Embed code
Note: this content has been automatically generated.
l'importance de l'etat dont ce processus
de transition numérique or dont certains gros
acteurs dans le monde numérique i qui sont en train d'émerger comme la chine
ou vous je létat chinois mais pas vraiment de démocratie
tout est lié dans ce qui mérite ça veut dire quoi
pour vous tous un voyage 0 un niveau qui a niveau supranational
vrai que quand on a un virgule 5 milliards de personnes et qu'on introduit un système de résine des individus
ça va être compliqué le problème c'est qu'ils ont un vase d'expansion qui énorme donc peuvent tenir sur la durée
qui vont pouvoir faire l'expérimentation et vont pouvoir essaie même pas mal de choses
maintenant c'est quand même problème tous ces systèmes en faite je contourne
cet été relevé tout à l'heure l'humain et le coeur qui fait partie de la solution ça n'est pas le problème
et à vouloir absolument tout mesurer tout quantifier et tout mais dans les petites boîtes on va arriver avec
des situations aura de cesse de dualité il vivait une vie cachée et enfin c'est pas durable
mais les raisons i. a. dans les niveaux du supranationale
qui aujourd'hui et compliqué et j'arrive à digital taux qui ont été lancées à quelques semaines en arrière
volonté aussi de genève de jouer un rôle sur la gouvernance du numérique au niveau global
ensuite le niveau national les exemples au niveau national il avait même pas bouger
en fait un peu comme dans les villes aujourd'hui les vivement presque plus de
pouvoir que les états nations les villes sont plus agiles que les états nations
donc voilà en descendant la chaîne alimentaire quelque part des responsabilités
un plan de dire ce côté self service est en train de type s'imposait de luimême
et on va trouver des initiatives qui sont porteuses de valeurs je pense à eux
c niveau là ensuite charger ou aux bons résultats
ceci décédé vers le haut et plus généralisée
un simple modèle suisse en suisse on va dire ah bah tiens voulait faire du vote
électronique appartient faite en 3 volets de l'identité numérique a fait en n
et puis ensuite bah on verra bien ce qui ressort on et riche en a
pas faim peut se permettre mais un moment donné au service de devenir compliqué
merci alors n'hésitez pas à poser vos questions inviter des yeux des micros qui vous tourner
si a démenti ces je prends monsieur vidal qui
vous avez dit un de représentation homo qu'eux
que le fait de lancer un processus de numérisation de son entreprise implique forcément
eux aussi de revoir sa manière de fonctionner en termes de management
alors dans une startup on comprend bien que l'on peut avoir eux justement
dell horizontaux dans une entreprise qui existantes qui veut stabiliser ce qu'on
doit forcément 6 transformée sur sa manière de prendre des décisions
alors oui bien sûr après je pense ça dépend de l'industrie dans laquelle on est sûr qu'on
proposait de le cas d'industrie peut être plutôt trad plus traditionnel et prix immobilier ou des choses
autre cas la transition et peut être moins rapide mais il a quand même un changement à
mettre en place mais on peut fondue mais faire des erreurs surtout sur le long terme
par contre je pense qu'à d'autres industries notamment la santé ou si
on ne change pas drastiquement et rapidement on va être confronté à la compétition
et pour avoir ce changement drastique il faut qu'effectivement le management en
soient conscients nous soient d'accord de vouloir aller vers ce changement
et effectivement arriver dans certaines entreprises d'ailleurs à nos concurrents
k suédois qui vendait justement des capteurs à domicile
la seule manière quels qu'ils ont fait pour pouvoir vraiment aller vers cette transition c'était l'essentiel aussi haut
pour que ça puisse partir vraiment depuis le lot
l'entreprise presque seigneur cette culture à mettre en place
quelle culture on va dire de savoir faire des erreurs de pas avoir peur et puis de partir
dans des modes beaucoup plus itératif et avec des cycles courts bassin de sa méthodologie
c'est de 4 qui avait accompagné beaucoup d'entreprises en ces mots cette transition
ce que vous êtes d'accord avec la légende est rajouté health que
