Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
10
00:00:32
in r. N10 kms essence
00:00:39
maison et cetera
00:00:46
vous
00:00:50
je vous
00:00:54
s. c
00:01:10
17 art
00:01:21
merci aval aux jeunes triste alors valaisan urban avant
00:01:27
match entre professionnalisme et volontariat marché entre réalité
00:01:32
médiatique et les réalités du terrain renan
00:01:35
pourquoi sommes nous ici pourquoi d'autres projets ayant un impact bien plus long
00:01:40
sur une durée sur un contenu bien plus profond que nous
00:01:44
n'ont pas bénéficier du soutien des instances footballistique
00:01:48
des médias et aussi des sponsoring parlant tout d'abord du contexte
00:01:53
les 3 piliers principaux donc notre particularité c'
00:01:58
était non seulement d'aller sur place
00:02:00
profitez de l'événement mais également laisser trace au
00:02:04
comité local contrairement à d'autres événements sportifs
00:02:08
sur longue durée mon souhaitait offrir un camp de football aux jeunes des favelas
00:02:14
on a tenté d'amener du matériel à ces jeunes ainsi qu'aux
00:02:18
éducateurs et troisième piliers on a souhaité cette année en nouveauté
00:02:23
entraîner les coachs sélectionnés pour laisser trace un impact sur le bleu anglais
00:02:29
ces 3 piliers représente notre vision le concept théorique de notre action mais lorsqu'il
00:02:33
s'agit de mettre en oeuvre s aspects dans certains contextes le brésil
00:02:37
tout le monde parler du brésil tout les médias avec le brésil antibes affiche
00:02:42
pour des raisons footballistique bien si il ya la coupe du monde les marchés
00:02:46
importants mais aussi pour des raisons sociopolitique via les manifestations et les constellations
00:02:51
dans ce contexte on voulait faire parler notre projet parce qu'on a besoin de sponsors
00:02:55
madame soutient les freins et du coup on était un peu pris entre de tension
00:03:00
il s'agissait de ne pas parler du projet profiter du fait que les
00:03:03
gens s'appelle cette situation les populations locales vous voulez jouer làdessus
00:03:07
mais d'un autre côté on peut pas prétendre avec un camp de foot d'une semaine certes les aspects éducatifs les
00:03:13
aspects qui sont plus que juste jouer au football femme homme pense à ce qui paraissait logique professionnelle de développement
00:03:19
mais on espère que dans des classiques donc il a fallu trouver un juste milieu entre ces deux pensions
00:03:24
c'était tout le temps il balance entre l'attente des médias l'attente des instances
00:03:30
des sponsors et finalement le plus important le contenu sur le terrain de foot
00:03:36
il a eu 3 différentes approches lorsque les reportages ont
00:03:41
été créés centration dans 3 télévision souvenez sur place
00:03:45
vous imaginez maladie volontaire donc pas un petit peu des médias qui doit réunir 3 modèles différents je m'
00:03:50
attendais à quelque chose et finalement quelque chose de très particulier paris des séquelles 3 approches très différentes
00:03:55
d'abord les télévisions locales canal avec nous avons eu des
00:03:59
contacts britannique ils ont pu parler du projet les journalistes
00:04:02
ont vraiment bien les projets d'intérêt celle ci il n'avait pas de mal sur place du coup qu'
00:04:06
estce qu'on a fait de manière pragmatique on a pu échanger nos images donc vous imaginez nos images depuis brésil
00:04:12
envoyée aux journalistes a quand même 9 acière qui pouvait faire montage va vendu ensuite la télévision locale alertés
00:04:18
avec qui nous avons eu des échanges d'emails d'abord ici en suisse et sur le terrain est adressée
00:04:23
de nous rencontrer ils étaient sur place donc c'est plus facile et son désir d'une part les
