Embed code
Note: this content has been automatically generated.
donc je suis frais bonnet je je travaille un mécanisme architecture mendrisio
je précise que j'ai un format de l'enseignement que différents mes collègues qui ont deux semestres qui
j'ai un seul sommaire par année approchait diplômés diplômant on se
regroupent sur des sites comme un don strachey passion professionnelle problématique
donc un sommet ce qui veut dire fin septembre à décembre donc ça trimestre en fait
ce qui oblige ce qui oblige d à des méthodes méthode un peu particulière
en préambule je je voulais dire ce que je moi dans
ma vie professionnelle je travaille beaucoup sur des grands territoires et
sur des questions similaires à celles qui nous préoccupe la sainte exemple actuellement non classé par
l'école multi presque ct et interactions je travaille par exemple massif des bauges
donc le massif des bauges entre annecy chambéry et albertville ou comment savoir nés tout près de l'arc lémanique
sous influence directe de ce que je voulais dire c'est que
dans le massif des bauges ou non qui complètement l'oral
assez difficile d'accès ont aujourd'hui notamment dans le nord au sud hans i.
une augmentation considérable du prix français un le terrain souvent adjacent au mètre carré
faut savoir qu'en france dans les zones rurales de du même type hors france
métropolitaine plutôt entre 20 50 donc c. entre 10 et 4 fois plus que
le terrain normal et que sicilienne inflation tel en fait dans ces territoires la question
des territoires non peu urbanisées qui sont soumis les très fortes pressions foncières
c'est que c'est beaucoup trop cher d'habiter eux mêmes à annemasse ou a même à annecy
on est déjà très loin de genève où seule une petite partie de la population et
les moyens d'accéder aux je pensais que sur l'application de la générale
elle pose quand même la question l'accessibilité sociales et financières au parc
en fait dire qu'on va tous éviter jeunesse eh bien
en fait je trouve que peut être que 10% de la population
a les moyens d'éviter une réalité donc ça c'est une question
jésus a dit en préambule presque comme un peu parler même si avec quelques cartes tout à fait explicite sur la question du prix foncez
deuxième question là que les lois eux qui explique un peu le la
manière dont je dont je prends apprennent le calme est logique mes étudiants
les lois sur la limitation instigation ya
ya des précédents en europe notamment en france
la deux lois cadres extrême importance alors montagne et la loi littoral hausse de 22'504
26 et près du long cheminement de décrets d'application simple pourrait sans maison ça fait 30 ans
on sent modo qu'on a des lois qui limite quand même sur l'ensemble du littoral
lle la densification il suffit d'aller sur
la côte d'azur ou la côte le ciel
pour se rendre compte à quel point on fait respecter et les effets qu'elle a pu produire
eux ce qui veut dire que l'approche quantitative et
réglementaire et planifie 4 is et absolument pas suffisante
on voit bien alors là j'essaie justement action qui se trouve que mardi avant tiers g. t.
