Embed code
Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
bonjour je sais
00:00:04
donc il ya 30 ans un article de journal ne suit que par ledit monter
00:00:10
et spectaculaire de la renommée de la fortune des panels tranquillité cette époque là
00:00:15
cette portée confiante à ses capacités et des candidats à la présidence de ces
00:00:19
etats unis aujourd'hui sur cet espoir je crois croisons les doigts
00:00:25
en cette même année la notion de développement durable a été définie dans
00:00:29
le rapport le protestante de manière à répondre aux besoins du présent
00:00:33
5 ans pour compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins et aujourd'hui
00:00:39
à l'issue de la complémentaire à paris cette problématique et cette question reste d'actualité
00:00:47
la vision de développement durable telle qu'elle était donc défini dans la deuxième
00:00:52
moitié des années 4 vingts ans comportait 3 dimensions autrement 3 piliers
00:00:57
l'équilibre environnemental la croissance économique et l'inclusion sociale et ses 3
00:01:03
dimensions se veut accorder place des modèles avec les rapports pour protestante
00:01:08
ayant été aussitôt se dit éviter comme le paradigme de développement durable
00:01:12
à l'issue du sommet de la terre à rio
00:01:15
et je vais pas par lettre en détail mais la culture a été intégré comme quatrième dimension
00:01:22
et ce qui oriente vers une approche touristique essai qui
00:01:26
permet aussi de citer le pilier et entre eux
00:01:32
le jeu représentation graphique matricielle de développement durable sollicitant présent contenu walter
00:01:38
donc des ces 3 piliers et moi je la culture
00:01:42
p. s. qui a réalité et loin d'être un jour un ce qui se
00:01:46
passe tout ce que les architectes les urbanistes et privilégie les pires différents
00:01:50
en fonction des particularités du milieu aparté tels que les particularités de projets qui sont censés faire
00:01:58
et j'ai soutenu ma thèse en 2014 et j'introduis 5 déjà l'architecture et les villes
00:02:05
et j'ai proposé le modèle des la complexité basée sur
00:02:09
la théorie de d'edgar morin pour ceux qui connaissent
00:02:13
et je vais pas un développer beaucoup ce que je définis par
00:02:17
complexité mais et c'est loin d'être la complexité générale
00:02:21
que traditionnellement l'architecte a obligé d'inclure dans la
00:02:25
prise des décisions il s'agit ici plutôt dimensions
00:02:30
et qui permet de même des modèles développés manières de penser
00:02:35
basée sur les implications de chaque domaine de la pensée
00:02:38
et ce qui m'intéresse aussi que cela permet d'accepter la
00:02:42
37 de la piscine arrêté comme principe de départ
00:02:45
la question de savoir comment cela se manifeste dans les disciplines
00:02:48
via l'aménagement de l'espace donc architecte urbaniste paysagiste
00:02:57
et l'évolution de réglementation je me suis concentrés sur les cas français
00:03:03
et j'ai étudié les réglementations dans le domaine de bâtiments et de territoire
00:03:08
pour voir comment cela interroge les 4 détablissement durable dans un premier temps
00:03:14
et dans un deuxième temps définir quels 7 quel impact sur le processus de projets pour les architectes
00:03:20
et j'ai aussi ses effets des entretiens avec l'ordre architecte je pense que
00:03:26
vous dites la même chose pour la suisse souris bas pour le royaume uni
00:03:30
et là aussi quelques oeufs spécialiste de la construction
00:03:34
pour comprendre comment ces la réalité et ses rêves antique où
00:03:38
s'applique ou se manifeste dans la pratique architecturale
00:03:43
et donc l'homme et les tableaux ici mais sert de
00:03:48
support et je vais aborder maintenant certains points je
00:03:51
n'ai pas abordés et les points qui sont liés à l'ensemble des piliers du développement durable
00:03:56
mais en tout cas je vais aborder certains points liés à d'abord à l'issue d'aborder cette amende et la réglementation
00:04:02
et puis à l'issue de son impact sur la pratique qu'architectural et ce sur le processus de projets
00:04:10
les graines et de l'environnement et l'ensemble de réglementations qui sont issues c'était à l'
00:04:15
origine un place un plan politique orientée et vers la prise de décisions en matière d'environnement
00:04:22
et donc les règles qui sont issus eux et à la
00:04:26
fois dans le domaine de la construction et de territoire
00:04:29
à s'inscrire dans cette même linné qui évidemment l'optique de fixer des limites maximales la consommation énergétique
00:04:38
et ce qui se passe c'est que le performance énergétique
00:04:42
n'est née cette limite pas au traitement de bâtiments
