Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
bonsoir a tous eux donc je viens de voltige vient effectivement de la chasse
00:00:04
à cela les troisièmes intervenant mais promis ces derniers de dans l'aprèsmidi
00:00:09
on m'a demandé de venir vous présenter ici jour merci là l'opportunité qui m'est donnée
00:00:14
pour vous présenter un projet pilote que nous avons développé depuis quelques temps
00:00:18
au sein de l'institut d'informatique à allah a changé de sierre
00:00:22
qui s'inscrit alors dans un le contact mobility lab qui a vraiment
00:00:27
été abordé ce matin notamment par eux à la grèce et cartes postales
00:00:31
le mobility lab c'est un partenariat public privé dont les 5 membres fondateurs
00:00:37
sont représentées ici à savoir la poste suisse et naturellement dans un premier temps sa filiale carpostal
00:00:42
le canton du valais la ville de sion les PFL et la chasse à
00:00:45
sorel et que je représente au sein du comité opérationnel de celui qui a
00:00:51
le projet dont je vous parle aujourd'hui s'inscrit dans un contexte smart cities on a parlé un petit peu
00:00:56
vous l'aurez compris pardon affiliation moi mon dada assez de jouets non pas avec
00:01:01
eux des routes des voitures des trains et bus mais de jouer avec des données des informations
00:01:06
et pour la petite histoire ça fait 15 ans que je travaille dans ce domaine la initialement dans le domaine de l'internet
00:01:12
des objets halieutique pour les intimes et chemin faisant je me suis naturellement
00:01:16
intéressé au concept de smart cities et de ses différentes applications
00:01:20
pour ceux qui connaissent pas encore tout à fait ce concept de smart cities
00:01:24
c. quelques pas assez rapidement l'utilisation des nouvelles technologies d'information
00:01:29
et la communication pour essayer d'améliorer le cadre de vie
00:01:32
des citoyens dans les villes mais également des city managers des personnes qui auront en charge donc de gérer ces différentes villes
00:01:38
qui s'applique naturellement dans différents domaines comme l'énergie les bâtiments
00:01:42
légalement la mobilité ce qui les intéresse plus particulièrement aujourd'hui
00:01:47
un élément commun malgré tout à tous et que ces projets smart city c'est un
00:01:51
certains nombre de prérequis qui dit information de la technologie la communication dit en
00:01:56
général une infrastructure de communication de captage avec différents censeur qui sont à déployer peut
00:02:02
être même certaines fois des actuateur qui sont déployés à travers un territoire
00:02:06
et il informe une infrastructure de télécommunications qui permet ensuite de récolter ces informations
00:02:11
de les traiter de les analyser puis de les utiliser à bon escient
00:02:15
pour ce faire il faut naturellement une certaine taille critique afin de pouvoir être rentable
00:02:20
alors j'aime bien un petit peu extrême je vous présenter ici chez eux un des extrêmes ou
00:02:25
en tout cas que je considère comme un extrême j'ai la chance et quelques années
00:02:28
d'aller visiter la ville de son dos qui étaient une quarantaine de kilomètres de séoul en corée du sud
00:02:34
et qui se veut être un démonstrateur t d smart cities on
00:02:39
s'habitue photo j'ai pris depuis l'agent de mon hôtel
00:02:42
faut savoir qu'ici il ya environ une quinzaine d'années j'aurai terminé la mer
00:02:48
le gouvernement coréen investi a décidé d'investir une quinzaine d'années 25 milliards de dollars
00:02:54
pour assécher notamment si kilomètres carrés de terres femme mère pardon
00:02:59
pour les transformer en fer et de construire depuis 0
00:03:02
une infrastructure inutile qui à terme et censée accueillir passer 500'000 habitants
00:03:07
et donc ils ont puisse permettre de développer toute l'infrastructure nécessaire donc de tirer tout les
00:03:11
