Embed code
ça vient pas qui techniquement merci pour cette introduction très
très ambitieuse à parler d'eux de conférences inspirante gestion
passive et vous inspirer ce soit on va
essayer en tout cas de dresser un peu les sujets autour de valeurs
je vais parler d'intelligence augmentée par l'intelligence artificielle pour des draps dédramatiser un petit peu
je pense qu'aujourd'hui on est pas encore à créer un cerveau qui soit capable
de reproduire exactement le fonctionnement du cerveau humain et l'intelligence qui autour
et donc on est plus sûr rapide intelligence
augmente et de sa femme en parallèle avec la
la réalité augmentée de du sujet de demain voir qu'estce que qu'estce qu'on met derrière possédaient des
pratiques pragmatique heu parle justement de rendant les fantasmes et dans
les haies et dans le futur trop loin
mais pour commencer je vais je vais parler dédalus d'une
expérience on y traite très personnelle à eux d'une
je ne peux d'une petite fille voilà qui s'appelle one qui naît en 2007 donc ça fait 10 ans
n o canada donc je la connais personnellement sophie de d'un
l'aîné petitfils merveilleuse mais au bout de deux mois ses
parents s'inquiète parce que je ne suis pas du regard
je ne suis pas le principal dépassement avait avec son regard s'inquiétait vont voir
un amour à montréal pi là un peu de panique d'inquiétude
et vivant dans un dans un dans un hôpital à montréal nous livre le vote final ne voit pas
annonce pas très bien ce qu'elle a on va faire de différents diagnostics handicap est un problème génétique
et puis à 6 mois sans voyager machiavel et suit du regard
donc encore pas mal de de analyse etc et pas très
tonique donc la différents diagnostics possibles on sait pas donc à un an
il faut opérer pour savoir si ca peut avoir envie retourne
en france retourna necker et foyer nautique et finalement à
à un an et demi ou à un an 3 ca va on agnostique ce syndrome du
gillespie ces scènes maladie orphelinat 25 a en 50 ans donc pas de
pas vraiment de connaissances généralisée sur le sujet c'est pas très bien comment ça va évoluer
ou du bas voila on pense qu'il faut la stimuler celle qui va faire la différence
voilà c'était à 10 ans aujourd'hui cette petite fille qui progresse en a.
on a créé l'association pasquier fois il faut les payer plein de
choses pour les aider c difficile au quotidien
et évidemment aujourd'hui elle reste debout et capable de rester debout de dizaines
de secondes elle parle un peu voilà c'est juste pour eux
pour exprimer un cas parmi d'autre mais dans la médecine eux mêmes causes comparaître celui là facile
eux même c'est pas un cas évident et je me suis dit ben voilà oui en 2017
qu'estce que ses parents auraient pu finalement rêvé
du et du domaine médical des médecins des experts
qu'estce que ça aurait pu rapporter dans leurs oeufs dans leur
vie difficile sans changer forcément le handicap de leur fille
alors j'ai j'essayais de formaliser et le premier
c. c finalement c'est estce qu'on pourrait obtenir
de là de la valeur de toutes les informations disponibles évidemment contient 25 un sur 50 ans il
ya pas beaucoup d'informations mais y'en a quelque part pour la saison était quand même bien
d'avoir l'accès à cette information compte les médecins ont fait leur diagnostic c'est quelque chose de très
importants et pas seulement accès à des méthodes de documents mais savoir exactement là ou là où la valeur
certes la première chose qu'il aurait apprécié et les médecins qui ont travaillé avec vous sur la presse
deuxième chose c. c. essaie de faire que chaque information de valeur qu'on puisse la mettre dans son contexte
quentin un radar adieu log a fait des années
des analyses et des radios divers etc
là et pas forcément l'ensemble de la de la connaissance et de l'information sur le sujet donc il a pas fait quelque chose dans le bon contexte
donc il est étudiée lenteur encore ça met pas en cause son professionnalisme
son envie etc mais c'était pas optimal voip ici ça
fait comme ça je pense que pour les parents sont retenus le troisième c estce qu'on peut avoir accès aux meilleurs experts
quand on va proposer des traitements
comment alors c'est pas forcément l'expert on veut c'est son expertise
quand la 6 è un médecin un désert par ce qu'il a eu 3 comme ça denver mais on aimerait bien
qui puisse donner un avis à séparer dans tout l'équipe
de de traitement vont avoir accès au bon
moment à la bonne personne celui qui sait tout casse sa connaissance et son expertise et puis quatrième
ces pouvoirs finalement engagé poser les questions abordées bonne répondant le beau
langage dans bons vocabulaire à tout moment à tout endroit
je pense que quand on moi je les connais je vois et leur vie