00:04:46
et qui semble toutefois monopoliser les questions énergétiques
00:04:51
mais s'ouvre petite un p'tit un vers un l'inclusion de l'
00:04:55
échelle territoriale ce qui met en avant les terrains terme scalaire du processus
00:05:01
le premier impact quelles conditions la réglementation et que l'architecte doit
00:05:06
clore dans le processus le fait que l'autonomie énergétique
00:05:10
interrogé à la fois la logique individuelle qui veut que chaque vêtement produit sa propre énergie
00:05:15
et aussi et une approche collective à l'échelle d'un quartier un lotissement divine ou même des régions
00:05:21
et pour passer des l'optimum individuelle énumérés maximisation globale
00:05:26
ce qui peut susciter la question comment représenter
00:05:30
et les systèmes énergétiques puisqu'on parle pas seulement de bâtiments mais aussi du territoire
00:05:35
et dans quelle mesure au final l'apprenti énergétique pourrait susciter la naissance d'
00:05:40
un nouvel urbanisme qui serait établi à partir de la cartographie énergétique
00:05:47
un autre poids et mise en avant à la réglementation française qui
00:05:50
eux met en avant si elle interconnexion entre bâtiments et territoires
00:05:55
c'est le caractère incitatif de la bonification supplémentaire
00:05:59
et la possibilité de choisir les paramètres bonifiée
00:06:02
ex soigner prise au sol une prise à la hauteur et pourquoi estce que cela comporte
00:06:08
à ce que passée la inaugure une approche dès la construction ciel representation de
00:06:12
bâtiments con volume bas comme surface seulement in approche donc vol métrique
00:06:19
la possibilité d'apporter le bâtiment en fonction du volume un
00:06:24
et pas seulement de surface inaugure ce qui n'approche écosystémique
00:06:28
elle qui lie bâtiment et territoires essaie là parce que
00:06:31
hélas aussi des données climatiques à la structure du bâtiment à la véloroute bêtement et ses équipements
00:06:37
mais aussi a introduit des éléments supplémentaires telles que la nature
00:06:42
problématique du bâtiment aussi la structuration de la parcelle
00:06:47
dans cette perspective à ce qu'on appelle continuité écologique qui s'est traduit la réalité
00:06:52
par la trame verte et bleue l'agriculture urbaine aussi un les zones humides
00:06:58
r et d viennent quelque part attribue aux paysages ditil à jean fonction
00:07:03
hybride de société écologique et qui joue le rôle de régulateur thermique
00:07:09
écrivain et climatiques notamment
00:07:11
prendre en compte les enjeux relatifs à la préservation des continuités écologiques
00:07:17
signifie que les paramètres influent sur la construction ne peuvent plus concernés et seulement
00:07:23
les bâtiments mais doivent se référer aussi à son environnement de proximité
00:07:27
un prix décision ici en signes vision de territoires qui réside à l'articulation des échelles
00:07:34
à l'issue des 7 lecture de la réglementation et on
00:07:38
se rend compte que le processus de devenir le
00:07:41
processus de projets ou les projets de devenir le champ
00:07:44
d'investigation des quantités spéciale entre les différentes échelles
00:07:49
eco la continuité et devient support d'une réappropriation de territoires de
00:07:53
proximité tel que défini par philippe mattei un architecte urbaniste français
00:07:59
et comment donc cela maintenant flou sur le processus de projets notamment les pratiques des architectes
00:08:05
il faut dire ici peut même s'il existe un des nombreux éléments langage par
00:08:10
les architectes de la même manière puisque bien que les professionnels du bâtiment
00:08:14
sont obligés de respecter les normes définissant les limitations énergétique qui
00:08:19
vise in quantification précises établies par la réglementation thermique notamment
00:08:26
et l'intégration du bâtiment signe question plus subjective puisqu'
00:08:30
elle oblige et mobilise des critères notamment plus subjectif
00:08:35
les architectes doivent alors faire des choix qui dépendent par exemple de la confédération vol
00:08:41
métrique d'une forme constructeur un spectre donnait et ce à des létat programme attique
00:08:46
considérer l'arrangement spécial développement once i. que l'optimisation
00:08:51
géométrique dans le but de thèmes me permettre de maximiser
00:08:55
les apports solaires surtout en période de chauffe et en milieu urbain
00:09:00
la question se pose donc de savoir comment traiter cette question
00:09:05
du père performance essaie justement les métissage de la
00:09:09
question de la performance énergétique dans les territoires qui permet d'
00:09:12
inventer de mettre en avant de solutions alternatives
