Embed is not allowed

This talk is part of a   Private webcast, embeding is not permited.
Note: this content has been automatically generated.
00:00:01
bonjour a tous bienvenus pour cette deuxième épisode du citron dessiner la transition
00:00:09
rapport très bien avoir regardé mais je suppose que ça va
00:00:13
elliot et avec l'avait étant il avait que d'habitude
00:00:18
je vois que nous ne sommes pas exactement le même groupe que la première
00:00:26
la première séance je vais donc peutêtre de rappeler très brièvement les objectifs de ce cycle
00:00:32
un design in transition c. l'aventure qui aient eux
00:00:38
culturels dans la mesure où le but avoué c'est de contribuer ensemble à la
00:00:44
définition des euros récifs récits collectifs qui intègrent eux au moins 3 idées
00:00:51
d'abord l'idée que le monde et réservoirs fini des ressources et que l'homme n'est pas
00:00:57
audessus de la nature mais qu'il fait partie ce qui nous oblige à beaucoup de modestie
00:01:03
et a donc chercher un petit peu conditions d'un rapport à la mecque et la nature
00:01:11
la deuxième idée c'est qu'il ya plusieurs
00:01:14
registres comparée du phénomène de la transition
00:01:19
on commence à être habitué à au registre de l'environnement et
00:01:24
la culture de l'environnement soit avec des approches en termes de
00:01:29
19 de de l'étude des différents types de population
00:01:35
pas seulement la population humaine même si les populations animales et végétales
00:01:41
et dans le champ du design eux aussi l'
00:01:45
émergence de puis finalement pas tellement d'année
00:01:49
de la question du paysage comme infrastructure et
00:01:53
comme levier de projets urbains et territoriale
00:01:57
ça c'est le premier régissent le deuxième régie stressé le registre des relation sociale
00:02:04
ou en fait les préoccupations sont eux préoccupation
00:02:09
en termes de justice sociale et donc
00:02:11
une justice environnementale vous en
00:02:16
faites on assiste aussi à des
00:02:19
j'ai mis au défi de l'écologie politique ne peut être renoncer
00:02:24
à l'idée de nature pour eux chercher ailleurs dans le
00:02:30
démocratisation de tous les processus qui construisent
00:02:34
le nouvel état de transition
00:02:38
et le troisième régissent qui probablement celui sur lequel porte
00:02:43
plus d'expérience avec nous participons ici c
00:02:47
que ce que de gregory bateson après eux l'écologie de l'esprit
00:02:53
c'est à dire retrouver des manières d'eux
00:02:57
de forger de définir des subjectivités
00:03:01
des rôles d'acteurs et dans notre cas c donc trouver aussitôt de nouvelles manières
00:03:07
de redéfinir la recherche et de redéfinir
00:03:12
à l'intérieur de la recherche
00:03:14
u n interdisciplinarité de recherche entre les différentes disciplines
00:03:20
mais aussi entre eux le
00:03:24
le registre de la pensée et le registre de l'action alors il ya plusieurs expériences
00:03:32
de qui il se heurte à peu sur cette sur cette vague là et on fait va nous en nous
00:03:40
nous en ajoutant aux vues nouvelles avec une nouvelle dimension city et la dimension de l'
00:03:45
aventure technique c'est que nous avons besoin de tenter le séminaire à distance
00:03:53
c'est à la fin de l'équipement pas a eux pas nécessairement simples maison
00:03:57
point mais c'est aussi culturellement eux certainement un nouveau mode de communication
00:04:03
mais on voit qu'apparemment côté suisse n'avait pas été débouté par la première expérience écoute héberge des
00:04:10
milliers de même beaucoup de pays était là à la première séance et qui sont eux aujourd'hui
00:04:16
sa noble exemple là aussi ça et là je voulais juste mentionner à changer drôle
00:04:25
lettre à la fois des chercheurs mais l'euro ligne de l'étranger
00:04:32
ouvrière du site aujourd'hui et votre créneau essayez de démonter eux
00:04:37
afin que tout se passe bien et du côté genevois
00:04:43
annonce et le chef d'orchestre meyer il ya pas
00:04:47
loin hélène leahy taux qui est aussi le
00:04:50
les chevilles ouvrières du cycle et j'en profite pour les remercier pour la
00:04:55
nous avions eu un premier première séance qui a planté le décor
00:05:00
la deuxième séance qui nous a fait écouter un discours
00:05:05
très mobilise acteur très enrichissant dominique bourg
00:05:10
et aussi quelques réactions agissant donc on devrait peut être regardé comme d'
00:05:16
eux comme fil conducteur de la pensée dans les prochaines séances
00:05:20
donc dominique baud nous invitait à faire un récit
00:05:25
l'optimiste mais radical de l'a.
