Embed code
Note: this content has been automatically generated.
y'a pas par exemple dans la candidature de militer avec et
on a parlé à ce moment il s'agit oublie jamais
k si auront au coeur des alpes
c'est sûr cor des alpes pas je vais dire ça se présenter quelque chose et
manger ledit toujours quand j'ai ouvrez la fenêtre je peux voir les pubs aux montagnes
ces savants eux ça fait un dimanche dès la 6 k multi important et on voit
dans quelle raison on allait qui on les dit écoutez les 7 surtout les pays
classy surtout les vallées comme on a on pourrait avec des montagnes extraordinaire
ça doit être notre fonds de la vie servirait aux navires
dans cette chose della vivre sa confiance dans la jeunesse et surtout les jeunes
qui va vivre ces choses et voilà ça fait l'histoire dans ses côtés je pense que vous pourriez avoir été
informé très bien de votre content de notre canton pour élargir aussi un petit peu le débat jeanphilippe rojas
or vous donc comporter cette candidature ou présidait le comité de candidature
ancien vice président d'office qui je l'ai dit également sur cette première question sur ce premier tour
de table importance des sports de neige économiquement et pour l'image du valet de la suisse
on pour l'image de la suisse a fait et ça fait aucun doute cantons n'a eu l'occasion de voyager
dirigeant soit chomsky à l'étranger on se rend compte quand même encore de ce fantastique
rôle d'ambassadeur qu'on n'ose qui heures ils sont d'ailleurs ma lutte
et à mon avis moins bien utilisé que par exemple les skieurs autrichien pour promouvoir le tourisme
et puis et puis on a la chance d'avoir des montagnes pour nos sociétés
on sait poser la question de savoir comment on pourrait articuler ces jeux c tout
au début on a dit mais qu'estce qu'on peut offrir de mieux
dans ce pays et cantons va de genève jusqu'à aromazone
envoie cet arc alpin alors le valet en est un élément
essentiel quand on voyage cette image revient et leurs deux
premières sorties du comité candidature à l'étranger
à l'image à la remarque que nous en fait beaucoup de membres c'est de dire
on veut revenir dans les salles donc il ya quelque chose qui parlent très fort c'est
pas encore des retombées économiques immédiates mais en termes d'images on voit bien quelque chose
à exploiter en général et on se rend
compte aussi du fantastique potentiels mais aussi de
de l'enthousiasme que ce que suscite cette partie de la suisse parce que le pays entre les images
l'armée de ce point de vue là y'a quelque chose à exploiter ont clairement
alors derrière le libellé du jour le rendu deux questions combat se posent elles sont essentielles et son centre au coeur du débat
vous tirez privilégié en suisse le tourisme 4 saisons locaux tunis
mise sur le ski le ski encore le ski
puis faut til aussi aider avec l'argent public remontées mécaniques un débat qui va continuer
très prochainement devant le grand conseil avec une enveloppe à fonds perdus d'à
peu près 160 millions de francs frédéric pharmaciens cela vous donner la parole
maintenant monsieur le conseiller d'état pour débuter sur tourisme 4 saisons ont
prédit ou en tout cas certains ça me fait pas plaisir à christophe barbelés qui
ne veut qui nous écoutent la fin de la neige dans certaines stations de
de moyenne altitude caisse confère aux mise toujours sur le sport d'hiver on
essaie vraiment de promouvoir le vélo tout en activité en valais
bon tout d'abord je pense même allait coûter christophe darblay puisque c'est un fervent supporter du vtt aquila
grand aussi donc que je crois qu'on dise pas tout sur le ski le ski le ski justement
je crois qu'il faut bien voir qu'aujourd'hui en valais yen volonté développer les 4 saisons
ça c'est une chose réelle ont par leur tour de france je crois que tout le canton unes fierté
montrer notre paysage lors du tour de france ont allred evolène art qui recevra le cheval europe vtt
on a tellement de choses à mettre en avant dans notre canton avec ses montagnes
n'importe quelle saison je crois pas qu'on mise tout sur le ski le ski
le ski par contre faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain
le ski la neige a amené un rayonnement du valais
international et je crois qu'on doit capitaliser làdessus
avec la grimpe avec des randonnées et avec la chose
avec des guides question la hiver pour dire aux clients 20 voilà ce qu'on peut faire en été
et avec calme il a dit tout à l'heure lorsqu'on ouvre les fenêtres des convois indépendamment
d'où on habite conçoit du bas du centre ou du ou ce qu'on a
et bien toutes les personnes qui viennent de l'étranger on peut les faire revenir
et là on voit les investissements tient au niveau du soutien économique à l'etat du valais
on est pas en train de tout miser comme certains pays par contre sur
le sport d'élite uniquement l'année chaud je crois qu'au contraire
il a vraiment quelque chose d'important mienne base qu'il faut pas nier que notre adn effectivement c'est la neige
on peut tourisme 4 saisons éclater un très fort avancé la nef mardi j'anime table ronde consacrée au tourisme avec
christophe clivaz levèrent conseiller municipal à sion d'ailleurs l'eau pour l'usure ok pour le tourisme
4 saisons mais quand même on devait mettre la priorité de plus en plus sur les sports d'hiver mathias
serait mort votre avis avoue sur les laisse pour des départs dans votre vie avoue sur la question
non je ne partage pas complètement l'analyse de qui savent qu'ils avaient je pense qu'il fait du bien dans ce débat et qui bouscule un petit pot
sinon plus que tout ce qui bouscule les acteurs du tourisme voilà sans passer par un endroit je pense que c'est je pense que c'est
important d'avoir des gens aussi qui peut être parfois en allant trop loin
en appelant la provocation nous pousse à réfléchir alors je partage l'
avis de frédéric fort je pense pas qu'on doit jouer les secteurs les uns contre les autres je pense qu'on peut soutenir les sports
d'hiver tout en les poussant à se réinventer tout en poussant à
du 4 saisons et tout en poussant notamment à la meilleure collaboration
on le sait en valais on a près d'une soixantaine de destination touristique
c'est pas efficace quand on compare avec le tyrol avec l'autriche
a avec l'aide de nos régions concurrentes on a besoin d'être davantage
dans la collaboration davantage se regrouper et puis après parallèlement je pense
que des choses que doit faire la politique parce que c'est pas question
d'économie c'est pas question de secteur touristique c. aussi les questions
de santé publique séance in questions de politique de la jeunesse et donc je pense que le monde politique a vraiment un rôle à jouer
on le disait tout à l'heure à un enfant sur don valley qui ne va pas skier et sa simple c'est
un vrai problème actuellement 5 questions de santé publique et politique de la jeunesse et l'école un rôle à jouer làbas
et d. o. les sports d'hiver c'est également aider les remontées mécaniques et on s'apprête à
un vote un crédit de 168 2011 à fonds perdus on votera peut rentrer dans la partie débat
