Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:01
bonsoir a tous sous merci de m'accueillir ici donc
00:00:07
moi je m'appelle hervé égal je travaille donc s'appelle ben je m'occupe principalement
00:00:13
de stratégie et de design de mes chers collègues sont ici dans la salle
00:00:20
vous entretenez avec nous si vous désirez à la suite du cocktail nous avons des bureaux
00:00:25
donc à genève mais aussi à bruxelles et aux états unis annuaire qui eux ont
00:00:31
à petite spécialité c'estàdire qu'eux aujourd'hui cela pour vous place vous parlez de
00:00:37
plus d'un des mais en fait on est un peu spécialisé dans la non spécialisation
00:00:41
sur le même bien dire ça en fait les problèmes de branding sont toujours souvent les mêmes
00:00:46
et donc on travaille aussi bien pour eux et si vous avez un p'tit
00:00:50
un petit panel de travaux on travaille depuis très longtemps maintenant avec
00:00:54
didier blanchard quête sinon la salle que je remercie devenu pour
00:00:58
le musée olympique on a travaillé pour des banques privées
00:01:02
à travailler pour démontrer beaucoup pour des institutions culturelles pour eux
00:01:07
d des choses qui sont dans le fou de dévoiler ici
00:01:09
tout est extrêmement variés des institutions comme le transport pour
00:01:13
les pays et à genève ou aux états unis pour eux le terminal fort qui est un chef qui
00:01:21
j'ai fait une petite présentation sam prêt à permet d'introduire aussi meme mes
00:01:25
collègues ont un partenaire à bruxelles s'appelle terrible infos eux qui
00:01:30
écrit beaucoup de choses et qui et comment souvent sa présentation et que cette slide et voilà donc je suis un peu j'ai un peu
00:01:36
les yeux rivée sur cet écran de contrôle pour savoir que la prochaine aussi vous
00:01:40
faites des présentations vous savez de quoi je parle histoire de pas se
00:01:44
perdre r. aujourd'hui place branding ou city branding si on veut aussi laissons
00:01:50
donc la question sert finalement qu'estce qui définit neville aujourd'hui
00:01:55
donc très brièvement pour introduire un petit peu la problématique estce qu'une
00:01:59
ville ce sont eux les monuments qu'il a acquis la construisent ce que
00:02:03
ces son histoire ou s coeur de manière plus générale de ce qu'
00:02:07
il s'agit de des clichés qu'elle peut véhiculer je peux
00:02:10
différentes choses aussi ça peut être ce que son parle de ses spécialités culinaires
00:02:15
pour définir une ville estce qu'on parle de l'impact qu'elle
00:02:18
peut avoir de sa visibilité et dépit peul qui la charge qu'il a
00:02:23
vraiment des kilos qui chargent d'émotions et qu'il alla personnifiée
00:02:27
ont finalement à la fin de ce que c l
00:02:32
tous outre la ville de bruxelles on part en ce domaine clisson
00:02:35
prend son boulot free tampon chaud aux gens rigolo et et ils
00:02:39
pensent que son pays du chocolat même si nous on sait que
00:02:43
c nous le pays du chocolat RIADIA des villes qui ont plus de chances que d'autre
00:02:48
si on prend la ville de new york eux évidemment et
00:02:52
nous évoque des choses très clair eux évidemment si on habite
00:02:57
dans le je crois que c'est dans le maine ou quelque part je crois que la ville d'accidents
00:03:02
tatou suite beaucoup plus de peine à faire parler d'elle de la même que celle de deals dans
00:03:06
de telles voire même de celles de qui est au danemark de paix du milieu qui se trouvent quelques
00:03:13
mois mais assez difficile et jour ils voudront vraiment faire un branding ce sera à ce sera difficile
00:03:19
pour parer à des je prends l'exemple plus facile ici 1'000 tonnes
00:03:22
de laser en 1977 dessine ce magnifique logo
00:03:28
eux qui reste aujourd'hui un must absolument classable eci'e
00:03:34
qui a petite spécificité en fait c'est que c'est par le goût
00:03:38
c'est en fait c'est vraiment un slogan et comme un slogan on fait ce serait l'avenir
00:03:45
eh bien tout le monde peut s'approprier et puis tout le monde peut l'utiliser alors tout le monde peut se l'approprier quand
00:03:51
on visite la ville de new york on s'achète un tshirt en disant je prends la ville pour sur moi je
00:03:57
j'adore cette ville eux ils élisent les évidemment les habitants euxmêmes sont
00:04:02
très fiers d'eux de ce slogan et puis bah
00:04:05
différentes institutions ça peut être un musée ça peut être une
00:04:09
compagnie privée on peut imprimer sur un goût sur eux
00:04:12
sur un drapeau et le new york et c to c vraiment quelque chose qui a marqué
