Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
et donc bonsoir la journée presque terminé merci à tous d'avoir résisté jusqu'
00:00:07
à maintenant et j'espère donc de ne pas trop vous
00:00:14
pour prendre du temps un alors ben notre présentation
00:00:19
n'est divisé en 3 parties assez rapide
00:00:25
d'abord je voudrais présenter l'équipe
00:00:30
un deuxièmement je voudrais parler de commande dans les années
00:00:34
passées la question de la transition nous à nous
00:00:37
en occuper et surtout un certain nombre de figures du discours un qui nous ont eux occupés
00:00:44
et là dans la troisième partie je vais vous parler
00:00:48
du protocole de recherche et que nous voulons essayait de
00:00:52
d'eux de d'utiliser pendant le travail sur le grand genève
00:00:58
je pense important de d'introduire l'équipe pour différentes raisons lorsqu'on essaie d'abord mais aussi parce que
00:01:04
le centre de recherche habitat c'est tout nouveau donc je prends si l'occasion pour vous parler assez rapidement
00:01:11
de ce centre de recherche qu'on a fondé à alpes eiffel qui essaye de
00:01:16
imaginez un petit peu de recherche un petit peu différente
00:01:21
c'est à dire un capables de travailler entre les différentes disciplines né en mettant
00:01:26
la question du futur un coma comme eux posture comme intérêt
00:01:32
commun et l'action du projet aussi comme élément qui est au coeur de
00:01:39
la de la recherche donc cet avis qu'entre les différentes disciplines on est tous
00:01:43
intéressé à la question de la transformation la question du design et
00:01:48
du projet du futur de la ville et du territoire
00:01:53
donc la toutes très délabrées toi qui participe de l'habitat t'es un
00:01:58
particulier la carte la botte laboratoire qui participe d'eux de cette aventure
00:02:03
le laboratoire ecosse des systèmes écologiques le laboratoire d'urbanisme
00:02:09
le laboratoire de sociologie urbaine et le laboratoire
00:02:14
d'économie circulaire de la construction qui s'appelle l'aspect de structures et de d'architecture
00:02:20
avec ses 4 albums laboratoire nous avons ouvert à d'autres experts
00:02:25
qui font partie de cette équipe 0 un particulier
00:02:30
donc olivier crevoisier que vous voyez
00:02:33
la pierre économise un walter
00:02:38
c'est à elle à qui et qui a un
00:02:41
comme un expert je dirais un délit termes de l'économie circulaire
00:02:46
et qui a à fonder d'un institut sis
00:02:50
à genève qui s'appelle product life un institute
00:02:54
jonathan normande qui réussit à genève et qui travaillent pour eux
00:02:59
billabong suisse et l'artiste par exemple marié belarbi
00:03:06
l pascal boivin caissier à côté de moindre qui s'occupe de sol 5
00:03:13
de quelle on va parler et il serait d'autres personnes que j'ai pas même dans
00:03:16
le temps de tout citer mais vous voyez tout les noms qui sont ici
00:03:23
le cap à talons et pardon qu'il représente ici le laboratoire de sociologie urbaine
00:03:28
un et donc le programme de recherche d'habitat c'est
00:03:33
celui qui nous occupe ici donc explorer la transition
00:03:37
dans l'espace urbain donc d'aller les années passées
00:03:42
nous avons eu plusieurs occasions de réfléchir sur la question de la
00:03:46
transition qui nous obliger à développer un nouveau discours
00:03:51
sur eux la ville sur le territoire et sur l'urbanisme
00:03:56
les figures et nous ont utilisées sont celles de fugue aura du discours je veux dire
00:04:01
sans eux celle de la bible heureuse des
00:04:04
territoires iso tropiques et deux métropoles horizontale
00:04:08
la question qui nous a eux intéressé cette devait garder l'espace
00:04:14
commun un support mais ça c'est ça suffit pas à quelques fois quand pas de
00:04:20
ressources et la vente de ce risque mais l'espace comme capitale un capital collectif
00:04:26
et aussi l'espace comme agent comme espace capable de d'action
00:04:32
et qui qui doit interagir avec eux avec nos actions
00:04:37
la question qui nous préoccupe le plus c quel est le
00:04:41
rôle de l'espace comme les vies et d'émancipation
00:04:45
dans la ville du futur aujourd'hui l'espace n'est pas vraiment un levier d'émancipation
00:04:51
et donc que l'on pense qu'il faut revenir sur cette capacité de l'espace
00:04:56
je vais rapidement sur quelques images de la ville port heureuse la question de la porosité quand
00:05:01