au quotidien c'est très compliqué computer program administrative de autour de ça
avoir les bonnes réponses poser des questions simplement engouement bonne personne pour les bonnes réponses
ça c'est quelque chose que si leur appréciée par sexe et 4 sujets
ils sont autour quand même de d'un élément identique
et f ou reformuler ses finances et si on savait
un c. un petit peu ça c'est ici à tout moment en été
on avait vraiment la bonne information dans dans le bons dialogues
pour pouvoir prendre des décisions pour pouvoir pour avancer pouvoir du vrai pour protéger
voilà je pense que ça c'était à 10 ans
et je l'ai innocent qu'aujourd'hui on commence ou en tout cas voir le
moment où on va savoir où on aura accès à répondre aux questions précédentes
on avance doucement mais encore dans quelque chose d'innovant un mais
on peut avancer sur ce sujet sur cette voie là
alors c'est pas un
c'est pas quelque chose qui venu comme ça du jour au lendemain un on lit un
vrai progrès et des vrais avancées technologiques qui permettent d'avancer dans cette direction
le premier
on parlait on parlait tout à l'heure un
peu de deep learning de capacités de calcul phénoménale
qu'on n'en manquait peutêtre et néanmoins on
peut dire qu'aujourd'hui la capacité de calcul
et phénoménale et pro et suis idéal à la fameuse loi de
moore and de progrès exponentielle de je calcule par rapport au prix
ça nous permet d'avoir dans notre poche un ou deux téléphones parfois même sur notre montre
et dans le cloud des capacités de calcul phénoménale à disposition
donc ça permet de finalement de proposer des services facilement sans
avoir à mettre en place ce type d'infrastructures
et c'est toujours on est toujours en progrès à fond sur les pratiques de recherche avancée ou autre
on aurait pas là mais étant donnée la courbe de progression bah on est
capable de faire des calculs de et cette puissance de calcul sont phénoménale
la deuxième essai grâce encore une fois c'est assez ces systèmes de calcul face à
cette puissance à cette augmentation de puissance de calcul précédemment on a plein d'informations
pense que cette loi de moore dont je parlais elle n'est pas uniquement
valable pour la puissance de calcul mais finalement c'estàdire ses ailes c'es
on a on a pu la validité finalement tout se passait par
un théorème de démontrer à la fois sur la transmission des données
quand la vitesse de transmission des données je crois si elle en parle 2007 2000
7 la naissance de l'iphone 3 qui ne même pas 3 g. k. qui en échange
progression énorme également progression sur le stockage aujourd'hui on stocke
des données auront finalement aussi cette quasi illimitée impression et
aux prix vraiment pas cher mais aussi à la à l'accès à la vitesse d'accès de ces données
et donc le fait d'avoir cette puissance de calcul et essayer cette possibilité de transférer stocker
donnée dans la coulée on est capable de collecter aujourd'hui tout parfois n'importe quoi
mais on a ces données ont accès à ces
informations et le troisième c'est finalement les technologies
cognitives que je vais présenter ou non je vais expliquer un petit peu ce qu'on met derrière
pour faire la différence entre les intelligences artificielles les
voilà etc je pense important de comprendre mais ces technologies
qui ne sont pas l'apparat à elles sont la force que l'on a des données la corée la puissance de calcul
les ce qui a derrière eux soit patient le machine learning c'est très vieux
ça date pas de sanspapiers a même si on en parle beaucoup depuis ah les deux ans maximum maintenant
mais globalement cc 200 50 on sait que je comprends donc
fin conférence sur machine learning a 50 ans a dit la même chose
mais on avait pas et donné et on a pas capter quelques points et pour bien faire donc ça peut se borner
à l'époque qui aujourd'hui ben on a tout ça mais finalement ça nous apportent eux beaucoup de perspective
alors qu'estce qu'on met derrière technologie communiqués sur fête ses 3
capacité très simple très simple très simple expliquer la première 7
deux est capable de comprendre comme vous me comprenez comme quand vous
voyez l'image ou la comprenez quand vous voyez vidéo quand vous entendez
du sont donc c'est capable de comprendre ses en ressortir les bon
concept les relation qui peut avoir dans un texte entre des concepts
donc c'est comprendre un texte non pas des mots mais vraiment du sens
c comprendre l'image des voir des objets les comprendre eux également décente
donc là la compréhension ces scènes capacité majeur qui d'
ailleurs utilisant des technologies derrière de machine learning ou pour
pour que cette peau pour fonctionner mais c'est un élément clé dans
tout ce qu'on peut pour toute la gestion de la connaissance
