Embed code
Note: this content has been automatically generated.
oui merci l'invitation bonsoir a tous je vais donc le
dernier a parlé j'ai essayé d'être à
la fois constructif mais aussi un message qui est le message qui sera peu à la fin de la présentation
s auquel je ne vous laissez sur la question et maintenant
donc en fait quand on regarde un petit peu ce qui s'est passé à
travers ses cycles de conférences quelqu'un vous apporter une foule d'informations
j'ai commencé par deux préambule le premier essai a
été relevé tout à l'heure siècle en fait toute
cette question de la révolution en fait absolument pas une révolution
révolution vient un moment 0 un avant et après
on est dans une situation d'une transition numérique qu'en fait c'est un processus
un c. c pas un projet qui sépare les maladies jeunesse qui va disparaître corps ce processus aujourd'
hui doit être on doji lisez vous devez apprendre à vivre avec pour apprivoiser ce territoire
le numérique est un territoire au jour et cette
appropriation est essentiel donc j'insiste énormément sur
la distinction et l'importance du mot la
transition numérique plutôt que de révolution etc
le deuxième préambule ces celuici la technologie étant moyens
et ce moyens et mis au service de pratiques et de métier pas pour faire simple
mais il faut pouvoir être à même d'en évaluer les risques aussi bien que les opportunités je
pense que les cycles de conférences auxquelles vous avez assister vous ont montré beaucoup d'opportunités
y'a bien entendu une série de risques auxquels il faut être attentif autour de ces opportunités
et ceci s'inscrit dans ce qu'on appelle aujourd'hui ce que moi
je qualifie d'une société qui est devenu
participative dématérialisée et orientée services
chacun de ces 3 mots importance on pourrait en parler pendant longtemps mais
je pense que ça cadre bien la situation dans laquelle on
un parlementaire européen i un petit peu moins de 10
ans disait la chose suivante lille être isthme sera
les tristes du 20 et unième siècle on est très en retard en matière d'éducation
au niveau de ce qu'on appelle aujourd'hui alors certains passent à la pensée computationnelle
ou bien la littératie numérique canadian fait beaucoup de travaux sur ces questions là
heureusement on a une petite lueur d'espoir avec la réforme qui est en train
d'imposer au collège incertaine dans certains cantons fondant tout les cantons la réintroduction de
l'informatique mais là aussi ça va pas de gagner pas tout simple
alors des opportunités oui on en a plein
et effectivement ce cycle de conférences en livrant remarquable à ce titre la
il vous a permis de découvrir ces opportunités ces aspects mais
et c mon rôle ici de quelque part de pondérer un petit peu cet
enthousiasme mais vous verrez que je vous laisserai avec un message positif quand même
l'hiver nucléaire nous get
on est confronté à un très gros problème aujourd'hui un si vous prenez les 5 compagnies du numérique aujourd'hui les
plus importantes au monde le revenu dépasse le pays b de l'allemagne on parle même pas leur capitalisation boursière
aujourd'hui ces entreprises que vous trouvez essentiellement autour de ce côté ici
non aucun mais strictement aucun intérêt à changer le modèle économique qui les a construit
ce modèle économique s'appuie essentiellement sur une forme d'
abus de données et dont on a extorqué
le consentement de l'usage par des termes de services et
les conditions d'utilisation que vous avez tous bien entendu
5 ans axa faire quand on achète son nouveau gadget 7 passer 3
heures 4 heures voire une semaine à déchiffrer en caractères très petit
c. contre ces clauses qui si vraiment les avait lu on jette réel produit tout de suite
tout ceci en faite fait partie de ce que moi j'appelle
une forme de cynisme économique un peu dans la logique
on a eu sa avec le monde de la finance et de la banque impose soumet un des tout bechefer
un pour ces compagnies sont tout fact checking h. elle ne changeront pas
d'ellemême l'autorégulation est un voeu pieux dans ce domaine
aucune forme de cynisme économique et sousjacents à ceci on a quand
même ici un certain nombre d'acteurs j'en ai mis
quelqu'un qui en a beaucoup bien entendu c'est juste un échantillon mais on a deux éléments ici qui sont importants
ce qu'on appelle l'internet des objets
qui est en fait cette espèce de grandes promesses dont on nous parle au niveau des smart cities desportes
comptons des smart région des smart rhône des smart tout ce que voulait à tout devient smart
et en fait toutes équipées avec eux voilà des objets dans
la couche de sécurité a été ignorée à la conception
la plupart de ces objets aujourd'hui vous envoie avoir un dieu avait dit un password k standard i k
coder l'usine un admin admin de trois quatre cinq six vous dit quelque chose bâtiment standard
ce qui nous a donné toute une série in pléthore j'ai pas le temps d'entrer dans les exemples mais l'exemple le plus emblématique c'est
quand même la taxe sur le bénéfice de jean aux etats unis il ya pas si longtemps que s'installe peu prescrit un an et demi
qui a coupé d'internet toute une série gens par une attaque
de déni services distribués sur des caméras de surveillance t. v.
