Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
cours
00:00:02
bonjour à tous
00:00:04
la fondation voyez vous propose aujourd'hui de débattre de questions d'architecture
00:00:08
de l'urbanisme du paysage a l'air de l'entreprise
00:00:12
alors l'entreprise j'espère que vous êtes tous familier avec cette notion
00:00:17
alors pour ce qui ne serait pas on peut résumer en disant que tout le monde s'accorde
00:00:23
à considérer qu'il s'agit du nouvelle ère nouvelle période durant laquelle l'
00:00:28
influence de l'être humain sur la biosphère atteint un tel niveau
00:00:33
qu'on peut considérer que l'être humain et devenu fort géologique
00:00:37
capable de marquer jusqu'à la lithosphère représentant la terre key
00:00:43
deux key qui évolue de par l'un l'action humaine
00:00:48
jusque là tout nouvel accord après cette date
00:00:51
quand il s'agit de déterminer quels marqueurs sur la lithosphère
00:00:54
qui permet de déterminer le début de cette période r
00:00:59
alors y'en a qui considère que ces délais première
00:01:01
explosion nucléaire qui eux sont mesurables dans notre sol
00:01:06
place res début environ 1945 d'autre imagine que
00:01:10
c'est le début de l'ère industrielle au dixneuvième siècle
00:01:14
ou encore certains autre ferait remonter le début de cette de cette terre jusque
00:01:19
à l'apparition de l'agriculture extensive environ 8'000 ans avant jésus
00:01:24
bref je vous propose de laisser ces querelles d'experts pour retenir que l'homme est aujourd'hui
00:01:30
depuis un certains temps déjà un acteur capable d'influencer fortement jusqu'à la géologie de sa planète
00:01:36
modifiant son environnement de la même manière que les événements climatiques géologique l'ont fait pour l'histoire de la terre
00:01:43
j'aimerais juste noter deux points
00:01:47
l'homme et capable d'avoir un impact massif sur son environnement et
00:01:51
très rapide et j'aimerais développée en posséder ces deux points
00:01:56
dans la suite d'un de mes propos aujourd'hui nous sommes tous conscients que notre monde
00:02:02
change de plus en plus vite de manière de plus en plus profonde et radicale
00:02:07
aujourd'hui nous devons collectivement nous projeter vers demain nous saisir de ces changements et
00:02:12
proposer à nos autorités et à nos concitoyens in manière de les appréhender
00:02:18
on était hier un séminaire avec eux balancement terrasse sur
00:02:22
eux la prospective du canton de genève et
00:02:27
je veux en introduction je disais que le changement c'est maintenant alors ça c'est pas ce que vous pouvez tous d'accord
00:02:33
ce que j'aimerais rajouter c'est que le changement c'est maintenant mais avec
00:02:36
tout le temps et qu'en gros il faut pas qu'on imagine
00:02:41
qu'on puisse se forger une image de ce que sera notre
00:02:46
notre environnement notre notre société dans trente quarante cinquante ans
00:02:51
en disant massa ces images et puis nous va imaginer un chemin pour aller
00:02:55
tranquillement aujourd'hui en fait ce que ce qui nous est demandé
00:03:00
ces d'eux c'est de nous mettre dans une position qui
00:03:03
soit gilles qui soit résilience qui soit proactive qui sont inclusive
00:03:07
qui permettent de ne laisser personne sur le bord du chemin et en fait on doit se mettre plus dans un
00:03:12
état d'esprit de changements permanents que de bloquer sur un projet et de tout faire pour l'atteindre
00:03:19
aujourd'hui on est pas capable de déterminer tout les
00:03:23
drivers du changement dans leurs interactions et dans leur complexité
00:03:29
pour en revenir à un petit peu à la aux enjeux de la métropole lisation callune agglomérations comme le grand genève doit faire face
00:03:36
quelles que quelques pistes dans l'économie du sol la préservation des zones agricoles
00:03:40
et des espaces naturels qui rentrent en conflit avec le développement urbain
00:03:45
la concentration des activités des équipements à forte valeur ajoutée dans l'hyper centre et dans les pôles
00:03:50
et le rejet des fonctions consommatrice d'espace et à faible valeur ajoutée dans les périphériques
00:03:56
la ségrégation des habitats au sein et en dehors de l'agglomération la gentrification de certains quartiers
00:04:01
l'exacerbation des tensions entre l'espace rural et l'espace urbain
00:04:07
la compétition interne notamment économiques entre les pôles
00:04:11
