Embed code
Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
on va commencer sans cardan vaudois je vous remercie d'être
00:00:04
là donc pour ceux qui ne sont
00:00:07
pas membre du club qui n'ont jamais rencontrée selon carrière le président de swiss marketing vos
00:00:15
vous avez avec nous de façon à eux deux ou 3 personnes autres que les comités qui sont
00:00:19
aussi pour enseigner je commence à produire la conférence par la présentation du clavier nos activités
00:00:27
donc swiss marketing vos c'est d'abord un réseau eux
00:00:31
nous sommes un rassemblement des professionnels du marketing laconique
00:00:35
je vais rester proche des télécommunications et de la vente
00:00:40
nous avons la vocation de rassembler tous ces professionnels
00:00:44
autour d'événements de conférences d'ateliers eux
00:00:47
qui nous permet d'échanger nous enrichir avec les expériences d'autres professionnels comme ce soir
00:00:52
d'apprendre un petit peu discuté mais sur un sujet particulier de notre métier qui mettrait publicité extérieure
00:00:58
donc ce réseau aujourd'hui en suisse et à peu près 3'500
00:01:01
personnes chez swiss marketing vos nous sommes 41'415 membres
00:01:07
chez nous la plus grande section nationale unes des dégâts dynamique on
00:01:11
organise chaque année une vingtaine d'événements entre les ateliers et
00:01:14
conférences pour trouver l'actualité sur eux internet sur les différents réseaux
00:01:19
sociaux tuteur linkedin facebook et vous trouvez
00:01:25
la captation des conférences qui est en train d'être faite sur notre site internet
00:01:29
dans les 10 à 15 jours qui suivent la conférence salariale puis la captation entière qui vous permet de recevoir
00:01:35
les conférences auxquelles vous avez participé ou que vous n'auriez pas pu participer
00:01:39
eux dans leurs activités donc il ya des conférences et nos prochains rendezvous
00:01:44
eux vont se dérouler alors le prochain rendezvous c'est pas un atelier ni
00:01:49
conférences soirées fine c. la nuit les kits organisé lundi prochain
00:01:54
à genève pour les membres de swiss marketing comme nous sommes partenaires
00:01:58
comme d'autres associations nous avons la possibilité d'offrir avec
00:02:01
de 20% aux membres qui passa faire par le biais de notre site internet en leur enverra un code
00:02:06
cela permettra de bénéficier des réductions pour s'inscrire faitle rapidement sur notre
00:02:11
site pour qu'on puisse procéder à la communication des codes
00:02:14
ce serait le soir et affaires intéressante avec la remise des prix des meilleures campagnes
00:02:17
de communication suisse romande et ne saurait davantage assez intéressante ensuite notre prochaine conférence
00:02:24
ensuite ce qui se déroulera le 5 septembre donc on est sur la dernière conférence du semestre
00:02:30
on aurait long pause estivale d'à peu près deux mois de mois et demi
00:02:34
il permet de préparer le second semestre qui s'annonce assez chargée assez intéressant
00:02:39
mais la prochaine conférence sera donc code 41 qui est une marque horlogère qui les tout
00:02:43
jeunes équitation qui peut les codes de communication et marketing habituel en communiquant avec l'extrême transparence
00:02:50
et qui a un peu la volonté de mettre un coup de pied dans la fournir de l'horlogerie suisse
00:02:55
en annonçant des choses eux qui sont intolérables pour d'autres horloger
00:02:59
c'est assez intéressant de voir le leur business model
00:03:01
et le créateur de la marque de la morée représenter sa stratégie marketing
00:03:06
elle permettra à de jeunes gens qui peut le prochain rendezvous
00:03:11
du semestre ce sera le prochain atelier qui aura
00:03:14
lieu le 22 juin il reste encore des places n'hésitez pas à vous inscrire ces rares dans nos ateliers
00:03:19
souvent il est indispensable d'assez rapidement et que 50 places n'hésitez pas à vous inscrire sur le site internet
00:03:26
ensuite comme je l'ai dit nous sommes un club une association et de fonctionnement que sur la
00:03:31
base du bénévolat et membre du comité moyenne ce bénévole nous organisons dans toutes ses activités bénévolement
00:03:38
les sources de revenus de l'association sont premièrement vos cotisations pour les membres également une toute petite partie
00:03:45
pour les non membres qui se sont acquittés de la finance d'entrer dans les 7 entrant
00:03:49
avec le père est simplement de couvrir les frais de votre participation ce soir mais nous vivons grâce à
00:03:54
nos partenaires le partenaire principal tantôt nouveaux partenaires c'est une agence lausannoise qu'il soutient financièrement
00:04:00
et qui également nous offre certains services que notamment
00:04:04
le développement de notre site internet ensuite seul oris et attractif qui
00:04:09
sont deux partenaires qui nous soutiennent financièrement d'un côté maurice
00:04:14
également a. sur laquelle ce sont les deux jeunes femmes qui vous ont accueilli qui ont eux contrôler votre
00:04:19
entrée qui vont nous ont transmis l'enveloppe pour votre page que j'espère vous avez tous imprimés
00:04:24
je pense que c'est pas le cas je rêve toujours un petit peu attractifs et
00:04:29
faisons un partenaire financier du clavier qui met à disposition ce joli aussi et je vous présente le club
00:04:35
eux qui développe dans des systèmes des interfaces interactives sur des écrans de grande taille
00:04:40
vous pourrez voir pendant l'apéritif une table de très grand format
00:04:44
avec des solutions interactivité qui sont présentés par le responsable marketing est raciste qui lâche avec nous ce soir
00:04:50
ensuite nous avons d'autres partenaires eux qui nous permet de fonctionner et d'avoir des activités
00:04:55
klewel par exemple qui s'occupent de la publication et l'indexation concédé présentation de
00:05:00
nos vidéos c'est grâce à des ponts et publié sur notre site internet
00:05:04
ce camp de la qui a développé notre outil méline notre site internet qui maintient
00:05:08
la espérait trading chantal drapiers vous comprendrez enfin conférence pourquoi ils sont là
00:05:13
mais c'est un partenaire très important pour nous particulièrement ce soir cairo photos ce n'est pas
00:05:18
paradis malheureusement a le droit pour les vacances donc pas là ce soir avec nos
00:05:24
mais allez la présente à la plupart de conférences pour prendre des photos et garde un souvenir
00:05:28
bien sûr le musée olympique qui nous accueille grâce à qui nous pouvons accueillir ses tarifs
00:05:33
très réduits pour les nombres et d'organiser cette dizaine d'événements
00:05:37
chaque année ici dans les locaux du musée olympique
00:05:41
avec un agressif sur la terrasse soit on a peut être de jolies orage avoir sur le lac mon pourront aussi profiter de la vie
00:05:47
sur le lac voilà globalement ce que vient vous raconter toujours bien
00:05:52
sûr possible de devenir partenaire devenir partenaire de swiss marketing c.
00:05:56
bénéficie la visibilité du réseau de swiss marketing bien sur les 400 membres mais également tout l'outil de communication
00:06:02
sur les différents réseaux sociaux si vous souhaitez devenir partenaire vous adresser à moi directement ou par lui notre site internet
00:06:08
on pourra discuter des solutions de vivre et que nous avons dispositions ce soir nous a séparés qui dans ce soir
00:06:16
nous avons parlé donc de l'affichage de la publicité extérieure j'
00:06:19
ai eu l'opportunité la chance grâce à certains membres
00:06:23
on lit et chavanel et des masters quantitatif chez eux
00:06:26
je personnelle de rassembler en fait les gros acteur de
00:06:31
l'affichage de la publicité extérieure en suisse pour parler un petit peu de ce média
00:06:35
nous entendons relativement peu parlé michael passablement intéressant et
00:06:39
qui a un rôle important dans notre vie
00:06:42
je pense que beaucoup de gens se souviennent des oeufs des
00:06:45
campagnes qui ont marqué comme regarder moi dans les yeux
00:06:48
j'ai dit dans les lieux où ils voient et donc l'évangéliste a été en dessous sur la fiche
00:06:55
ça tellement marqué que quelques années après d'autres comme d'autres
00:06:58
compagnies sont basés en copie de celleci notamment pour les
00:07:03
était de soutien aux handicapés en belgique qui vise à mon sort et on voit aussi par
00:07:08
rapport à ce que l'on voit sur la campagne sur le mur sur les affiches
00:07:11
reflet de la société l'évolution de notre de notre vie c'est
00:07:15
assez intéressant de voir c'est un relations voilà donc les indicateurs
00:07:19
de l'etat la morale l'éthique dans notre société en suisse le marché de bas de la publicité cet après 5 milliards de francs
00:07:26
et à la 13% qui sont dédiés la priorité à l'affichage
00:07:30
on vous donne des chiffres que j'ai retrouvé sur différentes publications
00:07:34
certains sont certainement faux mais eux les 4 personnes qui sont ici vont corriger ou vous donneront des chiffres précis
00:07:40
suez on a cette capacité particulière en suisse les met particulièrement l'affichage 13
00:07:47
pourcent jolie les dépenses publicitaires sondés affichage nos voisins européens tourne entre 8
00:07:52
les 5% par exemple pour l'âme l'allemagne ou 4% simplement de dépenses de publicité pour
00:07:57
la publicité extérieure en grande bretagne généralement le marché et les offres se divisent sur 4 secteurs
00:08:04
chacun des acteurs afficheur ici vous présentera au parlement peut être
00:08:08
un peu plus en détail à certains moments la discussion
00:08:10
on parle de janvier dans les gares dans les transports publics dans les aéroports et
00:08:15
l'affichage sur les points de vente qui fait partie des publicités extérieur
00:08:18
donc là que je l'ai dit on a les purs aux acteurs du marché arrondi fait on
00:08:22
pourrait dire qu'on l'a 100% du marché entre les 3 réseaux qui sont présentés
00:08:26
il ya certains autres acteurs locaux les spécialistes de certains domaines eux qui sont par présente ce
00:08:31
soir mais qui eux pourront peutêtre intervenir dans la discussion pour ceux qui sont présents
00:08:35
et puis l'affichage la raison pour laquelle on a fait aussi actuellement
00:08:39
c'est l'actualité est assez chaude au niveau de la publicité extérieure
00:08:43
on vous avait entendu parler des échanges de concessions et des combats qui
00:08:48
deviennent juridiques que pour la ville de lausanne pour la ville de genève
00:08:51
i a l annee prochaine beaucoup de concessions qui vont changer de nom peut être
00:08:56
pour ceux qui sont mises au concours des réseaux assez importantes comme les CFF la ville de
00:09:00
zurich berne ou l'aéroport de zurich également qui vont être mis au concours donc ce sont
00:09:06
4 messieurs la eux qui vont je vais essayer de récupérer un micro
00:09:13
merci olivier merci marc pour le micro on a donc 3 affichée par les 3
00:09:18
plus gros affichant de suisse je vais commencer par eux à présenter l'acteur
00:09:23
historique eux qui eux léger a représenté par les chaînes elle quitte à gauche
00:09:29
votre droite pardon ca plante agit assez donc l'acteur historique suisse
00:09:34
plus de 100 ans d'existence in fondation 1'900 et qui couvre
00:09:38
à peu près 75% du marché et vous en dire
00:09:42
un peu plus ensuite et qui aime malgré eux sondage reste assez dynamique qui cherchent à innover régulièrement
00:09:48
ensuite clear channel qui représentaient pas conseillère qui nous
00:09:51
fera plaisir ainsi possible d'exprimer en français
00:09:55
ici ce n'est pas possible ou ont 3 toujours moyens traduire qui représentent clear channel
00:09:59
