Embed code
Note: this content has been automatically generated.
monsieur le conseiller aux etats et président de la chambre les and tourism
monsieur le président du grand conseil madame la présidente de vallée valise
promotion monsieur le président des remontées mécaniques valaisanne mesdames messieurs les députés monsieur
le chef de service gère participantes et participants à cette journée
du tourisme d'abord vous dire le plaisir et l'honneur que j'ai parmi vous pour aborder un sujet
phare donc un des secteurs clés déconomie valaisanne puisqu'on parle d'un secteur qui
engendre pratiquement ¼ directement ou indirectement des emplois
dans le canton du valais essentiellement dans des régions de montagne mais de plus en plus on imagine autorise 4 saisons
dans les plaines et dans la plaine du rhône je crois que le sujet du jour et planter mutation et innovation
c le contexte et en même temps le moteur
de ce secteur extraordinairement intéressant et compliqué
cette mutation des pas nouvelle nous sommes tous les acteurs nos vacances tous
nous avons intégré comme consommateurs en tout cas les google et peul
facebook amazone herbiers bibou clean pour ne citer que vous trip advisor
que ce soit dans notre manière de préparer des vacances de vivre de partager nos loisirs et puis
dans le fond il faudrait peut être un peu schizophrénique pour eux
imaginer autrement les choses lorsqu'on se transforme en politiciens
on acteurs du tourisme 3 kappa de phobie a développé par rapport à ces
moteurs du développement et la diffusion de produits touristiques je donne juste
exemple j'ai vécu à la fin de l'été je suis allé
voir le atteignirent aus âpre allant dans le val d'hérens
kit maison sur où comme son nom l'indique et là y'avait au pied du barrage de la grande aisance un
jeune couple de danois qui travaillent en angleterre et puis j'aurais dit estce que vous avez au moins vous êtes
ils m'ont dit non le gars est un spécialiste de siemens de l'énergie éolienne
et puis j'ai dit vous êtes au pied du plus grand barrage d'europe ici au pied de la grande aisance
il était venu de nantes en voiture plus 1'000 kilomètre grâce à un herbier devis pour trouver la taille ignorance
la seule chose qui l'intéresse c'est elle atteignit un donc on peut amener des gens partout
ya pas de phobie à développer c'est un instrument développement je crois qui est très intéressant si pour nous pour des régions périphériques
je pense que le potentiel il est encore immense mais faut pas se fermer à ce qu'on considère comme un changement
la digitalisation c'est ce qui est en train de révolutionner notre monde en aidant 4
ça va complètement changer notre manière de vivre et de consommer hubert et d'autre nous enfants aujourd'hui la démonstration
et il faut travailler avec ce monde là sinon se remet à l'agenda papier et on reste
en 1950 et on sait ce qui va nous arriver modernity paris détaillées
donc de trouver aujourd'hui des moyens d'exploiter parce que le
pouvoir appartiendra désormais à ceux qui maîtrisent ces informations qui connaissent
leurs clients qui ont toutes ces informations digital à disposition et le
monde peut changer parce que demain matin booking peut disparaître
herbier ni n'existait pas y'a quelques années ce sera peut être que tout autre plateforme
distrait bientôt donc d'avoir toutes les données possibles et imaginables migros cumulus
super car de la coop et d'autres ont bien compris avonsnous il
faut avoir toutes ces données pour se préparer un jour ou
l'autre un changement de paradigme peut être à d'autres associations
à d'autres plateformes et à d'autres mais également
notre capacité d'innovation et de créativité est ainsi pleinement mises au goût du jour
l'innovation dans le domaine digital je l'ai dit mais aussi dans le domaine des produits
ce qui se passe autour du vélo
aussi vieux que l'invention de la roue est éloquent le vélo existe il existait toujours et aujourd'hui on
peut en faire un produit on peut utiliser les moyens digitaux pour comble idées se produit avec des auteurs
bono gastronomique et d'autre part ceux qui font du vélo peut se
permettre de mieux de ne plus manger ça c'est bien connu
mais on a un potentiel d'innovation énorme et où estce qu'on ait aujourd'hui pour un
des produits phares qui était positionné par b. p. je crois avec beaucoup d'intelligence et doigté
mais on n'en ai ou à la veille de l'année national
