Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:02
bonsoir mesdames bonsoir messieurs merci de l'invitation merci également d'accepter que je m'exprimant
00:00:09
en français ce serait un petit touche daxon vaudois local dont cet aprèsmidi de conférences
00:00:16
et ce que l'école en fait assez pour les sportifs c'est avec cette question peut provoquer atrisk je
00:00:22
débute mon exposé provoque actrices ont effet parce que très souvent que je discute avec les milieux sportifs
00:00:29
la question composent c'est pourquoi l'école en fait pas plus alors je vous
00:00:34
propose pendant les 20 minutes qui suivent de comprendre ce que fait école
00:00:38
de comprendre comment elle a construit des différentes mesures pour les sportifs d'élite
00:00:42
et puis décida prend des pourquoi si il a certaines choses qu'elle ne veut pas ou qu'elle ne peut pas faire
00:00:50
pour bien fixer le cadre de mon exposé il faut rappeler que dans notre pays les
00:00:56
écoles dépendait content je vous donne donc la situation dans le canton de Vaud
00:01:00
sachant que chaque canton on appréhende finalement la problématique d'une façon différents
00:01:06
je précise également qu'il faut s'entendre sur ce qu'on appelle école favorable aux
00:01:10
sports de performance vous avez sous les yeux aucune carte que swiss olympic a produit
00:01:15
qui recense les différentes écoles qui ont un label swiss olympic et qui sont
00:01:19
donc favorable aux scores de performance alors sur cette carte on voit
00:01:22
une grande tache deux grandes tâches sans rien 7 cantons de fribourg et canton de Vaud
00:01:27
savais pas dire qu'il se faire et de ses cantons mais sinon je
00:01:30
serais pas ici cette école dans ce canton accueille des sportifs d'
00:01:34
élite ou de haut niveau c'est donc que l'on fait quelque chose simplement on ne répond pas aux critères de swiss olympic
00:01:40
notamment parce que dans notre canton nous avons un nombre d'élèves relativement restreint
00:01:45
dernier point je travail dont le au service de l'éducation et du sport qui
00:01:50
fait partie du département de l'économie de l'innovation et du sport
00:01:55
je suis en charge du sport à l'école et j'ai l'école bien
00:01:58
évidemment c'est un autre département donc le regard que je vous offre ses solides
00:02:03
quelqu'un de l'administration mais qui ne fait pas partie du département de l'école
00:02:08
voici la liste des 10 écoles dans notre canton qui recueille des sportifs mais aussi des artistes
00:02:14
dans l'école obligatoire il ya également d'autres mesures qui sont prises pour les sportifs
00:02:19
d'élite je vous propose de regarder comment ce dispositif s'est mis en place
00:02:24
parce que certains éléments de cette mise en place capi passablement d'autant vous le verrez
00:02:29
son record des sujets d'actualité et ont été débattus tout à l'heure par les différents conférenciers
00:02:37
alors ca date d'abord on en préparant cette conférence je me
00:02:40
suis rendu compte qui avait un écart énorme comptait 4 dates
00:02:44
31 il a fallu 31 ans pour mettre en place
00:02:48
le dispositif alors on rigole parfois sur la lenteur des vaudois
00:02:52
vous verrez ca peut être quelques explications d'abord maintenant quelles sont les
00:02:56
différentes mesures que la scolarité vaudoise offre à ses sportifs talentueux
00:03:00
depuis 1908 en 3 on offre la possibilité d'avoir des allégements d'horaire ce sont les directeurs d'école
00:03:05
qui sur la base des critères sportif mis en place par les associations sportives
00:03:10
accepte de décharger un élève très souvent ces sur les 3 périodes éducation physique ou
00:03:15
de faire des créations physique pure alors plus rarement sur d'autres disciplines
00:03:19
et offre ses congés à ses élèves depuis 2'149 on a
00:03:24
ouvert dans la scolarité post obligatoire de l'usine à ce que nous appelons les
00:03:28
classes spéciales pour sportifs r. tisse le principe et relativement simple les élèves sont libérés
00:03:34
tout les aprèsmidi excepté le lundi et ils ont ensuite charge de s'entraîner
00:03:38
je précise qui a pas de relation ici entre l'entraînement sportif et l'école
00:03:46
depuis l'an 2000 on a ouvert ce que nous apprend dans le canton de Vaud des structures particulières
