Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:04
voilà mesdames messieurs je vais je suis presque sûr que j'ai risquaient de passer comme prétention naif
00:00:13
c'est presque certitude mais a atteint des records et conclusions
00:00:21
même lors d'un dernier exposé que j'ai fait une personne qui m'a interpellé après puis m'a dit qu'elle m'a dit
00:00:27
que je voudrais ces dunes image téhéran ne que
00:00:31
j'étais pessimiste que j'étais sombres jamais exposées
00:00:36
et je peux pas me chargeait pasquier raconter la même chose aujourd'hui à peu près
00:00:41
néanmoins j'aimerais préciser donc c pas parler du nouveau monde c'est pas le sujet d'aujourd'
00:00:47
hui donc je vais pas passer parler de l'efficacité énergétique par la digitalisation pas
00:00:52
la décentralisation pas du stockage des possibilités nouvelles techniques
00:00:57
de stockage et je dois je dois faire
00:00:59
cette discret non pas pour un après passer à l'apéro eux étaient des bons moments
00:01:05
parce que les reproches étaient fortes en a dit ça c'est vraiment les barons mais aujourd'
00:01:10
hui vraiment le sujet c'est l'électricité pas ces merveilleux monde qui nous ouvre
00:01:15
qui nous offre de nouvelles perspectives que nous devons tout saisir en quoi le en guise d'introduction
00:01:21
quelques mots je reste un peu dans la théorie avec ma première question je vais pas
00:01:26
toutes les aborder mais dans les discussions que j'ai eu ces derniers temps m
00:01:31
je passe on rencontre souvent des situations où dans la discussion passe
00:01:37
compare la même chose mais on parle pas de la même chose
00:01:40
ça commence avec le terme marcher je me suis
00:01:45
on est la peine d'aller voir sur internet ce que les savants
00:01:49
professeur distinct marché j'ai trouvé sa moule samuelson nantes house
00:01:54
eux qui avaient un prix nobel qui ont obtenu le prix nobel en 1907
00:01:59
anti 17 un mécanismes par lesquels les acheteurs
00:02:02
et vendeurs interagissent potter déterminer un prix
00:02:08
et la quantité de biens ou d'un service je trouve ça
00:02:12
assez explicite mais exactement là on verra les problèmes d'un marché
00:02:17
d'électricité à la constitution de déterminer ou de la constitution
00:02:21
d'un prix et la spécificité de la qualité de
00:02:26
la quantité en matière d'électricité nous boule savait déjà
00:02:30
roger nordmann a fait allusion nous avons un problème de détermination de prix
00:02:35
électricité et la qualité led largement influencée par les lois de la physique
00:02:43
pour moi le marché mais pas un but en soi on attend des choses
00:02:46
d'un marché on attend de l'efficacité on attend d'innovation
00:02:51
on attend de la transparence on attend de la compétition on attend d'
00:02:56
autre vertu qui sont finalement n'oublions le pas les piliers de
00:03:01
notre économie en général mais un corinne fragile reviendrait je vois des
00:03:06
problèmes dans la détermination de prix comme monsieur roger nordmann lundi
00:03:12
malheureusement nous ne sommes pas une industrie qui s'abat sur les coûts
00:03:15
mais sur le mérite ordre c'est le coût marginal qui édicte
00:03:20
avec elle et le prix sur le marché européen et le marché
00:03:23
européen et à tort ou à raison notre marché de référence
00:03:28
nous la suisse au népal assez grand pour être précis mais qu'en
00:03:34
o en son nom nous savons qu'il ya une libéralisation partielle qui eux
00:03:41
a été fait pour le riz telle pour les marchés de détail
00:03:44
mais rappelons nous que le marché de gros il ait ouvert il est ouvert
00:03:49
à toute acteurs et via même pour eux utiliser le terme dénature
00:03:54
les maquettes filiale d'un marché de gros qui a pu synonyme de
00:03:58
certaines régions les market dans le court terme dans la perspective court
00:04:02
terme nous avons des signaux qui ressemble à quelque chose comme offres et
00:04:06
demandes qui composent un prix et qui définit certaines qualités malheureusement que
00:04:12
dans les horizons courte court terme et puis part à long terme dans
00:04:16
le long terme nous avons passé sécurité d'investissement qu'eux
00:04:20
roger nordmann a aussi mentionné tout à leur marché de détail nous le savons
00:04:25
