Embed code
Note: this content has been automatically generated.
donc alors vos journaux et stéphane tchèque travailler pour l'incite à 7 la société internationale
des télécommunications aéronautique donc le nom et l'on est pour ça qu'on utilise
l'acronyme cette compagnie qui a été créé en europe et à 60 ans donc ce que les compagnies
et en fait tout ce qui informatique pour les compagnies aériennes
réseau hardware software et c'est en fait les unes entreprise
céline coopératives et les propriétaires de la cité ce sont les compagnies aériennes on connaît vraiment dans l'aérien
moi serait pour le site à la mon naie unique qui eux
regarder dernière enfin les nouvelles technologies haut et on essaie d'appliquer
sa à notre industrie donc a bien sûr je vais vous parler bloqué par ce qu'on a un programme qui vient de commencer
or je juste passer le kick fonctionne ou pas
en fait je peux aller directement le prochain ça je vais vous parler
de deux projets sur lesquels on travaille vraiment donc là on
a deux POC sur lesquels on utilise le chêne et je vais vous parler d'autres cas d'utilisation
t sur lesquels on va sûrement travailler courant 2010 et deux
1'018 etc le premier c'est un registre de drones
donc hélas assez lune photo on voit
sierre eux via l'équivalent d'instagram
et s'appelle droit instagram donc pour ça j'ai pris cette photo
on travaille avec plusieurs personnes en suisse en ce moment donc avec lui tellement fait partie
d'une association qui s'appelle du TMUTM emmène traffic management
donc on gère à l'heure actuelle les avions donc le trafic
des avions mais comment va gérer le trafic des drones dans les années qui viennent
sa c. 17 un peu compliqué donc on a commencé à travailler avec le thème donc à benoît kurdi
qui représente 8 m je sais pas oui ici mais vous pourrez lui a valu parler si vous avez besoin de plus d'informations donc
il va et avoir j'ai parlé avec l'aviation civile suisse cette semaine
j'aurais demandé estce que vous arrivez à estimer le nombre de drones qui va y'avoir dans les 5
prochaines années et les chiffres qui m'ont dit juste pour la suisse à peu près 100'000
donc et utiliser des chiffres qui sont je pense conservateur aux etats unis parle de millions
donc il va avoir beaucoup drôle alors c'est sûr qu'elle a les 1'690% des drones
seront pour des gens qui font ça chez eux ce qu'on appelle derby ist et pas des gens qui eux des
opérateurs de drones qui utilise pour faire de l'inspection de ponts
etc donc comment gérer le trafic de ses drones alors
on a nous on a déjà un registre des avions dans le monde donc à ekahau nous a donné mandat
c'est pour ça que si taille bien placé pour aussi travailler sur un registre de drones bien sûr
il ya beaucoup d'intervenants alors on parle d'opérateurs de drones commandant fly qui
ici ou technopole j'ai juste mis quelques exemples des fabricants drones fly
qui et à lausanne ensuite on a sky aille de l'aviation civile
l'office fédéral laissons civil et toutes les différentes polices donc
pour nous bloquer in ct évident parce qu'on avait
besoin d'un environnement sécuritaire 0 un environnement distribués
donc comment estce qu'on a travaillé alors au lieu de servir de base de données
et la cité responsable s de cette base de données en cette
vie n'aura pas faire ça on va en utilisant le tennessee distribués
donc là en bons moments parle depuis ce matin comment distribuer et que pour que chacun de ces
différents intervenants 0 un aude et une partie ou pas est parti mais il copie des données
donc là bien sûr le no de mettre ce qu'on appelle maud authoritative
serait l'aviation civile vous pourrez voir tout les deux les drones qui sont enregistrées en suisse
ça c'est là pour l'instant travaille sur hitlérienne sur un réseau privé on a un site à cloud sur lequel
on ose beaucoup de compagnies aériennes donc c'est làdessus qu'on a quand même i. le registre des drones
bien sûr on utilise des soins contract on a aussi toute la notion de travail aussi frais moins donc l'aviation civile
pouvoir tout les drones et toute l'information surtout les drones tout les opérateurs tout les pilotes mais quelqu'un qui
à dit drones il a juste rentrer ces dits drôle mais pour avoir
que cela il pourra avoir le reste donc on arrive à gérer ce que
les gens peuvent voir à l'intérieur de ce registre eux aussi
un juste voilà ça c'est prévu si vraiment je vous en parler
donc à quoi ça ressemble je voulais vraiment vous le montrez pas ce que les gens disent oui estce
que vous avez vraiment faim registre oui là on voit la vue de l'aviation civile
et c'est une vue géographique donc soumise au sommet sur une
partie on peut voir on arrive pas bien voir b.
