Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:07
bonjour a tous merci de nous accueillir pour cette conférence
00:00:13
alors à mon tour de vous parler un peu du cloud du cloud computing
00:00:18
j'aimerais vous le présenter de manière quelque peu différente que le professeur de l'union
00:00:23
de manière plus imagé gérer aussi plus
00:00:27
dans une réflexion en économie sociologie
00:00:31
des impacts de cloud sur notre quotidien et
00:00:37
c'est pour ça que je vous propose deux
00:00:39
l'observer comme si c'était un peu une
00:00:42
nouvelle planète avec laquelle nous cohabitons
00:00:48
alors mon objectif à moi ce sera de vulgarisation et ceux d'
00:00:54
eux tant de cloud computing deux voulant rendre un peu plus accessible
00:00:59
de présente également une initiative suisse on a parlé de digital suite sur l'
00:01:06
inde j'aimerais vous parlez de vie j. suisse qui est une organisation
00:01:10
proche mais eux orienter ou structurés de manière différente
00:01:16
et puis je commencerai par présenter quelques exemples du cloud ou au quotidien pour voir
00:01:22
comment vous êtes vous même vous connecter avec ce monde là
00:01:30
aussi j'aurais besoin d'un peu d'interactions de votes pas à eux pour voir où nous
00:01:36
en sommes aujourd'hui à pau devait en termes
00:01:39
d'utilisation du cloud le premier élément
00:01:44
c'est quelque chose qui remonte déjà à une vingtaine
00:01:48
d'années c'est le passage progressif du monde
00:01:51
analogique au monde digital allons en exemple deux
00:01:57
duty analogique c'était notre ancienne agent da
00:02:00
on est tous utilisés et puis petit à petit et venu a la
00:02:04
possibilité de faire la même chose sur eux un nord dit
00:02:10
un smartphone etc et petite active vous le constatez peut être encore
00:02:15
aujourd'hui avec les nouvelles chaînes de radio DAB
00:02:19
on passe d'eux la magic la f. m.
00:02:24
la modulation de fréquence vers la radio codé eux de manière digital
00:02:33
à pourquoi en fait ce qu'on passe de l'analogique au digital
00:02:36
ceux qui aiment la musique vous diront moi c'est bien
00:02:39
meilleur avec le l'analogie qui rachète encore des 33 tours
00:02:43
et je ne sais pas pourquoi croyez moi c'est faux
00:02:48
mais l'intérêt principal du digital finalement c'est qu'
00:02:52
il se conserve mieux d'une part un élément à périssables
00:02:57
vous l'avez sans doute remarqué si vous justement vous
00:03:00
aviez des cassettes audio décédé ou ensuite
00:03:05
pardon de deviner et ensuite vous avez le céder le c d se périme beaucoup moins
00:03:12
et puis sa transmission et plu aisés et les plus universel aussi
00:03:17
un puisque la base de toute l'information qu'on va transmettre cora
00:03:21
stocker savait des héros aider encore à stocker de manière du nôtre
00:03:25
sur des disques durs sur les bandes magnétiques ça existe encore eux ou que sais je
00:03:36
estce que vous connaissez cette plateforme qui s'appelle
00:03:40
top preise poids ch qui connait ça
00:03:44
vous êtes déjà bien connecté dans digital en tout cas la
00:03:48
moitié de cet auditoire utilise alors pourquoi on l'utilise
00:03:53
pourquoi l'utilise ton un principalement par ce qu'on peut
00:03:57
trouver des produits qui y'a encore quelques années
00:04:03
on les trouvait dans des marchés un prix relativement élevé et tout à
00:04:07
coup on a pu acquérir ces produits à un prix moindre
00:04:11
c'était principalement l'intérêt le prix et puis aussi
00:04:16
avec quelque chose d'intéressant ce qu'on pouvait
00:04:19
trouver une évaluation par les utilisateurs de la
00:04:23
plateforme de la qualité du magasin
00:04:28
estce que ce magasin fiable ce que les délais sont respectées ce que l'anarchie la marchandise arrive
00:04:34
bonne qualité on a trouvé sa aussi par exemple
00:04:37
avec trip advisor ma femme en rafale
00:04:42
eux et nous concocte toutes nos vacances grâce à
00:04:45
cette plateforme qui utilise trip advisor parmi vous
00:04:51
là aussi commune très grande majorité et je crois qu'on peut dire
00:04:57
que c'est une grande innovation par rapport à
00:05:01
ceux qui ont connu autrefois les catalogues d'hôtel
00:05:05
tous mensonger la au moins vous avez l'avis des utilisateurs
00:05:11
vous obtenez statistiques et vous est beaucoup plus dans quelque chose de réalisme
00:05:17