j'étais adresse afin d'en face de brest pour castel houille amère qui tire à
ce que la loi littoral empêche de construire et donc l'etat à me
demander de travailler avec cet élu pour voir comment on peut faire finalement dans
le cadre de la loi pour intensifier et en fait on s'aperçoit que
les questions sont souvent très mal posée puisqu'on a une approche beaucoup trop oui à lire
quantitative dire quand on limite quantitativement la constructibilité et c'est ce que la loi fait
et ça suffit absolument pas pascal ja alors on est
censé pour protéger afin de préserver ce type de
l'environnement la loi littoral avait des motifs paysager mais pas seulement lieu ces questions écosystème chinois quitte
mister ecologie époque donc tes milieu qu'il en soit ces fragiles dans littoral soumis à des
à des risques divers ils font dépendante des bons on s'
aperçoit aujourd'hui que viennent en fraîchement massif de tous les
territoires manger les notaires beaucoup de reprises cet acquis un vrai
problème de modèles agricoles de gestion des sols non construits
ski et le l'envers de la loi et
très souvent peu abordés masque en fait commandeur bannissons
elle s'éloigne de cadres qui définit des modes d'urbanisation donc on pense
aux construit mais en réalité le problème c'est souvent le nom construite
aujourd'hui i un abandon fait d'une partie de ces territoires liés à la
spéculation foncière les attitudes serré mais aussi une crise du modèle agricole pas
uniquement qui méritent en fait d'être eux à mon avis interroger position veut
parler seulement des choses et puis après ce qui explique aussi moi
j'allais dire les réflexions qu'on peut se poser c'
est qu'eux dans une école architecture avec des futurs architectes
qu'on espère eux mieux engagés sur les questions sociétales questions environnementales
c'est la question du comment c'est à dire que dans le cas de la loi
littoral quand on peut construire puisqu'on peut construire ce exactement pareil que la loi la
elle empêche pas construire eux comment construire et iii la question de qualitative c'estàdire
en fait qu'estce qu'on apporte aux endroits où on peut construire
elle et complètement élément clé qu'en france complètement faire pas entassés dans
un village où on a droit construit en cas de la loi littoral
rappelons construit simplement importe quoi mais en part par un le trou dans
la pensée de terrassement importe quoi fayat aucun régression espace public
y'a aucune réflexion sur la question de la qualité constructives les qualités même dead on a parlé
d'énergie grise tout à l'heure ces questions là sont absolument pas prise en compte
et donc je je profite pour ma part à mendrisio
du contexte de dubai guam culturelle de cette école qui tacite 9 qui tenait coca 20 donc beaucoup moins
ancrée qu'eux que les deux ecole polytechnique mais qui a acquis un background
j'allais dire du rapport entre ce qu'ont pu apporter les architectes et
sur l'apparat dans la réfection du territoire avec leurs outils presque
toutes ces réflexions dont on parle depuis le début de matinée
sont forcément des choses qui concernent l'ensemble des disciplines et donc non
allemand qui devrait être traitée dans un cadre pluridisciplinaire un peu complexe
skills pas toujours le cas dans les écoles architecture sont pas toujours structurés cette manière mais par contre
sur la question qualitatif sur qu'estce qu'on fait c'est quoi densifier c
quoi équipé un territoire en respectant fait les questions environnementales la question écoles etc
je pense que les architectes ont quelque chose à apporter auquel cet héritage hein oui notam i.
en effet ti juste nordiste affectueux toutes montrées par coeur merci donc moi
j dans le cas de modestes de mai et le semestre
d'd'enseignement le japon deux qui sont liées à la recherche
avec la fondation maya je m'
appuie beaucoup sur eux les travaux
que fait le laboratoire de l'école la découpe le laboratoire est chignon
de cartographie d'analyse de commandes virage de d'interprétation du territoire
passe quand 3 en 3 mois clairement j'ai pas étant eux dan les étudiants à la fois à une approche
compréhensive de la très grande échelle et en même temps
une approche e. les dires de simulation
d'expérimentation sur une réalité un peu plus concrète
donc je et j'ai développé l'année dernière un sur deux sites que j'
avais choisi volontairement bien sky gassco deux c est assez différent puisque le
phénomène densification peut tout à fait même du bien ce qu'on est vraiment à côté de bizonale dans
un noeud de communication important autoroutiers ferroviaires ont en
plein coeur de la métropole la liberté chinoise
si on peut dire le tessin étant comme vous le voyez cette maquette que fait
ces maquettes que font les étudiants de première année en rentrant ils font chacun défend en un an à pratiquement