les drones en rouge ce qui vole envers ceux qui sont enregistrés mais qui volent pas sa ses missions la mission a commencé
on voit bien lunaire finies ailleurs 30 etc on arrive à avoir toute l'information sur le droit dans les mêmes
si on clique sur la mission on arrive à traiter les la
localisation du drones et à l'afficher eux ont sur google maps
donc ça s'intéressant pour bien sûr l'aviation civile mais aussi pour l'opérateur de
drones parce que lui apprenne historique de toutes ses missions de tous ses vols
si un audit pour des assurances etc donc tout
est disponible et tout reste sur le registre
là on avait pas bien voir mes c. unes compagnie drones ça c'est toutes les missions qu'ils ont fait ils
ont fait donc voilà un petit peu sur quoi on a
travaillé ces 6 derniers mois donc on a une l'unes
une implémentation qui fonctionne maintenant la prochaine étape c. se connecter aux drones
donc une fois qu'on se connecte aux drones fausse connecté faut que ce soit sécure donc on s'assure qu'on se connecte au bond drone
pourquoi parce qu'après on veut en direct recevoir
l'information de localisation ut fa con information localisation
on transfère ça on va sauvegarder archiver toute cette information donc
encore une fois pour l'aviation civile cet important
pour eux sky high tech et aussi dans la salle assez important à ce que
peuvent par dessus ajouter des services pour que l'idée no fly zone
près des aéroports ou enfin ja ja beaucoup de services qu'on pourra rajouter
audessus de ce registre là puisque qu'on arrive à avoir dans un endroit
tout les drones qui vole qui vole dans un pays et bien sûr c'est quelque chose qu'on essaie de pousser à travers les autres pays européens
ça c'était pour le registre des drones maintenant un projet complètement différent
alors c'est un projet bloqué mais c'est un projet d'identité des passagers mais sur
lequel on ne l'auront on utilise un peu le bloquer et vous verrez pourquoi
lorsqu'on essaie de faire ces deux mecs l'équivalent d'un passeport sur votre téléphone
pour que quand vous êtes à l'aéroport et quand voyager même
quand vous êtes en transit vous avez juste à montrer
votre téléphone et plus rarement très passeport la carte d'embarquement donc toute tout serait sur le téléphone
alors la première chose qu'on a fait on a construit l'application un test sur cette application
un on l'appelle c. site assez gros travaux cocaine donc on
va vous donner la possibilité de rentrer une fois votre information
sur votre téléphone donc là on prend un scan
du passeport et fac on a scanez passeport
en s'assurant qu'estce que ces bleus mon passeport oui tout est bien on prend
on va prendre un celleci donc en principe de la personne ça ces mois
kiss canon passeport qui prend un 7 films moimême unes fogiel celleci
on peut voir à droite si je veux faire des modifications je peux
faire des modifications et fax ebbon là on sauvegarde a. h.
de cette information là sur le bloquer on sauvegarde pas l'information
du passeport justin h. sur le bloquer comme quoi stéphane chèque
ces biens à bien enregistrer son passeport etc mais là c'est juste moi qui l'effet
ensuite comment fait pour s'assurer pour ca qu'avec les différents intervenants donc les douanes l'
immigration etc ça fonctionne et qui soit d'accord il faut quelqu'un qui puisse certifié
comme quoi oui il s'est inquiété bien stéphane chèque visé bien vu mon passeport donc ce qu'on va faire bien sur nous
l'application nous donne un q archos de et en fait on a juste à voyager à
travers l'aéroport avec ce que leur coût donc la première fois quand on fait le voyage
admettons que les compagnies aériennes qui s'appelle go flight eux ils vont
vérifier donc les que ce soit quelqu'un l'immigration peut aussi
s'appuyer sur des gens qui sont checking comparer check in et vont
vérifier le passager pour voir si c'est vraiment ce passager la
donc on se calme le soir code là bien sûr rien mon information qui ressort
on a mon bon c pas moi mais mon celleci
et automatiquement il verra aussi mon passeport et on peut
certifier donc là il certifie que la oui stéphane chais et bien la personne qui dit qu'il ait
et ensuite on sauvegarde aussi cette transaction dans le bloc chez vous verrez pourquoi un peu plus tard donc