ce qui lui et le gros acteur mondial clear channel au niveau international c'est le plus gros
00:10:03
réseau d'affichage du monde avec 655'000 surface à travers le monde
00:10:07
il réalise presque 3 milliards de chiffre d'affaires internationales ensuite neo advertising qui
00:10:14
représentée par son si haut christian paillot dior qui en fait ces derniers ne
00:10:19
i. du mari l'affichage en ces gros acteurs créé en 2003
00:10:22
au départ spécialisé sur les écrans qui maintenant in oeuvres complètes d'affichage
00:10:27
et qui devient l'acteur qui compte c'est intéressant de voir cette différence de culture c'est par là que nous commençons à la discussion
00:10:34
en suisse gerade honneur qui est donc le quatrième personne que vous êtes encore présentée
00:10:38
qu'à présent immédiat qu'itunes agence du groupe publicis eux quitte à en
00:10:42
gros acheteurs planificateurs médias gros achetant des espaces qui représentera faites le point de vue
00:10:46
des agences et des annonceurs bien sûr tout au long de cet échange
00:10:51
vous aurez la parole de personnes seront sur les côtés avec des micro pour vous donner la parole et poser des questions
00:10:57
nous intervenons réagir à un mes propositions ou à des
00:11:00
questions aux réponses de nos différents intervenants
00:11:04
donc messieurs je préfère commencer par vous laissez vous présenter plus en détail corriger les erreurs que
00:11:10
j'ai pu faire et peut être qu'on va commencer par le plus anciens
00:11:15
olivier je te laisse présenté léger a rapidement quelques secondes je peux prendre micro sur la table
00:11:21
merci je le sais des paroles en premier je commence a déjà pas rectifier
00:11:26
peutêtre injuste petite information le numéro un mondial CJC le coup
00:11:32
les 7 importantes ce que ces notre l'actionnaire principal
00:11:37
30% de collégiens mais voilà pour la petite information je pense que c'
00:11:42
est pas la seule que j'ai dû faire communaux non était parfaitement
00:11:45
grand mais déjà de plonger dans l'affichage équipe aton ton métier de base
00:11:51
alors pour me présenter en deux mots je suis responsable la société générale
00:11:54
d'affichage pour la suisse romande juge en particulier le département acquisition
00:12:00
et depuis 8 ans merci ensuite on passe l'année
00:12:05
kriesi en mon esprit sont les microondes
00:12:12
nos soirées bah merci pour cette introduction
00:12:17
je suis désolé que nous n'ayons pas intervenir sur la discussion de qui et le plu
00:12:23
la peau fall affichant le plus important au monde en a pas encore là on parle d'un
00:12:27
petit peu plus loin puisque comme vous avez compris donc nous sommes le dernier né
00:12:34
ces afficheur nationaux donc ce qui nous saga régulariser cette que
00:12:39
nous sommes nés du digital notre credo des oeufs
00:12:44
le lancement de léonard désigne maintenant à 13 ans était d'été
00:12:48
de dire que le digital l'affichage pardon n'allait
00:12:51
pas échapper à la digitalisation et nous ne sommes proposer des
00:12:55
trappes pionnier de cette digitalisation inside arriver qu'une société
00:12:59
exclusivement digital lorsque nos confrères ici présent étudiait
00:13:06
cette possibilité eux n'avaient pas pris de leader
00:13:10
ship sur 7 cette transition vers cette
00:13:13
transformation le verre logical ne nous sont présentés comme celui
00:13:16
qui allait l'année et à eux
00:13:21
aujourd'hui disons plut tard donc nous allons faire un constat
00:13:25
cas 3 environ que nous ne pouvions pas poursuivre un modèle exclusivement digital que les que les forces de
00:13:32
marché nous force et à développer l'ensemble des produits l'affichage sur des produits
00:13:38
digitaux que nous faisions par le passé comme des produits analogiques et a par la force des choses
00:13:45
la répression de marché nous avons très sagement nous sommes entrés dans le rang et nous avons développé une
00:13:51
une offre complète qui nous permet aujourd'hui de d'offrir au concédant aux villes
00:13:57
o aux autorités ainsi qu'en privé lunaire affichage complète
00:14:02
donc nous sommes annie fera afficheur pendant qu'on qualifie
00:14:06
d'universel avec l'ensemble des produits d'affichage sur l'
00:14:09
ensemble des univers des communications à l'extérieur voilà
00:14:14
merci et monsieur r. oui c'est juste que nous sommes le numéro deux
00:14:19
c'est juste au niveau international et aussi en
00:14:23
suisse et cette passe une position si mal
00:14:26
être une retenue devra n'aura peutêtre un peu plus flexible plus
00:14:31
agile tank nous aimant cette position de la numéro deux
00:14:35
si en parlent eux d'être le plus vieux je pense quand même une
00:14:40
première place pour moi et aussi les lacunes et actifs en suisse
00:14:47
dès 1924 donc c'est une compagnie
00:14:52
très suisse très traditionnelle mais en même temps partie
00:14:57
d'un grand entrepreneurs internationale et nous profitant
00:15:01
de tout les innovations de tout les expériences
00:15:05
que nous avons en france en espagne et en amérique
00:15:09
et tout ça donc voilà c'est cette clear channel
00:15:13
moi moimême je suis ici par accident ou par hasard par scan
00:15:19
j'ai commencé ma carrière professionnelle dans une maison d'édition
00:15:24
pour la société et des employés de commerce
00:15:29
comme l'acteur et l'idée était de devenir le
00:15:34
futur chef édition donc par ce que je ne comprend
00:15:37
rien que du commerce il faudrait aller un cours
00:15:41
c'était un qu'aujourd'hui c'est qu'au chef d'édition et
00:15:45
après deux ou 3 semaines j'ai réalisé que le mot livres
00:15:51
n'importe qui eux atil mon livre 7 jours non hebdomadaire
00:15:57
un quotidien tout ça mais c'était très intéressante anxieux restait après
00:16:03
deux centres de secours g. p. recrutés par jean ier
00:16:08
et après j'ai changé atelier qui a un champ frei
00:16:13
maintenant je présume r et t 2001 je travaille
00:16:18
pour clear channel un une entreprise très
00:16:22
très fascinante et grandissant nous avons vaincu
00:16:28
pas mal de d'appels d'offres sur hic fawcett transports publics
00:16:35
les numériques assurer un lot numérique à bas numérique à lucerne
00:16:41
la ville de lucerne la ville de berne tank
00:16:44
je pense que c'est une entreprise très dynamique aujourd'hui
00:16:50
merci et puis pour clore cette présentation générale
00:16:55
demeure vous qui êtes un acheteur eux qui
00:16:59
connaissait bien tous ces réseaux commence que vous les présentons rive ou du côté des annonceurs
00:17:05
ce sont des acteurs économiques important
00:17:10
l'affichage et je dirais un média eux qui compte en fait
00:17:15
sur un sur le marché le marché suisse depuis longtemps
00:17:19
ce qui est assez intéressant ce devoir en fait à travers
00:17:22
eux beaucoup de gens qui peut les historiques etc meilleur
00:17:27
ça toujours été un média très dynamique avec eux je dirais
00:17:31
de parfois des réformes etc je pense ici surtout
00:17:35
pour notre part sur eux tous ceux qui étaient eux dure de la mesure de performance en ce que ça
00:17:41
je me rappelle nous étions à la base ont alors ça fait très longtemps
00:17:46
mais eux nous avons travaillé avec l'agenda pour la première étude audience
00:17:50
sur le calcul des probabilités contact sur eux différents
00:17:55
suisse donc voilà c'est un acteur dynamique et aujourd'hui il jamais autant eux peut
00:18:02
être l'affichage mettez aussi intéressante par ce qu'il est un carrefour entre eux
00:18:07
je dirais déterminant faite de probablement de son histoire c'est à dire entre digitalisation
00:18:13
d'un côté et eux probablement un jour interactivité avec eux aujourd'hui tout ce que
00:18:19
ce sont eux les plateformes digitales réseaux sociaux etc et de l'autre côté
00:18:25
ce qui va arriver dans pas si longtemps que ça c'est à dire tout ce que du programme attique
00:18:31
puisqu'aujourd'hui on met sur des tests de haut niveau télévisuelle par exemple
00:18:36
et probablement que l'affichage en jours sera appelée aussi à se développer en fait ce sont eux sur
00:18:42
ce type de ce type de développement donc nous rapidement
00:18:48
nous sommes lausanne utopie médium nous faisons partie du
00:18:51
du groupe publicis médias leurs noms et numéros 3 au niveau mondial puisqu'on revient sur les positions
00:18:58
en suisse eux ont fait 350 millions de d'achat d'espace dans
00:19:04
l'ensemble des médias ou dans un nos grands clients sont eux richement
00:19:10
l'herbe n. c. BS etc b et de plus en plus
00:19:15
aujourd'hui le métier de médias planeur inchangé puisque aujourd'hui
00:19:21
l'idée que nous devenons fait quasiment des architectes communication
00:19:26
puisse qu'eux même au niveau des agences médias
00:19:28
aujourd'hui on nous demande de travailler aussi sur la notion de contenu ou la notion d'idées
00:19:35
eux ce que nous faisons donc nous sommes dans un dans une transformation permanente
00:19:41
VDE effectivement là la position par rapport aux
00:19:44
afficheur entendu mettre un peu différentes mais complémentaires
00:19:48
et finalement au final nous sommes nous allons tous dans le même dans le même marché
00:19:54
merci ici on devait caractériser ces 3 grands afficher ou des catégories les fisher
00:20:00
vous auriez une caractéristique à donner un petit défi cher sur le marché suisse
00:20:05
tout le monde et voilà pourquoi estce que gérer déjà aux caisses collégiale différents donner aux
00:20:10
devant un grenelle globalement in il offre des prestations faites service ou offre enfin
00:20:16
sur eux ils sont multi disciplinaires en faite et multi canaux par
00:20:22
notamment sur eux ce qui eux point de vente eux tout ce qui évoluent dans
00:20:28
j'ai aussi
00:20:30
aussi aéroport entre
00:20:33
zurich ici effectivement après une densité nous se parfois c'est c'est un
00:20:38
petit peu compliqué parce que faut pas oublier non plus les transports publics sont
00:20:42
eux qui sont extrêmement importants qui sont représentées aussi parlait jamais d'autre aussi compagnies
00:20:46
privées qui sont importantes aussi sur les différents marchés quitte genève zurich etc
00:20:52
j'ai eu un moment donné l'offre va enfin pour
00:20:56
nous ce qui est important c'est la stratégie c'
00:20:58
est cette alliance et la règle du canal soutenir comment estce qu'on va pouvoir gérer en fait aucune campagne
00:21:04
non pas uniquement sur un mono canal de l'affichage mais effectivement dans un ensemble
00:21:10
que ce soit eux évidemment la télévision par exemple où que ce
00:21:14
soit surtout aujourd'hui tout ce qui est du digital
00:21:18
et je pense que ça c'est probablement le type de votre tables rondes
00:21:24
et l'avenir de l'affichage probablement que cette liaison d'ubiquité entre eux
00:21:29
l'affichage pas ce que c'est un média d'ubiquité pile ubiquité digital d'aujourd'hui
00:21:35
c'est à dire regardez ce que font les consommateurs voient surtout les jeunes millennium ça etc
00:21:41
ça tombe bien la lune fortes affinités entre l'affichage et le 18
00:21:45
merci à nos jours à peine un q. i. de personnes thierry et d'unification des micro pour vous
00:21:51
donc n'hésitez pas à lever la main à demander la parole j'essaierai de regarder dormir
00:21:55
dans la salle pour vous la donner un objectif on consomme vraiment dans l'interaction
00:22:00
la ponction de décorer et planter vous parliez gérald et des nouveaux modes de consommation des médias
00:22:07
on voit aussi que la mobilité change devient de plus en plus intense y'a
00:22:11
20 ou 30 ans se déplacer beaucoup moins que ce qu'on fait aujourd'hui
00:22:14
les attentes face médias change également on différencie les