00:09:18
au lieu d'encoder favorisées et les recours vernis sur plusieurs nations que tout ce qui sollicitent de plus de
00:09:24
moyens techniques peu de moyens qui sont liées à un
00:09:27
à la pratique des architectes ou créer un organiste
00:09:33
et les architectes vont envisager des solutions telles que le mort climatique et qui intègre
00:09:38
donc dessert ou de capteurs solaires ou aussi des espaces d'impôts typologie affermés
00:09:45
cette idée solution remplissent non seulement les exigences en termes de
00:09:48
performance énergétique telle qu'elle établit par la réglementation thermique
00:09:53
mais crée aussi un espace et donc à nous a supplémentaires
00:09:58
et ainsi et donne contribue ndt architecturale du bâtiment
00:10:03
et dès son territoire et de bâtiments par rapport à ces territoires
00:10:07
donc ils ont un impact aussi en rapport avec les territoires
00:10:13
les caractères à territorial de l'énergie tels qu'ils aient promu par la réglementation
00:10:19
esquisse aussi une manière de penser qui dans la primauté à
00:10:22
la continuité autrement dire maillage entre les différentes strates
00:10:26
et selon les architectes que j'avais interviennent c'est justement
00:10:31
cette logique de connectivité qui mise en avant cette plume
00:10:34
l'abattement des échelles de grade octies ou du bâtiment de territoires etc
00:10:40
mais c'est elle entre deux et cette quantité qui devient le repère de la durabilité
00:10:46
pour donner un exemple précis parle encore de continuité écologique si on les
00:10:52
imagine comme couches sédimentaires et qui s'ajoutent sur l'existant
00:10:56
elle continue non seulement établit une continuité spatiale mais aussi à servir des régulateurs
00:11:01
traîne thermique grâce à la diminution des impacts des îlots de chaleur robin
00:11:08
l'importance d'orienter les édifices r. influe également sur les traits europens
00:11:14
puisqu'elle met en avant une belle logique des planification vol métrique
00:11:19
comparé à une logique de planification linéaire du bâti qui peutêtre un peu plus traditionnels
00:11:25
à ce sont ces architectes propose des nouvelles technologies la nouvelle typologie
00:11:30
et pauls par exemple de parler de front bâti on pourrait parler d'un ensemble de
00:11:35
bâtiments qui sont traitées et comme un ensemble commun tout des plans et des vides
00:11:40
tel que le forex les arbres die for ex ont planté
00:11:45
en suivant des règles des distances et d'orientation à respecter on peut imaginer
00:11:50
des bâtiments qui forme in forêts plantées en fonction des conditions climatiques
00:11:56
pour pousser cette loi a avancé la demande de penser les
00:12:00
bâtiments non seulement par rapport à son propre apprendre spatiale
00:12:04
mais notamment un par rapport à la prend toute spéciale de bâtiments voisins
00:12:08
et dans cette perspective on pourrait dire que la prédominance des lara surtout routière comme
00:12:13
trame qui sert souvent de support pour penser la ville pourrait être moins évidente
00:12:20
ces remarques aussi sur l'évolution spatiale et
00:12:23
tend à redon un rôle important sur
00:12:27
les liens de bâtiments avec la topographie et les climats de la ville
00:12:33
on pourrait peutêtre parler et d'aide d'un changement qu'effectuer
00:12:38
grâce à cette perspective énergétique d l'architecture et d'organismes
00:12:43
qui repose désormais sur l'énergie skier réseau dans le concept des cibles cité
00:12:47
qui a été développé en 2005 par l'architecte pascal comptiez
00:12:52
les bâtiments naissante le passif ou autonome seulement mais sont constitutives d'
00:12:56
un écosystème orban qui métabolisme les ingrédients qui le composent
00:13:02
forcement ces évolutions provoque des changements sur le métier
00:13:06
qui sont liées à la construction en dur
00:13:08
que soit l'architecture l'urbanisme le paysage ou
00:13:13
encore le constructeur l'ingénieur etc
00:13:18
et lesquels tel car à terme scalaire de projet celuici teen expert
00:13:22
si jean expertise pluridisciplinaire et pour cela il faut décloisonner le pratique
00:13:28
p ar l. T7 cela difficile puisque l'examen des pratiques des architectes m'a montré
00:13:35
que les responsabilités et sont dispersées et que les interfaces sont souvent disproportionnée
00:13:42
ce qui provoque à la fois finement à monter visibilité dans les processus de conception
00:13:47
0 un manque déresponsabilisation dans le processus de construction donc il
00:13:51
gêne globale et pour la continuité de processus de projets
00:13:57
et c'est justement le morcellement des tâches par technicité état réseau
00:14:02