là je me suis moi même celles s'enrôler je me suis fait vérifier à l'aéroport
ensuite si je voyage encore une fois que les jugements qui encode
et là pour l'instant on parle croit code on essaie
de tout en essayant net si on essaie plusieurs types de protocoles pour émettre notre identité à travers l'aéroport
donc là pour vérifier mon identité la seule chose que j'ai affaire c. encore là un celleci
et on va vérifier avec la photo qu'on a sur le dossier et si ces bons on sait que ces mois
et encore là j'ai pas mignon enregistre 7 cette information semble chaînes
pourquoi sur l'objet parce qu'encore une fois si je voyage et puis la g. avant j'avais un vol zurich
je sais pas où je pense paris avenue délit meijer 1'000 estonie puisqu'on a parlé de l'estonie juste avant
pas ce que ce qui se passe et qu'en votation distribue cette information pour les gouvernements
tout le monde là où j'ai voyagé sich en transit ils auront aussi cette information là donc quand j'arrive j'
ai juste à montrer ce que leurs codes et le scan automatiquement ils savent qu'eux partout je suis passé
je suis bien la personne que je suis alors vous allez me dire estce que ça
fonctionne non ça fonctionne pas estce qu'on a trouvé un gouvernement qui veulent tester non
mais on va le tester dans un petite environnement aux etats unis
donc avec laitier étiez c. et on va faire ça avec la compagnie
reims appelle jetable où on va faire ça dans un petite environnement
un l'aéroport à new york et après on va les voir ci
ça peut s'étendre encore là c'est la recherche et voulant parler parce qu'on utilise le budget pour
distribuer cette information pour qu'elles soient disponibles pour les gouvernements ou d'autres intervenants à travers le monde
par cela pour l'instant votre information qui sur le passeport par exemple le passeport suisse bien
que la suisse qui peut voir cette information là il ne partage pas bien sûr
donc ça c'était les deux projets sur lesquels on a travaillé maintenant les projets sur lesquels
on pense travailler donc vous montrer quelle qu'en fin d'autres cas d'utilisation
le premier ses bagages alors je suis sûre car beaucoup de gens ici qui ont perdu leur bagage dernièrement ou pas
mais quand vous voyager vos bagages passent eux entre 3 à 4
mains donc ça passe la compagnie aérienne après l'avoir valeur
après ça passe à une compagnie aérienne ça passe aéroports etc donc là
on a les bases de données qui centralisé on a des compagnies aériennes qui
veulent pas partager l'information pourquoi pas ce qui disent c'est pas
sécuritaire on sait pas qu'estce qu'on partage etc donc là on travaille
on a commencé à travailler sur un pouf compte donc un pop
ou on va connecter une compagnie aérienne avant même leur donc tout les intervenants et on va distribuer
ces données là à travers toutes ces différentes personnes donc à bloquer c'
est parfait et à la parfaite technologie pour ce genre de situation
le projet je sais pas si vous en avez entendu parler c'est ce qu'
ils tiennent en l'an passé jeûner n'accorde en avril l'année dernière
en europe ils ont approuvé le fait que maintenant les compagnies aériennes vont devoir pas partager
donc vous quand vous achetez un billet d'avion on vous donne un
passage on aimerait qu'on a toutes informations sur votre vol sur vous
souvent le moyen de paiement si et cette information
la voix est envoyé aux différents gouvernements en europe
pour les vols transatlantiques on le fait déjà depuis après septembre
2011 b 7 en 2000
en fait déjà ça pour les états unis dans toutes les
compagnies aériennes doivent envoyer en avance 0 un après le vol
les lilas la formation de passer le passage manifeste aux autorités américaines et ça va faire aussi en europe
la suisse et pas obligé de le faire mais on dit qu'il avait participé
et le faire aussi ils ont deux ans pour s'organiser donc
là on en train de pas ce que nous on génère pas mal de pierre
nora on en train de se positionner ou de se positionner auprès des autorités
pour voir si on peut être là elle l'organisme qui va gérer la
jungle l'envoi d'épinards des compagnies aériennes aux différents gouvernements un en europe
un l'autre projet non appellent ça fait défaut dans le jargon c. tout ce qui fait défaut mais chef donc c.