00:22:18
médias divertissement des médias d'information on voit
00:22:23
les terminaux mobiles qui sont de plus en plus important dans
00:22:26
la vie de chacun des consommateurs eux aujourd'hui
00:22:30
on a l'impression dans beaucoup de médias que le digital vient en concurrence des
00:22:34
modèles existent en france à la télé radio presse salarié différents pour l'affichage
00:22:41
mais ce que vous avez une vision une première réponse à donner au lit
00:22:47
la tête rejetons de moi je pense qu'effectivement comme c'était déjà rappelé en
00:22:51
un métier extrêmement anciens historique et probablement dans
00:22:56
la publicité une particularité suisse d'une part
00:22:58
pension un pays de graphiste in qualité graphique et j'ai reconnu internationalement
00:23:05
et peut être plus aujourd'hui encore avec que cette digitalisation rampant de la société
00:23:10
on est en fait le dernier mass media ça je pense un élément extrêmement important
00:23:15
l'on a un phénomène qui eux a finalement la disparité
00:23:21
dans les différents ca ou plus on note
00:23:25
dans la radio le print attaquer de front
00:23:30
par justement la digitalisation et en plus historiquement
00:23:33
on est le seul le média qui arrivent à se jouer des frontières linguistiques
00:23:38
si vous le ferme campagne nationale de genève aronson finalement c'est l'affichage
00:23:45
peut pas dire qu'on ait le seul présent sur ce créneau hein on
00:23:47
peut très bien combiné ça c'est le travail notamment des agences
00:23:52
définir et de trouver un publie un public cible plus pointues
00:23:58
mais finalement en termes de mass media ce qui est le finement
00:24:01
le l'objectif stratégique même publicité l'affichage et incontournable
00:24:06
merci peut être que christian où on prenait le dessus
00:24:12
oui non l'aide à la digitalisation état
00:24:17
j'ai bien sûr central de tout les médias aujourd'hui et ceux qui distingue
00:24:23
l'affichage des autres formats c'est qu'il semblerait expériences faites dans les marchés qui sont
00:24:29
teddy élysée que connaît le nom autre que la digitalisation près profite aux médias
00:24:34
ça n'a pas été le cas pour la presse ne sera pas le cas
00:24:36
pour la télévision mais les premiers chiffres indiquent que le support en profitent
00:24:43
et je pense que ceux qui eux ne différencie c'est cette infrastructure
00:24:48
aujourd'hui celleci s v peut être
00:24:53
ce qui nous protège de grands acteurs
00:24:56
internationaux et qui nous permet de conserver cette manne sur le son territoire par ce
00:25:02
qu'eux la plus grosse partie de notre travail aujourd'hui est un travail de terrain et
00:25:07
data arrêt travail d'infrastructures sympa travail marketing commercial et je pense que ses limites
00:25:14
aujourd'hui à eux la captation de cette manne parole par d'autres acteurs donc
00:25:20
comme on le voit dans les pays anglosaxons comme on voit dans les pays nordiques la digitalisation venu
00:25:26
les quelque chose vertueux et venu développer eux devaient média et vous parliez de la
00:25:32
part de marché de 13% aujourd'hui pour le format fiche agence d
00:25:38
ces chiffres bruts à retrouver un peu plus menteurs que les autres formats mais on doit pas être très loin de là de
00:25:43
la vérité même si elle est certainement inférieure à celle ci
00:25:47
eux ils n'aient pas exclu ou ridicule de penser que
00:25:52
à l'avenir de parts de marché sera encore plus importante encore plus importante parce que les habitudes
00:25:57
de consommation habitudes de vie également qui évolue en se rencontrant passent de plus en plus de temps
00:26:02
en dehors de son domicile et l'autre notre vocation cette date à cette personne en dehors de leur domicile
00:26:09
et aujourd'hui lorsqu'on passe 20 25% de son
00:26:12
dossier loisirs de c. de son de sa mobilité
00:26:16
en d'autres domicile par ce chiffre doit se rapprocher de
00:26:20
l'investissement sur le son média on en ait pas là et
00:26:23
probablement la digitalisation va nous aider à être encore plus important à l'avenir danse multimédia
00:26:30
les titres de la table ronde et l'avenir de l'affichage et moi je suis vraiment
00:26:36
convaincu que le futur et l'affichage va être
00:26:39
fantastique beaucoup des raisons déjà nommé ici
00:26:45
il a d'autre part eixample plus en plus de
00:26:50
9 heures plus tôt mobilité plu de gens sur la
00:26:54
rue donc c'est vrai nous sommes le seul mass
00:26:58
media existant aujourd'hui la fragmentation des chaînes t
00:27:04
le déclin du print donc il ya des millions et des millions de revenu
00:27:10
sur la route pour nous et je suis très confident comment il va
00:27:15
qu'on ait jamais nous l'iran à l'affût à
00:27:20
un client qu'il faut seulement investir on affiche
00:27:26
je suis convaincu que l'affichage à la possibilité de jouer
00:27:31
un rôle avec les autres médias dont 7 médias stratégie
00:27:38
les numériques sont déjà nommé je pense et
00:27:41
un immense potentiel a donc je ne vois pas triste j'ai seulement des opportunités
00:27:48
vieux général de faire l'amour et certaines présente près des propositions vous avez sûrement un allié
00:27:55
alors on pourrait passer probablement un mois ensemble discuter enfin des modeles sur
00:28:01
ce qu'elle a mass media s. connaît par mass media donc
00:28:05
je pense que si je marche entendez là je dois dire que la
00:28:09
télévision mais plutôt mass media je pense que ce serait assez compliqué
00:28:13
mais non je pense que la télévision est encore en masse média alors certes les audiences sont fragmentées mais
00:28:20
un moment donné pourquoi pas les audiences affichage eux ne sontelles pas non plus elle aussi
00:28:25
fragmenté c. c compliqué parce que l'un d'eux et l'on ne va
00:28:31
pas pouvoir traiter de thouars ce soir et ceux qui les compliqué c'est l'offre
00:28:36
affichage en tant que tel c'est cette c'est à dire un moment donné
00:28:40
il faut bien vous rendre compte qu'eux le ticket d'entrée notamment d'une couverture au niveau national
00:28:47
sur l'affichage etc on en croit absolu un ont alors moi je parle ici en termes de
00:28:53
de coûts absolue et après on parlera en termes de rentabilité ou de coûts performances
00:28:58
etc mais melun le ticket d'entrée est extrêmement important c'est à dire
00:29:03
si vous prenez des campagnes comme chez un que tout le monde connaît des campagnes comme mcdonald's etc
00:29:10
vous êtes sur des montants budgétaires qui sont extrêmement dense
00:29:14
et extrêmement important donc parfois l
00:29:19
le problème de l'affichage ce que tu n'es pas accessible à tout le monde du moins au
00:29:24
niveau national et son avait eu eux par exemple beaucoup de discussions à ce niveau là chez l'oréal
00:29:30
époque avec vous d'ailleurs avec la légère c'était assez compliqué comme eux comme principe
00:29:35
parce qu'effectivement pour leur maître 6'070'800'000
00:29:42
campagne de 15 jours et bien ça représente quasiment l'ensemble du budget marketing de certaines
00:29:48
de certaines entreprises donc ça c'est c'est un premier point le deuxième point c convient eux aujourd'hui
00:29:55
des formats ou sur des réseaux qui sont de plus en plus ciblée de plus en plus intéressants au
00:30:00
niveau notamment du de la dynamique de type effectivement clear alors là j'ai alors aussi évidemment
00:30:08
né aussi je parle aussi par exemple de campagne sur eux
00:30:12
tout ce qui eux transports publics qui est aussi
00:30:17
en termes de vecteurs de notoriété et de valorisation faites au niveau des marques et
00:30:24
voilà je juge le convoi je pense que le principe ici c'
00:30:29
est vraiment de dire que nous avons des acteurs fantastique qui font
00:30:34
un boulot tout les jours eux ces remarquables je ne sais pas si
00:30:37
quelqu'un a été un jour poser une colline affichent sur un
00:30:42
sur un emplacement et surtout coalisés quand il pleut ou quand
00:30:47
il neige vous verrez c'est pas simple donc c'est vrai
00:30:51
et de l'autre côté cet homme c'est un vous mettiez
00:30:55
vont comme le nôtre eux vont être appelés à se transformer
00:30:59
et je crois que vous êtes prêt puisque vous avez déjà les embryons
00:31:05
en termes d'offre en termes de produits pour eux pour le faire
00:31:08
mais bah il ne va pas valoir louper le virage
00:31:13
je ne suis pas sûr qu'on va augmenter alors le 13% donc ces avril au 27 on ignore
00:31:19
tout des parents comparativement à l'année passée parce que l'affichage ira prendre 20% du marché suisse
00:31:25
en termes d'investissement publicitaire encore je le disais tout à l'heure n'oubliez pas que ce ou non
00:31:31
pas actuellement de lille en fait des millions de dollars
00:31:36
au demeurant qui s'appelle google youtube ou facebook
00:31:41
et aujourd'hui la réalité 0 un sur les investissements publicitaires
00:31:47
sur cette transformation enfin de nos métiers eux allaient quand même ici donc c'est vrai que vous avez un rôle important à jouer
00:31:53
mais il va falloir peut être est plus souple parfois
00:31:58
avoir un petit peu plus de flexibilité sur certaines oeuvres depuis
00:32:02
nos métiers sont appelés à une seule chose cela
00:32:05
créativité donc plus d'idées 0 un moment donné et
00:32:09
de pouvoir réaliser ses idées peut être son q.
00:32:13
elle puisse coûter quelques millions peutêtre une remarque au sujet de la télé
00:32:19
et des groupes cibles tutelle et affichage donc que çà
00:32:24
et là groupes ciblés typique pour payer ces mois
00:32:29
les vieux à la maison cantal à l'
00:32:33
affichage et dirigé aux jeunes mobile actif
00:32:38
donc et je ne pense pas que la télé et notre concurrent numéro un
00:32:43
le futur c l u s les images vidéos des victimes de
00:32:50
en allemand et nous sommes très heureux de dire qu'avec la digitalisation
00:32:57
nous avons la chance de participer à eux dans ce temps ce marché
00:33:03
et c'est la raison pour laquelle je pense que l'affichage de
00:33:07
par le marché de l'affichage va agrandir dans le futur
00:33:12
si nous faisons pas trop grosse erreur je
00:33:18
pense que 75% seront possibles
00:33:23
et cette série jouissant effectivement face à la concurrence des nouveaux médias et
00:33:27
des nouveaux réseaux publicitaires que gérald équité google facebook tout qui
00:33:32
l'amène énormément d'investissement toutes les chiffres qu'on peut voir communiqué
00:33:35
montrent une augmentation des dépenses en numérique déchiffrer que regarder
00:33:40
rapidement préparant cette serait sur les supports traditionnels un
00:33:46
des rares qui allèrent de montrer croissance reste
00:33:50
la publicité extérieure donc ce sont vos c. là donc je vais inopportunité efficacement comme disait monsieur ailleurs
00:33:58
on voit une possibilité de relier peut être les campagnes dans ce qui suit
00:34:03
sur les terminaux numériques immobile avec ce qui fait sur la publicité extérieure
00:34:09
entre guillemets très fidèle puisque aujourd'hui je pense qu'un écran
00:34:12
d'itunes est un support presque traditionnelle depuis
00:34:17
15 ans n'attend que ça existe
00:34:19
on voit i a i n synergie développer
00:34:24
qui se développe on en parlera peutêtre après eux en parlant des technologies eux qui se développe
00:34:28
avec les synergies entre pas dans le mode de consommation des médias et des nouvelles opportunités
00:34:33
nous voyons aussi un peu comme les qualités qui portent pour l'
00:34:37
homme la haine lorsque des gens ne peuvent pas toujours chercher quelques
00:34:42
actifs ils n'aiment pas avoir les annonces sur leurs rêves g.