décrétée par suisse tourisme on en ait officiellement à une offre famélique
séparation peut traduire le chêne ta loi
mais cette fonction
j'ai demandé ce matin ce qui était officiellement répertoriés par le site de référence
suisse roule l'application vous pouvez télécharger sur internet et bien il a officiellement pour le vélo de route en
valait 8 itinéraires homologué sur les 147 au total en suisse convoque la capitale du vélo
il a 14 itinéraire député je dis pas que l'etat par sa part de responsabilité survient
14 itinéraire détectés sur les 230 en suisse le canton des grisons notre canton concurrents
dans le tourisme 96 itinéraires des pertes ça prend des plans des
mois des années valant dont on n'aime pas le vélo
pourtant ils en sont si chargé
et ce qui va se passer c'est qu'on va créer val vélo si ça continue
à l'etat du valais et encore des juristes qui secret pl'chinian pour savoir si on doit homologué ou non des
itinéraires qui sont ouvert officiellement à la circulation un juriste qui dit oui un juriste qui dit non ça va pas
c'est pas possible de prendre des années pour répertorier
pour homologuer officiellement des itinéraires des thématiques autorise
on a un potentiel embêter entre 1'000 mètres et 2000 mètres d'
altitude de faire le tour du valais le coin tour pas celui
que l'an 6 touristes mais le grain tour du valais avait été on a des itinéraires idéaux
sur des chemins forestiers sur des routes d'alpage côté largement financée par le contribuable bien
on a une séparation exigé par la loi extrêmement stricte des piétons
et des sites je dis pas que ça pose pas problème je dis que cette séparation au sens strict
et bien est impraticable et nous permettra pas de développer le réseau
on doit pouvoir aux niveaux local régional et cantonales développer cette offre et avoir
d'ici l'année du vélo ça veut dire le printemps prochain
une homologation de bons nombres d'itinéraires sans quoi nous ne sommes pas
crédible ça sert à rien de faire la promotion de quelque chose
qui n'existe pas en tout cas pas très officiellement ou alors tout ce qui existe on le met sur les plateformes internet puis
on relèvera les problèmes ensuite parce que c'est pas possible de continuer comme ça
il faut certaines coexistence lorsque le nombre d'heures sont arrivés sur les pistes
on a dit c'est la fin du ski et mon dieu ils ont pas les mêmes trajectoire york des collisions et des morts
on a trouvé cette coexistence pacifique et j'espère qu'entre les piétons les randonneurs qui sont
toujours les bienvenus et les cyclistes on trouvera la manière de vivre et de coexister
donc on a la énormément de possibilités des études seul de
l'observatoire valaisan de tourisme ont montré quelles étaient les
attentes de nos clients du nord de l'europe des allemands des néerlandais seulement il faut créer maintenant ces produits
et en a pas 10 ans pour le faire le trend et là y'a des attentes qui sont très claires il faut concret ces produits
et puis arrêtant dire qu'on ait plu cher j'ai fait première expérience touristique cette année je suis allé au club méditerranée
c'est pas moins cher à lui s'emballe par jour pour une famille avec 3 enfants
c'est pas moins cher que ce qu'on trouve à terme attachant perry voilà ordinale
on a des possibilités mais qu'estce qu'on fait quand on est ici avec ses enfants qu'estce qu'on fait quand on n'en sortit classe
quel est le produit qu'on offre ou payne froid quand vous débute sur la carte et vous avez la possibilité
d'accéder à toutes sortes d'activités tout ça évidemment c'est aussi entre nos mains entre vos mains
pour qu'on puisse développer ces expériences touristiques et ses émotions dont on a tellement
besoin dans le monde d'aujourd'hui donc utilisé en avec intelligence ses atouts
j'aimerais surtout dans le domaine du tourisme d'été de nouveau c'est pas le rôle de létat le rôle de l'etat il et
essentiellement subsidiaire c'est pas interdit par contre de réfléchir et dans ces
quelques idées ya dans le domaine du ski énormément d'initiative
ya magique via l'offre des cas de vallée égale offrent des portes du soleil via le pays du saverne à bien
les femmes 220 de franz assiégeants passer des mails ça bouge partout au moins ça bouge on verra
en mesurant les effets de cette politique cette concurrence qui pourrait s'avérer une autre elle peut s'avérer gagnante si le pari