ma question en même temps écologique mais aussi
00:05:05
un fondement social la porosité des situations
00:05:10
les séries de stratégies qui eux qui ont mis par exemple un avant la
00:05:14
question du recyclage et lie le scénario dans un recyclage 100%
00:05:20
comment on peut imaginer de regarder la vie le territoire commun ressources mais
00:05:24
renouvelables et à quelles conditions un quel oeil avec lesquels possibilité concrète
00:05:35
avec pardon n'allaite rapide avec la l'idée qu'il a une question d'
00:05:40
un dans le territoire contemporaine dans les territoires urbains contemporains de repenser la structure spatiale
00:05:47
il se pose pas celle qui a été dessiné dans le passé pour des rôles pour eux pour des
00:05:52
villas qui sont profondément différente aujourd'hui et donc
00:05:56
comment peut on imaginer cette structure spatiale
00:05:59
parce que la question à connaître de repenser l'idée même non seulement des villes mais aussi de métropole
00:06:06
et que finalement l'idée traditionnel de métropole ne satisfait plus
00:06:12
la métropole et verticale la exemples de concentration
00:06:15
et de d'yves application d
00:06:18
d des situations nous semble vraiment idées dépassées par
00:06:22
les territoires euxmêmes et donc qu'on réfléchit
00:06:27
par exemple ça été le cas à bruxelles 2040 solide et d'une métropole horizontal capable de
00:06:34
destinée ses ressources ces espaces et ses bénéfices à toute la population
00:06:40
évidemment les métropoles sont différentes dans le monde et sur les garde que tout simplement
00:06:46
quelques aires métropolitaines en europe on peut bien vous comprendrez que quand on dit
00:06:52
métropole en panne finalement deux types d'espaces profondément différents
00:06:57
par exemple dans le cas de bruxelles métropole extrêmement dispersés et fragmentés
00:07:02
mais dans lesquels il ya des éléments de continuité par exemple un transport en commun particulièrement
00:07:08
efficace et dans lesquels on trouve les villes moyennes et petites villes et les villages qui ont le rôle
00:07:13
à l'intérieur d'une construction plu plus vaste qui ait la métropole
00:07:17
avec des éléments les délais de sculpture des figures territoriale
00:07:22
un an on pense que c'est nécessaire de les garder ça de près d'
00:07:26
imaginer le futur dans tous ses détails d'un sa proximité au quotidien
00:07:33
et nous avons essayé de d'explorer saint aussi dans d'autres situations dans le monde
00:07:38
c'est à dire explorer les caractères fonctionnelle culturelle
00:07:42
et spatiale de ce type de métropole
00:07:45
qui était un autre avis un contreprojet celui d'une métropole horizontale qui va à l'inverse
00:07:52
deux et des tendances actuelles mais on pense que c'est
00:07:56
intellectuellement et même d'un point de vue pragmatique nécessaires
00:08:01
d'imaginer justement ce type différentes de métropole au moment où
00:08:07
ce type de métropole exclus de la recherche même si
00:08:11
à la pratique de tout les jours on reconnaît la nécessité de comprendre ces types
00:08:16
de configuration la question l'hypothèse qu'on s'est posée celle de comprendre
00:08:23
comment le l'espace peut supporter et renforcé
00:08:29
délation horizontale à l'intérieur de son paysage excessivement voix quel que
00:08:35
quelques exemples c'est à dire comment exploiter la métamorphose qui
00:08:40
traverse toute transition on va se retrouver un certain moment complètement
00:08:45
différent même si peu de temps on a pas noté
00:08:48
à chaque pas de la transformation mais la conclusion c'est quelque chose d'extrêmement différents
00:08:56
cette différence c'est cette métamorphose
00:09:01
à besoin aussi de réflexion sur eux des systèmes de valeurs évidemment
00:09:06
c sur sa que j'ai réfléchi à ces récemment dans une autre vision pour
00:09:11
eux l'air métropolitain de la ville de gand à la belgique
00:09:16
elle aussi des métropoles assez dispersés dans lesquels la question
00:09:20
était justement de l'imaginer comme ressource renouvelable
00:09:25
en sachant que comme le dit un NAS 1 des théoriciens de la deep ecology
00:09:32
les caractères de totalité c'est presque toujours implicite
00:09:37
dans notre réflexion doux quotidienne pour cet aspect de même si on parle concentre nous entre amis
00:09:44
il a toujours cette vision du monde qui alimentent le positionnement
00:09:48