le deuxième et emparé de de géo parmi ces le raisonnement
cet arrêt le raisonnement c'est pas reproduire entendu confemen intelligente
c'est le raisonnement scène par de l'intelligence humaine c'est comment nous raisonnant
c'est ce que vous faites en ce moment vous faites dit 1'000 fois par
jour comme de choisir la couleur de votre chemise le matin vous raisonnée
vous avez vous regarder l'ensemble de vos chemises disponibles repasser par le passé
propre salle de vancouver et puis vous allez évaluer finalement chaque chemise
en réalité un bilan mais vous avez évaluée à l'escaut aurait un petit peu cette chemise que
je vais la mettre aujourd'hui en fonction de la météo en fonction de comment vous sentez
quand on fait qui mentionnait repasser ou pas et puis vous avez
finalement avec tous les scores de pouvoir décider quelle chemise émettre
attrait jaune verte blanche etc et ce raisonnement ce mécanisme de raisonnement
c'est ce que ça c'est ce qu'on a mis en place dans ces technologies cognitives et c'était ce qu'eux
donc dans le dans le dans le jeu par dire le fait de répondre aux questions
trouver la réponse et dévaluer toutes les réponses possibles et de et
de fournir la réponse la meilleure possible mais pas forcément
lorsque dans le jeu par des choix si vous connaissez celleci ou de mauvaises réponses vous perdez le montant en jeu donc si vous n'
avez pas suffisamment confiance dans votre réponse vous ne l'a donné pas
mal fallait pouvoir avoir un système qui fonctionne de cette manière
depuis le troisième assez l'apprentissage je crois qu'elle a des
personnes ici qui connaissent bien voilà le lien le machine learning
alors je vais faire quelque chose de très basique pour comparer flamand la
l'informatique traditionnel qu'on connaît depuis bien avant que je sois né
et maintenant l'informatique traditionnel 20 si vous voulez faire un programme
qui reconnaissent les pommes de très sympa et pas dans la santé mais vous allez vous allez
vous allez trouver des informaticiens eux qui vont qui vont vous coder un algorithme d'
accord donc faire ça en fonction de d'images vont faire niveau faire ça yvon concevoir
yvon coder un programme qui va bah a pour but de reconnaître l'époque
paris voudra différentes réponses un septième pensant n'ait pas eu nous bien
ça marche pas et dans ces cas là quand ça marche pas vous
pouvez aller voir un informaticien puis vous dites vous qui corrige son code puisque
ce sont connaît pardon donc voilà ce que vous maîtrisez ce code
dans l'est avec l'intelligence artificielle confection de totalement différent on va prendre
un on va dire un composant un accord d'ici de reconnaissance d'image
que les deux vous connaissez pas vous prenez sur le marché
d. m. phil google vous choisissez on pouvait en trouver plein flamand dont
le but est de reconnaître les images on peut observer des
pommes et pourraient reconnaître des ordinateurs eux n'importe quel élément
comprenait un composant qui fonctionne et qui est là pour ça
vous allez comprendre un corpus d'informations encore plus l'accord de
d'entraînement c'estàdire sur quoi vous avez baser votre expertise
et puis vous allez trouver un entraîneur un expert l'accord qui va entraîner le composant à reconnaître des pommes
un c. donc voilà on a pu le zoom métiers en ont ou qu'on ne maîtrise plus qu'à
l'intérieur quand on entraîne et on voit bien que les métiers nécessaires à sa sont les mêmes
et dans ces cas là quand vous allez utiliser veut démontrer image i va vous dire deux choses il vous dira voilà moi je
pense que cette pomme à 84% à pile ou dire pourquoi il va vous donner des preuves des évidences
à et je pense dans la médecine eux et les évidences sont parfois plus important
que le film le résultat con on obtient 7
comme dans la dans la compliance bancaire même
même chose c'estàdire que ne le résultat final on importe peu important c'est la preuve qu'on puisse expliquer comment herriot résultats comment
comment maîtrise pas le code milieu important c'est savoir comment on
a entraîné et qui va entraîner ses sur que si
alors moi je connais un peu les pommes mais si on demande entraîner un système pour reconnaître
que je ne connais pas on voit la pertinence du sujet se passer mais assez faible
donc c'est important de savoir ce que ce côté qui a
entraîné qu'elle ait le corpus sion si on a un bond
un bon entraîneur mais que finalement les données qu'il a ne sont pas bonne pour faire son modèle bah ça va pas fonctionner
voilà donc on change complètement de mode de fonctionnement avec ces technologies cognitives ont
moins capables de comprendre de l'information non structurée des textes des images
on voit capable de raisonner et on va dans l'apprentissage et non dans la programmation
un et 7 c.
