Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
merci alors l a la présentation est en anglais
00:00:06
et je vais parlant français donc réservoir beaucoup de franglais
00:00:12
voilà donc je fais partie de la startup ou légaux en et basé
00:00:17
à l'ecole hôtelière de lausanne un petit startup les 4 un
00:00:23
et on s'occupe de monitorer outre les solutions pour mieux connaître les conditions en montagne
00:00:32
donc on a beaucoup parlé et on a beaucoup parlé aujourd'
00:00:35
hui et des différents problèmes due au changement climatique
00:00:39
un lien de ce fait en montagne beaucoup de difficultés à savoir quand
00:00:46
estce que la neige va arriver quand estce que la neige à partir
00:00:49
mais aussi et beaucoup de problèmes liés à un au fait que ben y'a plus d'
00:00:55
être d'orage puissant lance ce qui génère des chutes de pierres des glissements de terrain peutêtre
00:01:01
un peu plus de façon moins prédit cible qu'avant mais
00:01:05
tous assez explosif avec notre tendance qu'ont acquis et
00:01:08
le fait que y'a plus de monde de plus en plus de monde en montagne alors le
00:01:16
création international du tourisme estime un 1 milliard de personnes niveau de mondial
00:01:22
eux qui font des activités adjoint essayant énorme croissance
00:01:29
rien qu'en suisse i à 3 millions de randonneurs 60
00:01:34
1'000 kilomètres de chemin et 27,5 millions
00:01:40
deux jours passés en montagne sur les chemins de d'attitude
00:01:46
donc tout ça je déteste explosif qu'estce qu'avec des conditions qui sont
00:01:50
difficiles à prédire un et plus en plus de monde ben vous accident
00:01:54
u voilà j'ai donné quelques exemples d'articles q u
00:01:58
enjoint adjoint cet hiver et beaucoup de neige
00:02:04
et cette neige fondue assez rapidement mais en juin et là encore pas mal
00:02:11
evidemment tout le monde avec deux choses d'aller en montagne donc bah
00:02:15
comme eux comme souvent eux beaucoup d'accidents dur
00:02:20
un des dictatures énervé et à des chutes
00:02:26
parfois mortels voilà donc oui go lancé appelé à ce problème
00:02:34
ce combat social après un avec le constat suivant eux sexe et de plus
00:02:40
en plus difficile de d'obtenir des données sur eux sur le terrain
00:02:46
parce qu'elle évolue les conditions évolue très vite un au niveau local au niveau
00:02:52
ce tourisme des régions en général et beaucoup d'acteurs qui sont eux qui sont eux ni en nous
00:02:58
à contribution donc les municipalités sont en général en charge de
00:03:04
de la sécurité des chemins de randonnée dollars de l'entretien
00:03:09
midi aussi les guides de montagne qui souvent participe
00:03:12
il ya les offices du tourisme qui
00:03:15
sont là pour informer les touristes qui n'ont pas toujours accès à la formation assez rapidement
00:03:23
c'est aussi difficile avec ces conditions qui change
00:03:27
d'estimer le niveau technique d'un itinéraire donner et du type
00:03:32
d'équipement eux qui nécessaire pour aller pour aller un
00:03:36
sur place un et dernière chose qui était sur resterait d'abord mais spa
00:03:41
un c. c'est aussi le fait que comme
00:03:45
ces conditions eux sont très fluctuante aujourd'hui
00:03:49
en particulier en mémoire noel 2017 où il avait pas un peu de neige
00:03:56
paris avait très peu d'eux il valait mieux avoir de chartes et les chaussures de randonnée que les skis
00:04:01
et puis l'année d'après les basses terres inverse donc pour les offices de tourisme pour les régions
00:04:06
générale plus en plus difficile d'adapter leur message et
00:04:10
leur communication et marketing vis-à-vis de leurs visiteurs
00:04:15
pour eux de communiquer sur ce qui a vraiment se sent pas affaire
00:04:19
à un moment donné dans la dans la région
00:04:24
voilà donc basée sur ces constats là on
00:04:28
est allé voir l'agence spatiale européenne
00:04:31
pourra proposer un projet un ou à la met à contribution dans les chercheurs des universités
00:04:37
zurich qui sont des experts en analyse satellites d'
00:04:40
images satellite un on a aussi
00:04:46
celui sur la s. f. agence avalanches et issus de
00:04:49
la neige pour eux la montée etude de savoir
00:04:54
comment estce qu'on pouvait avoir une meilleure idée de et des conditions en particulier les conditions dans les jours
