Embed code
Note: this content has been automatically generated.
bonjour et merci à la fondation d'ailleurs pour cet écueil
invitation effectivement un plaisir de vous présenter dans le cadre
de notre recherche intitulé atlas architecturale d'économie circulaire de vous
présenter notre équipe donc main droite stéphane tome un
directeur des programmes de recherche économie circulaire provient du marché
patrick noisette qui sait ce que les inquiéter regrette de ne pas être avec nous qui enseignant
et qui encadre spécifiquement un master emménagement
immobilier et urbain allait sec
grégoire baigné à ma gauche architecte enseignant et chercheur
au laboratoire un lien est alès apparaît malacca
moimême kenny garcia architecte enseignant allen sagt parmi lesquelles
je le passe la parole même quelques instants un état notamment
bonjour a tous moi je ne ferai pas de présentation formelle sur eux sur veolia
j bien simplement témoigner mon soutien ont sur eux sur les projets vous
devant la description instant et de manière générale aussi sur toutes les initiatives
qui sont présents toujours aujourd'hui juste un petit rappelons juste pour me situer
donc veolia eux aucune société mondiale ou de services environnement
on traite les questions de d'eau de traitement
de distribution d'eau de traitement de l'assainissement
de production d'énergie décentralisée traitement des déchets et donc ce qui nous a
ramené eux ce qui nous a rapprochés avec eux l'équipe de rencontrer cet aprèsmidi
c'est que nous sommes intéressés par ce que le par les matériaux nous demain construire des
ponts collecte donc on a déjà inactivité assez intense sur eux tout ce qui production matériaux techniques
à partir de du recyclage des déchets de différents origine aussi
bien pour consommation comme postindustrielle alors des choses aussi biosourcées
donc ça peut des déchets minéraux sont plutôt des déchets organique
ou tout simplement pas forcément des déchets dédie son produit
comme le colon que l'on reformule en matériau matériaux
qui vont répondra aux spécifications des utilisateurs finaux alors
mais plus mature sur les questions de be to be c'estàdire qu'
ont fourni par du plastique pose consommation reprend bien
selon le cahier des charges pour en faire du packaging pour
eux pour eux l'industrie fou de mes vrais jo
ou tout simplement aussi l'industrie automobile produits des composites à partir des chèques en
hiver et donc l'idée du nunavut ces deux de dire ben écoutez ou
collecte plusieurs millions de tonnes de déchets issus de démolition
en fait du service dans la démolition des constructions eux ils ont dit non
c'est un peu dommage de transférer tous les déchets dans des décharges
pour faire des mots qui tue le critère en eux et qu'estce que ce qu'on peut
en faire ou qu'on a commencé à faire des recherches des prototypes on a parlé des crédits
des acteurs finement la construction en son nom ne compte que clients potentiels
de boucler ses matériaux et de finalement d'allonger la durée de vie
de ces matériaux et réduire fortement la consommation d'énergie bien entendu
tous ces calculs eux sont évalués avec les analyses
au cycle de vie entre autre de manière avoir à prendre des décisions sur eux sur le choix des matériaux
voilà donc l'expérience en fait finalement que
finalement j'ai proposé avec l'équipe
de cet aprèsmidi ses de pouvoir eux nous prononcer dans quelques mois
sur la possibilité de dépouiller des prototypes à dans le cadre de l'aménagement urbain
peut être par exemple si on parle de déchets de déconstruction offert
europe de refaire d'autres matériaux dont peut être demandée boucle ouverte c'estàdire qu'on va surmonter sur d'autres
matériaux de génie civil i aussi pourquoi
pas de combinés avec des procédés de traitement
eux qui gèrent les flux d'énergie matières dans la ville donc
pour contraire des écoquartiers reliés léger relier les
finalement les potentiels entre les eglises ecoquartier plutôt détenant humaine
un système linéaire qui va évacuer tout les déchets
tous les produits à l'extérieur de la ville le danger grosse
usine donc on a déjà l'expérience décentralisés sur beaucoup de