c'est cette capacité en fait un peu la traduction du terme anglais mais c'est cette capacité
l. l. tres elles permettent vraiment de transformer différents types de processus que ce soit dans leur
que ce soit dans le monde de la santé ou dans d'autres dans d'autres métiers
alors on voit ça permet de faire dame de travailler sur des problématiques de recherche d'information ainsi vous avez
on va vous entrez on vous dit bah vous avez maladie nous avait 24
heures à vivre depuis cette pièce et rempli de documents mais la réponse et la
voilà donc estce que vous avez juste à trouver des liens entre les documents les trouver votre antidote
voilà on va pouvoir avec ses machines avec cette
capacité est de lire ces documents en quelques secondes
d'accord pour pouvoir en ressortir des éléments pertinents pour votre problème
on va on va évidente qu'on appelle l'engagement le dialogue a donc
c et traditionnelle se dote de base mais c. pouvoir échanger
dans un mode de cheval puis de langage naturel avec la machine
je crois quoi par rapport aux thèmes de demain sur eux la réalité augmentée entre autres
le dialogue quand vous avez un de la réalité augmentée si vous avez capacité a
a commandé votre système vient en langage naturel que vous utiliserez plus vos mains
lacan pourrait juger dialoguer et non pas donner des ordres et
évidemment avoir un total interaction a avec eux avec
avec votre système de réglementer passait des choses sur lesquelles je n'ai pas mal de sujets qui avant
l'aide à la décision voilà et puis l'exploration générale des données donc si je reviens sur mes
mais les mets mes 4 mais 15 ans vient mais les deux
de mes parents finalement dont je parlais tout à l'air
je vais vous donner 4 exemples concrets de ce qu'on
peut faire lorsqu'on fait ou ce qu'on pense faire
avec les technologies cognitives le première centième clinique et en allemagne un
corps et qui travaillent effectivement pas mal sur les maladies rares
justement on lui a pas énormément d'études ya pas beaucoup de choses et beaucoup de
d'informations qui sont par expérience connus qui sont peut
être dans des notes de docteur voilà donc en allemand
élit des voila c d pas forcément sur les diagnostics mais sur
la manière de prendre en charge des patients atteints de certaines maladies rares
et donc d'analyser des capable d'analyser une masse d'
information et de documents en très peu de temps
et en ressortir des éléments clés pour aider les médecins accompagné les passions
face à un projet qui m ont cessé ses publics sa démarrer l'année dernière à quoi on se fait des projets longs
non là je cautionne à qui on des expériences sur eux du machine learning s ce
type d'apprentissage c'est facile de faire un corps mais ces longs de bien faire
voilà apprendre à un médecin mais combien 5
sept huit neuf ans avant d'être
un petit peu reconnus et encore dans son métier encore être un junior on va dire
ça peut être quinze vingt trente ans donc on va pas eux enseigner
les machines quelqu'elle soit en deux semaines ou mois on peut faire des petites
choses montrer mais ça prend du temps avant que les projets qui prennent du temps
alors le deuxième ça c'est un projet s'intéressant puisque c'est là c'est une des applications qui
sont aujourd'hui opérationnel et utilise dans le monde de la santé et cetera watson font que logis
et l'idée venue de médecins américains mon collègue américain qui ont vu le
jour parmi la télévision et 110 exactement comme ça qu'on travaille
voilà on a besoin d'évidence on a besoin d'aller chercher dans un corpus d'information pour prouver
donner des réponses quand on va proposer des traitements de sur un patient qui ait déjà diagnostiqué
donc cette jolie scène application eux qui utilisés aux états
unis en attendant au long de ont entamé land
donc il qui fonctionne à eux et dont l'objectif et le principe et deux à partir
de patients diagnostiqués avec un certains types de cancer du sein ont pourtant
c'est de proposer eux des options de traitement pour cette passion l'accord sur la base