00:05:00
donc de ce projet est en cours on
00:05:05
va bientôt entamer les développements dans produits
00:05:07
final un et en évreux donc cofinancé en partie par
00:05:12
eux les à eux le canton de Vaud
00:05:15
on met aussi à contribution pour la définition de ce type d'impôt pour ce projet
00:05:20
pourrait pour la définition du projet qui m'en sortir des client pilote
00:05:26
dont 4 avec davos assez un on a aussi beaucoup échanger avec
00:05:31
eux la région d'evolène brando et les sentiers suite
00:05:39
voilà donc comment qu'on commence à marcher à eux donc l'
00:05:43
idée c'est de d'agréger différents types de données
00:05:47
d'abord des données qui vient des satellites un donc là
00:05:52
des données qui sont au open donc on
00:05:57
récupère via et les arts
00:06:00
mais on agrège ça avec eux les données qui nous viennent des
00:06:04
stations s. f. qui sont réparties sur tout le territoire suisse
00:06:08
et qui elles vont donner des informations plus sur eux la quantité de
00:06:12
neige et aussi les conditions locales observée au jour le jour
00:06:17
on ex avec des informations de météo et de conditions climatique
00:06:23
mais l'idée c'est aussi de ne pas oublier qu'il ya beaucoup de choses qui sont
00:06:28
pas encore détectable niveau satellite un coût acceptable mais
00:06:34
t'es qui sont tout à fait connu
00:06:37
pas ben des personnes qui sont sur le terrain donc l'idée c'est aussi
00:06:42
de faire participer eux les guides ou les communes
00:06:47
en leur fournissant une source très simple où ils pourront à partir du terrain
00:06:52
donner des informations sur ce qui observe donc si eux
00:06:58
n'ont en sont sortis ils ont connaissance d'un
00:07:01
de chutes de pierres ou de matériel
00:07:05
de protection des chemins qui casser des choses comme ça
00:07:09
tout ça peut être agrégée au même endroit
00:07:11
sur eux plateforme globale pour avoir vraiment idée
00:07:15
global et complète des conditions donc tous à ces procès c.
00:07:22
en même temps pour eux ottoniens en fait
00:07:26
aucune base de données de tous et surtout
00:07:31
sur ses conditions montagne donc ces données seront accessibles
00:07:34
via d'eux des moyens donc une première solution eux
00:07:41
qui sera mise à disposition aux offices de tourisme
00:07:44
pour eux les aider à mieux communiquer avec leurs visiteurs
00:07:48
mais aussi un ami échanger avec les agents locaux
00:07:54
donc les communes les guides etc qui s'
00:07:57
occupe de vraiment des chemins de randonnée donc l'idée c'est de permettre d'avoir vraiment
00:08:02
pour les solutions sont de l'eau qui leur permettra de maladies entre guillemets les conditions et
00:08:08
leurs talents à 7 qui sont eux les oeufs les itinéraires qui sont sur la région
00:08:14
mais on travaille aussi avec des plateformes global d'activité
00:08:20
de planning d'activité si vous voulez estce que cette évolution
00:08:26
du nombre de gens qui partent à l'aventure
00:08:29
et aussi très lié avec un accès eux à
00:08:33
des technologies et de l'information vieille technologie web
00:08:37
et donc j'ai énormément aujourd'hui de plate forme qui se développe sur internet
00:08:43
un agent de gens si 3 mais 1'000 décès aussi de pouvoir
00:08:49
formé s d aventuriers
00:08:53
directement via cette plateforme web ou via eux ces applications eux qui
00:08:59
ont sûrement sur téléphone comme ce travail comme oui peur etc
00:09:06
voilà donc ça c'est le principe le passage suivant la
00:09:13
donc pour résumer ce qu'on veut pouvoir faire sait ce qu'on veut pouvoir fournir vos
00:09:20
enthousiaste de d'exil théodore c. d'avoir des conditions d'
00:09:24
avoir vraiment in connaissance des conditions terrain pour planifier au
00:09:27
mieux leur sortie de pouvoir savoir quels équipements yvon né et
00:09:32
de façon globale de pouvoir vraiment profiter des outdoor
00:09:35
de façon sécurisée mais aussi de façon sympa
00:09:40
comme ce que c'est pas forcément dangereux marcher
00:09:42
dans dans 30 centimètres de neige mission en basket engins n'apprécie pas trop la sortie
00:09:48
après côté sexy donc la solution comme je disais
00:09:54
encore à mettre à disposition une ce qui permettra de
