Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
et donc en effet je vous présente des élèves
00:00:04
dans ma recherche doctorale eux qui portent sur des sites qui
00:00:08
sont dits sites semi naturels dans le contexte bruxellois
00:00:12
alors très rapidement à brussels b comme dans beaucoup de banques comme dans beaucoup d'autres villes
00:00:18
y'a des projections démographiques qui prédisaient une augmentation de population
00:00:23
très importante et pour ajouter une couche complexité l'âme
00:00:28
le territoire est fortement contraint par des limites administratives du enfants entre autres un contexte
00:00:34
institutionnel très fort et donc automatiquement une grande pression sur le foncier le foncier rare
00:00:42
fonction qui décale vendre mètre carré qui se libère à bruxelles
00:00:46
i les pressenti pourrait construire toute une série
00:00:48
de fonctions que ce soit du logement des écoles des équipements mais aussi et préserver des espaces verts
00:00:55
donc toutes ces fonctions qui sont contradictoires et qui eux
00:00:59
qui mettent le front le foncier bruxellois sous pression
00:01:05
et dans ce contexte de l'administration officiellement en charge des
00:01:10
espaces verts régionaux de qui a pris ici dans cet environnement
00:01:13
n t en alerte déjà depuis une quinzaine d'années quant au sort de certains espaces verts
00:01:19
quelle qu'elle appelle site semi naturels qui sont faites des espaces apparentés à des terrains vagues
00:01:25
et cette administration se demandait quoique faire comment
00:01:30
gérer comment adapter ces sites vétérans vague
00:01:33
à et comment les faire évoluer pour qu'ils s'adaptent
00:01:36
à la pression urbaine croissante eux sur leur pour toujours
00:01:42
et pourquoi et donc le l'administration bruxellois en charge des espaces verts étaient particulièrement préoccupés
00:01:45
par le sort de ce type d'espaces verts par ces terrains vagues justement
00:01:50
par ce qu'ils ont un caractère délaissé un caractère sauvage et ses évidemment ce
00:01:53
caractère la non conforme sous planifiée qui les fragilise face aux impératifs de densification
00:01:57
puisqu'on va plus facilement mobiliser ces terrains là pour des projets de construction
00:02:04
alors que si elle était transformée en parc de son parc urbain de la traditionnelle je vais dire
00:02:08
évidemment il serait beaucoup moins moi appelées à être mobilisés pour être construit
00:02:15
et donc ce caractère délaissé qui fragilise mais en même temps 16 caractères délaissé qui nous paraît
00:02:21
eux qui nous parait intéressant et l'intérêt justement de ces sites semi naturels
00:02:26
rien plusieurs études qui insiste sur la qualité en termes de biodiversité écologie
00:02:31
de ce type d'environnement sous planifiés dans un milieu urbain
00:02:36
mais on se rend compte aussi qu'eux des espaces vague des terrains vagues
00:02:40
tels que les sites naturels à bruxelles permettent d'accueillir toute une
00:02:44
série d'activités qui répondrait à en besoin de citoyens et eux
00:02:48
et c'est justement ça tout l'intérêt des sites naturels
00:02:54
donc ici c'est un exemple c'est finalement des sites qui sont propices à accueillir
00:02:58
qui et dynamique d'agriculture urbaine il ya énormément de potager informelle qui s'installe
00:03:03
et dense donc dans toute cette dynamique moi je me suis interrogé sur
00:03:09
comment peut on faire évoluer ses sites ces espaces pour qu'ils s'adaptent à
00:03:13
la pression urbaine sans d'une part les construire sans qu'il fasse l'objet
00:03:18
de projets de construction mais sans non plus les transformer en espaces verts à ce
00:03:22
point réguler qui perdrait leur eux leurs spécificités leurs libertés qu'ils permettent
00:03:27
alors la première étape a été ayant des objectifs de ma démarche elle
00:03:34
s'était d'identifier ces cycles à eux évidemment général danse assez facile
00:03:40
AG du don d'inventorier les espaces planifié par contre il est beaucoup plus difficile
00:03:46
de faire un inventaire des espaces non planifiée donc ça c'est vraiment premier défi