de centaines de milliers d'articles d'études cliniques dévouent d'essais cliniques
le gala etc et à chaque fois vous proposer
aux médecins qui va finalement décidé un des traitements
les évidences derrière le lien vers les bonnes études cliniques etc
et syrie nouvelle étude clinique des nouveaux documents mail sont justes de charger
un et puis sont pris en compte par le système ne peut de plus de
codage comparer on les en perpétuelle amélioration de ce type de solution
voilà donc ça c'est quelque chose qui fonctionnait en dents
de lait dans les documents port compris faut à un une deuxième
opinion que souvent ces mêmes quasiment obligatoire pour le deuxième opinion ici on
peut avoir un deuxième opinion en 15 secondes mon 10 secondes
on la fait pas de semaine 3 semaines ce qui pour étudier un par un par un médecin là on va avoir accès
à l'expert qui eux le mémorial cyclone katrina un aux etats unis
et on a en effet le système a été entraînée par peur par saison colloque c et d des milliers de cas
ont été passés adam et fait des centaines d'heures voire des milliers d'heures de travail pour eux d'entraînement
on parlait d'images aujourd'hui on travaille sur l'image ou en tout
cas pour aider les radios locales n'ont pas forcément uniquement sur l'image
mais sur l'ensemble des informations qu'on peut avoir eux aux niveaux au niveau du patient donc ces propos parler
de de travail dans le contexte assez d'aider le radio lot n'ont pas forcément analysés
mais également et de voir certaines choses mais c'est lui
apporter toute l'information eux dont dans le contexte du patient
dans é et lui donner par exemple si les peut
aider des incohérences les problématiques des manques qui pourrait avoir
l'accord et souvent comme il a pas beaucoup de temps un je crois combien de temps à radio pour analyser et
donc on est plutôt en minutes que quant à eux la cellule texture remonter les les 3 éléments clés
du dossier patient pour qu'ils puissent eux pour qu'ils puissent est de ne pas manquer quelque chose ou
vous regardez des éléments particuliers ou redemander des images en particulier
4 il est tout proche de nous puisqu'on a on a supporté à
un petit a. a. caton o. h. u il acquiert jouant
avec le professeur 10 bien qu'avec l'organiser sa
conquête i. aux nouveaux bâtiments innovation à genève
et les différents projets qu'avait été qu'avait été
proposés dont à eux qui est un chaque spot
toutes les idées était d'avoir une l'application
non sur un téléphone pour les pour les infirmières
donc quand elles vont dante dans les dans les champs valeur prend la température la pression etc et aujourd'hui
elle essaie de noter mais elles peuvent pas parce que sinon ils vont
être contaminé etc il allie décède avant juste application peut parler
je vais voir madame intel dans sa chambre température
37 d'eux pression veuf intention etc
voilà les jus de le dire l'accord deux point deux comprendre ce qu'elle dit
de le transformer en éléments assez structuré température de miro du patient
etc et d'intégrer ça directement dans dossier patient
en effet petites maquettes làdessus il a eu un un prix du jury sur cette petite application qui verra le jour ensuite
voilà etc caton affaissé fait 36 heures de travail donc
dans le travail et les infirmières et les professionnels non là on apprend qu'on a
on a proposé la technologie eux qui ont accompagné sur les de cette technologie
dom qui avait la compréhension de la voie la compréhension de textes puis après l'
intégration avec les systèmes d'information donc ça c'est assez concret séparées peut être beaucoup moins
venir peut être médical que le sujet du dessus et pourtant à mon avis en termes
de transformation des métiers des modes de fonctionnement peut faire gagner beaucoup de temps
à beaucoup d'entre eux et à ses on nous a le projet aussi aux états
unis aussi pour le patient le patient peut poser des questions dans sa chambre
non pas même l'appel qu'il appelle pas l'infirmière pour savoir certaines choses thérapeute dialoguer