c'est plus facile de mettre en place dans des grandes entreprises ou plutôt dans des pays les plus petites
la voie expérience donc et dire à ces questions culture 0 un ici
j'ai vu en fait ça c'est pas forcément grandes entreprises impliquées
ça dépend de la personne et ça dépend des dirigeants à sa manière dont il a souvent l'impression par le bas par les
employés qui veut bouger donc x. i. mais ça restera toujours en
fait une décision pas on essaye de volonté de faire
0 un 7 antennes demande pourra aussi s'échanger comme
profondément souvent à la façon de faire et estce
qu'on va un peu dans la vie privée annie professionnalisme prioritaires indigne on a dit aussi
interventions dans les salles et beaucoup contre on donne transparence afin de
donner en fait les acteurs en commun à tous sans guerre
si on va donc quand on dans sa vie privée en ont inclus le besoin de ce contre quoi on peut on passer
et ma vie professionnelle c'est souvent pas du tout l'aspect
session contrôlant faites et cette gestion de l'information
qui et dans le cas des dirigeants d'entreprise je pensais décisions à prendre un moment donné aussi dire ma
faire des mammifères à certains contrôles et âge et fait
confiance et cette confiance et la culture et ses
plus difficile et aucune différence entre les grandes et petites entreprises c'est vraiment très personnel et diriger
pour changer du tout l'entreprise se sépare du jour au lendemain vous
dites aussi qu'il faut ça viennent du haut
monsieur morin vous disiez qu'on était tous potentiellement visite
illettré la plupart des gens qui sont de
petites entreprises aujourd'hui des PME sont
des illettré alors comment estce que pour eux
inversement cette transition et puis pi moné la locomotive ces conditions
je pense et stigmatiser mais pas la bonne approche donc on a en même temps
que l'on met les gens qui sont l'essentiel du tissu économique
même à travers le monde d'aujourd'hui composé pm ces gens dont l'objectif étant de faire tourner à droite
rentrée on va faire entrer de larges impayés salaires à la fin du mois donc beaucoup de gens qui ont été vendus donc
et voilà la spa commune multinationale de qui et qui plus
permettre un projet pharaon unique de gestion de la tient à ce que
va faire de transition numérique parfait mon projet ou envoye défaut
watt et les charges qu'on veut on a tout vu là on
est vraiment sure je dirais le coeur de notre de notre société
donc stigmatiser ces gens là n'est pas mais pas la bonne approche à celle de la même
façon que ce agissent s'agit pas stigmatiser nos politiques gérant l'aspect sur l'escalier
par confort commence convaincant quand on aborde sa injustement par des événements comme
ceci de prendre les gens parlent à moins qu'on lui foi
de leur montrer qu'estce que c'est qu'estce qui se passe quelles sont les
enjeux que sur les questions posées vous poser qu'estce que vous allez pouvoir faire
h intelligence artificielle démystifier éduquer ça c'est super important ensuite je pense
qu'il veuille avoir besoin d'avoir des facilitateurs des accompagnant les
gens qui vont aider à cette ce processus voit émerger aujourd'hui des
des métiers un accompagnateurs de transition numérique arrière facilitateur de conditionnement
ainsi les nouveaux métiers faisions qui ont cette connaissance et qui vont déployer
un effort à prendre une situation et l'année du stade où
les gens font sans stigmatiser pour aller vers un projet qui est
un projet transition numérique endogène lisez pérenne et qui pourra continuer
donc il faut forcément quelqu'un qui accompagne ce processus
voudrait pendant cette question c'est quand même difficile
de faire eux seul dans son coin il faut faire appel à des gens comme vous pouvez
mais non pas ce que je trouve souvent s et qui détiennent
un d'énergie et ce que j'ai vu en fêtant
des centaines de marche à des entreprises secteur linéarité ces entreprises
même si les faits les employés et ses responsables
simplement un masque que lier ce qu'il déplore
des femmes qu'eux ont fait aussi eux
qui ont complexité autour de la radicalisation et a passé un super moyens avant de conseil
souvent eux justement avec certaines boutiques récemment on a déjà répondre à
cette question dirige premier cette question n'importe quel a.