le besoin accru en mobilité et on pourrait continuer à développer une liste de tours les enjeux
00:04:16
alors on peut avoir des problèmes peut voir aussi des opportunités de reconstruire et de reconsidérer notre environnement
00:04:25
pour simplifier le tableau
00:04:28
je sais pas si je simplifie en disant ça il s'agit de
00:04:32
conduire les réflexions selon deux axes qui sont à mon sens très important
00:04:37
c'est un axe évidemment temporelle se et d'avoir l'idée de ce que
00:04:41
pourrait être le futur mais de commencer par le pas quoi faire demain
00:04:44
tout en laissant les opportunités de construire un futur différents au cours de notre
00:04:48
de notre développement et puis l'autre plus multi scalaire
00:04:53
je pense que ces deux ces deux axes et les allersretours comp offerts dans
00:04:58
les deux sens sont absolument essentielles pour nous permettre d'appréhender notre développement
00:05:04
passée la grande échelle à la petite échelle vérifier 6 confère au
00:05:07
niveau local reste cohérent avec une vision plume accro réfléchir
00:05:12
à grande échelle on fait des grands changements estce qu'on peut s'abstraire s'extraire en faite de l'évolution de notre monde
00:05:19
pour eux regarder que notre microcosme de notre nombre et je ne vois je ne pense pas
00:05:26
je prend un risque je vous propose de dépasser ici les questions de relation entre les
00:05:30
formes urbaines et architecturales leur fonction leur valeur les liens affaire avec l'environnement
00:05:36
pour réfléchir de manière collective de manière responsable un vrai projet de société
00:05:41
c'est finalement de ce projet de société donc les questions
00:05:44
comment aider notre société à appréhender comment l'aider à
00:05:48
accompagner les changements en formulant avec humilité des propositions
00:05:52
pour adapter nos conditions cadres d'habitat de mobilité de paysages de services de qualité de vie
00:06:00
pour nouer les fils de l'urbanisme il est important que nous puissions nous saisir des grandes tendances du moment
00:06:05
jan 11 je vous en propose quelques unes on parle du numérique du big data
00:06:10
l'intelligence des objets la ville smart correspondance yves l'intelligence artificielle
00:06:15
sait des choses on en parle elles sont déjà là
00:06:18
elles vont changer notre quotidien comment estce qu'on se met
00:06:21
dans une position pour pouvoir accompagner ces changements les utiliser
00:06:26
et pas vivre en réaction à des choses qui mettrait dans des situations difficile comment estce qu'on peut
00:06:32
se positionner par rapport à ces changements on a un j'aimerais souligner aussi tout les enjeux de la
00:06:37
transition énergétique avec ses deux grands axes de réduction de la consommation et de développement des énergies renouvelables
00:06:43
je suis noter locale et ce qu'on arrive aussi à être eux localement autonome
00:06:50
tout l'enjeu de la raréfaction du sol en regard de ses multiples usages
00:06:55
l'urbanisation la mobilité les besoins en nature l'agriculture les loisirs
00:07:02
les besoins en mobilité aussi les différentes manières de les satisfaire notamment avec de nouvelles solutions
00:07:08
voiture autonome partager ou non polluante je viens d'affiner les amis de du département des la mobilité des
00:07:15
transports en leur faisant remarquer qu'eux les infrastructures hyper
00:07:20
novatrice qui sont en train de construire les trames
00:07:23
sa date quand même des années 1'830 et qu'aujourd'hui on et quelques siècles ta
00:07:28
et encore en train de développer des travailleurs je dis pas qu'il faut pas les faire juste que
00:07:33
comment estce qu'on se positionne par rapport à ces nouvelles ces nouveaux modes de déplacement qui vont émerger
00:07:39
comment estce que les pouvoirs publics eux prennent en charge le la structuration du territoire
00:07:46
on voit investir des dizaines des centaines de millions dans des infrastructures comment estce qu'on les rangs résidente comment
00:07:51
estce qu'on leur permet de garder du sens dans 15 ans dans 20 pendant 30 ans
00:07:57
la 7 ou des questions auxquelles j'espère que vous pourrez participer à la réponse
00:08:02
de quelque chose qu'on oublie souvent mais qui aussi de mon point
00:08:06
de vue important c'est tout ce qui approvisionnement des approvisionnements des agglomérations
00:08:10