villa et voilà le vol l'aventure que
finalement juge proposé et sur lequel on
on a eu la chance de rencontrer op annonce déjà quelques années un peu comme avait déjà
eu un programme de recherche dont l'énergie sur l'énergie dans la ville
et donc berger de j'ai repris le flambeau pour eux puisse aussi de projets parce que je pense que
la question elle sera eux ils départ eux tout ce qui passe par
la transversale ité finalement i et la collaboration entre les différents acteurs
voilà donc nous sommes un acteur parmi tant d'autres et je trouve
que c'est ce sera intéressant nous verrons la voix sur eux
finalement les oeufs la synergie entre eux les architectes les designers urbain
i. l'i. i. les finalement les génériques service
pour lui tout les jours bien entendu les acteurs
de construction les gentils programme la ville
les prescripteurs aussi de matériaux ce qu'on la trouve sa soupe à des matériaux dangereux forcément
doit donc cesser sa vraie objectifs dont j'attends de cette expérience finalement qui
durera je sais plus comment comme un moyen courant 2017
finalement des données d'entrée qui vont nous permettre d'eux sortir du
bois en quelque sorte sur eux pour aller faire des propositions concrètes
sur le terrain dans le cas d'aménagement d'aménagement urbain voilà
merci je n'ai simplement à préciser par rapport aux représentations de ce matin nous
en sommes donc au début notre recherche donc dans l'énonciation des hypothèses
donc l'objet notre cher s'inscrit dans un registre d'économie circulaire appliquée au territoire
qu'estce que l'économie circulaire la définition à ce jour n'ait pas stabilisé et
on espère que les contributions des chercheurs puissent au final en définir les contours
aujourd'hui la recherche s'appuie essentiellement sur des études
de métabolisme territorial et constate que nos villes
le territoire fonctionne sur un schéma linéaire en d'autres termes
les flux de matières sont prélevés consommer stockées pour un temps plus ou moins long
et au final rejetée sous forme de déchets ce processus impact hein
bien sûr en un nom sur les ressources disponibles mais
également en aval sur les d @ créée par ses déchets et ses rejets dans une sphère plumage la biosphère
à partir de ce constat des recherches se sont organisés autour d'un concept
qui dit que c métabolisme hermann linéaire
pour éteindre incertaine circularité cette circularité
5 années se mettre en oeuvre un différents degrés la première
étape effectivement de prélever moins de ressources d'avoir
moins de rejet et le système plus mature moins de ressources prélevées moins de rejet et les rejets
pourrait devenir un les déchets pourraient devenir
les matières premières de
d'comme ressource donc on tendrait vers une boucle concrètement
ces recherches sont réalisés aujourd'hui sous forme d'études métabolique de ville
de territoires dans le but de quantifier ces flux de mai
de rien et dans le but de quantifier ces flux de matière d'énergie donc
on quantifier à la fois les vues entrants et sortants et les stocks il s'agit principalement
de l'énergie des déchets liés aux constructions bâtiments travaux publics l'
agriculture les biens manufacturés et selon la méthode utilisée l'eau
ces analyses et eux au final présente une photographie d'
un état existant du fonctionnement de nos territoires
elles permettent également de mettre en avant certains enjeux certaines problématiques qui un territoire
on peut citer quelques villes qui se sont intéressés eux un
cette méthode de manière précurseur bruxelles genève montréal paris
l'un des freins de cette recherche étant que les flux quantifier sont décontextualisée
de leur territoire et de leurs actes art qu'aujourd'hui
de nouvelles recherches sont des raisons même menée de manière
avoir une approche systémique qui associent à la fois les
quantification évalue les lieux et les acteurs concernés
en ce qui nous concerne en qualité et d'architectes
chercheurs et praticiens nous souhaiterions approcher cette question sous un angle les systèmes dynamiques
en effet le terme métabolisme et empruntés à la biologie