00:04:16
beaucoup et on va dans cette mouvance dans cette mouvance là où on voit que
00:04:21
énormément de ville commence à travailler dans ce dans ce sens là
00:04:25
que se soit amsterdam avec un slogan qui aussi un slogan logo
00:04:29
on pense aussi à londres on pense eux assez où l'on pensa ayant mandeville qui travaillent
00:04:34
sur l'idée d'un slogan d'un logo ou de logo imagé comme par exemple pour porto
00:04:41
qui montre que ces de définir la vie et c'est d'ailleurs s'active ils le font les
00:04:47
pays le font aussi les offices du tourisme de tout les grands partis on avait pris l'europe mais
00:04:52
grande partie du monde au slogan je crois que ces rendezvous en france pour la france et le
00:04:57
gaz naturel en suisse toujours essayer de créer quelque chose autour de son pays de sa ville
00:05:06
donc finalement le plus branding baisser l'utilisation la hanche
00:05:10
je crois que je parle à adhérer à des professionnels donc cette aucune slide qui devraient
00:05:14
qui devraient vous parler mais si l'utilisation de techniques marketing oui et
00:05:19
aussi le design qui donne un pays in vivo in communauté unie identité unique tout
00:05:23
le monde et à la recherche de son unicité donc cette unicité alouette
00:05:29
elle doit être en fait si vous voulez présente à la fois dans l'esprit des citoyens à
00:05:35
la froide 11 visiteurs dans ces entreprises dans les jeux qui vont et qui veulent i investir
00:05:40
et puis ça ça donne l'idée qu'on fait les ces différentes villes sous ses différentes
00:05:45
régions sur différents pays se sont d'une certaine manière en compétition les uns avec les autres
00:05:51
on a travaillé récemment eux au bureau avec eux suisse tourisme etc
00:05:55
qui ceux qui se posent des questions par rapport à l'
00:05:57
islande comprennent pas tout à fait pourquoi l'islande a tant
00:06:02
de succès alors que les gens sont pas très sympa
00:06:05
un peu comme en suisse qu'il ya des qui a des qui a des des paysages absolument
00:06:11
magnifique et tout à fait comme en suisse que c'est très cher je vous aurais
00:06:16
il entre l'islande et la suisse les choses sont extrêmement similaire et pourtant le
00:06:21
taux de visites en islande ne fait qu'augmenter au tourisme mon
00:06:26
un peu après son salaire auquel les pays plus rock n roll plus sexy
00:06:30
du moment alors que la suisse qui offre exactement la même chose
00:06:34
peut être même plus que le territoire un plus grand les paysages sont plus variés
00:06:38
et bien une stagnation des donc d'une certaine manière le sait l'idée
00:06:42
de la compétition entre les lieux est assez fort et donc le fait de
00:06:46
de marquer en fait son territoire et bien ça c
00:06:51
suggérer que les pays les pays les villes et les communautés sont en fait des marques
00:06:58
donc ces marques elles sont censés développer 3 choses elles sont censés développer
00:07:03
enfin mettre en lumière leurs valeurs leur histoire et leur caractère donc si on revient à la slide avant on se rend compte que
00:07:10
oui sur les procès père aimant mais ça fait quand même aucune grande soupe
00:07:14
et qu'eux et qu'estce que c'est vraiment si différents donc
00:07:19
qu'estce qui rend vraiment une ville différente des autres ou qu'estce qui rend un
00:07:24
projet différent des autres ce que je vais essayer de vous illustrer avec 4 projets
00:07:29
que son cas projet qu'on a réalisé au sein du bureau é et qui
00:07:34
équipe qui prennent la problématique de manière un petit peu de choses sous des angles différents
00:07:42
le premier projet c'est un projet d'aménagement urbain saint projet qu'on a réalisé à lyon qui s'appelle
00:07:49
les deux sont donc c'est un projet qui datent de 2011 et qui a été initié
00:07:57
par gérard colomb qui aujourd'hui ministre des affaires étrangères en france
00:08:02
et quitter pendant très longtemps maire de lyon un parent
00:08:07
de l'intérieur j'ai dit j'ai dit quoi avait rien à voir dans l'air de l'intérieur et
00:08:12
eux et en fait et en fait très rare colomb a mandaté je me sens qui eux un
00:08:18
curateur en art contemporain et un grand
00:08:22
expert en fait des artistes qui s'est notamment
00:08:24
la personne qui a eux fondé le palais de tokyo a à paris en fait il lui a demandé
00:08:32
plusieurs choses en fait et de son était un peu laissé à l'abandon pendant plusieurs années pas tellement
00:08:38
valoriser et donc il a demandé à agir au sens de d'imaginer un projet qui puisse