de cette table ronde maintenant je vous redonne la parole cela passerait après vous fait foi
n'est pas bien entendu député au grand conseil valaisan si vous le laitier
vous serez quoi dans l'urne j'en sais rien du tout sépare doit dire ce que
doit faire les députés je assez travailla bernard avait ouvert la chair et elle m'a
fait note sur quoi je pense que dans l'idéal on doit avoir un soutien de
de la part des collectivités publiques mais un soutien qui doit mener ces secteurs aspire
à se réinventer à mieux travailler que je peux dire au niveau fédéral ces cons soutient par
exemple l'initiative l'initiative sport des neiges notamment suite à la motion de
dominique de paiement un des éléments qui et qui et qui est très efficace aujourd'hui
à mon avis qui d'ailleurs et assez proche de ce que fait la fondation
posté cette initiative gauss non qui ont pourtant pour les écoles et vraiment efficace
regroupe les secteurs et prêt permet vraiment la promotion de des sports de
neige auprès des élèves donc son essence othon socle millau avaient voté ont
toujours poserait la question un peu plus tard après l'erika brouillage
moi je veux abonder dans ce sens la vaste effectivement et ces choses qui m'avait choqué durant la campagne le conseil d'etat
sur la question de la neige des enfants de l'école on avait d'un côté des écoles qui disait chaque fois qu'on
contacte des remontées ou des stations saint martin et quand des
gens des stations et des écoles les jeunes au bon moment
et je crois que c'était aussi la volonté bien avoir regroupé ce département l'information l'économie au sein
du même chef de département pour pouvoir justement créer des synergies et sachant que quelque chose d'important
deuxième élément eh bien je pense qu'effectivement il faut remettre mon ami mon sport dans
un département à l'etat du valais inscrit à la santé publique de l'intégration
das pouvait fois par année avec les collègues mes enfants ne mettra discussion
deux jours maison tous à pied d'égalité sur les skis
et là tout d'un coup ça rapproche beaucoup des gens comme faire beaucoup d'intégration avec soin
le troisième élément on en parlera peutêtre tout à l'heure sait qu'aujourd'hui on
veut revenir dans des jeux olympiques qui mettent les valeurs du sport au centre
et non certains éléments protection dérivés les autres années on parlera des implications alice était tu je suis sur les 100
68 millions de francs pour les remontées mécaniques reçoivent l'avis du conseil d'etat on change dispo
alors aujourd'hui et dans les mains des députés éponyme du conseil d'etat devenant sur cette question là je pose la
question je finirai bien par avoir eu réponse on parle
des remontées mécaniques valaisanne eux ont géré les derniers chiffres
à l'hiver dernier avec des pertes par rapport à la saison hivernale précédentes celle qu'a aussi faut dire un
pour les remontées mécaniques au niveau suisse acheter moins de 3% de chiffre d'affaires scandalisé désirons britannique
alors qu'avant j'aimerais préciser que les dernières statistiques se sentant hausse aussi
bien pour le tourisme d'hiver que pour le tourisme d'été
et notre branche je parle globalement du tourisme est extrêmement
dynamique constructive à surmonter les effets du franc fort
quelqu'un de ses invités surprises dont on a pas encore parlé aujourd'hui mais qui porte atteinte à nos agents
et les statistiques doivent toujours être examinée à la lumière de ce fameux renforce
j'aimerais peutêtre venir départ sur votre question estce qu'il faut
c 160 million par an allez je vous rappellerai
que des experts en tourisme ayant à plusieurs dans le valais depuis
des années ont demandé des montants bien supérieur au crédit
qu'est actuellement en débat devant le grand conseil valaisan et
le chiffre doit être examinée d'une part à la lumière
des besoins du valais et y'a plus d'
infrastructures et plus de besoins en valais que dans d'autres cantons jusqu'a même des communes
où 50% plus de 50% de l'économie locale dépend du
tourisme au sens large du terme donc ce chiffre peut paraître important
mais il a pour moi un avantage c'est la transparence et la vision d'ensemble on pourrait
vers la politique du salami et dirige le fondement des millions de francs demande si le fondement de sa
la antilles à une économie vitales pour le canton du
valais avec d'autres secteurs dans le secteur hydraulique
on le sait qui est aussi un débat berne et ya un besoin de remettre à jour
ces équipements et apprécier le grand conseil respectivement le conseil d'etat
qui vont dialoguer pour savoir ce que les finances publiques valaisanne
peuvent se permettre en fonction de l'analyse mais sur le principe à mon avis
c'est évident qu'il faut entrer en matière c'était aussi le
cas dans le canton de fribourg a n échelle moindre parce qu'elles
concernaient surtout vraiment lady sports d'hiver qui sont en situation de préalpes
et pas ici de hautes alpes donc le contexte est un peu différent mais nous avons aussi un plan
aussi approuvé par le grand conseil si je prends le canton de
Vaud qui a eu un projet qui s appelle vision
vos 20 k qui d'ailleurs très débattue mais ca aussi finalement été acceptée
par le grand conseil donc si les valaisans par le grand conseil votent oui
sur le principe je pense que c'est absolument un signe d'espoir dans le
canton fièvre fdp sur un deuxième élément puisqu'on est dans un thème économique
estce qu'il ya un réchauffement climatique estce que ça vaut encore la peine de se battre pour les sports de neige
alors je dis assurément oui pas ce que vous avez
une forme de globalisation de la vision économique
de ce dossier sur un plan horizontal et vertical c'est à dire que le tourisme dété
etudes de chance dès le moment les infrastructures enter a été
adaptée qu'on a notamment souvent transformés disque illicite
un télésiège et avec le vieillissement de la population avec le
développement du wellness avec le pouvoir d'achat qui a
augmenté pour le troisième âge ce tourisme dété n. altitude
environ 1'700 mètres représentent un potentiel économique
qui va compenser une certaine difficulté ni
un affaiblissement léger du secteur hivernal
diese yen deuxième dimension je terminerai par la caisse verticale c
qui a de plus en plus de stations qui modifie
leur modèle d'affaires et qui opère ce qu'on appelle verticale lisation de l'entreprise
il avait souvent à l'époque des entreprises de remontées mécaniques qui agissaient pour leur compte et puis vous avez des
restaurateur qui était séparé d'autres agents économiques or les stations
ont compris qu'il fallait intégrer tout les secteurs
dans un groupe consolidé de telle manière qu'à des facteurs de chance et des facteurs de risque et ça permet ainsi
une consolidation de la branche horizontale et verticale à long terme et donc il faut croire insiste pour dire
beaucoup de choses dans cette table ronde il faut croire à ses subordonnés j'aimerais revenir sur ce qu'on disait à quelques
