Embed code
beaucoup plus négatif sur l'économie suisse sur la banque nationale suisse
et sur le payer alors c'était une situation difficile pour l'économie
mais c'est une situation qui est quand même mieux qu'attendre jusqu'à la catastrophe sur était là
mieux ou moins pire d'ailleurs et je vous propose d'écouter un la première
intervention cette intervention vidéo vous connaissez tous stéphane guy est un économiste renommés
si vous inciterait davantage de transparence se proposait de l'écouter
mon commentaire doit se placer du point de vue dunn field bienveillante et constructive bien entendu
personne n'a rien à voir avec le principe de l'indépendance de la vénétie la détente
t. t. mais là tout à voir avec la gouvernance parce que
quelque soit l'institution privés ou publics et entreprises banques centrales
dans cette institution a multiplié sa taille par 10 en disant comme
cette année n. s. qui gère plus de 700 milliards
mais non de francs multiplié par 10 en disant ça veut dire que les principes de gouvernance de changer
je donne un exemple par exemple les naissances au règlement peut investir jusqu'à 20
pourcent de sa masse gestion dans des actions se glisser probablement ceux qui
3'540 milliards de francs le problème c'est qu'on ne sait
absolument rien de si la tendance qui devrait la moitié sont investis aux etatsunis
ils disent le reste nous séparent enseignante et l'entreprise a été investi et
on ne sait pas par exemple qu'estce que l'année nécessaires
de l'assemblée générale des actionnaires et lorsque l'on pose la
question on a eu cette réponse et je cite le porteparole
de la vénétie entier essai paru dans le temps cet excellent journal
29 mai 2017 qui a dit
la procédure et définie dans une directive interne ni ses directives ni les intentions de
vote ni les votes ne sont publiés dans d'autres termes circuler un
je crois que ce manque de transparence il peut être plus tellement acceptable aujourd'hui
bien entendu non centrale doit avoir les principes de confidentialité nés entre
ne rien dire et tout dire y'a probablement un juste
milieu certaine marge de manoeuvre qui peuvent être exploitées enfin quand je crois que c'est dans l'intérêt même de la
et d'avoir une politique différent de communication et de gouvernance pasquier dans notre pays nous avons une tradition
l'initiative populaire sur des sujets délit et ses traditions risquent d'
être aux prises avec l'année naissent et si on
a initiative populaire sur l'année naissent alors je crois que
nous ont tous des problèmes beaucoup plus sérieux qu'actuellement
thomas jordan on vous reproche un manque de transparence et c'est
vrai que parfois on peut le comprendre mais vous gérez un
deux milliard 700 milliard d'actifs donc si beaucoup d'argent beaucoup de responsabilités qu'
estce que vous répondez à ces critiques et sur ses côtés obscurs de la force
il faut voir que la banque nationale et la banque centrale a plu transparent dumont
on explique tout sur eux dans cette vraie seulement la valeur travail
cultive avec des autres banques centrales ont été très transparent
avant tout aussi avec notre politique de placement on explique tout les choses qui sont importants
peut être le point et le suivant la banque nationale mais pas intéressé
aux investissements dans les entreprises mais ont intéressé en investissement dans le marché boursière on
achète le marché en marchant le marché pour acheter des différents vente plus
ne sont pas des fans d'apple ou de fin de notre société ou d'entreprise
on aimerait avoir un expert un exposé vis-à-vis le marché
boursier américain ou repas et après on achète un index
on achète des titres qui sont exactement l'image de cette année indice mais pourquoi
n'êtesvous pas intéressé par les entreprises parce qu'ici a passablement d'
entrepreneur on entendra tout alors un qui justement déplore le manque d'intérêt de
la BNS pour les entreprises en particulier pour le marché suisse
