Embed code
Note: this content has been automatically generated.
ceux qui eux sont à l'appel eux connaissaient probablement
pour ceux qui ne viennent pas de la peine qui sont ici pour eux
pour comprendre et à l'évolution de la cité les verts suisse
cette valeur peut vous accueillir l'effet vous aurez à des informations qui vous intéresse
j'ai été on va demander de faire partie de ce
conseil d'administration je dois admettre les choses à l'époque
j'avais pas exactement suivi les débats parlementaires qui avait créé
le suisse et qui avait changé la gouvernance du lapsus
et puis le suisse allait se constituer un conseil d'administration de milices ces unités
un des changements importants dans l'évolution de l'innovation suisse
c'est que maintenant il ya un conseil d'administration indépendants 2010 comme nous l'
avons pour le front national comme nous l'avons pour le conseil des APF
qui pilote la gouvernance de l'innovation et de vie
des instruments d'allumage d'innovation en suisse
donc je vais juste parler de cette évolution d'une part de l'orientation que nous allons
donner d'autre part de certains éléments beaucoup plus pragmatique d'organisation le conseil fédéral
comprend l'importance de l'innovation la suisse est
actuellement un leader de l'innovation les statistiques
internationales les comparaisons internationales le montre le monde depuis longtemps ce n'ai jamais un acquis
donc un des éléments de réflexion de la part du conseil fédéral et
du parlement c'était de renforcer l'innovation et de s'assurer
que la suisse avait la flexibilité nécessaire de façon à s'adapter
à l'innovation du 20 et unième siècle puisque l'annulation
d'une génération sur l'autre d'une dessiné sur l'autre ça veut pas forcément toujours dire la même chose donc il faut sur
quand on reste inactif alors même que la définition de ce que
ce que c'est peut être innovating change avec le temps
nous avons donc une nouvelle organisation mais nous avons la même
mission et en particulier nous avons les mêmes instruments
et certains des instruments qui changement d'un examen de la directrice de jean de
la CTI et la directrice de la future union suisse ou para
l'évolution de certains de ces instruments mais fondamentalement la mission reste la même et les instruments
reste la même la mission c'est le catalyseur du transfert du savoir et de la technologie entre le monde
de la recherche et de l'économie c'est un des éléments spécifique et unique de la suisse
c'est que nous finançons l'innovation nous encourageant l'innovation dans
le cadre d'un partenariat entre la recherche et l'économie
ça s'est avéré être judicieux par le passé on va surtout pas changer une recette qui ga
par contre y'avait un certains nombre de raisons qui ont poussé le parlement a cette réorganisation
0 un des éléments ses meilleurs intégration dans le reste du
système suit les actes des institutions qui encourage la recherche
le conseil européen fallait PFN nous sommes dépendant du conseil de paix c'est un conseil d'administration willis
le fonds national également ça permet de simplifier la manière dont son travail
et puis avec cette indépendance de gouvernance excède cette gouvernance
indépendant devient également une autonomie une certaine flexibilité
dans la manière dont on gère et on alloue des ressources donc un des mandats et indus
des mandats du explicite du conseil d'administration c'est d'approuver
les comptes d'approuver le budget des nos suisse année surannées
on a pas encore commencé à on en train de ont approuvé le budget de discuter du budget 2018 le
conseil d'administration prend officiellement fonction le premier janvier 2018 ans et en tout début de ce prophète
et puis à part la séparation des rôles stratégiques et opérationnels on a une meilleure gouvernance
je suis de loin pas à plein temps à une suisse le président du conseil d'administration quelques
kudelski un certain nombre d'autres casquette à agir et donc également être un rôle de milices
mais nous avons une rationalité stratégique bien séparés des éléments opérationnels
alors quelques points importants à savoir les instruments restent les mêmes
il ya des évolutions et des nuances le principe
fondamental de la soumission bottom up est évidemment maintenue
c'est à dire que c'est qu'à vous de soumettre vos projets d'identifier vos partenaires de recherche si vous êtes
dumont de l'industrie ou de vos portes partenaires industriels si vous avez du monde de large
le conseil d'administration et sous la présidence de monsieur andré kudelski
colomb ne présente pas eux qui s'est engagé très fortement
qui est très souvent à berne pour discuter de ces de ces questions là ça c'est
une situation d'andré équipé paraît important de relever
c'est qu'il faut savoir prendre des risques
donc un des éléments par exemple dont on a beaucoup parlé c'est le fait que l'innovation c'est pas uniquement des
éléments technologiques mais c'est la combinaison d'éléments technologiques avec la
compréhension du modèle d'affaires rappelle le business model en anglais
et l'importance de cette adéquation entre les deux c'est quelque
chose qui est de plus en plus important dans l'évolution
du monde plus qu'on parle plus que l'évolution technologique mais
on parle de destruction et la destruction fait bien très généralement
par la combinaison du nouvelles technologies et d'un nouveau modèle d'affaires et
et séparer les deux et ne pas considérer le modèle d'affaires
est un grand est donc la prise de risque sera encouragée nous financement nous encouragerons
les projets et en particulier projet ambitieux alors même que
le lien risque intrinsèque avec eux avec cette approche
la mission c'est évidemment d'innover pour la suisse eux demain
la mission éclaire cette émission qui nous est donné par le parlement par le parlement
qu'il s'agit de contribuer à la création d'emplois la création de la valeur en suisse
il s'agit d'incorporer et pour la suisse les principes fondamentaux de la digitalisation
il s'agit d'être un point de rencontre
entre les dirigeants scientifique technologique et économique
s'agit d'ouvrir de nouveaux horizons on a parlé beaucoup de nouveaux
partenariats dans de nouvelles géographie dont on parlait quelques années nous
avons beaucoup parler de la chine par exemple nous sommes allés en
israel comprendre ce qu'était le modèle d'innovation en israel
nous avons intérêt particulier pour la propriété intellectuelle au sens large prédire ce qui crée la valeur ajoutée
ce qui est nécessaire pour un pour un pays comme la suisse comme structure de coûts cher
et puis un encouragement soutenu constance sans changement
aux p. m. c pas la limite de suisse cela c'est la société ne sont pas des instruments pour les
grands comptes comme instrument pour l'ensemble du tissu économique suisse et en particulier avec un accent sur les p. m.