00:34:46
s. m. et tout ça mais pour nous pouvons en
00:34:50
donc là un public et démontrer veuillez laisser trop de keith qui pensent
00:34:57
que les gens après entre temps en temps c ont une activité
00:35:04
bien merci mère et moi variées dans les autres éléments qui in fine qu'
00:35:09
apparaissent intéressants et qui en tant qu'annonceur même si j'ai
00:35:15
d des annonceurs qui n'ont pas les budgets dont parlait viral pour faire de l'affichage ni même les enjeux
00:35:22
je comprends que l'entreprise qui travaillent sur le marché relativement réduit des niches qui en tout cas pas marché
00:35:27
grand public maintenant quand j'ai bien poser des questions de développer la notoriété pour la marque de
00:35:32
pour les marques pour lesquels travailler eux la façon de construire
00:35:36
un réseau ou planification d'achat extrêmement complexe à comprendre
00:35:41
et se demander et qui travaillait népal à des peines question que l'on peut répondre simplement
00:35:46
et plutôt estce qu'on veut être présents et on doit forcément travailler avec
00:35:49
différents acteurs donc cette construction du réseau quelque chose d'assez complexe
00:35:54
qui est un enjeu j'imagine extrêmement important je crois que si votre mission au
00:35:59
sein de clear channel c. celle d'olivier de chez eux la légère
00:36:04
il ya des équipes qui s'occupe de sa psyché néonazis développer son réseau et quelque chose de et qui semble assez compliqué
00:36:11
avec des enjeux politiques économiques importants eux quels en sont les
00:36:16
clés et qu'estce qui important pour un annonceur par
00:36:18
exemple quand on parle de réseaux qu'estce qui se construit qu'estce qui se passe comment ça se déroule
00:36:23
qui veut répondant produit qui est juste quelques mots je pense que dans le réseau il faut distinguer ce qu'eux
00:36:30
auteur l'annonceur et la stratégie marketing qui peut être mis en place
00:36:35
et niveau l'affichage plutôt la concession et au niveau des noms
00:36:40
des partenaires publics ce qu'on constate aujourd'hui c'est que
00:36:45
on a quand même le juste pour mener un tout petit peu notre enthousiasme vers
00:36:50
la digitalisation ont à eux en sus d'
00:36:54
une situation assez contrastées finalement
00:36:58
quelques essais concluants suisse allemande vers un of home digital
00:37:03
qui porte ses fruits pour l'instant et en
00:37:06
suisse romande on est quand même relativement encore réticents à part peutêtre les ligues à quelqu'un d'entre eux
00:37:14
très je dirais particuliers comme les aéroports etc
00:37:18
sinon on a quand même un tentation de
00:37:21
rester sur un acquis ce qui est quand même toute idée aussi identité suisse très conservatrice
00:37:27
de ce point de vue là non là je pense très lentement vers le digital
00:37:33
on a probablement encore location nous parler ça aussi conséquence évidemment sur
00:37:39
l'élargissement de l'offre c'est à dire qu'on est plus aujourd'hui dans une vision d'optimisation
00:37:44
l'amélioration de la qualité que vers une quantification corps de
00:37:50
l'offre ou mais dans ce cas de puiser
00:37:54
tu parles de concessions comment se passe l'interface avec le concédant aujourd'hui par rapport à vous
00:37:59
avant de nouveaux enjeux et cette numérisation changement de support juin matériel
00:38:05
des offres si différentes comment se positionner concédant pas forcément de genève
00:38:10
ah ça c'est intéressant c'est donc là on arrive presque un petit peu sur le débat politique cette werke
00:38:16
grosso modo l'affichage historiquement je pense
00:38:20
a été très bien intégré en suisse
00:38:23
il faut dire aussi par rapport à la position dominante de la j. a.
00:38:28
activité par rapport à des pays limitrophes comme la france l'
00:38:32
italie et en particulier d'avoir une espèce de jungle de
00:38:37
de différents formats affichage donc partir ce moment là on
00:38:40
a pu gérer convenablement un type de forme un
00:38:44
notre concurrent a repris exactement eux mêmes
00:38:49
d'eux même ceux que je dirais de
00:38:52
même forment un collège ca permet aussi l'intégration urbanistique
00:38:57
accompli à partir de ce moment là disons
00:39:01
l'intégration était réussi le développement était réussi pleinement réussi
00:39:06
que finalement ça générer quelques petites jalousies
00:39:10
donc on a une pression par des mouvements notamment antipub
00:39:14
qui ont eux donner un petit d'un coup d'arrêt asterès développement et là on arrive aujourd'hui
00:39:21
finalement au moment même où eux certains reprochent peut
00:39:26
se faire entendre sur eux l'affichage classique
00:39:29
au moment où l'offre digital est arrivé à maturité et eux ont un petit peu la
00:39:34
commun autour du cercle de dire qu'on devrait petit tapis basculer dans la digitalisation
00:39:40
mais face à ce momentlà que le politique se rappelle qu'il ait aussi sous pression le
00:39:45
mouvement qui refuse un petit peu c'est eux cette vision de l'affichage
00:39:50
qui développent eux un succès que vous avez posé
00:39:53
la question pourquoi ces si compliqué j'ai
00:39:57
acheté l'affichage et vous avez raison et là il ya un grand travail à faire
00:40:03
pas seulement pour les entreprises individuelles mais pour l'industrie
00:40:08
je pense qu'il ya un grand potentiel
00:40:11
pour coopération dans certaines sphères pour le faire plus facile d'acheter l'affichage
00:40:18
dans la presse il ya des institutions eux qui
00:40:21
coordonne et du point de vue technique
00:40:25
du format pour des journaux et tout ça nous n'avons pas pourquoi pas il a un
00:40:30
grand potentiel d'optimiser et de faire plus assis
00:40:35
d l h dès l'affichage
00:40:39
et pour le digital natives justement pression vous les
00:40:44
enfin je parle de néonazis les digital natives que c'est ce que ces différents
00:40:51
un accord majeur je pense qu'on voit bien traiter la la question
00:40:55
préalable qui eux qu'intéressante au niveau des oeufs les concessions d'affichage
00:41:00
aujourd'hui en suisse on a environ 150'000 support d'affichage
00:41:07
je pense qu'on ira plus vers moi support vers plus de support donc on va
00:41:14
forcément et nous sommes dans une ère aujourd'hui de redistribution des parts de marché
00:41:18
donc le métier d'ours le métier d'eux d'oliviers et
00:41:24
le mien a b c d s et récupérer des concessions
00:41:27
chez eux chez eux chez les confrères donc on va passer d'un état de redistribution
00:41:32
aujourd'hui comment celleci s'opère tel donc nous avons face à nous d
00:41:36
d des institutions publiques des acteurs privés des propriétaires immobilier
00:41:41
qui donc le valoriser leur espace par l'exploitation publicitaire
00:41:45
donc on a deux types de projets extrêmement différent d'
00:41:49
un côté on a les acteurs qui sont dans une
00:41:51
perspective de d'optimisation maximisation de leurs recettes
00:41:56
publicitaires et aujourd'hui c'est la tendance malheureuse qui eux qui est un risque pour l'autre à eux
00:42:02
industrie réelle puisqu'aujourd'hui les affiches sont mis
00:42:06
sous de très fortes pressions financières pour maximiser ses
00:42:10
c. ses recettes publicitaires c. ces redevances et eux trop rarement
00:42:15
malheureusement nous avons face à nous dire des concepts en
00:42:18
qui nous demande de pensée des projets d'avenir qui demanda
00:42:21
à venir mais de l'imagination de l'innovation
00:42:25
qui se fait bien souvent à court terme ou à moyen terme
00:42:28
au détriment de notre capacité à payer des redevances plus élevé
00:42:32
et là et ça c'est un réel risquait un enjeu pour notre industrie qu'aujourd'hui
00:42:36
l'accent est mis sur ces aspects financiers et c'est ça vient mettre en péril
00:42:41
notre futur notre capacité d'innovation notre capacité à investir
00:42:46
notre capacité à bien payer nos collaborateurs et finalement l'aura peut être donna à l'
00:42:50
affichage comme on le voit dans tout les pays européens qui n'ait pas
00:42:53
aussi qualitatif que ce que nous avons fait par le par le passé ou merci
00:42:58
donc de vous dites que l'on ait sur une sorte de saturation
00:43:02
ce volume d'espace disponible en même temps on voit certains
00:43:06
petits acteurs locaux qui viennent développer de nouveaux espaces
00:43:11
quelque chose qui va continuer à développer on et on a réellement atteint la saturation du volume
00:43:18
pas
00:43:21
on retrouve le plan d'aide effectivement de petits acteurs
00:43:26
locaux qui eux qui développent des marchés de niche
00:43:31
cette démarche extrêmement difficile à a valorisé aujourd'
00:43:36
hui on voit quand la concentration des budgets
00:43:40
vers les formats les plus performants ou les plus exposés
00:43:45
eux au public donc ça reste ça reste
00:43:49
pour moi les développements qui sont eux qui sont marginalisés et je trouve dommage qu'aujourd'hui l'accès à
00:43:56
ce marché ne soit pas plu facilité et c'est vrai qu'eux aujourd'hui à beaucoup de barrières à l'
00:44:02
entrée de ce marché en façade ça ne force pas l'excellence en force pas à l'innovation et
00:44:09
et moi je je pense qu'aujourd'hui nous sommes encore il faut plutôt verra va marcher d'
00:44:16
eux d'amélioration de ce qui fait de moins de surface que de plus de surface
00:44:22
estce si vous voyager par exemple à varsovie vous verrez qu'il ya
00:44:30
tant de place en suisse pour des panneaux additionnels non
00:44:34
je ne pense pas que ça va être s'est déroulée comme ça
00:44:39
plu de pannes au flux de développement
00:44:44
antipub qui et peutêtre aussi important
00:44:48
et pour moi le mot clé dans cette situation c smart city
00:44:54
donc de notre responsabilité et de contribuer pas
00:44:58
seulement de ventre de gagner l'argent
00:45:00
avec l'affichage de contribuer à le bien être des gens dans
00:45:06
la ville de comparer avec les villes dans les services de communication et
00:45:12
tout ça pour moi ça c les vrais future de l'affichage
00:45:16
merci emilie donc les communes sont ce que j'entends son exigence
00:45:22
on vivra par les communes et des autres concédant je pense que ces dynamiques analogues veulent avoir
00:45:28
plus d'argent mais en même temps émaner des densifier la présente les pressions qui cite
00:45:34
r s payés ils veulent que vous les pays plus avec moins de moyens
00:45:39
et en même temps j'imagine que du côté des annonceurs que j'ai pu vivre on a des budgets qui sont toujours
00:45:44
restreint plus pointu en mesure de résultats donc mais qui était
00:45:49
compliquée pour vous êtes entre le marteau enclines quelque part
00:45:54
loyer et les a seulement quelques années et que les villes font des appels d'offres
00:46:00
avant c'était pas le cas du tout et je pense que c'est clair qu'elle a
00:46:06
contribué avec beaucoup de lobbying pour faire
00:46:11
effectuer ces appels d'offres dans peutêtre
00:46:15
sorbonne paris iv vi ll pour eux le prochain appel d'offres pour plaire canon
00:46:21
mais je pense que les villes maintenant gagner beaucoup plus d'argent qu'avant
00:46:27
et je vais quand même les marches régler les
00:46:31
m'arrache un dans l'affichage sans
00:46:35
comparez avec les autres mais qui a assez eh oui il y'a un risque de diminuer associant
00:46:42
par ce que nous faisons peutêtre une compétition qui ne fait pas de sens mais
00:46:49
ça va être décidées au niveau quelle marche nous sans prêt à accepter
00:46:56
avec olivier a je pense que rousseau dans son métier d'origine
00:47:01
consultant yen réponse très claire le seul gagnant c'est
00:47:05
le consultant c'est à dire celui qui écrit qui gère l'appel d'offres lui il gagne c'est sûr
00:47:11
mais comme dans tout quasiment les marchés publics en étant compétition
00:47:16
qu'estce qui se passe bien on perd nos marges
00:47:19
donc le plus petit afin il a beaucoup plus de difficultés à faire de surenchère et
00:47:26
la particularité par rapport à notre métier c'est qu'on se trouve comme eux il est
00:47:30
très bien question pardon déconcertant qui se disent finalement si je peux avoir le beurre et
00:47:36
l'argent du beurre et son infirmière ceci cela en fait ils auront plus d'argent
00:47:41
sans me demander d'être inactif ou créatif