minutes pirmin Zurbriggen avec mon disait un enfant sur deux quinquies plu un choix dans le don dans le canton du valais
ces enfants doit et re mettre absolument sur les skis pour repousser la branche à l'époque
un 87 i adjoint 30 ans on avait ses euros un les
n fidji ni valise r. gaz pour les compagnons les un petit peu
moins maintenant comme on fait pour amener les genoux ski
faux je crois qu'on a bien présenter maintenant la dernière étant acquis ce qui était ce
qu'on est capable de faire mais ça des années 30 travailler tout le monde
c'est tout le monde sait quand j'ai revient sur 2003
et comme on est parti juste pour dire on a vétérans idéalement on arrive juste des petites cellules
qui font et encourt 10 qui ont à la collaboration avec les écoles
dans le département au violon cantonales je vais dire et comme ça on a parlé avec les départements dessaisirait coûte
on va faire en collaboration qu'effectivement on bien plus large avec toute
là la structuration et surtout les soutiens de lys qui iront
on pense que tu as pas pure à certains ce qui répondent à penser à plusieurs
comme si on a créé une grandeur il faut aussi dire à mon arrivée presque 400 athlètes
dans les studios 10 qui vont les 7 et dépend des formations et
pourra certaines sectes et érudit cuvier @ avoir autant des athlètes
et passe était c'était pas tous au même niveau c'est bien clair que c'était pas tous au même niveau
mais les efforts qu'ils ont poussé les moins font payer moins
faurisson monté de motivation pour les ont alors ça fusing
comme on dit entendre tables rondes aucune rouille qui s'est tournée et qui se développait commença
c'est effectivement sexe est effectivement lire au lit qu'on voit aujourd'
hui déjà pas mal des athlètes qui ont fait des super résultats
j'ai ici voilà qui sans cesse est établi dans 2003 suisses ça
dure 10 ans et quand puisqu'on a vu aussi à les ponts
qu'on avait dans les sports aussi redondants dans les écoles et qui fasse et moi on a
du sport et maintenant qu'on parle aujourd'hui un surdoué qui font modèle qui font plus des skis
c. au seattle grace à cette jolie période disons lésée sans dire enseignants qu'ils ont pu faire
la sortie les jeunes partis jahren certaines problèmes de réglementer et j'ai
bien parler à l'époque c'est qu'avec messieurs dames
arrêt effet roc éclair reconnu ce problème et évry faudrait
ce problème et on a dit écoute alors nous on prend maintenant dans les premières phases on prend la
responsabilité nous impose notre entraîneur tout près des écoles
et non prend ses responsabilités pour ses athlètes
et avec ça on a montré que et c'est faisable et je peux vous dire en histoire c'est bien ça sympa de voir ça
les enfants c'était une dès les premiers qui ont participé à la et je peux vous dire à l'école desserrement
tout les autres ils en pensent eux ils ont toujours des congés ces
cons ils ont toujours partir cet été nous angoisse catastrophique bové
et tout à coup ça change elle gentiment sachant gentiment aujourd'hui je dois dire grâce
à cette ou ces essais ce travail qu'ils besoin pelletan et on hassan
3 les charges pour filer la 170 athlète au ski club aujourd'hui nous voit serment savait dire sa
besogne travail de rénovation de partir dans ce comté mais la fin je dois dire c'est toujours
il s indépendamment qui sont derrière dans les régions et il
faut les dons aussi certaines responsabilités t. dans les régions
et là je dois dire chez un grand merci à nos cantons puisqu'
on a arriver à faire davantage cette forme puisqu'on a
pu faire juste monter mais maintenant il faut pas oublier maintenant de faire le dernier pan moi je dis toujours
je faisais on a commencé investi vallée mais j'ai parlé ici les 100% puisqu'on a
voulu vont apparaissait que l'on a réussi seulement les habitants pourcent mais dans les 20%
les masses et encore à établir et de continuer surtout de
faire le plus peur partie des sports à loisir et
pour tout le monde en tout les poulets et disciplines aujourd'hui on avait été aidé des sports de neige
qui fantastique quand on compare les aujourd'hui des éléments le premier on parle de selon paul tant par le
christ high surtout les ficelles aussi aujourd'hui les randonnées
qui se confesser extraordinaire ça c'est notre chance
elle émet une diversité dans notre père genre aije ont
livré un ticket phénoménale mais il faut l'
utiliser parce qu'à la fin et j'ai dit toujours killian retour de ces sports indirecte
et dans cette forme de sports de neige qui veut annoncer les
autres sports partis doit faire des entraînement pour ce sport
city qui l'ai dit aussitôt fait vélo ont à faire des régimes ont à faire des autres choses pour se préparer
l'idée dans la vie la vision à alep hors cas quand
cet hébergeur lucie roland colombes s et les sélective c'était quoi
c'était le mouvement décès directement on veut se bouger pour se préparer pour l'hiver et ça
c'était un peu perdu la vie de gros chantier devons doit pas journée un
jeanphilippe rojas en service président jeudi diffuse qui les mêmes
réflexion les mêmes ambitions nous envie au niveau roman au
niveau suisse remettent les jeunes sur les skis former la relève de mon fromage quoique là y'a ensuite pris
le problème ellemême partout ont été pourrait avancer ailleurs j'étais heureux de voir les initiatives
de la nouvelle fondation ici je crois que c'est un u nécessité
absolu qui va audelà du ski et qui porte sur le positionnement du sport
en suisse sport facteur santé comme l'a dit matière serait un
tout à l'heure sport facteur d'intégration facteur social
je crois qu'ayaan via un effort absolument considérable à
faire ça va aussi dans la dans la considération
la reconnaissance condamnant sport sportif en général à tous ceux qui ont des métiers dans le sport
et ça en suisse on a on a beaucoup à faire et je pense qu'un facteur social
important pas seulement pour les athlètes et on a vu passer si quelqu'un entraîneur
connu en suisse je crois qu'on doit faire plus pour les gens qui travaillent dans
le sport nos voisins le font souvent mieux en
autriche vous quitter équipe nationale vous
vrai insérée dans la vie sociale dans la vie des entreprises beaucoup plus facilement pascal reconnaissance de tous à présent
pour les athlètes aussi je pense qu'au travers de lorsqu'on parle du ski
si vous parlez du sport peut généralement être qui peut amener eux au pays
on avait gentiment à la moitié de cette table ronde à parler
bien entendu jeux olympiques petite synthèse donc on l'a compris
le tourisme aux 4 saisons bien entendu on est tous d'accord
on continue de miser sur le ski mais pas seulement on va parler maintenant aux hôpitaux janvier prochains jours donne la parole de
ski et d'autres précisions que vous allez vous devez certainement primaire peut être d'ailleurs on the top donc première chose
la semaine prochaine sera mercredi au mercredi dans une dizaine de jours le
conseil fédéral va se prononcer sur la candidature valaisanne si justes
alors le comité candidature a. a déposé au début du mois d'