j'ai compris étant nous avons incorporé dans cette action spécifique aux
p. m. la notion que la digitalisation transverses tout les domaines
et qu'il faut soutenir également les p. mode dans leur transformation discrimination en collaboration desproges
donc ça c'est quelque part là les grands axes d'orientation sur lesquels nous avons pris
position suite à la manière dont on travaille alors c'est un petit peu moins excitante
mais nous avons un conseil d'administration eux et nous avons une direction eux qui
la direction de la city maladie manière tête de la CTI et
devient directrice deux suisses elle vous présentera son équipe
le conseil d'administration lien semble personnalité donc
j'aimerais relever monsieur kudelski président du
groupe kudelski h o comme vice président madame dira maniaque et la directrice
de l'alsace à double v de winterthour donc l'équivalent de la chaussée so
mais à winterthour extrêmement influents et bien collectées dans le monde de la
recherche et de l'éducation en suisse dans le réseau des assurances
monsieur kelley calame qu'un avocat spécialisé dans la propriété intellectuelle à
zurich madame monique qui vient de basse altitude spécialiste du
monde de la femme à eux et de la chimie monsieur marc communiquer tout Crédit Suisse a direction générale du credit suisse
egalement zurichois avec un contrat sont très fine des problématiques
spécifiques de la finance la transformation animation de la finance
et puis madame petit modo qui représentent eux le secteur de machines
et de la production qui basé dans le jura
bernois eux ne cherche pas exactement un danger à voir
nous avons également nommé
et ça c'était un des rôles importants du conseil d'
administration c de nommer un conseil de l'innovation
et le conseil d'annulation il a été cet injuste rupture différent de la cet islam les différences de gouvernance
nous avons maintenant un conseil d'administration sur la gouvernance nous avons
un conseil de l'innovation qui prend les décisions finales
sur la sélection des projets donc c'est pas le conseil d'administration proposition
7 le conseil de l'innovation le conseil d'aviation dans la loi qui a été votée par le parlement un nombre restreint de membres
nous avons et du 21 membre du conseil d'orientation qui vont travailler en groupe de travail
et qui vont prendre les décisions finales sur le financement des projets
ils sont poursuivis sont aidés par un conseil d'experts conseils d'experts a également été nommé alors
le conseil de l'innovation a également élu
son propre présidence attitude fonction qui propre consommation
monsieur bernard du groupe bébé monsieur aloys comme vice président qui vient du doivent
et puis j'ai pas les citer un par rapport sur la liste est longue
mais elle représentation de gens qui ont l'expérience opérationnelle eux en tant qu'expert
de la CTI et puis des personnes qui sont eux nouvellement
impliqués dans l'innovation en suisse et qui rejoignent le conseil de l'ignorance
pas un certain nombre de personnalités certaines preuves en son nom son vrai monsieur borrell qu'un
alors que les jeunes qu'un a.