un entrepreneur p. répondre pour sa société suffirait pour chaque approche qui
va avoir un simplement il faut plus ouvrir cette information
et à partager éduquer et de démontrer aussi c'est pas si compliqué
et avec le bons sens de l'entrepreneur en fait et les responsables d'entreprises ils peuvent déjà répandre
un très certainement à 4 vingts pourcent des questions elle sans avoir besoin d'un consultant externe
aujourd'hui ce qui a un début le et 9 ans
pour atteindre un niveau acceptable de numérisation pour être
mon enlevant je dirai ce que ce qu'on sait que ça prend un geste par brune PME
entre l'une et 305 ans ou de toute façon dans un processus continu
sera forcément toutes ont continué à se développer et ce qu'on arrive à un
à donné un laps de temps nécessaire à cette transition pour l'entreprise
à monsieur morin navires français n'a pas de bien cesser par projet
fait à partir de maintenant et eux ce que j'ai
essayé d'expliquer dans mon introduction affecté fait s'adapter
c s'adapter à un changement et les changements et perpétuellement et impact fin 0 un par
en revanche en valait pas le faire à travers un grand hongrois approchant à martin l'approche des entreprises
0 un proche prendre deux mois et notre approche des grands à des lanceurs
simple on a toujours et tous les ports le sida n'existait pas
un jour le sida est arrivé et à conserver un parti de vie point
va pour vivre avec le f. n. j
mais c'est vrai cette mentalité c'est un état d'esprit cesser tout ça
ces salmon davis cerveau de réflexion
monsieur
g. deux 3 titres remarqua affaire s'il était vos sociétés c'est pas
j'eus la chance de contribuer à collaborer avec le centre patronal pour mettre au point ce cycle de conférences
je crois qui à plusieurs éléments qu'on peut qu'on peut dire par rapport à tout ça dans le digital
y'a une manière de penser de manière de faire qui est un petit peu différente que
dans des projets dont la plupart des entreprises ont l'habitude n'a
pas dans nos politiciens habitudes qui sont les projets d'infrastructure
si on veut construire un nouveau bâtiment une route un hôpital aéroport
on vit l'entreprise génie civil les architectes il peut on leur donne le cahier des charges très précis
et il peut ensuite faire un plan de a à z. données appris données mesurées et on sait que
telle et telle taxi tout se passe bien on peut offrir l'on peut inaugurer le l'ouvrage
dans le digital ça se passe pas de cette manière là parce que comme c'était dit avant on
ne sait pas forcément la destination on ne sait pas forcément où on veut aller et sait que
pendant ce voyage que l'on va décider on va voir qu'il faut aller à gauche à droite et cetera
et pour reprendre avec autres cas que tu a cité avant à aller dans son discours à
à vienne le 20 novembre elle l'avait dit en privé auparavant et m'a dit j'ai demandé pourquoi
ça marche et en estonie le digital qui m'a dit c'est passé politiciens ont fait confiance aux ingénieurs
du maintien qu'estce que ça veut dire ça les politiciens ils ont l'habitude justement de ces infrastructures où
on peut définir le cahier des charges en 50 ans pour couper le ruban et ça sera terminé
alors que dans le logiciel on ne sait pas envers les essaims sera jamais fini en version 0 point un deux point un
point un point de moins de 3 points etc c'est
un voyage qui ne sera jamais terminé et on doit
allez un petit bout faire des erreurs itérer vous l'avez vous avez payé avec marseille c'est la même chose
d'accord donc qui a eu aucune question de pensée de dire
dans le logiciel dans le digital il faut penser grand c
il faut commencer petit cet appartement et puis il faut se planter rapidement fait face mais
il faut apprendre de ces de ces erreurs l'homme sas a et b
ce tassement fait face la face et puis ensuite on recommence en italie et ça c'est quelque chose qu'il faut que
chacun d'entre nous gardons en mémoire que
nos politiciens commencent à un à apprendre
et juste pour rebondir sur votre question sur qu'estce que nos tests maya
par exemple pense etc et a eu un événement mercredi passé avec
7 conseiller d'état 100 personnes au parlement accumulés par les parlementaires sur
le digital pour apporter une étude qui a été déterminé
maintenant et bien l'idée était de leur dire
maintenant il faut y'aller comment ces tout petits
n'ayez pas peur de commencer tout petit n'imaginait pas un immense à
un immense projet et surtout faites en sorte que l'etat devienne le premier client
de ces solutions qui sont développés comme les certains ou les entreprises locales ici parce
que l'état c'est la plus grande entreprise du canton pas l'oublier