août soeur un dossier eux qui nous avait été demandé par eux
fédération composé d'un dossier technique avec les sites
plusieurs option qui va très en détail un
budget complet qui a été construit déjà avec le CIO avec l'aide de
d'un fiduciaire international du directeur financier de londres
et c'est ce dossier a fait l'objet maintenant d'une etude de plausibilité de la
part de la confédération de tout les services de la part des cantons appliquée aussi
et nous attendons effectivement pour eux mercredi prochain où le suivant
décision de principe du conseil fédéral qui veut dire quoi il va dire en
tout cas deux choses je l'espère la première cécile soutient le prince
filature suisse pour 20 26 si c pas le cas
dossier mort il restera quelque chose on pourra toujours en parler parce que je pense que beaucoup d'idées qui sont nés de ce dossier
et si le soutien deuxième point à concurrence de combien
et les cantons sous la conduite de frédéric face capri leadership dans le domaine
un et la ville de succion ont négocié avec la confédération de répartition des
coûts fixes i. la confédération acceptent de mettre en oeuvre c
ces principes de répartition eh bien nous entrons dans la phase suivante qui consistera ensuite
à rédiger un message pour la consultation puis au niveau fédéral à prendre un certain nombre de décisions
ment au niveau des chambres fédérales en septembre prochain vraisemblablement on parle aussi d'une campagne populaire loro sont peut être
pas dans cette seule je le disais déjà l'année passée je confirme dans cette salle j'imagine que
au début tout tous favorables à ces jeux olympiques tantôt jeu grand public en valais
on sent pas encore l'engouement des gens ne connaît pas le dossier non ça c'est en fait et puis on dépend encore dans
ce mode de de jeux olympiques après il aura tout ce travail là qui doit être fait aussi son avenir assez vite
vous savez on et on met en avant des jeux olympiques d'abord il faut quelquefois sans rappeler les décisions en 2000
19 oui mais un dossier savent construire ça se
construit patiemment modestement parce que c'est un énorme projet
dans ce genre de dossiers une petite impatience ça peut tuer un grand projet donc on l'a fait un an
cherchant d'abord à travailler sérieusement sur la faisabilité en convaincant qui fallait convainc acceptable d'abord les cantons de
venir avec nous dans la note dans l'idée de candidature ensuite si cela implique notamment le conseil fédéral
et à partir de la semaine prochaine si cette confirmation et donner des infos lancer le débat a créé
le l'enthousiasme niveau populaire effectivement et expliquer ce que ce dossier est cela que commencera le
débat après y'a encore la phase international en ait pas encore il faut faire des petits passionnant on sent comble
cette union de voitures valaisanne insister aussi c'est une candidature romandie suisse
consultation populaire elle aurait eu où elle aurait lieu en valait seulement
alors on pose la question à frédéric favre eux qui qui répondra mieux que moi
ce qu'on peut simplement dire c'est que si la fédération si la confédération fait preuve de la
géorgie générosité que l'on espère elle que l'on a discuté avec le chef de département
un certains nombre de cantons n'auront pas beaucoup de raisons de monter des référendums par ce
que je parle pas du valais mais notamment pour les cantons de Vaud fribourg et de berne
les jeux olympiques pourrait se disputer à des coûts très
très raisonnable compte tenu du peu d'investissement et à
faire demi dumont vous avez l'aurait dû du conseil fédéral que vont dire dans cette sage mercredi 11 oct
ah je vois bien eu un je suis persuadé que le conseil fédéral va approuver le projet
pas ce qu'il en va de l'image suisse et sans trahir de secret
la fédération suisse du tourisme a été associée à un groupe d'accompagnement
j. o. sur pied par le conseil fédéral schneider ammann depuis de très nombreux mois
et dans les différents axes de la future politique du tourisme pour la prochaine période administrative
figure la mise sur pied des événements de grands événements et parmi les grands événements
il ya les jeux olympiques on sait que ces jeux olympiques sont porteurs
pour l'image du pays et ia à mon avis de
deux calcul algérie a le calcul que devra faire le valais
et ces contribuables il est évident que si la confédération mais un montant
on va pas estimé encore aujourd'hui dans sa décision mais qui équivaudrait en tout cas
à plusieurs centaines de millions de francs plusieurs centaines de millions de francs
c de l'argent qui va s'injecter notamment dans cette économie cantonale valaisanne
et les calculs doivent être faites mais le bons sens évite des études trop compliqué
pour prouver que liliane était ici avec cette injection pour dire ensuite oui
si les valaisans eux devaient dire non à nt l'injection de la confédération
alors que le valère peut être parfois souffert de la politique fédérale dans d'autres domaines
je crois que ce serait incroyables et pour ma part je ne crois pas
et puis alors appris à l'autre aspect purement économiques dans la nouvelle
vision des jeux olympiques et que le comité de candidature développe
ce sont quand même des jeux du développement durable c'est à dire c'est souvent invoqué est employé
à tort être avéré faux de dire de quoi il s'agit il s'agit de prévoir
que des infrastructures qui sont nécessaires sur le long terme de moderniser
celles qui sont existantes et d'adjoindre quelques nouveaux équipements
dans une collaboration le terme a été employé tout à l'heure entre différents cantons
en utilisant les infrastructures telles que les aéroports et tout ça et là
là où ya économiquement puisque le thème du forum d'aujourd'
hui un intérêt sexe cette injection de fonds publics
confédération cantons permettra de remettre à jour comme des fonds propres
des infrastructures qu'il s'agit de remontées mécaniques ou d'hôtels on a pas
encore parlé de tel ce matin mais dans certains cas ça peut être nécessaire
pour à long terme assurer le développement de notre tourisme juifs
et les suissesses et les suisses qui votre en
ils vont très vite leurs calculs ils savent que c'est aussi de l'argent qui va devenir de l'étranger pour des jeux olympiques
y'aura une sorte d'amortissement partielle de cette font de cette mise de fonds propres
qui économiquement en gros il faut se justifie frédéric favre ministre des sports en charge la
question implique on sent à frédéric pharmacie prudent très prudents même sur la question
vous poser le pour le compte peu d'enthousiasme en tout cas pour le
moment mais séparées reliant l'un de ses parents proches nan
mais écoutez je crois que quand on élu par le peuple eux ont
et l'apogée au mieux le canton les deniers publics et
je crois qu'on a eu un très joli dossier qualité monter
dans un temps record je retrouvais la médaille d'or olympique a
été décerné par le CO pascal trek a été fait longtemps qu'il a été fait la qualité qui a été fait
si on va le voir bien jamais le sérieux maintenant on va le voir bientôt ce dossier oui on le verra au moment où on pourra le
