Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
serra fait loyer stéphane reliés mais cette année je reste aujourd'hui supérieur
00:00:06
donc bah merci en tout cas au centre patronal de
00:00:10
d'avoir organisé ces événements je pense qu'ils sont vitales pour justement
00:00:14
passée cette transition numérique et puis et puis adresser les gens jeux qui sont là et je pense qu'on peut pas éviter
00:00:20
je veux aussi remercier fabrice consentie et philippe evo qui
00:00:25
m'ont pris comme expert pour parler du sujet
00:00:28
je trouve sa tête et puis on a démarré donc en cette
00:00:31
journée estival il fait chaud à rester à la plage
00:00:36
dans le sable et je v on avait beaucoup de je pensais bien ça ouvert les
00:00:40
esprits avec un peu tous ces exemples on voit que voilà toutes les autres industries
00:00:45
vont être impacter et puis toucher par eux par eux les objets connectés
00:00:50
on vit de plus en plus dans un environnement connecté moi je vous propose d'aller les prochaines 20 25 minutes
00:00:56
de faire deux pas mais un peu appuyez sur eux finalement
00:01:00
deux projets un dans l'industrie un dans la mobilité
00:01:04
et puis desservant plus qu'on apprend ça et puis des pistes de réflexion je l'espère
00:01:09
par rapport à votre entreprise c'est l'objectif de 7'007 le mien
00:01:14
si on prend la première industrie jamais on prend vie prend l'exemple des pompes à chaleur
00:01:20
objet magnifique on a la chanson suisse d'avoir une société
00:01:24
qui fabrique ses conclusions des leaders s'appelle ou intermédiaire
00:01:28
et qui ont décidé maintenant et à 12 dixhuit mois de
00:01:31
rentrer dans cette dynamique de l'internet des objets
00:01:35
et puis de collecter les pompes à chaleur et je vous propose de regarder cette vidéo qu'il explique
00:01:39
très bien qui explique très bien finalement ce qu'ils ont atteint après ce que ce premier développement
00:01:49
voici la family rochat
00:01:52
leur maison et chauffée avec de nouvelles pompes à chaleur partie
00:01:57
nous avons recueilli cette dernière coup résout tout comme les pompes à chaleur des familles jamais ça
00:02:06
nous pilotes où toutes ces pompes à chaleur via internet
00:02:11
depuis la centrale nous spécialiste veillent à ce que la pompe à chaleur
00:02:15
de la famille rochat fonctionne toujours de façon optimale si efficace
00:02:23
lorsque la famille proche à part en vacances nous mettons la pompe à
00:02:27
chaleur en mode économique ce qui réduit la consommation d'énergie
00:02:31
de cette façon la roche a fait des économies et servent l'environnement
00:02:37
si on produira la preuve ist nouira médiocre rapidement à distance
00:02:45
les données enregistrées de la pompe à chaleur sont sécurisés en permanence
00:02:51
de plus la famille rochat reçoit régulièrement un compte rendu de ces données
00:02:57
le bien être la famille rochat avec notre pack sérénité la famille rochat peut avoir l'esprit tranquille
00:03:08
pas fait moche personnellement assez fan de cette vidéo qui fut aussi vaine dans la voie change la mienne je
00:03:15
voulais essayer du coût de des résumés finalement l'intérêt des jeunes gère un impact sur 3 axes
00:03:21
le premier c l la modification des processus être plus efficace
00:03:26
on a un deuxième axe qui et l'expérience client et puis le troisième qui
00:03:31
et ce qu'on appelle souvent qui amenant le changement du modèle d'affaires
00:03:35
donc ce qu'on voit dans la vidéo c'est finalement pas on a inefficace
00:03:39
un gain d'efficacité spire quoi pour faire de la maintenance à distance
00:03:42
et parfois même régler certains problèmes sans envoyer un technicien ou alors si on a besoin d'envoyer
00:03:47
un technicien pensons exactement au même problème et empoigna est la bonne pièce donc ça c.