un et 7 de meilleurs moyens de faire du développement économique séparée
des subventions en cet été les premiers clients les premiers utile
merci beaucoup très attention à cette équipe qui vous est confronté à cette tout temps vous avez
l'impression qu'un manque de connaissances tempérée par nos politiciens pour eux pour cette solution
je ne vais pas notre trop dire deux choses
vérifier la conception se retourna contre
sans citer de nom
mais effectivement mais on est confronté à ça depuis maintenant 5 ans que début
même si on a pu faire multiples pilote etc et puis effectivement on met
un peu confronté à ça aujourd'hui ou secteurs où cette envie vraiment de
sauter dans l'u. on voit aujourd'hui par exemple la suisse
qu'avec certaines avancent eux entre eux la technologie innovation les processus de soins avec
beaucoup d'investissements pour des faits dans le réseau de soins depuis maintenant 20 ans ça marche très bien le
les autres cantons le canton de Vaud notamment les renvois comprendre certains un certains retards aujourd'hui
par rapport à ce qui se passe autour de nous dans les pays européens c'est pour ça que maintenant on est focalisé sur la france
no de notre expansion commercial parce qu'on dit mais grâce
à macro qui arrivait ou qui arrivent au pouvoir il a
vraiment pris conscience de sa déjà dans son avant qu'il soit élu il a dit la silver economy selon eux cette dernière
pass classer leurs économies et d'un c'est quelque chose de social pour aider les gens domicile le
deux sacrée de l'emploi et ça va améliorer l'économie puisque vous avez dit avant de
il devrait donc nous on voit maintenant d'un point de vue locales en france par ce que peut on dit maison
nous avons voulu d'avoir un peu d'argent dans les caisses donc on peut encore voir
venir dans la santé en france y'a des gens qui sont laissés complètement
seuls les problèmes de santé à domicile et qui reste oui mais dans leur
ca pendant 3 jours le weekend sans quelques personnes qui vient à domicile en
suisse ont encore la chance que si on est malade à la main à la maison
commune de vieux immeubles ont accès à ce réseau soit ont accès à la
t. ont accès à des personnes qui vient de le faire en france se dote d'un peu car
ils ont déjà plus d'argent pour pouvoir payer ça donc peu ils sont en fait accompli
que la plus d'argent dans les questions qu'ils doivent aller rapidement pour trouver des solutions pour être plus efficaces dans le réseau de soins
et ça ils ont bien compris le tout aux avec monsieur macro estce que ça veut dire c'estàdire qu'on
a des budgets qui sont alloués à louer pour tout le département en france avec un vrai transition numérique
et grâce à nos débats on es en train de grandir en france on peut rapidement
et c'est clair qu'une question qui se pose clairement par rapport à la suisse au canton de Vaud adil
la fuite des entrepreneurs étrangers sont on a envie de faire bien sûr que non
mais on voit clairement que l'application peut se poser après quand on cherche de l'argent avec des amis
des investisseurs en général on trouve des investisseurs dans le pays où on a le plus grand développement commercial
donc un monde meilleur à des questions qui monte qui vont se poser des entreprises des gens qui vont droit investir chez nous
dans les tours de financement qui vont se dire ben peut être si on investit chez vous mais devenaient français voir
donc là c'est intéressant vous dites que dans ce jeu
de la france et en avons sur la suisse prendra derrière bien sûr se
portant nomination exemples que nous maintenant il commence à nous dépassent clairement
attention je dis encore des questions dans la salle pour notre intervenant
monsieur morin vous êtes optimiste
le pessimiste pour la suisse pour
l'avenir de la suisse allemand optimiste peugeot résolument tourné ma part
alors je pense qu'il faut aussi ces choses par exemple un
faut essayer d'aller de l'avent exemple requis
faire référence à sa va je pense qu'il faut il
faut faire avec ce qu'on a c'
est un petit peu pour ça que j'arrive aujourd'hui avec ce message un peu self service
c'est à dire que toi le ciel restera donc quelque part quand on
voit que les choses ne vont pas forcément de dans le bon sens
mais il faut faire avec et puis faut trouver des moyens de contourner la situation je pense qu'aujourd'
hui ce qu'on en cela qu'on est en train d'assister ce effectivement devant la curie
je pèse le mot la cuve i sur la question au
niveau national on est obligé de prendre nos responsabilités
au niveau des entreprises au niveau des collectivités publiques locales que sont les cantons