câbles le wifi toute la gestion énergétique des bâtiments intelligents tout ce que vous pensez
00:03:16
et tout ce que vous associez finalement à cette notion de sensitive la question c'est ce qu'on arrive à faire ça
00:03:24
en europe et particulièrement vallée quand on parle de sa 100'000 habitants main avec le canton
00:03:29
avec un territoire bien supérieure à la vie de son nos c'est de forme habitants pratiquant de fond habitants
00:03:35
donc ce contexte inscrit dans le même contexte que le présent le précédent projet présenté par l'alaska tout à l'heure
00:03:41
comment malgré tout dans un contexte alpin essayer de proposer des services
00:03:45
des tea parties tisse en dehors de ces grands centres urbains
00:03:49
je prends un exemple ici dont je crois que l'actualité et est assez bonne pour moi
00:03:54
si vous imaginez un service qui permet de connaître l'état dans le réseau des routes
00:03:59
dans une vallée alpine d'accord donc là on est dans une vallée latérale du
00:04:04
i du canton il faudrait naturellement déployer un certain nombre de capteurs parce que ça
00:04:08
sert à rien de connaître l'état de la route vous son engagement juste à l'
00:04:12
entrée ou à la sortie il faut avoir une certaine régularité relativement fine borràs information
00:04:18
on imagine naturellement que dans un environnement comme celuici de déployer des centaines de ne pas parler des
00:04:22
milliers de capteurs tout les 5 ou 10 mètres de la route c'est juste impensable
00:04:27
l'idée du projet c'est dire peut être que la solution allaient déjà dans cette image
00:04:32
reconnaissent ici un bus de cartes postales et vous êtes vous savez peut être
00:04:38
que depuis plusieurs années l'ensemble de la flotte de plus de cartes
00:04:41
postales sont équipés d'un accès wifi et des connexions GPS 3
00:04:45
g. pour offrir simplement un accès internet assez un ses passagers
00:04:50
donc je profite aussi pour remercier à la grèce ici de me laisser jouer avec ces bus
00:04:56
et c'est eux de la kivu en fait le lit de ce projet n'
00:04:59
ose s'était finalement d'utiliser cette infrastructure de communication existantes et mobile
00:05:04
pour venir se greffer et l'infrastructure de captage d'information et plutôt que d'
00:05:08
avoir des milliers ou des dizaines de milliers de capteurs fixe réparties sur un territoire
00:05:13
3 toutefois réduire selon à quelques dizaines quelques centaines mais sécateurs
00:05:16
etre mobile et utiliser l'infrastructure de communication existantes
00:05:20
naturellement les bus étant également géo localisé on sait exactement à quel endroit
00:05:24
ce que l'on récupère les informations que l'on peut collecter
00:05:27
transports dans des systèmes d'information à centraliser et ensuite qu'on peut
00:05:31
analyser alors dans mon métier c'est pas de développer des capteurs
00:05:34
le projet ici est un projet pilote nous avons donc greffé sur un bus de la ligne d'action à rome
00:05:42
capteurs du marché donc ça grosso modo la taille d'une grosse boîte à chaussures
00:05:47
qui va remonter une quinzaine de paramètres par rapport à l'état de la route par rapport à sa température par rapport à
00:05:52
à l'épaisseur du film de hausse avant seattle assis à la neige qui était la hauteur de neige etc
00:05:58
et à partir de cela on arrive finalement à proposer un certain nombre de services
00:06:03
alors l'approche peut paraître extrêmement technologiques tels que la présente actuellement
00:06:08
mais dès le départ on sait dibond quelles sont les applications
00:06:11
quel intérêt pour les usagers comment pouvoir proposer avec un tel service le premier jusqu'à ce que nous avons donc
00:06:19
décidé d'utiliser pour ses pilotes c. deux connaître donc l'état de la surface des hôtes notamment du point de vue son engagement
00:06:25
afin de développer un certain nombre de services à la population respectivement aux