00:03:53
je pense qu'un des biens principal qu'on peut s'attendre quand on fait un projet
00:03:57
internet des objets savoir quelle et les gains d'efficacité ou la manière de travailler différemment
00:04:02
le deuxième point qui illustrait aussi dans la vidéo cette expérience
00:04:06
client finalement on peut leur proposer des nouveaux services tardivement
00:04:10
vous occuper pas d'arrêter la pompe à chaleur qu'on partait en vacances on fait pour
00:04:13
vous rend gère et puis on s'assure finalement tout sera arrêtée au bon moment
00:04:18
convoité aussi cette manière là et puis on peut aller beaucoup plus loin dans l'
00:04:22
expérience client ils en sont pas là un don qui sont des buts voyage
00:04:25
1'000 fois qu'on a pu connecter toutes ces pompes et apprendre de toutes ces données passer là où
00:04:31
par exemple ce fameux terme intelligence artificielle pour entrer en considération c'est à dire qu'on peut
00:04:37
nourrir la machine avec plein d'informations sur les pompes à chaleur qui pourra
00:04:41
ensuite prédire le moment du népal et donc peut être l'anticiper et
00:04:45
puis au lieu d'avoir un technicien qui vient pour réparer la machine
00:04:50
en se rendant pourra faire en amont et allait changer l
00:04:53
la pièce avant étant pas donc ça c'est un énorme gagnant dans
00:04:58
la partie expérience client le dernier point 7 b comment motiver sa
00:05:03
ce qu'audelà du fait d'améliorer l'expérience client effectivement versées gagner
00:05:08
plus d'argent si on peut gagner en étant plus efficace
00:05:11
et c'est là où ils ont commencé à introduire un nouveau service et le gars pour essayer de convaincre le client justement
00:05:16
qu'il va falloir prendre un service récurrence qui arrange aussi
00:05:20
la société pour avoir un revenu récurrents pour garantir sa
00:05:25
donc ils ont fait cette expérience qui semble bien fonctionner en tout cas
00:05:29
je disais avant voilà la justice et la réalité ment 12 moines société p. m.
00:05:33
suisse a pu faire le pas et a pu connecté c.
00:05:38
c h i la question complètement et maintenant pour l'etat d'
00:05:42
après cette ce débat estce que finalement je suis un vendeur de
00:05:45
marché de pompe à chaleur et puis j'en fait je fait des produits excellent
00:05:50
ou alors estce que je passe à l'étape après c'est à dire que j'assure le confort de mes clients à la maison
00:05:56
donc ce serait une autre façon de voir la manière dont on est dans le business finalement je
00:06:00
possède deux de façon complètement fondamentalement différentes de percevoir la manière dont ton adresse son client
00:06:07
et pour le prend pas je voulais prendre un deuxième exemple pour
00:06:10
eux pour parler de ça avec une société italienne latine bali
00:06:15
que sûrement beaucoup d'entre vous découvre ontils va fonction restaurant
00:06:20
si elles ont adressé cette problématique de la haye outils beaucoup plutôt autour des années 2008
00:06:25
courriel la crise économique justement il avait du mal à revendre leurs valeurs eux leur voiture
00:06:32
il faut machine à café mais aussi belle qu'une belle ferrari non dire vous avez du mal
00:06:37
à vendre c'est ça puisque justement elle a un problème de financement sur le marché
00:06:41
et puis c'était quand même assez cher pour le quartier de mettre le cash ou
00:06:45
alors de trouver de bons qui lui prête donc leur chiffre d'affaires était en baisse
00:06:49
et puis ils ont commencé à réfléchir à l'utilisation justement des objets connectés
00:06:54
et ils sont pas dit en fait et c'est là la clé c'est se dire qu'estce qu'on veut
00:06:57
vraiment connecté de ce qu'on pourrait dire que ce qui serait intéressant d'avoir cette mesure de la pression
00:07:02
on pourrait s'assurer ajusté que ca fait combien tourner une bonne une
00:07:07
bonne dose de café qui coule avec la bonne température bonne pression
00:07:10
en fait n'ont pas fait sa plus est très complexe à faire et je pense qu'il voilà
00:07:13
iso rai son repas était un grand succès ils ont fait des choses de beaucoup plus simple
