Embed code
Note: this content has been automatically generated.
beaucoup pour eux ces introductions aux 20 excellente alors on va regarder ensemble le
regardez l'économiste vous avez l'habitude on va repasser encore il faudrait des arguments qu'on avait
déjà traiter ensemble mais on va les reprendre encore une fois peutêtre sous un autre angle
mon but cesser de montrer donc d'ou vient à quels sont les fondamentaux comme on
l'a dit qui ont une influence sur le marché immobilier à très long terme
en particulier les grands mouvements qui assurent les liquidités sur les taux
d'intérêt la croissance économique etc alors juste pour donner
un ordre de grandeur des chiffres je vous donne quelques chiffres clés aujourd'hui histoire de mettre les choses en contexte
regardez si les taux de croissance qu'on a au travers du monde et puis vous voyez là la suisse
avec un taux de croissance estimée à près de un virgule 4 pour cette année ça correspond à ce qu'on a eu des 10 dernières années
on a déjà parlé un peu de ces chiffres ces dernières années on a eu un peu près un virgule 5% croissance
économique mais eux ont fait aussi attention au fait que ces dernières
années on a une croissance de la population très importante
eux qui étaient à peu près de un pourcent voire plus une dernière on a fait un virgule un pourcent
de croissants la population donc ça fait peu prééminente 1'000 personnes nouvelles qui sont venus s'installer en suisse
alors vous comparez ces un virgule un pourcent de croissants de la population avec sa peu près un virgule 5
pourcent de croissance du produit intérieur brut et puis la différence et ce qui vous
reste à peu près de 0,5 virgule 4,5
0,57 la croissance du produit intérieur brut par habitant
depuis ces 10 dernières années donc pour bien comprendre d'où vient la croissance
2007 de ces dernières années passées à deux
tiers de la croissance est venue d'une augmentation quantitative
en suisse eux en particulier au travers de l'immigration de la population on sait pas enrichi par tête
et pourtant doit payer des prix de l'immobilier peu élevé je reviens sur ce sujet f
un virgule 5 de croissance total du produit intérieur brut par année depuis 10 ans
et puis les chiffres eux bras comparer pour l'augmentation des prix de l'immobilier par mètre carré
pour eux la p. p. virgule 7% ne lisez vous comprenez
bien qu'avec un disant qu'on aille croissance qui générés au niveau
quantitatif qu'on a pas d'enrichissement oui au niveau personnel quasiment pas
mais pourtant doit payer des prix des logements qui sont chaque année supérieure
alors c'est un premier élément pourrait paraître son savoir comment va évoluer le marché immobilier à l'avenir
puisqu'il dépend en gros de ces facteurs à savoir notre
capacité à nous au travers de notre revenu par habitant
à gérer une augmentation des prix des loyers si on est en augmentation des prix des loyers
cette année par exemple qui correspond à ce qu'on a vu dans ses prochains dans ses premiers mois de quelque chose comme un virgule 5%
on tourne à peu près à eux aux mêmes chiffres que le produit intérieur brut mais un virgule 5
pourcent c toujours supérieure à l'augmentation du revenu par tête donc on a toujours une dégradation
de notre capacité à acheter l'immobilier en suisse au travers de ses évolutions
si vous voyez encore les chiffres eux juste par comparaison pour eux
les briques eux qui sont sur votre droite
j'aimerais vous donner aussi un autre élément important savoir comment il a été possible en
suisse de dépendance pendant 10 ans plus de 10 ans puisqu'on a une reprise
du marché immobilier qui a commencé à peu près en l'an 2012 un petit peu avant avec un document
reprise immobilière qui dure maintenant depuis plus de 17 ans largement donc c'
est très long et on dépasse le cycle immobilier de hausse normal
sur un grand éventail historique de comparaison internationale donc le
cycle immobilier a duré plus longtemps déjà maintenant en
comparaison historique et internationale et en plus les augmentations de
prix ont été supérieures à notre capacité à payer
c. ces prix alors que c'est pourquoi on a vécu cette session