00:03:51
je reviendrai un peu plus de détails parce que c'est de mon point de vue l'élément fort ou
00:03:56
centrale des différentes mesures que nous prenons et puis depuis 2014 sont appliquées dans le canton
00:04:01
le programme entreprise formatrice favorable aux sports de faire performance avec en suisse
00:04:07
la voix du à l'apprentissage dual et quelque chose de très important donc cette
00:04:11
solution qui permet à des apprentis d'avoir des aménagements d'horaires et
00:04:16
et d'avoir nos entreprises qui acceptent de libérer du temps pour que les
00:04:20
jeunes puissent s'entraîner alors contre l'entreprise autre dans ce projet la
00:04:24
elle obtient un label une vignette de swiss olympic et les reconnus comme entreprise formatrice favorable aux sports de performance
00:04:32
quelques chiffres alors au total on et autrui 10'900 élèves concernés alors on va les mettre en
00:04:38
relief avec le nombre d'élèves concernés dans la scolarité de la septième à la onzième année
00:04:43
et dans les 3 années du poste obligatoires c. environ 60'000 élèves de 900
00:04:48
pour 60'001,5% alors cette première réponse que je peux
00:04:51
vous donner l'école s'occupe de un virgule 5% d'élèves qui sont
00:04:56
des sportifs de haut niveau l'école fait donc quelque chose pour ses ailes
00:05:02
voilà ce avec ce dessin du regretté mix et remix que je
00:05:05
vais illustrer certains menus mes propos petit parenté ces dessins sont
00:05:10
tiré du calendrier fairplay du sexe édité en 2005 et
00:05:15
on va poser la question des 31 ans que j'évoquais tout à
00:05:18
l'heure à pourquoi aussi longtemps pour mettre en place ces différentes mesures
00:05:23
j'ai identifié 3 raisons que vous avez sous les yeux et qu'on va aborder un peu plus en détail
00:05:32
à la première raison c'est la crainte de la spécialisation précoce je vis très
00:05:36
ce propos parce vivent déjà personne qui datent de 1908 entre 7
00:05:41
ce livre à l'époque et beaucoup de retentissement parmi les enseignants d'éducation physique et sportive mais aussi parmi les entraîneurs
00:05:47
l'entraîneur de l'auteur pardon il dénonce les méfaits de la spécialisation précoce
00:05:52
souvent couplé avec de fortes ou de trop fortes charges d'entraînement
00:05:55
et surtout les conséquences néfastes sur le développement de l'enfant
00:05:59
cette spécialisation précoce a suscité pas mal de réticence dans les milieux de l'éducation physique scolaire
00:06:05
et souvent c'est ce qui était à la base des
00:06:09
mesures qui ont ensuite ont été prises pour les différents volets
00:06:14
deuxième point j'ai mis la phrase en français comme envoyé par contre je n'ai pas 1'000 auteurs ce qui ne fait jamais
00:06:19
simplement parce que j'ai pas retrouver cette phrase dans les différents textes qu'il a publié
00:06:24
pourtant cet auteur et relativement connu et célèbre patrick action a parlé tout à l'heure
00:06:29
il s'agit de jeanpierre et guerre entraîneur très
00:06:32
connu très réputé sportif et surtout
00:06:38
son armée entraîne jeanpierre héros au début des années 90 tenait ces propos lors d'une
00:06:43
conférence à laquelle assistaient retenu ses propos et vous voyez bien tellement marqué et
00:06:50
pourtant on la question se pose c'est pourquoi le pédagogue l'entraîneur de renom kelley
00:06:54
out ont des doutes justement sur le sport d'élite et
00:06:59
on peut bien comprendre que si luimême à ses doutes la
00:07:01
la plupart des enseignants de sport partage ses différents
00:07:08
pour terminer cette explication sur la durée et le japon la question des décharges d'entraînement
00:07:14
très souvent trop souvent que je suis consulté par nation sportive qui cherche à mettre en place des structures sport étude
00:07:20
là la première chose que l'on remarque la volonté que l'on remarque de la part de certains fonds sportive
00:07:26
c'est la volonté d'augmenter massivement la charge d'entraînement sans forcément se soucier de la qualité cet entraînement
00:07:33
on a ici un exemple contraire celui qui s'est construit à payerne par l'association suisse de football
00:07:39
5 entraînement de dans la semaine et lors du weekend soit un entraînement soit un match
