Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
un bon jour à toutes et à tous un achat ce qui serait en fait chef de
00:00:03
clinique en néonatologie % à lausanne
00:00:05
aujourd'hui je voulais vous parler en quelques minutes des mycoses radan sais
00:00:09
pas dit-elle mieux la talqa l'affection apparaît comme des puces
00:00:13
donc pour illustrer à cette pathologie je vais vous présenter deux cas
00:00:16
cliniques après
00:00:18
les premiers patients dont cueillette un enfant qui est né à terme
00:00:22
partenariale et les chti's lieu dans un contexte diabète gestationnel de l'afp
00:00:25
enfin il s'est bien adapté marc rapidement présenté une détresse
00:00:28
respiratoire qui a nécessité un support je participe à toutes les
00:00:32
parties alfio dans ce contexte diabète
00:00:35
à cette journée il a présenté un pic chez dries mertens 39 en vain
00:00:39
et deux jours plus tard il a présenté une dégradation clinique avec il est
00:00:42
habilité
00:00:43
les applis centrale aider des stades de saturation charest et la remise en place
00:00:47
de la cicta
00:00:49
le deuxième patient est issu d'une grossesse gémellaire est né
00:00:52
prématurément à 32 semaines si septième art
00:00:54
par voie basse % il a eu également une bonne adaptation néonatale
00:00:58
une évolution qui n'était pas simple dans les premiers jours de vie
00:01:01
puisqu'elle pour jourdain à téhéran il a pu rentrer à la maison
00:01:05
deux jours plus tard être entrés à la maison il a présenté également une
00:01:08
dégradation n'est pas général avec des difficultés alimentaires
00:01:12
les apnées % qui a nécessité une ventilation invasives dire en 48 heures
00:01:17
donc c'est notre premier patient dans tous les pays se sentent bien ce sont
00:01:20
révélés normaux la ponction lombaire ne montraient pas payé aussitôt sa
00:01:24
mère venue positive pour une pcr paraît que les plus sûres
00:01:27
% et la vieille dame serait ballot voyez des multiples zones
00:01:30
un petit forme de néko et de dell dans la substance blanche décrivant très
00:01:34
clair
00:01:35
chez le deuxième patient les tests sanguins étaient normaux aussi
00:01:38
un diagramme cérébrale on voyait un oedème cytotoxiques alain bilatéral de
00:01:42
la substance blanche henri ventriculaire
00:01:45
la ponction lombaire démontrer toujours pas payé aussitôt z élève à la tsr
00:01:49
pour le paris comme le cerveau ni positive
00:01:53
donc ici vous pouvez constater les lésions à hyères la main
00:01:56
à la clé sont marqués par une réduction de l'intensité de signal
00:01:58
dans les séquences en diffusion qui marque wedel cytotoxiques
00:02:02
dans la substance blanche perry ventriculaire
00:02:07
donc le pari comme élu c'est un virus alain reynes qui fait partie de la
00:02:10
famille des piqueurs la vérité tout comme les entérovirus
00:02:13
un chez l'être humain il existe seize sous-types
00:02:16
mais ce type enfin les trois sont les plus fréquents en outre que les
00:02:19
etats-unis
00:02:20
le seul petit pas et de deux
00:02:23
les responsables symptomatologie est plutôt bénigne au niveau respiratoire
00:02:26
digestif
00:02:28
alors que les sous-types trois poètes responsables d'infections sévères eq
00:02:32
typiquement chez les nouveaux nés % chez les enfants en retrait passage
00:02:38
les principaux symptômes sont une pierre d apnée des symptômes digestifs
00:02:42
avec une distance en 2009 de la diarrhée
00:02:45
l'homme des traces qui est surtout présent au niveau des extrémités ces
00:02:48
symptômes de 7 6 les symptômes neurologiques