donc déjà un à ce niveau là on voit
00:05:20
que la venue de son digital nous apporter
00:05:25
des éléments a priori favorable je reviendrai
00:05:30
sous un autre angle un peu plus tard
00:05:32
et bien sûr que tout le monde connaît aussi facebook
00:05:38
ce petit failles pour ceux qui aiment la musique ces mots comme l'aurait bien tout
00:05:43
compris bref on a tout à coup accès à tout un ensemble de
00:05:50
excusez moi de plateforme digital qui rend
00:05:55
notre quotidien plus intéressants ont plu
00:05:59
facile on peut se faire livrer les courses à la maison etc
00:06:05
professeur d'union à parler de la l'avance et
00:06:10
amusante aussi pris quelques exemples les plus simples
00:06:16
j'ai compris moimême notamment ici ladislas et peut
00:06:22
être unes tant de choses que j'adore personnellement
00:06:25
estce que elle fait le gazon ma place du maire
00:06:29
complètement stupide mais eux néanmoins c'est un début
00:06:34
d'intelligence pour une machine par contre pour l'atteste la cité
00:06:40
quelqu'un parmi vous ont eu l'occasion de pouvoir l'
00:06:43
utiliser estce le cas estce que quelqu'un déjà conduits
00:06:47
ah bien sûr voilà moi aussi j'ai eu l'occasion et surtout si vous allez sur youtube
00:06:54
où vous pourrez découvrir des vidéos absolument incroyable de ce qu'elle est capable de faire
00:07:00
savezvous par exemple que l'atteste la et capable de prédire un accident avant qu'il arrive
00:07:06
il ya quelques exemples sur facebook je vous conseille d'aller voir c'est pas très longtemps
00:07:10
un moment donné et les capable de dire tiens cette voiture arrivant telle
00:07:14
vitesse ce camion arrivant à quelle vitesse sonne peut donner qu'un accident
00:07:21
et elle va prendre des mesures préventives
00:07:26
pour s'extraire de l'accident
00:07:29
donc elle va freiner avant que l'accident a eu lieu hélas mettent de côté un endroit où elle loue la voiture sur ça
00:07:35
vaut la peine de le voir c'est totalement vrai alors après de temps en temps et aussi un bug et qui survient
00:07:44
et qui coûte cher propriétaire de l'intelligence artificielle toujours avec effectivement
00:07:51
ce jeu un peu stupide là je reprends l'exemple de profession binion
00:07:56
et métiers coin exceptionnelle ça aussi vous pouvez le voir sur youtube
00:08:01
c cet ordinateur fasse ce programme informatique die
00:08:05
b. m. qui eux répond donc localement
00:08:08
il comprend les questions et répond donc allemands à l'animateur et finalement
00:08:14
eh bien il finit par gagner eux tout en étant déconnecté d'internet
00:08:19
certains éléments que je trouve aussi important de dire mais bien avant ou enfin il a déjà bien une dizaine d'
00:08:26
années on a tous été concernés par l'intelligence
00:08:30
artificielle en utilisant par exemple son GPS
00:08:34
votre GPS bien sûr il capte la position grâce
00:08:38
à des satellites mais ensuite il va calculer un trajet
00:08:43
cohérents entre eux en fonction des critères je voulais lui donner et a déjà là une certaine
00:08:49
forme le fond certaine d'intelligence artificielle vous utilisez
00:08:55
sans doute aussi syrie de temps à autre
00:08:58
par exemple dans la voiture au lieu de bidouiller sur votre smartphone
00:09:04
vous pouvez demander la syrie et appelle aura sur son portable je fais souvent laura
00:09:09
c ma femme et vous avez cortana sur windows qui fait la même chose
00:09:15
et libérer nos ah ben moi ça n'a pas répondre à des questions plus ou
00:09:21
moins stupide les aussi capables et les mêmes
00:09:25
considéré aujourd'hui comme un expert en oncologie
00:09:29
c la chose eux et qui permet de
00:09:35
déterminer le plus rapidement et de manière l
00:09:38
la plu cohérente un traitement efficace par rapport à un type de cancer donnée
00:09:44
donc là aussi on a quelque chose d'un peu moins
00:09:49
gadget qui émerge google dite mind etc on a parler
00:09:55
tout à l'heure donc en premier constat
00:10:01
vous êtes tous les utilisateurs du coeur
00:10:05
enfin à pratiquement tous ya toujours un goût loi qui résiste encore et toujours à
00:10:11
l'envahisseur mais pour l'essentiel entre nous ce n'est plus une option
00:10:16
nous sommes dans le cloud et là la
00:10:20
question que je me suis posé
00:10:24
sait qu'on est il des données sensibles que nous mettons dans le cloud
00:10:30