qui isole les états type de processus et les difficultés nées
00:14:06
le fait que chaque activité de chaque acteur n'est traitée qu'à partir de in perspective individualisé
00:14:14
face à cette déroulement du processus linéaire ou l'architecte par exemple
00:14:19
deviendrait intervient d'abord dans les stades de la conception
00:14:23
et elle ingénieur se coupe des modalités des constructions et
00:14:27
à l'entreprise se regroupe des moyens de production
00:14:30
on peut parler d'un processus très différents un processus qui définit par la complémentarité
00:14:36
et où chaque à activité structure recent finalement in activités
00:14:42
communes qui est traitée par tous mais de manière différente
00:14:46
c'est la montre qui la nécessité d'inventer un nouveau rôle
00:14:51
on parle souvent france jeux de rôle de chef d'orchestre
00:14:55
peutêtre ses rela c'était le chef d'orchestre de musique classique il
00:14:58
faudrait peutêtre inventé un rôle de chef d'orchestre plutôt
00:15:02
die musique basée sur l'un l'l'invention ou qui
00:15:06
se passe sur le moment même et par exemple jazz
00:15:11
et il faudrait donc un imaginaire paroles d'intégrateurs harold incendiée
00:15:16
et quelqu'un a équipe serait capable de orchestrée
00:15:20
la mutualisation des compétences des acteurs dans le but de proposer une offre globale
00:15:26
arrêt posant sur une démarche qualifié d'intelligence collective
00:15:30
cessant finalement la qualité des la coopération et l'organisation des la confrontation
00:15:36
entre les acteurs qui vont définir la qualité de processus de projets
00:15:42
la question se pose de savoir si finalement le maîtriser la maîtrise les profils de
00:15:46
la maîtrise d'oeuvre naissait transforme pas en entrant à la maîtrise du processus
00:15:54
pour résumer et la présentation et l'analyse
00:15:58
de la réglementation a montré que le
00:16:01
projet is et élus à travers deux lectures différentes d'abord in démultiplié
00:16:08
puisque l'ouvrage les bâtiments et citer un composant visant l'optimisation de la performance énergétique
00:16:14
que ce soit le mur que soient les fenêtres que
00:16:16
ce soit et les événements qui structurent la construction
00:16:22
et aider l'autre côté de côté les lectures pluriel pascal le projet
00:16:27
et conçoit travers une continuité spatiale et des multiples canaux des productions
00:16:34
et comme on a vu et l'apparition de nouveaux
00:16:37
acteurs hall leur rôle plus important par exemple permis ça
00:16:42
elle avait définition des le rapport a avec les architectes les urbanistes etc
00:16:48
font sentir la nécessité d'un opérateur qui sera chargé de la mise en commande processus
00:16:54
et c'est dans ce sens là qu'on pourrait considérer que
00:16:56
la médiation laporte prospective deviennent des fondements pour un débat interdisciplinaire
00:17:03
et parler finalement de la nécessité de développer une conscience collective de projets
00:17:08
et c'est peutêtre aussi que cette réponse l'espoir duquel on a parlé à l'introduction
00:17:15
et la question et finalement de comprendre quelle est la place de l'architecture dans cette nouvelle relation
00:17:21
entre bâtiments et territoires et quel est le rôle de l'architecte face à la multiplication des acteurs qui en résultent
00:17:28
je vais finir avec 3 questions ouvrant des horizons d'
00:17:32
attente kampala du ghana a souligné ce matin
00:17:36
première question si c'est là et la réalité de la construction ou comment on pourrait parler
00:17:42
et de décès croisement et de l'interdépendance des métiers d'art et dans le but d'envisager un
00:17:47
partenariat institutionnel et surtout académique pour enseigner désormais dans
00:17:52
le but de rendre cette synthèse opératoire
00:17:56
basé sur les modèles de la complexité qui a été abordée à l'introduction de cette présentation
00:18:01
et ce que l'architecte aux recettes transforme à un art de
00:18:05
bâtir un écosystème plutot un art de partir tout court
00:18:10
et finalement un et dans quelle mesure les réalités de projets
00:18:15
et conduirait à émettait discipline certaines médailles disciplinary lisation tel que défini
00:18:21
par edgar morin des professions liées à la conception d'espace

Share this talk: 


Conference program

MOT DE BIENVENUE
Vincent KAUFMANN, Professeur de sociologie urbaine et d'analyse de la mobilité EPFL Lausanne
20 Sept. 2017 · 8:55 a.m.
INTRODUCTION
Paola VIGANÒ, Directrice du Laboratoire d’Urbanisme, École polytechnique fédérale de Lausanne
20 Sept. 2017 · 8:59 a.m.
INTRODUCTION
Elena COGATO LANZA, Présidente du Conseil de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 9:02 a.m.