j'aimerais faire ici aller assez loin dans l'
explication économique on comprend pourquoi on et on
en quelque sorte coincé dans ce système et on va en sortir si rapidement vous voyez ici
les comptes courants cumulées depuis 1908 ans
dans nos en suisse on a un excédent d'exportation comme vous savez bien
donc chaque année on explore plus que ce qu'on apporte donc pas rapport
à o. globale si vous l'id de l'ensemble des liquidités qui
a où pour simplifier fortement on gagne plus que ce qu'
on dépense typiquement et tout les pays qui nous ressemble qui font
la même chose ici avec la suisse vous voyez là
donc le plus sûr plus cumulé de la suisse chaque
année par rapport au produit intérieur brut global
et donc on fait chaque année plus plus que chaque année on exporte plus que ce qu'on importe
et chaque année on s'enrichit en dette par
rapport à l'étranger tel étranger ne doit de
plus en plus d'argent et donc l'étranger doit toujours acheter du franc suisse pour le rembourser
et si l'étranger doit acheter du franc suisse pour nous rembourser on doit évidemment lui donner du franc suisse
en contrepartie sinon ça fonctionne pas et ne peuvent pas payer les factures donc en général pour bien comprendre qu'en
vous exporter plus de bien que vous n'ont apporté vous
devez aussi donner de l'argent à l'étranger
pour payer les factures donc vous devez aussi exporter du capital donc conclusion quand vous avez ces pays
qui exportent plus qui n'apportent ils accumulent du capital à l'
étranger des richesses à l'étranger au fil des années alors
que par exemple les etats unis e. s. s'endette auprès du reste du monde pour financer leur train de vie
et vous avez ici donc les pays qui exporte plus qu'accumulent du capital à l'étranger
et les pays ici qui s'endette auprès des pays qui exportent plus donc typiquement vous
avez le franc suisse qui s'apprécie et typiquement vous avez un excédent d'argent
potentiels dans l'économie bien sûr qui répartit selon eux les branches dans lesquelles vous êtes actif s'il est
actif dans l'exportation vous participez à sa sépare compte uniquement actif sur le marché intérieur comme l'immobilier
vous êtes toucher uniquement indirectement par cette situation mais ça a un effet très
important sur les liquidités vous regarder après les chiffres que je vous montre
au fur à mesure voyez si ce qui se passe avec le franc suisse midi donc par rapport à cette situation que l'
on a on a conakry toujours un excédent de revenus en
suisse on a une demande très fortes de francs suisses
de l'étranger et donc si l'euro achète de moins
en moins de francs suisses le franc suisse prendre la valeur
et puis le dollar achète de moins en moins de francs suisses le franc suisse prend la valeur par rapport à
l'euro et par rapport au dollar de manière quasi permanente
tant qu'on aura cet excédent de commercial
alors vous risquez passion on passe par des phases ici autour de la parité ouais
ça c'est l'équilibre de d'u du taux de change
quand on s'en écarte fortement on vient dans des situations
où on a des effets réels sur l'économie suisse
si on avait absolument aucun problème de confiance par rapport à la zone
euro savoir que tout le l'argent qui en suisse sexe porterait
de manière équilibrée surtout les pays qui importent plus qu'il qu'il n'exporte
par rapport à nous dans ce cas on aurait pas de problème avec le franc suisse en dehors des différentiels de d'inflation
mais lorsqu'il s'est passé c'est qu'on a eu quelques petits problèmes dans la zone euro et puis la confiance
des gens qui possède du franc suisse pas spécialement des suisses et tout les gens qui possède du franc suisse
ont perdu leur confiance dans la dent dans la capacité de la zone euro à survivre à long terme
ils ont dit donc je préfère avoir du franc suisse plutôt que de l'euro raison pour laquelle ici
on a eu une perte de valeur très important de l'euro par rapport au franc suisse
par rapport à la parité à long terme donc on conclut que le franc suisse et surévaluée par rapport à l'euro
ça nous amène et ça se sait l'accès très intéressant
énormément de liquidités en suisse qui au lieu d'être
au lieu d'être investi à l'étranger 10 en particulier dans la zone
