Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:01
bonjour à tous les atouts de quel plaisir d'être diablerets mais se
00:00:05
heurte un choc à ce que j'ai toujours en hiver
00:00:10
et de loin en voient pas l'épaisseur du glacier
00:00:13
quand on vire au mois d'août ça fait vraiment un choc
00:00:17
ça fait vraiment un choc et c'est là qu'on comprend pourquoi mike elle organise un séminaire sur les écovillage
00:00:24
et sur la nécessité de recycler certains sports qui
00:00:28
reste bien disparaître mais si je commence
00:00:31
in conférences comme ça je vais tomber dans le travers des problèmes et du pessimisme
00:00:38
et ça c'est quelque chose qui m'a toujours énormément gêné dans les conférences internationales sur
00:00:43
l'environnement sur l'énergie sur les changements climatiques c'est que tout les conférenciers commence
00:00:49
par les changements climatiques c'est une catastrophe parce que je puis
00:00:54
tac tac les catastrophes naturelles les maladies tropicales en europe
00:00:59
les réfugiés climatiques la montée du niveau des mers etc puis ça c'
00:01:03
est toujours le même nombre de problèmes la même durée dans les discours
00:01:07
et puis au bout de 10 minutes introduction tout le monde et déprimé et tout le monde c'était le problème est trop grand
00:01:12
on va pouvoir résoudre donc ça sert à rien d'essayer puis chacun rentre chez soi et pense à autre chose
00:01:17
et je suis toujours promis que frais différemment et que dans
00:01:22
sa certainement bon côté psychiatre le but qu'en
00:01:26
dit un problème c'est pas droit ça c'est le problème s'est trouvé la solution pour changer
00:01:31
et le but de salariés peuvent c'était ça l'est de cela il peut s'était pas simplement de faire un tour du
00:01:35
monde en disant et des changements climatiques alors on va voler avec de l'énergie solaire et tout les avions sont solaire
00:01:41
lorsqu'on sait très bien qui sont pas tous solaire tout de suite qu'il faudra beaucoup de temps d'adaptation et hop on retombe dans les problèmes
00:01:47
donc il faut absolument sortir de cette liste est cette
00:01:51
énumération de problèmes et de ce pessimisme et
00:01:54
deux se dire que tout prendra du temps pour regarder quels sont les solutions qui sont là
00:02:00
et les solutions donne énormément mais cette solution elles sont dispersées
00:02:06
dans des cerveaux d'individus isolés dans des startup
00:02:13
dans des organisations environnementales dans des universités
00:02:17
dans des grandes entreprises aussi
00:02:20
bien à beaucoup mais elles ne sont pas connu ne
00:02:23
elles sont pas diffuser et sont pas implémenté ou alors elles sont implémentés très localement
00:02:28
et puis ça convient l'entreprise pas ce que c'est son débouché habituel et ça convient pas
00:02:33
du tout au monde à ce que le monde ne sait pas qu'il a toutes les solutions
00:02:37
alors quand on parle ensuite sur le plan international de
00:02:42
buts à atteindre de réductions d'émissions de carbone
00:02:46
d'un an et demi de gré ou de deux degrés qu'il faut pas dépasser etc
00:02:51
et ces buts qui sont fixés en fonction de quoi ils sont pas font fixé en fonction des solutions de ce que les solutions
00:02:57
sont pas connu les existent ne sont pas connu donc c
00:03:00
fixé au niveau de discussions politiques entre les parties
00:03:05
de discussions entre pays et le résultat est toujours
00:03:10
complètement minimaliste on essaie toujours de faire le moins
00:03:13
possible en s'accordent sur quelque chose où chacun
00:03:16
peu à peu presse accepter sans changer grandchose
00:03:23
c'est pas comme ça qu'on avancera
00:03:26
ce qu'il faut maintenant c'est que toutes les solutions sortent de leur berceau et grandissent
00:03:32
donc on s'est dit qu'on allait utiliser l'impact de salariés colle sur le plan médiatique et politique
00:03:37