INTRODUCTION
Panos MANTZIARAS, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 9:09 a.m.
URBANISME ET ENJEUX DE LONG TERME
Dominique Bourg, Philosophe, professeur - Institut de géographie et durabilité, Faculté des géosciences et de l'environnement, Unil
20 Sept. 2017 · 9:20 a.m.
BETWEEN “ARCOLOGY,” THE “LOCAL PROJECT” AND THE «HORIZONTAL METROPOLIS»: CONFRONTING THE DILEMMAS OF SUSTAINABLE URBAN HORIZONTALITY
Christian ARNSPERGER, Economiste, directeur de l’Institut de Géographie et Durabilité, faculté des Géosciences et de l’Environnement, Université de Lausanne
20 Sept. 2017 · 9:59 a.m.
RE-ENCHANTING ARCHITECTURE LA NATURE COMPLEXE DU PROCESSUS DE CRÉATION EN ARCHITECTURE
Aliki-Myrto PERYSINAKI, Docteur en Architecture et Ville, Senior Lecturer en Architecture, Université Liverpool John Moores, membre du laboratoire Architecture, Milieu, Paysage (MCC)
20 Sept. 2017 · 10:22 a.m.
THE PRINCIPLE OF HOPE AS A PHILOSOPHICAL ‘CHALLENGE’ TO CONTEMPORARY URBAN THEORY
Brent PATTERSON, PhD student, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Teacher at ENSA Paris-Malaquais and ENSA Paris-La Villette
20 Sept. 2017 · 11:12 a.m.
TERRITORIAL SOCIO-ECONOMIC RESTRUCTURING: LOCAL ACTORS’ INVOLVEMENT FOR A SHARED VISION AND PLANNING. A BIAS FOR HOPE
Gioacchino GAROFOLI, Economist, Full Professor in Economic Policy at Insubria University, Italy
20 Sept. 2017 · 11:38 a.m.
LA PROSPECTIVE URBAINE À PAU (PYRÉNÉES ATLANTIQUES). LE GRAND ÉCART ENTRE PROJETS ÉDILITAIRES ET HORIZONS D’ATTENTE.
Jean ATTALI, Philosophe, professeur honoraire en urbanisme et projet urbain à l’ENSA Paris-Malaquais, chercheur associé de l’UMR AUSser / CNRS n° 3329.
20 Sept. 2017 · 2:26 p.m.
DES RÉSERVES FONCIÈRES AUX ZONES VERTES : PROJETS ET CONTRE-PROJETS D’URBANISATION CONTRIBUANT À LA FORMATION DES SITES SEMI-NATURELS BRUXELLOIS
Séréna VANBUTSELE, Architecte-urbaniste, docteur en Art de bâtir et urbanisme, Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique
20 Sept. 2017 · 2:54 p.m.
DÉSAPPRENDRE D’ATHÈNES / URBAN KAÏROS
Marc ARMENGAUD, Philosophe, urbaniste, membre fondateur et directeur de AWP, maître assistant titulaire au sein du département Ville Architecture Territoire à l’Ecole d’Architecture ENSA Paris-Malaquais
20 Sept. 2017 · 3:14 p.m.
DÉCRIRE POUR AGIR. DE LA NÉCESSITÉ DE PROBLÉMATISER LE TERRITOIRE DE LA VILLE CONGOLAISE
Géry LELOUTRE, Architecte-urbaniste, chargé de cours, doctorant, centre de recherche LoUIsE, Faculté d’Architecture de l’Université Libre de Bruxelles / Università IUAV
20 Sept. 2017 · 4:04 p.m.
DISCUSSION avec PANOS MANTZIARAS
Panel
20 Sept. 2017 · 4:32 p.m.
PROPOS LIMINAIRE : DE L’ART DE LA MÉMOIRE À L’ART D’ESPÉRER
Sébastien MAROT, Philosophe, professeur invité à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne
20 Sept. 2017 · 5:01 p.m.
CONCLUSIONS DE LA JOURNÉE avec PANOS MANTZIARAS et PAOLA VIGANÒ
Panos MANTZIARAS, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 6:04 p.m.

Recommended talks

LES MÉGAPOLES EN GRAND: PARIS-MOSCOU
Bertrand Lemoine, Architecte-ingénieur, docteur en histoire, ancien directeur général de l’Atelier international du Grand Paris
22 March 2017 · 6:37 p.m.