Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:01
donc toutes mes excuses si nous sommes un petit peu en retard pour le repas comme l'avait vu sa ne dépendait pas vraiment de moi
00:00:09
ce qui était je reviens sur ce que nos interlocuteurs précédent nous ont présenté
00:00:15
il ya beaucoup de data qui sont eux communiquer et eux ce qui est très
00:00:20
intéressant c'est que l'on a beaucoup parlé de l'athlète de l'individu
00:00:25
ce qu'on va essayer de voir la assez d'ouvrir d'aller un petit
00:00:28
peu plus loin que simplement l'individu mais un individu dans une équipe
00:00:32
ou un individu dans un sport oui les face à quelqu'un
00:00:37
d'autre et pas uniquement je veux dire face à luimême
00:00:41
d'affiche très vite c. une société qui a été fondée à l'
00:00:44
EPFL à lausanne dans le laboratoire de monsieur martin avait permis
00:00:49
on comptabilise à ce jour 33'600 médaille olympique
00:00:54
c. à peu près 50% des médailles olympiques de sports d'hiver
00:00:59
et on a commencé avec l'analyse vidéo et puis maintenant
00:01:04
on et aller vers l'analyse de la performance donc
00:01:08
la data étant arrivée la vidéo s'est enrichi data et sait ce que d'archives propose aujourd'hui
00:01:18
comme on l'a vu le volume d'information ne fait
00:01:21
que croître là les calories mais pas
00:01:25
on a vu qu'on peut avoir des données de 100 ans des données sanguine ainsi de suite
00:01:29
et ce volume d'information est encore plus grand dans le sport de haut
00:01:33
niveau patrick nous en a parlé et ou de scores aussi
00:01:38
mais
00:01:40
l'image fait aussi partie de la data on doit traiter désormais la vidéo comme la data
00:01:48
dans le haut niveau la vidéo qui essentiellement centré sur l'athlète permet de classifier un athlète
00:01:54
elle permet de recruter un athlète intéressant ensuite elle permet d'adapter
00:01:59
l'entraînement elle permet de préparer des compétitions la récupération
00:02:03
avec un but à la fin si vous êtes un club de football et valoriser votre investissement
00:02:08
si vous êtes un athlète dans une équipe nationale vous voulez valoriser votre investissement récupérant des
00:02:14
médailles en ayant un rayonnement international et ainsi de suite donc toutes ses data
00:02:20
ont pour but et de toutes ses data individuels pour l'
00:02:23
athlète ont pour but cette valorisation et ce succès
00:02:28
mais
00:02:30
parfois on a trop data compris concernant un athlète
00:02:36
et je me rappelle un avoir discuté avec eux un entraîneur lundi à paris
00:02:43
diese a bien super système j'ai plein data j'ai dit page de rapports
00:02:50
et puis à et alors il dit bah c'est bien parce que je connais les deux 3 grave qui met qui nous sont utiles
00:02:59
die page de 3 on a trop d'at
00:03:05
face à un exemple de ce que manchester city utilise
00:03:10
c'est un rythme à vous avez plein de solution qui vous permet
00:03:13
d'avoir sa avec ou sans capteur et comment voir
00:03:18
en temps réel ils arrivent à générer agrégé visualiser donc ça c'
00:03:23
est sur un match combien a eu de tous combien
00:03:25
ils passent de passes ratée et surtout quand vous voyez ça vous dites espérait bien joué l'équipe ou pas
00:03:34
d'après vous
00:03:38
ben je sais pas
00:03:41
par là et la deuxième question je me pose c'est que quand l'entraîneur yves à ça et ce qui comprend ce qui voit
00:03:47
et surtout quand il a vu sa la mitemps esquissé dit voilà sur
00:03:52
les deux 3 choses que je dois changer dans mon schéma tactique
00:03:57
et je sais pas s'ils ont gagné aussi ils ont perdu sur celuilà
00:04:02
mais grosso modo il faut retenir de ce slide la c. cq
00:04:08
toute la génération data l'agrégation et la visualisation doit
00:04:13
permettre à l'entraîneur de comprendre ce qui voit
00:04:16