euro va rester en suisse et s'accumuler en quelque sorte
faire diminuer le prix de l'argent et bien sûr les taux d'intérêt et
puis mettre à disposition en gros un selon les acteurs sur le marché
des quantités très importantes d'argent et on s'est plu ou les placer alors on investit
dans l'immobilier pourquoi parce que l'immobilier et porté par l'augmentation de la population
qui toujours positive puisqu'on crée des places de travail puisqu'on exporte plus qu'on apporte
oui la logique tout tout simple ec très clairement
et tant qu'on est dans cette logique là on peut dire oui le marché immobilier va pas
corrigé tant qu'on les dans cette logique avec l'étranger avec les sur plus les excédents
d des exportations par rapport aux importations donc
les taux d'intérêt eux deviennent négatifs c'
est ce qu'on a vécu si donc vous voyez là le libor à 3 mois
qu'ici en marron clair et puis vous avez l'inflation vous prenez la différence entre le taux d'intérêt à
court terme et l'inflation et vous avez ce qu'on peut définir très simplement comme le taux réel
qui correspond à ce que vous voyez ici en bas et qui
devient négatif ont plus la banque nationale suisse intervient et confirme
on a à grain si vous voulez en quelque sorte
de manière procyclique cette situation de taux d'intérêt négatif
et donc courant dans une phase claire ou l'épargnant
perd de l'argent les taux d'intérêt négatif c'estàdire
qu'en tant que épargnant vous perdez de l'argent et puis en tant que personne qui fait un prêt hypothécaire
potentiellement vous en vous ont gagné potentiellement bien sûr pas ce qu'on fait du long terme et les taux sera toujours positif
donc on détruit eux jouer en suisse l'épargne et
le résultat c'est tout simplement du fait que
les gens qui possède du franc suisse veulent rester en suisse et ne veulent plus acheter de l'
euro alors qu'il devrait le faire pour balancer non eux nos excès d'exportation
en ce qui se passe là je vous montre encore la population pour confirmer donc que le tout
et fonctionne parfaitement pour la dynamique de la construction et
du mobilier puisque l'on a une croissance démographique
qui fait que les nouvelles constructions qui arrivent sur le marché épicure génère nom du produit intérieur brut
est absorbée par l'augmentation de la population donc cette nantes 1'000 personnes par exemple qui sont une dernière
c'est à peu près entre lui tenter 100'000 personnes qui rentre en suisse maintenant vous voyez ici depuis un certain nombre
d'années et qui nous a créé cette croissance quantitative ensuite
sur laquelle on vit toujours mais dans un ralentissement graduelle
là vous voyez des crédits hypothécaires alors ici c. les crédits
hypothécaires déménage donc nous des privés qui annonce endettés pour acheter
de l'immobilier sur le sol suisse alors c'est pas spécialement des suisses a aussi des gens
qui font partie d'immigration qui vient s'installer qui achètent un logement et qui font à crédit hypothécaire en suisse
et vous voyez alors la retenir concept croissance très important vous voyez si les
taux de croissance des crédits hypothécaires vous lisez ici quatre cinq six pourcent
sur cette période de 2000 à 2017 on se rappelle que ce à partir de l'an 2000 que notre
phase de hausse du marché immobilier a commencé et qu'elle dure
maintenant depuis trop longtemps alors ce qui se passe et que
quand vous comparez les taux de croissance des prêts hypothécaires à la croissance économique
vous voyez qu'on a une augmentation de la dette par rapport à l'accord alla à la création de
richesse en suisse qui deux fois 3 fois 4 fois
plus élevé selon les périodes que notre croissance économique
donc le résultat c'est la dette par rapport à la richesse créée
augmente augmente augmentent plus vite et ça nous rend plus sensible
nous par rapport à une augmentation possibilite des taux d'intérêt s'est plu on a de dette
par rapport à notre revenu plu la variation des taux d'intérêt avec cette dette très élevé
20 entamer notre budget au moment à la fin du mois faudra payer les taux d'intérêt si il augmente
vous voyez maintenant qu'un ralentissement de la croissance des taux d'a.