00:09:57
aux agents locaux de signaler des événements
00:10:02
donc l'idée c aussi leur laisser la main sur eux
00:10:06
le niveau de faisabilité donc pour chaque itinéraire en faite
00:10:11
à l'office du tourisme on va en valeur proposé
00:10:15
de calculer un indice de faisabilité d'un itinéraire
00:10:19
mais c'est vraiment l'agent local responsable de sécurité
00:10:23
locale qui connaît le terrain et qui sait la sensibilité
00:10:27
à différents événements encore eux des vents forts
00:10:32
un terrain glissant si en cas de depuis tendancielle etc
00:10:36
donc celui qui a confirmé cet incident 10 fusibilité
00:10:40
et potentiellement pouvoir fermer ouvrir un itinéraire de façon radicale
00:10:46
comme c'est aujourd'hui meme eux même mais avec plus
00:10:50
de moyens digitaux pour que la maxime de personnes sont informés
00:10:54
et que ça soit pas juste un panneau à l'entrée du chemin eux et qui
00:11:00
informent le touriste alors qu'il a déjà marcher 3 heures et qui a envie de faire demitour
00:11:05
donc pour les agents de sécurité c'est vraiment moyens de
00:11:08
partager mieux leurs informations de assurait plus la sécurité des gens
00:11:12
nous et de synchroniser aussi au niveau local
00:11:16
avec les différentes équipes eux souvent itinéraire donnée
00:11:20
et à cheval sur plusieurs communes
00:11:25
et bah y'a une limite où la commune haas occuper d'
00:11:29
un bout de cet itinéraire la commune b. dans l'autre
00:11:32
il faut pouvoir bas dispatchés le travail en fonction de réparation ou de
00:11:40
de rénovation eux de façon adéquate 0 un il faut aussi pouvoir informé
00:11:44
l'office de tourisme de la situation locale et
00:11:49
de pouvoir peut être aussi dire quand estce que le problème
00:11:52
sera résolu qui à l'information sur tel ou tel problème
00:11:57
voilà donc de façon globale pour l'office de tourisme idée situe puissent mieux recommander des itinéraires
00:12:04
qu'ils puissent mieux s'adapter aux conditions or réelle du terrain pour eux dans un
00:12:09
communiqué sur qu'estce qui a faire de son talent dans la région
00:12:13
donc pas seulement la randonnée ça peut être vtt ça peut être de disques grande audelà racket et cetera
00:12:21
de pouvoir vraiment montrer aux visiteurs des informations qui assure
00:12:27
un événement qui ait donné pense que ça arrive
00:12:30
à tout le monde dit auquel avaya des chutes de pierres mais vont 6 cases vides ça va ça va aller
00:12:35
je n'en fait on peut on vraiment montrer une photo m'ont
00:12:39
montré un maximum d'informations pour que le taux risqué de façon
00:12:43
qu'eux informé je dirais et elle habite dans le plus
00:12:47
d'informations passives eux puisse vraiment être au courant des situations
00:12:53
et donc de façon globale vassili d. c'est d'attirer plus de visiteurs
00:12:58
toute l'année eux aussi je pense en particulier à l'inter saison aujourd'hui
00:13:05
souvent les prestations sont vides parce que ben les gens qui habite
00:13:11
pourtant peut être qu'à une roulant émis de la station
00:13:14
ne viennent pas baisser les salaires les conditions sa passion pour marcher si
00:13:18
on peut encore ce qui était d'environ 205
00:13:22
mots clés ceci le plus proactifs plu le plus agile un
00:13:27
en fonction des conditions même eux au niveau des intersections
00:13:33
voilà donc là je juge juste vous montrer comme un
00:13:37
petit peu la complexité estce qu'on peut imaginer que
00:13:41
analyser des images satellites c. ces analyses in photos on prend
00:13:45
en photo pionnière de ces blancs pis voilà 7 laquelle allège
00:13:49
en fait c'est pas si simple estce que ce qu'on cherche à avoir ces résolutions déjà assez
00:13:54
précise pour qu'au niveau d'un chemin de randonnée
00:13:57
sa phase du sens en eux et aussi
00:14:01
une résolution temporelle qui soit suffisant donc l'arrière c'est vraiment d'avoir
00:14:07
un changement pardon et informations qui avait
00:14:10
été tout déjouant et typiquement
00:14:14
enjoint cette année là c'est vraiment nécessaire ça change et très rapidement
00:14:19
or pour avoir ça on de compiler des données qui viennent de différents types de constellations
00:14:25
et qui donc sont des satellites qui nous passe sur la tête mais