de chacun sauf qu'on imagine quelque fois de
00:09:52
ne pas avoir besoin de poser la question et ça reste très implicite
00:09:57
à la question des visions du monde et donc dans ce cas
00:10:01
on est tous d'accord qu'il faut réfléchir sur comment un territoire de ce
00:10:06
type pour être durable à l'horizon futurs et sont par exemple 2050
00:10:11
quoi faire de cette dispersion comment traiter la question de sol qui se s'appauvrit
00:10:18
de plus en plus à cause du type d'agriculture que les yeux les occupe
00:10:23
où la question des riches et des pauvres se pose de façon très différentes de laquelle
00:10:29
deux le comte de comment cette question se pose par exemple dans
00:10:32
le grand pâlit nankin concentration de pauvres grand concentration des richesses
00:10:36
là on est plutôt dans la dispersion de pauvres et des
00:10:39
riches donc comment on légal ce type de territoire
00:10:44
et avec ce même je dirais conviction qu'il
00:10:48
faut être durable on peut prendre des
00:10:52
directions extrêmement différentes et divergentes qu'on a essayé
00:10:56
ici de spécialisé donc par exemple position
00:11:00
du berceau wall cloud u machine technocratique et
00:11:06
technologiques extrêmement poussée très basée sur les flux les réseaux etc
00:11:14
qui pourrait construire par exemple dans le cas de d'hommes port comme celui de gaine teur et
00:11:19
à nouveau à cette et cette machine à des productions d'
00:11:24
énergie et d'exploitation d'énergie et des délais source
00:11:28
ou au contraire une position où la durabilité serré plutôt liée à la décroissance
00:11:34
et plutôt un retour au local dans lequel on doit chacun reconstruire sa propre cellules
00:11:40
et réfléchir sur l'autonomie de chaque cellule ce qui voudrait dire toujours dans la même
00:11:46
un palm et qu'un cas de figure repensée par exemple un morceau du port
00:11:50
le garde comme lieux dans lesquels nouveaux villages pour être empruntés et
00:11:54
des nouvelles activités liées à l'eau pour être imaginée
00:11:58
ou dans la dans une position totalement différente de la deep ecology on pourrait imaginer
00:12:04
de revoir complètement ce port de l'euro naturalisés
00:12:09
d'accepter une diminution de l'efficacité du
00:12:12
port ne peut être va gagner quelque chose quand on va gagner un environnement
00:12:18
bon beaucoup du a de plusvalue bras un environnement qui peut produire des
00:12:23
choses différentes et qui dans des conditions de vie pu confortable
00:12:28
donc la question des visions du monde quelque chose qui qui a passé aussi aujourd'hui dans les discussions que dans la présentation
00:12:34
que nous avons eu et je pense que j'espère que serait
00:12:37
l'occasion intéressante celle du projet mais aussi pour rentre explicite
00:12:42
ces différentes visions du monde qui parcourent finalement nos discours même un quotidien
00:12:48
parce que cela sera probablement nécessaire quand on parle du sol et du
00:12:51
travail deux entités qui ne connaissent pas de frontières a le sol
00:12:59
ici dans le rang genève on doit évident partir du fait
00:13:03
qu'il a des surfaces pas seulement du côté suisse
00:13:07
qui nous parle d'une tension un très forte qui concernent sur ce territoire mais tout ça c'
00:13:13
est que juste la pointe de l'iceberg lorsqu'un réalité même du côté français
00:13:18
avec elle l'ambition européenne qui se traduit dans le
00:13:22
scénario nolen théorique à l'horizon 2050
00:13:26
nous savons que dans le futur on aura pu la possibilité d'
00:13:30
être extrêmement productif du côté suisse extrêmement généreux du côté français
00:13:35
on sera des deux côtés extrêmement attentifs à la source du sol
00:13:41
et donc on peut s'imaginer de nouveaux conflits entre les différents écosystèmes et la fonction
00:13:47
donc la question qui nous opéra sera de comprendre le lesquels sénat violet quelle stratégie
00:13:53
pourtant aucun accompagner ce changement de paradigme qui intéressent
00:13:57
la de la différentes utilisations du sol des
00:14:01
deux côtés de la frontière ici vous voyez donc que les surfaces assolement côté suisse
00:14:06
canton de genève oui 1'400 hectares qui ne
00:14:10
sont pas du tout suffisant nourrir évidement le canton
00:14:13
et plus largement il faut dire que la suisse a perdu dans
00:14:17
les dernières années son degré d'autonomie un nom év
00:14:21
désormais très loin d'eux des hypothèses pendant la