00:08:45
ferrer lyonnais lyon du point de vue artistique à l'international
00:08:50
et donc celle aménagements que l'on voit ici tout au long de la somme avec vous avez ici un
00:08:56
ici sur la fin ici le quartier confluence eux qui étaient qui n'existait pas encore et donc de
00:09:03
il a demandé à plusieurs artistes d'intervenir sur le mobilier urbain
00:09:08
de manière très fortes de manière à ce que les
00:09:12
les lyonnais puis se réapproprier on fête les berges
00:09:18
savaient eux aussi la volonté
00:09:22
d'amener le fait que la construction du nouveau quartier confluence arriver à
00:09:28
ce momentlà et qu et évidemment certaines grandes mutations dans lyon
00:09:32
et qu'il avait des problèmes politiques ça coûte beaucoup d'argent et que les gens voilà ça se tirait un
00:09:38
petit peu dans les pattes tout le monde n'était pas forcément pourrait donc politiquement il avait aussi des données et des bagarres
00:09:45
assez fortes dont ces artistes ont travaillé sur des projets
00:09:49
de très intéressant à la fois soit éphémère soit permanent
00:09:53
qui réaménagé c. ses rives de la crise de ceux de ce de la somme
00:10:01
donc non élu avec un compas avec un avec un concept j'
00:10:05
essaie de dire juste le nid rioja ma qui un jeu
00:10:10
assez intéressant qui datent du dixneuvième siècle un jeu de cartes qui permet de construire à l'infini des paysages variés
00:10:18
et en fait qu'estce qui assez chouette avec ce jeu sexe sont
00:10:20
écartés vraiment les enfants pouvaient construire des histoires et construire un voilà
00:10:24
donc en fait si il ya des petits points qui sont pourtant les mêmes et puis n'importe quelle carte que l'on met
00:10:28
ensemble on peut construire un paysage et donc dans cette idée de
00:10:32
construction paysages sur les rives de sonne de d'aménagement et puis
00:10:38
de changement etc on est parti et puis on a créé une entité qui essayent aussi donc on a demandé à deux photographes
00:10:44
de faire des photos très spécifiques
00:10:49
des différents endroits où il y'avait des interventions
00:10:51
d'artistes mais aussi tout le long des berges pour pouvoir créer cette identité où l'on vient
00:10:58
signé avec l'arrivée de sonne et puis si un site animation qui vous montre qu'en fait
00:11:02
en travaillant avec des illustrations aussi qui permettait de permis de personnifié l'le projet
00:11:08
mais aussi d'avoir des slogans etc donc ici ça situé une animation mais
00:11:14
il avait aussi des des lieux sur lesquels on pouvait aller d'un
00:11:18
belvédère dans lequel l'exposition et le projet a été présenté dans son ensemble
00:11:24
donc voilà c'est une entité finalement assez simple mais qui permet c'est vraiment de
00:11:29
de rajouter on fera mesure défilent des images et de rajouter de la diversité
00:11:35
et puis ce projet est accompagné envoyé le modèle d'iphone c'est pas tout à fait récent qu'
00:11:42
en fait j'avais nous vous l'application 0 un site web qui permettait ensuite aux lyonnais aux gens
00:11:47
qui voulait visiter d'avoir des infos très spécifiques sur telle
00:11:50
oeuvre tel artiste ou telle ou telle t
00:11:55
l 9 réflexion qui était porté sur les sur les rives et puis d'un autre côté
00:12:00
de la signalétique toutes sommes donc sur un projet très
00:12:03
très étalée notre idée ça a été de
00:12:07
de rassembler tout ça et de montrer la diversité et le dynamisme que
00:12:11
ça allait que ça ne peut en eux que ça les
00:12:14
amener et donc guider aussi les gens petite active vers ce quartier confluence qui aujourd'hui
00:12:21
est un grand succès avec le musée d'ailleurs injonction du rhône la saône
00:12:28
le deuxième exemple c un exemple si un projet qui que ce
00:12:33
qui nous tient en partie particulièrement à coeur quinn ville et
00:12:37
une région et en fait la ville de bruxelles alors c'est pas tout à fait la ville de bruxelles c'est là
00:12:42
c'est là préfecture jeux wallace pardon
00:12:47
l'agglomération de bruxelles qui eux qui permet en fait qui contient et donc dont bruxelles est une
00:12:53
des parties donc c'est à la ville entier mais comme vous savez cette ville qui eux
00:12:57
donc multilingue et eux qui eux qui accueille beaucoup de
00:13:01
beaucoup de beaucoup de monde différents regards sur bref
00:13:05
et le brice et ça c'est le logo eux qui existait donc on nous a demandé de garder absolument la
00:13:13