sont très intéressés aux entreprises suisses mais nous sommes nous sommes à investir financer
ces noms restèrent devices qui sont investis à l'étranger mais là
on a comme un investisseur purement financier pour ça veut dire on veut
avec l'emplacement fait deux choses une fois ce soutien pour la politique monétaire
alors notre politique de placement doit être prêt d'absorption et
les réserves de devises qu'on fait des interventions leur pas simplement l'e le bilan augmente
lle compris chèrement davis doit être capable d'absorber ces davis
et les investir dans les marchés de l'deuxième set
dans le cas où il faut réduire le bilan c'est
aussi être le possible avec notre politique de placement
alors notre politique de placement et d'un service de la
politique monétaire et le deuxième point on aimerait maintenir
à la valeur de ses réserves dans l'eau alors il faut les gérer intelligemment
et c'est la raison pour laquelle on file certaines diversification n'a pas
seulement des euros on a des euro dollars d yen japonais
la livre sterling et après on achète aussi des différents
instruments comme des actions des obligations délaissé une partie
infime à la plupart en la vie dans votre cela était sévèrement des investissements sur les monnaies
côté recettes tout élément meme éléments laissons investit aussi dans les instruments alors
pour vous donner un accent sur la mort dollars qui sont investis
une partie dans les actions american party dans les obligations d'état à une partie
dans des obligations donc plus un marché d'examen pour clarifier ce point
nous sommes très intéressé dans les entreprises suisses SFF et
l'économie suisse et en soutien economiesuisse avec notre politique monétaire
mais pour les investissements à l'étranger nous sommes intéressés dans le développement de la bourse
du marché de la bourse et pas dans les temps les oeufs sont entreprises individuelles
alors on va revenir notamment sur la question du fonds souverains parce que cette question qui retombe qui revient régulièrement
peut être juste la politique d'investissement au fond qui décident eux andy 3 personnes qui
décide de l'investissement de dessiner lien serré du côté de la BNS
mais c'est la direction générale qui eux que la stratégie pour eux
pour notre politique de placement apprécier notre équipe qui gère
t les transactions de jour en jour principe la direction générale
il faut s'imaginait sacco comment il stratégies de
placement cette décision combien notre bilan et
investi dans des euros des dollars et des autrement les et en même temps combien de
la totalité des actifs et investi dans des actions et dans les obligations ça c'est la
décision et la basse cette discussion dans la direction générale c'est toujours kelley l
le meilleur mix pour réduire les risques avec la diversification et en même temps
7 de la politique de placement doit être capable
de soutenir la politique monétaire dans tout les événements
en parler à des entreprises ajustement mais cette idée récurrente d'un fonds
souverain détermine tout cet argent pourquoi ne pas créer un fonds souverain
ce qui permettrait grâce à des milliards de soutenir pourquoi pas des
startups plutôt qu'elle laisse échapper après du côté des états unis
c'est très orienté très impliqué dans cette des réserves de devises on
a acheté ces davis pour réduire la pression sur le franc
alors il doit être est investi par définition à l'étranger
autrement soit 37 c dollars et auront donc dû au fait des investissements en suisse
il faut les transferts en francs suisses alors cette commune interventions pour
quasiment qui a un impact qui apprécient l'offrant au rez
au lieu de réduire la pression du souffle sur le franc
alors si on change les dollars en francs suisses pour soutenir les oeufs les startups
on crée une situation qui est beaucoup plus difficile pour l'économie suisse
7 directement au contraire dts attention qui était au début
quand on a acheté ces davis avec il faut très très
très conscients les interventions comme conséquence vu les a.