négocier la confédération mais je crois que je reviens sur votre remarque je crois qu'aujourd'hui elles peuvent à l'
aise en attendant un d'un ministre qui saute de joie
pour dire oui il faut absolument vers quelque chose
qui connaît pas les tenants et les aboutissants aujourd'hui et le conseil d'etat a pu prendre note du dossier
relever la qualité qu'il inclina actuellement les queues intrinsèquement
pourrait nous amener à réinventer les jeux inchangé modestement
la direction dans laquelle les parties les jeux olympiques depuis plusieurs années et
la question est bien 7 point 6 qui a été négocié
aux cantons confédération peut aller au bout et à ce moment là on pourra venir
avec l'enthousiasme qui vaut pour l'expliquer presque aujourd'hui bien sûr que
les gens ne sont pas enthousiaste en a pas expliquer mais tout les gens
à qui je dis que la volonté de faire avec de l'existant
ces deux finalement revenir aux valeurs essentielles de l'olympisme
l'émotion du sport avant les grands milliard et demi à admettre que
certains ont voulu mettre dans certains pays mais moi j'ai toujours
dit aussi toujours sous l'égide 40 50 liens si on donne 40
milliards je fais aussi un pan de quelques passages un golf
aujourd'hui en pal pour la suisse de 93 millions
d'investissements dans les infrastructures dans les infrastructures sportives
estce qu'on veut et ce qu'on peut aujourd'hui passé d'investissements dans les infrastructures sportives alors qu'on aimerait
faire venir des touristes on aimerait mettre les jeunes dans les
stades dans les airs d'arriver au télé ski
donc là je crois très important mais il faut pas mettre la charrue avant les
boeufs ça été dit tout à l'heure aujourd'hui on attend une décision
on verra elle peut aussi finalement est refusée retouchée mais ce que
je peux vous dire c'est qu'au niveau du valais
bien si la décision et retenu pas pour la proposition qui a été fait eh
bien je rejoins ce qui a été dit le retour paul l'investissement
qui sera fait et bien comme l'a dit un de mes collègues dans la presse ignore donc aucun risque
on lance collecte christophe barbier le don nouvelliste de mercredi ou jeudi matin je crois que déjà les prises de
position valait certains partis se sont prononcés alors les réticences viennent plutôt à gauche de l'échiquier politique
les écoles ou les verts le parti socialiste aussi très prudent mathias serait normalement au niveau suisse un parti
socialiste n'a pas encore aborder le sujet à titre personnel ses olympique bousies croyez oui mais
dans les craintes que la gauche un centre et très largement présente dans la dans la population je suis sceptique
alors je suis bien conscient que de dire ça devant cette assemblée ça va pas faire gagner des ventes
ah mais j'ai pas pour habitude de changer discours en fonction des gens dans lesquels je parle je suis extrêmement
sceptique et partager parce que d'un côté évidemment les valeurs de l'olympisme cessait quelque chose qui me parle
vous êtes en jours do qui évidemment d'imaginer avoir des jeux olympiques avoir également à
tous les sportifs et puis également bien sûr le rayonnement international pour le
valais la suisse et les choses qui me parle mais parallèlement eh bien il faut être
clair tout les dernier exemple en date son découvre financiers sont des catastrophes sur
les catastrophes aussi en termes de d'impact sur l'environnement donc c'est extrêmement difficile
pour moi en l'état d'avoir une lune position puisqu'on ne sait
pas les détails du projet au niveau financier au niveau des conséquences voie large directe
pour l'instant à grand scepticisme mais je n'attends que d'être convaincus
valérie favre aucune précision concernant la gauche
c du valais romand ne sait pas prononcées les tient justement à préciser à ce
qu'ils attendent de voir et justement je trouve ça zen attitude responsable
contrairement au parti socialiste due au valet qui a déjà dit que le dossier
de sion 2026 étaient moins bons que ceux des banques
nous pensions et accès aux dossiers ont analysé les 400 pages et plus en
plus ou alors ils sont basés sur la presse ou les sites internet et
c'est là qu'on voit la responsabilité politique c'est pas de jeter le bébé avec l'eau du bain on vient d'être un fan
c'est d'arriver à analyser et voir à quel moment pour un canton et bien une chance à ne pas laisser passer
et si on a pas donné ces éléments on peut pas se prononcer jouant les aura donné je suis persuadé qu'alors tout le monde
viendra d'un seul homme comme ça a été fait par le passé pour un événement ou pouvoir entrer dans l'histoire des jeux
or la question des parents les retombées économiques touristiques et des sports d'hiver donc à la lumière des jeux dont on
parle maintenant fromager remarque zur servi fois cette semaine dans les différentes tables rondes que j'ai animé
frédéric est déjà lea livermore ma réponse n'ont jamais mis les pieds un lien mort aussi toujours
ces gens philippe rochat terminaux bijoux poser la question et finalement je crois que touristique immense que
la règle la vie la cité dit la mère a bénéficié de ces jeux dans le long
terme j'en sais rien home aussitôt si grenoble il passe en voiture inconvenant france
albert villa type personnel je me suis jamais aller non plus beaucoup entendu parler
estce que ces jeux ça sera l'occasion sur le moyen et long terme d'attirer les touristes en valais en suisse sont si proches
à côté pour prendre l'exemple de légères mars hérité voilà vers l'amorce d'abord si avec l'algérie
diamant reconnaissent rivaux ne connait triées par l'envie l'amorçage l'allure de latran deuxième agglomération de
norvège journaux défi trouver même dit non d'agglomérations dont régionaux vous les trouverez
pas donc c'est la preuve qu'il a déjà une vue
absolument exempt audio dada vitrine les retombées concrètes d'un côté les retombées
concrètes ses pattes et pas forcément d'attirer les valaisans norvège enfin
ou tahitien pourquoi ils vont en vacances aux maldives dont
l'objectif là c'était bien de développer eux
aussi des retombées touristiques des casques étaient visés c'était la clientèle norvégienne à l'étranger
les américains d'origine norvégienne ces pratiquement 5 millions de personnes mais je crois que je vous parle avec les norvégiens
eu en retour absolument extraordinaire puisque la clientèle nationales ont
aussi aller à marquer devenu un véritable 113
nombreux skieurs et entraîneur qui connaissent bien les amants magie sur ton avec ma femme je voulais qu'elle voit sa est à ce que je trouve cette
dimanche dernier en été en hiver
bons signes si vous prenez l'autre exemple prenez nagel nos nerfs gano
3 mois la cinquantième villes japonaises personne ne la connaissais là aussi un
développement en termes de clientèle asiatique donc là y'a quand même
des retombées alors après on est très difficile de comparer tout
les tout les jeux x qu'il ne faut pas espérer
c'est une retombée économique qui se limite donc à jour des je pense que