pour regrouper tout les porteurs de solutions et crée l'alliance mondiale pour les solutions efficiente
00:03:43
cette alliance mondiale 20 groupes et tous ceux qui ont
00:03:47
des produits des processus des projets et des
00:03:52
idées et des technologies propres des manières de faire du savoirfaire qui peut en même temps
00:03:59
protéger l'environnement mais aussi créer des emplois
00:04:03
faire du profit et développer l'économie
00:04:07
parce que ce qu'il faut bien voir aujourd'hui et ça c'est peut être quelque chose qui vous
00:04:11
également mal compris dans les milieux écologiques sait qu'il vaut mieux une croissance propre cas statu quo ça
00:04:19
aujourd'hui un an un statu quo ça et de dire qu'on ne
00:04:22
va pas faire de croissance et qu'il faut surtout pas de croissance
00:04:26
pour moi ces fonds pour deux raisons la première raison c'est qu'on ne sera
00:04:31
pas suivi ni par la population ni par les entreprises ni par le monde politique
00:04:36
parce que personne ne veut moi en tout le monde veut
00:04:39
mieux donc il faut surtout pas parler de décroissance
00:04:44
la deuxième raison pour laquelle la croissance propre et bonne c'est qu'on peut
00:04:48
remplacer les vieilles technologies polluantes qu'on a aujourd'hui par des technologies propres
00:04:53
qui seront capables si on regarde l'entier des technologies d'aujourd'hui
00:05:00
on serait capable de diviser par deux les émissions de CO 2
00:05:04
déjà aujourd'hui déjà aujourd'hui donc on est pas du tout dans un
00:05:08
monde futur on est dans ce qu'on peut faire aujourd'hui
00:05:13
et ça c'est un marché de la salle vous imaginez de remplacer les moteurs à combustion
00:05:20
technologiques hier 150 ans 150 ans et l'on les utilise toujours
00:05:25
remplacer les moteurs à combustion par les moteurs électriques isoler les
00:05:28
maisons on est toujours dans des matériaux d'isolation archaic
00:05:32
l'éclairage cet article les ampoules accordé sens aussi 150 ans
00:05:37
ces 5% de rendement est 95% perte
00:05:41
les pompes à chaleur ont 4 fois le rendement de chauffage électrique à résistance
00:05:47
un smart grid permet non seulement d'économiser la plus
00:05:50
grande partie de énergique en transportant des fil électrique
00:05:53
mais permet de la distribue en absorbant les pics de consommation ce qui permet si vous réparties sur un pic de consommation
00:05:59
de la journée sur l'entier de la journée vous pouvez baisser de 20% la production énergétique d'un pays
00:06:05
sans que qui que ce soit se plaignent pas ce que personne ne verra
00:06:09
la différence simplement parce que l'énergie sera pas utilisé au même moment
00:06:13
donc on peut déjà aujourd'hui faire énormément mais
00:06:18
il faut remplacer ce vieux part du moderne
00:06:21
alors seul harrington c'était simplement une illustration de ce qu'on
00:06:26
peut faire c'était pas du tout des technologies futuriste
00:06:30
et je me rappelle très bien quand je traverse l'atlantique j'ai mis 3 jours pour passer de new york en
00:06:34
espagne j'ai vraiment 3 jours de grasse d'état
00:06:39
de grâce dead emerveillement pourquoi réfléchir et regarder le soleil
00:06:44
je regardais indicateurs électrique déguisement c 10 qui tournait très lentement
00:06:49
et je voyais qui avait pas de bruit la pollution par
00:06:54
carburant et je peux évolue de jour et nuit
00:06:57
pendant la journée il avait à cette soleil pour faire tourner les hélices et charger les batteries
00:07:02
de manière à passer la nuit envol atteint de lever de soleil suivant et continuer
00:07:07
et au début je me disais c'est génial je suis dans un fait de science fiction
00:07:12
cette future je dans le futur et en fait pas du tout je pas du tout dans le futur
00:07:17
j'étais complètement dans le présent mais dans le présent que les technologies modernes permettent et c le reste du monde que dans le passé