de prêts hypothécaires des taux de croissance de prêts hypothécaires donc
ça confirme ce qu'on observe c'est qu'on a toujours décroissance
positives au niveau des prix au niveau de la construction niveau
de même de la croissance économique et au niveau des migrations mais que ces taux ralentissent graduellement
de manière quasi contrôlée et j'aimerais ici offert en parenthèse en
disant que plus ça dure plus cet état des choses dure
peu et nous donne l'impression qu'on contrôle nousmêmes la situation alors que j'essaie de vous dire au départ
que finalement c ce qui se passe en europe qui contrôle
l'afflux de monnaie la liquidité qui en suisse
pour les raisons eux donner du comportement des investisseurs par rapport
au franc suisse enfin que fait la banque nationale suisse
la section sur la sur laquelle chaque année je réfléchis à nouvellement j'essaie toujours de trouver des
mots des nouvelles d'explications pourquoi le bilan de la BNS expose à ce point
et chaque année vous montrer ce graphique et puis on va toujours essayer chaque année de réfléchir
de lettres de manière un peu différent toujours de ce qui se passe ici exactement
mais là j'essaie de partir de cet excédent d'exportation qui crée beaucoup de liquidités en suisse tout
simplement parce qu'on appelait confiance dans la zone euro et donc l'argent restent en suisse
quand l'argent restent en suisse vous avez vous des comptes nous est où les gens qui habite
en suisse des comptes avec du franc suisse qui inscrit sur le compte vous avez un équivalent
de francs suisses et vous voulez plu investir nous ne voulons plus investir dans la zone euro nouveau plu
acheter des monnaies extérieur puisqu'on va très bien comment il perd de l'argent
systématiquement cantons ont investi à l'étranger puisque le franc suisse renforce renforçant force
et qu'on ne voit pas d'issue vraiment clair au problème de l'
europe même si eux il ne peut plus confiance après les dernières élections
qui ont fait baisser ensuite malgré tout ya pas encore en changement radical
dans cette situation donc on a beaucoup d'argent ici voyez ça ce
sont les comptes courants des banques auprès de la banque nationale ici
et donc plus de 600 milliards et ses comptes courants sont le reflet de l'autre argent nous que nous avons
auprès de l'u. BS et de la banque cantonale valaisanne et qui sont ensuite déposé par les banques
n a auprès de la BNS parce que il ya pas de possibilité d'
investir système direct pour cet argent et vous voyez donc une explosion du bilan avis 100 milliards
dont peuvent retourner peut être en arrière ici et vous verrez que
le montant hypothécaire enjeux qu'on a pour les ménages il
ayant à peu près de 750 milliards et vous voyez la lea peu précis 10'700 milliards de cons
donc c'est très intéressant vous avez autant de dette lié à l'
immobilier que vous avez d'argent en liquidités dans les banques dans le
bilan de la BNS dont on sait pas quoi faire alors tant que ça dure on arrivera toujours à la conclusion du débat
le marché immobilier et beau ce qu'on a entendu oui
bien sûr tant qu'on a potentiellement attention
il s'agit pas des mêmes personnes impliquées mais tant qu'on a potentiellement autant d'argent liquide
qu'on a de dette immobilière c'est quand même assez phénoménale il n'a pas beaucoup qui arrivent à faire salomon je peux vous dire
effectivement quand on arrive à la conclusion d'un marché immobilier se passera pas grand chose tant qu'on peut du
jour au lendemain quasi rembourser toutes les dettes encore une fois il s'agit évidemment pas des mêmes personnes
donc on a pas de on a pas de tension au niveau des financements tout simplement pas ce qu'
on vit dans cet état de faits uniquement je voudrais dire par parenthèse c. cq
comme nous disons notre banque nous voulons du franc suisse on veut pas acheter de
l'euro vos pages dollars vos pages déni de yannick de leur canadiens australiens etc
on dépose non franc suisse allant en bonne confiance auprès de la banque et puis la banque et
l'objet déplacé mais n'oublions pas non plus que ce que fait la banque nationale c.
quelles qu'elles achètent de l'euro du dollar du yen etc et pour contrôler le taux de
change donc on a ici un double jeu qu'il faut aussi bien comprendre et qui fonctionnent en
qu'on est dans une situation de francs suisses fort de problèmes dans la zone euro et d'excédent
commercial si ces choses tombe alors cet équilibre tombent les taux d'intérêt augmente le franc suisse baisse
il en arrive à notre problème que la dette augmenter plus rapidement depuis plus de
15 ans que les revenus et on arrive plus à payer les factures
des taux d'intérêt à la fin du mois vous voyez ici ce qui se passe avec les prix
de l'immobilier ici voyez les loyers et puis là vous avez l'app et les maisons individuelles
vous avez des loyers commerciale vous verrez que l'exagération des prix dont on parle et il a eu lieu sur le
loyers d'habitation mais les loyers ou les prix d'habitation
mais les dents commercial y'a eu absolument aucun excès
alors vous avez bien vu la logique que quand on a croissance économique de un
virgule 5% en moyenne qu'on peut enfin payer des loyers plusieurs i.