comme ce qu'on sait composer avec eux avec la box d'amazon maintenant
d'apple chez soi classer ses plus d'eux dans l'hôpital
et c'est cette technique ces approches vont vraiment
changer peut être permettre aussi au personnel médical
de plus se focaliser sur eux sur le métier décalé pas perdre son temps
pense que je possède un vrai sujet un de noter des choses à laisser ensuite dans les systèmes
en là ça prend beaucoup de temps là y'a vraiment des gains d'efficacité possible
alors ceci dit ah si ya des enjeux autour
de ces de ces technologies cognitives
et même de ces organisations q que j'ai essayé
de mettre la et nouer si doux doux les
aborder un prêt foncier des questions pour un pourra aussi en
parler là la première chose c'est que
avoir de la donner à voir de la connaissance et l'expertise et puis des des compétences
aussi non pas par un comité de sur ces technologies cognitives ces choses qui devient majeur
aujourd'hui si vous avez vous a donné ou la capacité de collecter des données aucune expertise quelconque
vous pouvez mettre une application qui utilise sa dont claude vous pouvez vendre votre expertise
par ces y'a pas besoin de compétences technologiques particulière voilà vous pouvez faire ça
donc les entreprises t soit grande ou petite
vont s'organiser autour de leur expertise avancer leurs experts
n'envoya ses leur expertise donc la gestion de
la connaissance devient encore plus important maintenant vous allez la connaissance pourrait la mettre dans un système cognitif
le deuxième c'est que l'on m'a cette clairière des nouveaux processus ya des nouveaux métiers
y'a des métiers qui vont changer eux parler du radio je pense que c'est un métier qui va évoluer
et on parle pas de temps à avon vient transformation
aux boutiques etc ont été plus surprend
transformées ou supprimées des métiers à un avec peu d'
éducation de formation aujourd'hui on va
on va changer des métiers avec des gens qui ont fait cinq sept huit ans d'études donc il va falloir s'adapter
et i on peut pas aller contre ce genre de choses à dire si il ya beaucoup
de changements et beaucoup de choses mais clairement on va changer ça il a besoin d'agilité
alors j'aurai quelque chose d'ailleurs sur le quatrième point qu'il a la essai
plus avant je dirais de sociétés ou politique qui elle a l'apprentissage permanent
un s'assurer que les les individus sont en
en permanence en train de d'apprendre et d'être capable de d'évoluer eux dans leur métier ou
dans un nouveau métier parce que ça va changer assez vite on va on a pas eu génération
ou deux générations pour eux pour eux pour changer pour transformer des processus comme on pouvait
avoir avant on je refais le lien sur la loi de moore l'accord on exponentielle
lacan donc des changements rapides donc la nécessité pour nous pour nos enfants
d'être souple et agit mal et je pense que laisser en
termes de politiques ou de l'impact social et les
données de politiques cc un enjeu majeur un donc on voit la
paix et le dernier et je pense qu'il ait
i i m'enfin il est bien parce qu'ils aient bien ici parce que
la suisse pensent qu'elle et la suisse romande en plus élevés et bien pour
ça la suisse et stable suit ça c'est ce que cette gouvernance et
à des clusters d'expertise en position de la santé un pense que tout
l'arc lémanique jusqu'ici aux employés des vrais expertise et ses expertises
eux vont être une forme vont avoir une forte valeur donc c'est que cette question d'
expertise il faut il va falloir les consolider les informant les conforter pour
nous pourrons continuer à grossir et intervenir des entreprises
avec toute l'expertise je parle de gouvernance et transparence
la gouvernance est très importante quand vous comparez de machine learning de ses composants qui
vont vous répondre voilà qu'il a entraîné comment va la face et la transparence
un si vous avez un agent virtuel eux qui vont commande acheter tel produit vous avez envie de savoie
qui l'a entraîné un corps que vous avez sans cet appui