et au niveau individuel et au niveau de du poids dans cette débat qui doit se passer
un espace rapport 2019 à 2019 années d'élections fédérales aucune mais alors
ou que je sais que personne ne parlera de la transition numérique l'année prochaine ensuite
peuple prend l'engagement je je n'ai pas manger la chaussure
ce rappel propos mais voilà j'ai donc il faut il faut cependant madame de chartres
revenait temps ami ce que ce que vous avez déjà visiter plusieurs pays africains
ont entendu lors d'une précédentes conférences que dans certains pays comme eux il partait de nulle
part il allait très vite sur le numérique et finalement ce que la suisse
et pas à pas dépassé non seulement par la france mais par d'autres pays
un peu partout dans le monde eux à cause de cette lenteur politique
ou dépasser des pages consacrées les besoins sont différents mal mes voyages a souvent pas
avec les groupes d'action pour l'afrique ont adressé à un besoin urgent qui sont beaucoup moins
urgent ici vu que la demande et poussé par la compagnie puis par ses besoins urgents
et elle a besoin c. dans beaucoup de pays c'était pas un luxe c'est vraiment
ça tout ça à la vie et à la survie donc forcément voilà plus de facilité
en revanche je rencontre un je dirais même frein qui finit qui sont les femmes de législation
à acquis sans frein de politiques qui se posent des questions donc à ce niveau si ça ne change rien
en revanche justement parfois le besoin il dépasse en
fait ça fera essaya sont ainsi comparées
voir l'exemple ça c'est la corée du sud ouest objet passer pas mal de temps en corée du sud ces dernières années
dont eux jusqu'à l'été dernier et si vous regardez un petit peu à la construction c'est un onzième économie mondiale
dixième onzième peu importe sa pays un moment donné et reçu premier à 70 ans
c'est un pays sous développés puis avait vraiment cetera c. programme photos
qui aujourd'hui se retrouve dans une posture en tout cas en matière
d'innovation technologie numérique et d'encadrement de ces questions là
mon problème est qu'il fonctionne pascale et c'est
quand même un moteur mondiale dans le domaine pierre
s. k. telecom vient de signer un partenariat avec
des quantique à genève autour d'eux fictivement
ces questions de sécurité et de cryptographie quantique etc notamment dans le cadre de la simple j'ai pris
la prolifération des données qui vont être nécessaires dans le cadre du développement d'un véhicule auto num
données vont générer des véhicules autonome conti sont vraiment circulation ça va être activement femme
bons bref j'ai fait un pays qui a pris un ascendant fort un moment ben voilà numérique aujourd'hui c'
est au coeur du développement de notre société et ça remonte grosso modo à une période où il était
un an à 4 vingts la fin de la dictature rien
un élément moteur l'année dernière j'étais j'arrive pour moi je m'intéresse aux technologies bloqué
j'arrive j'arrive encore et à séoul commence à poser des questions qu'estce qui se passe c'est quoi machin
et cetera je vois pas grand chose je m'étonne je commence à des questions des écoles et tout ça
pis tu peux au moins deux mois après être arrivé je vois une dans un journal
investissements massifs en matière de fines tech je me connecter ou pour de justes congruence
50 milliards de dollars dans ces eaux là non pas sur la table des incubateurs autour
de ces où l'on aime à les en milliards i. D10 a donc
la vendée ou je pense que des structures prennent leurs responsabilités notamment
par rapport à ça et puis mettent le paquet
merci beaucoup eux autres travaux de la faim bon qui souhaitent
résolument optimiste souvent on peut le faire on voit dans certains
pays qui ont décidé de faire ça se passe j'aimerais qu'on remercie notre intervenante ce soir merci beaucoup
évidemment à votre disposition encore pendant le cocktail qui suivent
roi merci a tous excellente soirée très bientôt

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
14 March 2018 · 5:07 p.m.
Présentation des invités
Thierry Vial, PME Magazine
14 March 2018 · 5:14 p.m.
Transformation digitale?
Sonja Betschart, Cofondatrice WeRobotics
14 March 2018 · 5:18 p.m.
DomoFafety: Vieillir chez soi, le souhait de tout un chacun
Guillaume Dupasquier, CEO, Domosafety
14 March 2018 · 5:45 p.m.
Révolution industrielle 4.0 - Nouvelles opportunités - Et maintenant?
Jean-Henry Morin, Professeur, UNIGE
14 March 2018 · 6:04 p.m.
Table ronde
Panel
14 March 2018 · 6:28 p.m.

Recommended talks

Ouverture
Jean-Claude Constantin, Präsident der FVS Group
1 Oct. 2013 · 10:22 a.m.
Présentation PME Magazine
Edouard Bolleter, PME Magazine
26 April 2013 · 8:43 a.m.