.
Présentation du projet AdaPT Mont-Blanc
Ismaël Grosjean, Eric Nanchen
24 Aug. 2018 · 4:17 p.m.
CE2 – circular economy entrepreneurs
Dominik Isler, CEO Swiss Economic Forum
24 Aug. 2018 · 4:33 p.m.
Inspiration: Comptez fleurettes!
Carmen Cianfrani, Biologiste et chercheuse à l’UNIL au sein de la Faculté des géosciences et de l’environnement
24 Aug. 2018 · 4:57 p.m.
Questions - réponses avec le public
24 Aug. 2018 · 5:15 p.m.
Conclusion et choix du thème 2019
24 Aug. 2018 · 5:29 p.m.

Recommended talks

Projet Fiscal 2017 - Questions juridiques principales
Jérôme Bürgisser, Docteur en droit, Avocat au barreau
5 June 2018 · 6:42 p.m.
126 views