et de prendre des actions correctives sait exactement ce que patrick nous a expliqué
00:04:21
sur cet entraînement exactement ce que vous venez de nous expliquer aussi
00:04:24
sur la façon dont au de score vous avez un résultat vous utilisez ce résultat pour prendre une
00:04:30
action corrective pour s'assurer que l'entraînement va bien que la tête à continuer donc
00:04:37
une question été ya beaucoup d'attaques sont générés en temps réel oui
00:04:43
ce qu'on arrive à toutes les utiliser en temps réel
00:04:46
non
00:04:49
donc si on passe d'idées et de dire l'information en temps réel
00:04:53
doit devenir utiles et utilisables par les beaucoup de concepts qui sont là
00:05:00
très blanc mais grosso modo andrews agrégé et vous enregistrer la vidéo avec de la data
00:05:07
le but c'est que ça vous donne des idées à la fin et que ses idées
00:05:11
vous permettent de prendre des actions sur la partie physique on a parlé d'entraînement physique
00:05:16
ça peut être sur la partie technique si et des sports vous avez toute une palette de techniques comme les sports de combat
00:05:21
ça peut être réparti tactique si vous êtes dans un sport de d'équipe
00:05:27
maintenant sport de combat aussi et après vous utilisez la statistique et statistiques
00:05:33
ça été dit le but c'est de vérifier que vous êtes dans un processus qualité que les actions que vous prenez
00:05:38
apporte effectivement les résultats que vous preniez et si c'est pas le cas de pouvoir modifier et bien sûr
00:05:46
tout ceci doit être mobile pas ce que l'athlète à part son smartphone qui va pas ouvrir grand chose
00:05:51
ça doit être automatisé parce que même si on a des entraîneurs et les personnes dans cette salle qui sont
00:05:58
j'AI techno addict ou qui sont relativement à
00:06:01
l'aise avec la technologie vous garantir que des entraîneurs
00:06:05
oui j'en ai rencontré je vois contestable le kit souvent je rencontrai un entraîneur australien de ce
00:06:11
qui bosse je dis c'est sympa ta caméra i. p. et connectée à ton ipad
00:06:18
ma dit nan nan nan mais c'est super ça fait maintenant
00:06:23
je veux mon câble avec mon truc avec montrer qui avec machin
00:06:27
donc c'est juste pour vous aider à la même au sein du haut niveau que les australiens sont pas mauvais en ce qui bosse
00:06:33
même au sein du haut niveau parfois très compliqué de d'apporter les nouvelles technologies donc l'automatisation
00:06:40
le public outils désolé pour ce mot un petit b un petit peu làbas mais grosso modo c'est que patrick visés
00:06:46
mais les dans le train pour revenir devienne la tête à verbier ça serait bien si pouvait partager les informations et faire des champs
00:06:53
le partage et la facilité d'utilisation à la fois pour le coach pour générer produire
00:06:59
et partager à la fois pour l'athlète pour comprendre ce qui doit en faire
00:07:07
au niveau du processus pourquoi on est un peu dans cet état là c'est parce que souvent
00:07:13
on est parti des capacités des fonctionnalités que la technologie nous donner donc la
00:07:18
technologie avec l'innovation le cloud tout ça on se doit ce super
00:07:22
on a généré des dates a en effet les capteurs en agrégé tout ça on a
00:07:26
visualiser et puis hop on s'est arrêté à la compréhension cet ailleurs qui
00:07:29
en a trop via des graphes et on sait pas posé la question qui et
00:07:34
quelles sont les actions qui ont du sens pour un coach pour adapter
00:07:38
et tout ce qui en train de se passer en ce moment dans le haut niveau
00:07:42
c de repartir de quelles actions je peux prendre comme les modifications d'entraînement
00:07:47
comme eux et ce que je dois intensifier eux plutôt la partie physiques ou la partie agilité
00:07:54
et de ses actions comment je peut les rendre facilement compréhensible
00:07:58