00:03:52
alors à bruxelles le terme sites naturels régulièrement utilisé
00:03:58
par de bons nombre d'acteurs mais eux ils
00:04:02
sont eux ils s'appliquent à différents sites donc apparemment définition officielle n'avait pas d'inventaire
00:04:06
officiel des sites naturels du coup était assez complexe puisque
00:04:11
ce qu'il fallait faire cette et identifier des terrains qui sont oubliés qui sont sans existence officielle
00:04:16
qui sont en général les blancs des cartes qui sont des espaces qui conditions cartographie n'ont pas non
00:04:22
donc c'est quelque chose d'un palpable de demain identifier qu'il fallait justement identifié
00:04:27
alors en aidant en étudiant différents sites qui est ce qui était dick est étiquetés site semi naturels
00:04:33
je me suis rendu compte que c'était pas évident de trouver le dénominateur commun de trouver la clé qui
00:04:39
me permettrait d'en faire un inventaire puisqu'ils sont caractérisés par des milieux très différents des paysages très différents
00:04:44
ils sont aussi entouré par des tissus bâtis avec des morphologie très différentes
00:04:51
il ya des sur ces sites naturels là ils sont ces sites naturels sont bordées
00:04:56
tantôt par des paysages urbains tantôt par des paysages agricoles qui se rencontre vraiment
00:05:00
sur ces terrains d'un point de vue du foncier et sont aussi
00:05:06
très complexe parce qu'ils sont morcelé en différentes parcelles 7 des sites
00:05:09
de quelques 10 direct caracas plusieurs dizaines d'hectares
00:05:13
et donc qui sont morcelé en plusieurs parcelles qui appartiennent tant
00:05:18
à des propriétaires privés et publics à des particuliers des sociétés
00:05:22
à désigner des administration dut céder ses des espaces très confus
00:05:26
très complexe la gestion n'est pas non plus uniforme
00:05:30
et donc ça donne lieu à adhérer à des situations très ambigu eux parfois
00:05:34
contradictoires et ici c'est un exemple d'un site au nord de brussels
00:05:39
ou le propriétaire pour éviter que son terrain soit utilisé par des squat des potager informels
00:05:44
qui cave qui s'est établi dans les années 4 vingts d'ailleurs le site est souvent
00:05:51
appelé far ouest à ce momentlà pour vraiment montrer que
00:05:57
c'est un espace de non droit de petite délinquance
00:06:01
et le propriétaire voyant cesser cet usage là d'un mauvais oeil d
00:06:05
l'idée de trouver une solution pour occuper le terrain et implanter toute une
00:06:10
série de plier ce efficace économique le ça pousse vite donc
00:06:14
le potager sont partis les peupliers eux sont très vite pousser le propriétaire n'a
00:06:19
pas spécialement donner suite n'a pas spécialement gérer l'espace mais par contre
00:06:26
dans les années 2010 in sociétés privées d'événementiel ces rendu compte que c'est un terrain très propice
00:06:29
pour installer un parcours de accrobranche diffèrent et qui fait
00:06:35
payer évidemment et donc l'accès au site en
00:06:39
tout cas en hauteur et payant par contre le site en luimême reste un espace de faits accessible au public
00:06:42
et exactement eux au même endroit au même moment j'ai pris également cette fois ci
00:06:48
où le problème un propriétaire qui a laissé à s'implanter mundell un parcours de accrobranche
00:06:55
des conseillers également l'accès au site car les arbres sont trop vieux et également gérer donc qui a des
00:07:01
menaces de chutes d'arbres et de chine de branches donc c des espèces c'est vraiment des sites
00:07:07
oui à des situations ambigu et des situations contradictoires qui sont eux qui se cristallise
00:07:11
donc du coup dans ma recherche d'un dénominateur commun pour identifier pour inventorier
00:07:17
c'est naturel s'éteignit les paysages ni la structure foncière 1'000 la gestion qui pourrait m'aider
00:07:22
mais par contre tous et nécessite semi naturels étaient en fait issu d'une histoire
00:07:27
de même processus de formation 7 des anciens décès des espaces qu'un
00:07:33
moment donné eux ont été mobilisés pour des projets d'urbanisation
00:07:37
donc à bruxelles énormément essayèrent beaucoup de ces espaces la quête