00:04:27
patrons du projet au niveau théorique nous repasser expériences au niveau
00:04:31
toute une journée avec vous accompagner et faire impose
00:04:34
nos observations et ça passait aussi par un homme chat midi avec eux il semble que prépare le
00:04:39
on a ensuite eu 3 approche un peu plus d'indiscutables celle
00:04:44
du grand intérêt internationale au sport à la cité
00:04:47
qui a eu en fait un peu plus sa logique de commande à mon arrivée
00:04:51
à deux heures et on aimerait bien trouver un jeune enfant participant au camp
00:04:55
de foot pastorale chez lui dans l'affaire là où on veut montrer son chemin
00:04:58
jusque vers une approche qui est finalement pas très à l'écoute
00:05:02
maintenant placez parler simplement vous laisser juger sur ce petit montage qu'on a fait avec ses propres 3
00:05:08
reportages ces 3 approches très différentes à présent mesdames messieurs je vous invite à plonger dans la réalité
00:05:16
la vallée enchanté tel que nous l'avons découverte deuxième jour
00:05:20
voici fatigué après une longue journée ne sont pas capturés
00:05:24
ne sont pas agressé nous sommes toujours vivant et ainsi encore bien nous sommes même invité à voir un match
00:05:31
dans la femme et la avec le fameux marche cameroun brésil une ambiance extraordinaire nous avons été invité
00:05:37
à partager par document aussi invités à partager des moments très important au niveau du sport
00:05:42
de cette faculté de faire passer des messages non pas seulement négatif mais également positif
00:05:49
essayez un peu de mesurer l'impact d'un événement comme coupe du monde comme des jeux olympiques
00:05:54
où un peuple suisse vibre à l'origine victoire
00:05:58
incertain ipad pendant une belle soirée divers
00:06:03
à présent quelques équipes informatiques des cactus nous étions deux associations francosuisse avec 3
00:06:09
piliers et 9 membres du comité ainsi que 9 volontaire sur place
00:06:14
nous avons eu la chance d'avoir passant de 15 ko qui se place donc leur donner plus
00:06:18
de 30 brochure explicative pour d entrainement pour mieux
00:06:21
former les joueurs reste pour nous
00:06:24
on a pu avoir 20 billets de coupe du monde donc véritablement
00:06:28
envoyer partager tous bonnard avec des jeunes la favelas leurs indicateurs
00:06:34
dans ma canne avons eu la chance d'avoir pas mal de partenaires et sponsors
00:06:37
de soutien beaucoup d'amateurs certains qui sont peu s soit un grand merci
00:06:41
122 enfants 122 sourires auxquels se sont ajoutés les familles et les curieux
00:06:46
jour après jour 200 kilos de matériel que nous avons pu apporter sur place
00:06:51
et finalement lui 123 fois sur facebook parmi eux essentiellement des pas
00:06:56
forcément des jeunes des favelas donc on s'imagine voilà les smartphones
00:07:00
côté occidental mais il devient de plus en plus accessible guérisseur en afrique
00:07:06
noire à travers la malaria et même outil révolutionnaire au maghreb
00:07:11
on souhaitait partager avec vous de façon très transparente certains challenges auxquels on
00:07:15
a dû faire face on parle de professionnalisme et de volontariat
00:07:19
c'est trouver que des fois on cherchait à trop professionnel trop pointilleux alors qu'on aurait dû
00:07:26
marque un pas en arrière recentrer nos priorités et finalement
00:07:32
dédié toute notre attention aux jeunes et laisser les médias côté laisser les sponsors de
00:07:37
côté pour se recentrer sur l'essence même de notre action qui est éloquent
00:07:43
donc on a parfois manquaient d'expérience mais voilà on apprend nos erreurs première
00:07:49
chose qu'on a constaté sur place également c'est que ces coach
00:07:53