réussissent est augmenté à nouveau le nombre de ski à coup de journées par ce qui eux
on verra mais j'aimerais au moins dans le tourisme d'été là
on a presque rien à perdre tellement le potentiel est encore important
tellement personne d'autre en europe et au monde nain a vendre le
glacier d'aletsch le mont blanc le chien du saint bernard
elles servent à sur 100 kilomètres cette extraordinaire 4 symboles mondiaux sur 100 kilomètre personne
vendre cette émotion vendre ce paysage essayez de regrouper avec
jean sa marque à mais pas les uns contre
les autre pas crans montana coach en péril et 4 vallées compte assez ça sert à rien
ici au moins dans le tourisme d'été d'avoir une sa marque la vallée avec une centaine d'
activité peut être jeans union senior peut être une junior peut être une famille avec toutes ses activités
un prix attractif payable pour la classe moyenne pour faire cette émotion
pour faire venir des gens dans ce beau pays du monde
ça je crois que ça doit être un objectif et le canton seraient
près de nouveau et toujours à titre subsidiaire de le soutenir
c'est difficile à dire quel sera le modèle le plus efficace en ce qui se passe en hiver mais tout de même
que les professeurs de l'HES peut être arrête message mon
ami c'était de dire que le ski c'est fini
qui aura bientôt plus mais si on a eu en europe on pourra encore pratiquer les sports d'hiver c'est ici
par ce qu'on a des conditions qui sont favorables par ce qu'on ait situées en altitude par ce qu'on
a encore un climat qui permettra de faire du ski dans 30 dans 40 ans peut être pas comme aujourd'hui
et c'est encore possible et j'aimerais qu'on recrée cet enthousiasme d'une génération
de skieurs de snow board earth et pas un sport pour s bean
c'est un sport qui peut être fan et j'ai demandé à mon service de l'enseignement avec le service du développement économique
de nous préparer ce projet enthousiasmant pour remettre les générations ce qui je pense
que ce sera beaucoup plus important que tout les débats qu'on
pourra voir sur le tourisme pour les jeunes valaisan mais aussi pour les jeunes de l'extérieur par ce qu'on n'aura pas
des wagons de chinois qui viendront sur nos pistes si on n'ait pas capable de convaincre des jeunes valaisan
des jeunes confédérés d'argovie de zurich de soleure de la beauté de ce paysage
si on arrivait à faire traverser une fois dans la vie scolaire d'un jeune valaisan
ce canton de bienêtre massage algol pour ça il faudrait peut être
un piste cyclable enfants aléoutes pendant quelques heures ça ira aussi
ça commence par lasser des choses toutes simples pour mettre en place et conditions cadres
pour créer quelques projets enthousiasmant pour vivre se valaient pour vivre ses émotions
et transformer progressivement toute cette population pas seulement ceux qui travaillent
dans les remontées mécaniques ou comme professeur de ski
mais toute la population en acteur et surtout en avant la saveur du
tourisme valaisan je crois qu'on a énormément de choses à faire
énormément de projets qui peuvent nous rassembler je vous ai parlé de cette idée de sommaire car j'en ai quelque autre
il faut inviter 100 journalistes au sommet de ledit shore et atrides
au bord de la et puis on prend laissant même élan dans leur pays la monté ça coûte cher
aux nous procure quand on leur demande quelques jolies on publie sa sur toute la gazette du monde
et vous verrez ledit short cornell gratter infiniment plus jolies mais il faudra
m'expliquer un jour essaie pas de fatalité pourquoi y'a 3
150 minutes et touristique de chinois dans lambert mende bernois et
puis qu'on n'en ai péniblement à 40 millions valley
il faudra peut être qu'on dise aujourd'hui belle s de se réveiller
un jour et puis de faire passer des écarts attendent archevêque open stein
vous avez intérêt d'abord avant permis de conduire si voulait rentrer car sans plier tout les côtés
la même chose à la for corporate il faut se mettre sur la route des
touristes des nouveaux touristes entre lucerne et interlaken ya pas de raison de croire
que cette fatalité d'habiter ici c'est la plus belle région du monde mais en
tout cas j'en suis convaincu et j'espère surtout sortiments tex mex à
c pas grave j'ai pas prolonger puisque le temps qui m'est imparti eh bien écoutez moi je pense qu'
on a énormément de choses positives et je terminerai par l'action en train de se passer dans le tourisme