00:14:30
avec eux de jour en jour de différent cette fois
00:14:37
je ne donc aider des satellites qui vont former un
00:14:39
information haute résolution multitâche trouver 10 sous 7 jours
00:14:44
les satellites qui sont une résolution moyenne mais eux et qui passent les jours
00:14:51
et bien d'autres qui sont vraiment des satellites qui et qui ont des
00:14:55
essences armé radar et qui nous permet de voir un peu à travers les nuages
00:15:00
voilà donc pour vous montrer après et quelques images et
00:15:05
donc doit dans les dans les problèmes un réseau
00:15:08
de quand on analyse ces images sait déjà de compiler toutes
00:15:11
ces informations ensemble en sachant que cet élégant facettes
00:15:16
au moment de la journée yvon eux n'iront pas passé tout les jours
00:15:21
comme jamais le dire donc faut compiler tout ça pour obtenir des informations journalières
00:15:26
mais ce qui se passe aussi ce qu'il avait liège les forêts et pis à eux les ombres des reliefs
00:15:33
qui sont différents en fonction de la position du satellite quanti passe audessus de la région
00:15:38
donc tout ça on ne résout avec des algorithmes complexes
00:15:43
qu'on développer eux des chercheurs des universités zurich
00:15:47
un et donc la les images suivantes pour vous montrer un peu ce qu'on arrive à faire
00:15:52
donc puis là y'a image typiquement d'un satellite lança un jour donné
00:16:00
donc c'est plutôt la haute résolution à 30 mètres de résolution
00:16:04
on voit déjà à gauche qu'en faite hier 21 problème avec le censeur qui en
00:16:08
entier et qui au satellite donc beaucoup de bruit qu'il faut aussi en v
00:16:15
l'image d'après eux ça c'est un satellite de basse
00:16:18
résolution donc là ouais c'est beaucoup plus floue mais ça
00:16:21
comme ça aide à avoir des informations supplémentaires cette fois tout les jours donc on la compile avec celle de la vente
00:16:30
et puis ça sent encore un sort de cette élite eux qui lui va être
00:16:36
aussi a. a. à haute résolution mais avec des
00:16:40
scandales détails différents donc il faut remettre ensemble
00:16:43
et pareil en fonction des nuages en fonction du semestre a c c par cette assemblée
00:16:50
ensuite
00:16:52
nous sommes vont assassin montre un peu plus qu'estce que ça peut donner congé daniel
00:16:55
j'ai donc on va vers le théâtre la différence entre lignages et la neige
00:17:01
et puis donc une fois qu'on a rassemblé toutes ces images ensemble
00:17:05
on va commencer à réfléchir à comment estce qu'on peut extraire la
00:17:09
formation de l'aije donc on va d'abord à isoler les nuages
00:17:13
sans pouvoir celle d'après mon annonce assez ces faits
00:17:17
aussi avec eux des algorithmes qui permet d'étudier
00:17:21
comment l'image et comment le pardon la lumière réfléchie par lignage
00:17:28
donc ça nous permet d'avoir en gris les nuages qui sont isolés par rapport à la neige mais on voit encore
00:17:34
t noir c l'ombre ou encore le verset les forêts et dans ces zones lancé pas siège ou pas
00:17:43
donc on passe
00:17:46
l'analyse suivante qui permettait de détecter eux même dans les zones d'ombre
00:17:50
la neige d'onction up de d'images à l'autre on voit qu'on a on a
00:17:56
recouvert en un an on a réussi à trouver la neige dans les zones d'ombre point un
00:18:02
et après un ont fait notre encore une dernière analyse
00:18:06
qui permet de voir cette fois dans les forêts
00:18:09
donc on voit un peu près aux limites de vert et bleu qu'
00:18:14
on a on a un peu agrandi la zone de neige voilà vont
00:18:18
16 pour vous expliquer un peu la complexité du du traitement
00:18:23
et tout ça pour obtenir un sur le site suivant
00:18:26
cette donnée qui en rose définit un outil ou estce que ou estce
00:18:30
que l'on estime que la neige et nos actions de 30 mètres
00:18:36
voilà et donc on superpose cette donnée sur une carte
00:18:40
et cette carte donc on l'a
00:18:44
ont obtenu avec des données sur les zones les diablerets en juin
00:18:49
donc vous voyez chaque pixel c'est vrai 30 mètres envoyer quelqu'un de pas mal de neige
00:18:56
et un dans les zones de haute altitude et ensuite on a une qui montre de juillet
00:19:03
et après août un va donc ça c ça c'est ça peu de c.