00:14:25
deuxième guerre mondiale la baleine donc on est
00:14:28
vraiment un niveau qui est beaucoup plus proche de celui de beaucoup d'autres d'autres pays
00:14:34
tant que le paradoxe que nous voyons ces dons côté les surfaces donc
00:14:39
pas seulement avec la volonté de préserver les meilleurs surfaces arables
00:14:44
né de l'autre côté la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire qui
00:14:48
prône un l'utilisation mesurée du sol et la conservation des zones agricoles
00:14:54
nîmes le problème c'est que quand on a et quand on privilégie l'organisation dans les zones
00:14:59
déjà bâti et bien desservi par les transports en commun
00:15:03
ben on va utiliser des surfaces de assolements
00:15:07
pour l'expansion de la ville donc là évidemment un problème
00:15:13
j'ai dit les intellectuels encore plus qu'un problème concret
00:15:17
et donc là vous voyez par exemple les projets
00:15:22
de construction de nouveaux logements déjà prévu eux dans
00:15:26
le cadre à genève et vous voyez que quelques fois ils se trouvent sur des surfaces de assolements
00:15:35
le sens évident et surtout d'ententes de dans la partie suisse une
00:15:40
ressource extrêmement limité mais c'est la même chose aussi du côté
00:15:43
du côté français et donc la question sait aussi que la surface agricole diminue chaque année mais
00:15:50
la perte co signe perte qualitative et de sa nous ont beaucoup travaillé avec
00:15:55
aussi et de pascal bovins parce que les sols les soldes urbain
00:16:00
en général perte interne de qualité même si les sons
00:16:04
urbains sont les ressources pour le moment encore très peu
00:16:08
considéré comme nous on voudrait de son maître à l'intention de tous à
00:16:13
peu il faut aussi se dire que quand on passe l'affronter le sol
00:16:16
et la biodiversité déjà change assez drastiquement ici on passe
00:16:21
à côté de la rapport en un france
00:16:24
c'est l'image de droite donnant et en suisse tant que c'est déjà un sol
00:16:28
et une richesse de centaines de blessés étaient totalement différente c'est aussi question très intéressant
00:16:35
le travail donc le travail d'un problème très compliqué et très
00:16:40
difficile mais on a on a voulu le toucher quand même
00:16:44
parce qu'ici la grande guerre inquiet extrêmement épaisse et fortes
00:16:50
qui aime frontière surtout de type économique et monétaire et donc c'est là qu'
00:16:54
on voit les divergences dans l'espace de côté l'accroissement des logements livrés
00:17:01
et l'évolution de la le présent des emplois qui montrent qu'
00:17:04
ont livré logement que d'un seul côté pratiquement gestion type caricaturale
00:17:08
et de l'autre qu'on a des territoires qui sont assez
00:17:13
pauvre interne d'emploi et tout ça construit des et processus déséquilibrée
00:17:20
il suffit de regarder le prix moyen du mètre carré bâti dans
00:17:24
la nuit si voyez genève d'un côté la vallée de larves
00:17:27
où le salaire médian par commune par mois est l'habitant
00:17:32
toujours dans la même partie de du grand du grand genève donc c'est clair qu'
00:17:37
on parle de métropole et fait en contrastées ou encore où se trouve l'emploi
00:17:44
l'emploi industriel tant que la production industrielle ou de leur côté les là les emplois
00:17:50
en général donc cet acompte touche avec la main les disparités les inégalités dans l'espace
00:17:57
et par exemple sur la garde une petite lune d d
00:18:01
histoire que ce territoire nous nous raconte par exemple
00:18:06
le secteur du décolletage dans la vallée des larves un secteur
00:18:09
qui sert repris de la crise 2009
00:18:14
qui aujourd'hui semble bien marcher mais qui eux déjà des problèmes
00:18:18
parce que le fait que genève perd de plus en plus
00:18:22
de production industrielle qui utilisaient la production industrielle de la vallée des larves
00:18:28
fait que même la vallée de la veuve à perte justement
00:18:32
des occasions deux de placer ces produits
00:18:37
et que finalement il a une transition là aussi critiquée
00:18:42
qui commence à se voir et que peut être
00:18:44
n'obligeait l'un dans le futur à imaginer d'utiliser ce savoirfaire parce que là ça
00:18:49
vendu nora ou très important et très enracinée dans ces territoires de façon différente
00:18:56
donc à des injustices sociales spatiales sont assez intéressante à
00:19:02
placer sur eux sur une carte un construction