je donne un exemple très simple si vous commandez une chambre d'hôtel
00:10:35
avec hôtel point comme je sais j'ai bon coeur sous
00:10:39
what va vous allez un moment donné transmettre
00:10:43
votre nom votre adresse votre carte bancaire
00:10:49
et alors on va cette information qui la traitent que devient tel
00:10:58
ce qu'il faut savoir c'est que hormis ces
00:11:01
choses trivial quand vous utilisez internet vous espionne
00:11:07
vous espionne de différentes manières et
00:11:12
c'est assez intéressant de voir
00:11:15
comment ça fonctionne j'ai un slide làdessus dans quelques minutes
00:11:22
avant ça j'aimerais préciser de manière un peu économique clairement c'est quoi ce cloud
00:11:29
ok trip advisor facebook bla bla mais ça représente quoi économiquement
00:11:36
alors j'ai ici un premier slide qui eux donne l'évolution du ecommerce
00:11:43
vous pouvez voir comment tout 2016 les commerces
00:11:48
se représenter et de 1'000 milliards
00:11:52
de chiffre d'affaires soit grosso modo la vente
00:11:58
d'un article sur 10 par internet et les prévisions
00:12:02
pour 2027 ça va doubler
00:12:05
c'est dire que ce sera deux fois pendant 840 etc article ou
00:12:12
chiffre d'affaires qui sera déporté de la vente de détails dans des magasins
00:12:17
vers de la vente de entrepôt vers votre boîte aux lettres
00:12:22
et ça c'est quand même quelque chose de
00:12:27
relevant notamment pour tous ceux qui sont dans ce monde
00:12:32
du commerce de détail 20 articles assez intéressant et quelques jours
00:12:37
qui disait que les médias marc est un des acteurs
00:12:40
s dans principaux de l'électronique de
00:12:44
loisirs s'était rendu compte trop tardivement
00:12:48
de cette évolution et n'avait pas pris les mesures nécessaires pour en être un
00:12:52
acteur devenir un acteur important de ce marché e-commerce ils le font maintenant
00:13:00
j'aimerais vous donner un autre exemple école assez peut être car ça m'a stupéfait
00:13:07
c le chiffre d'affaires de google alors juste pour comprendre un
00:13:12
peu quelque chose je c'est pour cela et de mauvaise qualité
00:13:17
l la structure faîtière de google s'appelle alphabet est
00:13:22
et dans son souci le segment google
00:13:27
et dans celui là il ya google adopta zine c'est à dire
00:13:32
leurs revenus publicitaires la société qui s'occupent de la publicité
00:13:36
google et ces gens là et bien alors le chiffre de
00:13:41
2007 sauf erreur représentant 30 milliards de dollars
00:13:47
y'a en gros 15 ans citer deux farfelues défunt qui eux moteur
00:13:52
de recherche qui était un formidable eh bien ces gens là
00:13:56
15 ans après disons i. il possède un business de
00:14:01
nantes milliards de dollars dont 20 environ sont du bénéfice
00:14:07
donc c'est pas la rivale lement de digital s'est plu ce truc de
00:14:13
geek r autrefois voilà un peu
00:14:18
réservé à une lieutenance quelque chose
00:14:21
qui comme l'a dit le professeur bunion décidément je me
00:14:24
réfère aux coupes allume eux effectivement tout ce qui software
00:14:28
tout ce qui eux atil devient en soi une norme valeur
00:14:34
par comment ça marche en plus intéressante sera un peu
00:14:37
comment pourquoi google vivant eux tellement de publicité
00:14:43
alors c'est un élément relativement moderne c'est ce qu'on
00:14:47
appelle la véritable things stratégie ça veut dire on va
00:14:54
quand vous lisez un article je crois que le truc c'est ici c'est clair vous surfez sur internet
00:15:01
et puis vous cherchez de changer de voiture vous trouvez la
00:15:05
nouvelle l'europe et le x y elle vous plait
00:15:11
après vous abandonnez vous allez lire le journal
00:15:14
le 24 heures dressage et
00:15:18
ou un moment donné vous allez sur facebook par exemple et comme par hasard
00:15:24
dans ce site là vous allez retrouver un article sur la voiture qui vous intéresser
00:15:30
alors comment ça s'est passé par là j'évoque un mécanisme relativement simple bien quand vous êtes
00:15:37
allé sur le site du constructeur dans la voiture
00:15:40
lui a déposé ce qui ce plan cookie
00:15:45
un en français c'estàdire un biscuits qu'elle a déposé un
00:15:48
biscuits dans votre ordinateur qui a i'intérêt certaines voitures
00:15:52
et quand vous êtes allé dans facebook vous a vu que vous étiez intéressa cette voiture et alors hop
00:15:58