par l'athlète et par le coach et ensuite
00:08:02
je travaille sur le territoire mince technologique qui vont permettre de générer agrégé visualiser
00:08:06
et on est en train de discuter avec eux différents instituts
00:08:10
sportif compris eux ce qui était numéro de à rio
00:08:16
pour vraiment arriver à focaliser sur une ou deux pages visualiser les actions qui doivent en
00:08:28
ensuite quand on passe de la performance individuelle à une performance
00:08:34
un petit peu plus compliqué donc sport de combat ou un sport d'équipe
00:08:40
on a toute une grosse production de data objective donc leurs
00:08:45
traites monitoring le taux sanguin la récupération la performance ainsi
00:08:50
et tout ceci est très bien nourris par des capteurs des scores bord
00:08:55
ou des ressources lowcost qu'estce que j'appelle des ressources au poste
00:08:58
si vous prenez un match de foot 90 minute où l'envoyer en inde ils vous disent combien y'a eu de passe
00:09:04
combien il a eu de buts comme lieu de touches et ivo renvoie le contenu et toutes les statistiques associées au match
00:09:11
après on parle en passant du data coaching alors la partie data coaching
00:09:18
elle est déjà un petit peu plus sur ok
00:09:21
annonces de temps encore marginaux
00:09:26
qu'elle préside avec sur quel pied il été comment ça s'est passé ce que c'était
00:09:32
succès soul ou pas à quel endroit du tactile été ce sont les informations qui commence à récupérer
00:09:38
et aussi je pense neuen startup et faire en ce moment qui essayent de récupérer par analyse d'images savoir
00:09:44
si ces répercutent cissé indirecte du droit en direct du gauche ou à spa où ça se passe
00:09:49
ça les intéresse pourquoi parce qu'ils veulent savoir
00:09:52
si un athlète va systématiquement prendre un point
00:09:56
point il pond quand tu vas être apte à londres du tapis il veut savoir ci contre
00:10:00
tel autre athlète je vais me prendre eux systématiquement
00:10:04
copie retourner à la troisième minutes durant donc
00:10:09
ces deux technologies aujourd'hui l'analyse d'images y'a de
00:10:15
l'intelligence artificielle via des capteurs mais ils doivent être
00:10:19
enrichi avec de l'intelligence artificielle et à des outils
00:10:23
de visualisation et surtout bien manque flagrant de data
00:10:30
et tous les instituts sportif utilise des ressources experte pour commencer à générer la data
00:10:36
sur ce qu'il appelle la data coaching et la data prédictive aujourd'hui
00:10:41
ils construisent sur la base du data coaching data objective d'autres choses encore plus poussée
00:10:47
qui leur permet la aujourd'hui se sont que les entraîneur qui arrivait à identifier ça je dis pas à donner le résultat
00:10:55
un al aquaculteurs saillantes c'est tout à fait capable de cracher des batailles puis de dire voilà quels résultats
00:11:00
et aujourd'hui cette commande identifie les techniques les gestes les garde les endroits la pression
00:11:06
sur un tapis et ainsi de suite tout ça reste encore relativement manuel
00:11:13
et cher et ça prend beaucoup de ressources pour le faire
00:11:21
une question était quel est le quelles ont été accélérateur de ce développement définitivement
00:11:27
l'intelligence artificielle on a déjà parlé la machine learning
00:11:33
un peu la même chose le conducteur les jeunes l'analyse d'images ça c'est quelque
00:11:38
chose qui va nous permettre de progresser énormément dans cette direction mais en même temps
00:11:43
IAD des travaux peut être qu'on en saura plus cet
00:11:46
aprèsmidi sur les sciences cognitives sur les sciences comportementales notamment dans les équipes
00:11:53
dans les sports d'équipe ou dans les sports de combat
00:11:56
eux qui doivent et qui vont se développer de plus en plus
00:12:01
et tout ça doit arriver à un résultat ça