00:19:10
j'ai pas zoom et vous et montre un peu la zone de d'e globale
00:19:15
mais on peut peser sur eux vraiment sur un point précis
00:19:20
avec la avec notre prototype mon enfin des mots retard
00:19:25
voilà donc après eux
00:19:30
voilà je peux vous montrer dit vidéo est pour vous montrer un peu
00:19:33
comment on va on va utiliser eux ces données la
00:19:38
à travers un outil qu'on veut fournir donc aux offices de tourisme en particulier
00:19:47
donc l'idée c. un peu de l
00:19:51
la personne qui au bureau tient un touriste
00:19:55
devant lui et qu'estce que je peux faire aujourd'hui j'en viens faire un itinéraire
00:19:59
donc moi cherchait énergie plutôt escarpé donc t 4 je choisis l'itinéraire
00:20:06
et puis bah différentes informations sur eux apparaissent et en particulier la faisabilité
00:20:11
d'anciennes possibilité vraiment de montrer une description précise de la flexibilité
00:20:16
mais aussi de montrer en bas à gauche les événements qui sont sur l'itinéraire donc
00:20:20
y'a des cahiers des rochers sur le chemin qui bloque un peu de passage
00:20:24
pourquoi photos etc ça permet aussi l'office de tourisme de
00:20:29
de récupérer des informations qui peuvent venir de tourisme euxmêmes
00:20:33
j'ai détecter qui avait un problème de signalisation sur ce chemin voilà je vous prévient pas
00:20:38
donc ça s'est donné va être en rajouter parle la personne office de tourisme
00:20:44
dans la plateforme globale pour que tout le monde faucon etienne résolution chez soi suivi
00:20:51
la deuxième vidéo ça c'est plus à l'agent de sécurité
00:20:54
qui peut un petit accès aux mêmes en
00:20:58
interface avec plus de droit en particulier sur la maison des
00:21:01
idées problème là il en train de dédier requiert un
00:21:05
cet itinéraire là et dangereux aujourd'hui viennent la tempête qui s'annonce
00:21:10
donc je ferme fermer ses maîtres l'index de faisabilité à 0
00:21:15
donc ça aussi ça veut dire que de façon globale tout les agents responsables du
00:21:20
le comique avec les touristes etc vont être au courant de cette histoire de traite fermés aujourd'hui
00:21:27
la troisième petite vidéo c'est pour vous montrer plus l'application
00:21:30
compte qu'on va développer pour les agents sur le terrain
00:21:35
donc la très simple interface très simple j'ai repéré qui avait
00:21:38
un problème un glissement de terrain je décris je dis
00:21:41
que c'est dangereux quand c'est très dangereux sa ferme
00:21:44
automatiquement l'itinéraire je désigne les zones qui impacter
00:21:50
et je peux même mettre une photo pour vraiment montrer l'effet d'où le
00:21:57
problème luimême je peux gérer eux aussi en tant qu'agent d'de sécurité ailés
00:22:04
les principaux ont été signées non voilà j'ai résolu ce problème
00:22:07
de barrières saigon il peut être sortis du système
00:22:13
et évolue donc ça interface très simple idée sait qu'elles puissent
00:22:18
eux se connecter envoyer les données dès que le décret du réseau
00:22:23
non quelque chose qui eux qui eux qui est très facile à mettre n'importe quel téléphone aujourd'hui
00:22:30
et la dernière petite vidéo c'est pour vous montrer plus de gens
00:22:34
sécurité mais qui serait derrière son bureau qui reçoit le message
00:22:39
se disant ok un glissement de terrain qui a été signalé un qu'estce que
00:22:44
je fais donc je prends note de ce cet événement jeux
00:22:50
je décide qu'il faut vraiment quelqu'un ou un comité qui allez voir sur place
00:22:55
ça sera gérée par un père pierre vial tel un tel itinéraire est impacter
00:23:02
et hop ça rentre là le problème dans le dans la liste des oeufs