je vous laisse réfléchir je parle même pas des objets connectés comme les jouets etc
le coeur de cette situation et là c'est qu'en fait une
transition numérique doit être incarné et piloter au plus haut niveau
et si on réfléchit à l'écosystème dans lequel se développe ses agents d'amérique où doivent
se développer ses agenda numérique on ait quelque part alors nous cession et la société
et on vit dans quelque part une forme d'ignorance de confort aujourd'hui la plupart de ces
objets vous allez dans le premier supermarché du coin de votre hué vous allez pouvoir acheter
b l'aspirateur automatique auto apprenant qui va avoir une logique
qui vous aimez chez vous qui va apprendre les espaces
qui sont disponibles mais dans les termes d'utilisation de cet aspirateur dont je ne citerai pas la marque
il est prévu de remonter ces informations auprès du fabricant kelly
pour aller revente qui potentiellement pour être utilisés pour
vous faire une offre exactement pour un petit canapé qui irait bien dans ce coin qui vit làbas
donc nous vivons un petit peu dense c'est de ce que
ce confort cette ignorance bien sympathique somme toute à eux
parce que derrière on dirait un messie juste bouscule si juste facebook les
deuxième acteur d'écosystèmes vous avez ici l'industrie donc les fabricants de ces systèmes
et ses services peut leur objectif c'est quoi c'est de vendre
normal objectifs économiques un acteur de l'écosystème et demande relativement rapidement sur le marché
un autre élément de cet acteur ici c.
sa responsabilité limitée dans la conception de ces systèmes et ses services
en fait ne sont pas du tout engagé pour faire en sorte que ces systèmes ses services soit
du côté de la partie la plus faible c'est à dire leurs utilisateurs quelque part
donc bien ce rapport pardo qui à ce rapport de de confort ici qui s'établit entre ces deux acteurs
le troisième acteur de l'écosystème c les politiques publiques l'état
dont le rôle et d'encadrer l'évolution de la société son développement la
sécurité de ses membres sa protection d'une mission de l'etat
qui se remplit alors soit par eux des lois soit par des cadres de
politiques publiques qui sont développés et puis alors ici donc entre eux
cet acteur là que sont les états et les collectivités publiques et
l'industrie le rapport est axée sur le plan économique
pour pas dire incestueux
y'a des arbitrages affaire qui sont parfois compliqué
quand on essaie d'attirer des entreprises quand on essaye de regarder comment ça se passe
c'est un c pas évident à gérer entre létat
et la société on a un fossé abyssales
manque de communication manque de compétences manque de
compréhension absence de participation des intérêts
peut être plein de choses là et en fait un agenda
numérique un est au coeur de ces 3 dimensions
donc il faut équilibré lies à l'importance et les poids
alors l'agenda numérique suisse
j'ai commencé à m'intéresser en 2010 suite à une annonce qui a été faite par doris leuthard
qui se fussent k du mauvais classement de la suisse en matière de développement numérique
et puis il disait dans le fond à problème c les usages
en suisse en technologie on est très fort la d'excellentes
écoles polytechniques tout va bien ce qui est vrai mais les usages sont pas développer c'était en 2010
il ya 8 ans
donc quasiment on arrive mais ont promis la prochaine législature sera
l'année prochaine non pas en élections fédérales en
3'903 les 3 période législative ou estce qu'on n'en ai nulle part
en 2015 avait essayé de stimuler un débat national
d'une plateforme on avait ses péniblement de lancer quelque chose
les faits et gestes et sympathique hein on est très belle contribution l'effet
0 un normal une transition numérique ça coûte de l'argent
quelle politique va prendre un sujet en années d'élections fédérales
pour défendre un dossier qui potentiellement pour écouter de l'ordre de
20 à 25 milliards de francs suisses ces suicidaire
alors donc vous aurez noté peut être qu'en deux
1'016 la confédération accoucher d'une stratégie suisse numérique
je vous passe les détails mais c'est vrai qu'à sa sortie on pouvait espérer quelque chose d'un peu ambitieux
problème c'est que le budget de cette stratégie devrait être pris sur les budgets existants
des offices et les départements aucune stratégie à coût 0 bons compte microsoft dis
moi oui je laisse ok quand elle est à ça devient vite compliqué
là dedans vous avez eu eux l'émergence d'un truc qui s'appelle dialogue
du suisse numérique ou un dialogue sic alors en pouvoir dire des choses
lancé l'été dernier
15 17 thématiques porté par quelques personnes dans la folle j'