il vous envoie la pub correspondante et la boucle est bouclée et ça permet de faire des fortunes
00:16:08
alors parlons un peu d'un des points cruciaux en
00:16:13
de cette conférence le software et ce service
00:16:20
toujours dans une optique de vulgarisation
00:16:25
à mon premier exemple cet office 365 qui a la version saas
00:16:33
c'est à dire dans le cloud des programmes de microsoft
00:16:38
et vous pouvez aussi i stocker vos données
00:16:43
pour un monde informations personnelles et ce que parmi vous il ya des gens
00:16:46
qui utilise cette plateforme office 365 du 21
00:16:52
voilà donc je ne vous apprendrait pas grand chose néanmoins
00:16:58
rs 50% qui peut encore changer d'avis
00:17:01
à l'idée et puis c'est l'idée
00:17:04
générale du cloud computing ces louer plutôt qu'acheter
00:17:09
ne payer que ce qu'on n'utilise et puis
00:17:14
il ya aussi parfois quelques petits inconvénients vous devez accepter
00:17:19
eux d'avoir les dernières mises à jour
00:17:22
et au début on voulait propose bon moment où les impose
00:17:27
de penser la même chose avec votre iphone etc
00:17:31
alors on se retrouve dans un schéma qui et qui est très traîne dit
00:17:35
cette consommation la demande cette pratique cette soupe
00:17:40
cet agile bref très tendance et
00:17:43
c'est pour ça que c'est quelque chose qui se développe bien
00:17:46
à noter aussi que comme si vous l'utilisez dans sa version la plus basiques
00:17:53
celle qui essence écouter france étant par mois et par utilisateur toutes
00:17:58
dans le cloud débute ou les programmes ou les exploiter
00:18:03
avec des versions internet ça veut dire aussi que quand vous rentrez à la maison pour auto
00:18:09
parlant autant que vous ayez un utilisateur personnelle vous pouvez continuer votre travail
00:18:14
ça facilite ou si par exemple le fait de pouvoir
00:18:18
permettre à ses employés de travailler chez eux
00:18:22
et pour ma part je pense que c'est un progrès quandmême remarquable
00:18:29
vous voyez aussi qu'il a différentes version la plus vive rassurez
00:18:34
vous je ne suis pas représentant ni actionnaire de microsoft enfin
00:18:38
la version 365 premièrement vous permet de télécharger
00:18:43
les applications et ainsi de les utiliser à peu près comme vous le faites
00:18:48
alors finalement une des questions toujours la même mais ces données
00:18:55
ces fichiers que je vais enregistrés ou sont qu'ils vont til
00:19:00
alors chez microsoft c'est assez clair et vous pouvez
00:19:04
généralement choisir l'endroit ou de stockage
00:19:08
alors en europe il a quand même un certains nombre de possibilités
00:19:13
vous avez éduquer et vous avez france vous avez l'
00:19:17
allemagne mais malheureusement vous n'avez pas la suisse
00:19:24
le deuxième exemple qui est celui dans cette même
00:19:28
c'est même très populaire cette force
00:19:34
donc à cet instinct un logiciel de gestion de
00:19:36
la relation client et là encore c'
00:19:41
est un outil qui plaît beaucoup force de vente dans les entreprises il réclame parfois
00:19:46
et là c'est la même question c'est très bien ces pratiques
00:19:51
mais où sont stockés mais donner qui peuvent être des données stratégiques
00:19:56
ces analyses de tout vos clients et on va l'enrichir du chiffre d'affaires de vos clients etc
00:20:02
et là il faut dire que alors que cette histoire ce n'est pas bavard et ne pas en parler
00:20:08
paris encore très peu de temps cet éclair toutes étaient stockés aux etats unis
00:20:15
alors depuis peu il existe une solution hébergé
00:20:19
en france en allemagne et toujours pas en suisse
00:20:25
ce que la question finalement alors où sont stockées les données ok
00:20:30
c'est pas séparément mais surtout aussi si demain je veux changer de ces rames par exemple
00:20:37
pour aller sur un microsoft banat mix et ce que je vais pouvoir récupérer mes données
00:20:45
ce que je suis sûre de pouvoir les récupérer ou alors estce que je suis
00:20:49
un captif à eux de ces soirs jusqu'à la fin des temps
00:20:55
et puis si alors là c'est un peu la sciencefiction
00:20:58
supposant aucune crise sérieuse provoque un black out les données
00:21:04
qu'estce qui se passe peut travailler j'ai pas copie
00:21:07
locale bah certaines questions qui méritent eux dit réfléchir
00:21:16
finalement on arrive à un quelque chose qui me tient personnellement à coeur justement quelles