commence à 0 donc ici on a l'habitude d'avoir un système très
00:07:57
structuré à la suisse et l'a pas le football élitiste
00:08:03
accorde une grande importance à cette formation mais le reste ne
00:08:06
bénéficient d'aucune formation donc on devait commencer de 0
00:08:09
ainsi les enfants pour qui les écoutent les consignes c'étaient des choses de
00:08:13
basse qu'on a dû mettre en place et qui était assez
00:08:17
astreignantes deuxième point également le contexte encombrement oui un
00:08:23
défi logistique les luttes d'abord avant
00:08:25
vous imaginez on voulait rassembler du matériel on a eu la chance d'avoir des grands donateurs qui
00:08:29
ont donné des équipements complets et beaucoup de talent mais aussi les particuliers on voulait vraiment
00:08:33
voyez tout ce que les gens pour nous donner un peu imaginer l'avait lorsque je reçois
00:08:37
un email disant il faut à tout prix passer visés par ladite charte nous offrir
00:08:41
je débarque à vélo en disant ce soir au milieu de jeunesse et pas trop ça j'ai cherché soudain trop enfin vous arrivez qui
00:08:47
voies unes grand-mamans trop sympa avec de magnifiques maillot qui tenait à tout prix aller donner aux jeunes la fable
00:08:53
de même pour l'anecdote invité à garder le marché qui était justement maintenant
00:08:57
du brésil toujours pouvait donc sur son canapé à regarder un match
00:09:01
c'est vraiment un moment chaleur conseillait le pendant imagine arrivant avec 200 kilos
00:09:06
de matériel justement à bagages en soute donc chacun pour apporter du matériel
00:09:10
et il s'agit distribué tout çà et là aussi armés ont fait des parcours
00:09:13
professionnels c'est difficile de savoir n'a pas 122 équipements parfaite
00:09:17
et du coup vous pouvez imaginer que c'est pas tout à fait la
00:09:19
même chose lorsque parmi ces 122 participant doit offrir un
00:09:24
un super mario de barcelone de mars à 0 un
00:09:28
équipement dirait un peu moins de production le saucisson vaudois
00:09:32
vous pouvez imaginer que ses parents s'impose donc ces défis comme ça qui sont très concrètes très pratique
00:09:37
aucun n'avait pas concernant lesquels ont été confrontés il s'agira d'améliorer pour la suite
00:09:41
de cette question de distribution de matériel troisième point c'est celuilà qui partent réellement
00:09:46
on lit ben voilà la responsabilité sociale un business qu'on le lit
00:09:49
sarah qu'on le vit les émotions sont bien plus frappante
00:09:52
donc les stéréotypes nous indiquait faites attention ma voilà vous allez au brésil sur les prix de
00:09:58
la coupe du monde et à notre surprise c'est des gens comme vous et moi
00:10:01
des gens de provenance occidentales qui ont essayé de deux ans à pied
00:10:06
sur des questions d'hébergement sur des questions de transport alors
00:10:10
qu'on aurait pu penser l'inverse code de conduite
00:10:14
voilà un an et les jeunes renom moi structure assez pro allant à rio durant la coupe du monde
00:10:21
j'en ai puis dans un camp football mais on rentre dans une mission humanitaire
00:10:25
on sera là peutêtre une fois dans notre vie mais nous devons être un exemple sur et hors du terrain
00:10:32
pendant la journée pendant le soir et ça été un défi et vous pouvez
00:10:36
imaginer que pour toutes ces structures c'est quelque chose auquel doit
00:10:40
faire face mais voilà on est là mais on est là pour un
00:10:43
projet humanitaire et plu pour des footballeurs passe maintenant à des témoins
00:10:48
deux horizons très différents avant le témoignage d'abord de quelqu'un de la fédération
00:10:52
française de football qui est venu avec sa délégation commune soutient sur place
00:10:55