mark canton paient des loyers en fait pas par l'endettement par contre quand on peut s'endetter
comme le font les ménages en suisse alors ils peuvent financer en gros une expansion des prix
puisque les les le prix de la dette diminuent et donc on peut se permettre de payer des
prix des mobiles et toujours plus élevé par ce qu'on paie moins en moins d'intérêt
et vous voyez les normes discrépance qui s'ouvre entre l'économie réelle qui
payent pas plus de loyer parc tout simplement et pas croissance économique suffisante
et puis le secteur de l'habitation lui qui se permettent de s'endetter parce que c'est bon marché
là vous voyez donc conclusion qu'on fait beaucoup de construction ça c'est l'évolution
ici en milliards de coûts de construction plus incertain pardon produit intérieur brut
bonne nouvelle c'est qu'on a pas un bout de construction comme on l'a connu dans les années 80
pas pour notre bulle immobilière par contre on a évidemment une augmentation importante de la construction si
la construction venait à baisser on aurait une baisse de la croissance si on abaisse la croissance
on a une baisse des revenus une augmentation du chômage les gens qui arrivent plus à payer leurs hypothèques
et puis on a une mini crise qui peut toucher le secteur bancaire
alors qu'estce qui se passe maintenant avec la construction et la
évidemment augmenté eux puisqu'il a une capacité de notre part
de payer de plus en plus de logements plus en plus cher dans des endroits de plus en plus
chers aussi également donc je parle ici de l'immobilier de luxe à la construction réagit avec retard
et elle amène évidemment enough correspondantes aux attentes
demandant le futur dont qui correspond à la croissance démographique et notre
capacité à payer un c 0,5% de
croissance de revenu par habitant par eux par année et notre
capacité à nous endetter pour financer l'évolution de la
construction envoyé c'est que la bonne nouvelle canton disait
que le que le marché du valais et stable oui
sous la condition que le taux que rien ne change mais aussi l'autre élément c'est que
on a on avait dit qu'il n'a pas un marché immobilier du valais via plusieurs marchés immobiliers
et c'est vrai aussi c'est confirmé donc le canton du valais chablais ne
sont pas des marchés qui sont particulièrement touchés par le risque de sur offre
par rapport aux estimations mais bien plus par exemple en région de fribourg les excédents était beaucoup plus important
mais là aussi encore on va regarder commune par commune dans le canton de fribourg et y'aura des différences très important
enfin vous voyez ici que comme on l'a dit que les loyers amène arrive
un petit peu sous pression c'estàdire comme l'offre en fin de cycle
commence à augmenter et de notre capacité à payer des prix qui augmentent diminuent vous
voyez que les loyers ont tendance à diminuer aussi vous voyez les loyers
demander un donc les loyers du marché qui ont commencé leur baisse et puis en fait
on atteint un pic en 2012 c'était le pire
et depuis 2012 journées dans un ralentissement graduelle vous l'avez vu
aussi avec les taux de croissance d. des démarches hypothécaire et
voyez maintenant on atteint des des loyers qui sont en baisse pour l'ensemble de la suisse 0 un taux de vacance qui augmente
dernier chiffre un virgule 5 on a dit % de camps de vacances dans le 9
et deux pourcent de taux de vacance dans l'immobilier de location donc sont des chiffres importants
qui vont continuer à augmenter et qui diminue la rentabilité de l'investissement dans l'immobilier
ce qui est logique puisque maintenant on fait un tout petit peu trop de
construction et de on comble le marché envoie un signal en disant
diminue la construction ou alors tu gagnera moins en moins d'argent de moins en moins largement amala et si vous voyez les taux de vacance
sur les régions en mobilité spatiale là aussi par contre eux si on fait de
son analyse sur différentes bases on voit que malgré tout certaines craintes sur l
sur le retour de vacances actuel tout à l'heure j'avais je montrais futur anse ça c'est le futur
dans le futur conclusion ya pas de graves aggravation en vue dans le canton du valais
par contre eux dans le canton du valais en une situation de taux de vacance qui moins
bonne que sur le canton de Vaud par exemple qui K15 erakat 0,8
ici vous voyez aussi on a fait une analyse pour montrer
ses régions et mais ce qu'on a vu la un
savoir quels sont les régions et mais sous une détérioration possibles situations
et on a une situation stable alors encore une fois il faut 7
bien il faut bien différencié quand on prend canton ou bien quand on prend des communes on a des résultats différents
dans l'ensemble du canton on a pas de situations graves mais si
vous regardez au niveau des communes des régions de mobilité
spatiale alors on sort qu'i un certains nombre assez important de