00:21:23
sont les risques comprend lorsqu'on utilise le cloud computing 0 un ans
00:21:33
et une partie de la réponse est venue de cet homme je
00:21:38
pense que vous en avez entendu parlé en 2013
00:21:43
édouard 7 moderne c'est un ingénieur travailler pour
00:21:46
l'année ça les services de renseignement américains
00:21:51
et puis il a dévoilé qu'ont faite les
00:21:55
etats unis et bien qui capte tout ce qui
00:21:58
entre sur leur territoire nous toutes les données 0 un
00:22:03
et les stocks dans des serveurs bien heureux
00:22:06
au gaz ou pour en faire quelque chose des fois que
00:22:12
donc le hacker politiquement correct et n'ai pas
00:22:17
et puis petite appris petit à petit
00:22:20
on prend conscience que sont plus qu'on redoutait se passe bien réellement
00:22:29
on voit les gouvernements s'octroient le droit de capturer nos
00:22:33
données d'en faire ce qu'on leur semble
00:22:37
à notre insu alors depuis son domaine on a au moins
00:22:42
la chance de savoir que c'est bien le cas
00:22:46
et la réponse en gros des états unis
00:22:50
c'est toujours la même c. patriot act ont r soumis à des pressions terroriste donc
00:22:56
on a le droit de faire ce qu'on veut pour protéger notre état
00:23:02
à noter que y'a pas très longtemps le peuple suisse a été consultée
00:23:07
pour savoir si on voulait donner droit aux autorités de surveillance de
00:23:12
notre belle états le droit de capturer nous donner en suisse
00:23:18
et à ma grande surprise lorsque j'étais très défavorable 4 vingts pourcent des citoyens ou
00:23:23
dit bien sûr prenez vous nous donnez fait en ce que vous voulez ah
00:23:29
je croyais qu'on avait été traumatisé par l'affaire des
00:23:33
fiches aimeriez vous il n'en ai alors la question
00:23:40
à la fin de la faim c'est dire comment ce qu'on protège nos données sensibles alors estce qu'on peut le faire vraiment
00:23:47
et puis comment si prendre et puis d'amorcer quoi les données sensibles
00:23:53
bien ce sont des données personnelles votre identité votre état de santé
00:24:00
imaginez que vous avez magma non contrevenant attraper
00:24:04
une maladie désagréable j'en prend
00:24:08
au hasard le sida et bien il serait pas exclu que si ces données
00:24:13
sont accessibles aux autorités américaines que vous restent chez eux
00:24:17
sur le pas de la porte des douanes ou alors que vous deviez reprendre
00:24:22
un avion dans l'autre sens j'en sais rien mais voilà bref ce
00:24:27
sont des données vraiment personnel pour l'anecdote lien laboratoire bien suisse
00:24:32
ce qui apparaît avoir divulgué tout un listing pendant quelques jours de test VIH sur internet
00:24:40
ensuite ce sont des éléments de l'activité professionnelle
00:24:45
les secrets de fabrication des tactiques commerciales des plans de développement
00:24:51
etc et puis finalement des données sécuritaires là bien entendu
00:24:56
des données stratégique pour le gouvernement l'armée la police
00:25:01
et antiterroriste il faut bien qu'ils puissent travailler aussi
00:25:09
dans une décider dans tout ça c'est dire mais finalement comment estce que je peux m'assurer que
00:25:15
les données restent en suisse par ce qu'en suisse je sait à quelle sauce je suis manger
00:25:22
je suis soumis à la loi sur la protection des données ceux qui me donne des droits aussi
00:25:27
des devoirs je suis comment dire ça bénéficiaire
00:25:32
de l'article 13 de notre constitution
00:25:36
et qui eux défend la sphère privée j'ai donc un certains
00:25:42
nombre de 3 alors avec quelqu'un m'ont donné aussi dimen
00:25:49
que faire pour proposer quelque chose qui pourrait renforcer la
00:25:54
sécurité des données et on a eu cette idée
00:25:57
de créer cette association qui s'appelle
00:26:00
luigi suisse basée sur quelques éléments
00:26:07
suivant cette se dire tiens nous donner son foyer on le sait
00:26:11
je parlais des etats unis mais ne vous en faites pas les russes
00:26:15
la chine même la france fait bien la même chose
00:26:20
et puis aussi j'ai constaté que sur internet l'identité suisse 7 usurpé par eux certaines entreprises
00:26:26
qui disait on a des centres de données en suisse 20 années les stocks sujet tout
00:26:31
et en cherchant bien en fait ces sociétés eux
00:26:34
étaient bidon cité notamment unilatéralement des voix
00:26:39