00:19:05
mais il suffirait de voir chose qu'on voit pas pour le moment
00:19:08
presque sont trop petits ou sont les hôpitaux pour comprendre que
00:19:13
evidemment on vit de façon différente dans le territoire le paradoxe émergence et
00:19:18
dans ce cas le fait que étant donné qu'on va habiter
00:19:22
un peu partout on a un besoin important en services urbains de qualité donc partout et
00:19:28
qu'on a besoin de réfléchir à nouveau sur l'économie productive mais aussi
00:19:32
s. avec les voisées 5 thème très important sous l'économie présentiel
00:19:37
mais aussi sur le paysage qu'aujourd'hui devenu avec la
00:19:40
nature et le sol un enjeu économique extrêmement fort
00:19:46
donc comme vous voyez nous tous nous sont tu peux transversale et traversant par rapport
00:19:51
à eux au thème et avec vous avez donné et on voudrait aussi placer
00:19:56
le grain genève dans une dans un territoire and popular chiquet
00:20:00
métropole qui a un lac mais qui aussi les alpes donc ces métropoles alpine alémanique
00:20:06
ou le grain genève substitut mais aussi l'écrin vallée de la vallée de l'arabe ou du ou du valais du chablais
00:20:14
donc nous pensons que l'intérieur de cette métropole grain genève c'est un
00:20:20
territoire vraiment exemplaire dans lequel fléchir sur la
00:20:23
métropole lisation ses bénéfices et ses contradictions
00:20:30
monsieur la pétanque le protocole de recherche il aura beaucoup de
00:20:34
de fil work de terrain de travail de terrain est élevé ou échange
00:20:39
comme on a fait déjà avec eux présente nos amis de
00:20:42
l'association de 500 mètres de ville en plus ici à genève
00:20:48
on va construire un atlas transfrontaliers et ça c'est
00:20:52
vraiment une question parce que mettre ensemble des informations
00:20:55
sur des cartes transfrontalière n'est pas simple de la transition où la transition et pour nous
00:21:02
n occasion dit dieu le fils est à dire de donner de
00:21:05
la spécificité de la méconnaissance habilité à chaque partie de ce territoire
00:21:11
nous avons élaborer des scénarios de la transition pour nouveau métabolisme
00:21:15
de la ville paysage à l'horizon 2050
00:21:18
et des prototypes sociaux spatiaux c'est à dire un série d'actions dans l'espace
00:21:24
qui pourrait être l'occasion peut être d'élargir le débat et
00:21:28
de d'imaginer aussi de solutions de d des interventions
00:21:32
de court terme donc je vais très rapidement ce que vous avez compris quel type de travail nous allons faire
00:21:41
et peutêtre juste mais je m'arrête ici sur la question de
00:21:44
la représentation parce que justement quand on essaie de donner
00:21:48
l'image à quelque chose qu'on connait pas vraiment beaucoup
00:21:52
l'effort de la représentation va prendre beaucoup de temps
00:21:56
et c'est quelque chose qui nous parle aussi de l'iconographie de
00:22:00
de 7 de ce paysage de cette de cette métropole
00:22:04
des iconographie différentes quelles qu'elles contiennent et qui sont ou qui demande
00:22:09
un effort de délais de lecture d'un côté mais aussi d'imagination

Share this talk: 


Conference program

Discours d'introduction
Michael Moller, Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève
11 Dec. 2018 · 9:10 a.m.
Discours d'introduction
Gabriel Doublet, Vice-président du Pôle métropolitain du Genevois français
11 Dec. 2018 · 9:19 a.m.
Discours d'introduction
Antonio Hodgers, Président du Conseil d'Etat, Conseiller d'Etat (DT)
11 Dec. 2018 · 9:27 a.m.
Discours d'introduction
Panos MANTZIARAS, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
11 Dec. 2018 · 9:37 a.m.
La Grande Traversée
Franck Hulliard
11 Dec. 2018 · 9:53 a.m.
Mille et une Machines
Stefano Boeri
11 Dec. 2018 · 10:59 a.m.
Métaboliser les invisibles
Matthias Armengaud
11 Dec. 2018 · 11:47 a.m.
Energy Landscape
Oscar Buson
11 Dec. 2018 · 2:36 p.m.
Contrées Ressources
Nathalie Mongé
11 Dec. 2018 · 3:34 p.m.
Conclusion de la journée de Séminaire
Panos MANTZIARAS, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
11 Dec. 2018 · 5:22 p.m.

Recommended talks

RE-ENCHANTING ARCHITECTURE LA NATURE COMPLEXE DU PROCESSUS DE CRÉATION EN ARCHITECTURE
Aliki-Myrto PERYSINAKI, Docteur en Architecture et Ville, Senior Lecturer en Architecture, Université Liverpool John Moores, membre du laboratoire Architecture, Milieu, Paysage (MCC)
20 Sept. 2017 · 10:22 a.m.
101 views