Embed code
Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
salon E3 vraiment fort de leur volonté juste sur faire là pour que puisse
00:00:07
leur poser des questions encore peut être une dizaine de minutes tout au plus
00:00:14
alors n'hésitez pas
00:00:16
je vous rappelle pour ceux qui sont en outre sa version mac
00:00:19
peuvent poser des questions la page internet de son patronale
00:00:24
moi je peux être première question pour eux par un
00:00:27
prélèvement sur la parole d'abord avoir comme un micro
00:00:36
entre eux
00:00:39
merci bien on a beaucoup
00:00:45
parlé de sécurité des données
00:00:49
de ce qu'il faut arriver ces données en a pas du tout parler de sécurité des individus durable
00:00:55
les candidats seine saint those comprendre lundi 12
00:01:02
ecoute et très volontiers
00:01:06
un alors c'est souvent le rôle de
00:01:13
du data sénateur du propriétaire du patron du récepteur que s'occuper de tout ce qui est sécurité physique
00:01:20
et on va quand on conçoit un data center
00:01:25
on va tout concevoir en fonction de son utilisation
00:01:29
ça veut dire on va faire un bâtiment antisismiques on va émettre des portes
00:01:34
résistante selon les normes très sévère
00:01:39
on va minimiser tous les fenêtres
00:01:42
il va avoir un certains nombre de caméras de surveillance bien entendu
00:01:46
il va avoir des rôles de l'or physique plutôt que virtuelle en tout cas dans les
00:01:52
le cas qui m'occuper bref vous avez aussi alors j'oublie beaucoup de
00:01:55
choses que vous avez les dispositifs d'extinction d'incendie automatique
00:02:00
un par gaz qui chassent l'oxygène etc donc c'est vraiment un métier à part peut être
00:02:08
responsable de data serviteurs et croyez moi eux de manière
00:02:14
générale oeufs le lait les propriétaires de deux ces bâtiments
00:02:19
so 13 au fait d'énormes en la matière
00:02:23
en plus il ya une classification
00:02:29
on peut citer yann 947 sauf erreur qui définit ce qu'on appelle des
00:02:34
si c'est à dire des dunes des étages de
00:02:40
de résistance aux problèmes qu'on peut rencontrer ça va de
00:02:44
tir un attire 4 et la plupart des
00:02:49
des possédaient des centres de données suisses sont supérieures attire deux qui déjà on
00:02:55
un bon niveau type merci on a compris que c'est très sécurisé
00:03:00
une question de christophe ramel juge était très sensible à l'appel
00:03:07
consommation nationale et au recours aux entreprises suisses
00:03:12
je vois intérêt qui à cet égard que la liberté comme consommateurs ont la possibilité que j'ai
00:03:19
de faire comme consommateurs typiquement vous avez mentionné les laisser les siennes et plus
00:03:24
les plus courants sur le marché c la possibilité si je vous
00:03:30
j'envisage d'avoir recours aux scènes de microsoft les choses comme ça
00:03:34
de d'arriver à être g. vous eux pensent que cette mesure
00:03:40
alors excellente question donc selon le type de programme de
00:03:45
logiciels que vous allez utiliser cette possible ou non
00:03:49
j'ai pris l'exemple de cette force que j'avais trouvé curieux à l'époque qu'on est pas ce choix
00:03:55
et bah avec dan annexe deux de macros vous pouvez métier donné où vous voulez
00:04:02
par cette par ce que c'est un peu plus anciens aussi comme le dispositif
00:04:06
mais y'a des détails de ces jeunes je passe quelqu'un
00:04:08
utilise au par exemple généticien développées pour eux en inde
00:04:14
là aussi sur la même chose en vous pouvez choisir où sont vos données et de vous pouvez pas les récupérer
00:04:20
je vois avec sachant j'ai l'impression moi j'étais prendre le point de vue la
00:04:24
un point de vue un peu différent si on prend une entreprise qui démarre aujourd'hui