00:07:18
ils sont des basques il faut qu'on sache c'est la quantité de café qui étiré
00:07:23
et on est dans cette mesure la et en montant simplement le nombre
00:07:26
de café prix on peut réfléchir à changer notre modèle d'affaires
00:07:30
puisqu'on va pouvoir plus vendre un appareil avec un investissement
00:07:33
conséquent départ ou alors un leasing enfin les choses classique
00:07:37
on va pouvoir proposer au restaurateur de finalement payer à chaque fois
00:07:41
qu'ils utilisent eux la machine qui tire un café
00:07:45
donc ils ont pu venir sur un modèle d'affaires qui consistait à finalement la fin du mois regardez
00:07:49
le nombre de café qui avait été utilisée par le restaurateur et puis lui facturer cette quantité là
00:07:55
pour voir cette un changement majeur de la manière de penser et du coup j'
00:08:00
ai passé comme j'ai la chance centre patronal est très bien équipé
00:08:04
deux de prendre peut être un des points clés dans la première partie ma présentation je souhaiterais
00:08:10
peut être même garder en tête justement pour pouvoir réflexion stratégique on venait chez vous
00:08:15
sur le fait que finalement on parle beaucoup aussi faire entrer en dont
00:08:19
on parle beaucoup du en anglais je mettre du business model
00:08:23
CAC à la maladie on a des bons exemples eux aussi si la manière de changer la mère de fonctionner
00:08:29
je pensais aussi 3 deux autres points essentiels à aussi prendre en contre
00:08:34
eux et en a qui s'appelle le métal modèle est très mal
00:08:39
ce malaise qui et puis la manière
00:08:44
de mesurer jazz ce qui se
00:08:52
donc je pense qu'on parle beaucoup sur ce business model mais justement on
00:08:56
voit qu'il faut changer la mentalité la manière dont on pense
00:09:00
finalement l'exemple et pour moi frappant ce père qu'on a vraiment un bon produit
00:09:05
on est fier de ce produit on aurait envie devant bah on passe
00:09:08
un modèle 11 dinan faiton levons pas on vend un service
00:09:13
et puis après un dans la manière de mesurer c'est ça aussi c'est à dire qu'on va devoir trouver comment on mesure la manière dont
00:09:18
dont ont fait l'argent finalement et s'est plu en vendant le nombre de machines vendues
00:09:23
messieurs au nom de café tiré donc ça change aussi la manière de mesurer la performance
00:09:28
et pour faire le pont sur la deuxième partie ma présentation amiral à
00:09:32
à la mobilité je voulais aussi et avoir un troisième exemple
00:09:36
pour illustrer avec eux les la vente de voiture
00:09:40
von bergen dernièrement annoncé qui seront le leader dans la voiture électrique
00:09:45
donc d'ici 2020 qui veut être crédible
00:09:47
et quand on voit les la manière dont le CO 2 organes présente les choses édit
00:09:53
bah finalement je suis un fabricant de voitures qui embarque beaucoup d'électronique de
00:09:59
quand on compare à un concurrent quelqu'un qui veut discuter marchés puis puisse changer
00:10:05
estce là que cela dit je suis une boîte de technologies qui fabrique des voitures
00:10:09
déjà l'envoie deux modèles différents penser d'adresser le marché
00:10:14
et puis ça se reflète aussi dans la manière dont qui mesurent la
00:10:17
performance avoisine again finalement si foncé qui mesure ils continuent à mesurer
00:10:23
le nombre de nouveaux modèles qui font ils continuent à essayer de
00:10:27
mettre des d. dans la chaîne de distribution que les
00:10:30
gens finalement rapporteur voiture en rachète une nouvelle pour continuer ce
00:10:34
sic de remplacement et devant de nouveaux modèles de voitures
00:10:38
un test là ils sont pas du tout sur ce modèle a en fait la mesure de performance de test la
00:10:43
7 le nombre de degrés est software qui peuvent effectuer donc qui cherche à pouvoir améliorer la
00:10:49
voiture en poussant au consommateur des nouvelles fonctionnalités directement via un degré de la machine
00:10:56
donc on voit que ça change la donne donc je pense qu'il se assez important de voir que voilà
00:11:00