00:05:30
de la transition quelque chose qui puisse transformer of a time culture de
00:05:34
la transition et culture de l'écologie en général qui étaient eux
00:05:38
qui souvent font eux ou ont dénoncé le des phénomènes on a du discours
00:05:44
un peu catastrophique mais on n'a pas nécessairement l'enthousiasme le créateur
00:05:49
eux qui permet de réinventer le projet et de ré enchanté le monde et donc là je
00:05:54
pense que c'est une validation très exclusive qui nous a été fait donc comment le faire
00:06:00
et on a eu aussi
00:06:03
dans les interventions question
00:06:07
deux éléments accord gâteau il disait oui mais dans ce récit
00:06:11
laissons les choses à eux à quel moment et à
00:06:14
quel phénomène dirons nous non plus jamais ça
00:06:19
et donc la je pensais aussi peut être un important que dans les débats béon
00:06:25
et pour les années pour les autres quelles sont les refus
00:06:30
eux qui font partie du de notre récit et peut être en débat
00:06:35
parce qu'il n'est pas du tout évident qu'eux
00:06:38
que les refus sur le même et puis que nous soyons d'accord sur les différents et donc
00:06:48
voilà sur eux
00:06:51
nous avons été aujourd'hui nous art abordant le thème de la nouvelle modalité
00:06:57
alors qu'estce que c'est la nouvelle de la mobilité l'esquisse avec de nouvelles manières de se déplacer
00:07:04
dans l'espace et dans le temps sachant que l'espace le temps change même beaucoup de définitions
00:07:11
estce que ça peut être de nouvelles manières de mettre en rapport
00:07:15
avec le l'altérité avec l'ailleurs ou avec l'autre
00:07:19
sachant que l'ailleurs mais pas nécessairement ce qui est le plus loin aujourd'hui
00:07:25
espèce avec de nouvelles manières pour les villes de mettre les gens en mouvement
00:07:30
on voit que derrière cette ou ces 3 possibilités ben on a
00:07:33
en fait 3 voies de définition 3 culture de la mobilité
00:07:36
et qui peut être eux ne parlent ni le même langage ni
00:07:40
ni ne se parlent entre eux peut être il faut arriver désarticulée
00:07:46
en tout cas on voit qu'entre eux on peut aujourd'
00:07:50
hui changer drôle sans se déplacer et on peut
00:07:54
aussi se déplacer beaucoup sanson sans changer le rôle qu'en fait on peut au cours d'une journée
00:08:00
avoir multitude euro la voie multitude espace de référence
00:08:04
et donc on peut imaginer un espace de proximité
00:08:08
qui soient eux néanmoins très mobiles
00:08:12
l et on peut aussi se dire ballon doit absolument courir
00:08:16
au bout du monde pour refaire des deals pour faire des
00:08:19
c'est donc pas nécessairement changer drôle mais se déplacer beaucoup je pense que le vent donc trouver
00:08:26
la voix de définition des nouvelles mobilités dans ce spectre là estce que ça va passer par
00:08:33
des définitions de nouvelles technologies bien sûr on voit qu'il a tout un paquet
00:08:40
le logis et qu'on peut très bien abonde dans
00:08:43
le discours du progrès et sur le lien entre eux
00:08:48
toutes les possibilités d'intelligence artificielle et de la un
00:08:53
de la redéfinition de la mobilité des moyens de transport des moyens de se déplacer un c.
00:09:00
de dominique bourg l'aspect ya quelques semaines nous a fait planer sur eux
00:09:05
sur ce que cette question la et sur les questions des véhicules autonome
00:09:11
j'ai aussi sans doute les nouvelles formes de techniques
00:09:16
qui sont eux associées à ces nouvelles de quelques conditions mobilité
00:09:22
et probablement qu'il ya des enjeux de redéfinition de toute une série de
00:09:26
biens communs tels que la sécurité et de confort le temps de déplacement
00:09:32
donc à partir d'une entrée technologique on voit qu'eux ont
00:09:37
on a des enjeux de redéfinition de l'espace des échelles
00:09:42
de temps des échelles d'espace et des biens communs
00:09:46
mais aussi ça nous invite à nous entraînera à.