00:04:29
vous pouvez le faire tout dans le cloud 100% du business peut être opérée dans le cas
00:04:35
pour ma pratiquement n'importe quel business aujourd'hui par contre vous pas utilisé uniquement
00:04:41
dans des infrastructures uniquement en suisse et bien sûr ça c'est pas possible
00:04:45
par contre le cloud permet de tourner le 100% de vos besoins
00:04:50
informatique ça va de la de la centrale d'appel jusqu'à eux vos éléments analytique tout peut
00:04:56
être fait dans le cadre et les entreprises les plus récentes et jamais comme généraux retraçant
00:05:00
fonds ont des solutions et d'une sophistication exceptionnel
00:05:04
qui est totalement bricoler en interconnectés
00:05:07
entre différents éléments et différentes applications qui sont toutes dans le cas
00:05:11
à une application k absolument phénoménal dans sa richesse
00:05:16
c et google docs donc c'est l'incapacité d'utiliser de manière
00:05:21
interconnecter automatiser les applications interactives de google donc abstraction etc
00:05:27
dans le cloud sa dissolution sont totalement bluffant
00:05:30
passe en suisse mais ça donne compétitivité
00:05:34
énorme et donc ce qui à mon avis important s'il faut être pragmatique
00:05:39
et à sang de choses qui doivent être faits en suisse et autant de choses qui peuvent être faites
00:05:44
n'importe où et moins sur le par rapport à un emploi qui par essence sec
00:05:49
lorsque l'on utilise un fournisseur de clint en tant
00:05:53
qu'entreprise on s'engage sur un contrat
00:05:57
et le contrat qu'on a avec l'entreprise et a inclus les termes de confidentialité
00:06:02
un incluent des termes sur qui est propriétaire des données on est propriétaire de ses propres données
00:06:06
lorsqu'on a un contrat d'entreprise avec un fournisseur du clan c'est
00:06:10
complètement différent qu'on utilise facebook et par contrat et facebook mais avec
00:06:15
et les consolidations mais avec lorsqu'on utilise amazone on met le contrat est très
00:06:19
claire les propriétaires de ses propres données on peut tout à fait utiliser amazone
00:06:23
et on a une garantie commerciale avec
00:06:27
un prestataire de rêves de confiance
00:06:31
malheur le contrat n'est pas forcément en droit suisse alors il faut vivre avec les
00:06:36
entreprises qui n'est pas suisse il faut vivre avec mais ça reste quelques pas
00:06:41
possibilité tout à fait normal de fin de contrat comme enfin contracte un fournisseur qui apportent des céréales
00:06:46
sur le sur l'un sur l'aspect prix du siège
00:06:49
j'abandonne mon serveur physique mais logiciel sur mes ordinateurs
00:06:55
eux ce que ça me coûte au final plus cher en tant qu'entrepreneur ou pas
00:07:00
alors c'est toute une question d'échelle et empathie as été simplifié par quelqu'un que de manière assez brillante
00:07:06
quittera régie netflix époque et dans son analyse qu'un peu simpliste mais qui va dépendre
00:07:11
de grandeur à moins de 2000 serveurs ya pas photo il faut utiliser le cloud
00:07:17
à plus de 100'000 serveurs ya pas photo vous construisez votre infrastructure
00:07:22
entredeux ses décisions commerciales si vous êtes l'entreprise nouvelle celle qu'a donné suite
00:07:30
je peux être d'egmont à certains de nos partenaires en suisse particulièrement
00:07:34
qui cotisent en lettres exams généraux solution en leur donnant datacenters
00:07:38
ok on a donné les coûts maintenant tout de suite compris que valait mieux
00:07:42
chez nous où on gère déjà beaucoup de clients soit là c'est
00:07:45
beaucoup plus rentable que si voulez leur data center c'est justement décision
00:07:49
commerciale stratégique où il faudra die 1'000 caméras prince rentable donc
00:07:55
