En 1859 déjà, l’infirmière engagée et pionnière Florence Nightingale débutait ses «Notes on hospitals» par la phrase suivante: «It may seem a strange principle to enunciate as the very first requirement in a Hospital that it should do the sick no harm.» Avec ses notes, elle a jeté à l’époque des bases importantes pour des soins professionnels, mettant l’accent sur une médecine holistique ainsi que sur une amélioration des conditions d’hygiène et de la sécurité des patients. Ces thèmes sont aujourd‘hui encore pertinents dans la prise en charge interprofessionnelle et interdisciplinaire des patients en état critique et de leurs familles. Ils s’appliquent en outre à l’ensemble du système de santé. C’est pour cette raison que le Symposium 2018 de la SSMI est intitulé «Le patient en état critique - Sécurité des patients». Dans ce contexte, les questions suivantes, entre autres, seront discutées: «Peut-on mesurer la sécurité des patients?», «Quels sont les facteurs qui influencent la qualité du traitement?», «A quelle fréquence des événements indésirables se produisent-ils effectivement?», «Existe-t-il des solutions pour améliorer la sécurité des patients?», «Comment ces mesures peuvent-elles être mises en pratique de façon durable en milieu hospitalier?».

Share:  
Mot de bienvenue
Michael Wehrli, Basel
27 April 2018 · 10:18 a.m.
Introduction
Thierry Fumeaux, Nyon
27 April 2018 · 10:22 a.m.
Plus de sécurité des patients grâce au design
David Schwappach, Zürich
27 April 2018 · 1:38 p.m.