00:47:46
et c'est aujourd'hui c'est de cette particularité spécialement suisse romande moins
00:47:52
en suisse alémanique pour des raisons peut être de culture
00:47:57
en tout cas on a aujourd'hui un difficulté ce qui est d'
00:48:01
ailleurs entre guillemets un calcul à court terme puisqu'évidemment les communes
00:48:05
en gagnant gérer plus de redevances
00:48:10
dans l'immédiat finalement affaiblissent un média et comme le dit ours finalement c'est aussi
00:48:16
pour le bien même de toute la population et mais pour les
00:48:20
services qu'on peut offrir avec la perspective smart city deux
00:48:24
d'offrir d'autres services que le fichage pure et la malheureusement le
00:48:29
i. les communes n'ont pas cette stratégie la ont plutôt
00:48:33
eux sont plutôt influencée par des mouvements qui
00:48:36
qui veulent restreint en tout cas je vais la situation en comme celle qu'à genève par exemple
00:48:43
merci gérald d'être un complément par an selon eux la
00:48:46
perception de d'agence cette situation du marché des concessions
00:48:50
vous avez vous sentir l'impact de ce qu'
00:48:55
ont évoqué les 3 fisher alors mon nous
00:48:58
globalement ce n'est pas notre on ne parle plusieurs enfin sur ce terrain là
00:49:03
en faite par effet domino donc encore une
00:49:08
fois ce soir on a
00:49:12
l'un d'entre eux 7% de la
00:49:16
part affichage ici donc c'est
00:49:19
un marché voyez trois quatre acteurs alors après oui on lyon avec petite part etc mais
00:49:25
donc après on peut avoir un effet domino c'est à dire évidemment à partir du moment ou un marché perdue
00:49:32
eh bien c'est une c'est un rendement financier en moins
00:49:36
pour un acteur et peut être en plus pour l'autre
00:49:40
estce qu'un d'un côté après eux ces
00:49:44
prix sont répercutés au niveau justement des annonceurs
00:49:48
plus qu'en fait heu je dirais la tarification
00:49:53
affichage et quand même relativement complexe en fonction du nombre de produits etc donc
00:50:00
parfois on vient nous dire voilà mais voyez pas d'augmentation en eux
00:50:03
puis finalement on prend les 3 produits majeurs et là on va
00:50:07
en valeur et là on va on ferait non varela ont peur que
00:50:11
sur du premier roman etc et bien on va voir que
00:50:14
faites une augmentation de 10 à 15% d'entre eux
00:50:19
et voilà je l'i. n. chose qui est sûr
00:50:23
à ce niveau là on sait que pour nous c'est à
00:50:26
dire au niveau à agencer au niveau annonceurs globalement la concurrence
00:50:30
est bonne à dire cette concurrence qu'ils vivent que l'on
00:50:34
voit eux effectivement ce ceux menés en suisse alémanique enfant
00:50:39
en suisse romande sur eux l'aéroport de genève avec
00:50:44
des concessions historique qui tombe bien font partie de ce mouvement
00:50:49
conduit dans lequel nous notre économie est aussi appliqué c'est à dire plus de concurrence plus tôt
00:50:55
d'eux peut être un peu plus de violence probablement au niveau des les enjeux etc mais
00:51:01
à la fin cette situation aujourd'hui pour eux pour nous
00:51:05
je dirais je la considérait meilleure qualité comparativement au passé
00:51:12
puisque potentiellement élevé je pense et je le dis sans eux
00:51:18
au contraire avec beaucoup d'eux d'attention à la
00:51:23
légère puisqu'on a on se connait bien c'
00:51:27
est vrai que cette compétition vous pousse aussi vous en tant que leader en fait du marché
00:51:33
à eux aussi développer de nouvelles offres et à être heu je dirais plus créatif
00:51:38
en fait sur eux sur certains sur certains produits comme
00:51:42
les oeufs clear et comme les oeufs par exemple
00:51:45
néo sur eux sur genève je pense que cette nouvelle politique par exemple sur genève est extrêmement intéressante
00:51:51
ok donc on voit ses saisons joue avec les conséquences important on a parlé de cette
00:51:56
c'est ce pression publicitaire cette perception les consommateurs
00:52:02
chaque individu de plus en plus conscients des mécanismes de communication
00:52:05
on est tous à peu près conscient qu'on ait constamment marchandises et des espaces publics et de plus en plus marchandises également
00:52:12
y'a des mouvements antipub qui ont été évoquées tout à l'heure genèse
00:52:18
le gîte manière un peu plus direct en suisse romande que d'autres villes des villes françaises ont fait ont
00:52:23
eu des tentatives ou on entendait parler je crois deux ans de grenoble qu'il ait voulu éliminer
00:52:28
toutes les richesses texte fin tout appui extérieur de cette commune ce qui finalement n'a pas
00:52:32
puisse réaliser pour différentes raisons mais ya eux aussi un besoin des communes dunbar
00:52:38
d'avoir des revenus d des espaces du concédant en même temps les communes pour politique de
00:52:45
de défendre de la société des consommateurs qui pour
00:52:50
certains expriment trop forte sont publicitaire s
00:52:55
vous avez évoqué slansky dépression de plus en plus fortes réellement
00:52:59
eux qui sont pour éliminer gérald me parler un
00:53:04
avant la conférence des casseurs depuis paris estce que c'est un mouvement qui a tendance à se développer au niveau mondial
00:53:12
viral peut être rejetée de progresser sur la question les questions valent ce que
00:53:18
nous sommes nous né au centre de l'actualité eux puisse qu'eux
00:53:25
3 de groupe d de la société civile
00:53:30
s'intéresse au sujet de l'affichage sur domaine public de la ville de genève
00:53:35
donc je crois savoir et je n'ai pas je n'ai pas
00:53:40
tout l'historique de mais de donner de confrères ici que ce sont des oeufs
00:53:44
ce sont des sujets récurrents avec plus ou moins de passion
00:53:49
en fonction d'événements d'actualité largement à genève nous
00:53:53
avons effectivement d'associations qui eux qui se mobilisent pour eux
00:54:00
demander l'éradication purement et simplement de l'affichage
00:54:05
heure village n'a pas de commerce
00:54:10
oui commercial mais donc effectivement le signe des sections intéressante puisque
00:54:15
enfin ce sont des personnes finalement qui reste assez mal
00:54:21
l'économie de c. de ses projets et
00:54:24
audelà des aspects financiers que j'ai mentionné
00:54:28
au préalable ou a donc le conseil dans la ville de genève en l'occurrence attend
00:54:32
à un loyer de des supports que nous exploitons nous en qualité en tant qu'en tant que afficheur
00:54:39
font énormément de services à la collectivité notamment tout ce qui a trait à l'affichage
00:54:45
culturelles aux événements l'affichage politique essaie
00:54:50
d élément extrêmement important extrêmement consommateurs
00:54:53
de ressources et qui bien sur eux doivent être financés et
00:54:56
cette commerciale qui vient financer c. c. ses apports ses apports
00:55:02
en nature là donc voilà il nous sommes extrêmement
00:55:09
j'ai nous voilà bon nous sommes spectateurs médias eux aujourd'hui des possibilités eux qui sont donnés à c.
00:55:15
à c. à ces organisations que j'avais demandé
00:55:21
son avis son avis au peuple il semblerait que ce soit les
00:55:24
les attention médias vrai sujet il ya alors effectivement d
00:55:29
d des initiatives identique international qui ont
00:55:36
ils ont toujours mentionné on parle de
00:55:39
grenoble qui horaires éradiquer complètement l'affichage
00:55:43
sur domaine public ainsi qu'une moitié d'hériter semblerait i.
00:55:49
confirma certainement qu'on a d'ores et déjà pense revenir à ce qu'il ne peut
00:55:53
pas se passer de cette semaine on parle de sao paulo mais ce sont eux
00:55:58
décision je croyais dizaine d'années depuis sao paulo et plein de supports publicitaires bref c
00:56:05
ces interventions cette initiative qui sont très reprise par
00:56:09
la presse et des très bons sujets politique
00:56:12
mais eux ils n'en reste pas moins qu'aujourd'hui les collectivités ont de la peine de femmes dans des
00:56:19
dans des exercices budgétaires de plus en plus compliquée en à peine à se passer de ces oeufs de sénat n deux semaines
00:56:26
mais peutêtre un autre exemple en lucerne où nous avons installé de totem numérique
00:56:34
avec le fassent eux carte interactif et l'autre face à l'affichage
00:56:40
commercial c'était une partie du q l'appel d'offres
00:56:46
il faudra le faire heureusement et la ville nous oblige de
00:56:51
réaliser une enquête pour trouver si les gens
00:56:57
M7 ces installations ou pas donc on a fait cette étude
00:57:02
et 4 vingts pourcent deux tout les personnes interrogées anti
00:57:08
c'est très naturel que de temps le suivi du c normal qu'il
00:57:14
ya eu l'affichage il profite du service de l'interactif de la
00:57:20
carte interactive tant c'est toujours peut être un pourcentage entre dixhuit et 20
00:57:26
pourcent des anti u. antipub liste mais la grande majorité des gens
00:57:34
accepte l'affichage communs et des médias qui ne me dérange le mot
00:57:42
civilité un juste pour préciser effectivement ce qui est dit avant
00:57:47
concernant sachse cet intéressant monsieur on fonctionne
00:57:52
peut être simple envers de certaines évolutions
00:57:55
mondiale l'une des premières villes avant interdit l'affichage de effectivement sao paulo
00:58:01
qui avaient eux décider qui en est pas d'affichage et
00:58:05
puis schuster a dépassé le groupe de cause un
00:58:10
à proposer eux l'avantage d'abris bus pour la ville de sao paulo aucun contrat de 20 ans
00:58:17
donc de nouveau l'affichage sao paulo concernant grenoble y'a
00:58:23
en fait si différentes les différents contrats et le maire vers
00:58:29
l a décidé de résilier un contrat eux qui représentait lui sont 1'000 euros
00:58:35
par an pour la ville tout en sachant que l'affichage sur domaine
00:58:39
privé toujours possible et d'autre concession eux qui ont segmenté eux existent
00:58:44
toujours grenoble mais se posera effectivement la question de savoir si
00:58:49
il peut persister dans 7 dans ce sens là moi je m'appelle une anecdote qui étaient eux
00:58:55
classé intéressante en écoutant question tout d'abord je dis oui vu que j'ai commencé déjà
00:59:01
je suis à une fois dans un petit peu commune et puis on commence à discuter comme
00:59:05
ça avec un chef de l'urbanisme et puis ben enfin discussions inutiles
00:59:10
pourtant la créance eut bientôt le connaissait cubains n'en juin
00:59:15
les a vous devriez aller comment et pourquoi cette pub
00:59:20
je croyais présentés sur les plages etc nan mais c'est à dire
00:59:24
qu'on est quand même confrontés ça je pensais quand même un
00:59:29
un peutêtre une sorte de différences culturelles avec la
00:59:32
suisse alémanique avec une pression qui eux
00:59:36
qui fait que fondamentalement le soin d'une manière
00:59:40
générale sur l'entrepreneuriat sur l'économie
00:59:43
les administrations sont très réticente par rapport à des entreprises
00:59:48
qui dégage des bénéfices qui sont
00:59:52
qui progresse et on est toujours comme perçue comme finalement dans une vision assez anti
00:59:59
capitalistique et la ont subi un tout petit peu cette vision qui aujourd'hui
01:00:04
porté par les mouvements type du poste mouvement qui publie se définit par cause défini par
01:00:08
le but contre et lutter contre la société de consommation c'est quand même paradoxal
01:00:13
parce que nos clients et la peut être long un déficit niveau la branche
01:00:19
pas tellement au niveau des acteurs eux autour de cette tablette cette branche de
01:00:23
notre syndicat finalement qui est relativement faible je pense en termes de
01:00:29
revendication ou d'explication de notre disons jeux
01:00:34
finalement nous on s'aperçoit que le sait le
01:00:38
client sur les agences ce sont les commerçants
01:00:42
qui vivent aussi et qui n'auront et qui sont
01:00:45
j'aimais finalement par leurs moyens de présenter leurs produits
01:00:49
l'affichage en soi c'est pas enfin c'est c'est quand même le but de porter un
01:00:53
produit à la connaissance du public et là on a quand même l'institution a été complètement schizophrénique
01:00:59
p c juste nous sommes très publique nous voulons nous acquérir sacré
01:01:05
sans eux le domaine public tant qu'il faut respecter cette responsabilité
01:01:11
donc je pense dans le futur ça ne va pas marcher