généralement je calcule un site sylvain vous avez dit que vous avez la
00:07:59
parole que vous étiez présent maintenant et votre solution ample de
00:08:05
dans un pays je me rappelle plus estce que c'est juste le bouche à oreille là quelques évolutions qui
00:08:09
a permis cette expansion où vous utilisez vous complet ça les outils de marketing pour eux pour faire connaître
00:08:17
pas du tout les marketing par ce qu'on en travaillant en be to be donc avec des professionnels
00:08:22
c d'une part avec le laxisme entre partenaires
00:08:25
technologiques principalement qu'un fabricant de caméras suédois
00:08:29
qui lui est vraiment était le leader mondial au moment où on a fait
00:08:32
le partenariat donc nous a tout en fait on attend d'eux
00:08:36
l'unique progrès leur club européen donc dès qu'un de leurs clients pour leur part les clouds leur dirigée chez nous
00:08:42
plat forcément ça nous a déjà ouvert beaucoup portent elles ne le deuxième moyens
00:08:46
ce qu'on a on a clairement engagé des commerciaux en france
00:08:49
en allemagne et en angleterre ces personnes ont été choisis pas par hasard
00:08:53
caverne gros réseau seul le réseau du monde de la sécurité qui
00:08:57
chômage record encore une question à vous
00:09:02
vendu monsieur je me trouve je remercie lire des orateurs d'avoir essayé de nous rassurer par rapport aux
00:09:10
à l'apport d'angoisse qu'on a chacun de ces
00:09:12
séminaires sur ce mouvement a perdu le contrôle par un
00:09:18
mais je crains que c'était une illusion sécuritaire je
00:09:22
je prendrai l'exemple de la défense nationale
00:09:25
ont 30 on a eu au concept de défense nationale avec des tables rené dubois en guerre
00:09:30
grosso modo 20 ans après c'était foutu ça ne servait à rien et j'ai l'impression que les solutions
00:09:37
les pires pyramide que vous pourriez construire pour protéger des données
00:09:44
à dans quelques mois dans quelques années ils auront été pirates et de tout l'écouter
00:09:48
c'est pas dire qu'il faut parler de l'avant mais je crois
00:09:50
qu'on doit passer visionner on va pas vers un monde sécuritaires un
00:09:55
l'intérêt que là on a vu aussi dans la presqu'île 3 milliards de
00:09:59
concordia ont couru des pirates et c'est comme grosso modo aussi aborder
00:10:06
ces comptes
00:10:08
alors vous avez tout à fait raison mais vous avez donné la réponse dans la question se
00:10:13
dire c'est pas parce qu'on est dans un monde dangereux on aurait affaire
00:10:17
c'est tout le débat où l'idée de l'
00:10:21
initiative i. j. suisse s'est pas uniquement
00:10:25
comment dire ça du protectionnisme c'est vraiment de se dire mais
00:10:29
on a un certains nombre de critères on doit respecter pour donner un maximum de sécurité
00:10:36
vous savez bien que le script 0 n'existe pas mais d'aller ensemble vers
00:10:43
une construction aussi sûr que possible c'est ça la mission conseil fixé
00:10:50
alors moi je je reprend le point que j'ai cité sur
00:10:54
cette notion de des conditions des conventions de genève digital
00:10:59
quelque part il faut mettre en place des règles il faut que ce
00:11:02
soit des règles mondiales il faut que je dirai qui contraignent les
00:11:06
etats ainsi que les fournisseurs de technologies un certain nombre de
00:11:10
règles on a fait ça dans le droit de la guerre
00:11:14
il faut faire ça dans le droit du monde digital pour défaut il faut changer
00:11:19
séparés n'ont ni arrivera j'en suis absolument convaincu en énergie face
00:11:23
complément il faut parfois séparés de choses et que la digitalisation c beaucoup plus que les questions
00:11:30
de vie privée et de sécurité des données célèbre transformation accélérée
00:11:36