ça c'est toujours décevant les touristes craignent cette période de d'afflux
faut parier essaie ça va être le vrai débat on va on va parler beaucoup d'argent dans les semaines qui
viennent parce que pour la sensation de choses qui intéressent en suisse mais ce qui sera déterminant cet héritage 7
qu'estce qu'estce qui va effectivement essayer qu'estce qu'on arrive à déclencher grâce à un projet de cette taille
qui mobilisa tant d'énergie démobilisateur de fonds a parlé tout
à l'heure et ça va être salle l'enjeu
vous prenez des exemplaires albert vit le un savant ici les ont vécu moi je parie
que s'il n'avait pas les jeunes derville vous n'auriez toujours par le
TGV qui arrivent à bourg saint maurice qui a trouvé un virus était
faite accélération sa dette a défait des effets économiques importants pour toute la région
vous avez ce qui eux encore dans la région de d'albertville mairie belle et autre 11 qui encore beaucoup
sur des remontées mécaniques qui date de l'époque donc cette affaire accélérateur a été a été majeur
puis c'était quand même vitrine internationale donc on pourrait comparer tout les jours mais moi je crois à cet effet olympique
commission royale même question pour vous êtes hôtelier notamment la dire dans dans l'
eau valley si je peux vous amener une nouvelle clientèle peutêtre à terme
moi je pensais donc bowling for il faut avoir réglé des jeux olympiques de avec différents dieux
dans la dissonance et je dois dire les jeux olympiques les prennent
ils portaient n'exempte de la p. confer décédés des sports
concurrentielle sur lesquels tu t'étais pas très à la fin c'est toujours la paix au fond c'est le feu
au fond c'est dans cette 100 je dois dire qui anime en chine extraordinaire aussi quand aujourd'
hui des existent des histoires à gauche et droite concours les biens qui sont tantôt tout
à fait bien mais dans un deuxième chose qu'en fait quand on pense des jeux olympiques
pour moi ccc marketing imprimé avec priorité dans cette forme quand je parle maintenant des touristes
pour lister j'ai besoin pas dont on jouit directement d'avoir
un nom de lorraine de tout directement pour le tourisme
ça veut dire on a vu dans cet hôtel gigantisme d. qui
s'est passé et c'était l'idée ont ressenti
je pense et les cette vision on peut pas avoir mais aucune chose c'est
pour moi bien clair là où tu fais rien tu vas t'lu le contenu
il savait dire ou anguilla avons fait ça pour te holistique pour
les remontées mécaniques ou on fait quelque chose pour n pays
qui faussent les il faut faire quelque chose quand les gens qui on ne
compte on voit en fait un oeil sur l'assise sur le notre canton
ça sera la même chose clairement je sais pas près de ses dires je m'investis pas dans un hôtel
et géré par l'infrastructure la cause des teams place permettait de créer quelque chose dans cette forme
l'autriche c'est un peu les outils et les etatsunis et les hôteliers ils ont soutenu les remontées mécaniques aujourd'hui peut
être honda fait dire écoute et maintenant je reviens juste pour
l'idée quand toi tu fais un spontanéité un athlète
et quand tu penses maintenant qu'une athlète les pays et
il a ici je prends mes pages eastern annexe emballer un
il faut oublier tes avec cette 50'000 que tu paie un athlète inattendue populaire faire
maintenant il faut travailler sur des enfers sur les trucs discutent du besoin des
parcs spam dans 700 je vois que simplement les choses olympique aussi
on peut faire des jeux olympiques dans mon avis pour mon apparence avec frédéric c'est vraiment important que ces
fédéral cette grandeur que l'on doit dire reproduire le aujourd'hui je sais je connais parler le dossier
l'idée c'est pas eh bien il faut laisser maintenant travailler les gens élabore assez juste
mais après dans le canton d'un travail sur les détails puisqu'on peut sorti de cette
jeux olympiques et là les dents je penche en fait cette réflexion je pense qu'
on peut être tout le monde qu'en iran et ça sent conviennent pas
même germination reagan ne connaît pas le dossier que non c'était juste pour elle
donc ce que la presse on va expliquer on essaie dans ce dossier depuis quelques semaines et puis on nous promet aux pour eux
pour tout bien tout en tout cas type personnel je me réjouis de découvrir sur ce dossier des
jeux au niveau suisse ladite termine sous brienne dominique blanc c'est important pour l'ensemble du pays
bien sûr que cette importante avait posé la question de savoir en forêt sur ces jeux était important pour la suisse
et en a comparé qui admire mais faut se rappeler que
dans notre pays par rapport à d'autres pays qui
ont hébergé les jeux olympiques d'hiver voire même aussi d'aider on ne part pas de rien en suisse
il faut pas avoir d'une situation qui serait 0 et qu'on a dit
mort et des paysages que mon défaut resterait etc nous avons des installations
qui doit certes être partiellement mises à jour mais y'a tout d'un savoirfaire
aussi de nos écoles hôtelières de la gastronomie bien savoir ferry un substrat
de base qui n'est pas perma frosty entraîne faute de temps
c'est une réalité économique qu'on doit seulement mettre à jour passe la compétition
la compétitivité la concurrence sont toujours là ça c'est le premier
élément deuxième élément c'est un dossier de développement durable on
l'a vu par le comité de candidature en a pas créer ça été dit aussi dans l'exposé de départ
il en va pas créé je ne sais pas combien de patinoire artificiellement
qui ne correspondrait pas à des besoins de clubs qui serait
aujourd'hui inexistant ou en ligues inférieures puis la troisième chose que
j'aimerais dire la dernière c'est que pour la suisse
ces jeux olympiques sont à considérer comme un élément de stratégie de
l'image à côté du world economic forum à côté
du comité international de la croixrouge à côté des bons offices qu'on ne peut être en train de proposer
à l'espagne et à la catalogne séjours moi je pars du principe de ce pays est petit
qu'il a peu d'alliés dans le monde et que la globalisation
mais qu'il a encore quoiqu'en dise une excellente image sur
la scène internationale et il faut par conséquent toujours se dire qu'
estce qu'on doit faire pour rester en ligue nationale a
entraîne domestique et les jeux olympiques sont un élément qui nous permettront d'accueillir des chefs d'
etat d'ouvrir des relation au niveau économique entre entreprises multinationales y'en a beaucoup
qui ont leur siège dans notre pays 7 ou 5 ans d'envoie ses passablement aucune
petite learning est de quelques millions c'est une bonne stratégie images d'ensemble
on a des jeux cela va bien on vous a compris omission bien audelà du sport vous êtes
engagés à vous rendre la parole en bastard doit midi 15 précisément je crois qu'il ait
midi et 15 minutes voilà monsieur vous restez là encore merci en tout à l'heure laurent a vous
ça fait les aléas directes versées frédéric on restait des ratios reste également assez dans la salle
puisqu'on va vous proposer un coeur retrouvez les dernières fantoni fournier qui suit