00:23:07
des projets qui sont dans la région
00:23:14
voilà je crois que c'est souvent voilà donc rester plus vous montre un peu comment ça peut fonctionner
00:23:20
au niveau eux de façon simple appartiennent technologique qui ne peut être pas si simple vers quoi
00:23:27
voilà donc je juge on définit un
00:23:32
si vous avez des questions n'hésitez page peut aussi vous montrer dit des
00:23:35
mots après eux appartenons inter et eux ont aujourd'hui en train de
00:23:42
de lancer une campagne de croître andine pour cofinancer le développement donc
00:23:46
n'hésitez pas à vous connecter à sèvres intéresse merci à tous
00:24:15
un lot
00:24:16
pour les satellites
00:24:31
un s'appelle en changement volant p c utilisation
00:24:35
un c'est une opportunité la technologie la guerre mais
00:24:41
ne continue de l'union entre le lien avec la avec
00:24:44
eux la table ronde qui va qui va suivre
00:24:49
et ce qui a des questions moins lucide faire ben on a
00:24:52
ah les 3 minutes pour en prendre l'une voire deux questions
00:24:56
ce ne sont pas est le cas mais vous n'aurez peutêtre demain parce que eux demain
00:25:03
la lune ballades qui est organisé un avec
00:25:08
oui aux oeufs qui part advisors
00:25:11
nous devons l'oeuvre la fresque que nous dévoile auront tout alors on a 10
00:25:16
8 heures donc que la petite grange qui eux en face de la pop
00:25:20
utile leva dans les gorges du dard jusqu'au lac croteau
00:25:25
l'information aussi sur la base des satellites eux ils devraient plutôt fleuron
00:25:30
agréable on demain matin j'ai encore de regarder l'animation de
00:25:36
nous amis météorologues de météo suisse donc ça devrait tenir jusque
00:25:41
là un très bien merci beaucoup monsieur herbert en europe on va
00:25:45
conclure en cette matinée extrêmement j'ai eu de 11 ans parlons
00:25:51
de tourisme climat u u évolution bulle du tourisme le tourisme
00:25:58
eh bien c'est que l'activité économique qui a permis
00:26:04
aux régions périphériques de montagne de a à une certaine époque au haut débit
00:26:09
du vingtième siècle t l décide de façon plus
00:26:14
fortes eux après la deuxième guerre mondiale deux sortir en
00:26:19
lle d'une pauvreté endémique de développer un écosystème
00:26:24
économique qui a maintenu les crues
00:26:30
disons des emplois maintenus les populations développé
00:26:35
evidemment le toutes ces régions aujourd'hui cet écosystème clairement sous
00:26:38
pression les oeufs remis en question par le changement du climat
00:26:43
les pourparlers on nous avons le plaisir d'avoir spécialistes terminaux alors
00:26:49
il a le spécialiste de l'qui devait
00:26:55
nous rejoindre chercheuse française emmanuel georges
00:26:57
utile malheureusement et tomber malades plusieurs n arrivent peu à proférées en sol sont
00:27:02
donc c'est un petit peu compliqué pour participer
00:27:08
à un débat donc nous avons trouver
00:27:11
un remplaçant je vous présenterai après un remplaçant qui est le parfait excellent
00:27:16
mais je vais commencer par rappeler sur eux sur ça ne marche boire
00:27:21
maire de vald'isère en août de profession
00:27:25
bruno clément qui eux chefs de projets de
00:27:30
développement durable et sensibilisation au parc naturel régional
00:27:34
gruyère pilon aux et de femmes en restaurant qui
00:27:38
était le directeur de l'association régionale dupont garant
00:27:44
en développant gao ces plans disparue près de salzbourg
00:27:47
on distribue de moyenne montagne moyens haute montagne l'a notamment dont on
00:27:53
voit dans cette région il a bientôt 3 ans qui raisonne