feuille de lille à la fleur de lys énorme au début on croit que cette peau de banane mais non
00:13:17
c'est bel et bien une fleur de lys on pouvait la redéfinition voulait on
00:13:22
nous a demandé de garder jaune on nous avait demandé de garder le bleu
00:13:27
et puis on nous a demandé d'appeler sa bible russell b. point
00:13:32
brussels en fait l l ça vient du nid d et
00:13:37
donc ils ont eu qu'en fait on pour moment déplu obligé d'
00:13:40
appeler les points comment les points ch taille voulait tout appelé point brussels
00:13:45
donc on a reçu de réformes étaient un peu embêtés par ce qu'ont donc on se rend compte que du jaune du bleu de cette manière là bas
00:13:50
sont est tout de suite dans des références qui sont pas exactement les plu depuis
00:13:55
chicago ça ikea à l'île de l'en passant par eux
00:13:59
par ailleurs nerf généralement dans quelque chose de lourds mais en sédiments en même
00:14:04
temps bruxelles c'est aussi un petit peu ça pour
00:14:07
j. et vécu pendant 3 ans que je connais bien les
00:14:11
les bruxellois et donc on autre concept a été bear self brussels
00:14:16
et donc on a créé ce logo alors pas tout à fait front haut trouve moche on le trouve vraiment moche
00:14:24
mais en fatigué quand même assez juste c'est ça qui nous a plu la première chose qu'
00:14:30
on a dessiné comme on pouvait être parents vont vraiment mieux finalement cette fleur de lys
00:14:35
mais on a dessiné aussi cette police de caractères qui pas très bien php dessiné qui
00:14:40
un peu brun balance qui un peu ronde qui sympathique qui un peu sympa th
00:14:45
mais en fait qui est très bruxelloise dont certaines manières de ce que les belles sont comme ça et donc ça nous a permis
00:14:52
de lancer un petit concept donc ce concept il est tout
00:14:57
simple c'est qu'on peut être ce qu'on veut
00:14:59
on peut être multilingue on peut être on peut montrer des
00:15:03
illustrations peu parlé en flamand on peut mettre des images
00:15:07
on peut être suisse à bruxelles ou chinois peu importe en
00:15:10
fait on escompte mais écoles tous ensemble on aime russell
00:15:16
donc les décès ça c'est cette c'est tout simple on a rajouté un
00:15:19
ben et puis on a dit bah voilà ensemble on et brussels
00:15:25
et ça commence est simplement la campagne d'affichage à l'arrivée à bruxelles qui accueille les gens
00:15:34
ça été d'utiliser limite l'humour un peu de kiss qui les caractérise tant
00:15:43
c'était d'utiliser le multilingue oui quand on parle
00:15:47
avec un flamand les flamands parle à moitié français moitié flamands
00:15:52
les wallons de brussels utilise des mots flamands dans leur phrase vermont
00:15:56
et énormément de gens qui de la communauté européenne qui ont des qui
00:16:00
ont eux voilà qui rend parlant français anglais donc ça marchait assez bien
00:16:04
ça c'est des camions qui finalement eux existent et puis non simple
00:16:09
arrêter la période on allait livrer finalement tool box avec des couleurs
00:16:13
identiques pour un concept et puis ensuite les gens d'administration et les gens qui sont en charge de faire la promotion de la ville
00:16:19
l'ont commencé à utiliser à utiliser tout ça donc
00:16:23
ça donnait manifestation et puis on commence aussi à
00:16:26
changer le code couleur ce que voilà enfin nous avait dit fait garder jaune et bleu mais vu son fils
00:16:31
si un petit peu finalement mais c pas grave ça reste in identité finalement qui est très juste
00:16:37
par rapport à l'utilisation qu'ils ont besoin et qu'il représente finalement assez bien
00:16:43
voilà même des fois ya du ski et donc les choses extrêmement variées qui sont produites aujourd'hui
00:16:50
aucune chose un projet que nous on a bien aimé donc on insuffler ses idées de
00:16:55
crème qui platform aussi digital qui permettait aux gens aux bruxellois eux même
00:17:00
aux gens concernés par cette par cette identité qui allait vivre avec au moment
00:17:04
du lancement décrire ce qu'il pensait être donc qu'on a par exemple
00:17:10
renaud qui a écrit bicyclette et ça a été projeté
00:17:15
sur eux sur des écrans s. a été ça été à l'envi eux pendant un certains temps au moment où l'
00:17:21
identité sorties ciné nautique a reçu non critiques pour eux tout
00:17:26
un tas de raisons cercueil appartement qui rigolo et franchouillarde recèle
00:17:30
ariège entraîne aussi ici reconnaissaient pas trop mais voilà mesdames d'une manière générale
00:17:35
ça été assainie identité qui marchait assez bien 0 un peu
00:17:38