01:01:14
de seulement prendre l'argent et de contribuer pas donc
01:01:19
encore une fois smart cité approach sas je pense on sent très
01:01:25
valable par exemple en peru il ya
01:01:30
une grande affiches numériques qui produisent
01:01:33
eau potable dans une région vers naples presque pas d'eau potable donc
01:01:37
cette sondés étaient les éléments individuels mais juste respecter cette responsabilité dans les
01:01:43
futures je pense ça va devenir plus en plus important pour nous
01:01:49
mais merci papa c'est un aspect viral
01:01:53
vous dans la vision que vous en avez vous vos clients
01:01:59
craignent qu'il se met en mouvement par rapport à l'
01:02:02
image eux de leur marque et en cela la panique
01:02:07
b les campagnes d'affichage de tout à coup de coeur etc là cela indique donc
01:02:13
ça c'est un complément pour la appel eux immédiatement afficheur qu'estce qu'on veut
01:02:19
etc donc situation de crise et vêtements ça se passe pas souvent moins jeux
01:02:26
travailler assez souvent pour maintenance pardon pendant longtemps
01:02:30
donc effectivement on a eu quelques soucis toujours son genève vendre encore plus marqué un style voilà comme
01:02:37
quoi le genevois sont justes pas top spéciaux voilà
01:02:41
h. m. également candidat d. peut être
01:02:45
oui j'aime il faut il faut 16 intéressant puisque zone d'une campagne déshabiller eux qui rentraient à
01:02:52
maintes maintenant dans les moeurs un salaire au mois de novembre on etc avec eux de
01:02:56
magnifique damon sous vêtements etc et c'est vrai événement suède il
01:03:01
faut le dire et il avait mesuré dès lors que les oeufs
01:03:03
les accidents avait augmenté etc donc je vais m'avait dû d'ailleurs
01:03:08
retirer les affiches non c'est c'est un vrai problème c'est à dire
01:03:12
la dégradation fait du message en tant que tel c'est vrai que
01:03:17
voilà et puis vous travaillez que les marques de luxe plu eux ont toujours sacré donc c'est compliqué
01:03:23
c complètement schizophrénique complètement c'est
01:03:29
à dire ça ce sont des mouvements
01:03:32
heu je dirais dogan qu'on peut pas eux maîtrisée
01:03:38
et c'est une vraie problématique alors
01:03:43
il ya des théories sociologiques naomi klein no
01:03:47
logo etc font partie de ses oeufs
01:03:50
deux c mouvement je pense qu'aujourd'hui certains moments weg ahmosis
01:03:56
probablement au 6 7 être plu durant faite avec la communication sur tout ce
01:04:01
qu'ils de l'alimentaire etc et dieu sait si important pour les afficheurs
01:04:06
donc c'est une vraie préoccupations effectivement pour eux pour un pour le futur et ses nouveaux
01:04:11
probl passion pour les marques c'est le plus grand moment donné c'est un investissement
01:04:16
l'emplacement où le réseau et comme un match de payer fondée sur des pays d'eux ce niveau là
01:04:22
donc cette logique on veut une rentabilité en tout cas au niveau de
01:04:26
l'impact de l'impact publicitaire mais estce vraiment un ange le plu
01:04:36
le thème de l'avenir l'affichage de dire c'est eux
01:04:40
probablement eux liaisons aux synergies avec les réseaux sociaux
01:04:45
jusqu'aujourd'hui en fait les guérillas aussi de ces mouvements 7
01:04:50
se pratiquent aussi énormément sur eux sur les réseaux sociaux donc là
01:04:56
au nom unique qui évolue qui pas toutes ses sens
01:05:00
soluble ou c'est vrai qu'on va pas résoudre très rapidement et à court terme ni manière 5
01:05:06
m et enfin ce que l'on retient de ce que vous avez disséquer globalement l'affichage
01:05:11
et comme idée qui extrêmement appréciés et acceptés par lui tenta 90% de la population
01:05:17
bien que les antipub face du oui il resterait qui
01:05:21
minorité dans l'interactivité vous êtes encore beaucoup entendu
01:05:25
je vous stimulez ontils peur fait traditionnellement poser question après qu'on laisse les orateurs
01:05:30
parler on aura de toute façon l'occasion de faire et l'apéritif
01:05:35
ce sera un moment pour eux pour la discussion et je reprends pour
01:05:39
continuer diffusion par rapport aux thématiques de convier des niveaux que ce soir
01:05:43
dans parents sur la technologie cette notion d'acceptation de la publicité
01:05:49
l'interaction de lever une pression publicitaire peut être que les technologies
01:05:53
peut aider à faire accepter ou à rendre l c t
01:05:57
publicité extérieure plus efficace lui donner de nouveaux rôles
01:06:02
établir de devenir un point de entre par exemple le fils pourrait devient pendant un prend comme point d'entrée
01:06:07
sur un système de ecommerce on voit développant certains affichent où il était c. avec
01:06:12
du cuir codes de systèmes des systèmes d'interaction entre l'afficher public
01:06:19
inadaptation des fiches au public ou des systèmes de prévention pour
01:06:24
la sécurité routière par exemple qui sont eux qui se rapproche
01:06:28
des techniques qui peut être utilisé par affichage publicité extérieure eux
01:06:34
aujourd'hui moi je suis à j'aime beaucoup les gadgets
01:06:37
mais voilà qu'estce qui va m'arriver k avec quoi je vais pouvoir jouer qu'estce qui va me changer ma vie de consommateurs
01:06:43
d'un côté et qui a changé ma vie d'annonceurs également ce que je vais pouvoir générer comme interaction avec les
01:06:50
il affichait tout affichage extérieur commençons par le point de vue du consommateur qu'estce qu'aujourd'hui
01:06:57
vous allez pouvoir vous planifié ou se mettent en place réellement déjà
01:07:02
comme solution qui vont permettre de nous donnons notre rapport à l'affiche ou à la publicité
01:07:10
je crois que le niveau enfin je préfère le porteparole des groupes affichage mais on ait pratiquement
01:07:17
tous confrontés à cette ce défi la digitalisation on voit par exemple qu'eux sur eux
01:07:24
ce qui va arriver finalement c'est sur des écrans digitaux qui seront donc multi services
01:07:31
ou au 6 qui eux qui étaient testés notamment
01:07:36
zurich c. la connexion entre l'affiche classique
01:07:40
et le smartphone avec la technologie indiquant et a
01:07:44
évidemment ça apporte l'ouverture agirait dans
01:07:50
l'affinage de la qualité du contact dans cet
01:07:54
autre dimension de la faune qui aime le smartphone
01:07:58
mais finalement il faut toujours faire attention j
01:08:02
de mon point de vue 6 par rapport à un
01:08:06
la publicité et le mass media un faut pas oublier qu'on est quand même
01:08:11
eux encore une fois dans une industrie graphique qui fonctionne très bien
01:08:16
qui à eux de qualité reconnu internationalement et j'
01:08:20
ai senti peu commun un bond instant cet emplacement
01:08:24
l'emplacement si on transforme un mono placement papier par
01:08:30
un affichage digital et pis on se contente de st
01:08:34
ça va nous coûter extrêmement cher on a peutêtre une nation qui va
01:08:39
effectivement attirer l'attention par un pour eux finalement aux consommateurs
01:08:45
mais on a pas encore eux développée en sera pas passer dans cette nouvelle ère
01:08:50
qui est l'un des objets connectés et qui est finalement
01:08:53
l'infini d'avoir une compagnie beaucoup plus interactive
01:08:57
mais là je pense que le tout dépendant comme fois finalement du de
01:09:02
la stratégie marketing et du un de l'objectif de l'annonceur
01:09:10
et ce que les autres annonces afficheur 67 agile a plutôt conservateur
01:09:21
alors moi un avis assez tranché sur la question et ça
01:09:24
va peut être répondra unes des questionnements ou des propositions de jade
01:09:30
je pense que le digital va permettre aux clients de passer dans un monde
01:09:35
d'affichage métier de dispersion où il fallait payer eux du prix d'
01:09:40
entrée de l'ordre de 800'000 francs pour faire
01:09:43
d. des campagnes con maîtrisaient finalement assez mal
01:09:48
on savait qu'on avait beaucoup d'efficience et pas
01:09:50
trop élevés tels que l'on sait pas trop à qui elle s'adressait vers des produits beaucoup plus ciblée
01:09:55
je pense que la fortune des digital et puis d'alors par l'innovation en termes de produits de
01:09:59
digital oui c'est une novation étant produit mais on va parler calmement d'une des innovations
01:10:05
marketing au niveau de notre compréhension des problématiques produit et qui répondent avec nos
01:10:10
supports qui soit digital qui soit digitaux qui soit analogique on va devoir
01:10:14
mieux adresser des problématiques de nos clients et venir avec d
01:10:20
prix campagne du ticket d'entrée moins important que ça n'était pas passer
01:10:24
passer d'un mode un modèle où effectivement nous étions un média
01:10:28
médias dispersion avant tout un média de ci de là
01:10:32
et a donc ça c'est ça c'est le premier élément de conviction chez nous
01:10:37
géniaux et à la deuxième c'est qu'aujourd'hui
01:10:42
l'enjeu pour nous et de renforcer ce lien entre eux le support
01:10:47
d'affichage et téléphones et les téléphones mobiles donc de
01:10:52
finalement par le passé et nos amenions des contacts
01:10:56
visuels mais on va devoir au futur permettent
01:11:00
de transformer ce contact visuel et de l'étendant par l'interaction par l'engagement
01:11:06
et si l'entrée dans le téléphone portable de clients alors
01:11:09
y'a beaucoup à l'orléanais vraiment balbutiements de
01:11:13
deux c. 17 de cet air là et beaucoup tentative on l'a effectivement parler
01:11:19
cuir code par le passé après on a pensé que l'avenir s'accélère et fidéliser fessée
01:11:24
mais pas tout ça sent je les technologies mais je pense pas qu'i
01:11:29
qui s'inscrire en eux qui s'inscrivant dans nos dans le modèle dans le
01:11:32
futur je pense que le futur et
01:11:35
les premières expériences anglosaxonne chez eux
01:11:40
navré de faire cesser référence mais ils ont un petit peu d'avance sur eux sur nos
01:11:46
ces sujets là le futur c'est de réussir à synchroniser
01:11:52
au niveau géographiques les campagnes sont le support
01:11:55
d'affichage avec les campagnes son téléphone portable
01:11:58
et c'est au niveau des serveurs devront eux trouver des solutions c'est pas au
01:12:02
niveau de l'interaction c'est pas au niveau du bickel 7 par niveau de la
01:12:06
la l. c. on doit trouver des solutions c'est au niveau des
01:12:10
du paquet de niveau des serveurs on devra s'assurer que
01:12:13
dans une géographie sur un périmètre défini on aura synchronisées
01:12:17
le support d'affichage avec la communication retour à son téléphone portable
01:12:22
c'est extrêmement importante puisque les dernières études et eux ils sont bien publier unes extrêmement intéressante
01:12:27
aux etats unis l'affichage a montré qu'il était le média le plus performant
01:12:31
à eux générer de l'interaction avec le
01:12:35
téléphone portable il génère 26%
01:12:39
de toutes les connexions sur téléphone portable de toutes les recherches sur téléphone portable
01:12:45
que l'ensemble des médias génère ses unis représentent 8% part de marché
01:12:50
l'affichage dégénère vingtsix % de toutes les interactions sur téléphone portable donc
01:12:55
samedi a clairement montré qu'il est extrêmement puissant à faire ce lien entre le
01:13:00
support visuel et téléphones mobiles et à
01:13:04
notre deuxième conviction
01:13:07
cette interaction devra se faire au niveau de la synchronisation des serveurs là le problème le
01:13:13
tout les sujets dramatiquement ont tout leur sens et nous permettront d'avoir des campagnes
01:13:17
multi supports extrêmement efficace à l'avenir avec des tickets d'entrée bien moins important
01:13:23
puisqu'on aura ciblage beaucoup plus précis je suis d'accord avec christian 21
01:13:30
son rôle de quelques qui port pour eux le mot paille que jouer l'affichage quand même
01:13:37
je pense que l'euro comme masse mais était un pour l'affichage est très c'est pourtant mais
01:13:44
je pense que dans le planer de télé dont les agences média
01:13:49
il atteste optimiste auteur tant que les gens qui optimise plan
01:13:54
encore une fois encore une fois et ça c'est possible avec les numériques
01:14:00
dans l'affichage aussi il ne faut pas afficher un café le soir
01:14:08
dans les futures c'est possible de faire seulement le matin et peutêtre à l'aprèsmidi