00:02:51
ali qui peut tenir il est habilité le père de conscience convulsions
00:02:56
il peut aussi être responsables de syndrome de mort subite hachez le
00:02:59
nourrisson
00:03:00
le virus le plus fréquemment rencontrés dans les mêmes poncifs
00:03:03
habituels chez les jeunes le jeune enfant elle acheté le véhicule lui
00:03:07
paraît que les résultats de trois
00:03:08
et c'est s'est expliquée par le fait qu'il possède un récepteur unique qui
00:03:11
permet la réplication rapide niveau des cellules du système nerveux central
00:03:16
la transmission se fait de façon à leur restera toi route arbois
00:03:19
fécale-orale
00:03:22
alors que pour le diagnostic les tests sanguins sont pas spécifiques donc on
00:03:25
va pas retrouver quelque chose qui va nous permettre de faire le diagnostic
00:03:27
nous aider
00:03:29
par contre la ponction lombaire
00:03:31
la panoz et non plus parce qu'elles n'ont pas payé c'est au zerg n'a qu'à
00:03:34
la protéine rachida gréco rachi sont normales
00:03:37
le gold standard pour les diagnostics c'est la pcr que l'on recherche
00:03:41
dans le sens dans le liquide céphalo-rachidien ou dans l'extrême
00:03:44
eyi les femmes montrent des lésions nécrotique dans la substance blanche
00:03:48
perry ventriculaire et son cocktail
00:03:50
qui sont assemblage la collision a fait aussi par les entérovirus
00:03:56
les facteurs de risque sont encore discuté à l'heure actuelle
00:03:59
il semblerait que l'allaitement maternel 9% est un rôle protecteur n'ayant
00:04:03
encore rien prouvé % et pour le moment
00:04:05
l'agent maternelle semble aussi jouer un rôle parce qu'avec l'augmentation de
00:04:08
l'âge maternel le titre anticorps diminue
00:04:12
à savoir qu'à la naissance taux d'anticorps contre le hpv ans et plus
00:04:15
important encore contre le hpv 3
00:04:18
et le fait d'avoir un stade où une start-up l'usagé d'armes des carnages
00:04:22
en paierons pas un de moins de deux ans
00:04:24
am au mans très risqué la sévérité de faire une infection à la lâcheté
00:04:28
à detroit
00:04:31
le pronostic à l'heure actuelle il n'est pas certain
00:04:34
amener le développement neurologique peut être altérée alain thuault
00:04:37
lésions cérébrales à l'heure où pourtant les troubles du comportement
00:04:40
des troubles moteurs de la surdité de wever une vision business des problèmes
00:04:45
visuels
00:04:45
pour une paralysie cérébrale
00:04:48
y a pas de traitement spécifique à l'heure actuelle il est plutôt à eux
00:04:51
préventif et support tiff
00:04:52
donc il faut éviter les contacts le malade fois par une bonne hygiène des
00:04:55
mains
00:04:57
et des médicaments qui sont en cours de recherche qui peuvent choquer pour s est
00:05:00
révélé prometteur dans les mois et les années à venir sont le pied quand
00:05:02
harry lapp
00:05:03
car inhibiteur et cathy dit virale et les immunoglobulines
00:05:09
donc en conclusion il faut vraiment bien garder en tête à l'infection apparaît
00:05:12
comme et risacher tout nouveau né qui sont symptomatiques
00:05:15
pour cette date mais aucun des symptômes de cette suisse et pour
00:05:18
lesquelles on a un homme retrouve aucune cause bactérienne
00:05:21
il faut aussi retenir qu'une ponction lombaire anormal ne peut pas exclure une
00:05:25
infection
00:05:26
l'encéphalite à paris connaît plus
00:05:28
et il est important d'assurer un suivi une religieuse pour les enfants qui en
00:05:32
ont le
00:05:33
qui ont illuminé une encéphalite apparaît comme plus

Share this talk: 


Conference program