régions dans le valais qui sont touchés par une détérioration
je nuance encore une fois si vous regardez au niveau cantonal aussi bien au niveau communal
ou de régions elle obtiendrait des résultats différents donc le région le marché très régional
et il faut bien connaître son marché quand on investit on entendra certainement encore après
ensuite je vous montre la population du valais les résultats
microéconomique pour le valais vous voyez donc on a eu
croissant de population eux qui étaient eux importante
dans le canton du valais voulait les chiffres qui commence à partir de 2005
oui si eux l'indice de 115% d'augmentation de la population c'est très
important bien sûr et puis là vous avez la région l'appela plat plu
difficiles en matière de population syrienne perte de populations comme
ça et puis la meilleure s'élabore en avion à
parler donc du canton de fribourg et puis à
vous voyez les communes on voit combinera comptait
si à martigny etc qui sont dans le haut du pavé et puis on voit aussi
si le canton la région c'est pour nous ici que le canton
mais on voit que la croissance de la population était supérieur ce
canton valais qu'en suisse qui confirme donc les résultats
enfin voyez les taux de vacance avait tort vacances ici c'est très intéressant si
vous regardez leur augmentation elle correspond à un boom de la construction
on a eu un boom de la construction dans le valais et puis ensuite la construction diminuer et
puis on a un taux de vacance qui a commencé à augmenter juste après le monde
mais maintenant les choses se stabilise dans le canton du valais par rapport au reste alors que le canton de Vaud est en
retard par rapport aux cantons du valais et connaît maintenant un boom de construction alors cantons le canton du valais entrain
de freinet un petit peu mais par contre le taux de vacance est largement supérieure dans le valais qu'en moyenne suisse
vous voyez là la construction dont je vous ai parlé baume dans un premier temps
de d'du cycle et puis après on a un ralentissement ici voyez
la loi en pourcentage du stock retourne à quelque chose comme un
virgule 3 skier dans la moyenne suisse donc ici le valais
a été au début du cycle et
maintenant ayant eux en amélioration stabilisation
même si comme on l'a vu tout à l'heure
région par région vous pouvez avoir après des poches
de risques eux qui qui existent
là vous voyez la croissance des prix alors
l'i. a. pas surpris c'estàdire les prix corrige là où il a eu
des excès de croissance des prix ou on est en train de vivre ça
mais globalement les prix pour l'ensemble de la suisse et le valais continuent
à être porteur puisque c'est la plaine évidemment qui déterminera beaucoup plus
alors que les volumes en montagne sont moins élevés mais on voit d'ailleurs en montagne ca
qu'on atteint maintenant sorte de stabilisation puisqu'on est toujours dans cette systématique d'eux de coûts de
financement extrêmement bas et croissant de la population est là vous voyez pour terminer le valais
pendant le canton de Vaud oui si on a 118 dont 18,5
pourcent de concentration très légèrement supérieure à celle qu'on a eu dans le canton du valais
et puis vous avez ici une croissance de la population qui encore supérieur
dans son canton de Vaud que le canton du valais par rapport à la suisse vous voyez là donc migrations internationales
migration intercantonal pixel d'excédents de naissance
et puis le taux de vacance du canton de Vaud qui lui par
contre est inférieur à la moyenne suisse et bien sûr inférieur
un virgule 8 du valais par ce que le canton de Vaud c'est bien connu a pris du retard dans la construction
AG a été ici et passer sur les
derniers satisfaisante peut moins intéressant j'aimerais vous dire que
pour votre commune en particulier bien sûr USA tout
les chiffres à disposition pour bien cerner la logique du
marché dans lequel vous êtes active puisque l'on essaie de montrer que n. logique macroéconomiques à l'ensemble
l'évolution du marché mais que vous avez aussi des situations très particulière au niveau microéconomique
donc vous devez tenir compte alors n'hésitez pas à demander tout les chiffres

Share this talk: 


Conference program

Souhaits de bienvenue
Iwan Willisch, Directeur régional UBS Valais
29 sep. 2017 · 10:20 matin
Le marché immobilier valaisan sous plusieurs regards
Olivier Barras, Responsable Entreprises Valais Romand
29 sep. 2017 · 10:30 matin
Regard de l'économiste: situation du marché de l'immobilier, taux d'intérêts et incidences
Thomas Veraguth, UBS Chief Investment Office WM
29 sep. 2017 · 10:36 matin
Regard de l'investisseur institutionnel
David Théoduloz, Président Caisse de Pension de l'Etat du Valais
29 sep. 2017 · 11:04 matin
Conclusion
Olivier Barras, Responsable Entreprises Valais Romand
29 sep. 2017 · 12:11 après-midi