00:06:29
conducteurs des cartes postales pour savoir à quel endroit il est
00:06:32
plus intéressant de mettre les chaînes à neige dans une situation d'épisodes neigeux qu'on les a connu ces derniers jours
00:06:42
la question est avoir également en quoi estce que ces informations deviennent complémentaire aux informations météorologiques
00:06:47
qu'on a déjà effectivement on voit qu'il agit ou non de choses
00:06:51
mais je prends une fois de plus j'aime bien les extrêmes si on prend cette imagination imagine stations
00:06:56
météorologiques à proximité de la route même si elle a un maître à côté de la route
00:06:59
la saison météorologiques dans ce cas là vous dire ou la lettre avec attention et le cas de neige
00:07:04
pourtant si vous regardez juste à côté de la route ici et les instruments sèche pourquoi un probablement parce que les cantonnier
00:07:10
de cette route ont bien fait lors de l'homme soit avant soit pendant soit après ils ont correctement salé
00:07:15
où il a saumur ils ont bien donner ensuite elle a auditionné sèche d'où l'importance donc de connaître
00:07:20
non pas seulement les informations de la météo ni contre les informations prévisions mais également de connaître l'état spécifique de
00:07:26
la route un moment donné et c'est ce que l'on a voulu faire avec eux avec ce service
00:07:33
concrètement ce pilote qui est encore eux donc à l'état pilote effectivement je
00:07:38
n'ai pas encore disponible pour le grand public puisqu'on a simplement un
00:07:42
capteur qui équipe l'un bus pour des raisons le budget naturellement pour l'instant
00:07:46
mais on essaie de trouver d'autres moyens pour essayer détendre ce pilote
00:07:51
le résultat final pourrait prendre eux cette forme à un site web ou
00:07:54
l'application mobile un aujourd'hui en fait plus forcément la différence
00:07:57
avec la cartographie en quasi temps réel si on imagine que l'ensemble des
00:08:01
bus d'unir telles questions aulard sont équipés de cette aide système
00:08:05
on arrive à une granulats rité temporelle de l'ordre de 20 à 30 minutes
00:08:10
c'est dire que toutes les 20 à 30 minutes dans un sens ou dans l'autre rien de plus de
00:08:12
cartes postales pendant les heures d'ouverture qui va passer un endroit à un moment donné sur cette route
00:08:18
et on peut imaginer donc ensuite une représentation graphique ici vous avez par exemple la représentation de la température de la route
00:08:25
très intéressant c'est un jour ou y'avait pas de neige mais vous voyez si finalement le début de la route
00:08:30
en ce qui connaissent entre sion épuisé et on voit tout de suite à une baisse de la température de la route
00:08:36
sur le versant dans le virage avant d'arriver avait tout simplement parce que l'exposé nord et du personnel
00:08:41
ce jourlà ne devait pas s'entendre et réchauffer finalement le reste dans le reste de la route
00:08:46
donc on arrive à une aide à vitesse intéressante avec sur deux journées estimation de l'ordre de 30
00:08:51
1'000 points de mesure sur cette route qui peuvent être captées entre sion et regardez donc forcément
00:08:57
en tant qu'informaticien gestion c. beaucoup donné et dans beaucoup de plaisir à voir ensuite travailler avec ces informations
00:09:04
la p'pa
00:09:10
donc ce que nous avons en tête de présenter et de proposer ses entendent
00:09:15
expérience utilisateur sécu actualisée et réel donc de l'état de cette route
00:09:20
pourquoi pas ensuite devenir greffer un système de notification instantanée qui lorsque
00:09:24
vous êtes déjà en route l'intérêt de vous informer attention
00:09:27
dans 3 kilomètre i un épisode neigeux où la route et particulièrement déjà cet endroit là saute le coût de s'arrêter
00:09:34
500 mètres avant parce que les places de dégagement sur laquelle sera la possibilité de mettre les chaînes
00:09:39