un c pas tellement cette analogie à l'organisme vivant qui nous intéresse et qui restreignent par ailleurs approuvé
mais ces deux caractéristiques essentielles le caractère à la fois
systémique et dynamique car oui nos villes sont des
systèmes et des systèmes qui bouge quand le temps qui méritent qui sont plus ou moins résilience
par conséquent nous intéresserons au moins la matière qu'au processus
le territoire mettent en scène des flux quantifier ces frais
on les observe on observe leur émergence leurs particularités leur singularité et la
question qui se pose ces questions qui se passe derrière ses fûts
alors derrière ces chiffres derrière ces chiffres et a finalement seules
les processus qui sont à la fois naturel et humain
sont des paramètres sociaux économiques culturels qui sont en jeu
donc un des objectifs de cette recherche et d'espérer
l'émergence eux d'autres valeurs d'indicateurs
des indicateurs sans doute inédit mais attachés au registre des processus
pour cette fin notre méthode consiste à étudier mise de cas d'études
un 5 alpinistes pressenti la particularité de ces cas
étant qui incarne ou témoigne en partie
du moins certaines caractéristiques de l'économie circulaire donc bien qu'à ce jour
la définition de l'économie circulaire n'ait pas stabiliser essai présente néanmoins un jugement 7 piliers
allant de l'approvisionnement durable jusqu'au recyclage tout en passant par un consommation responsable
c par rapport à ses caractéristiques que nous avons établi la première liste
ainsi un dans le cadre de cette recherche nous aimerions établit un premier
éclairage un éclairage qui pose la question de l'entrée en matière
notre maintien s'intéresse pierre matière ellemême mais plutôt relation de celleci avec ces milieux
avec la biosphère avec les écosystèmes que ce soit les milieux professionnels ou sociaux
cette analyse s'attarde plus spécifiquement sur des thèmes tels que
les liens les abattements déchelle les jeux d'acteurs
cette mise en corrélation pourrait permettre de
décrypter par écosystémique de certains phénomènes
le second l'éclairage qu'on aimerait apporter également cesserait de
suivre une piste de l'air de postes obsolescence
je m'explique il est dans les prospectives d'amélioration de ces
systèmes le métabolisme urbain innée un la notion de dématérialisation
simplement un concept on consomme moins mais par contre
on exige la même unité des services rendus
architecture on pourrait traduire par la même unité d'
usage ou la même unité de qualité architecturale
toujours en faisant un parallèle avec l'architecture ou la conception nos villes
on pourrait imaginer que cette dématérialisation puissent être mises en oeuvre par un
allongement de la durée de vie des bâtiments de ses infrastructures
néanmoins cette perspective ne pourra pas se faire sans un accompagnement culturel
c'est bien dans une sphère culture architecture que le temps
pourrait reprendre ses droits aussi bien dans cette sphère culture architecture
que l'architecture le paysage pourrait incarner le temps qui passe le temps qui restent
bien pour eux analysis equal et tenter de les ordonner les dit k. que
que vous a montré eux nous imaginons 3
hypothèses qui forment une construction intellectuelle que
je vais tenter de vous dessinez on architecte c'est assez logique
la première hypothèse on part de l'du schéma classique de l'écologie industrielle que tout le monde voix
qui est en fait un certains nombre d'opérateurs
voilà qui échangent des flux
de manière bouclé ou un quasi fermé par
deux manières de boucler et quasi mais quasi
fermé c'est d'échanges évolue bien sûr
dans une dimension qui est l'espace
la première hypothèse est la suivante un de ses opérateurs peut être une
séquence de la biosphère je l'indique de cette manière là
c'est à dire que ça n'ait pas de tout le processus qui évoluent dans la
nature mais le processus qui intègre une séquence de la biosphère c'est la première hypothèse
je vous montre là un premier exemple d'écologie industrielle qui émet
les 3 opérateurs sont des réseaux d'infrastructures assainissement énergie
et collecte de déchets voient eux alors dans le