00:07:25
c'était pas cela impose que dans le futur le reste du monde était dans le passé et les atterrissage c'était très déprimant
00:07:31
par ce qu'on avait l'impression d'être catapultés dans le passé et de revenir dans un monde polluants qui gaspille ses
00:07:38
matières premières qui gaspille son énergie qui qui empoisonne la vie
00:07:43
des habitants et essaie ça finalement qu'il faut changer
00:07:47
alors la fondation sont harrington s. maintenant quand nous avons terminé notre tour du monde met en place
00:07:53
cette alliance mondiale comment estce que ça fonctionne partiellement il faut quelque chose de très pratique
00:07:57
on a demandé conseil à un certain nombre de spécialistes ont été voir
00:08:02
françois avouez qu'il a parlé tout à l'heure et qui nous
00:08:04
a conseillé aussi on a changé de nom eux presque au début c'était
00:08:08
un peu trop technologies propres on a ouvert justement sur solution efficiente
00:08:14
on fonctionne avec une fondation qui financée par les partenaires
00:08:19
ces partenaires nous permettent d'offrir gratuitement à tout les membres qui viennent dans la fondation
00:08:25
que ce soit des individus ou des entreprises ou des organisations des startups permettent
00:08:29
d'offrir 3 choses ça permet d'offrir des expertises de leurs solutions
00:08:34
en collaboration avec la commission européenne avec l'agence internationale pour l'énergie
00:08:38
des experts qui prennent les solutions qu'on leur
00:08:42
propose qui analyse la viabilité et la crédibilité
00:08:46
à ce que c'est clair qu'on a aussi pas mal de gens qui arrivent en disant on va changer le monde ont inventé le mouvement perpétuel
00:08:52
ça on sait que ça marche pas donc il faut crédibiliser les solutions qui arrive
00:08:58
ensuite mettre en contact ces startup avec des financiers et
00:09:03
des fonds de placement et notamment la banque mondiale
00:09:06
j'étais à une conférence de la banque mondiale ya pas longtemps ou à des conférenciers
00:09:10
disait nous avons des milliards de dollars à placer dans ces temps où les places
00:09:16
on sait pas quelles sont les projets prometteurs aux états qui sont les gens qui ont des solutions qui
00:09:21
sont intéressantes donc notre but c'est de ramener des solutions clés en main qui ont été expertisé
00:09:26
et puis ensuite de promouvoir sur le plan politique et sur le
00:09:30
plan médiatique ces solutions là pour qu'elles soient connus
00:09:37
ces fantastique de voir ce qui existe et qui n'ait pas connu alors
00:09:42
on parlait tout à l'heure des des jeux pour la jeunesse
00:09:46
si on utiliser cette technologie là on pourrait faire des jeux olympiques pour
00:09:51
la jeunesse en 2020 août notre sur le plan carbone
00:09:55
exactement ce que paris veut faire en 2024 paris s'est engagé
00:10:00
à faire des jeux carbone yeux clos en 2024 moitié par
00:10:03
efficience énergétique dans un partenariat avec eux pour utiliser les les solutions
00:10:08
que tout moment peuvent trouver et l'autre parent c'est de carbone
00:10:13
je vous donne un petit exemple yann société française que saper les cotes excès ram moi simplement coups de coeur
00:10:19
ce que ces simples mais il fallait penser personne avait pensé qu'
00:10:24
il s'accumulent la chaleur dans des blocs de céramique
00:10:28
qui sont des matériaux de déchets récupérée dans des déchets industriels
00:10:33
ils ont des blocs de céramique dans un contenairs isolées ou peut chauffer
00:10:37
cette céramique jusqu'à 1'000 degrés conserver la chaleur pendant plusieurs jours
00:10:41
ce qui veut dire que vous pouvez accumulés cette énergie la nuit dans l'énergie serait de toute façon perdue
00:10:47
et utiliser cette énergie ensuite sous forme de chaleur pour chauffer les logements des sportifs
00:10:52
pour créer l'unité de l'électricité et avec un échangeur de chaleur et crée de la vapeur pour faire