des réserves de devises ils sont là parce qu'on était obligé d'intervenir alors si
on fait quelque chose complément différenciant les transferts léger s'échangent en francs suisses l'apartheid
complément contreproductifs par rapport à ces ajustements à la politique et développer un parlà
la BNS et vous avez certainement lu comme nous les
propos de serge ermotti un big boss de l'UVS
justement qui est très inquiets effectivement des conséquences que pourrait avoir
la fin des politiques monétaires non conventionnelles notamment de rachats d'actifs par les banques centrales
en disant mais vous avez beaucoup soutenu et la situation maintenant et à un moment donné ça va devoir s'arrêter
dans ses revendications sur le plan mondial les etats unis ayant
déjà commencé avec une certaine normalisation de la politique monétaire
et dans le temps c'est aussi des autres banques centrales qui vont
continuer à normaliser leur politique monétaire et ça va être un processus
très graduelle aucune banque centrale qui offerte changement après lecteur c'est plutôt un processus graduelle
et s'est fait partie des choses sur lesquelles on peut compter c'est juste mais
côté vous ont fait toujours la même politique monétaire qui répond à la situation actuelle
personne ne sait exactement qu'estce qui se passe dans les marchés financiers pas 3 mois etc c'est quelque chose qui a
nécessité aujourd'hui peut être aussi différents dans deux ou 3
ans et c'est toujours nécessaire peut avoir une réaction
intelligent et optimale sur un changement dans la table association m vous allez évidemment
parler d'un des instruments que vous avez déployer ces fameux taux négatif
ce qui fonde humain et l'a pas mal d'acteurs de l'
économie notamment des banques qui sont représentées ici également tout les
les institutions les caisses de pension et ce que vous avez l'intention de cette merveille réponde enfin je vous pose la question
vous avez l'intention de le maintenir encore longtemps cette avait suffi suite au négatif aussi longtemps que nécessaire excellente affaire
les fonds voir la formation la recherche de politique monétaire dans l'intérêt général du p
alors il faut toujours faire un peu cet intérêt entre différents intérêts et on peut pas
lutter contre franc fort et avoir des inter qui sont 3%
c'est impossible alors faut pas faire tes interventions et avoir un bilan très petit
alors il faut prendre il faut vraiment analyser la situation et voir
quelle est la meilleure politique monétaire dans ce contexte actuel
et dans ce contexte actuel de sont convaincus que la meilleure citation et la meilleure
politique voire les taux négatif et notre disposition intervenir sur le marché des changes
et si une fois la situation va changer et améliorer et le
niveau des taux en europe en amérique mettre pour conclure
savoir d'où notre donnait à la marge de manoeuvre pour autrui il faut changer et ça c'est pas le cas aujourd'hui
et il ya aucune raison maintenant peut provoquer chez eux le
durcissement de la politique monétaire suisse à l'impôt
retient et il n'a aucune raison maintenant un mais ta princesse qu'on pourrait imaginer dérogation
pour les caisses de pension lorsqu'on sait que les caisses de pension également une question que j'ai reçu
lhassa le programme et les caisses de pension peut etre adopte maintenant des politiques d'investissement beaucoup plus risqué
lorsqu'elles sont fortement pénalisés justement à ce taux négatif pourquoi pas faire pour
elle précisément est un excellent émergents ont tout à chacun l'exception
c'est vrai que cette situation très difficile pour les caisses de
pension pour aussi pour les assurances devis mais il faut voir que
le taux négatif en soi c'est seulement un petit problème
c'est le niveau bâche générale des taux qui est le
problème de beaucoup plus lent aura fait faire des exception
se chargerait pas beaucoup mais il faut savoir c'est pas possible pour la banque nationale parce
que les caisses de pension non pas des comptes avec la banque la banque nationale
nous imposons des taux négatif sur les comptes de
virement des banques auprès de la banque nationale
c les banques qui impose des taux négatif pour les cas se pensant que je vous propose que
à la fois quotas vaudoise avait atteint tel qu'il a alors qu'elle va échouer si vous les méchants finalement
de même
dans la plus aimant bonjour à tous les comptes de
virement effectivement sens sans bancaire rendue sous le coup
du taux négatifs comme la première du tout alors les gens activement s'en sont pas trop mal
suivant si les résultats de la loi cantonale du valais et des autres banques
quelque part en ces termes certaines agilité en s'adapter à la situation
mais il est vrai qu'on a dû répercuter cette hausse sur les instituts
nous n'avons pas de véritable en soi une ou des grands défis
pour la stabilité relever c'est donc pas répercuter cette directive
sur la clientèle privée sur l'ensemble de l'action effectivement c'
est un des dommages collatéraux cette répercussion plutôt sur les instituts
une question qui elle nous est parvenu si je voulais limite négative incite les
institutionnels investir massivement dans l'immobilier quel impact sur le marché immobilier
ça c'est vrai chez eux montrer avant cette graphique avant tout sur les
prix et des autres chez eux de rendement c'est clair c.