00:07:46
et je termine ce questionnement sur le développement ont évoquant payerne on a vu
00:07:52
tout à l'heure quelque chose d'entraînement à payerne en payerne c'
00:07:55
est ce que l'association suisse de football a mis en place pour
00:07:58
la suisse romande la s. f. à développer 3 structures sport étude
00:08:02
qui ont eu de mon point de vue pas mal d'impact sur le développement des différentes mesures
00:08:07
ayent été un succès sportif et scolaire notamment parce
00:08:13
que les réformateurs qui était à la base de payerne
00:08:16
je les nomme michel morin et mario commis ces types ont été des personnes très respectueuse
00:08:21
du développement de l'enfant panama a mis l'accent sur la réussite sportive bien sûr mais aussi sur la réussite scolaire et à
00:08:27
montrer qu'il était possible de prendre des mesures pour les sportifs
00:08:31
d'élite en étant respectueux du développement de l'enfant
00:08:36
voilà alors un point peu préparatifs maintenant mais une fois qu'on a reussi a
00:08:40
changé les modèles les mentalités il a fallu également changer le cadre légal
00:08:46
alors cette démarche appris passablement de temps mais
00:08:50
on la retrouve donc tout les cantons aux cadeaux tout les cantons de suisse romande valais fribourg
00:08:54
le canton de genève c'est le canton de genève de neuchâtel et en train de
00:08:58
de mettre la touche finale à ces différents emplois london dans le canton de Vaud évoquait tout à l'heure la
00:09:02
ma double à partir de la double appartenance de ces structures à eux avec le département on sort
00:09:08
du sport département en charge de la formation et on retrouve dans le cadre légal ce double ancrage
00:09:16
alors deux point deux point que je mette un peu plus en avant eux le
00:09:21
premier ici c'est le lien la collaboration avec les associations sportives cantonale
00:09:28
la volonté c'est de sortir de l'esprit que le chili et de faire en sorte
00:09:31
que les clubs phare du coton collaborent pour mettre en place un projet sport étude
00:09:37
alors c'est parfois compliqué ça demande au milieu de ce
00:09:41
coordonner sa demande en milieu sportif adepte coordonnées ça leur demande
00:09:44
de bien réfléchir à ce qu'il veut faire et surtout à leur concept de promotion des espoirs au niveau du canton
00:09:53
dans la loi scolaire on trouve un article très important qui
00:09:56
affirme que les sportifs talentueux ont des besoins spécifiques
00:10:01
ça signifie donc qu'en 30 ans on est passé de directeur
00:10:06
j'ai été très favorable aux sports et qui accepter des mesures particulières pour l'heure pour leurs élèves
00:10:12
à un véritable projet cantonale qui concerne maintenant tous les élèves du coton
00:10:17
et peut être la plupart des dunes des établissements du canton
00:10:23
voilà je vous propose d'entrer un peu plus en détail dans le fonctionnement de ces différentes structures sport étude
00:10:30
en l'occurrence celle de la scolarité obligatoire alors ce dessin de
00:10:33
mix et remix illustrent pour moi parfaitement la philosophie qu'on
00:10:37
doit trouver dans ces structures sport étude on ne vient pas là pour s'entraîner plus mais on vient pour s'entraîner mieux
00:10:44
alors je me permet au passage de égratigne bien sûr un peu du footballeur je précise que je suis un
00:10:48
ancien arbitre de nationale de football et j'ai parfois
00:10:52
quelques petits compte à régler avec mes amis footballeurs
00:10:58
en entrant dans les détails je veux vous donne non pas un horaire qui existent
00:11:03
mais la poste les différentes possibilités que l'on retrouve dans les différentes écoles alors cette baser
00:11:08
un matin aprèsmidi vous l'avez compris et puis on va regarder les différentes possibilités
00:11:13
on peut avoir par exemple dans une école on libère un élève deux
00:11:18
ou 3 fois dans la semaine simplement par ce qui vient de loin
00:11:21
et qu'il a un grand trajet à faire tout les jours pour aller dans cette école qui hélas du canton alors
00:11:26
on va dire bah voilà bien un peu plus tard 3 fois par semaine ça permet dormir un peu plus
00:11:30
secteur poser un peu plus et puis le cas échéant on remplacera ou pas comme des périodes manqué
00:11:36