alors que les alors
alors davantage son plus jeune que toi
elena et à un moment donné 9 du conseil qui n'a pas moins de 30 ans
il ya plusieurs 30 maires et sa
propre évidemment également décadrages génère j'ai
pas de chiffres exacts mais on a fait un effort sur le renouvellement
il paraissait important d'avoir des nouvelles personnes des nouvelles idées
je vais pas densité monsieur yves bernard passive ou sous le
nom vous avez connu cette année leader mondial dans le design
il habite en fait essentiellement où la majeure partie de son temps à san francisco
1'000 accepter un poste relativement lourd et membre de conseil et ministre de l'innovation
t i o z tony ce que quelqu'un que vous connaissez probablement
qui est également quelqu'un de très bien eux qui approche monde sous eux quel
âge en âge adéquates donc on a quand même un gémissements notable
voilà
en se dirigeant vers eux derrière ce sera mon dernier point
la transition et est toujours un élément difficile
par ce que la réflexion
législatives de s'abstrait et sape sous des problématiques opérationnelles de transition
donc la loi a été votée rapidement le conseil
d'administration a été nommé dans l'urgence
il a commencé son travail dans l'urgence il a dû nommer un certain
nombre de personnes relativement tard le conseil a son économie pendant l'été
donc et personnes période d'incertitude légitime pour hassan deux personnes de membres d'
abord de la CTI et puis de gens qui travaillait classés
lorsque je regarde le travail qui a été fait pendant toute l'année en année actuellement bien parti
pour démarrer le premier janvier 2018 dans un nouveau format avec
nous le avec une nouvelle gouvernance et avec eux une l'équipe
opérationnel dino suisse en place partiellement ingenierie et échanger
eux dont on a minima un vous parle
voilà et ce qui a d'autres questions estce que les questions oui monsieur
la cour
alors je pense que d'abord c'est un des sujets particulier le si vous reprenez le la
liste des groupes d'experts i à des experts technologiques et des experts qui viennent du monde
des affaires et des experts qui viennent du monde du design et des professionnels de haut niveau à la suite de
l'innovation et l'encouragement et puis il ya un certain
nombre de personnalités qui ont également un élément social
maintenant ça reste innovation uno suisse branche
du secrétaire d'état pour la recherche et innovation
et donc on a un émission qui le développement dans le cadre des valeurs suisses
de l'innovation et la création de valeur
en suisse pour le tissu industriel suisse
avec l'encouragement et en collaboration entre les la
recherche et le monde de l'industrie
la réponse peut être partiellement votre question cépages changement fondamental de direction
je pense que l'action sur la seule là où on a on a fait
un simple changement c'est d'abord sur la notion de prise de risque
la CTIL et le suisse s'
engagera à soutenir les projets les plus ambitieux
quelle que soit qui répondent à des problématiques stratégique global
sur laquelle on parle d'interprétation assez large
plutôt que de se concentrer sur des innovations technologiques qui serait trop ancré mentale
il est question brûlante lasalle vous avez raison approprie lama puisque j'ai d'opinion devra ne sera
pas là pour la séance des questions toutes alors
donc effectivement encore une question premier tri gestion
merci à eux donc on parle ici plutôt l'innovation pour le tissu industriel suisse
et par contre pour les problématiques mondiaux en strates ici quand
on est volatile pour l'innovation pour les collectivités publiques
donc là ou business model à les plus difficiles les parcours
d'innovation pour les collectivités publiques peut leur imposer des
répondre aux exigences de la confédération alors c'est une excellente question
alors je suis impliqué dans une réflexion au
niveau fédéral sur la digitalisation pour la suisse
pour la suisse ellemême donc au niveau fédéral pour l'administration fédérale qui avait un grand
événement économique par monsieur chavez a indiqué lundi une semaine à bienne à ce sujet
il ya tout un travail de réflexion pour eux de ce point de vue
là avec un groupe d'experts le passant de puisqu'ils sont lancés
y'a une compréhension in appréciation que la digitalisation transforme la
relation entre la cite le citoyen et l'état hôtel travaillant
par contre l'aspect cantonales je dois dire que c'est une excellente question je reviendrai
c'est à dire que la partie i de la relation entre les cantons et l'état fédéral
c'est quelque chose qui et extrêmement complexe
dans un état fédéral et je devrais
on est quelque part limités ont été couronnés on opère dans un cadre législatif donnée
et en fait un cadre qui quelque part où
les cantons eux sont eux
sont aucune partie externe
on a pas à ma connaissance un mandat particulier d'
encourager l'innovation des administrations cantonales sur cette question
aux communales maintenant je je fais je dis ça
de mémoire humaine et animale le contredire à très volontiers
si cette nécessaire lorsque font à la merci monsieur dion pour cette introduction aussi bien en résumé ce en
disant que c'était le renouveau dans la continuité avec les différents échanges avec tout ce que je
c'est d'avis de positif ou de jour en 7 a et en
tout cas merci beaucoup et puis j'habite maintenant madame la directrice
je dis de suisse veut dire surtout démontrer
toutes les choses qui pour s'améliorer dans ce passage là bien sûr que j'ai déjà peu de choses
je crois conserve bien compris et surtout de montrer tout ce qui va évoluer merci
toutes les choses qui pour s' améliorer dans ce passage là bien sûr que j' ai déjà peu de choses

Share this talk: 


Conference program

Message de bienvenue de l'EPFL et d'Innosuisse
Prof. Edouard Bugnion, Vice-président pour les systèmes d'information, EPFL et Membre du Conseil d'administration, Innosuisse
30 nov. 2017 · 5:21 après-midi
Un projet CTI sous la loupe
M. Paul Velut & M. Joël Cugnoni, Mechanical Team manager, Flyability | Adjoint scientifique, EPFL - Laboratoire de mécanique appliquée et d'analyse de fiabilité
30 nov. 2017 · 6:37 après-midi