les caisses de pension mais aussi des autres investi d'investisseurs i.
il préfère acheter maison au lieu d'avoir défonce dans un compte bancaire
il importait que les prix augmentent dans ce segment sa sécheresse ect risque 7
l'information qui suivent cette développement très
près ces difficiles invitait aussi longtemps que
les investisseurs voient seulement le rendement et pas les risques c'est très important que
les caisses de pension et mais aussi des autres personnes qui achetait achète c chez eux de rendement
ils sont conscients qu'eux si possible aussi d'avorter rendement négatif dans l'
avenir si le fossé devient très difficile à louer tout ces appartements
lorsqu'on risque de créer beaucoup trop d'objets qui serait sur le marché exactement et des perspectives d'ailleurs
et ce qu'on a parlé des taux et ce que vont eux en sachant qu'aux états unis
lisez les situations leur recommença à reprendre aussi estce que vous voyez des
perspectives plutôt eux qui vont en faveur d'un relèvement des taux
vous savez déjà commença même à aux etats unis cesser de bonnes nouvelles aucune situation un principe très
très positif aussi pour nous sommes montre une fois que l'économie américain est un bonne forme
et le deuxième point c'est qu'eux avaient fait
qu'a commencé à normaliser la politiquement l'été
et quand sonne fort cette amélioration mais aussi de larmes en europe quand
les capacités de production en europe sont utiles c'est 100%
g. convaincues qu'hostile à la politique monétaire a commencé à normal c'est ça la même chose dans des autres pays
et ça c'est aussi quelque chose qui est très serait très
positif pour la suisse et donc mais vous voyez d. m.
les choses ont bougé dans les mois à venir vous avez cette impression toujours
très difficile à faire des prévisions sur sa part cela dépend toujours
de l'évolution de l'économie alors si tout va bien maintenant je
pense tout le monde est assez positif sur l'économie mondiale
mais ont aussi des risques par exemple des risques géopolitiques si vous prenez
quelque chose un conflit point un en corée du nord
ce pourrait avoir un impact très négatif sur les sentiments de simples
meurent sur les sentiments des consommateurs sur les marchés financiers
aussi l'impression de nouveau sur le franc suisse s. a. peut changer la situation réelle le traitement vite
alors ça c'était éclairé ce qu'on peut seulement discuter
suresnes et on peut pas vraiment être eux les prévoyez
i. un hautrhin à son emploi et sur lesquels vous agissez en à parer à toute la politique monétaire
et HSBC qui a donné des quelques
prévisions aussi des spéculations peut être à propos du
du front en suisse qui pourrait atteindre et c'est particulièrement intéressant pour l'
un pour les vallées notamment pour les exportations et tourisme un fr 20
dès cet hiver et ce que ça vaut pas et vous le sentez aussi aller dans ce sens un
nous faisons jamais des prévisions sur eux sur le taux de change et
quand j'ai expliqué alors et le franc reste sur un niveau
élevé et normalement tentant quand même certaines normalisation de la situation
on a la pression sur le front de se réduire et de nouveau
on sait pas exactement quel développement dans l'économie mondiale mondial
mais vous aviez fixer un taux plancher étaient abandonnés estce
qu'on pourrait imaginer un taux plafond justement un moment donné
ses prêtres et des mesures non conventionnelles que vous pouvez les prix et le fixer présente un an à présent la
ecoutez on prend toujours les mesures qui sont intelligentes ensuite certaines situations
le cours plancher était
mesures très utile
pendant la période la situation argent chaine s'était plu l'instrument
intelligent après et pour ça c'était nécessaire de changer
la situation change et traumatismes en janvier et maintenant
non assurément sont très claires ils sont très utiles c'est vraiment le taux négatif et
les interventions au besoin joli in questions puis je voyais erika bailey qui aussi
dans la salle civ intervenir vous êtes les bienvenus plastique mais très bien le
le domaine du tourisme puisque cette année un acteur du côté de verbier et des
questions qui ne parvient le tourisme et l'un des domaines complètement plan b
par le fonds foire renforcée par l'abandon du taux plancher que peut faire l'