00:07:42
des anciennes carrières de sable des anciennes briqueterie des terrains agricoles
00:07:46
alors au moment 16 cette utilisation la atterri qualité et
00:07:51
les autorités ont mis la main sur ces sites
00:07:54
pour eux et réaliser des gros projet deux d'urbanisation d'infrastructure autoroutière de chemins de fer
00:07:58
mais pour deux raisons pour une autre ces projets la de constructions ne sont pas
00:08:05
réalisé et la nature et les habitants ont repris ont repris le dessus
00:08:09
et donc un des points communs et une façons dont j'ai pu repérer et inventorier ces sites c'est
00:08:15
que sur les plans d'affectation du sol des années 70 ils sont très clairement repérables à leur couleur blanche
00:08:20
eux qui dénote vraiment qui dénote leur eux leur affectation en tant que
00:08:27
réserve foncière vraiment dans l'antichambre de d'un projet d'urbanisation
00:08:30
alors on voit ici donc ça c'est là le plan d'affectation des années 70 on
00:08:36
voit toute une série blancs des cartes de débit de blanc ancienne de réserves foncières
00:08:40
dont les signes chaîne de d'espace assez remarquable actuellement qui sont devenus
00:08:44
en fait des espaces verts ici devait passer en faite la rocca de périphériques
00:08:50
sud à bruxelles qui s'est jamais réalisé et
00:08:56
en attendant entretemps vélocité évoluant en incite semi naturels
00:08:59
on voit ici l'espace vert actuel et le tracé de du projet autoroutier de route
00:09:04
de routes à grande de grande vitesse qui devaient et qui devait en fait traverser les espaces verts et puis qui n'ont pas été réalisés
00:09:10
qui n'ont pas été réalisés par ce qu'entre autre une par une
00:09:17
mobilisation de la population très importante 0 un investissement du terrain
00:09:20
donc qui a eu eux et d'aider les associations de citoyens qui sont regroupés
00:09:25
qui ont organisé des visites guidées qui ont voulu sensibiliser la
00:09:30
population qui ont édité de toute boîte éditer des brochures
00:09:32
qui ont fait qui ont investi le terrain pour faire des fêtes pour que les pour que les citoyens se rendent compte de la qualité d'
00:09:37
un point de vue de la qualité d'un espace ouvert et pour
00:09:42
lutter contre les projets de d'urbanisation dont il faisait l'objet
00:09:46
si bien que la plupart de ces espaces blancs qui étaient donc des espaces blancs des réserves foncières dans les années 70
00:09:50
dans les années 2050 la nouvelle mouture de ces
00:09:56
plans d'affectation a été a été les adopter
00:10:00
la plupart de ces blancs descartes est celle de sont devenues des zones vertes
00:10:04
sans pour autant faire l'objet d'une gestion par eux mêmes gestion officielle
00:10:09
ni d'une clarification en tout cas officiellement ils ont été reconnus comme des zones vertes comme des espaces ouverts
00:10:14
et à l'heure actuelle on voit aussi naître de nouvelles représentations de structures paysagères
00:10:20
des propositions de structures paysagères pour structurer le développement urbain et on voit que
00:10:26
ces mêmes espaces verts la donc matthew souvenir le passage du riz du de la rocca du périphérique
00:10:32
sud de bruxelles qui devait donc accueillir un autoroute s'est transformée en une lampe
00:10:38
arc system dans les termes les propositions de structures paysagères pour bruxelles
00:10:42
mon masque je me suis posé comme question sait comment aton comment aton réussi
00:10:49
à passer d'un d'un plan où on a pas mal d'espace
00:10:55
qui sont le réceptacle de projets d'urbanisation et comment aujourd'
00:10:59
hui ils sont devenus le réceptacle pour planification verte
00:11:02
alors je me suis mon travail a consisté d'abord à me rendre sur le terrain à sélectionner plusieurs sites
00:11:07
semi naturels essaie de comprendre les arpenter les explorer aller
00:11:13
les visiter relever les morphologie bâti qui les entoure
00:11:17
étudier aussi tout la cartographie qui allie à ses espaces là entre autres tout
00:11:20
ce qui et la structure parcellaire la structure foncière et affectation mais surtout
00:11:25