de martine désigne qu'on avait proposé qui na qui n'a pas été eux aujourd'hui encore un encore fait produit
00:17:47
le troisième projet que je voudrais vous montrer c'est aussi un projet belge qui nous qui nous tient à coeur
00:17:53
c'est pour la ville de liège et c'est un projet qui est un programme de promotion de la lune auquel il s'
00:17:59
agit pas d'une d'une de logo d'une identité qui a but jeu
00:18:03
institutionnel message i. vraiment de la promotion de la ville
00:18:09
donc ils sont arrivés sont venus vers nous avec quelque chose déjà existants avec ce logo là avec ses termes et donc le
00:18:15
bris php c'était de s'il vous plaît il faut garder le nom liège dès lors on omet très content
00:18:23
il fallait garder la signification des 4 mots qui qu'il avait qu'il avait trouvé
00:18:30
il faut garder les 4 couleurs ça c'est hyper important parce que
00:18:34
ce sont en fait les couleurs des principaux partis politiques qui
00:18:39
dirige la ville donc y'avait un consensus autour de sa assez fort mais il est un peu coincé savais pas trop ce
00:18:46
programme décoller parait il avait besoin de l'énergie et surtout du
00:18:50
dîner du du coeur du chef du sens donc non
00:18:53
on est venu avec un contre eux avec un concept après avoir
00:18:57
réfléchi avec eux qui eux de se mettre ensemble surtout
00:19:02
oser être soi alors vous expliquer comment ça comme on a on a procédé donc on a
00:19:07
travaillé des workshops et puis on arrivait un positionnement naissance de marque toute simple
00:19:14
eux qui hier alors je me rapproche un peu mon écran de veille très voisines
00:19:20
qui permet de d'évoquer des choses très différents donc émission et la
00:19:24
mission de ce programme c'est changer la perception de la métropole liégeoise c'
00:19:28
est la première chose il ya une expérience qui proposée et
00:19:33
si des gens très chaleureux et donc à les liégeois sont vraiment des gens assez extraordinaire
00:19:38
et il le contact humain et très fort donc c'était vraiment quelque chose
00:19:42
de très important que ce contact humain soient présents dans les villes cette identité et
00:19:47
une personnalité aucune personnalité qui grandes ouvertes vie
00:19:51
brandt émotionnelle accueillant sincère la différence c'
00:19:55
est françois trouver qu'on trouve très juste la platine des villes du nord
00:19:59
il faut savoir que donc c'est dans un bassin minier important
00:20:03
et qu'eux au dixneuvième siècle une très grande partie des mineurs
00:20:07
revenait d'italie et donc in communauté italienne très fortes et donc
00:20:12
sont eux aussi chauvins des italiens et sont aussi vivants aussi
00:20:16
bouillonnant aussi etc donc ils ont culture comme ça qui est très latine
00:20:20
pour une ville dans le nord et puis donc eux aussi
00:20:24
unes promesse que celle à la métropole qui met les gens
00:20:27
semblent donc on a crée un logo qui celui à celuilà
00:20:31
eux qui répondent parfaitement aux griffes lorsqu'on regarde les couleurs le nom
00:20:36
et qu'eux et qu'en fait de ce logo qui
00:20:40
eux elle 0 un t. stylisé nous permettent de faire un système pour
00:20:46
accepter l'idée de la parenthèse donc ces liège together qui encadrent quelque
00:20:50
chose donc ça peut être du texte ça peut être des images
00:20:54
tout simplement et puis c'est un logo qui assez facilement à de con que l'on peut adopter à s'effacer lorsqu'on veut faire avec les mains
00:21:01
et donc signe d'une bande ou de d'un gang américain on se
00:21:06
dit tiens ce serait sympa si liège avait son propre signe et donc on a
00:21:12
commencé à faire à photographier des liégeois ont le dos en leur demandant
00:21:15
de faire eux de faire le signe donc des photos toutes simples
00:21:21
puis on a continué ce sera à produire du matériel iconographique
00:21:27
en prenant par exemple les lions blémant grave emblématique de la
00:21:30
ville où on présentant des activités eux qui sont eux qui sont
00:21:35
liées à son industrie ou même à sa à ça
00:21:39
à son activité culturelle et en je suis pas un fan de foot mais par
00:21:43
le réseau club de foot très connus ou en tout cas honte donc
00:21:46
ils sont très fiers donc voilà on a commença à créer vraiment du matériel
00:21:49
d'images pour en fait de pouvoir commencer à construire des outils
00:21:54
designée qui servaient à faire la promotion de ce
00:21:58
de ce programme de de promotion de la ville
00:22:02
dans le cas de décès à la fois de faire venir plus d'étudiants d'