et puis le moyens que nous avons imaginé c'
00:26:43
est de fédérer les professionnels de cette branche
00:26:47
et de créer une association travaillent ensemble
00:26:50
réfléchir ensemble aussi construire ensemble des dispositifs
00:26:54
pour créer ce qu'on a appelé le coffre fort mondiale pour lui donner
00:27:00
alors c'est très ambitieux mais que voulezvous un peu de marketing éphémère alors
00:27:07
pourquoi la suisse finalement il ya des
00:27:11
arguments qui prône en sa faveur notamment
00:27:15
on est dans un pays qui eux politiquement stable
00:27:19
on a une culture de la confidentialité
00:27:23
tout à fait reconnu et puis on a des lois qui autorise
00:27:27
un cryptage fort skinner notamment pas le cas aux etats unis
00:27:31
on exige même un traitement approprié pour les données sensibles ça c'est la loi
00:27:35
sur la protection des données on a des universités de très haut niveau
00:27:39
vous avez la démonstration tout a et ces entreprises sont également performance et très compétents
00:27:46
et on va encore bien d'autre ça humans
00:27:51
mais plutôt qu'eux de les faire soimême
00:27:56
un rapport émis par une comment dire ça
00:28:02
par une entreprise américaine d'ailleurs indépendante
00:28:08
à établi un classement du risque à héberger ses données
00:28:13
hélas devient un plus intelligible plus intelligible pardon
00:28:19
et je sais qu'on ne voit rien mais faites moi confiance ici
00:28:25
nous sommes troisième mondial nous sommes troisième mondial derrière les sang et norwich
00:28:32
donc nous avons d'après les critères de que cheney white fil d'un très bons
00:28:40
un ratio de sécurité à stocker moderne
00:28:45
et voilà donc mais notre coffrefort numérique eux
00:28:50
qui nous paraît vraiment être une nécessité
00:28:52
pour eux conserver un uniforme ou disons
00:28:56
pour contribuer à conserver un
00:28:59
équilibre mondial en forme de paix économique à ce niveau là
00:29:06
et nous disposons de toutes les les compétences nécessaires
00:29:11
finalement qu'estce qu'on regroupe quelques compétences
00:29:14
regroupe che luigi suisse alors l'idée c'est de regrouper les centres de données
00:29:21
or le sans délai et c'est quoi finalement c'est eux
00:29:24
un bâtiment avec une sécurité bien particulière bien fort
00:29:31
eux qui dispose de l'énergie nécessaire et des
00:29:34
redondances énergétiques nécessaires pour faire fonctionner ce qui
00:29:38
va faire fonctionner l'acteur suivant l'hébergeur
00:29:41
des serveurs des unités de stockage
00:29:46
la connectique nécessaire et la protection la sécurité
00:29:51
logique nécessaire fallait rôle route et se sont
00:29:56
vous aurez aussi besoin pour boucler cette boucle d'intégrateurs intégrateur
00:30:01
celui qui vous installer les programmes qui va créer des programmes des ponts
00:30:07
entre ceuxci de manière à ce que les données communiquées puis finalement
00:30:12
les entreprises de services ménagers c'est à dire ceux qui vont faire la maintenance de tout ça vous
00:30:17
pouvez revenir aussi installé chez vous les dispositifs internet
00:30:22
ou les réseaux appropriés dont vous avez
00:30:27
savoir qu'eux les tout les membres
00:30:32
devis j. suisses sont des bénévoles
00:30:35
nous n'avons pas voulu construire cette association dans
00:30:40
un but lucratif nous avons voulu parlant
00:30:45
on a plutôt construire une nouvelle un nouveau marché dans notre pays
00:30:52
ce que nous pensons qu'il légitime que nous sommes des acteurs
00:30:56
légitime de la construction de ce monde là aussi si
00:31:01
vous adresser agit suisse il n'aura pas de
00:31:03
marge ou de frais supplémentaires dans le cas de ce qu'on peut faire pour vous
00:31:11
alors tout les membres qui ont signé cette charte sont d'
00:31:14
abord des entreprises suisses non liés à une législation étrangère
00:31:20
c'est un élément extrêmement important et puis ils acceptent tous de je suis de suivre
00:31:25
une charge et éthique et technologique c'estàdire de répondre un certains nombre de normes
00:31:31
qui nous permet de garantir que la qualité des services et optimum pour ceux qui les emploie
00:31:38
et en faire un audit tout les deux ans pour nous assurer que les membres respectent bien
00:31:45
les conventions prévues alors qui sont les éléments eux aujourd'
00:31:50
hui de vie j. suisse i. a.