01:14:13
et d'annoncer quelque chose d'autre donc optimiser
01:14:17
pour les contacts avec les groupes cibles
01:14:22
de dieu one to one ça c'est pas
01:14:26
notre tristesse il coûte beaucoup trop cher
01:14:30
et d'implanter un totem digital pour contacter une réponse
01:14:35
et n'importe qui va payer le prix donc
01:14:38
il faut trouver trône entre mass media et
01:14:44
optimisation du média planning gérald
01:14:50
alors deux choses un
01:14:56
le premier point c'est que quand ton travail stratégie
01:14:59
on a besoin d'émergence donc l'émergence
01:15:03
c'est pas uniquement sur instagram où le réseau
01:15:06
social convainc l'obtenir ça c'est là
01:15:11
on va avoir besoin un moment donné d'une audience fortes de pression de fréquence
01:15:18
p probablement dans un la rentabilité en fait de l'audience
01:15:23
qui soit le meilleur possible c'est vrai que la l'affichage
01:15:27
en plus eux aujourd'hui encore une fois multi produit
01:15:31
multi espace donc on peut par exemple l'erreur
01:15:36
isole une zone extrêmement importantes comme la s baum
01:15:40
zurich c'est vrai que c'est extrêmement
01:15:44
de la facile d'un point de vue affichage de pouvoir
01:15:47
ciblés en fait ce public de pendulaires
01:15:53
qui représente un trafic énorme et probablement des plus importants de suisse
01:15:59
donc ça c'est une chose l'autre côté vous savez comment
01:16:05
nous sommes les publicitaires ce que nous nous voulons des idées des billets dire etc
01:16:11
et là aujourd'hui il sait exactement ce que nous recherchons cette
01:16:15
interactivité donc le l'aspect oblique adams c'est à dire
01:16:20
cette interactivité entre les différents points de contact que l'on va
01:16:24
pouvoir mettre en face du consommateur et la
01:16:28
le songe de rejoindre sus effectivement on va travailler sur les data
01:16:35
on lui apporta en suisse des projets qui sont eux qui se mettent
01:16:39
en place il faudra peut être pas laissé que google
01:16:45
travailler làdessus alors je pense qu'il peut avoir des initiatives suivra mais je rappelle que la
01:16:49
mère a par exemple a été constitué en fait en partie pour ça même si
01:16:55
on est pas dans le domaine de l'affichage mais la data va être long j l enjeu demain
01:17:02
un exemple dommage on peux pas vous le montrer en vidéo lune des meilleures campagnes peut
01:17:06
être en tout cas intéressante à ce niveau là je pense que vous avez
01:17:09
vu cette campagne sur les grisons à la gare de zurich voilà 5
01:17:14
ans par un interactive ou un moment donné vous avez donc le
01:17:19
le type qui est à la montagne etc avec son chapeau etc
01:17:24
qui parlent eux en direct aux personnes dans la gare de
01:17:27
zurich d'accord et qu'ils en demandent de le rejoindre donc et eux aussi d'aider les gens disent oui
01:17:34
et bien ailleurs impliqué des CFF qui eux qui
01:17:37
vous est donné gratuitement et deux heures après ont retrouvé
01:17:41
les gens qui étaient dans la guerre de zurich derrière les grands b m dans les grisons etc
01:17:46
belle campagne accord sympa toucher des millions de personnes ont mais bien d'accord mais quelque part l'
01:17:53
idée était intéressante et probablement que le boss qui
01:17:57
était indirectement laquelle toucher voir casey exactement donc
01:18:01
cette salle que l'on n'aura probablement plus
01:18:04
recherché dans l'avenir et vous
01:18:08
avez vous des produits extrêmement intéressant sauf qu'un moment donné
01:18:13
or c'est un petit peu compliqué c'est vrai que pour ceux qui le savent
01:18:17
pas par exemple occupé lagarde zurich bien c'est aussi un budget conséquent mais
01:18:22
les délais et sur 7 public lutter encore une
01:18:25
fois de l'affichage digital donc merci
01:18:33
la discussion eux arrivent à sa fin aux jours et mais qu'on puisse échanger avec différentes personnes qui sont avec nous
01:18:39
il ya certains professionnels de l'affichage et d'autres agences qui sont présentes ici
01:18:44
il ya des consommateurs également les tous eux
01:18:49
qui ont peutêtre des questions des interrogations
01:18:51
ou des critiques à faire sur ce qui a été dit sur ce qui était jusqu'ici je vois
01:18:56
dans les rues régulièrement eux et qu'estce que certains d'entre vous voudrez oui madame je l'aime
01:19:11
bonsoir je me suis posé la question sur tunis efficient je suis que j'ai
01:19:17
retenu sur son trajet pour arriver jusqu'ici un ce que j'ai initié
01:19:23
seigneur je veux aussi génie font rebondir sur eux
01:19:28
les résultats d'enquêtes que vous avez fait sur eux présente cette puissante
01:19:33
4 vingts pourcent des personnes ne sont pas déranger ni par l'affichage en tant qu'annonceur
01:19:38
j'attendrai que ma campagne d'affichage alpes manque juste ne pas déranger mes questions et
01:19:44
0 un qu'elle soit attractif du causse et donc estce que j'ai
01:19:50
retenu de mon trajet donc font augmenter les kilomètres sont deux choses
01:19:55
la campagne galaxy is qui met en avant le ballet de toilettes avec pour
01:20:00
toutes les créances galaxy s k n s avec sa photo d'identité
01:20:06
écureuil est entre eux on voit le nouveau business ou autre dont sont deux
01:20:11
campagnes senti peu décalé toutes les autres je pense que je suis passé
01:20:16
depuis ouchy jusqu'ici je pense que je passais devant des dizaines de panneaux ayant retenu que deux
01:20:21
donc la question prompt à donner à un a de l'efficacité
01:20:26
deux l'affichage prévoit bien échanges j'entends que cette entrée bons
01:20:30
moyens pour à la conversion sur mobile encore faut til
01:20:33
l'avoir cf les voir ses fils vous
01:20:36
avez absolument raison mais nous pouvons parler
01:20:41
pas à les hauts responsables pour la
01:20:46
créativité du 16 sujets et
01:20:49
nous mais nous aussi nous aimes tu vas avoir
01:20:53
plutôt que t p a plu d'
01:20:56
affichage très actif et attractif intéressant entretenant
01:21:01
c'est la raison pour laquelle clair qu'à l'international et les sponsors
01:21:06
tu département affichage acarne leigh hunt par
01:21:11
ce que nous sommes convaincus que
01:21:13
c'est la qualité nous comme afficheur nous
01:21:18
offrant l'opportunité d'être vu
01:21:22
mais nous ne prenons pas la responsabilité pour la qualité
01:21:27
de l'affichage vous étiez support palpable contenu
01:21:32
le complet vient de l'annonceur ou de l'agence l'algérie où nous essayons de contribuer
01:21:37
assurer que nous faisons des cours pour des jeunes créatif mais et
01:21:43
oui c. c pas notre espace responsabilité dans ce sens
01:21:49
alors juste pour vous pour vous répondre puisque
01:21:53
il ya deux choses dans votre question là premièrement
01:21:56
la problématique de l'appréciation faite de la création de la fiche
01:22:02
c'est à dire tout ce qui agrément par rapport à l'affiche qui en fait le
01:22:06
le client sur ce qu'on appelle l'impact c'est à dire la mémorisation faites avec le message
01:22:12
par contre eux ce qui est assez intéressant c'est que depuis
01:22:17
12 en 15 ans maintenant le pasteur index eux existent
01:22:22
donc il est une étude sur justement là la mémorisation publicitaire sur
01:22:27
plusieurs points c'est à dire la reconnaissance du message
01:22:30
l'attribution à la marque g. l'agrément par rapport aux
01:22:34
au message nous avons travaillé à peu près sur eux
01:22:39
à l'époque sur les banques de données ont été sur 3'500 campagne traque en faite en suisse et
01:22:45
eux ce qui était assez intéressant ce que les scores d'
01:22:48
impact étaient équivalents à ceux de la france de duquet
01:22:54
donc ça veut dire un moment donné que l l réseau en tant que telle c'estàdire la force de l'affichage ou
01:23:00
la structure de l'affichage en suisse fonctionne en règle générale après évidemment
01:23:05
vous avez des variations énorme entre eux les oeufs le secteur
01:23:10
par exemple c'est vrai que par exemple les benchmarks de mémorisation sur
01:23:15
l'assurance eux sont beaucoup plus bas que les benchmarks sur eux la mode
01:23:21
donc voilà c'est c'est un facteur d'appréciation et quelques pas
01:23:25
tu disais tout à l'heure que oui on les graphismes etc
01:23:30
mais là je vais lancer un mot annonceurs cet avion soyons plus créatif au niveau no un de nos affiches
01:23:36
l'affiche deux secondes même pas à peine et quand
01:23:40
vous êtes dans souvent dans des meetings avec beaucoup de clients
01:23:43
on veut les mettre le produit le slogan la ville le type la voiture et
01:23:49
puis également logique qui est derrière et si possible site internet en plus
01:23:54
comment voulezvous qu'en deux secondes eux ont pu savoir
01:23:58
mémoriser heu je dirais un message ainsi voilà donc
01:24:01
c'est vrai que voilà c'est une combinaison difficile mais vous
01:24:05
voyez peut être que mac do ici dans votre cas
01:24:08
galactus puisque ça vous a touché et bien
01:24:13
peut être on veut un travailleur que les autres
01:24:17
mais merci oui in questions merci bonsoir théorie moreno je m'exprime en tant que
01:24:24
consommateur pure absolument pas un spécialiste du domaine ni d'ailleurs du marketing en soi
01:24:30
une chose qui me frappe quandmême section les 4 acteurs aije entendu ce soir
01:24:35
un seul se démarque des autres dans sa perspective parfois l'industrie
01:24:41
je me disais que je pouvais faire une analogie par rapport
01:24:44
à certaines industries qui avoir tant était basée sur l'infrastructure
01:24:50
sur des concessions sur une réglementation très fortes
01:24:54
et qui nous disaient ne vous inquiétez pas on va grandir demander en
01:25:00
télécoms demander au propriétaire ou exploitant des
01:25:05
infrastructures des infrastructures ferroviaires par exemple
01:25:08
ainsi le futur finalement ça allait être aussi rose que ce à quoi il s'attendait donc je me demande si on est
01:25:15
pas un petit peu en train de se complaire dans et perspectives darwin mais tout va bien la g. h. un
01:25:21
je ne concessions qui dure encore 3 ans je vais juvénile theme consommateurs
01:25:27
des agences qui vont eux qui vont mettre des affiches sur les emplacements j'ai payé très cher
01:25:32
j'ai concession tout va bien j'ai infrastructures tout va bien à eux seulement certains types de complaisance
01:25:39
marquis qui veut quant à répandre l'acteur historique
01:25:44
je ne sais pas si on a eu un discours très complaisance et finalement
01:25:50
la première le premier message qui étaient partagés c'était la baisse des marges
01:25:55
la baisse des marges avec eux ce que ça sous entend comme difficultés pour eux
01:26:00
justement proposé d'innovation qui eux entre que dans cette partie de la suisse plutôt
01:26:06
freinée par les pouvoirs publics bon discours
01:26:12
est certainement valable pour les autorités politiques
01:26:17
qui finalement eux se satisfont aujourd'hui la situation actuelle
01:26:22
un c n remarquer tout à fait pertinente par rapport eux finalement la chose publique
01:26:28
concernant les acteurs je pense que
01:26:33
en tout cas pour eux l'ensemble de l'affichage on
01:26:36
est tous confrontés eux se voit un benchmark interne
01:26:41
un clash amène un cette commission internationale nous avons comme
01:26:48
mère le numéro un mondial la publicité je peux vous
01:26:52
dire qu'avant d'avoir un finalement
01:26:56
une interrogation sur ce qu'on peut faire eux sur le plan local on héberge
01:27:00
marqué internes par rapport à d'innovation qui existent dans le monde entier
01:27:05
en pannonie o k effectivement un digital natives
01:27:10
et donc on a je pense qu'on est prêt
01:27:14
on a simplement aujourd'hui un terrain de jeu
01:27:17
dont les règles sont définies par les concernant et non pas du jour
01:27:23
si les biens un risque en fait pour l'industrie du un risque mais finalement un risque payer effectivement
01:27:29
à la fin par eux consommateurs voire les agences qui
01:27:32
eux peuvent profiter de toute cette évolution technologique
01:27:37
merci gérald ou pression du ajouter pas postposition de
01:27:43
je voudrais simplement un peu d'informations sur l'autre
01:27:47
notre situation dont nous sommes effectivement au milieu d'un écosystème tirailler en d.