Welcome Words
M. Roth-Kleiner, R. Arlettaz Mieth
10 Jan. 2017 · 9:33 a.m.
526 views
Short Reports Introduction
E. Giannoni, T. Karen, Resp. Lausanne, Zürich
10 Jan. 2017 · 9:38 a.m.
Association of Axonal Injury and Preeclampsia
Katrina Evers, Neonatology UKBB
10 Jan. 2017 · 9:39 a.m.
182 views
Q&A - Association of Axonal Injury and Preeclampsia
Katrina Evers, Neonatology UKBB
10 Jan. 2017 · 9:44 a.m.
102 views
Retinopathy of Prematurity
Roland Gerull, Bern
10 Jan. 2017 · 9:47 a.m.
154 views
Q&A - Retinopathy of Prematurity
Roland Gerull, Bern
10 Jan. 2017 · 9:54 a.m.
Parechovirus Infection: A Rare Cause of Neonatal Encephalitis (in French)
Dr Truant AS, Cheffe de clinique, Néonatologie, CHUV, Lausanne
10 Jan. 2017 · 9:59 a.m.
350 views
Q&A - Parechovirus Infection: A Rare Cause of Neonatal Encephalitis
Dr Truant AS, Cheffe de clinique, Néonatologie, CHUV, Lausanne
10 Jan. 2017 · 10:04 a.m.
234 views
112 views
Genetic Susceptibility to Neonatal Group B Streptococcal Disease
Alessandro Borghesi, Fellay lab, EPFL
10 Jan. 2017 · 10:17 a.m.
131 views
Q&A - Genetic Susceptibility to Neonatal Group B Streptococcal Disease
Alessandro Borghesi, Fellay lab, EPFL
10 Jan. 2017 · 10:25 a.m.
Psychomotor Development in Children Prenatally Exposed to Methadone
G. Grand-Guillaume-Perrenoud, Pediatrics, Children's University Hospital Geneva
10 Jan. 2017 · 10:27 a.m.
Q&A - Psychomotor Development in Children Prenatally Exposed to Methadone
G. Grand-Guillaume-Perrenoud, Pediatrics, Children's University Hospital Geneva
10 Jan. 2017 · 10:34 a.m.
Introduction to Christoph Berger's Presentation
C. Kind, R. Gerull, Resp. St.Gallen, Bern
10 Jan. 2017 · 10:37 a.m.
Vertical Infections: An Update
Christoph Berger, Zürich
10 Jan. 2017 · 10:40 a.m.
253 views
Q&A - Vertical Infections: An Update
Christoph Berger, Zürich
10 Jan. 2017 · 11:15 a.m.
Introduction to Eric Giannoni's Presentation
R. Pfister, S. Kämpfen, Resp. Geneva, Basel
10 Jan. 2017 · 11:44 a.m.
Sepsis, Antibiotics and Resistances: Where Are We?
Christoph Bührer, Berlin
10 Jan. 2017 · 2:21 p.m.
145 views
Use and Abuse of Antibiotics in Neonatology
Martin Stocker, Lucerne
10 Jan. 2017 · 2:50 p.m.
291 views
Panel Discussion : Controversies on Use of Antibiotics in Neonatology
Martin Stocker, Christoph Berger, Eric Giannoni, Christoph Bührer
10 Jan. 2017 · 3:10 p.m.
105 views
Introduction to Christoph Bührer's Presentation
Romaine Arlettaz Mieth , Neonatologist, Zürich, President of the Organizing Committee
10 Jan. 2017 · 3:47 p.m.
Evidence-Based Haemodynamic Management in Neonatal Sepsis
Christoph Bührer, Berlin
10 Jan. 2017 · 3:48 p.m.
416 views
Q&A - Evidence-Based Haemodynamic Management in Neonatal Sepsis
Christoph Bührer, Berlin
10 Jan. 2017 · 4:16 p.m.
SwissNeoDose Project
Marc Pfister, Ped Pharmacology, UKBB
10 Jan. 2017 · 4:20 p.m.
112 views
Awards (Case of the Year; Milupa; Best Poster Case Report; Best Oral Short Presentation) & Closing Comments
Matthias Roth-Kleiner, CHUV, President of the SSN
10 Jan. 2017 · 4:30 p.m.