on s'entraîne assure sur le ton école par exemple sur ce sur ces cas là le mardi matin on a l'entraînement
00:11:42
et les élèves qui sont pas dans les classes tous réunis ensemble sont de classe normale avec
00:11:47
des camarades qui ne sont pas des sportifs d'élite qui sont pas des musiciens
00:11:51
lle leurs camarades vont aller au cours de maths pendant ce temps confère un entraînement et on remarque le lendemain
00:11:57
ces élèves la conférence rattrapage de mathématiques quelle école met en place on estime souvent que un deux élèves
00:12:04
avec un enseignant voir aussi romaine période à faire le travail que leurs camarades confère de paix
00:12:09
on fait parfois le même aménagements comme vous l'avez signé jeudi au
00:12:13
parti sur la pause de midi on essaie d'éviter parce que
00:12:15
l'on voulait bien compris le la récupération à l'alimentation 20 et
00:12:19
un des éléments importants de pour ces jeunes sportifs talentueux
00:12:25
l'école peut aussi libérer les élèves un peu plutôt pour qu'ils puissent
00:12:29
se rendre à leur entraînement de club sa scène des possibilités comme ici
00:12:33
dans le canton de Vaud on a congé le mercredi aprèsmidi donc où je
00:12:37
pourrais générale on utilise toutes dans ce mercredi aprèsmidi pour des entraînements
00:12:41
et puis des spécificités c'est qu'on a un moment de la semaine où il ya une coordination scolaire
00:12:47
donc aux personnes de l'école qui rend compte où les élèves pour
00:12:50
faire le point avec que sur les apprentissages et sur les éventuels manques
00:12:57
le fonctionnement de ces structures et basée sur la relation de ces 3 milieux que sont
00:13:02
famille école et sport 0 un comité de pilotage de la
00:13:06
structure et présidé par le directeur et réunit l'école
00:13:11
et le sport incite les différents services de létat représenté et puis il est bien évidemment contact avec les parents
00:13:17
aussi bien lorsque les choses fonctionnent que lorsque les problèmes apparaissent alors j'ai évoqué plusieurs fois le rôle
00:13:24
de ces coordinateur in a. deux dans chaque structure un coordonnateur scolaire et important coordinateur sportif alors
00:13:30
très volontairement j'aimais la liste de leurs tâches trop petit pour vous ne comprenez pas connaissance et pas le but bien évidemment
00:13:37
par contre ce qui est important c'est que l'école face de l'école et
00:13:39
le sport fait du sport chacun son ses domaines de compétence et chacun ces rôles
00:13:44
typiquement le coordinateur scolaire avec lien avec la direction avec le lien avec les enseignants communicants
00:13:50
les heures d'entraînement les images les congés lit un match par exemple
00:13:55
pour que les enseignants sont informés suffisamment tôt des absences des
00:13:58
élèves et puis du côté du sport le coordinateur sportif qui n'ait pas forcément l'entraîneur va faire la relation avec
00:14:04
avec les entraîneurs va communiquer sur les marchés puis va bien évidemment avoir là la relation avec les par
00:14:12
comme je l'ai dit avant il s'agit de collaborer aussi bien
00:14:14
que les choses fonctionnent que lorsque les sujets les problèmes apparaissent
00:14:20
on parle un petit moment argent puisque l'argent et le nerf de la guerre
00:14:25
au niveau de l'école le département charge de l'information mais
00:14:28
plus de 1 million dont les mesures de soutien aux élèves
00:14:32
donc plutôt mignon pour ces dits classe c quand nous sommes quelles conséquences donc de nouveau
00:14:36
les colons faitelles assez pour les sportifs d'élite conservent en partie de ma réponse
00:14:43
pour l'aspect sportif c'est un peu plus compliquées on sait que le soutien au sport
00:14:48
et notamment sport de lune dans notre pays se fait parfois pas très facilement
00:14:52
dans notre canton celle fondée le tri s'appelle fondation font du sport vaudois
00:14:57
qui financent en partie les différents projets qui se développe jusqu'à
00:15:00
hauteur du quart du budget ça signifie que les 3 cas du budget
00:15:04
restants sont à charge de l'association sportive qui développe un projet
00:15:09
ces 3 cas elle valait financé avec jeunesse et sports all'
00:15:13
grand sponsors national du sport dans d'autres pays
00:15:17