00:10:58
tourner des turbines mike elle me disait que quand il était sportif autrefois c'était des turbines à gaz
00:11:04
eux qui permettait de réchauffer les sportifs avant les courses alors qu'on pourrait avoir de l'énergie
00:11:08
qui de toute façon serait perdu la nuit qui servirait pour réchauffer les sportifs la journée ou fait des chalets
00:11:14
oui ou des logements on a on a des tas de ces solutions là et
00:11:18
ça va jusqu'aux grandes entreprises j'ai passé vous savez qui a
00:11:23
la possibilité de mettre des grains de verre dans le caoutchouc
00:11:28
des pneus de voiture ça s'appelle du syndicat
00:11:31
et les voitures équipées de ce type de pneus consomme 6% de moins d'essence de carburant
00:11:38
la même partout les constructeurs de pneus qui les utilisent chacun ou de les autres utilise pas
00:11:45
in entreprise allemande qui a développé un système pour fabriquer du chlore avec 30% de moi
00:11:52
de consommation d'énergie et le chlore moi je savais pas
00:11:55
cotton made in essaya des produits déplu manufacturé dans le monde
00:11:59
pour l'hygiène nettoyage de la chimie etc ça des produits qu'on fabrique plus au
00:12:03
monde 30% d'économies d'énergie pour la fabrication du corps cette colossale
00:12:09
eh bien le seul pays qui a décidé d'utiliser ce processus et les chinois
00:12:14
en europe ça n'intéressait personne aux etats unis non plus aux
00:12:18
etats unis in poudre agressive qui permet de nettoyer affront aux
00:12:23
déploya chaud ça ferait économiser 4% d'électricité de planter des etats unis si tout le monde utiliser cette poudre
00:12:30
donc vous voyez bien que toutes ces solutions il existe des ce qui
00:12:34
faut c'est que les gouvernements prennent conscience de ce qui existe
00:12:38
et puis se basent leur but environnementaux et énergétiques sur
00:12:41
des solutions réelles ces solutions voler leur amener
00:12:44
avec l'entier des membres de cette alliance donc on fait on va fonctionner comme catalyseur
00:12:50
pour pouvoir amener 1'000 solutions pour la fin d'année prochaine à accorder
00:12:54
24 qui sera en pologne autre très belle deux possibilités
00:13:01
de parler avec des gouvernements qui sont complètement tourné vers le charbon
00:13:06
quand j'ai demandé au ministre de l'énergie à quelques mois
00:13:11
à cracovie quel était le principal problème de la pologne inédit en outre chardans
00:13:17
eh bien là aussi c'est intéressant de voir comment on peut tourner les problèmes dans l'autre sens
00:13:23
si vous avez une voiture qui brûle du de l'essence dans un
00:13:29
moteur à combustion vous produisez deux fois plus de CO 2
00:13:33
que si vous avez une usine à charbon moderne la cogénération
00:13:38
donc ils ferment tôt chauffage et d'électricité excepté d'électricité est utilisé de votre voiture électrique
00:13:44
ce que vous arrivez à 4 vingts pourcent grandement dans une usine à charbon
00:13:48
et vous arrivez à nantes 7% dans un moteur voiture électrique
00:13:52
donc finalement vous est deux fois meilleur que quand vous brûler de l'essence dans
00:13:56
votre voiture donc de dire que le charbon aucune catastrophe oui peut être
00:14:01
mais en attendant de ne peut en avoir on peut au moins utiliser ce cadre de la motorisation électrique connaît déjà deux fois mieux qu'ailleurs
00:14:08
donc toute cette notion là elles sont absolument fascinante à développer et
00:14:14
c'est vrai que peut être que vous attendez à ce que je vais vous parler des magnifiques paysages et d'élever des couchers de soleil de cela
00:14:20
et ça vous pouvez voir dans le film 0 un film qui a été fait andré et
00:14:24
moi avons écrit un livre qui s'appelle objectif soleil vous avez tout ça làdedans
00:14:28
par contre plutôt que de parler du passé moi je préfère parler du futur et de ce qu'on peut faire avec les
00:14:33