ça avant de me retrouver finalement coincé en travers de la route et
00:09:42
surpris par la neige unes puisque l'on ne continue aussi à un
00:09:48
à explorer ses devoirs commence que ces données peuvent également laisser utiliser un parent
00:09:53
intéresser les services des routes notamment dans ses stratégies et d'optimisation pour le déneigement
00:09:59
très rapidement pour conclure un deuxième jusqu'à ce que l'on pourrait
00:10:03
imaginer donc là vous avez imaginez ce capteur ce système avec le capteur
00:10:07
qui pourrait connaître létat d'allégement de la route et survient émettre d'autres types de capteurs
00:10:11
le sous le système et conçu pour venir se greffer c. sécateurs de manière modulaire
00:10:15
on peut imaginer par exemple cartographie la concentration des pollens pour les personnes qui sont énergique ça va
00:10:20
être intéressant de savoir que peut être soutiennent et contre en station de pollen de tel
00:10:24
type dans le val d'Anniviers il faut être plus à l'avenir se balader dans le val de bagnes
00:10:30
lorsque c'est plus intéressant et que le risque moins de souffrir de cette année
00:10:37
aucune représentation là aussi peut être visio géographique intéressantes
00:10:43
voilà je crois qui m'inspire beaucoup de temps pour représenter 7 cet élément particulier
00:10:48
voilà tout ça s'intègre finalement avec les travaux notamment qui ont
00:10:51
été présentés par eux par maria précédemment et comme conclusion
00:10:57
voilà quelques éléments que j'ai déjà dit l'idée est vraiment initial de ce projet sait de
00:11:03
quoi offrir finalement ses services au plus grand nombre l'intérêt d'un partenariat privé public
00:11:09
et des personnes pour eux pour la construction de nouveaux services et en tant qu'informaticien un

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Jean-Baptiste Vaudan, Vice Président de la commune de Bagnes
14 Dec. 2017 · 9:07 a.m.
Introduction au forum
Isabelle Schirmer, Fondatrice du VMIF
14 Dec. 2017 · 9:13 a.m.
Projet Cristal, Commune de Rolle
Cédric Echenard, Commune de Rolle
14 Dec. 2017 · 11:43 a.m.
Mobilité et Santé - Problématique globale
Henk Verloo, HES-SO Valais, Ecole de Santé
14 Dec. 2017 · 2:15 p.m.
Projet WeMap
Maria Sokhn, HES-SO Valais, Institut Informatique de gestion
14 Dec. 2017 · 2:28 p.m.
La mobilité des aînés « comme sur des roulettes » – Formations données en Suisse
Cindy Freudenthaler , Büro für Mobilität AG
14 Dec. 2017 · 2:36 p.m.
Projet Cristal à Leysin
Thierry Chanard, GEA Vallotton et Chanard SA
14 Dec. 2017 · 3:09 p.m.
Plateforme de mobilité MobiVerbier
Cyprien Huissoud , RouteRank Ltd
14 Dec. 2017 · 3:21 p.m.
Service Information Voyageurs, navettes de Verbier
Vincent Rimet, TMR SA
14 Dec. 2017 · 3:32 p.m.
Infrastructure de recharge électrique
Joel di Natale, ALTIS Groupe
14 Dec. 2017 · 3:40 p.m.
Etude pour l’électrification de la flotte de véhicules communaux, Commune de Martigny
Thierry Bernhard et Patrice Moret , Resp: CREM - directeur des écoles communales de Martigny
14 Dec. 2017 · 3:50 p.m.
Questions du public
Panel
14 Dec. 2017 · 4:04 p.m.
Projet NOSE « des services Smart Cities dans les vallées Alpines » - NOSE (NOmadic Sensing Ecosystem)
Yann Bocchi, HES-SO Valais, Département Ingénierie Logicielle
14 Dec. 2017 · 4:12 p.m.
Solution de chargement à induction pour vélos électriques
Prith David, Sciyent SA
14 Dec. 2017 · 4:35 p.m.
Synthèse de la Journée
Martin Gonzenbach, Conseiller en liaison industrielle, EPFL ENAC & Trace
14 Dec. 2017 · 4:47 p.m.
Clôture du Forum
Isabelle Schirmer, Fondatrice du VMIF
14 Dec. 2017 · 5:05 p.m.

Recommended talks

Présentation de 2 projets primés au 1er hackathon ecovillages (14 et 15 mai 2016)
Alexandre Cotting, professeur HES-SO et coordinateur Hackathon HES-SO
25 Aug. 2016 · 3:38 p.m.
Innovez par les services grâce aux géo-données transfrontalières
Xavier Mérour, Alexandre Coquoz
31 Oct. 2017 · 4:35 p.m.