il est à moitié ouvert environ la moitié dans les volumes pas ce que les client grand sont libres
00:04:32
dans leur choix et les clients plus petits sauts restent sans rester captif
00:04:39
le nouveau monde aussi n'oublions pas ce nouveau monde le nouveau monde il est ouvert aussi là pour tout les
00:04:46
nouveaux produits que nous connaissant que j'ai des cités ou jetons je vais pas parler aujourd'hui nous pouvons
00:04:53
rencontrer des concurrents cuivre qui n'ont rien à voir avec le
00:04:56
kwh classique donc n'oublions pas qu'elle a l'
00:04:59
ouverture c'est un fait moi j'estime qu'on peut
00:05:03
être pour ou contre onex dans une phase évolutive
00:05:08
les choses vont évoluer avec notre volonté pas avec notre volonté malheureusement à tort ou à
00:05:15
raison où malheureusement ou heureusement nous constatons que
00:05:19
notre environnement bout environnement bouge plutôt vers
00:05:22
un environnement marché et pas les reines en environnement
00:05:26
protection et moi je suis de la vie qu'on devrait s'appliquer
00:05:31
pour essayer de contribuer à ce que justement on fasse pas
00:05:34
les mêmes erreurs que nos collègues à l'étranger plutôt que de se dire non au reste comme nous sommes aujourd'hui
00:05:42
et ceci permet des grands défis la politique ici une sélection de
00:05:47
sujets qui nous attendent qui sont déjà sur la table
00:05:50
du parlement c des grands défis c d et c des choses extrêmement compliqué je dois dire que les
00:05:57
incendies pas 2 fois par défaut déjà dans la branche de chercher le consensus d'avoir
00:06:03
un opinion d'avoir une voix comme association c'est extrêmement difficile alors j'imagine comment les
00:06:09
discussions beau à berne presque là aussi via
00:06:14
différentes opinions néanmoins on devrait attaquer ces sujets
00:06:19
et ce que nous pouvons nous permettre les attaquer isolé je sais quel livre sont
00:06:23
mal débat parler beaucoup de l'europe donc je vais ici être assez rapidement
00:06:29
je vais je vais dire que contrairement à d'autres sujets de l'europe
00:06:35
ici la question et les applets inverse c'est pas estce que
00:06:38
nous allons adhérer à quelque chose dans la question c.
00:06:42
de quoi alors nous être exclu à quel moment et combien ça va nous coûter
00:06:49
donc c'est ça la réalité c'est pas adhérer à un système cette pré sident préciser aussi par monsieur
00:06:55
finir tout à leur professeur finir qui dit nous sommes à la source de
00:06:59
cette cohérence européenne et si nous risquons vraiment être un être exclue
00:07:08
un coup d'oeil hors des frontières et qu'estce qui s'est passé en
00:07:12
effet avec les directives de brussels 95 le marché s'est ouvert
00:07:18
et il est vrai et là je suis entièrement d'accord avec roger c'est pas un grand
00:07:23
succès parce que le constat est assez amer on a vu qu'offre et demande justement
00:07:30
contrairement à ce que samuelson c et un heraus minor
00:07:36
threat hausse notre aus disent ça constitué par écrit
00:07:41
et la question de la quantité mais pas résolu non plu parce que l'on touche tout de suite à la
00:07:46
sécurité d'approvisionnement et aux limites physiques du transport de ce bien qu'elle électricité
00:07:55
j'aimerais citer l'allemagne comme exemple à ne pas copier
00:08:00
l'allemagne versent aujourd'hui 30 milliards de subventions 30 milliards d'
00:08:05
euros de subventions par an pour les nouvelles énergies renouvelables en
00:08:10
2'900 non en 2016 par dont ils ont battu le record d'émissions de CO 2
00:08:17
ils ont décidé décide de sortir des centrales nucléaires bien pour remplir les engagements
00:08:23
qui sont pris dans la courte paris et doivent sortir du charbon partiellement
00:08:28
ça fait qu'en 2030 il y'aurait trop de 12
00:08:33
gigawatts donc 12'000 mégawatts et aujourd'hui y'a pas une seule société
00:08:40
qui prend offrant ou un euro dans la main pour investir
00:08:45
dans ce marché qui pourtant de répéter intéressant parce que
00:08:48
nous avons 7 cet effet de trous de manque
00:08:54
mais personne investie sans qu'il ait des assurances de soutien des
00:08:58
subventions ou d'autres mesures donc c'est une triste histoire
00:09:04
s'ajoute à cela et c'est pour ça que je dis
00:09:06
on devrait observer et pis ben fait heureusement écrit en
00:09:10