allégresse pour permettre d'éviter la catastrophe en cours dans nos régions touristiques périphériques
je vois tout les problèmes qui existent dans le tourisme à cette
situation énormément difficile pour eux pour les acteurs tant cette planche
il faut savoir que la banque nationale je la politique monétaire
eux qui étaient là pour tout les planches en peut pas faire de politique monétaire
spécialement pour une branche mais pas pour notre alors c'est toujours à la politique monétaire
consciemment pour toute l'économie suisse comprend l'ensemble de l'influence en considération
et nous avons fait beaucoup qui voyait notre bilan c'est vraiment
le résultat de la lutte contre la force du franc
contre la crise et s'était jamais quelque chose ça dans l'histoire de la banque nationale
comme a fait une augmentation de nos réserves de devises de sang à 700 euro oui sans
eux le milliard de francs alors ça c'est énorme en exceptionnel c'est vraiment le résultat
comme on a réussi que c'est ici soit sont très difficile pour l'économie pas seulement pour le tourisme et aussi pour eux
secteur de des machines pour d autre pour réduire la pression sur le
front et si vous regardez un petit peu cet index indice de
tau church change réel
vous voyez que c'était quand même certains succès de stabiliser cette situation la
vous pas beaucoup de l'euro mais aussi de l'art et je propose d'entendre une seconde vidéo
aussi celle de jerome manin qui tint un patron que vous connaissez peut être dans la salle
il a une entreprise de monter une lacune d'ailleurs qui s'appelle ouest n.
basé à l'étranger et de centaines d'employer je propose de l'écouter
vu le jour
les gens du lit l i
il fut l'un de la muse
vous avez voulu google
lisez les
le film
monsieur jourdain
droit et s'il faut voir qu'on peut pas avoir un influent sur les différentes monnaies dans cette intention
de manière différente alors on prend toujours l'ensemble des membres et
en considération et enchaîne la politique monétaire dans ce sens
et des fois leur petit peu plus fort des fois le dollar 0 un
petit peu plus fort et ça peut changer mais faut savoir que
le dollar il a quelques années est sur un niveau beaucoup plus difficile pour l'économie suisse
si vous regardez i. 300 peutêtre même deux ans
le dollar était proche de 4 vingts centimes pour un dollar ou non en dessous de ça
l'euro jour tués ou ses proches la parité est déjà beaucoup mieux deux de ce qu'on a vu
et je vous montre aussi le taux de change effectif réel de dollars à la
quelques instants voyez que le dollar actuel et la demande est relativement fortes
on entend bien vous dites vous ne pouvez pas agir pour défendre un
secteur plutôt que l'autre devaient avoir une vision globale reste que
les gens des entrepreneurs qui sont ancrés dans la vraie vie attente beaucoup et notamment
de vous je propose pour la deuxième question de durée entendre jerome manin
les vieux simule
vu le lieu
jésus luimême
les mesures de vies humaines suivi
on attend beaucoup de vous
on vous laisse partir après être arrivé là où le monsieur a fait un point très important le financement
des entreprises en général mais avant tout céder des petits et moyens p.
c'est très important c'est une tâche cruciale du système bancaire
et son financement t p mais ce serait très difficile
on repère toujours cette situation on reçoit beaucoup de remarques société santé selon un totalité
nous sommes convaincus que les banques finance aussi les petites et moyennes entreprises
et c'est toujours quelque chose qui qui est très important à discuter
j'espère que aussi la les banques qui ont assez de flexibilité
aussi de prendre de temps en temps des risques pour financer des startups snow c. des petits éléments et
un peu plus traditionnelles par se lasser c'est très important que l'on continue à voir
t. d autant plus flexible qui sympathique mais qui doit être aussi financer mais la baisse de paraître
troisièmement la dessus situation ont donc directement
un crédit en entreprise parce
que là on dépasse vraiment la frontière entre la politique monétaire
une politique de traitement de données des crédits directement santé ça c'est quelque chose qui est
réservé aux banques mettre un donc faudra passer au guichet bien la b.