acquérant comme la lasalle without tessin en 3 d
tête presque fini à bout de 15 ans
on voit que le tessin c'est un territoire qui essaie un peu comme le valais
mais même encore plu caractéristique c'est vraiment les vallées alpines fait des vallées alpines
o principalement l'urbanisation étant bah on a quelques villages ont au moins dans l'année passée pas tout lien qui nous sont conférés
par la question du ski au moins et donc on a un
pourcentage très petits de l'un des territoires
qui et productif et qui eux densifier
donc ces vallées où on voit bien qu'elles ont été pendant longtemps agricole
4 le sont moins en moins avec une très forte pression sur les terres agricoles ils ont
réussi à peu près dans la planification préserver les pentes mais au mieux ça
çà çà la tâche urbaine nuancé beaucoup compliqué donc
gassco entrée centrale et puis biescas en voici la photo
eux qui eux une ville qui est à la sortie de la transite donc qui est la première
27 l'envol la transit ici là nous la nouvelle
in eccles la ville et plu desservi par la pensée
toute la vallée de r qui remonte jusqu'au gothard fait l'objet d'
affection aujourd'hui par les colons va travailler dessus dans les années qui viennent
puisque le notamment la desserte entre inquiéter avec liés
à la desserte zurich milan afin allemagne milan
i et au jour devient locale et donc poser question de
de la faim changement d'échelle considérable que son affaire airolo
si tout le monde passent à travers sans s'arrêter près de vingtcinq espace donc
déjà des exemples qui sont assez écarté utilisant des écarts et qui vont
être encore plus haut est donc bien quelques études zone qui où les enjeux
de la filiation sont moins grand mais malgré tout importance additionnels dubai sports
on voit les cartes historiques danser c'est vrai que la lame
la donc dans les années 30 l ù u n d'une extension massive de
avec un mode de d'urbanisation très hétérogènes
effectivement beaucoup de maisons individuelles mais pas seulement et aussi beaucoup
d'immeubles séjourner dans un typiquement dans dans une ville
très fragmenté et très marquée par les infrastructures mais avec des grandes
variations de typologie bâti des espaces publics il faut le dire
de très médiocre qualité freud urban ité de plutôt de médiocre
qualité en ait pas cette synthèse assemblage un peu plus heureuse
moi je suis français je me sentais plus à l'aise dans tes seins que raison des trains zurichois
ont est pas sais pas léché quoi toutes les exemples de logements qu'on a pu voir
on en trouve beaucoup moins évidemment dans dans la région tessinois
donc bonjour censé car qu'on a récupéré au départ avec eux avec le laboratoire de l'école
sur le sur létat des lieux en quelque sorte un peu l'usage du sol
alors j'ai je vais travailler sur cette idée de langres
o définir des limites et renforcer des centralités
en lien avec la question des transports des dégâts
les deux définitive il existe enfin des éléments
centralité existants et la question de limites pourquoi eux
mêmes ces ensembles conceptuellement forum tenu là parce que finalement
eux ce qui est intéressant dans ces territoires
mais je pense ça vaut aussi pour le nord de la suisse et que jean
imbrication tels des parties agricoles productives et des zones naturelles et des zones construites
qu'en réalité là de la qualité des espaces publics zones construites c'est une chose
mais la nature de des interrelations on peut avoir et comprend en termes d'usage
entre eux les zones de bâti et les hommes ont bâti était son importance faire cohabiter
dans un lieu d'intensifier à quelques minutes à pied d'une d'un grand parking
changerait le tessin par exemple ou de promenade dans la montagne
évident pas tout à fait la même chose que débité en
ville dans une grande dans un système métropolitain
donc cette imbrication
pour l'annonce assidûment déjà les plus rapidement donc en gros les
étudiants propose de départs de partout dans le dessein
le lien qu'on peut avoir avec ça je n'ai pas il faut penser comme ça aujourd'hui un c pas
idée du de la rivière commun cessé entre eux donc moins on voit pas
très bien en noir la magie l'approche voilà qui joue un peu
je je que je demande aux etudiants c sur
cette base conceptuelle que je viens de dénoncer
de choisir à la fois des programmes et des lieux
c t je m'intéresse beaucoup au comment et où précisément non pas au
général mais aux eaux précisément dans des délais c. des terrains eux mêmes résiduelle des
d des terrains qui sont eux qui eux en mutation
et de proposer des programmes adaptées qui peuvent
de toute nature du parc jusqu'à hauts bâtiments logements lorsque les équipements les questions de gare aux autres
et oui toujours une question espace public espace
public bâti et où effectivement ça été