dans l'hypothèse où eux un opérateur aucune séquence de la biosphère on peut revenir maintenant
on le voit un point d'échanges entre l'assainissement et l'énergie donc
voilà alors dans l'hypothèse où un des opérateurs conséquence de la biosphère quelques exemples que nous avons choisi qui font partie de la liste
les certains symptômes de ports européens de tonnage
montre celui oeuvre ou des projets qui n'
avait qui inclut des projets de réalisation des ouvrages mobile qui inclut des aménités sociales comme la liste
depuis deux ans la matrice ou de la engage le fait de constitue l'espace public
ce double deux d'une du noeud de tournage intégrant le fait que le loup
je n'ai pas simplement une fonctionnalité mais eh bien un biotope formé par
en l'occurrence la manche et la scène donc le projet qui rentrent dans cette dimension un autre exemple
autre exemple un projet parlant un projet d'étudiant dans le genre en
chine eux qui mélange à la fois l l'agriculture
de l'habitat coopérative et du tourisme dont
la nôtre exemple deux
d'insertion d'une séquence de la biosphère dans le cadre d'une écologie industrielle
en fait notre objectif dans ces 3 cas et de montrer que ce sont des cas d'hybridation
et non par des caves écologie industrielle pur et dur qui évoluent eux
dans le au sein de la biosphère sans intégrer les questions de cette
la deuxième hypothèse part sur la figure et on imprime la notation
de cette figure la danse un nouveau plan qui ait le temps
et nous avons la même figure qui se développe qui peut se représenter ce schématiser donné la manière suivante
et qu'il avait changé aussi mais cette fois ci dans la dimension du temps
quelques exemples de ça
voilà alors ça se cette figure la peut on peut lire l'architecture
de gauche ou loué il loua union eux dont 7
avec cette figure là bah on passe d'un état un autre
la récupération des briques débutons qui ont été démolis par la planification urbaine pour la constitution de l'architecture contemporaine
que pas du tout l'architecture combien je voilà qui fait référence à l'équipe esstisch l'architecture
traditionnelle chinoise mais qui est une géante a fait le contemporain autre exemple
eux qui intègre la question du patrimoine la envoi ronchamp qui en fait c'est bâtie sur
les ruines d'une ancienne église qui était en place au sortir de la guerre
voir ça pour dire je montre exemple ronchamp qu'un exemple classique de patrimoine entière
qui à eux un lien entre eux vous connaissez le alors le recyclage dire
l et r réduction au recyclage de réparation l
j'ai un trou réemploi réutilisation voire dans le patrimoine on parlera on parle plutôt de restauration de
réhabilitation de réfutation dont ils sont en fait c'est la même c'est la même
l'idée et qu'on met dans la même figure d'une évolution cyclique dans le temps
ça veut dire que alors un autre exemple que nous avons choisi dans notre place et le collectif belge le rotor
eux qui en fait s'intéresse au démantèlement des produits du
bâtiment voilà ce que nous retenons de cet exemple
très par la figure 7 qu'en fait la queue du rotor éclat cloisons du sixième
les moins intéressante économiquement à démanteler eux et à utiliser que celle
du rez de chaussée ce qui veut dire qu'en fait
l'intérêt des films comme ça c'est que l'architecte lui va s'inscrire dans un même perspective une prospective
qui l'argent qui eux largement différentes s'avère que va til dessine cloisons sixième va til dessiner la même cloison
au sixième on peut dire avec formule que le futur du bâtiment
présent et le passé du jeu celui à venir
alors l'hypothèse népal hypothèse d
je faisais ce schéma pour introduire la deuxième hypothèse sur lequel eux nous partons c'est qu'
une plutôt en soi via différents états architecturaux ont rappelé que l'entreprise aucune fonction d'
état donc on passe d'un état un autre et non pas dans l'ouvrage en
fait un autre dont la forme comme ça cette deuxième hypothèse la justifie la juxtaposition
du même fini figure circulaire dans l'espace et dans le temps sera appelé
une fois nous l'appelons architecture eux que nous avons symbolisée par des sphères
l'architecture est une projection l.