quand on parle de changement de modèle d'affaires il faut inclure ces 3 finalement ces 3 perspectives
00:11:07
avec le la manière de penser la manière de mesurer la performance de son pays
00:11:12
du coup j'ai perdu la petite bête
00:11:16
un a fait c'est d'utiliser au mieux l'espace donc voilà pour la première partie
00:11:24
pour comme nestlé sont distribués vous aurez ça comme ça vous pouvez sans autre
00:11:29
réfléchir par la suite maintenant j'ai passé là à la mobilité justement
00:11:34
un autre phénomène qui arrivent et qui n'est pas uniquement justement je pense
00:11:39
propre à la mobilité mais c'est là oui amplifier thionville tout les jours c'
00:11:43
est à dire qu'on a une incertitude sur ce qui va se passer
00:11:47
donc c'est de plus en plus compliqué manger beaucoup travaillé dans des
00:11:51
projets smart city on vote les villes doivent planifier à 50 ans
00:11:55
et puisqu'on constate les chiffres ne sont pas très important par contre on voit surtout qui sont très
00:12:01
enfin il part dans tout les sens dire qu'à des études qui prédit son petit l'augmentation du nombre de voitures
00:12:07
les nôtres et notre étude sur le partage l'ocde prédit qu'on vit la
00:12:11
moitié des véhicules vont disparaître puisque les gens vont se partager la voiture
00:12:16
on a une croissance de la population qui nous ferait dire on va continuer finalement avoir des véhicules
00:12:21
et puis on a toute la grande incertitude liée aux véhicules tenant contesté véhicule thonon arriveront
00:12:27
et ce que ça sera des véhicules autonome qui seront là pour transporter
00:12:30
des personnes individuelles puissant va simplement remplacer les véhicules font actuellement
00:12:35
ou alors qu'on va plutôt avoir des véhicules entre autonome qui transporteurs ont des groupes de personnes qui changera la donne aussi
00:12:41
donc on est grosse incertitude par contre justement on a on a eu
00:12:45
l'opportunité c'est là je pense que les objets connectés apporte
00:12:49
cette opportunité par rapport à a. a. ces incertitudes qui arrive donc tout les business finalement
00:12:54
c'est l'environnement est connecté à la fois dans le cadre
00:12:57
de la mobilité en tout les bus ont maintenant des capteurs
00:13:01
pour remonter l'information sur le nombre de personnes qui sont notamment dans le même dans
00:13:05
les transports publics massivement investi stand éducateur pour que tout leur bus ou équipés
00:13:11
pareil quand on parle pense à l'offre ou alors au comptant les investissements qui
00:13:16
sont faits sur les capteurs sur les routes pour aussi avoir une vue un comptage
00:13:20
permanent des du nombre de voitures qui passe sur l'autoroute
00:13:25
et puis on a une troisième dimension qui eux ici montré par une vidéo aussi assez intéressante
00:13:30
avec les téléphones mobiles c'estàdire que le fait de pouvoir capter
00:13:34
les traces des utilisateurs de téléphones mobiles et les transformer en
00:13:37
en un indicateur de mobilité nous permet d'avoir une vision de cette mobilité en temps réel donc
00:13:43
là on ait à zurich et on voit l'évolution du trafic au cours du temps
00:13:48
vous verrez à se passer dans les 6 heures et demie 7 heures du matin puisque cela où effectivement les choses intéressantes se passe
00:13:56
les gifles révélait zurichois
00:14:08
je les feux d'artifice effectivement j'ai pas fédéraliste il était plutôt qu'
00:14:13
en romandie conclut car je pense que dans toutes les villes de suisse
00:14:18
inclut l'année même appui puisque c'est un des projets d'ailleurs
00:14:21
sur lequel on a travaillé làdessus heu on se cette problématique
00:14:26
donc là aussi je pensais à un autre message important et intéressant cette
00:14:31
c'est le fait qu'on a de plus en plus de choses de l'année qui fait cette richesse en fait
00:14:36
donc je vais après vous revenir sur un projet spécifique on avait été décidé d'adresser sa
00:14:42
en utilisant toutes les sources à disposition c'est d'abord poser la question de savoir quelle source était pertinente et utile