00:22:05
avoir plus d'habitants d'avoir des industries qui si implante eux d'avoir
00:22:09
des gens qui ont des projets c'est vraiment ça le but de ce
00:22:12
de ce projet on a commencé aussi à avoir une des interventions
00:22:16
sur le public en vendée nord présente la lors d'une cours sans avoir du mobilier urbain
00:22:23
d'avoir du merchandising qui a été distribué et donc ces identités petit à petit l. c. implémenter elle
00:22:30
est venue se greffer dans la vie des gens et puis salle deux ans c'est toujours
00:22:36
toujours ça faisait référence à la plateforme digitale qui eux
00:22:39
site internet très simple qui expliquait le programme
00:22:43
qui explique comment s'inscrire qui explique les avantages que l'on peut avoir en tant qu'étudiant
00:22:49
et puis ceux de ceux de ce même ce même site est aussi disponible par différentes applications
00:22:57
et puis on a pas coupé au fait qu'aujourd'hui qui il faut pour défaut presque avoir
00:23:03
son grand totem devant lequel on fait les gens passage les habitants vienne
00:23:10
photographe ne se photographier sa succès absolument phénoménal c c grand totem
00:23:17
voilà on a commencé à récolter avec un petit acheta goût les gens
00:23:21
pouvaient poster leurs images et donc on pouvait récolter un petit peu
00:23:25
les images avoir instagram qui commence à fonctionner on avait vraiment quelque chose
00:23:30
de très fort moi je trouve son super cela
00:23:37
la famille et puis il faut quand même est à ce stade
00:23:40
la dans 9 commença on a une campagne de lancement
00:23:44
donc ce de la campagne de lancement on est parti sur l'idée du sport terre
00:23:48
vous montrer le fou tout alors ils sont vraiment très fiers de leur ville
00:23:53
une phrase de gens cocteau qui est très attaqué très belle qui dit ce qui eux ce que les
00:23:58
gens de reproches finalement il faut vraiment le cultiver parce que c'est vraiment ce que l'on met
00:24:03
alors bon c'est à eux liège sépare vraiment la plus belle ville du monde
00:24:07
on vient de bâtiments historiques qui parle mal enfin c'est un bassin minier
00:24:12
perrier n'endommage pas évident ne extrêmement bonne état maisons sont très
00:24:18
fier et ils adorent leurs villes et les gens soient vraiment chauvin
00:24:21
et donc on a qu'on a écrit tout un tas texte avec
00:24:25
eux pour eux pour des rabbins pour montrer ce côté là
00:24:30
donc c'est le sens de l'univers c la plus belle ville du monde sa saisie dont je suis très
00:24:35
très fan aussi de la scène sur la scène suivante 366 jours de bons je pense
00:24:40
qu'il pluie 100 quatrevingts jours par année à brussels ça c'est à bruxelles à liège ça c'est
00:24:45
sûr mais ça nous a permis de susciter beaucoup d'émotion et beaucoup de réaction des gens
00:24:51
donc j'ai eu la presse et des affiches et énormément de choses i a u
00:24:56
fois afin d'en faire un peu vite la pluie qui mourut le plus
00:25:01
voilà l'ego frais moins carrère là et toutes ces phrases ont sorti leur devoir chat
00:25:05
avec les gens avec lesquels ont travaillé cet intéressant et puis il a eu
00:25:10
on a qu'on aille le rayonnement ct de fin de parler de liège à liège c'est bien beau mais le but
00:25:15
faire venir les gens de d'ailleurs donc y'a eu des campagnes qui
00:25:19
ont été dans les aéroports en belgique dans les gares
00:25:24
s. a été aussi traduire du couvent en anglais dans différentes dans différents endroits un
00:25:34
ce qui est intéressant c'est qu'après les gens se sont se sont appropriés c'est
00:25:38
ce langage là et donc mon île aux cygnes campagne qui a été lancé
00:25:43
de qui est beaucoup plus participative et donc le monsieur qui l'a élu tout fier
00:25:47
de bouts de poser devant eux sur l'île a envoyé sur le compte instagram
00:25:52
de de l'escalier d'avril à envoyer plus de rock n roll qu'
00:25:57
elvis puisque voilà était tout fier il aurait dès lors que l'auteur
00:26:01
donc ça aussi beaucoup participé à la à la notoriété du projet et puis là
00:26:10
l'image que je préfère le plus hélas sur la route qui va vers bruxelles quand on quitte liège
00:26:21
le quatrième project dont le monsieur costa vous à faire un procès évidemment
00:26:25
c'est la ville de lausanne et la sainte problématique totalement différent
00:26:29
cette problématique qui parle d'une administration il élève il a été assez claire
00:26:34
dans son dans son ensemble introduction disons que c'est vraiment rétablir