00:31:54
vous voyez qu'on a aussi réussi à franchir la terrible barrière de
00:31:59
recherches qui ont eux des acteurs en suisse alémanique en suisse romande
00:32:04
et on a des petits et des plus grands secteurs dans
00:32:09
les différents domaines je vous ai présenté tout à l'heure
00:32:13
notamment au fait que certains d'entre vous connaissent ces fosses
00:32:19
qui les rend attendent du puits data center en suisse
00:32:24
a inauguré à quelques mois pour son dernier né son
00:32:29
eux qui illustre bien le concept de coffre fort des données c'est vraiment
00:32:34
un des commerces et de réalisation très aboutie et conférant
00:32:39
des plus grands centres de données de rome
00:32:44
voilà alors héberger ses données en suisse finalement
00:32:48
c'est à notre avis membre de villes suisses que je de recommande
00:32:54
vous aurez moins de risques globaux dont la valeur vous avez plus
00:33:00
de droits en tant que propriétaire de vos données
00:33:05
vous avez le droit d'utiliser des techniques de
00:33:08
cryptage avancées sont excessivement difficile à décoder
00:33:13
et puis aussi rapidité d'action donnée et la souveraineté suisse
00:33:18
pas d'accès légitime ou illégitime un havre de paix
00:33:24
alors une recommandation j'arrive bientôt pour
00:33:29
vous pour ceux que cela après eux
00:33:32
alors il éclaire encore on peut trouver des offres d'hébergement de données
00:33:37
à des prix très différents j'ai voulu l'illustrer ici
00:33:41
donc si vous avez besoin par exemple de stocker des données d'archives qui ont peu de valeur
00:33:49
vous pouvez très bien utiliser les services d'amazon et vous arriverait agréé
00:33:55
des prix de 45 centimes logique haupt estce vraiment peu
00:34:02
puis si vous avez un accès plus interactif avec les
00:34:05
données toujours chez amazone par 7 en suisse inhérents
00:34:10
vous avez des possibilités des deux virgule 3 centimes
00:34:16
j. a. et puis chef du ça alors je cite mon entreprise krantz confie aussi
00:34:22
sur ce travail là ça commence à 10 centimes par contre c'est en
00:34:26
suisse et voilà on est quand même 4 fois plus cher qu'amazon
00:34:32
mais vous avez des entre différents et si vous avez besoin de données
00:34:36
l'accès des données à très haute vitesse pour certaines bases de données ou dispositifs
00:34:41
temps réel alors là on aussi enough mais c'est nettement plus
00:34:46
donc voilà si on trie ses données on peut décider qu'une partie en les gardant suisse
00:34:51
données confidentielles terra et puis les laver commande valeur pourquoi ne
00:34:56
pas utiliser les grands sans eux qui ont été évoquées
00:35:01
avant de terminer parce que je vois que je clignotant
00:35:04
rouge j'aimerais juste vous introduire une notion
00:35:09
C7 de l'AG des père je ne sais pas si
00:35:12
vous en avez entendu parlé qui a entendu parler là j'étais pr
00:35:16
voilà et bien pour tout les origines très
00:35:19
mauvaise nouvelle lorsque cette loi européenne vous tous
00:35:23
vous nous concernés cette loi elle dit IGC la résumer en une phrase elle dit
00:35:31
toute donnée personnelle ne peut être collectées et traitées
00:35:34
avec le sentiment explicite de son propriétaire
00:35:39
voici très favorable à ce type de dispositif
00:35:45
ça va empêcher pas mal de choses ce que vous avez présenté tout
00:35:49
à l'heure va plus pouvoir se faire un l marketing
00:35:54
va pouvoir se faire aussi facilement va falloir que la personne qui disent oui j'ai été visitez le site
00:36:00
machin soient d'accord que vous stocker ses données parce que si vous ne faites pas à des sanctions
00:36:06
qui peut être vraiment très importante à 4% du chiffre d'affaires commande ou 20 millions
00:36:12