dit valeur un compte dans la première présentation la deuxième présentation sur les typologies
évidemment ont un moment donné et l'acte 7 questions qualitatives et les dans
l'usage d'un programme qu'on peut travailler dans l'immeuble etc
passons chaussée le mélange travail habitat etc ça sent interroge le plan s'interrompt la typologie
et là 0 un savoirfaire d'architectes à mettre en valeur et à interroger aussi le plan luimême c'estàdire que selon
si le logement et fait de telle manière que le séjour
va s'orienter de manière très favorable sur la montagne
sur la vue etc on va d'autant plus accepter débité dans anima par exemple que dans une maison par rapport
à la maison comco quelque part qu'aux eaux à laquelle on renonce avec cette loi contre l'étalement urbain
il faut que l'immeuble assure des qualités donc ça veut dire qu'à
en donner un rapport entre cette carte et puis le plan au cinquantième au vingtième
deux de l'appartement quoi donc voilà je passe vite à ce que je vois que j'ai pratiquement patent mais un
et donc y'a toute une série donc qui d'usage qui viennent compléter en fait que le tissu
et qui sont aussi je le dis je des usages par foyer des
questions du deux le liés aux loisirs lien l'accès justement au naturel
le parlement la rivière les bains des choses qui participe
à la qualité de vie potentielle de cette zone au densifier
bonjour je vais vite après donc ça peut derrière des marchés et des bureaux des logements
des logements des densification composition espaces publics à droite par exemple la récupération des espaces publics pour densifier
en le rendant plus efficace et souvent des systèmes d'infrastructures qui sont eux une ressource français c'
est aussi l'espace public infrastructurelles conjoint eu tendance à surdimensionné eux pendant beaucoup d'années
voilà le long des citations des gains et enlever itunes
et puis ça donne à la fin moi je leur demande un hormis toute
cette approche comme ça urbaine programme attique assez fine et lié
au lieu précisément choix du prestige leur demande de travailler alors l'agent avait
demandé des maquettes 20 cinquième au cinquantième dépendait d'un tel projet
eux qui associé le paysage espace public infrastructures par exemple construire
contre une voiture main de fer eux une usine
en bord de rivière un immeuble logement et de avec des zones
de travail ouvert sur le parc un parc avec
la restauration des berges équipements à côté d'une gare
0 un espace public et qu'il est associé
ensembles de logements pas biescas avec des équipements de
proximité de logement un marais et cetera
on voit le bâton je pas été projet spa intéressants mais en tout cas méthode c'est ça qui m'
intéresse de les faire de la confronter en fait
une question extrêmement précise à une affection extrêmement générale
et puis cette année et donc là j'ai pas de production par ce que
sont en train de travailler très peu de documents prêt pour l'instant
j'ai fait travailler sur une zone qui apparemment n'est pas une zone de densification
qui est en fait une un l'accroissement de vallées et juste audessus de locarno
avec un site naturel exceptionnel qui s'est à la pente province appellent et qui et donc c le noeud
qui entre la vie à laval et malgré un et qui monte sur scène gentoo varie de façon domodossola
et dans ceux où l'on a c'est assez intéressant parce que c'est un essai en fait une série de village
qui sont sous pression je parlais tout à l'heure des baux exactement pareil et puis après
un terrain disponible à locarno ascona etc donc
une pression considérable des dernières années
de densification de tout saisir tous les espaces ici sur les terrasses qui était avons des vignes plein sud
et puis ici on a avec les rochers les falaises etc
en espèces de pression incroyable je espaces naturels liés à la
métropole lisation terre quand on sait urbain qui n
faire du canyoning montée etc donc les transformations complète d'un espace qui
était naturellement un espace qui vient il sort de cette graphie touristiques
extrêmement intense en faite sur haut sur eux sur fréquenter un
et qui posent une série de questions de d'aménagement
d'infrastructures de préservation en fête des éléments naturels
deux o gestion des risques aussi puisque les rivières déborde très régulièrement donc une série de
les centrales électriques de gare de train i. a. et des parkings
sauvages ce qui existe aussi en ensuite de etc
etc et dont j'ai fait travailler le assure plutôt les effets ont exercé les effets de la métropole lisation
sur des zones de pas vraiment le râle parce que c'est pas le cas mais
en fait des des zones de naguère villageoise au naturel mais qui
sont aujourd'hui en train de se transformer et de perdent complètement leur équilibre pour

Share this talk: 


Conference program