00:14:48
on avait justement les capteurs les transports publics et capteurs routier le réseau mobile pour voir ce qu'on pourrait faire avec
00:14:54
et là la problématique qui montre aussi finalement toute industrie peut innover
00:15:00
et voilà le terme comme le big data buysson si accessible finalement à
00:15:04
auch ville puisque là on a ont été voir la ville de fribourg
00:15:09
et puis la problématique était la vie à la gare et puis de la zone autour de la gare c'est
00:15:15
finalement le lieu où pour un touriste c'est la première impression d'une ville se fait quand il arrive là
00:15:21
et puis nous en tant que citoyen dont pascal régulièrement si on utilise un
00:15:24
peu les transports publics au front centre ville autour de la guerre
00:15:28
et puisqu'on voit dans quelques années de sa c'est donc la gare de fribourg et
00:15:32
la trentaine quarantaine d'années on voit que c'était quand même encore assez sympathique
00:15:37
et puis bon maintenant aujourd'hui quand ton prof auteur de cette semaine mieux
00:15:42
ont aucune place prédominante a finalement été mise en place pour eux pour les voitures
00:15:48
et donc on a été discuté avec la ville de fribourg il avait déjà un projet dans le tiroir
00:15:55
qui était de d'améliorer l'attractivité de la
00:15:59
gars en rendant le laplace l'espace où piétons
00:16:04
et par contre c'était un projet qu'il fallait pouvoir où il fallait convaincre le citoyen de faire le changement
00:16:10
il s'est pas si trivial en fait ce que finalement si on présente
00:16:14
cette villa à des commerçants ça peut faire peur ce que le la première
00:16:18
peur sera l'accessibilité finalement sion réduit
00:16:22
les places de parking sion réduit les uns
00:16:25
les voies de voiture b peut être que les gens finalement confirme le centreville au
00:16:30
contraire même s'il est très agréable ils seront plus en mesure de i'aller
00:16:35
donc on a commencé à réfléchir aux objectifs aussi ça je pense qu'à
00:16:38
chaque projet de transformation digital de manière générale il faut pouvoir bien
00:16:42
comprendre quelles sont les objectifs et puis les manières de mesurer ça je montrais aussi avant
00:16:47
peut être qu'il faut changer la la mesure de la performance
00:16:52
et donc dans le cadre de la ville de fribourg masque il fallait faire finalement 7
00:16:56
tout en changeant 0 un en améliorant l'attractivité garantir l'accessibilité au centreville
00:17:03
annonce de sa l'objectif et pour le faire ben y'a plusieurs indicateurs mais si on prend un
00:17:08
sur la liste donc suivant les couleurs ces choses qu'on aime bien ce sont les moins bien
00:17:13
et effectivement celui le trafic on aime passer le trafic de transit sert tout
00:17:17
ces gens qui viennent en centre ville et qui s'arrête pas
00:17:20
donc on a voulu à chercher à comprendre sur une période assez longue
00:17:25
la raison pour la conquête quantifier ce trafic de transit par rapport à d'autres trafic qui était
00:17:30
beaucoup plus intéressants qui sont le trafic visiteurs clients les gens qui viennent pour consommer pour eux
00:17:36
se balader en ville après on avait d'autre le trafic interne aussi et pas forcément toujours souhaitable
00:17:41
ou alors le trafic voiture des gens qui viennent et puis qui reste au centre ville proche qui travaillent dur partout soit
00:17:47
c'est pas non plus celui qu'on préfère par contre celui qui le trafic dynamique
00:17:51
qui bouge et qui va peu à gauche à droite il est bien
00:17:55
on a fait c'est ce travail de compréhension qui maintenant il fallait grâce aux données pouvoir comprendre ce qui se passe
00:18:02
et donc on a regardé les flux entrants puisque la problématique essayant was ceux qui
00:18:06
viennent en ville pourquoi ils viennent et comment on mesure ces indicateurs
00:18:11
la première dimension qu'on avait déjà depuis longtemps à part que les
00:18:14
capteurs n'était pas connecté mais on avait vu précise des volumes
00:18:18
de gens qui rentrait sur fribourg et donc à son environ 100 vingthuit 1'000