grand mot maintenant monitoring de la situation européenne sympa on pourrait
00:09:15
se dire ça c les allemands ça nous intéresse pas
00:09:18
mais malheureusement toutes ces centrales qui vont être arrêtés sont issus de l'
00:09:22
allemagne un au nord de l'allemagne a beaucoup d'énergie
00:09:26
mais comment un suisse homme un int et inouie de planter seulement un mois les allemands
00:09:31
font pas exception si bien que le transit nordsud ne fonctionne pas en allemagne
00:09:37
et vous allez voir que la zone des hauts prix se situera juste
00:09:41
apposée à la suisse donc on peut pas ignorer ces situations
00:09:46
alors comment faire mieux qu'elle pourrait être la conception suisse encore une fois m
00:09:54
on a beaucoup d'opportunités dans l'environnement actuel mais moi j'aimerais que
00:10:00
donc puisqu'un même parler d'un modèle de marché en suisse doit tenir compte de la sécurité d'approvisionnement
00:10:07
un modèle de marché doit tenir compte que tout les acteurs qui veulent
00:10:12
participer à ce marché et les mêmes droits et obligations sur
00:10:15
la chaîne de valeur ce qui n'est pas le cas d'aujourd'hui je milite aussi à ce que le client
00:10:22
suisse puisse choisir son fournisseur puis choisir un
00:10:26
environnement marché on restait dans une
00:10:29
sorte d'approvisionnement de base comme le parlement l'avait déjà proposé en
00:10:35
dans le passé et à 5 ou 6 ans c'était c'est ce choix du
00:10:39
client je veux aller d'un marché où je reste dans un approvisionnement de base
00:10:43
je crois que les chansons fortes l'office fédéral par la mise en consultation bas proposer un modèle
00:10:50
qui va dans ce sens je suis aussi sûr qu'on aille situation unique en europe
00:10:56
je pense que la suisse peut facilement atteindre 7 en pourcent des énergies renouvelables
00:11:01
rédigé nous sommes à 60% aujourd'hui ceci nous mettrait dans une position unique en europe
00:11:08
et c'est pour ça que je suis sûr qu'il faut renforcer la position des énergies
00:11:13
indigènes renouvelable par rapport à d'autres sources d'énergie et finalement il faudra trouver
00:11:19
des paradigmes qui atténue le choc de cette contradiction que nous avons
00:11:24
vu déjà dans l'exposé de monsieur roger nordmann entre
00:11:28
le mérite ordre qui tient compte du coût marginal et le full cost
00:11:34
tu ne te une source d'énergie par exemple comme l'eau pascal
00:11:37
passe effectivement nous avons comparé ou du comparer sur le marché
00:11:42
le coût variable le coût variable de du charbon
00:11:47
et puis le coût total de
00:11:50
la force hydraulique cesse gap qui a fait que beaucoup d'hydro
00:11:55
lycéens ont connu des problèmes d'un passé il ya
00:11:59
des moyens pourrait remédier mais pour ça il faut avoir des discussions
00:12:05
ouvertes transparentes et puis ce que j'aimerais de nouveau faire
00:12:09
et ensemble avec la politique et toutes ses dettes commencèrent calculer les choses
00:12:14
je crois qu'aujourd'hui à beaucoup de dogmes ya beaucoup de
00:12:18
je suis persuadé que les cantons approfondit les choses chiffrées pour l'
00:12:25
efficacité énergétique des sources d'énergie pour leur coût réel
00:12:30
pour le bilan énergétique t. d énergie alors là je crois qu'on a encore du travail à
00:12:36
faire pour avoir une image claire une image claire qui est nécessaire pour trouver les bonnes solutions
00:12:44
de quoi pardon en chiffres si la suisse était un client électrique
00:12:51
la facture serait de 9,1 milliards 7 des estimations de
00:12:56
donnez pas rigueur peut être ces deux et
00:12:59
mai environ 9 un vous voyez la chaîne de valeur là
00:13:03
la répartition ce qui n'est pas ouvert aujourd'hui c'est la moitié du bleu foncé donc on parle de ça
00:13:11
on parle de la moitié de ses 3,8 milliards donc le volume de
00:13:15
cette ouverture du marché ou de cette ce choix cône donnerait aux clients
00:13:22
de pouvoir dire je reste dans le carré dessous au chili dans
00:13:25
un approvisionnement de base ou je vais dans le carré
00:13:29
dessus des 3,8 milliards donc je choisis un environnement marché
00:13:34
on part au sur 9 virgule un aux parents de un virgule 9
00:13:39
et bien sur bien des gens qui disent mais on va perdre
00:13:42
cette marge qui aujourd'hui dans l virgule 9 inférieur