de mettre cette information collectés en rapport avec les acteurs de terrain des acteurs qui sont impliqués
00:11:30
dans l'âme dans le devenir des sites qui sont impliqués dans ces sites là
00:11:36
donc là ce que j'ai voulu s'étaient rencontrés tant des gestionnaires des propriétaires
00:11:42
les administrations publiques les municipalités et j'essaie de
00:11:47
comprendre les interviews vent comment de comprendre un
00:11:52
peu le discours sousjacent pas le discours officiel mais comprend les tensions qui avait réellement les conflits
00:11:56
eux qui étaient générés par ces espaces là estce que je me suis rendu compte par exemple c'est qu'
00:12:02
en général les utilisateurs et les gestionnaires de ces espaces
00:12:06
eux peuvent être tout à fait déconnecté du propriétaire
00:12:09
souvent j'étais rencontrer des propriétaires et qui me le qi qui m'expliquait qu'
00:12:13
il a inventé raleigh en agriculteurs et pensent qu'un agriculteur qui occupent l'espace
00:12:17
mais le connaissent pas eux ils le connaissent pas voilà ils n'ont aucune idée de ce qui se passe sur l'autre leurs terrains et vice versa
00:12:22
eux ont alors rencontrer des associations qui prenant en charge la gestion de certains espaces d'agriculteurs
00:12:29
qu'il savait me décrire leurs oeufs leur terrain de jeu entre
00:12:34
guillemets fr le site qu'il affectionne et sa femme le décrire
00:12:38
j'aimerais beaucoup diminue si mais il était incapable de dire qui en était propriétaire
00:12:41
au point que certaines personnes ont même proposer d'internat vraiment demandeurs de
00:12:46
d'assister à la présentation des travaux et de pouvoir rencontrer
00:12:52
justement les différents acteurs impliqués sur un même un même site
00:12:56
alors ce qui m'as qui m'a paru intéressant estce que ce dont je voudrais vous faire part eux aujourd'
00:13:02
hui ces que d'un point de vue on l'a vu d'un point de vue officielle la reconnaissance
00:13:07
la classification la façon dont il a été planifié dans le cas des sites naturels évidemment y'a beaucoup de fluctuation
00:13:12
mais de façon générale on voit que vient une tendance à la reconnaissance en tant qu'
00:13:18
espace ouvert à travers le temps ils sont passés de leur statut d'espace
00:13:22
à urbanisé et puis de réserves foncières et puis aujourd'hui ce sont des espaces verts officiellement
00:13:27
et ce que j'ai voulu c'est mettre ça en donc en
00:13:33
rapport avec l'un avec ce qui se passait sur le terrain
00:13:36
alors pour dans le cas des terrains vagues des sites semi naturels qui ont fait l'objet de ma recherche
00:13:41
ils sont tous passés par jean face qu'on voit ici que m face de contradiction entre
00:13:45
la façon dont le site et classer et reconnu officiellement et
00:13:50
la façon dont le site et utiliser de fait
00:13:53
autrement dit c'est à chaque fois contient 20 projets parents d'urbanisation pour un site dans les faits il était investi
00:13:58
par deux logiques en tant qu'espace ouvert souvent par de potager
00:14:05
mais aussi dans dettes des terrains d'aventure pour des pour des enfants pour des groupements de associatifs
00:14:10
et ce qui me paraît aussi plus intéressant c'est
00:14:17
que la reconnaissance officielle a toujours été précédée par
00:14:20
b l'utilisation du terrain qui s'est fait une certaine façon donc
00:14:25
avant de reconnaître officiellement ces espaces là comme espaces verts
00:14:29
y'a eu des gens qui ont investit l'espace écuries qui l'ont utilisé comme un espace vert et du
00:14:34
coup la perception dieu de l'endroit et passer d'un site propice à la à la délinquance a
00:14:38
finalité un espace de non droit ou n'a pas encore midi vers l'espace de far ouest
00:14:45
un espace on fait c'est pas si mal c'est quand même
00:14:51
chouette bienveillant paysage singulier qui naît avec la plantation d'arbres
00:14:53
why a desdits nature qui s'impliquer qu'il dise quelle valeur écologique qui prennent
00:14:59
cet espace la comme sujet pour faire leur mémoire i et du coup
00:15:03
galerie moyens investissement du terrain qui se fait et puis 10 ans après quand il faut quand on