ai regardé j'adore garder pasqua rien dessus 3 commentaires
20 novembre dernier bienne
journée nationale du numérique 700 invité sur invitation
seulement du reste phallus battra pour l
deux conseillers fédéraux dont la présidente de la confédération 7
100 participants cador du numérique de la nation
si diverses parisien truc
comment dire
alors juste pour l'anecdote pavie contrat ray un ancien ainsi à rio
de l'estonie est un bon exemple de développement de transition numérique
avec la présidente de la confédération première en a eu ce mot
en disant souhaite semaine jusqu'où il tente tout match dun
compliqué
amchud rentrée chez moi j'étais extrêmement déprimé je me suis fendu d'un petit billet d'humeur
j'ai pas résisté à relater la déception
lle sur cette journée malheureusement qui n'aura
laissé une trace dans l'histoire de rien
avec éventuellement une promesse de dire 11 verra peut être l'année prochaine je suis pas sûr
nous on est confronté amphétamines question de ce que moi j'appelle
dans pas mal des conséquences de mes travaux la responsabilité numérique
et les multiples elle doit être incarné par le politique doit être incarné
par la société civile les entreprises doit aussi être incarné par les
citoyens les gens la société des membres de la société
donc la bonne nouvelle en fête cet essai un peu le message que
j'aimerais vous faire aujourd'hui c'est qu'en l'absence
de cadres ou avec une forme de défaillances d'
accompagnement de cette transition numérique au plus haut niveau
il est de notre responsabilité à tous d'entreprendre cette démarche de transition numérique
la véhémence agissait un processus et si vous avez appris une chose à traverser u. sylvie séance de
conférences que vous avez eu excès technologique vous aider présenter ce que vous devez vous approprier ceci
faire cette ces éléments vôtre voir comment estce que vous dans
votre capacité votre fonction de votre entreprise vous pouvez
accompagner qu'estce que ça peut faire pour vous en faites votre transition numérique
donc la transition numérique aujourd'hui être un de plus on pourrait
dire des éléments dont on doit travailler en self service
j'aimerais mentionner deux exemples à ce titre la le premier qui doit peut être en
énerver certains d'entre vous ce que l'on en a partout on baigne dans
dans la communication au plus ou moins toxiques sur le la réglementation européenne
protection des données qui entre en force le 25 mai prochain
la portée territoriale la question se pose pas bien entendu que ça s'applique à la
suisse dès le moment vous traitez de données dans les sujets sont européens fin
donc arrêtez de vous poser la question les pénalités alors bien entendu un volet pédagogique
un derrière sa 4% du chiffre d'affaires mondiales 20 millions d'euros
finance et c'est le chiffre le plus élevé qui vaudra c la menace un c le bâton
bien entendu de l'europe va avoir une démarche pédagogique au départ
pour stimuler à cette transition en matière de protection
des données compagne et moi construit leur tête
au coeur de sa c'est la réappropriation des données personnelles la
corse et le coeur de cette réforme qui s'appuie notamment
sur la notion de consentement éclairé j'essaie je vais passer ça
parce que c'est pas spa très pertinent ici
au niveau des sujets qui sont concernés b vous avez 60 12 heures
pour déclarer unes fuites de données ou la survenance du violation
le droit d'accès gratuit à savoir la finalité qui quoi où comment par
rapport à vous donner le droit l'oubli la portabilité des données
la concept là le respect de la vie privée par conception et par défaut
et c'est pas la même chose par conception ça veut dire que celui qui conçoit un système où le
service a dans la conception de systèmes ou ses services
pris en compte la protection de la vie privée
et quand il le fourni par défaut ce système ou ce
service et préservant de la vie privée des gens
à sa cc c'est vachement important car c'est super opportunité génial
ensuite la notion de data protection officer dans les entreprises ça aussi c'est des choses qui vont un peu avec le cadre
alors on peut ignorer l'europe compliqué 3 quarts de milliards de personnes à
la grande europe un conseil de l'europe trente trente huit états
pas ignorer sain alors le reste du monde surveille beaucoup ce que ça va impacter les etats unis bien entendu ça
va être impacter nos to fax toutes choses tout à l'heure vont devoir faire quelque chose vis-à-vis tous
les deux exemples que j'aimerais évoquer ces alors justement
le premier sur la sur la protection des données