00:27:58
en particulier à ceux qui suivent la saison de ski plus que la fera ou bad gastein
00:28:01
et puis il est aussi le contrôleur et coordinateur de l'association alpa im por 11 depuis le
00:28:08
little marc eux qui réunit du des stations de montagne sur
00:28:15
eux un projet de développement durable et dont les diablerets font partie
00:28:21
et puis donc sérieusement donnent eux qui nous a fait la gentillesse de
00:28:26
boucle son programme pour pouvoir participer au pied levé à 7 peu
00:28:32
à cette table ronde des acteurs de l'association pour des alpes et de l'office de tourisme
00:28:38
deux de villars développe donc on voit en eux mêmes avec lequel nous allons
00:28:42
pouvoir compléter cette table ronde de monsieur loupe l'installer ou seulement

Share this talk: 


Conference Program

Mots de bienvenue
Sylvain Rodriguez, Directeur de l'environnement au sein de la Direction générale de l'environnement du Canton de Vaud
24 Aug. 2018 · 9:38 a.m.
Mots de bienvenue
Philippe Grobéty, Syndic d’Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 9:47 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Michael Liebreich, Fondateur et président de l’advisory board - ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:51 a.m.
Introduction : «Accompagner le changement climatique : gérer les risques, saisir les opportunités»
Thierry Meyer, Président de l’Association ecovillages
24 Aug. 2018 · 9:56 a.m.
Inspiration
Céline Girard, Responsable du Plan climat de l’Etat de Fribourg
24 Aug. 2018 · 10 a.m.
Nature, opportunités et risques
Panel
24 Aug. 2018 · 10:35 a.m.
DeFROST – WeGAW, Etude de cas et présentation des données pour le glacier des Diablerets
Lucille Verbaere, Business Development et Product Manager
24 Aug. 2018 · 11:35 a.m.
Climat et évolution du tourisme (1ère partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:04 p.m.
Climat et évolution du tourisme (2ème partie)
Panel
24 Aug. 2018 · 12:28 p.m.
Culture et nature, un dialogue d’avenir
Panel
24 Aug. 2018 · 2:19 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 5
Stéphane Genoud, Professor of Entrepreneurship HES SO ofr European Network of Living Labs (ENOLL)
24 Aug. 2018 · 3:52 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 3
Bryony Jansen, Experte en conception de produits et en durabilité commerciale
24 Aug. 2018 · 3:54 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 1
Eric Liechti, Municipal en charge du tourisme à Ormont-Dessus
24 Aug. 2018 · 3:56 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 4
Elaine France, Experte en éducation - Fondatrice de Flow In Action et ‘Learn to Move Mountains’
24 Aug. 2018 · 4 p.m.
Retour sur l'atelier World café : Créer des eco-villages et des communautés durables avec des actions climatiques - table 2
Francois Vuille, Executive Director of Energy Centre EPFL – Expert en énergie durable
24 Aug. 2018 · 4:02 p.m.
Présentation du projet AdaPT Mont-Blanc
Ismaël Grosjean, Eric Nanchen
24 Aug. 2018 · 4:17 p.m.
CE2 – circular economy entrepreneurs
Dominik Isler, CEO Swiss Economic Forum
24 Aug. 2018 · 4:33 p.m.
Inspiration: Comptez fleurettes!
Carmen Cianfrani, Biologiste et chercheuse à l’UNIL au sein de la Faculté des géosciences et de l’environnement
24 Aug. 2018 · 4:57 p.m.
Questions - réponses avec le public
24 Aug. 2018 · 5:15 p.m.
Conclusion et choix du thème 2019
24 Aug. 2018 · 5:29 p.m.

Recommended talks

The Web: Wisdom of Crowds or Wisdom of a Few?
Ricardo Baeza-Yates, Yahoo! Labs
21 May 2014 · 3:07 p.m.
Vos données sur le cloud: sont-elles en sécurité?
Achanta Radhakrishna, Di55erent
5 Dec. 2014 · 9:32 a.m.