00:12:06
quelque chose que je peux utiliser résultat utile
00:12:14
une dernière chose je pense que l'humain doit rester au aux centre alors j'ai la chance roger federer a
00:12:20
gagné encore hélas paravent dont il a gagné ce matin et donc au final de l'open d'australie
00:12:26
l'équipe de france je sais pas amène normalement
00:12:29
il devrait être en demifinale des championnats d'europe
00:12:33
et le lac sont quand même des oeufs l'équipe de rugby qui eux qui domine le monde du
00:12:39
rugby depuis des années et pourquoi je dis humain doit rester au centre c'est parce que
00:12:45
audelà de la performance individuelle de chaque personne merci je vous demande vous connaissez un joueur relaxe de l'équipe actuelle
00:12:54
le fait pas sur le handball français parce qu'il en a qui sont là depuis un petit moment
00:12:58
mais oui vous connaissez le gardien de l'équipe de france bandol
00:13:04
voilà un songe à exactement cet été au meilleur pendant tellement longtemps qu'on oublie que
00:13:09
c'est un songe à une chose qui est très intéressant dans ces équipes là
00:13:12
c'est qu'elles ont réussi à maintenir et chez roger federer aussi une culture
00:13:17
de la gagne au cours du temps avec certainement des données physiques qui évolue
00:13:22
des données tactique qui évolue et pourtant ils sont là et reste au niveau et pour les
00:13:28
relaxe comme pour l'équipe de france je veux dire ça l'équipe de france bandol
00:13:33
celui qui est titulaire des responsables du succès de celui qui le remplace
00:13:39
donc ce n'est plus une compétition pour être titulaire
00:13:44
c'est quelque chose qui fait que l'équipe doit fonctionner même si je suis pas dans cette équipe
00:13:49
et pour lesquels l'axe c pareil après chaque compétition il retourne
00:13:54
auprès des jeunes auprès des clubs pour essayer de
00:13:58
comprendre qu'estce qui se passe comment les clubs évolue
00:14:01
quasi qu'estce qui va sortir et je trouve que c'est très intéressant on peut mettre beaucoup de données
00:14:05
ces données peuvent être agrégé elles peuvent apporter énormément d'informations mais n'oublions pas y'a une
00:14:10
dimension sociale et une dimension d'interaction qui doit rester et qui reste au coeur du succès
00:14:19
en guise de conclusion cette présentation a fait doux slide transpirer 1'050
00:14:24
5 litres de dos ça fait à peu près de 12 minutes 43
00:14:27
j'ai fait 350 pas moins donc je partage mes 350 par mois
00:14:33
j'ai fait 70 kilomètres pour venir le coeur abattu à 449 battements par minute
00:14:38
et surtout une question à vous poser estce qu'elle a été utile pour vous audelà de ces chiffres
00:14:44
merci beaucoup
00:14:51
merci beaucoup ça pose énormément de questions c'est vrai qu'on entend enfin un discours
00:14:55
qui très populaire notamment dans la silicon valley ce que tous mesure
00:14:59
toutes les chiffres ayant fait l'on vous écoute on se rend compte que la
00:15:04
des chiffres certes mais là aussi beaucoup d'intangible d'invisibles que saint son importance on peut pas faire abstraction de sa
00:15:12
alors oui je paye einstein que j'ai pas utilisé mais la
00:15:16
maison qui a été donné aujourd'hui sur les données physiologique
00:15:19
de ronaldo vous ne lui donnerait pas le ballon d'or et vous ne le prends et pas dans votre équipe pourquoi
00:15:24
lorsque ce n'est pas celui qui court le plus vite mais pas celui qui a le cycle de
00:15:29
privé de récupération le plus rapide et ce n'est pas d'un point de vue âge celui sur lequel voulait investir un
00:15:36
du dessein s que si je ne vous pensez qu'un jour on sera capable de tout mesurer c'estàdire
00:15:41
qu'un jour le chiffre sur la motivation journaux un chiffre sur eux les synergies entre les joueurs ou pas
00:15:48