c. s. est tout à un espace quelle direction très bien messager
et bien passé aime et je voudrais revenir sur un des points et n'hésitez pas à demander la main à la parole pascal
en essence élément l'apéro dans cette minute mais sur un des points très importants que vous avez relever cette u.
un point qui revient régulièrement maintenant tant dans les médias on se demande déjà si politiques
ont tout de suite pris conscience de l'importance aussi la situation sur des changements structurels
qui frappe de nombreux secteurs de l'économique soit dans les services
que ce soit aussi du côté financier et autre pour vous et
vous parler aussi des conditions cadres et ce qu'aujourd'
hui la suisse est à même de relever ces défis valait compris évidemment en sachant que la robe utilisation
que la digitalisation de l'économie est en train de tout bouleverser
on parlait de la disparition de nombreux métiers d'ici quelques années
écoutez moi je suis relativement optimiste que la suisse et dans une proposition de
et agir sur cette sur ce défi il faut il faut savoir comme dans
le passé on a eu toujours des changements dans les technologies et chaque fois
ont été craint que ça va changer complètement la vie et la plus d'emplois etc
et chaque fois c'était le contraire il avait plus sur l'emploi après
cette révolution des technologies et pour la suisse est énorme en important
qu'on perd pas vraiment l'accès à ces technologies faut était toujours prêt ça commence avec la
formation ça commence avec les investissements dans les entreprises et sa cause c'est aussi important peut avoir
les concessions 4 qui sont suffisamment bons que cette technologie peut être
utilisée en suisse c'estàdire quoi justement ces conditions cadres concrètement
toutefois il faut boire qu'eux dans la formation les gens qui peut
apprendre tout ces nouvelles technologies alors ça commence assez tôt
que dans la formation professionnelle dans les universités etc
tout le monde est prêt pour accepter cette technologie et après il faut avoir un transfert
de cette plongée dans les entreprises ça c'est quelque chose qui est très très intéressant
si la hausse et peut être quelques que ma
point crucial qui peut être délivrée par létat je pense par exemple l'identité digital
qui est nécessaire pour pourquoi eux avant tout dans les
finances pour faire après eux des autres transactions
alors si on en a encore beaucoup des années jusque 7
identité digital et la petite les autres marchés qui sont plus vite que nous alors il faut
voir qu'on qu'on n'oublie pas de contact avec eux les meilleurs du monde
et c'est aussi l'économie privée aikikai vraiment ici
demander à faire le plus possible de tout bord quelles sont
les produits eux quels sont les produits qu'on peut
développait avec les nouvelles technologies mais avec aussi la tradition suisse sur la précision
là je suis convaincu qu'on emporte son potentiel aussi dans les machines dans
la mécanique qui aime mieux dans beaucoup des autres pays du monde
nous avons plusieurs membres du gouvernement et les entière présent reste d'appeler vous êtes prochaine
donc et si vous avez passé les passerelles elle s'est récemment par la geste volontaire
il est rédigé sur l'importance aussi de fournir des conditions cadres qui soit
acceptable pour eux pour les entreprises qu'elles puissent se développer et
puis relever les défis qui sont vraiment très nombreux notamment sur eux le côté technologique c'est la philosophie de la suisse a très longtemps
dans les meilleures conditions cadres possible pour l'économie puisse développer les premiers pas dans
la stratégie la france qui est des politiques industrielles évident telle région vous allez
vous envoyez à de telles activités ici on met en place les meilleures conditions cadres
en clair les questions de formation les descentes fiscalité la stabilité politique du pays
je conserve seulement déterminants pour l'avenir et puis après je crois aux
changements sont fournis en étant ouvert à ses avancées technologiques c'est plus
important possession même des choses sorcière je pense qu'on est perdu