00:15:08
discute la reconnaissance officielle du site ou pas dans le cadet des sites que j'ai étudié
00:15:12
eux ils sont reconnus espaces verts mais ce qui ce qui fait précéder sur le terrain fortement aidé en fait
00:15:18
un autre à notre secteur qui a permis de favoriser la reconnaissance en tant
00:15:25
qu'espace vers des sites naturels c'est toute une série de projets
00:15:30
pour l'organisation mais aussi pour leur eux pour leur préservation tant qu'
00:15:35
espace ouvert donc ce comme ce sont des espaces eux assez libre
00:15:40
ils font l'objet évidemment de toutes sortes de convoitise et de toutes sortes de fantasmes
00:15:45
et donc à chaque fois que nous en interrogeant les acteurs en étudiant les
00:15:51
étudiants voit qu'ils ont fait l'objet de trentesix type de projet
00:15:55
alors en dans un premier temps c'est souvent des projets pour l'organisation et en même temps grâce à ces projets là
00:15:59
il suscite une levée de boucliers ici si tu mobilisation citoyenne qui n'aurait pas eu lieu
00:16:04
si on avait pas eux dans un premier lieu énoncé l'idée des urbanisé
00:16:09
et puis en même temps et puis après au fur et à mesurer aussi toute une série de projets qui naissent
00:16:15
en se disant voilà bien en classe très bien le site le classer ça veut dire à proposer
00:16:21
certains certaines gestion hein ça veut dire faire un inventaire sur les la qualité écologique du lieu
00:16:25
et c'est cette dynamique classer ces différents rapports là en général sont
00:16:32
pas toujours publié je les ai retrouvé justement le rencontrer des associations
00:16:35
et à chaque fois ils me disent oui ben voilà on a faire la fête et propositions de gestion la fête et le rapport
00:16:40
ça n'a pas été ça n'a pas été publié il ya pas eu de ya pas
00:16:45
de suite le bond vous donne quand même et puis je vais voir notre association ou l'organisme
00:16:50
espaces verts de la région qui si intéressé qui me dit amendement la
00:16:55
faucille proposition gestion disant après en fait elle s'inspire de
00:16:59
ce qui avait déjà été fait et donc on voit que même quand les choses n'ont pas d'application sur le terrain
00:17:03
au sein même des acteurs ya vraiment émulation qui serait le fait de dénoncer le projet
00:17:08
de formuler de publier de faire vivre de l'médiatisée en quelque sorte
00:17:12
fait passer l'idée d'unité complètement farfelue hors de l'art
00:17:17
du possible quelque chose qui devient de plus en plus possible
00:17:21
et donc à des sites naturels ça c'est en tout cas décide que j'étudie ça c'est vraiment vérifier
00:17:24
puis peutêtre pour terminer sa me le jeu régissent termine aussi sur le rôle comme
00:17:31
moi j'ai eu entente chercheuse puisque moimême je n'ai pas formuler un projet
00:17:37
ou oui je n'ai pas former un projet pour ses cyclamates bien que le fait d'aller rencontrer les personnes impliquées
00:17:42
ça vous évidemment bouger les choses savamment pacte puisque ces des sites qui étaient eux agent général oublié
00:17:48
qui est un peu dans des tiroirs la planification et donc souvent lundi ben voila moi je vous
00:17:55
en parlez moi j'affectionne cyclamates par contre n'allait pas en parler à la régie foncière
00:18:00
ce que vous allez leur rappeler que ça existe quelles peuvent être construits donc quelle
00:18:05
qu'en tant que qu'académique d'aller interroger les personnes sur ce
00:18:09
surtout sur certains ont sur le territoire faisant fait déjà bougé
00:18:14
la situation
00:18:20
voilà je m'arrête là

Share this talk: 


Conference Program

MOT DE BIENVENUE
Vincent KAUFMANN, Professeur de sociologie urbaine et d'analyse de la mobilité EPFL Lausanne
20 Sept. 2017 · 8:55 a.m.
134 views
INTRODUCTION
Paola VIGANÒ, Directrice du Laboratoire d’Urbanisme, École polytechnique fédérale de Lausanne
20 Sept. 2017 · 8:59 a.m.
268 views
INTRODUCTION
Elena COGATO LANZA, Présidente du Conseil de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 9:02 a.m.
129 views
INTRODUCTION
Panos Mantziaras, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 9:09 a.m.