actuellement des études musicales des hautes études musicales du côté de munich
sa mort violoniste valaisan avait déjà alors l'occasion d'heures d'entendre alors un petit clip présentant à la
fondation puis à antony fournier avant de faire un dernier tour de table avec frédérique ries a été invité
pour eux
je crois vraiment vers le haut en bas fardeau et enfin en écouler sa
l'émission de télé 4 sympathique aussi c'est tout ce que vous ne voyez
pas ce qui se passe dans les coulisses proposition peut être pour option rojas
notre violoniste lors de la cérémonie d'ouverture en 2026 on a de l'actuel ça
et c'est un bon exemple du pari qu'il faut prendre pour les générations
pas seulement d'athlète mais de tous ceux qui touchent à la culture
pour les générations aussi de gens qui vont accéder au marché du travail aujourd'hui
on aura plus de 1'600 employés en 2024 si tout va bien et une chance pour une
pour pas seulement pour un canton pas seulement pour des athlètes et pour les générations 0 un
monsieur fournier est un bon exemple de l'excellence suisse que l'on
aimerait vendre à cette occasion AI 20 secondes chacun pour
terminer après je vote europass la parole laurent deux types de paiement
pourquoi continuer de soutenir les sports d'hiver en suisse
j'ai pas rajouter et répété tout ce qui a
été dit mais évoquer la fondation capturés alexandre morison
et l'initiative pour les sports de neige que nous avons mis sur place sur pied
sur le plan suisse deux fondations qui se complètent en partenariat privé et public
qui vise pas les mêmes objectifs les objectifs complémentaires et qui prouvent
l'énergie le dynamisme de notre population et sur leur capacité de réagir
par rapport au défi c'est pour ça que j'ai confiance
frédéric voir les sports d'hiver c'est important pour le valais pourquoi
pas ça fait partie notre a. d. n c d enfants
les adultes des seniors qui se retrouvent sur de la neige
à pied d'égalité à vivre des moments extraordinaires sur des émotions
on l'a dit ces bons au niveau de la santé
de l'intégration des pays du dépassement de soi d'arriver un moment donné
avec le support d'aller de l'avant de tomber de soulever
comment fera rapport à nantes 9 justus a précisé chose quelque chose qui est
élu des dans toute cette question sur la gestion des jeux olympiques
c'est en plus des jeux olympiques qui allait je parle implique et je trouve que ya
pas assez de place pour ces discussions aussi mesurer quelque chose qui se met en avant
et typiquement encore une fois une volonté de rapprocher avec la souverain avec
des cliniques des gens qui ont peutêtre besoin d'un soutien autre
dessin on peut aussi offrir avec le valais avec la suisse pirmin Zurbriggen
30 secondes pour convaincre les derniers indécis sinon encore dans la salle
les doit avoir des jeux olympiques pourquoi cet important pour le canton ok pour moi et williams
culture les skills et surtout les sports l'énergie sexisme partie de notre culture
aije làdedans je vois et grande chance puisqu'il a fait j'ai dit d'un grand merci à alexandre
cette fondation déplaît et avec quelle suite je pas oublié chanson
compliqués ils ont commencé d'effet de créer cette idée
un grand merci et je pense quand nous on pense par notre montagne dans les
autres pays ohio et cette montagne il fait encore de puissants merci beaucoup
janvier prochain pour éviter les larmes de ce fameux 19 juin
nantes 9 sur la planta votre mission vous c'est quoi maintenant
bien sec rc enthousiasmer on compte beaucoup sur le valais on a dit c'
est un projet national c'est un projet qui doit être fédérateur
l'importance du valais hélas et de passer de l'enthousiasme du canton et ce pays je l'ai dit à plusieurs reprises a
besoin de projet fédérateur et structurant pour eux pour se développer pour
essayer de créer une épidémie de santé d'enthousiasme
et puis parce qu'au travers du sport en a la possibilité de créer quelque chose de
l'extraordinaire alors pour éviter les larmes la planta il faut de la patience à cet
important on étale devant des jeux certes dans deux ans désir à la ville olympique
concentrons nous maintenant sur les explications la population sur l'héritage sur
ces éléments ensuite on se préoccupe de la campagne internationale
là on a d'autres idées mais pour l'instant on doit provoquer un débat et je dirais qu'audelà du tourisme vous avez parlé beaucoup tourisme dans les
mois ce qui me plaît dans ce projet c'est la vie à la montagne
c'est pas seulement pour les touristes et votre vis et notre vie
et là y'a des projets absolument remarquable et là je pense qu'avec
ou sans jeu ont un magnifique accélérateur un incubateur pour des nouvelles idées
ce que je vois devant moi est extrêmement enthousiasmant et encourageant matière serait dans le moule
afin pour vous sports divers jeux olympiques quelque 10 ma tante autre tabou a convaincu
sur les j. o. dont évidemment cette envie qu'on n'avait rien de lorient faudra illustre un
a et sur les sports d'hiver je suis déjà convaincu je crois que la priorité
doit aller dans le sport pour tous je crois beaucoup vertu qui sont et aux valeurs
qui sont amenés par le par le sport j'ai appris personnellement beaucoup sur la patinoire
et dans la sphère de ok que ce soit des valeurs de solidarité et d'entraide esprit
d'équipe d'humilité ces choses qui sont transmises par le sport et oui on doit
avoir une véritable politique en faveur du sport nautique voilà on vous impose messieurs merci beaucoup vivent
beaucoup le développement futur président du conseil national voir conférer le caractère mais le fond
en fait rage en flandre prochain conforter sa candidature et puis matière reinach conseiller national
non je vous invite à monter sur cette estrade on l'a dit
premier vice président du conseil national ou préside le conseil national
dès la fin du mois de novembre bonjour à vous multiples casquettes
je vous le savez tout au fond à droite multiples casquettes
ou présidé remontées mécaniques suisses vont présider sus tourisme également
vous êtes un expert de premier ordre pour
la table ronde qui va nous occuper très fort je vous laisse monter également le conseil d'etat
en charge de la sécurité des institutions et du sport vous avez la mort au sein du gouvernement
sur le dossier dans tant de petits bienvenue à vous permet un tour
brian champion olympique de descente en boucle exemple je fais quand même
4 fois champion du monde pour autant de victoires au classement général de la coupe du monde vous êtes
notamment aujourd'hui autorisés en valais bonjour à vous
merci donc je continue ma présentation philippe rochat
qu'on a découvert en valais yahya quelques bâtons présidait le comité
candidature anciens vice président également de suisse qui bienvenue à
vous sur ce plateau et puis matthias reinach conseiller national socialiste
je vous laisse compléter cette table ronde bienvenue matthias
voilà donc la thématique des jours fait applaudir
j'en profite pour saluer également au passage les téléspectateurs de canal