alors malheureusement dans sa grande sagesse la commission des institutions politiques du national
et sur pression d'un certain nombre de lobby a décidé de scindé en deux
cette question de la révision de la loi sur la protection des données helvétique
ce qui a quelques semaines jour de l'entrée en
vigueur de la réforme européenne étude absurdité totale incompréhensible
donc si l'investit l'avait communiqué sur cette question et très rapidement le 16 janvier
les conséquences sont quand même pas négligeable parce que comme vous le disais tout à l'heure
cette réglementation elle va s'appliquer de fait aux suisses
dès le moment on traite des données de sujet donné européen
donc c'est pas comme si on avait le choix de l'ancienne à fr c'est que si on doit recourir à
des moyens juridiques on va même pas pouvoir se tourner vers notre loi nous et nos institutions ou à un problème
ces graves
à cet un billet y'a quelques jours
de sébastien fanti eux qui ont fait argumente autour du risque systémique de la situation
faut dire quand même que notre poids sur la protection des données a largement plus de
20 ans de quatre vingt douze quatre vingt treize je crois en la autour
donc quelque part je parlais de self service tout à l'heure et bah on ait rendu au stade où
on va devoir se prendre en main soimême faire sa propre transition bons exemples infos mania canada décidée
un prestataire connus sur la place locale a décidé pour lui de se mettre en
conformité avec la réglementation européenne fin terminé
ensuite question ces faits au passage
self service
genève
horaires marqué eux genève essaye de bouger un petit peu sur la question de la transition numérique aussi
et là aussi on ait un petit peu dans l'absence de cadre fédéraux alors si on prend
question de subsidiarité et de notre modèle politique suisse
avec beaucoup de choses qui incombe aux cantons
car cela ne tienne genève a décidé d'embrasser cette question de la transition numérique et à
développer toute une série d'activités notamment autour d'une politique numérique de l'etat
organisé au travers d'ateliers ou ont été invité les parties prenantes monde
académique les citoyens à la société civile pour essayer de j.
capturer des idées pour une telle politique numérique cette politique numérique ensuite été
mise en ligne dans le cadre d'une consultation publique 3
létat met à disposition de tout un chacun un
instrument participatif pour s'exprimer sur ces dimensions
d'une politique numérique cantonales où on peut réagir à
voter pour voter contre proposer ses propres propositions
argumenter pour ou contre ses propositions et ça c'est à cet historique la
à cet effet en france grâce notamment à tout le travail du conseil national du numérique en france et plusieurs
années en arrière qui s'est créé et qui a mis en oeuvre des consultations de cette nature
passage effectivement la même plateforme qui est utilisé dans sa dans sa fonctionnalité
donc là aussi self service 0 un moment donné ou coop
y'a pas eh bien il faut faire soimême
c'est un petit peu le message avec lequel j'aimerais
vous laissez donc la transition numérique c'est un processus
c'est une opportunité et s'étend non choix on est dans un c
pas une maladie jeunesse un spa comme l'avarice elle a passé
on doit coconstruire cette société numérique unique ensemble dans les 3
dimensions j'évoquais tout à l'heure qu'on arrivera
à équilibrer quelque chose de durable et de responsables
et ça pour moi c'est un devoir de responsabilité numérique voilà donc je vous
laisse avec ce message est quand même plein d'espoir c'est que
on repart aujourd'hui avec des moyens il faut se concentrer
n'en a parlé des adultes dans cette société numérique
soyons numériquement et numériquement responsable et exigeant major merci beaucoup

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
14 March 2018 · 5:07 p.m.
Présentation des invités
Thierry Vial, PME Magazine
14 March 2018 · 5:14 p.m.
Transformation digitale?
Sonja Betschart, Cofondatrice WeRobotics
14 March 2018 · 5:18 p.m.
DomoFafety: Vieillir chez soi, le souhait de tout un chacun
Guillaume Dupasquier, CEO, Domosafety
14 March 2018 · 5:45 p.m.
Révolution industrielle 4.0 - Nouvelles opportunités - Et maintenant?
Jean-Henry Morin, Professeur, UNIGE
14 March 2018 · 6:04 p.m.
Table ronde
Panel
14 March 2018 · 6:28 p.m.

Recommended talks

Restitutions de 3 cas concrets de risques et d'incidents en entreprise liés à la protection des données
Alain Sevilla, Heptagone Digital Risk Management & Security
16 Jan. 2018 · 5:43 p.m.
La vision d'un opérateur de téléphonie
Thomas Baehler, Head of Solutions chez Swisscom (Suisse)
6 June 2014 · 12:37 p.m.