133 views
URBANISME ET ENJEUX DE LONG TERME
Dominique Bourg, Philosophe, professeur - Institut de géographie et durabilité, Faculté des géosciences et de l'environnement, Unil
20 Sept. 2017 · 9:20 a.m.
BETWEEN “ARCOLOGY,” THE “LOCAL PROJECT” AND THE «HORIZONTAL METROPOLIS»: CONFRONTING THE DILEMMAS OF SUSTAINABLE URBAN HORIZONTALITY
Christian ARNSPERGER, Economiste, directeur de l’Institut de Géographie et Durabilité, faculté des Géosciences et de l’Environnement, Université de Lausanne
20 Sept. 2017 · 9:59 a.m.
RE-ENCHANTING ARCHITECTURE LA NATURE COMPLEXE DU PROCESSUS DE CRÉATION EN ARCHITECTURE
Aliki-Myrto PERYSINAKI, Docteur en Architecture et Ville, Senior Lecturer en Architecture, Université Liverpool John Moores, membre du laboratoire Architecture, Milieu, Paysage (MCC)
20 Sept. 2017 · 10:22 a.m.
103 views
THE PRINCIPLE OF HOPE AS A PHILOSOPHICAL ‘CHALLENGE’ TO CONTEMPORARY URBAN THEORY
Brent PATTERSON, PhD student, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Teacher at ENSA Paris-Malaquais and ENSA Paris-La Villette
20 Sept. 2017 · 11:12 a.m.
131 views
TERRITORIAL SOCIO-ECONOMIC RESTRUCTURING: LOCAL ACTORS’ INVOLVEMENT FOR A SHARED VISION AND PLANNING. A BIAS FOR HOPE
Gioacchino GAROFOLI, Economist, Full Professor in Economic Policy at Insubria University, Italy
20 Sept. 2017 · 11:38 a.m.
DU SOL COMME OEUVRE, AU SOL COMME ARCHIVE DE L’ACTION HUMAINE. MICROHISTOIRE D’UN PRINCIPE D’ESPÉRANCE À TRAVERS DEUX TEXTES DU PÉDOLOGUE DAN H. YAALON
Antoine VIALLE, Architecte, doctorant, assistant au Laboratoire d’Urbanisme, EPFL
20 Sept. 2017 · 12:11 p.m.
164 views
DISCUSSION avec SÉBASTIEN MAROT
20 Sept. 2017 · 12:34 p.m.
154 views
LA PROSPECTIVE URBAINE À PAU (PYRÉNÉES ATLANTIQUES). LE GRAND ÉCART ENTRE PROJETS ÉDILITAIRES ET HORIZONS D’ATTENTE.
Jean ATTALI, Philosophe, professeur honoraire en urbanisme et projet urbain à l’ENSA Paris-Malaquais, chercheur associé de l’UMR AUSser / CNRS n° 3329.
20 Sept. 2017 · 2:26 p.m.
DES RÉSERVES FONCIÈRES AUX ZONES VERTES : PROJETS ET CONTRE-PROJETS D’URBANISATION CONTRIBUANT À LA FORMATION DES SITES SEMI-NATURELS BRUXELLOIS
Séréna VANBUTSELE, Architecte-urbaniste, docteur en Art de bâtir et urbanisme, Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique
20 Sept. 2017 · 2:54 p.m.
DÉSAPPRENDRE D’ATHÈNES / URBAN KAÏROS
Marc ARMENGAUD, Philosophe, urbaniste, membre fondateur et directeur de AWP, maître assistant titulaire au sein du département Ville Architecture Territoire à l’Ecole d’Architecture ENSA Paris-Malaquais
20 Sept. 2017 · 3:14 p.m.
160 views
DÉCRIRE POUR AGIR. DE LA NÉCESSITÉ DE PROBLÉMATISER LE TERRITOIRE DE LA VILLE CONGOLAISE
Géry LELOUTRE, Architecte-urbaniste, chargé de cours, doctorant, centre de recherche LoUIsE, Faculté d’Architecture de l’Université Libre de Bruxelles / Università IUAV
20 Sept. 2017 · 4:04 p.m.
165 views
DISCUSSION avec PANOS MANTZIARAS
Panel
20 Sept. 2017 · 4:32 p.m.
145 views
PROPOS LIMINAIRE : DE L’ART DE LA MÉMOIRE À L’ART D’ESPÉRER
Sébastien MAROT, Philosophe, professeur invité à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne
20 Sept. 2017 · 5:01 p.m.
857 views
CONCLUSIONS DE LA JOURNÉE avec PANOS MANTZIARAS et PAOLA VIGANÒ
Panos Mantziaras, Directeur de la Fondation Braillard Architectes
20 Sept. 2017 · 6:04 p.m.

Recommended talks

Défis d'une pénurie alimentaire mondiale et conséquences de la disparition des paysans sur toute la planète
Dr. Philippe Desbrosses, Dr en sciences de l'environnement
17 Nov. 2012 · 4:15 p.m.