c'est souvent des choses qui sont patrick l'amour qui sont un peu passer sous silence
00:08:13
mais sans lesquels la société ne pourrait pas fonctionné je parle notamment du fret des déchets
00:08:20
on pourrait continuer comme ça non mais j'aimerais regroupés avec les enjeux sociétaux
00:08:26
on doit aussi se préoccuper de l'évolution des modes de vie d'habiter de déplacer
00:08:31
quand on parle des besoins mobilité celle ait besoin qu'on connaît avec notre mode de vie demain
00:08:35
si notre façon d'habiter notre façon de nous afin de vivre notre
00:08:40
quotidien change quel serait l'impact sur l'les déplacements par exemple
00:08:46
une question qui revient assez fréquemment cède la place donnée à l'etat dans ses vêtements ces évolutions
00:08:51
estce que les nouvelles technologies vont permettre d'envisager un monde sans état
00:08:56
au contraire devant le foisonnement d'idées et de d'initiatives privées létat sera le seul
00:09:02
garant pour mettre un petit peu de bon sens et de régulation dans notre société
00:09:07
donc les questions dispo sait qu'elle est
00:09:09
à eux prescripteurs organisateur coordinateur régulateur
00:09:14
et puis un dernier point l'exercice de la démocratie aujourd'hui par exemple pour voter à
00:09:20
genève il faut avoir un carte de vote il faut remplir un certains nombres de conditions
00:09:26
mais estce que c'est seulement à ces personnes qu'on donne
00:09:30
le droit de s'exprimer sur le devenir de la ville
00:09:33
estce qu'on sait par exemple vous êtes frontaliers vous n'êtes pas réside en suisse mais vous pratiquez la vie tout
00:09:39
les jours estce que votre avis ne compte pas quand on parle de développement quartier canton par le développement des transports
00:09:45
donc si tout est question de la démocratie augmenté comme on l'a gère jusqu'où avec quels outils
00:09:50
et puis je commence à devenir aussi titiller un petit peu les structures les structures en place
00:09:56
la question dispense et comment demain chacun pourra participer sincèrement et
00:10:01
sans discrimination à l'élaboration de notre projet de société
00:10:06
et pour tenter de trouver des pistes pour répondre à ces questions le fils de l'
00:10:10
urbanisme dans son rôle fédérateur autour de l'aménagement du territoire on essaye de se
00:10:14
rassembler eux toutes les politiques publiques qui notamment en effet spatiale mais et si possible prendre
00:10:20
en compte les autres aussi et en toute humilité nous avons besoin de chacun
00:10:27
c'est pour ça que premièrement je remercie la fondation bayard et son
00:10:30
directeur placement terrasse pour l'organisation de ce séminaire eco ceinture hypothèque
00:10:34
séminaire qui s'inscrit dans ce foisonnement d'idées d'initiatives
00:10:39
qui sont nécessaires pour faire émerger culture collective des idées
00:10:43
les partager de manière assez large aujourd'hui comme c'était
00:10:46
dis on ait plutôt dans un public assez
00:10:50
professionnel assez averti comment estce qu'on permet aussi à la société de se saisir de ces questions
00:10:57
dans les parmi les démarches engagées en parallèle ia on peut noter justement là la démarche prospective
00:11:02
engagée par le canton de genève en partenariat avec la haute ecole de gestion on peut noter
00:11:10
aussi le projet qui eux que nous soutenons avec la fondation bayard
00:11:13
qui serait de d'aussi d'envisager une sorte de
00:11:17
concours à l'échelle du grand genève sur des futurs possibles on imagine
00:11:22
je parle sous ton contrôle un lancement courant de l'année prochaine c'est un projet qui
00:11:26
nous tient à coeur et puis on a lancé diverses collaborations avec les hautes écoles romandes
00:11:31
avec eux l'université de genève les PFL les unes des hautes écoles spécialisées
00:11:36
qui permettent d'alimenter la réflexion au travers de travail de recherche de travail de thèse
00:11:40
au travail au travers de programmes de formation et ce qui nous semble aussi important c'est d'impliquer le monde académique et aussi les étudiants
00:11:47
qui se forment en fait la société de demain les personnes qui demain auront en charge de développer cette réflexion
00:11:53
donc je vous souhaite donc pardon je nous souhaite donc collectivement de pouvoir
00:11:56
aborder cette journée sans peur avec humilité sur les différents sujets proposés

Share this talk: 


Conference program