ce que cette question tant sur le compte c'est pas mesurer ces choses à voir ce que c'est dans le fond ce sont ces
00:15:52
choses ne sont pas mesurable ne seront jamais mesuré je pense qu'on
00:15:56
va pouvoir mesurer de plus en plus de choses ça va être
00:16:00
on mesure déjà énormément à vue sur la personne individuelle je pense que ce qui va prendre
00:16:05
beaucoup plus de temps c'est arrivé à mesurer modéliser ce qui demande d'interaction
00:16:10
donc dont vous êtes dans un sport individuel comme le ski en a déjà beaucoup
00:16:13
d'informations qui permet de préparer la tête correctement quand on étendues d'eau
00:16:18
et que vous avez un athlète inattendue en face de vous compétiteurs inattendue ben faut
00:16:23
déjà pouvoir s'adapter aux déjà comprend ce qui va se passer donc
00:16:28
ça prend du temps mais je pense que ça de plus en plus de d'information voies disponibles
00:16:33
automatiquement s'intéressant comme dans le cadre aussi de débâcle aujourd'hui cette peur eux vient plus
00:16:38
rationnel sur l'automatisation de la société le fait qu'on aura plus besoin d'humains
00:16:41
je ne pense pas seulement parce que les histoires prouve que la technologie plutôt tendance à créer des emplois
00:16:49
monsieur détruit certains métiers ancrer notre c'est que cette bonne nouvelle finalement quelque chose
00:16:53
qui ne se mesure pas puisque c'est des choses pour le gérer on va
00:16:56
avoir besoin de l'humain et donc on va vers un montant de cette complémentarité entre
00:17:00
les machines qui ont leur regard i. l'humain qui sont eux regard
00:17:05
cette bonne nouvelle finalement un très beau làdessus de garry kasparov qui quelqu'un qui se bat contre les machines
00:17:11
depuis 25 ans le meilleur joueur d'échecs sont ceux qui utilisent l'intelligence humaine un mélange
00:17:15
avec l'intelligence des machines de diffusion des données à la télévision pour ou contre
00:17:21
ou alors je vais vous je vais donner une réponse un petit
00:17:26
peu plus complexes en fait heu d'un point de vue de
00:17:29
l'athlète c'est à double tranchant si vous êtes en grande forme vous avez intérêt à ce que vos données soient diffusées
00:17:36
si vous êtes en monnaie forme vous avez pas tout à fait intéresse qu'elles soient diffusés selon le contexte sapin
00:17:41
sàrl exploit encore plu grand vont audelà puisque l'excuse
00:17:45
dépend forment un lieu elles servent expenses doit incroyable
00:17:48
oui ça va poser la question dossiers en forme et qu'elle fait pas l'exploit qu'estce qui s'est passé donc
00:17:53
je pense qu'il faut vraiment se méfier la deuxième chose c'est ce que les données appartiennent à l'athlète
00:17:58
o broadcasters la troisième question c. estce que les données proviennent de la
00:18:02
plainte lorsqu'elles proviennent de systèmes qui vont les calculez la distance
00:18:05
et aujourd'hui y'a une vraie question par rapport à sa c.
00:18:08
qui possède ses données et qui a le droit de décider des
00:18:13
de les communiquer quand on ne possède qu'estce qu'on peut en faire mais pour combien de temps ce que ces outils pour être utilisé en dehors du monde du sport
00:18:22
veuve oui la question par rapport à sa sur la partie physiologiques on a vu
00:18:29
c'était relativement poussées dans la partie sport je suis pas sûr dans l'entreprise on ait
00:18:34
des indicateurs qui nous disent ah le collaborateur x aujourd'hui il et pas très
00:18:38
en forme falloir prendre soin de lui c'est toujours pareil c'est à dire que
00:18:41
ça peut se diffuser partout mais là encore qu'estce qui va être utile
00:18:47
et puis si un vous avez un managers qui pour une raison
00:18:50
x ou y ne peut pas entre gene pas vraiment
00:18:54
en odeur de sainteté ou en bonne relation avec son employé estce que le
00:18:58
fait qu'ils sachent que l'employé malade ou de