voulait savoir sur quelle base voilà donc toute transparence très importante
et la gouvernance 7 voila c de de toujours paraissait
qui commence en général à l'évolution de ces systèmes
on a pu voir billy a eu des problèmes sur d d
d system committee quitter finement autoapprentissage avec en boucle fermée on va bien
s qui s'est passé c'est qu'on aime les maîtriser plu voilà donc qui
apprend à ces systèmes qui fait qu'on arriva à bien les biens les maîtriser
voilà j'ai aujourd'hui les legrand les
grands acteurs de ces domaines discutant s'embrasser
c'est vous mieux microsoft i. v. ème amazon veut un oiseau pour eux voilà pour vous
pour s'assurer que l'on met en place des règles de bonne gouvernance bonne transparence sur ce sujet
donc ça c'était des enjeux qui me semble l'important infiltrés qui font peutêtre pas rêver
vous qui ne sont pas forcément très inspirant mais sont très importants prendre en compte que ces on
va vers des on va vers des grands des grands changements d'aider les grandes transformations
et et si on gère pas bien ces enjeux bah on s'est pas forcément on va aller donc c'est
très important de les prendre en compte pour ça qu'aujourd'hui c'est d'ailleurs ça commence à bien anticipé
voir g. à peu près terminée
je pense qu'on me répond moi je veux bien répondre à toutes les questions que vous voulez après aussi
moi j'ai essayé d'être assez simple dans la présentation et pragmatique
quelques exemples donc dites moi si vous avez quelques questions sur le sujet
ou de tout sur des sujets d'ailleurs je n'aurais pas abordés

Share this talk: 


Conference program

Mot d'introduction
Sébastien Mabillard, Coordinateur projets e-health, Fondation The Ark
8 June 2017 · 6:05 p.m.
Les Technologies Cognitives ou l'Homme Augmenté
Jérôme De Nomazy, IBM Suisse
8 June 2017 · 6:09 p.m.
Les Technologies Cognitives ou l'Homme Augmenté - Questions du public
Jérôme De Nomazy, IBM Suisse
8 June 2017 · 6:41 p.m.
Mot de bienvenue
Sébastien Mabillard, Coordinateur projets e-health, Fondation The Ark
9 June 2017 · 9:04 a.m.
Présentation de Swiss Digital Health
Frédéric Bagnoud, CimArk
9 June 2017 · 9:07 a.m.
Présentation des instituts de recherche HES-SO Valais-Wallis
Laurent Sciboz, Directeur des Instituts informatiques
9 June 2017 · 9:11 a.m.
Virtually Better: How Virtual Reality is Easing Pain, Calming Nerves and Improving Health the Drug-Free Way
Brennan Spiegel, Director of Health Services Research, Cedars-Sinai Health System
9 June 2017 · 9:21 a.m.
Augmented Reality-assisted surgery
Luc Soler, Directeur de la R&D et Professeur PAST, IRCAD, IHU
9 June 2017 · 11:22 a.m.
Réalité virtuelle dans le traitement des troubles mentaux
Eric Malbos, Psychiatre et spécialiste du traitement en réalité virtuelle, CHU Conception
9 June 2017 · 11:56 a.m.
La Simulation Numérique pour les Professionnels de Santé
Xavier Abadie, Directeur du Développement International, SimforHealth
9 June 2017 · 12:28 p.m.
AR for different medical use cases
Antoine Widmer, Professeur HES & co-fondateur d'Adventures Lab
9 June 2017 · 2:04 p.m.
Augmented reality for medical applications
Henrique Galvan Debarba, Chercheur senior, Fondation Artanim
9 June 2017 · 2:15 p.m.
Virtual reality solutions for stroke rehabilitation
Andrea Serino, Responsable de la recherche en neurosciences, Mindmaze
9 June 2017 · 2:34 p.m.
Virtual Reality combined with haptic robotics for rehabilitation
Aurélien Fauquex, Directeur Exécutif et co-fondateur, Lambda Health System
9 June 2017 · 2:48 p.m.
Creating a valuable user experience for nursing home inhabitants
Roel Smolders, Directeur Exécutif, Active84Health
9 June 2017 · 3:05 p.m.
TABLE RONDE : Quelle innovation pour la santé du futur en Suisse?
Eric Beer, Henning Müller, Pascal Detemmerman, Victor Fournier, Resp: Head of Customer Engagement e-Health (Swiss Post), Professeur en informatique médicale HES-SO Valais-Wallis, Directeur Exécutif SwissEnov, Chef du service de la santé publique du Canton du Valais
9 June 2017 · 3:20 p.m.