Présentation de la journée de séminaire
Panos Mantziaras, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
30 Nov. 2017 · 9:09 a.m.
Allocution
Sylvain Ferreti, Directeur des services d’urbanisme du Canton de Genève
30 Nov. 2017 · 9:14 a.m.
Densuisse - recherche prospective sur la densification de l’espace urbain suisse
Anne Veuthey, Géographe, fondation Braillard architectes
30 Nov. 2017 · 9:28 a.m.
Densuisse Part 2 - Urban forms, typologies and ways of life
Laurence Beuchat, Architecte, fondation Braillard architectes
30 Nov. 2017 · 9:44 a.m.
Densuisse Part 3 - La métropole Alpino-Lémanique
Roberto Sega & Antoine Vialle
30 Nov. 2017 · 9:59 a.m.
Densuisse Part 4 - Metropolitan countryside
Metaxia Markaki, Architecte
30 Nov. 2017 · 10:25 a.m.
Densuisse Part 5 - Cores & edges (2016) - Levels, landscape and infrastructures (2017)
Frédéric BONNET, Architecte, professeur - Académie d’architecture, Mendrisio
30 Nov. 2017 · 10:44 a.m.
Réponses / analyses du projet Densuisse
Dominique Bourg & Günther Vogt, Resp: Philosophe, professeur - institut de géographie et durabilité, Faculté des géosciences et de l’environnement, Unil - Paysagiste, professeur Institut für Landschaftsarchitektur, EPFZ
30 Nov. 2017 · 11:04 a.m.
Projet Atlas - Atlas de développement durable pour l’espace alpin
Peter DROEGE, Architect, professor, Liechtenstein Institute for Strategic Development
30 Nov. 2017 · 11:53 a.m.
Réponses / analyses du projet Atlas
Robert Sadleir & Günther Vogt
30 Nov. 2017 · 12:10 p.m.
The «healthy city» as an unrealised potential theory and didactics of concrete utopia design
Stéphane Sadoux, Directeur laboratoire cultures constructives, Grenoble school of architecture, université Grenoble Alpes
30 Nov. 2017 · 12:20 p.m.
Réponses / analyses du projet «healthy city»
Rémi Baudouï & Robert Sadleir
30 Nov. 2017 · 12:53 p.m.
Construire la ville circulaire
Marion Gardier & Coralie Coutellec
30 Nov. 2017 · 2:50 p.m.
Réponses / analyses du projet Atlas architectural d’économies circulaires
Sabine Barles & Rémi Baudouï
30 Nov. 2017 · 3:12 p.m.
Scenarios for a collaborative city - sustainable utopia of the polycentric ruhr
Alexander SCHMIDT, Architecte, professor - Institute of City Planning + Urban Design, University Duisburg-Essen
30 Nov. 2017 · 3:21 p.m.
Réponses / analyses du projet sustainable utopia of the polycentric ruhr
Pascal Rollet & Günther Vogt
30 Nov. 2017 · 3:46 p.m.
Composite metabolic landscapes: The case of the greater Luxembourg region
Nikos Katsikis, Architecture postdoctoral researcher, University of Luxembourg
30 Nov. 2017 · 3:59 p.m.
Réponses / analyses du projet greater Luxembourg region
Sabine Barles & Robert Sadleir
30 Nov. 2017 · 4:20 p.m.
Abris d’urgence à Genève
Philippe Bonhôte, Guillaume Roux-Fouillet, Nadia Carlevaro & Tedros Yosef
30 Nov. 2017 · 4:46 p.m.
Réponses / analyses du projet Abris d’urgence à Genève
Dominique Bourg & Pascal Rollet
30 Nov. 2017 · 5:09 p.m.
Jaipur 2035: la place de l’eau dans la patrimonialisation urbaine
Rémi Papillault & Savitri Jalais
30 Nov. 2017 · 5:22 p.m.
Réponses / analyses du projet Jaipur 2035
Pascal Rollet, Sabine Barles
30 Nov. 2017 · 5:45 p.m.
Résumé et conclusion
Bernard Declève & Panos Mantziaras
30 Nov. 2017 · 5:57 p.m.