si on se rappelle juste du chiffre d'affaires de google la pressant
00:36:16
liées à 4% savent très bien les affaires de certains états
00:36:22
donc voilà vous êtes concernés dès le moment où vous stocker des données
00:36:28
sensible de citoyens pardon de résident de
00:36:33
la communauté européenne de l'espace
00:36:37
européen pas sur la rive pratiquement ma conclusion finalement seulement digital
00:36:45
vous l'avez bien compris j'espère en travers quelques exemples c'
00:36:49
est quelque chose vraiment de fantasy je trouve combiné pocket saisissant
00:36:55
et c'est une opportunité pour chacun d'entre nous
00:36:59
il faut la saisir et par contre il faut y'aller
00:37:05
avec une certaine prudence lorsque vous avez vu le lait risquent eux de vous
00:37:11
exposer personnellement d'exposer des données de vos entreprises sont bien présents
00:37:18
je pense qu'une PMA devraient eux se faire accompagner si elles désirent
00:37:24
entrer et elle devrait le faire dans cet univers là dans cette planète digital
00:37:31
j'aimerais terminer par eux les situations du
00:37:35
professeur klaus schwab du world economic forum
00:37:39
j'ai un principe assez bien connu chez nous et de cette phrase
00:37:44
lors de la dernière réunion à davos ehlinger jamais eu d'époque plus riches
00:37:52
on promesses mais aussi plus dangereuse que celle que nous traversons lorsqu'effectivement à travers
00:37:59
tout les dispositifs ont incité tout à l'heure valoir très lourde
00:38:04
bouleversements dans l'activité professionnelle de bons nombres de nos concitoyens
00:38:09
on va pouvoir remplacer passablement d'êtres humains par des machines
00:38:14
et ça il faut garder présent à l'esprit et
00:38:17
à mon avis ce n'est pas on l'a pas de claquement de doigts alors ma conclusion
00:38:25
cette nouvelle planète voir quel super se superpose à notre ancienne terre
00:38:31
j'ai toujours là on ira rajouter une couche incroyable couche de
00:38:35
transmission de données qui nous permet de faire des choses extraordinaires
00:38:41
ce monde numérique qui s'impose aujourd'hui dans tout les métiers et il faut bien voir un
00:38:46
peu plu faire a encore un avec un fax il faut du courrier électronique etc
00:38:52
ils regardent les gens toujours en connaissait les virus les faire espagne
00:38:57
vers enfin toute cette panoplie d'outils qui vous mais
00:39:02
de temps en temps en danger et ma recommandation
00:39:05
s'est formé vous eux de manière individuelle
00:39:10
à ces pièges apprenez aussi à vous employer s'utilise aux ressources de
00:39:16
comprendre quelles sont les cas qui sont dans cet important
00:39:22
alors pour en savoir plus sur les ressources je pense que
00:39:26
la présentation sera à disposition vous pouvez ainsi

Share this talk: 


Conference Program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
25 Oct. 2017 · 5:07 p.m.
259 views
Etat de l'art : Hypothèses et corollaires du Cloud computing
Edouard Bugnion, Professeur EPFL
25 Oct. 2017 · 5:14 p.m.
176 views
Software as a Service (SaaS) et sécurité associée au Cloud
René Fell, Cofondateur et Président de Vigiswiss
25 Oct. 2017 · 5:51 p.m.
Morphean - La nouvelle dimension de la vidéo surveillance - VSaaS
Sylvain Egger, Product Manager, Morphean
25 Oct. 2017 · 6:31 p.m.
Questions et réponses
Panel
25 Oct. 2017 · 6:50 p.m.

Recommended talks

Restitutions de 3 cas concrets de risques et d'incidents en entreprise liés à la protection des données
Alain Sevilla, Heptagone Digital Risk Management & Security
16 Jan. 2018 · 5:43 p.m.
106 views
LE DÉPOUILLEMENT NUMÉRIQUE, OU LES RISQUES LIÉS À LA QUANTIFICATION DE L’INTIME NOTAMMENT EN TERMES DE PROTECTION DES DONNÉES.
Sébastien Fanti, Préposé cantonal à la protection des données
26 Jan. 2018 · 2:44 p.m.
418 views