eux avec des cotisations de clubs et avec bien évidemment le
00:15:20
les cotisations que les parents vont être amenés à payer
00:15:27
pour terminer ma conférence j'enlève un point sur lequel on encore relativement peu avancé cet
00:15:34
aspect de la santé et à un élément sur lequel on est sûr c'est que
00:15:39
ces départs en tuant le kick it on charge cette thématique la thématique de la
00:15:44
santé l'enfant par contre la collaboration avec l'école la collaboration avec les clubs
00:15:48
j'ai un des points colorés que l'on va creuser je crois savoir qui a un joli projet qui en train de se développer au niveau du canton de Vaud
00:15:55
je regarde boris et stéphane donc je me dis dans les années à venir quand on a
00:15:59
encore effectivement du chemin à faire de ce côté là et des améliorations à trouver
00:16:05
voilà j'ai terminé si mon exposé je crois que vous avez compris mon point de vue par rapport à l'engagement de l'école
00:16:11
je pense aussi que l'école à certaines limites notamment la crainte de ne pas
00:16:18
des scolariser les élèves et je pense qu'on arrivait aux limites de ce
00:16:21
que l'école peut proposer sans que le niveau de la formation compatisse
00:16:27
il faut quand même que l'on se souvienne que seule une minorité des sportifs vont devenir des sportifs professionnels tout les autre
00:16:33
c'est leur métier qui va les faire vivre et c'est donc les connaissances qu'ils acquièrent à l'école qui ont toute leur importance
00:16:38
on sait que lorsque ces jeunes on entre dans le monde du travail décent excellent parce que
00:16:43
pendant leurs années de formation ils ont dû concilier sport étude ils ont dû concilier
00:16:48
des masses de connaissances à acquérir relativement peu de temps
00:16:53
aisance et compétences qui sont valorisés dans le monde du travail

Share this talk: 


Conference program

Welcome
Frederic Koehn, President Young Athletes Forum Foundation
21 Sept. 2017 · 1:18 p.m.
3,124 views
Opening address
Boris GOJANOVIC
21 Sept. 2017 · 1:22 p.m.
131 views
Biological Maturation and the Path to Success: Before and After the Fact
Manuel COELHO-E-SILVA, Biological Maturation and the Path to Success: Before and After the Fact
21 Sept. 2017 · 1:31 p.m.
549 views
Designing pathways to success – part kaleidoscope, part microscope
Jason GULBIN, Designing pathways to success – part kaleidoscope, part microscope
21 Sept. 2017 · 1:53 p.m.
372 views
Talent ID and Development: Why doing the “right thing” is not always the “best thing
Ross TUCKER , Talent ID and Development: Why doing the “right thing” is not always the “best thing
21 Sept. 2017 · 2:16 p.m.
332 views
104 views
Resistance training during long-term athlete development
Urs GRANACHER
21 Sept. 2017 · 2:52 p.m.
343 views
The development of aerobic power in young athletes
Grégoire MILLET
21 Sept. 2017 · 3:15 p.m.
1,462 views
Fueling the young athlete
Asker JEUKENDRUP
21 Sept. 2017 · 3:36 p.m.
193 views
Training young athletes: challenges and opportunities
Marco CARDINALE
21 Sept. 2017 · 4:01 p.m.
181 views
TRAINING THE YOUNG ATHLETE - Q&A
Panel
21 Sept. 2017 · 4:33 p.m.
Coaching from junior to the top of the world (Lara Gut)
Patrick Flaction, Elitment
21 Sept. 2017 · 5:20 p.m.
189 views
Knee ligament injuries in immature athletes
Franck CHOTEL
22 Sept. 2017 · 7:48 a.m.
Osteochondral lesions
Franck ACCADBLED
22 Sept. 2017 · 8:11 a.m.
216 views
INJURIES WITH THE ORTHOPEDISTS - Q&A
Panel
22 Sept. 2017 · 8:54 a.m.
Back pain in young athletes
Liba SHEERAN
22 Sept. 2017 · 9:34 a.m.
Long term sequelae of youth overuse injuries
Mark BATT
22 Sept. 2017 · 10:19 a.m.
OVERUSE INJURIES - Q&A
Panel
22 Sept. 2017 · 10:40 a.m.
Concussions in young athletes : myths and reality
Christopher NEWMAN
22 Sept. 2017 · 10:52 a.m.
Screening for heart disease in sports – nonsense or necessary?
Matthias WILHELM
22 Sept. 2017 · 11:16 a.m.
Competitive Sport & Health: hidden issues
Gordon MATHESON
22 Sept. 2017 · 12:04 p.m.
Injury prevention programs : The 11+ Kids Project
Mario BIZZINI
22 Sept. 2017 · 2:12 p.m.
104 views
158 views
Parents’ Knowledge of Sport Psychology and Nutrition
Dr Camilla J. Knight
22 Sept. 2017 · 3:57 p.m.
Closing Address
Frederic Koehn, President Young Athletes Forum Foundation
22 Sept. 2017 · 6:04 p.m.