votre avion si vous attendez quelqu'un qui arrive vous allez voir estce que l'avion acquitté à quelle heure l'avion arrive
et là ce qui se passe et que chacun des intervenants vous donne une différente
par exemple si vous prenez un vol sur suisse soit vol sur easyjet vous allez sur l'application d'easyjet humeur
vous êtes à l'aéroport vous avez sur l'application de l'aéroport eu notre heure
des fois les systèmes d'information dans les aéroports eux aussi ont eu
différentes heures donc ce qu'on va faire ses combats on a déjà commencé donc
j'ai déjà vu ce matin une beauchamp notre commence à travailler làdessus
essayer de partager cette information la travers encore là tout les intervenants mais que la compagnie aérienne
soit le no de authoritative donc l'heure exacte de l'avion et où
les l'avion soit avant le vol en vol ou après le vol
que ce soit communiquée seulement par la compagnie aérienne et que tout le monde autour
à se servir sur sono de là pour eux les chercher cette information
donc ça c. tout ce qui fait que les femmes escendo celuilà
on a déjà commencé à travailler sur un projet
un des derniers cas d'utilisation et non des non des moindres quand un avion atterrit
la cite à ce qu'on fait souvent c'est qu'on a ici où souvent la
on a le réseau qui en place pour eux prendre toutes les données donc un dans l'eau de
toutes les données de l'avion une fois qu'il a atterri et on part du gigabyte de données
des données eux qui viennent de tout les différences n. sort sur les réacteurs l'aile etc à l'intérieur
et toutes ces données là pour l'instant elles vont dans une grosse base de données
la personne qui les utilisent beaucoup alors sa part juste à la prochaine fly
chez certains oui m. les côtés manufacturing comme rollsroyce par exemple
et maintenant nous demandent comment estce qu'on peut avoir accès à cette information là et comment peut garantir
que cette information à dien bien de cet avion après cet après tel vol
et comment nous apprend pour garder ou pas nous mais commençons ceux bloqués
comme elle s'est développé pour ce projet la garder cette information là
des années par ce que c. bien sûr ils vont faire des analyses
de données c'est aussi question pour les assurances les audits etc
donc ça c'est un endroit où et puis c'est un projet qu'on a initié argentière
parce que le lait les oeufs les gentils ta qui s'occupe de ce produit la i
connected cartes ils appellent ça son ennemi nous voir et nous en dire capa moyens de
soit l'appareil technologique on peut mettre en place pour sauvegarder les données et puis les partager
à travers plusieurs intervenants donc voilà on va on va commencer un projet sur lequel tu
voilà je sais pas si vous avez deux questions un si vous avez des questions j'avais de droit hôtel
utilisation mais je pense que je vais pas en parler cargo par exemple qui eux quelque chose de compliquer
sur lesquels on va travailler depuis tout ce qui point deux les tous les points de fidélité loyauté ici
c'est un quelque chose qu'on va regarder mais je voulais m'arrêter là pour voir cette question

Share this talk: 


Conference program

Accueil
Emmanuel Garessus, Le Temps
27 jan. 2017 · 9:37 matin
Présentation des compétences R&D du site
Laurent Sciboz, Directeur des Instituts informatiques
27 jan. 2017 · 9:39 matin
La blockchain décryptée
Antoine Yeretzian, Blockchain France
27 jan. 2017 · 9:45 matin
Q&A - La blockchain décryptée
Antoine Yeretzian, Blockchain France
27 jan. 2017 · 10:12 matin
Blockchain from the hype to mainstream
Michele Forte, Ti&m
27 jan. 2017 · 10:45 matin
Q&A - Blockchain from the hype to mainstream
Michele Forte, Ti&m
27 jan. 2017 · 11:08 matin
Les applications juridiques de la blockchain
Nicolas Capt, Capt & Wyss
27 jan. 2017 · 11:49 matin
Q&A - Les applications juridiques de la blockchain
Nicolas Capt, Capt & Wyss
27 jan. 2017 · 12:16 après-midi
Comment gérer les données oncologiques avec la blockchain
Alevtina Dubovitskaya , HES-SO Valais Wallis
27 jan. 2017 · 12:24 après-midi
Q&A - Comment gérer les données oncologiques avec la blockchain
Alevtina Dubovitskaya , HES-SO Valais Wallis
27 jan. 2017 · 12:35 après-midi
La blockchain au service de l’énergie
Stephan Tual, slock.it
27 jan. 2017 · 2:02 après-midi
Q&A - La blockchain au service de l’énergie
Stephan Tual, slock.it
27 jan. 2017 · 2:23 après-midi
Case study : Aérien (drones, passagers, bagages)
Stéphane Cheikh, SITA
27 jan. 2017 · 3:04 après-midi
Q&A - Case study : Aérien (drones, passagers, bagages)
Stéphane Cheikh, SITA
27 jan. 2017 · 3:22 après-midi
Les joueurs reprennent en main les jeux numériques
Markéta Korteova, Everdreamsoft
27 jan. 2017 · 3:25 après-midi
Q&A - Les joueurs reprennent en main les jeux numériques
Markéta Korteova, Everdreamsoft
27 jan. 2017 · 3:42 après-midi

Recommended talks

Driving media engagement
Dr. Roelof van Zwol, Yahoo! Research
1 sep. 2011 · 11:39 matin