00:13:49
oui mais si vous regardez les prix aujourd'hui cette marge et fond comme neige au soleil
00:13:56
ça en préparant l'exposé avec la chef de
00:13:59
la communication de la vs tellement soumise dessins
00:14:04
je sais pas entrer dans le détail puisque je l'aimais pas ce qui reflète
00:14:07
très bien ce que nous vivons via des flèches que je comprend pas
00:14:12
et à des mots que j'arrive pas vraiment à lire et
00:14:16
sa montre la complexité dans laquelle nous navy con dans
00:14:20
le futur passe la réalité effectivement pas simple et les complexe et
00:14:25
compliqué et je crois pas qu'il ya des solutions
00:14:30
on trouvera claquant des doigts sinon elle serait probablement déjà en place dans d'autres pays en
00:14:35
europe qui ont maintenant de l'expérience 12 15 ans avec un environnement ouverture du marché
00:14:48
personnellement moi je suis de la vie conan environnement marché
00:14:56
nous positionne quel qui soit j'ai dit que
00:14:58
j'ai pas quand je parle pour moi d'environnement de marcher je dis pas une ouverture
00:15:05
de marché aveugle ou défaut j'utilise aussi le mot nu
00:15:10
mais toute l'europe a montré qu'offre et demande pur ne règle pas
00:15:17
deux ne sont pas susceptible d'apporter des solutions pascal
00:15:22
si je reviens au début le prix mais pas constitué par l'offre et la demande et la qualité
00:15:28
la monnaie dans les limites physiques par contre je reste
00:15:32
persuadé qu'un environnement marché nous positionne milieu
00:15:37
et plus propice pour créer pour nos industries un environnement qui nous laisse progresser
00:15:47
qui fait évoluer qui fait innover et qui créent de la
00:15:51
valeur ça c'est moi mon intime conviction
00:15:57
pour l'ancien monde et le nouveau monde quand même amour nous le savons et
00:16:04
tout le monde ledit très longtemps encore nous avons besoin des infrastructures centrale soit les lignes
00:16:10
ou que ça soit les grands aménagements le grand défi du futur va être
00:16:16
avec la croissance du nouveau monde qui bien
00:16:21
et nous allons utiliser ces grandes installations moins d'heures
00:16:26
mais comme ils ont un coût fixe tellement élevé il faudrait que leur soit plus
00:16:30
cher et là on est nouveau dans cette question de la détermination du prix
00:16:36
et ça pour moi c'est le grand défi un professeur de bâle a mon avis a très bien résumer la chose
00:16:44
il a dit et permettez moi maintenant un peu de l'anglicisme il a dit à l'époque
00:16:53
la dénommée chaine fois l'hôte de l'hôte donc la production a
00:16:57
suivi la courbe de charge aujourd'hui dans le monde nouveau
00:17:03
on voit presque l'inverse je trouve ça très pertinent qu'aujourd'hui la courbe de charge follows
00:17:12
john avait chaîne passé intermittent stochastique ces deux mondes doivent se marier
00:17:19
le dernier n'est pas tout à fait comte incompatible avec les principes de
00:17:22
sécurité d'approvisionnement et c'est dans cela et je reviens à prix
00:17:27
les quantités réside nos grands défis mais qui sont absolument
00:17:34
m a relevé qu'on pourra trouver des solutions
00:17:39
mais un dernier mot on les trouvera seulement si sur toute la chaîne de valeur tout le

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue et introduction
Jakob Rager, Directeur du CREM
3 Oct. 2018 · 10:33 a.m.
Ouvrir le marché de l'électricité, une nécessité?
Prof. Mathias Finger, EPFL
3 Oct. 2018 · 10:36 a.m.
Libéralisation du marché, problème ou solution?
Roger Nordmann, Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement
3 Oct. 2018 · 10:40 a.m.
Un marché ouvert pour la Suisse?
Michael Wider, Président de l’AES
3 Oct. 2018 · 10:56 a.m.
Stratégie énergétique 2050 et Swissgrid - Quo vadis?
Yves Zumwald, CEO Swissgrid
3 Oct. 2018 · 11:14 a.m.
Energie Wasser Bern
Daniel Schafer, CEO EWB Bern
3 Oct. 2018 · 11:35 a.m.
Table ronde
3 Oct. 2018 · 11:53 a.m.
Conclusions
Olivier Dumas, Président du CREM
3 Oct. 2018 · 12:58 p.m.

Recommended talks

Projet Fiscal 2017 - Questions juridiques principales
Jérôme Bürgisser, Docteur en droit, Avocat au barreau
5 June 2018 · 6:42 p.m.
Les entreprises comme acteurs principaux d'une politique de la biodiversité
Evelyne Marendaz, Cheffe de division / Office féd. de l'env.
19 Jan. 2012 · 3:24 p.m.