dorénavant intègrent eux un principe prospectif
je donne un exemple voici un projet d'infrastructure un autre cas que nous allons étudier un
projet d'infrastructure les propositions de viaduc r ien pour les troupes du grand paris
c'est vraiment un projet d'infrastructure lourde donc nous choisissons descend eux
constitue simultanément je deviens simultanément comme cette figure commune géographie urbaine
à la fois lieu d'échange socio économique d'interface avec la
biosphère on reconnaît les 3 volets du développement durable donc c'est un
projet c'est un processus qui proposait notamment de concertation et enfin dans
le temps donc la deuxième dimension autant un les canaux de dispositifs
qui sont remplacés au gré de leurs mesures ou des progrès des performances
des oeufs des éléments qui le constituent en fait le même modèle
le même modèle que la station hôpital internes et internationales mais
territoriale his une combinaison spatiaux temporelle qui forment une conjecture
une question vient presque automatiquement et j'introduis la note troisième hypothèse
c'est comment s'articule ses archives ses architectures sphère
en quelque sorte entre elles ou plutôt ontelles besoin d'une infrastructures
linéaires pour fonctionner aux formes hôtel leurs propres infrastructures
je m'en réfère à la tour là qui eux déjà dans politiques de nature à un niveau déjà
du siècle dernier qui disait l'économie libérée alors libéré au sens ironique du terme
un devient donc un savoir faire et non pas l'impression de des sociétés nous allons évidemment
partir sur l'hypothèse autre mais nous allons faire prudemment nous allons mettre à la troisième hypothèse
de la manière suivante le l'infrastructure des grands opérateurs économiques ou politiques
eux qui forment l'économie linéaire mondialisée cohabite avec une économie
dite sociale et solidaire organisée en réseau suffit indigénat pour schématiser nous
avons eu l'infrastructure de ce type là donc linéaire
la question de savoir si ces sphères j'allais dire bons jeunes se fixe ou
son qui sur cette infrastructure london ou alors au contraire notre hypothèse qui ait
qu'elle fonctionne en réseau et quelles formes ellesmêmes leurs propres infrastructures
l idée de cette schématisation c'est que
de la même manière qu'un opérateur de la biosphère
pardon qu'un opérateur peut etune séquences la biosphère les échanges dans cette dimension d'enseignements sur la peuvent être
également séquence de biosphère c'estàdire qu'on passe d'un état à l'autre non pas par le temps mais
par deux choses hybrides et les intempéries et les avatars d'
eux des aventures humaines conflits catastrophes jour le jour
donc décrit évidemment séduisante c'est de penser que ces sphères peuvent se boucler
avec eux cette séquence de la biosphère donne surtout de nouvelles idéal atteignant si je puis
me suppliant pour illustrer ceci nous a montré un autre cas que nous allons étudier
lassitude photo de la forêt de montmorency la forêt mormons ont ainsi été choisi pour
deux raisons la première à la elle fonctionne de manière elle fonctionne
par les organisations à partir des institutions politique ou économique à la
lisière du grand paris n'avait pas dans le grand paris mais vraiment
lisières et d'autre part eux un nombre invraisemblable deux micros sphères d'
économie sociale et solidaire au jeu évitant en disant ça va donc
c c deux infrastructures cohabitent simultanément dont
c'est dans ce territoire eux
nous allons le faire questionner ces deux types de configuration par deux
notion qui eux sont l'éthique pour l'infrastructure linéaire et les
questions de gouvernance pour une organisation eux en raison d'un
voilà un petit clin d'oeil pour nos amis genevois montmorency est un des lieux de
villégiature de jeanjacques rousseau voient eux nous espérons que l'ouverture d'un atlas
ni ordonner de syndicats d'économie circulaire nous permettra de mieux en préciser

Share this talk: 


Conference program

PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE DE SÉMINAIRE
Panos MANTZIARAS, Directeur, Fondation Braillard Architectes
8 déc. 2016 · 9:10 matin
ALLOCUTION
Antonio HODGERS, Conseiller d’État chargé du département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE), République et canton de Genève
8 déc. 2016 · 9:11 matin
INTRODUCTION
Panos MANTZIARAS, Directeur, Fondation Braillard Architectes
8 déc. 2016 · 9:24 matin
ABRIS D’URGENCE À GENÈVE
Philippe BONHÔTE // Ivan VUARAMBON, Architecte, professeur, Joint Master of Architecture, HES/GE-HEPIA // Architecte, chargé de missions auprès de la DDC
8 déc. 2016 · 9:46 matin
VIVRE DEMAIN LA VILLE DE BASSE DENSITÉ
Nicolas TIXIER // Jennifer BUYCK, Architecte, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble // Architecte, maître de conférences, Institut d’urbanisme de Grenoble
8 déc. 2016 · 10:15 matin
RÉPONDANTS : VIVRE DEMAIN LA VILLE DE BASSE DENSITÉ & ABRIS D’URGENCE À GENÈVE
Dominique BOURG // Rémi BAUDOUI, Philosophe, professeur - Institut de géographie et durabilité, Faculté des géosciences et de l’environnement, Université de Lausanne // Sociologue, professeur - Département de science politique et relations internationales, Université de Genève
8 déc. 2016 · 10:44 matin
SUSTAINABLE AND RESILIENT URBAN INFRASTRUCTURES - INSIGHT FROM CASE STUDIES
Katharina SCHNEIDER ROSS // Marco GROSSMANN, Deputy Executive Director - Global Infrastructure Basel // Director Implementation Services - Global Infrastructure Basel
8 déc. 2016 · 11:42 matin
PROJET ATLAS - ATLAS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR L’ESPACE ALPIN
Peter DROEGE, Architect, professor, Liechtenstein Institute for Strategic Development
8 déc. 2016 · 12:08 après-midi
RÉPONDANTS : PROJET ATLAS - ATLAS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR L’ESPACE ALPIN
Pascal ROLLET // Robert SADLEIR, Architecte, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble // Économiste - Westminster University
8 déc. 2016 · 12:35 après-midi
ATLAS ARCHITECTURAL D’ÉCONOMIES CIRCULAIRES
Grégoire BIGNIER // Peggy GARCIA, Architecte-ingénieur, chercheur, Laboratoire LIAT, ENSAPM // Architecte, postgrade EPFL - Maître assistant associé, ENSAPM
8 déc. 2016 · 2:52 après-midi
SCENARIOS FOR A COLLABORATIVE CITY SUSTAINABLE UTOPIA OF THE POLYCENTRIC RUHR REGION
Alexander SCHMIDT, Architecte, professor - Institute of City Planning + Urban Design, University Duisburg-Essen
8 déc. 2016 · 3:18 après-midi
RÉPONDANTS : SCENARIOS FOR A COLLABORATIVE CITY SUSTAINABLE UTOPIA OF THE POLYCENTRIC RUHR REGION
Sabine BARLES // Gunther VOGT, Ingenieure, professeure - Universite Paris I, UMR Geo-Cites // Paysagiste, professeur?Institut fur Landschaftsarchitektur, ETHZ
8 déc. 2016 · 3:49 après-midi
URBAN LIFE FOR SUBURBIA - THE TICINO CASE
Frédéric BONNET, Architecte, professeur - Académie d’architecture, Mendrisio
8 déc. 2016 · 5:10 après-midi
ALPS - PROTOTYPES FOR THE ALPINE CITY-TERRITORY
PAOLA VIGANÒ, Architecte-urbaniste, professeure EPFL et IUAV, directrice du laboratoire Lab-U/ EPFL, membre fondateur de l’agence Studio 16, Milan
8 déc. 2016 · 5:43 après-midi
RÉPONDANTS : DENSUISSE - RECHERCHE PROSPECTIVE SUR LA DENSIFICATION DE L’ESPACE URBAIN SUISSE
Pascal ROLLET // Günther VOGT, Architecte, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble // Paysagiste, professeur Institut für Landschaftsarchitektur, ETHZ
8 déc. 2016 · 6:13 après-midi
CONFÉRENCE / KEYNOTE SPEECH // CURRENT PREOCCUPATIONS
Reinier DE GRAAF, Architect - Office for Metropolitan Architecture, Rotterdam 8 DÉCEMBRE 2016
8 déc. 2016 · 6:39 après-midi
QUESTIONS // REPONSES
Reinier DE GRAAF, Architect - Office for Metropolitan Architecture, Rotterdam 8 DÉCEMBRE 2016
8 déc. 2016 · 7:21 après-midi

Recommended talks

PAV
François Baertschi-Andrea Bassi-Nathalie Luyet
19 sep. 2013 · 6:12 après-midi
Apple: une méthode de réussite pour mon entreprise?
Gérald Chambon, CTO et fondateur, AlpSens Technologies SA
27 mai 2011 · 9:36 matin