off puisque cette matinée retransmis en direct sur la chaîne
annales valaisannes 45 minutes à peu près avec vous pour aborder jeudi avant de thématiques qui font débat des thématiques
qui fâche traitant qui peut les retombées économiques des sports de neige juge mage de ces sports de neige
pour la notoriété de la suisse du pays à l'étranger dont
parlera bien entendu de jeux olympiques qui sont philippe rochat
je pourrais quelques questions précises aussi dans un petit moment surtout en rien à dire
ce que les choses vont s'accélérer ce sera la semaine prochaine normalement
que le conseil fédéral devrait s'exprimer leurs amis proches chacun vous pouvez
prendre la parole lorsque vous le souhaitez dominique démo commence avec vous
je disais expert de première or brun avec toutes ses classes qui concerne
les remontées mécaniques je crois que ça marche et puis le tourisme
première question l'importance des sports de neige pour l'économie du pays joue la pause comme ça
elle est essentielle pour deux raisons d'abord la neige fait partie de notre environnement
et quand on parle de développement durable on doit évidemment s'occuper de mettre en valeur les richesses
que nous avons ici c'est donc une évidence et lorsqu'on parle des changements climatiques
c'est quand même des phénomènes qui ont lieu à très long terme et qui
ne doit pas non plus nous empêcher d'avoir un esprit entrepreneur et d'adapter
conviction que la nôtre et qui peut revêtir différentes formes puis la deuxième raison
c'est que les remontées mécaniques les sports de neige
font partie du libre en général appelé tourisme
et le tourisme et considéré sur le plan national comme
une branche économique d'exportation ces mêmes la quatrième
sur le plan suisse et pourquoi ce qu'on dit que cette
branche d'exportation pace qu'environ ⅔ des recettes
qui rentrent dans les caisses de l'économie privée ou des collectivités publiques viennent de
clients étrangers venant en suisse et c'est à mon avis la meilleure preuve
que lorsque de l'argent vient chez nous de l'étranger il y'a intérêt à soutenir
une telle branche compte faut pas toujours évident des chiffres compliquée ou des raisonnements sophistiquées
il faut dire les faits tels qu'ils sont à réagir très précis j'aimerais vous
donnez là pour un front investis dans le tourisme europarl tourisme globale vers était tranquille
prendre ton message exactes alors un franc investis dans le tourisme ces chiffres qui ont été
publiés statistiquement c'est pas une invention politique trentesix francs de chiffre d'affaires
et vivre en de retour d'un pont dans les différentes collectivités publiques
et je crois que c'est simple chiffre prouve qu'il est juste de
temps en temps de donner ce que j'appelle la chiquenaude initial
qui mettent en marche ensuite de manière macroéconomiques parfois
microéconomiques et l'économie avec différents secteurs
comme l'hôtellerie la restauration les remontées mécaniques et le commerce de détail d'aujourd'
hui on parle surtout des sports de neige ici à martigny mais pensez à l'ensemble
du tourisme et par exemple au commerce à interlaken où vous prenez à lucerne
les commerces de notre pays réalise des chiffres d'affaires qui sont énormes et ça
c'est l'argent qui rendent et même quand lucerne gagne l'argent
faux cap s'appliquer à la péréquation financière entre les cantons et
tout les cantons qui sport bien qui se portant guimet
plus que bien verse de l'argent aux hautes et cette solidarité qu'elle a
notre elle fonctionne et c'est pour ça que ce serait une aberration
que d'arrêter dit croire de ne plus investir de permet témoigne image liquider
doivent toujours circuler pour clavier eh bien vous avez laurent dont l'argent
et le sang chaque fois que ces 3 liquide s'arrête il publie à la mort
dans de pa s tire devenir pessimiste c'est une aberration de la vie
permettre sous reagan nous avait été longtemps vous avez fait vibrer leurs angoisses pardo c'était mon cas
aussi je vous rappelle je vous le dit pas ce que vous aimez l'occasion de vous
vous rencontrez donc c'étaient les repas familial doit télé dimanche matin ou gagner arrivait toujours trop vive
l'envie de vivre l'hermine vous avez beaucoup voyager vous restât ambassadeur vous est connu ou reconnu
on m'a demandé de parler aujourd'hui des retombées économiques également de l'image
des sports d'hiver à l'étranger la suisse à l'
étranger les autre toujours selon votre trahison cette image qu'
il revient tout de suite à l'esprit les sports de neige les sommets enneigés c'est toujours comme ça
peutêtre à je perd contre et quelques histoires qui se trouve c'est quand même phénomène
encore aujourd'hui et ils agissent par ledit client dans le pays et cetera
et c'est très jeune dans ces domaines des
jeux olympiques dans ces domaines surtout des
de la loi de l'avoir l'expérience un peu dans les domaines des skis
à quand ils viennent chez moi un hôtel et ils sont
je sais ce champ proche suc qui tisse cheminée
ce qui ne reconnaissent pas les jeux olympiques
à opposer à ¼ des jeux olympiques et sport et ça fait un dimanche
n. o. et chaque fois je dois faire après les photos avec ça et j'ai justement
les grâces aurait la chance d'être parfaire quelle faute avec le morcellement des terres
et des photos aimait faire les photos des jeunes comme ça les autorise à alger est
auditif mais je pense de limoges et je vais dire aussi dans ce format
des dessins des skis et commence à se présenter j'ai aussi dans ce sens et j'ai réalisé dans les années militante que
à lille pays aider la suisse était reconnue dans le monde entier parue nous
paraît pas idem pour la neige du sport des skis 0 un
avec cet inventaire résultat puisqu'on a fait à l'époque c'était bien clair avec évitant c'était aussi
avec les habitants puis t on a dit on a fait des médailles énormément alors ça veut dire
ils ont parlé de la suisse et de les skis 7 f fondamentale
très important et quand j'ai mangé et j'ai vu

Share this talk: 


Conference program

Ouverture
Laurent Bastardoz, Journaliste sportif, RTS, Radio Télévision Suisse
7 Oct. 2017 · 10:21 a.m.
Souhaits de bienvenue
Alexandre Morisod, président du CO et président Valais Snowsports Fondation
7 Oct. 2017 · 10:23 a.m.
Discours officiel de M. Christophe Darbellay
Christophe Darbellay, chef du Département de l'économie et de la formation
7 Oct. 2017 · 10:28 a.m.
Présentation de Valais Snowsports Fondation
Patrice Vernay, membre du conseil de Fondation Valais Snowsports Fondation
7 Oct. 2017 · 10:41 a.m.
Présentation des ambassadeurs
Laurent Bastardoz, Journaliste sportif, RTS, Radio Télévision Suisse
7 Oct. 2017 · 11:02 a.m.
Table ronde: Les sports de neige, un levier de croissance économique et une valeur d’image pour le Valais et la Suisse sur la scène internationale
Frédéric Filippin, Dominique De Buman, Mathias Reynard, Frédéric Favre, Jean-Philippe Rochat, Pirmin Zurbriggen
7 Oct. 2017 · 11:26 a.m.
Cloture
Laurent Bastardoz, Journaliste sportif, RTS, Radio Télévision Suisse
7 Oct. 2017 · 12:26 p.m.