voir comment ça se passait qui étaient très contents et qui a vraiment
00:10:59
a insisté sur le côté pertinents notre action s'avère que
00:11:02
justement il a un potentiel pour ce genre de projet et il
00:11:04
faudra développer encore plus les aspects d'entraîner les emprunts
00:11:09
deuxième témoignage c'est une traductrice locale et r. elles évoquent toutes ces
00:11:15
difficultés en arrivant là aussi c'est la même chose pour nous
00:11:18
mais elle réfléchit finalement à l'essence même du projet peut être en a
00:11:23
pas changer leur vie peut être vous avez pas besoin de notre
00:11:26
matériel peut être même qu'on leur a rien appris de façon footballistique
00:11:30
par contre ce qu'on a laissé ses traces imaginez vous
00:11:35
toute l'attention médiatique qui s'est à l'espace d'un moment la coupe du monde n'existent plus
00:11:40
les projecteurs cette année également et les couleurs déféré à mélanger à celle de
00:11:45
notre projet s'allume et là ils ont l'impression de vivre
00:11:49
l'attention et rediriger vers eux des médias sont là des gens sont là pour s'
00:11:53
occuper deux et je pense que c'est là l'importance de notre projet ce
00:11:57
qu'on leur a laissé des traces leur conscience sont élus améliorer et pour une
00:12:01
fois il avait l'impression d'exister après l'expérience exploratoire lenay rio hein
00:12:07
puis l'expérience payot deux dont nous avons parlé ça nous avons
00:12:10
plein d'idées nous pensons que c'est vrai potentiel canadair
00:12:14
en fait ce potentiel sera réalisée d'un côté on continue à avoir de tels projets
00:12:19
les parties dans le monde dans les endroits où il ya beaucoup d'inégalités mais aussi à les plus
00:12:23
à fond dans le côté éducation les projets de marchés seulement si nous sommes fidèle à deux principes
00:12:29
professionnalisme dans notre approche dans notre structure notre comportement
00:12:34
et volontariat dans l'esprit de prendre en compte la volonté des membres
00:12:39
ils ont les possibilités qui vous sont offerts grâce à leurs
00:12:43
réseaux à large idées etc et justement avoir eu
00:12:46
structure flexible qui puisse vraiment prendre en compte quelqu'un qui veut justement mettre un projet dans un
00:12:51
pays par exemple le maroc l'afrique la coupe d'afrique des nations un projet pourrait s'y
00:12:55
fait de manière très pragmatique peu développé permet aussi en tête l'idée du suivi de pouvoir offert
00:13:01
un suivi au brésil et tourne comme du coworking mettons nos
00:13:04
compétences au profit de la bonne cause mettant nos réseaux
00:13:08
à cette belle cause également et finalement nous vous proposons
00:13:13
partager un moment de choix pour nous mais
00:13:16
aussi et surtout pour les participants les enfants et les causes espérant pouvoir également maison be happy

Share this talk: 


Conference program

LET'S PLAY: match entre professionnalisme et volontariat
Renaud Vuignier & Neil Beecroft
12 Sept. 2014 · 5:06 p.m.
Une certaine vision du monde
Nicole Mottet
12 Sept. 2014 · 5:29 p.m.
Cyber entreprenariat et nouveaux médias
Mamytwink
12 Sept. 2014 · 5:52 p.m.
Présentation d'un projet ICC 2014
Benedetta Magri, Horus Technology
12 Sept. 2014 · 6:09 p.m.
Create your own galaxy
Eliane Amherd
12 Sept. 2014 · 6:17 p.m.
Evolution du projet Planet Solar
Raphael Domjan
12 Sept. 2014 · 8:01 p.m.
Ma planète chocolat
David Pasquiet
12 Sept. 2014 · 8:08 p.m.
124 views
La galaxie humaine
David Crettenand
12 Sept. 2014 · 8:29 p.m.
Winning isn't everything, wanting to is
Iouri Podlatchikov
12 Sept. 2014 · 8:53 p.m.

Recommended talks

PlayfulVision
Horesh Ben Shitrit
19 March 2015 · 12:34 p.m.
Competitive Sport & Health: hidden issues
Gordon MATHESON
22 Sept. 2017 · 12:04 p.m.