portes qui se sont ouvertes lorsque c'est ce que je voulais avec ce projet sur la même cette et ouvrir des portes
00:14:39
et c'est vrai qu'au niveau des nations unies au niveau du gouvernement au niveau de la commission
00:14:43
européenne les portes sont ouvertes et maintenant nous demande de venir a mis un petit peu d'espoir
00:14:49
7 si vous la commission européenne nous a demandé à la suite du
00:14:52
break site devenir montrer qu'il avait en europe aucune volonté
00:14:57
de réunir les pays autour des projets d'énergie et les nations unies moment de la même
00:15:02
chose à ceux de l'élection de trame pour disons il faut nous couper notre budget
00:15:05
et essayons d'ordonner un peu d'espoir et sûr de redonner un peu de répression de remettre un peu d'optimisme
00:15:11
donc à ce niveau là cela rime peul c'est encore en plein vol on arrive vraiment à
00:15:17
à développer ce que j'avais envie développée depuis le début alors c'est beaucoup de travail
00:15:22
je suis accompagné de mario dermagne qu'elle a la directrice de l'alliance mondiale
00:15:28
ma compagne ici pas ce qui a plusieurs oeufs apporteur de solutions ici que
00:15:33
je voulais qu'elle rencontrait puma lesquels forcément parce que ma calibrage
00:15:37
un parcours que je trouve assez extraordinaire dont un
00:15:42
avec son bloomberg et n objets financ
00:15:45
d'un côté dans les plus hautes sphères moi je rencontre mail
00:15:48
que dans les sphères d'usine oui les conférenciers star et puis
00:15:53
aux diablerets dans le côté complètement pratique de ce que tu a envie de développer ici pour ce village
00:15:58
et je pense que ces deux aspects qu'il faut qu'il faut arriver
00:16:01
à combiner c'est vrai mais on n'arrivera que si on était
00:16:05
extrêmement ambitieux extrêmement ambitieux ça veut dire qu'il faut
00:16:10
pas suivre des dérèglements derek des best practices
00:16:15
etc si vous avez un nouveau projet que ce soit des jeux olympiques de jeunesse
00:16:22
jeux olympiques d'été qui soigne construction que ce soit téléphérique
00:16:25
que ce soit tout n'importe quoi soyez ambitieux
00:16:30
permettez vous de faire autrement que de faire beaucoup mieux que ce qui
00:16:33
est obligatoire parce que les normes aujourd'hui sont totalement minimaliste
00:16:40
alors soyons ambitieux réalisant des grandes choses avec débute
00:16:44
très élevé et ne tombons pas dans le travers
00:16:47
de l'ecologie locale qui ne voit que les petits problèmes et par les gros
00:16:54
et je continue à dire et chaque fois que je viens ici je dis la
00:16:57
même chose qu'on ne peut pas empêché le développement d'un village on
00:17:02
peut pas d'empêcher le développement de pistes de ski et de télé ce qui
00:17:06
est téléphérique dans un région qui est dédiée aux sports d'hiver
00:17:10
simplement pour des motifs écologique locaux politique des recours
00:17:15
de fait en dernière minute pour bloquer
00:17:17
les processus etc il ya des aberrations à ce niveau là aux diablerets
00:17:22
diablerets c'est quand même le seul village où on a appelé ce qui a télé un télésiège apple a
00:17:28
apple a pour relier villa arrêt et les diablerets parce que les écologistes ont refusé
00:17:33
de mettre un télésiège de chaque côté de montagne qui aurait rajouté deux pistes
00:17:39
donc on a perdu deux pistons féru naples a pour des motifs purement
00:17:42
politiques locales écologique et ça c'est dommage parce que l'écologie
00:17:46
sépare ça et moi je m'élève vraiment la contre on a un domaine skiable absolument extraordinaire avant qu'il fonde utilisons le
00:17:52
on peut descendre par la vire au drame on peut
00:17:55
descendre pierre pointant peu sécurisé pour très bons marchés le
00:17:59
passage sur la touche à moi pour faire le pub au domaine de foi et d'eux de suisse
00:18:06
et laisser bloquer par des recours écologiste
00:18:10
donc demandons aux écologique aux écologistes de faire leur vrai travail c'