00:18:23
voiture qui rendront le de lausanne et envie de frigo
00:18:27
et puisqu'on a pu rajouter justement avec cette couche supplémentaire que sur les données mobile et puis
00:18:34
les transports publics plus bas dans les délais mobile ont mesuré les personnes il fallait regarder ensuite puisque
00:18:40
le trafic de voitures il fallait pouvoir distinguer les voitures des personnes c'est pour ça qu'on avait besoin d'aussi avoir
00:18:45
les informations des transports publics fribourgeois pour pouvoir faire la distinction et ce qu'on remarque la on a cette carte
00:18:53
qui nous montre les flux de trafic entrant par exemple du nord du sud
00:18:57
dans la ville et tout ce qui en rouge c'est ce fameux trafic de transit skinner pas souhaitable
00:19:04
et puis bâle résultat les flagrant c'est à dire qu'il a presque
00:19:07
la moitié du trafic en ville de fribourg créer du trafic de transit
00:19:11
des gens qui passe et puis s'arrête pas donc si on veut changer modifier centreville c'est assez évident
00:19:17
que finalement on peut le faire à condition prend des mesures d'accompagnement pour réduire massivement le trafic de transit
00:19:23
et donc celle des conclusions qui qui tire sortie ça et qui permet de faire avancer d'
00:19:28
autres projets puisque eux en parallèle à fribourg il avait notion de construire les routes de contournement
00:19:34
et puis maintenant se justifie complètement pour mieux connecter le sud de la ville à l'autoroute
00:19:40
donc quel ce qu'est ce que le lait les données ont permis de d'obtenir dans ce cadre
00:19:46
là bas finalement de comprendre puisque cette vue eux de
00:19:50
manière assez représentative aussi de la dynamique
00:19:55
d'une ville dont on avait pas avant ou alors elle était très compliqué et très coûteuse affaires il fallait arrêter les voitures et puis leur
00:20:01
demander donc c'est pas non plus optimal donc ça permet de comprendre déjà que dans la moitié du trafic était du trafic de transit
00:20:08
ensuite de communiquer je pense que maintenant le rationnel et beaucoup plus facile pour convaincre à
00:20:12
la fois les commerçants à la population de modifier le contour de la gare
00:20:18
et puisque aussi intéressant avec l'internet des objets c'est comme on a toutes et connectés
00:20:23
on va pouvoir ajuster steph on va pouvoir mesurer effectivement si on prend des mesures d'accompagnement
00:20:28
pour pousser ce trafic de transit hors de la ville mandat pour le mesurer si
00:20:33
c'est pas le cas de non pour apprendre d'autre d'autres mesures de
00:20:37
gestion des défauts de ce genre de choses pour s'assurer
00:20:41
effectivement que ce que vous souhaitez obtenir on peut la
00:20:46
voilà donc j'ai un game deuxième partie théorique làdessus si j'utilise
00:20:52
la d'une autre notion donc sage pour sa première notion j'avais envie de
00:20:57
c'est d'apporter aujourd'hui pour les la
00:20:59
réflexion dans le futur discussion sur la transition numérique
00:21:04
la deuxième c'est qu'on en train de changer de paradigme grâce à l'internet des objets c'estàdire que
00:21:09
si on regarde la manière dont ton actuellement planifie on a un
00:21:13
an en premier lieu finalement on en fait d'observation
00:21:18
et donc on mesure en raison des mesures mecacci ponctuelle en suisse on prend des décisions
00:21:26
et puis sur ses décisions en chine et qui exécute
00:21:32
si je prends pour sortir de fribourg amer que près d'ici
00:21:36
lausanne région en termes de mobilité sait exactement ça c'est
00:21:39
à dire que tout les 5 ans dépensa demi-million on va mesurer
00:21:43
cartographier le trafic sur toute l'agglomération de lausanne
00:21:48
sur cette base la les légendes on prend des décisions et puis finalement on va on déroule et puis
00:21:54
on rajoute des routes ont déplacé feu en fait on point enfin sur une base légale à sa
00:22:00
et je pense mais non un nouveau paradigme où il va falloir changer un peu ce cycle
00:22:07
la manière suivante clair qu'on a unis notion i.