00:26:38
le pouvoir du nil et de montrer son autorité sa force
00:26:43
alors je vais passer un petit peu mais vraiment rapidement sur l sur le bref
00:26:47
c'était vraiment redonner de la clé de la clarté en fait
00:26:51
très fort c'était de rendre le logo plus visible plus clair
00:26:56
en tout aussi du car son action auprès des citoyens de rendre plus
00:27:00
lisible la structure de l'administration communale et de renforcer l'unité
00:27:05
du service public communal donc on en était là et donc nous le bris ff 7 et renforcer l'aspect
00:27:15
institutionnel et rétablir la continuité historique
00:27:20
projetés des valeurs actuelles et puis trouver un système qui permette
00:27:26
de gérer la multiplicité des entre des entités existantes
00:27:33
donc notre concept de la modernité la tradition donc on regarde lausanne vient se placer idyllique un
00:27:40
paysage de fantastique épuisé cette ville qui est très présente quelque chose de très fort
00:27:48
donc monnaie partie de cette image mac sont les emblèmes de la ville
00:27:52
de lausanne les emblèmes historique de lyon couronne et un blason
00:27:59
et puis notre première réflexion notre première la première chose qu'on a voulu
00:28:04
pour donner vraiment de la force o ou projettent de dessiner les
00:28:09
polices de caractères donc cette police de caractères elle s'appelle la lausanne très
00:28:13
saine polices de caractères extrêmement contemporaine en fait elle a été un
00:28:17
c'est un outil très simple à la la police de caractères sc
00:28:22
quoi que l'on écrivent quelque soit le message il est toujours
00:28:26
inscrit de la même manière que l'on sait c'est très suisse de le faire et c'est très
00:28:31
lausannois ont une magnifique école ici à lausanne s'appelle les calqué de renommée mondiale on a travaillé avec
00:28:37
mathieu corps pas qui eux non seulement un ami mais aussi
00:28:41
un excellent typographe qui a acquis responsable du master
00:28:45
avec un long typographie avec lequel on a dessiné c'e s 7 polices de caractères
00:28:52
depuis la côte à côté de ça il a fallu road dessinée finalement
00:28:55
les emblèmes gazon le travail graphique pur et en fait
00:29:00
ça en vrai un vrai retour du coût historique qui vraiment en moins nécessaire
00:29:06
pour amener pour amener vraiment du corps et esprit
00:29:10
qui était intéressant dans le dans le processus est qu'à partir de l'emblème
00:29:15
on art destinée mais on a re destinés à la fois la typographie et
00:29:20
les emblèmes exactement la même manière de mes racines homogénéité qui soit qui soit très
00:29:25
fortes et puis ça nous a permis aussi de créer un système graphique
00:29:31
et ce système graphique est basée sur les ⅔ ⅓ qui sont
00:29:34
dans les noms les couleurs de la dans les couleurs du blason
00:29:39
sur lequel on a dessiné aussi la typographie sur le système de ⅔ ⅓
00:29:44
et ça nous a vraiment aider ensuite pour construire quelque chose qui était extrêmement solide
00:29:50
et extrêmement facile comme tool box à utiliser donc le résultat wilson logo
00:29:56
mais on essaie d'aller un tout petit peu plus loin que ça et donc ce logo qui
00:30:02
donc dont le blason et exprimer ⅔ ⅓ en célibataire on peut commencer sur
00:30:08
les documents qui sont produits a toujours travaillé avec ses deux tiens
00:30:14
et l'utilisation du rouge très fort et blanc très fort et très identitaire la ville de
00:30:18
lausanne que ce soit pour des cartes de visite fin que n'importe quel document
00:30:23
avec lequel aussi on peut travailler surtout les documents qui sont produits par eux
00:30:29
par la par l'administration que ce soit des brochures sur les documents officiels
00:30:38
où que ce soit les différents départements se déteste certains leur parlait de la diversité de louer justement
00:30:44
ce système permet d'être suffisamment rigide pour dire vous devez utiliser les
00:30:48
⅔ ⅓ et vous n'avez pas le droit de
00:30:50
mettre votre logo et vous n'avez pas vous voilà qu'aujourd'hui je crois qui a une volonté politique de le faire
00:30:57
estce que oui il a cette volonté politique va réussir ça c'est pas forcément sur mon cas c'est le brise qui
00:31:03
nous étaient eux qui nous était de donner donc en fait ce qui à ce que l'on trouve intéressant dans cette
00:31:09
dans cette identité c'est finalement et l et l elle appuie
00:31:13
très fort justement cette notion de pouvoir et cette notion cohésion et
00:31:16