et j'ai l'impression qu'on a passé un petit bout je vous parle aujourd'hui on sait
qu'il voudra vivre avec qui a certainement une partie des médias utilisent aujourd'hui qui existent de
on parle en disant que ce monde a changé et la véritable
les biens ces systèmes de formation et surtout la formation
continue lorsqu'on apprend aujourd'hui c'est valable 12 ans disons maximum alors que les banques c'est donc grand
vous avez évoqué eux toute la thomas jordan
aussi le la reprise consent au
niveau mondial mais on a l'impression que cette situation est relativement fragile
je sais pas et pas forcément évidente elle repart aux états unis
en sans que la zone euro aussi aider comme la chine
eux aussi avance peutêtre un peu moins en moins vite et surtout quelque danger
étiquette dans la s. s. et développement là et donc qui peut avoir
des conséquences sur la suisse car n'en déplaise à certains elle fait partie
d'un monde qui ouvert toutes ces questions autour du protectionnisme
le protectionnisme mince et tranquille repliée et son économie aussi
ben le précis et l'italie aussi qui
a fait quelques mouvements ces dernières semaines comment vous apercevez comment vous voyez cet horizon hein
voici un point un énorme important pour la suisse par ce que nous sommes impayées exportatrices à par excellence
nous dépendons beaucoup la possibilité d'exporter des pièces et des services et comment
la révolution qui va plutôt direction protectionnisme c'est difficile pour nous
c. malheureusement le cas que vos jours t beaucoup d p
vivant dans une élection il cessait de protéger l'économie
commentaire c'est pas bon pour ce pays par ses pairs aussitôt de compétitivité
les simples pour nous pour ce que ça l'incitation plus difficile
et malheureusement c'est pas concentré sur quelque peu cette tendance qui
qui ait un petit peu par tout le monde par eux
on a donc pas beaucoup de pays et souvent ces dans
une forme a caché c'est pas directement avec eux
des impôts ou les limitations mais plutôt faire
l'exportation plus difficile sur le niveau de la bureaucratie des
normes etc et c'est pas quelque chose
importe le positif pour non alors il faut lutter contre sa tante ou les
à l'institution internationale qui traitent eux le commerce
international se chose qu'on peut le faire
peutêtre aussi voir qu'on reste ouvert avec t
défaillante de sa commande avec télé recueil exactement les contraintes de commerce
l'une des questions et si vous en avez il faut profiter en ce qu'un exemple aura cette discussion
qui nous est posée sur l'application pour votre avis
mesure tant sur le décrypter aumônier exemple bitcoin
en d'autres encore avoir à deux heures pour des auteurs d'un verre voilà il est temps de 3 mois mon
une fois ces chômeurs requièrent eux les équipements les
privés pas commune maintenance pour les monnaies de
l'état comme le franc suisse l'heure est venue je peux pas imaginer que
hortense seulement les valeurs qu'il faut être sur le niveau des autrement les
que ça rend la politique monétaire gérer la politiquement ont été difficiles
c'est plutôt quelque chose actuellement quitter plutôt eux moins de placement
d'instruments de placement avec beaucoup de risques vous avez
vu la volatilité é je suis pas
convaincu que tout les investisseurs qui sont conscients des différentes risque
alors on sait à suivre mais on avait maintenant beaucoup
avec l'auteur qui eux requiert beaucoup plus proche avec cette monnaie
scripturale voir si la part des risques pour les investisseurs vaisselle
dans cette affaire a suivre avoir à subir un choix merci une dernière question pour vous exposer mes fautes
un petit peu louer un télévision réelle quand vous êtes le héros est le roi des prévisions
bien celle des pronostics peut être engagée volontaire et cette question finale capital
et votre pronostic impose un match portugal suisse dick marty c
deux 0 pour la suisse
on peut ouvrir mais il y a pas faire leur
travail ils appellent sur la scène david d. geller
voilà bonjour a tous j'aimerais remercier monsieur thomas jordan
pour sa participation aujourd'hui pour la qualité de