00:19:02
mauvaise humeur ou qu'il a mal dormi va l'aider à gérer ou estce que ça va être quelque chose qui va utiliser
00:19:06
contre cette tendance à ses cépages aussi face à un nombre de jours
00:19:11
de jours de rugby qui sont beaucoup plus performant après avoir
00:19:14
bu un verre de bière traitement le c'est une question très intéressant d'ailleurs de ce point de vie privée
00:19:24
se pose sur les êtres humains si on pense pompe courses de chevaux ce qu'on pourrait
00:19:28
voir le détail de formes de choses lorsque vos technologies peut être utile de sur des animaux
00:19:34
par la technologie pourrait être utilisé pour vérifier si un animal boîte
00:19:40
si mais imaginez vous avez un anime un cheval
00:19:44
qui arrive pour les courses et vous savez dans
00:19:47
les réseaux sociaux parce que sa fuite et que le chevalet potable de sa forme cette catastrophe
00:19:53
ça dépend pour qui c'est la transparence des marchés aussi là où on peut penser que ces biens
00:19:58
voilà ce que je pense que les marchés son confort transparent partout vous le savez vous n'êtes pas cette question chez vous
00:20:04
ce que lui ce qui va développer plus ça à l'avance alors genant avec ces gens leur salaire
00:20:10
non en séparant bravo donc pas de voiture le voulons faire et ce matin
00:20:17
merci beaucoup les chevaux un vitrail élit les causes des concours de beauté devant
00:20:21
initialement lancement évêché box ont fait reculer partielle du botox mystérieux restaurant plus
00:20:27
d u mais regardez taper botox chameau léger bien un concours et ils
00:20:31
se sont rendu compte que certains propriétaires que les botox et leurs charmantes
00:20:35
what unissent voire plus intense employeur mesurée avec la technologie
00:20:39
partie sheva cite un si un chameau était botox

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Laurent Haug, Modérateur de la conférence
26 Jan. 2018 · 9:50 a.m.
Message du Conseil d'Etat
Christophe Darbellay, Conseiller d'Etat, Chef du département valaisan de l'économie et de la formation
26 Jan. 2018 · 9:54 a.m.
Présentation des compétences R&D du site - 4 instituts
Laurent Sciboz , Directeur des instituts informatiques
26 Jan. 2018 · 9:59 a.m.
Introduction et accueil du 1er intervenant
Laurent Haug, Modérateur de la conférence
26 Jan. 2018 · 10:02 a.m.
INTRODUCTION AU QUANTIFIED SELF
Carine Coulm, CEO, Belty by emiota - a wearable tech
26 Jan. 2018 · 10:06 a.m.
Questions - réponses
Carine Coulm, CEO, Belty by emiota - a wearable tech
26 Jan. 2018 · 10:38 a.m.
ECOACHING ET DIGITALISATION DANS LE SPORT PROFESSIONNEL
Patrick Flaction, Elitment
26 Jan. 2018 · 10:56 a.m.
OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE AVEC L'APPAREIL O2SCORE
Philippe Monnier-Benoît, CTO O2score
26 Jan. 2018 · 11:57 a.m.
EVOLUTION DU QUANTIFIABLE VERS L'UTILE
Jean-Sébastien Mérieux, Dartfish
26 Jan. 2018 · 12:25 p.m.
PROJET SANTOUR
Nicolas Délétroz, HES-SO Valais Wallis ITO
26 Jan. 2018 · 1:51 p.m.
SOFT FALL DETECTION USING MACHINE LEARNING IN WEARABLE DEVICES
Dominique Genoud, HES-SO Valais Wallis - IIG
26 Jan. 2018 · 2:01 p.m.
CONFIDENTIALITE DES DONNEES BIOMEDICALES : RISQUES ET PROTECTIONS
Mathias Humbert, Swiss Data Science Center
26 Jan. 2018 · 2:11 p.m.
LE DÉPOUILLEMENT NUMÉRIQUE, OU LES RISQUES LIÉS À LA QUANTIFICATION DE L’INTIME NOTAMMENT EN TERMES DE PROTECTION DES DONNÉES.
Sébastien Fanti, Préposé cantonal à la protection des données
26 Jan. 2018 · 2:44 p.m.
LE QUANTIFIED SELF, QUELLES RÉPERCUSSIONS SUR NOS COMPORTEMENTS ET NOTRE SOCIÉTÉ ?
Vanessa Lalo, interviewée par Laurent Haug, Psychologue du numérique, Université Paris VII
26 Jan. 2018 · 3:23 p.m.

Recommended talks

Quelles sont les compétences clés des nouveaux entrepreneurs?
Christophe Barman, Loyco
31 Oct. 2017 · 1:03 p.m.