des métiers et des modèles d'affaires dont il a cet élément là qui est inévitable
00:11:40
maintenant si on le met session le caractérisé en classifie dans
00:11:44
dans l'importance des problèmes mondiaux au décalage mondiaux la digitalisation
00:11:49
si existentiel que le changement climatique cesser de choses qui vont quelques pas
00:11:54
eux qui sont des bons tout cas notre point de vue avait fait ça fait partie des choses que l'on en regardant
00:11:59
tout temps la pyramide des problèmes ouverts sur lequel il faut s'il
00:12:05
faut il faut réfléchir mais qui sont dans une transformation inévitable
00:12:11
fabrice consenti question faut il peut être communication professeur binion
00:12:15
vous avez cité qui avait fait la mise en place une nouvelle le département de la saillance
00:12:21
donc pour l'universitaire sachant que la nouvelle génération nd avec leur vie digital
00:12:27
quel est votre point de vue sur l'enseignement sur eux les couches tout primaire
00:12:32
hein je vais vous donner mon point de vue en tant que parents d'élèves
00:12:38
et rien il ya quelque chose de profondément dramatique
00:12:46
la langue française dans la langue allemande c'est qu'on a confondu et on a traduit sous
00:12:52
le terme informatique de choses qui ont rien à voir qui sont les réflexions de technologie
00:12:57
et en tant qu'utilisateur cela bureautique puis en tant que professionnel et je me suis technologie c. c l'
00:13:03
exploitation des logiciels qui ont été faits par d'autre ça peut c'est le garagiste de l'informatique
00:13:09
et puis comme tu le sens que cette science fondamentale du raisonnement par le calcul
00:13:15
alors ce qui est très clair à alep f. s. et compare d'imputation saint jean de calcul
00:13:22
ce qui est très clair c'est que le peu d'informatique on enseigne aux enfants c'est la bureautique actuellement
00:13:28
et qu'il ait en tout cas c'est le point de vue maintenant j'
00:13:32
en ai dans l'éducation supérieure et en plus dans le domaine fédéral en
00:13:36
je vis avec le respect la distance nécessaire mais
00:13:39
que le système éducatif cantonales pourraient réfléchir à
00:13:44
incorporer dans le cursus des sciences dures que l'on enseigne aux enfants un depuis
00:13:49
50 ans enseigne la physique la chimie la biologie comme étant les 3 sciences en plus des mains
00:13:55
moi j'étais bien génération faire la géométrie descriptive on l'enseigner plu
00:14:00
à 16 ans parce que ça fait aucun sens allocations dans les années 4
00:14:03
vingts ça fait vraiment sens aujourd'hui je pense que ces locations de repenser la
00:14:08
réallocation des heures de cours dans les sciences dures et incorporer la réflexion
00:14:13
computationnelle merci beaucoup de communion vos femmes olaf en désolé le planning de
00:14:20
est déjà dépassé mercer infiniment halo 3 apparente fort complet
00:14:32
pouvant rester encore un petit moment au cocktail dinatoire qui vous attend
00:14:36
ou du couloir pour encore poser des questions merci a tous
00:14:39
devenus et on se voient eux à l'épisode 4 chiffres à

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
25 Oct. 2017 · 5:07 p.m.
Etat de l'art : Hypothèses et corollaires du Cloud computing
Edouard Bugnion, Professeur EPFL
25 Oct. 2017 · 5:14 p.m.
Software as a Service (SaaS) et sécurité associée au Cloud
René Fell, Cofondateur et Président de Vigiswiss
25 Oct. 2017 · 5:51 p.m.
Morphean - La nouvelle dimension de la vidéo surveillance - VSaaS
Sylvain Egger, Product Manager, Morphean
25 Oct. 2017 · 6:31 p.m.
Questions et réponses
Panel
25 Oct. 2017 · 6:50 p.m.

Recommended talks

Partage de notre Expérience
Jean-Claude Michaca, CEO, Cyber Resilience Suisse
16 Jan. 2018 · 6:11 p.m.