Présentation de la journée de séminaire
Panos MANTZIARAS, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
30 Nov. 2017 · 9:09 a.m.
Allocution
Sylvain Ferreti, Directeur des services d’urbanisme du Canton de Genève
30 Nov. 2017 · 9:14 a.m.
Densuisse - recherche prospective sur la densification de l’espace urbain suisse
Anne Veuthey, Géographe, fondation Braillard architectes
30 Nov. 2017 · 9:28 a.m.
Densuisse Part 2 - Urban forms, typologies and ways of life
Laurence Beuchat, Architecte, fondation Braillard architectes
30 Nov. 2017 · 9:44 a.m.
Densuisse Part 4 - Metropolitan countryside
Milica Topalovic, Architecte, professeur assistant
30 Nov. 2017 · 10:25 a.m.
Densuisse Part 5 - Cores & edges (2016) - Levels, landscape and infrastructures (2017)
Frédéric Bonnet, Architecte, professeur - académie d’architecture, Mendrisio
30 Nov. 2017 · 10:44 a.m.
Réponses / analyses du projet Densuisse
Dominique Bourg & Günther Vogt, Resp: Philosophe, professeur - institut de géographie et durabilité, Faculté des géosciences et de l’environnement, Unil - Paysagiste, professeur Institut für Landschaftsarchitektur, EPFZ
30 Nov. 2017 · 11:04 a.m.
Projet Atlas - Atlas de développement durable pour l’espace alpin
Peter Droege, Architect, professor, Liechtenstein institute for strategic development
30 Nov. 2017 · 11:53 a.m.
The «healthy city» as an unrealised potential theory and didactics of concrete utopia design
Stéphane Sadoux, Directeur laboratoire cultures constructives, Grenoble school of architecture, université Grenoble Alpes
30 Nov. 2017 · 12:20 p.m.
Réponses / analyses du projet Atlas
Robert Sadleir & Günther Vogt
30 Nov. 2017 · 12:10 p.m.
Réponses / analyses du projet «healthy city»
Rémi Baudouï & Robert Sadleir
30 Nov. 2017 · 12:53 p.m.
Atlas architectural d’économies circulaires
Marion Gardier & Coralie Coutellec
30 Nov. 2017 · 2:50 p.m.
Scenarios for a collaborative city - sustainable utopia of the polycentric ruhr
Alexander Schmidt, Architecte, professor - institute of city planning + urban design, University Duisburg-Essen
30 Nov. 2017 · 3:21 p.m.
Réponses / analyses du projet sustainable utopia of the polycentric ruhr
Pascal Rollet & Günther Vogt
30 Nov. 2017 · 3:46 p.m.
Composite metabolic landscapes: The case of the greater Luxembourg region
Nikos Katsikis, Architecture postdoctoral researcher, University of Luxembourg
30 Nov. 2017 · 3:59 p.m.
Réponses / analyses du projet greater Luxembourg region
Sabine Barles & Robert Sadleir
30 Nov. 2017 · 4:20 p.m.
Abris d’urgence à Genève
Philippe Bonhôte, Nadia Carlevaro & Tedros Yosef
30 Nov. 2017 · 4:46 p.m.
Réponses / analyses du projet Abris d’urgence à Genève
Dominique Bourg & Pascal Rollet
30 Nov. 2017 · 5:09 p.m.
Jaipur 2035: la place de l’eau dans la patrimonialisation urbaine
Rémi Papillault & Savitri Jalais
30 Nov. 2017 · 5:22 p.m.
Réponses / analyses du projet Jaipur 2035
Pascal Rollet, Sabine Barles
30 Nov. 2017 · 5:45 p.m.
Résumé et conclusion
Bernard Declève & Panos Mantziaras
30 Nov. 2017 · 5:57 p.m.