00:18:15
est à dire du de lutter contre les grands problèmes
00:18:18
de réchauffement climatique de qualité de l'eau
00:18:22
de qualité de l'air mais en
00:18:26
permettant également du développement économique parce que sinon on va
00:18:29
braqués toute la population contre l'écologie on mettra
00:18:33
on va jeter le bébé avec l'eau du bain ce qui est ce qui est extrêmement dommage je pense qu'aujourd'hui
00:18:38
on doit viser des grands problèmes et résoudre les grands problèmes chercher les sociaux sur les solutions
00:18:44
pour le faire et il arrivait donc de le côté politique extrêmement important le cadre légal
00:18:50
doit également être ambitieux pas seulement nous comptons se lance dans un projet mais le cadre légal
00:18:56
doit aussi obliger tout le monde à utiliser les nouvelles solutions sinon les utilisera jamais
00:19:03
ministre de l'énergie suédois me disait qu'eux en suède zone taxe
00:19:07
carbone extrêmement élevé 745 euro par tonne de carbone
00:19:11
en suisse en et je crois à 8 ou 10 ans de donner
00:19:15
l'idée et uniquement sur les combustibles et pas sur les carburants
00:19:19
eh bien cette taxe carbone et totalement soutenu par l'industrie suédoise
00:19:24
parce que ça les obliger à devenir beaucoup plu efficient
00:19:29
et donc beaucoup plus profitable rentable ça c'est aussi intéressant de
00:19:33
CO 2 c'est plus seulement un marqueur de pollution
00:19:36
le CO 2 c'est devenu un marqueur d'inefficience de pertes d'énergie donc de
00:19:40
perte d'argent et de manque de rentabilité donc on est en train de ramener
00:19:47
art au niveau le côté financier le côté environnemental
00:19:52
et ça je pense que c'est l'espoir tant que les solutions sont pas rentable on arrivera pas
00:19:56
on peut pas imposer des sacrifices ou jeanpascal légendes des suivront pas donc utilisons les solutions technologiques
00:20:03
c'est peutêtre pas ce qui fait rêver plus nécessite le plus
00:20:06
efficient donc ce sera pas aujourd'hui de conférences joue par

Share this talk: 


Conference program

Mots de bienvenue
Corinne Feuz, Coordinatrice d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 9:48 a.m.
137 views
Mots de bienvenue
Patricia-Dominique Lachat, Préfète du district d’Aigle
25 Aug. 2017 · 9:49 a.m.
Mots de bienvenue
Philippe Grobéty, Syndic d’Ormont-Dessus
25 Aug. 2017 · 9:54 a.m.
Introduction : «Quel avenir pour les villages?»
Michael Liebreich, Fondateur et vice-président d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 9:59 a.m.
Inspiration: «Top to Top Global Cimate Expedition»
Dario Schwoerer, Climatologue et guide de montagne
25 Aug. 2017 · 10:07 a.m.
Au-delà du ski, revisiter l’expérience en station de ski
Isabelle Frochot, Université Savoie Mont Blanc
25 Aug. 2017 · 10:36 a.m.
Urbaniser les Alpes suisses
Fiona Pia, architecte
25 Aug. 2017 · 1:58 p.m.
160 views
Le centre de développement durable à Ayent
Victoria Leaney-Brinkler, initiatrice du Centre de développement durable et gérante de l'écogîte "Esprit du soleil"
25 Aug. 2017 · 2:15 p.m.
La numérisation au service de la transition
Daniel Gatica-Perez, Idiap Research Institute
25 Aug. 2017 · 3:02 p.m.
Introduction of special guest
Michael Liebreich, Fondateur et vice-président d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 4:57 p.m.
Special Guest: "The world has already so many solutions!"
Prof. Dr. Bertrand Piccard, Explorer, Chairman of the Solar Impulse Foundation
25 Aug. 2017 · 4:58 p.m.
Q&A with Special guest
Prof. Dr. Bertrand Piccard, Explorer, Chairman of the Solar Impulse Foundation
25 Aug. 2017 · 5:19 p.m.
Remerciements et conclusions
Michael Liebreich et Corinne Feuz
25 Aug. 2017 · 5:38 p.m.

Recommended talks

Des twizzy avec votre abonnement de ski
Olivier Rossinelli, CEO d'i-Moov, notamment opérateur d'autopartage à l'Alpe d'Huez (F)
27 Aug. 2015 · 2:31 p.m.