00:22:11
qu'en anglais j'appelle hyper awareness traduction
00:22:15
française que je mette cesse quittèrent connaissance
00:22:21
c'est à dire qu'on a on aime mais une nouvelle capacité à mieux connaître son environnement donc
00:22:27
je pense c'est la notion clé de se dire par là on peut grâce à l'internet des objets grâce
00:22:32
à notre environnement connecté avoir une meilleure connaissance décidément justement écrire
00:22:37
làdessus et c'est c'est finalement ça permet
00:22:40
ensuite de prendre des décisions beaucoup plus informés
00:22:47
incendie
00:22:49
et puis ce cercle vertueux qu'on peut faire de manière
00:22:54
beaucoup plus rapide que l'an passé permet justement inexécution
00:22:59
les sciences rapide
00:23:06
et puis c'est là la on fête où je pense que in fine de réflexion à faire sur ce concept
00:23:13
on a donc on va travailler avec eux la business school viennent d'équipe pas très loin
00:23:18
en termes de justement de réflexion de transformation numérique et
00:23:22
puis on a laissé à l'agilité et de digital
00:23:27
ce qui consiste justement à mettre en place cette capacité d'hyper connaissance
00:23:33
qui finalement nous permet de prendre des décisions beaucoup plus rationnelle et informer et puis ensuite de les exécuter rapidement
00:23:40
c'est aussi la deuxième nation que j'avais envie de vous présenter aujourd'hui
00:23:45
je suis contaminants plus donc nous devons tout matériel ainsi voulait l'utiliser
00:23:50
et puis moi ça sera la question qu'on pourra ensuite débattre tous
00:23:53
ensemble c'est justement peut être devoir par rapport à votre business
00:23:57
comment on peut obtenir cette agilité digital qui finalement été obtenus à fribourg
00:24:02
mais j'aurais pu prendre un autre cas donc on a travaillé beaucoup làdessus avec
00:24:05
d'autres villes notamment puis si sur le centreville depuis on montre

Share this talk: 


Conference Program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
29 Aug. 2017 · 5:04 p.m.
Les plateformes suisse d'IoT au service des PMEs romandes
Bahaa Roustom, Business Development Manager, CSEM
29 Aug. 2017 · 5:12 p.m.
572 views
Environnement connecté - Nouvelles perspectives pour mon business?
Raphael Rollier, Digital Innovation & Transformation, Swisscom
29 Aug. 2017 · 5:41 p.m.
118 views
Geosatis - Advanced technologies for a better society
Dr. Philippe Rétornaz, Head of software development, Geosatis
29 Aug. 2017 · 6:06 p.m.
150 views
Table ronde et questions du public
Panel
29 Aug. 2017 · 6:24 p.m.

Recommended talks

Situation actuelle du marketing et de la communication digitale
Arnaud Dufour, Chargé de cours, UNIL
21 June 2017 · 5:12 p.m.
531 views
La vision d'un opérateur de téléphonie
Thomas Baehler, Head of Solutions chez Swisscom (Suisse)
6 June 2014 · 12:37 p.m.