son intervention pour la qualité des échanges aussi avec eux avec son agent resteront encore une fois l'applaudir
permettre un petit cadeau puisque cette année lors de la foi est alors cubaine a donc pas en soi un petit coffret
le rhum cubone cigares mais aussi le coffret collecteurs de la foire du valais 2000
17 avec une bonne bouteilles de vins valaisans élevèrent collector donc merci à lui
et j'aimerais vous dira aussi à toutes et tous merci d'être venus aussi nombreux aujourd'hui s'annonçait très plaisir
et vous informer aussi que la conférence de ce matin comme d'ailleurs toutes les conférences de la foire du valais 2017 sont disponibles
d chaque soir sur notre site internet sont du valais pensée h. f. vous aurez les revoir et partager aussi avec vos amis
dire a passablement de points que vous avez soulevées lors de votre présentation je rappelle que
vous avez la possibilité pour une fois qu'eux ont vous autorisant vous incite à
utiliser votre téléphone utilisé cette application qui s'appelle speak atteint il a déjà pas
mal de questions très intéressantes qui sont arrivés et après on ouvrira la discussion
evidemment avec eux la selle mais avant de commencer d'entrer dans le vif du sujet magique
de cette question indiscret opposite déjà estce que vous êtes venu avec des gardes du corps
parlant avec des gardes du corps des bon diplomate j'ai toujours se justifie charger des
produits jamais très bien respecte le select disait ici je viens valais serre nécessaires
à ce que je peux vous dire qu'effectivement dans la salle ya pas mal de patrons
et d. responsable d'office du tourisme il ya des politiciens et c'
est vrai que cette mesure qui a été prise d'abandon du taux
plancher afesip passablement de personnes envahir venir tout de suite et l'autre
chose d'adhésion question indiscret et ce qu'on peut vraiment si
à vos réponses et ce qu'on peut faire confiance et je vous dis pourquoi pas ce qu'un mois avant de
décider d'abandonner taux plancher vote énigmatique juste que ce taux
plancher c'était la meilleure des solutions et d'ailleurs
on avait reçu et vous étiez nombreux dans la salle à être déjà présents en 2014 monsieur donc signe
qui ne disait pas ce que j'ai écouté la vidéo est au vu de la faiblesse de l'environnement
actuel le cours plancher demeure l'instrument central pour garantir un
cadre monétaire appropriées et permettre à la BNS
d'accomplir son mandat dans le domaine de la stabilité des prix c'est en octobre trauma plutarque paf
la question d'en faire confiance que vous avez dit estce que vous allez me dire dans 100% vous pouvez avoir
il faut voir que la cessation complètement changé eux le cours plancher était l'
instrument idéal pour la période jusqu'en janvier 2015 la situation
change changer dramatiquement on a dû faire un nouvel examen de la situation
dramatique tout de suite et si dès lors on a jamais
si quelque chose qui était pas frais on a pu réaliser en janvier 2015 à cause de
changement sur le plan international cause aussi de changement en europe que le cours plancher de devenu
non durable et au lieu de continuer la politique monétaire qui doit être
échangeaient c'était beaucoup mieux de changer ça tout de suite
re changer les instruments avec les taux le taux négatif et notre disposition
intervenir et pour sa réduire la pression avec le nouvel instrument
vous mentionnez que c'était une situation dramatique si la banque nationale n'aurait pas
su supprimer le cours penche en janvier 2015 le bilan de
la baisse des exposés et dans quelques semaines ou quelques mois après on
a tu supprime et eux le tour penchée mais avec le même impact

Share this talk: 


Conference program

Introduction
Jean-Claude Constantin, Président du FVS Group
5 Oct. 2017 · 10:12 a.m.
La politique monétaire de la BNS dans le contexte actuel
Thomas J. Jordan, président de la Direction générale de la Banque nationale suisse (BNS)
5 Oct. 2017 · 10:15 a.m.
Entretien et dialogue
Sandra Jean, Thomas J. Jordan, Resp.: Directrice des rédactions du Nouvelliste - président de la Direction générale de la Banque nationale suisse (BNS)
5 Oct. 2017 · 10:56 a.m.