01:27:52
les pressions de concédant un marché qui
01:27:57
attend également beaucoup de nous en term
01:28:00
en termes d'innovation et puis notre quotidien où il faut
01:28:04
il faut payer des actionnaires il faut payer les salaires et et la somme de c. de ses contraintes et
01:28:10
et finalement l'accès à la séance généreuse nous bien sûr nous avons beaucoup
01:28:15
de doutes même si nous sommes convaincus du rôle et de
01:28:20
ca jouer notre notre forment à eux pour nous chaque jour et
01:28:26
l'objet de nouvelles de nouvelles questions de remise en question d'un bien besoin
01:28:31
d'avancement en tout cas en ce qui en ce qui nous concerne
01:28:35
nous ne pensons pas que notre métier aujourd'hui ça notre sera le même dans
01:28:40
de 5 disant aussi prépare on ce document de ce document
01:28:45
est beaucoup l'affichage a un rôle à jouer
01:28:50
ce rôle et va très certainement bien
01:28:53
audelà des simples support publicitaire nous
01:28:57
sommes comme eux comme pierre chanel extrêmement convaincu des sujets de smart city
01:29:02
donc de manière à d'autres d'autres enjeux dans la dans la dans la dans la ville
01:29:07
et l'affichage étant sur domaine public étant aura un mobilier
01:29:12
devra très certainement il aura d'autre vocation qu'un
01:29:16
simple support supports publicitaires donc nous et réflexion bénézit réfléchissant
01:29:21
pardon je peux vous assurer que nous ne le
01:29:26
nous n'estimons pas être assis sur eux sur un tas d'acquis et chaque
01:29:30
jour pour nous est une remise en question merci vous avez raison i.
01:29:35
dans deux sens premièrement la situation de l'affichage et
01:29:39
confortable j'ai travaillé pour battant temps print
01:29:43
donc je sais de quoi je parle donc la situation est confortable en même temps il ya
01:29:51
beaucoup des éléments qui sentent à l'horizon
01:29:54
qui nous font oui pensez par exemple technologie
01:30:00
imaginé et ce qui va arriver si la technologie hewlett va arriver à l'affichage
01:30:06
rien ne va être comme il est aujourd'hui et ça se
01:30:11
sent d. t. sujet que nous discutons que nous venons sérieuse
01:30:16
aussi la situation toilettes quel crédit avec smart
01:30:19
city la coopération avec les villes
01:30:23
peutêtre vous avez maintenant la après ce soir sera avec nous
01:30:27
l'impression que c'est facile nan c'est
01:30:30
très compliqué c'est très sexy j'en ai ça va être beaucoup plus exigeants dans le futur
01:30:37
merci encore rendre in questions chaque année de prétendre donner 11
01:30:42
bonsoir bruno zugang pour un service marketing
01:30:47
je m'occupe de la commercialisation des espaces médias dont
01:30:51
les trains cf notamment pour l'espagne zurich
01:30:55
bref mais tout d'abord je tenait comme eux à vous remercier pour
01:30:59
la qualité de du débat de la discussion c'est vraiment très intéressant
01:31:04
et aussi un bien sûr à swiss marketing pour avoir organisé cette table ronde
01:31:10
ma première question s'adresse à olivier chris tion et ours
01:31:14
par rapport aux études de marché qui sont effectués
01:31:19
pour les chances de contacts cet essaim voire tout simplement pas comme ce soir et ce que vous avez pensé
01:31:26
à uniformiser les études qui sont réalisés par rapport à l'affichage
01:31:31
je prends par exemple pour le print on a tout les trimestres marche basique un le fameux
01:31:37
où on peut voir le nombre de lecteurs l'évolution du marché de
01:31:41
d'aider print effectivement c'est un outil qui est très utilisé
01:31:46
pour les annonceurs par rapport aux agences qui sont souvent
01:31:48
communiquer estce que le manquement avec l'arrivée digital
01:31:53
je m'excuse parler un petit peu des dieux je fais bref estce que vous pensez
01:31:57
aussi peut être communiquée en commun sur les échanges de quotas de chances de visibilité
01:32:03
ma deuxième question s'adresse à gérald par rapport
01:32:08
à cette voie à des digital qui arrivent et qui
01:32:11
e. divx atout engloutir que pensezvous de l'avenir des produits
01:32:16
analogique comment réagissent les annonceurs lors de vos médias briefing
01:32:21
par rapport au choix entre digital analogiques et ce qui comprennent la différence et
01:32:27
ce que peut la discussion et vite réglé on met tout en digital
01:32:32
comment et discuter le choix digital et analogique je vous remercie
01:32:38
d'abord sur la recherche des j'étais président du pouvoir tout
01:32:44
sort de la reine pour le conseil d'administration conseil d'
01:32:48
anniversaire de la reine pour 10 années donc je sais de quoi
01:32:51
je parle de la qualité de la recherche d'audience
01:32:58
en affichage et beaucoup plus élevé si je passe
01:33:03
un magasin dans un mètre de distance
01:33:07
je suis noté comme lecteur eux deux ils affichent sur
01:33:10
page 109 à la fin de cette page
01:33:17
nous sommes beaucoup plus stricte avec la mesure donc audience dans l'affichage et oui
01:33:24
c'est un standard et le redressement du a signé un contrat aujourd'hui
01:33:29
pour être pas de espère plus tank le
01:33:33
système que ça plante et ça
01:33:37
va être encore mieux parce qu'en futur jeu par le un an et demi en
01:33:44
on va intégrer les numériques
01:33:49
dans cette recherche donc je pense
01:33:52
la qualité de la recherche d'ambiance dans l'affichage et acétone
01:34:00
juste pour préciser un autre participant
01:34:04
effectivement depuis déjà de nombreuses années on a crime société commune 7
01:34:08
elle espère plus qui eux sociétés mixtes de jia clear channel
01:34:13
ou le donc on travaille ensemble à récolter des données et on applique
01:34:19
on distribue ses données justement aux annonceurs eux qui en ont besoin
01:34:25
le prochain le prochain projet cette menace si
01:34:29
évidemment aussi détraqué toute la mobilité
01:34:32
avec les smartphones et se ranger encore plus vient le projet eux espèrent plus
01:34:39
on ira vit donc de vos signaux eux s'associer à cette
01:34:43
ce projet puisque ça permettra d'avoir eu le un point de vue qui reprend toutes les branches
01:34:50
si en renvoyant le bon je me repose sur eux sur les propos des confrères dans ce que nous sommes vraiment
01:34:55
g. a. là aussi les dernières années dernier arrivé donc
01:35:00
en qualité d'acteurs eux au niveau national donc
01:35:05
nous intégrons à partir d'aujourd'hui 7 cette base de données
01:35:09
qui était alors pour moi qui viens d'extérieur keynésienne à gaza
01:35:12
c'est vraiment extrêmement impressionnant je veux bien croire que les données sont
01:35:15
extrêmement précises et d'eux et de qualité ca été un travail
01:35:20
de fourmis pourrait constituer la base de données des quelques ça
01:35:25
sans support que les exploitants sam ça sent supports commerciaux exploitant
01:35:28
aujourd'hui en ville de genève puisque donc cette base
01:35:33
de données vient à qualifier l'audience fan de
01:35:37
calculer l'audience de c. de ses supports mais nous
01:35:41
devons également et intégrer d. d a leasing etc
01:35:45
d. des coordonnées GPS extrêmement précises pour avoir des données de qualité je peux vous dire
01:35:51
expérience faite que c'est cette c'est un exercice extrêmement compliqué
01:35:55
et la voûte de cette base extrêmement qualitatif
01:36:01
coûteux pour la fiche de don donc uniformisation des données permettront d'annonceurs de faits planifiée
01:36:08
plus facilement au moins par rapport aux 3 plus grands réseaux peut être
01:36:13
que les autres secteurs vont intégrer ce système a également futures qui pourraient
01:36:17
eux dans les outils qui dénonce l'âge de 7 le cas avec
01:36:21
l'accord de solides et du projet espère plus ton coeur
01:36:25
en espérant que les CFF pour rejoindre un jour le projet aussi
01:36:30
peut être alors juste au niveau du digital analogique etc
01:36:37
je vais être u p et peut être ce peut
01:36:41
être pas l'endroit réellement de parler de
01:36:45
de ceuxci puisqu'aujourd'hui on mettait sur l'avenir de l'affichage aujourd'hui toutes les 18 a.
01:36:52
c'est à dire que le focus dans la majorité des cas que nous avons
01:37:00
dans la majorité d des concours que nous
01:37:05
en portons où nous n'aurons pourtant pas
01:37:09
le digital appris i. la mesure sur
01:37:13
l'ensemble des autres médias c'est à dire
01:37:16
je vous rappelle le modèle économique de l'agence de communication
01:37:21
il encore quelques années s'était produit un film
01:37:24
d'accord aujourd'hui c'est eux produire un site p. derrière ça avoir un
01:37:30
marketing digital activer autour du nid d
01:37:34
qui va généraliser la marque etc donc
01:37:39
bon alors on essaye d'être des gardiens par voie
01:37:43
de la schizophrénie ambiante c'est pas toujours facile
01:37:48
on essaye de revenir en faite sur de la justesse sur eux au
01:37:53
niveau stratégique parce que chaque point de contact heu je dirais une
01:37:59
un point favorable en tout cas ont avantage etc
01:38:04
mais effectivement cette vision là et surtout
01:38:09
appliquée je veux dire je ne sais pas
01:38:12
ce qu'il en est de l'assistance etc mais les plus grands groupes
01:38:15
aujourd'hui sont eux sur une sanction par rapport aux médias classiques
01:38:22
et sur une approche extrêmement dévitalise donc ça c'est la réalité que l'on vit eux au quotidien
01:38:29
je remercie un séjour merci pour toutes vos interventions je remercie à l'
01:38:33
audience votre attention quelques personnes composée question pour clore la discussion
01:38:38
on se rend compte que l'affichage et donc un média qui à l'avenir
01:38:42
eux qui évoluent eux qui n'a pas peur digital mythique qui plutôt va
01:38:46
travailler avec eux je vous remercie d'avoir été présent d'avoir partagé sa formation
01:38:51
avec nous vous demanderez pour remercier nos 4 orateurs d et d applaudir
01:39:02
renoncer marketing et grâce aspirer trading pas drapiers pour comprenez maintenant pourquoi
01:39:07
ils sont partenaires c'est parce que ça nous permet de remercier
01:39:10
nos intervenants avec de bouteilles merci ours
01:39:15
et attention pardon merci
01:39:20
merci liée en fait
01:39:24
merci gérald et merci bien sûr à aspirer trading à sa plus acquis
01:39:27
présents ce soir aussi pour ses bouteilles je vous remercie
01:39:31
d'avoir été là maintenant va continuer les discussions sur le moment très sympathique qui se passe
01:39:37
à la terre a vu nos impie veuillez accéder par l'ascenseur ou par
01:39:40
la galerie central les orateurs je voulais garde encore quelques minutes et on se retrouve tout

Share this talk: 


Conference program

#SMVDCONF L'AVENIR DE l'AFFICHAGE
Panel
14 June 2017 · 6:16 p.m.

Recommended talks

Les réseaux sociaux dans le domaine du tourisme suisse
Liliane Maibach, Directrice, Declic Marketing
21 June 2017 · 8:31 p.m.
The revolution of social networks and new technologies as it affects tourism
Joël GAYET, Associé-Partner, CoManaging, Paris, France
19 Sept. 2011 · 2:28 p.m.