c'est cette volonté d'aller en tout cas tous dans le même sens estce que ça se fera l'aile toute nouvelle scène
00:31:22
entité changer notre style d'une ville ça prend énormément de temps s'impliquent
00:31:26
énormément service volonté générale et voilà et donc c'est cette c'
00:31:30
est pas forcément tout de suite que ça sera mais d'
00:31:33
expérience les choses finissent par arriver comme nos prémisses aujourd'hui
00:31:39
donc donner du sens donner de la modernité et eux donner une base sur la base
00:31:44
historique et puis et essayer de proposer
00:31:49
en tout cas un système qui
00:31:51
et à la fois flexible facile d'utilisation et suffisamment rigide pour la communication
00:31:56
les canaux de communication d'une d'une ville comme nous allons aujourd'hui
00:32:02
peut être qu'à terme on pourra mettre sa santé hangar qu'on
00:32:06
pourra mettre ça sur des habits de gens qui travaillent pour
00:32:10
la ville et vous comme vous voyez on a une grande passion pour le camion poubelle aussi donc sinon on peut faire le calme
00:32:17
des camions poubelles partout mais on avait même proposé de faire pour la
00:32:20
police fin nous on avait pas de limites dont on
00:32:23
sait on peut changer aussi les offres les uniformes de la police on peut faire énormément de choses entre ça prend du temps
00:32:29
et aussi la signification de la ville dans le mobilier eux et dans les différentes
00:32:34
les différentes événement qui peuvent être auxquels peuvent prendre part et donc ça
00:32:38
va à la fois d'un petit tampon jusqu'à un grand timeout un gros camion poubelle idée c'est ça marche à peu près partout
00:32:46
voilà finalement en noir et blanc fond rouge et blanc ça marche ça marche aussi
00:32:54
peut être juste pour résumer un petit peu notre approche eux en
00:32:58
tant qu'agence de ce genre de problématiques ont ainsi conseil
00:33:03
le comte donne généralement à aujean avec lesquels on travaille sur ce genre de problématiques c qui sont là pour le premier
00:33:09
c'est qu'il faut des changements concrets il faut il faut donc véritable piqué implication très fort pour
00:33:14
que ce soit perceptible dans une ville le deuxième conseil c'est qu'il faut assurer le dialogue il faut informer les
00:33:21
gens il faut absolument rassembler faut clean une véritable envie
00:33:25
commune d'aller dans le même sens le troisième
00:33:28
conseil que l'on donne généralement c'est d'essayer de
00:33:33
créer une dynamique et pas de contrôler ou d'orienter à
00:33:36
lancer un tout petit peu d'eux ont dichotomie avec ce que j'aime dire totale avec l'idée de
00:33:42
la ville de lausanne de vraiment d'implémenter quelque chose d'origine et une certaine manière ça va aussi dans ce
00:33:47
sens là c'est qu'il faut vraiment créent des dynamiques et puis faut être différent il faut embrasser ses défauts
00:33:54
lausanne voulait se référer à avoir vraiment du lot remontrer son pouvoir
00:33:58
et on l'a fait montluçon en ce qu'on a fait une certaine manière russell
00:34:03
au contraire vous les montrer sa diversité etc et voilà dont mes parents sa véritable engagement
00:34:10
le village scie la branche sur laquelle je suis assis mais les gens faites les logos
00:34:15
et pas très important si le logo de lausanne avait une forme différente
00:34:20
ça a pas été vraiment si différentes chacune seule version des choses une vision mais
00:34:26
par contre faut que le mouvement général soit a soit juste le concept soit juste
00:34:30
et puis qu'il faut être patient vraiment la patience ex apprend
00:34:34
énormément de temps à s'impliquer notamment dans ses problèmes problématiques liées au aux
00:34:40
plus branding au city branding vraiment quelque chose qui prend beaucoup de temps
00:34:45
voilà peutêtre juste pour eux terminer ce dernier peut austère de mon ami thierry
00:34:50
qui dit que les marques du futur s sous seront plus des gens
00:34:55
que de leur propre problématique c'est cela qui ont du succès

Share this talk: 


Conference program

Mot de la municipalité de la ville de Lausanne
Denis Décosterd, Conseiller Municipalité ville de Lausanne
25 June 2018 · 3:40 p.m.
Comment la ville de Lausanne s’est dotée d’une nouvelle identité institutionnelle ?
Hervé Rigal, Associé de Base Design
25 June 2018 · 3:46 p.m.

Recommended talks

The impact of menu nutrition labeling on clients food choices at a full service restaurant
Mme Maryam Fotouhinia-Yepes, Professeur de Nutrition EHL, diététicienne diplômé
4 May 2011 · 3:40 p.m.