00:09:53
de connaître de nouvelles expériences urbaines dont on peut aussi entrer dans la mobilité
00:09:57
par l'expérience urbaine et de mettre en débat ces points de vue
00:10:03
des sciences sociales et d'autre qui sont plutôt que celle de
00:10:09
d des sciences de l'espace et des sciences de la de la technique voilà et je pense
00:10:14
que le wali à eux in relation systémique et
00:10:19
qui est représenté dans le monde et de
00:10:21
sa jeunesse judiciaire et certains d'entre nous qui sont
00:10:25
plus d'abord plus a produit des sciences
00:10:29
sociales plus notre plus un point de vue des sens de l'espace et la
00:10:35
nous sommes invités à réfléchir sur les conditions non seulement des
00:10:40
défini et ce quels seront les nouvelles mobilités mais également
00:10:44
les limites des conditions de leur de conception et de leurs visages
00:10:50
voilà aujourd'hui bien en ce qui sera paola libyenne au constat qui soit
00:10:57
très nécessaire de la de la présenter de toute façon d'annonces recevra en deuxième partie
00:11:04
mais je pense que c'est tout à fait indiquée
00:11:10
si connaissait bien la vie et non j'ai eu
00:11:13
des chevilles ouvrières de campagne recherche d'un projet
00:11:19
cel 20 40 qui a fait l'état
00:11:24
dans la pensée de l'urbanisme et de l'aménagement
00:11:26
à bruxelles et qu'aussi avec ses
00:11:31
cette recherche le scénario car il n'a pas seulement voilà donc un an
00:11:37
non à la voiture mais dessiné par un refus itunes philosophie d'un projet qui
00:11:43
tellement la personne indiquée pour être pertinent speech qu'aujourd'hui
00:11:49
et mais avant ça nous avons deux études de cas et de dès la première étude de cas
00:11:57
sera a donc commencé par eux depuis la suisse
00:12:04
je laisserai la noce présenter notre orateur et deuxième qui
00:12:10
sera présentée ici depuis bruxelles par les collectes
00:12:16
les observateurs et à nice mais ouais et jeanphilippe de chair
00:12:24
de telles que jeux présents très rapidement et de leurs revenus donc
00:12:30
d'études de cas deux exposé d'une trentaine d'
00:12:34
une trentaine de minutes et puis un petit débat et puis
00:12:38
une pause café et la conférence de l'année
00:12:42
voilà merci beaucoup je cède la parole annonce
00:12:47
pour introduire sylvain ferretti qui et l'orateur je ne vois merci beaucoup
00:12:54
merci beaucoup donc là je pense que tu
00:13:01
viens d'énoncer en termes de 4 clic
00:13:06
j'en suis conférence concocter ensemble gérer un projet vraiment pas
00:13:15
et c'est donc agencement et tester nos capacités techniques compréhension
00:13:23
et si il est le terme utilisé par la
00:13:26
technique mais aussi en ouvrant r. a.
00:13:34
cette collaboration eux qui nous séparent équipage habituels mais qui est sans doute de
00:13:38
plus en plus nécessaire les problématiques qui dépasse les frontières de traces
00:13:45
certainement la discipline et qui nous unissent autour de la transition écologique
00:13:51
alors je n'étais pas trop tarder justement présentées comme on
00:13:55
a dû le dire notre aux orateurs suisse
00:14:00
ce qui va nous introduira ein problématique rase
00:14:05
on a donc je rappelle qu'on a opté pour un chemin qui un tout petit peu le renverser par rapport à
00:14:11
ce qu'on pourrait penser théoriquement adhérents commence par la théorie
00:14:15
0 un an en france vers les détails pratiques
00:14:19
et là comme régent relatives à l'aprèsmidi et des orateurs
00:14:26
mais aussi notre volonté de mettre en avant le verbe actif dessinés dans l'
00:14:33
acte surréaction du changement qui est lui et ses plugins plu nécessaires
00:14:40
on a donc on peut imaginer un chemin inverse avant que la pratique des expériences
00:14:46
vrai et puis un fini avec eux du mercure théorique sur le même sujet
00:14:53
alors donc de notre côté cible ferretti qui était que général de l'office de l'organisme du
00:14:58
canton de genève quelques comprenait déjà c'est bien plus qu'il les unes de foi
00:15:03
les conférences qu'ont organisé avec un formation
00:15:09
et qui va nous présenter ses cette vision
00:15:14
et de pistes de réflexion entre le

Conference program

Introduction
,
22 March 2018 · 4:52 p.m.
Urbanisme et mobilité: Solutions nouvelles
Sylvain Ferreti, Directeur des services d’urbanisme du Canton de Genève
22 March 2018 · 6:41 p.m.
Brussels hypercenter: from Pedestrian area to urban project
Jean-Philippe de Vischer et Anis Mezoued
22 March 2018 · 6:48 p.m.
Why "no cars"
Paola Viganò, Architecte-urbaniste, professeure EPFL et IUAV, directrice du laboratoire Lab-U/ EPFL, membre fondateur de l’agence Studio 16, Milan
22 March 2018 · 7 p.m.