c'est pas perdu pour la première fois les nuitées augmente par rapport à l'année passée sauf dans la région d'aletsch
mais là on est en train de se demander ce qui se passe et puis
l'euro est un fr 15 fait déjà beaucoup mieux qu'avant on a des résidences de tourisme qui se construisent
quelque projet hôtelier intéressant il ya quelques projets je vois pas en parler ici mais qu'on essaie de pousser
pour avoir quelques grands projets touristiques phares qui nous positionne sur la carte du monde et se extrêmement important
pour le valais j'ai vraiment l'impression que les
acteurs sont en train de bouger peut être
certains sont pas très content des regroupements qui sont en train de se passer mais on est enfin entrain
peut être avec concurrence qui fera dire une chose parfois mais de sortir de cet esprit clocher
qui nous a fait tellement de mal pascal heure des moteurs du numérique corrompus plus permettre
grand chose et qu'on a vraiment aujourd'hui nous présente se profile et puis un mot quand même
pas ce qu'on me pardonne rait pas ne pas parler des jeux olympiques 2026
on est à moins de 10 jours de la décision du conseil fédéral qui
va décider d'octroyer en principe et si tout va bien 1 milliard
pour faire un beau projet olympique un projet qui ne servirait à
rien si ne servait pas à re positionner tout les
acteurs du tourisme en faveur d'un modèle qui dura le
projet 2026 même si celuici pas encore
l'enthousiasme des foules il est nettement meilleure que 2006 qui nous a tous fait pleurer sur la planta
on avait prévu de construire 3 ou 4 patinoire olympique les bêtises
dans le canton du valais là on va utiliser les infrastructures existantes on fait
quelque chose qui raisonnable on ramène les jeux olympiques dans leur berceau
oui non plus été pratiquement depuis leur création en suisse dans les montagnes avec
un projet qui utilise essentiellement des infractions et à partir du moment
ou le conseil fédéral aura décidé ou le parlement de fraternité
sujet j'aimerais que nous se situant dans ce canton
pour une fois pas d'esprit que chez passer un peu plus à crans
montana qu'un peu moins désormais mais de l'enthousiasme le fleuve sacré
et puis qu'on dise pas eh bien alors qu'estce qui va pour prendre la pâte chaude si jamais ça marche
pas au moins on annonce quelque chose qui se comprend comme vise donc à mon avis en prend pas de risque
les infrastructures on utilise ce qui existe les autres on en construit de manière
minimale mais de toute façon on va devoir et novell period of affiche
on va devoir faire quelque chose dans la vallée de conches pour lui donner des perspectives qui
les jeux olympiques ou pas mais ce projet est aussi un bon projet pour le valais
certes pour les jeux d'hiver n'en déplaise à certains professeurs de la chaîne
sportive ce qui se fini mais j'ai décidé d'offrir de ma poche
la location des skis pour les enfants de christophe qui va cet hiver parce qu'il a dit que c'était trop cher
et puis je me réjouis lesquels h. s. dont il a l'unique genève juste vous
avez raison dans lausanne lausanne pardon autant pour moi l'aîné de lausanne
mais je offrirait pour ses enfants quand même la location des skis parce que c'est

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Jean-Luc Piller
3 Oct. 2017 · 10:06 a.m.
Mot de bienvenue
Patrice Walpen
3 Oct. 2017 · 10:08 a.m.
Introduction
Luc Fellay, vice-président de la Chambre valaisanne de tourisme
3 Oct. 2017 · 10:10 a.m.
Allocution de M. le conseiller aux Etats Beat Rieder
Beat Rieder, président de la Chambre valaisanne de tourisme
3 Oct. 2017 · 10:17 a.m.
Allocution de M. le conseiller d'Etat Christophe Darbellay
Christophe Darbellay, chef du Département de l'économie et de la formation
3 Oct. 2017 · 10:27 a.m.
Podium de discussions modéré par M. Jean-Luc Piller
Marcelline Kuonen, Christophe Darbellay, Beat Rieder, Markus Schmid, Berno Stoffel
3 Oct. 2017 · 10:45 a.m.
Exposés
Annie Rouard, Roland Schegg, Resp.: Université Savoir Mont Blanc, directrice du Pôle Tourisme d'Excellence Montagne Inventive - HES-SO Valais, professeur
3 Oct. 2017 · 12:01 p.m.
Présentation du projet pilote QualiAgency
Anne Sophie Fioretto, Pacte 3F, partenaire du projet
3 Oct. 2017 · 12:27 p.m.
Remise officielle des certificats
--
3 Oct. 2017 · 12:47 p.m.
Conclusion
Jürg Stahl, Président Swiss Olympic, Président du Conseil National
3 Oct. 2017 · 12:50 p.m.