Embed code
Note: this content has been automatically generated.
merci sébastien pour cette présentation alors moi on m'a donné la
mission faites un ton équipe était très claire m'a donné
la mission d'essayer de parler un petit peu du futur de
la santé mobile alors eux pour faire simple je vais
vous propose un exposé qui a deux parties on va parler
un peu barbare ferme petit flash back et puis on
va parler de ce qui se passe aujourd'hui pour parler de ce qui se passe aujourd'hui je vais utiliser
l'exemple du travail de notre société digital mettent la et puis
on va essayer d'aller un peu regarder vers l'avenir
comme je n'ai pas de boule de cristal je vais essayer d'éviter de faire des prédictions
mais par contre je vais me concentrer sur des éléments que nous
on a retenu comme eux ont des conditions nécessaires à atteindre
le near vannes à numérique que vente certains évangéliste comme sébastien ici
présent et j'en profite alors pour remercier extrêmement chaleureusement
bas toute cette équipe ask pas seulement pour cette eve
pas seulement pour ce que cet événement précis mais vraiment
pour le travail qui font pendant toute l'année pour tout le soutien qui font un des compagnies comme les nôtres
donc c'est si on part de santé mobile alors on vient d'où on vient
de lui a quelques années c'était le grand eips et puis on parlait essentiellement
de fitness et de bien connaître on nous avait promis que vous auriez
vous utilisez votre peau d'omettre la santé allait se transformer
on a on sait rendu compte qu'en fait ça toucher plutôt des gens qui était déjà conscients de leur santé donc on
a vu tient shift in transition qui a été
fait espionner passer d'un truc de consommateurs beaucoup plus
au thème du patient chronique hélas c'est vrai qu'on a commencé
à dire mais attendez si on arrive à monitorer ce
patient à avoir énormément de donner sa serais bien hélas et i.
i. les solutions mobiles elles offrent pas mal de possibilités
non alors on a pris une autre approche et ont cédé même bien sûr dans la
santé on a besoin entendu présentation fantastique là sur tous toute la place du
patient tout à leur cathy nous a dit aussi on veut des approches echine
scène trek mais non voudrait aussi dire qu'on veut s'occuper du professionnel
et on pense qu'il a aussi un très
grand potentiel pour améliorer la santé en développant des
solutions de santé qui ont un focus sur les patients
chroniques mais qui sont destinés aux professionnels de santé
donc je m'appelle patricia si gamme je suis médecin et je représente une startup peut zurichoise
qui c spécialisé justement dans le développement
et la promotion de logiciels médicaux
qui sont vraiment destiné aux professionnels de santé
donc nous on a choisi de travailler
bien sûr sur les passions chroniquement particulier on a choisi un sujet qui
et qui sont les plaies chronique si on a choisi le
sujet déplaît chronique cette d'une part basque c'est un domaine c mon domaine d'origine vient de la chirurgie donc bien sûr
les plaies chronique on connaissait bien sain mais surtout parce que le
patient qui porteur de play chronique pour nous il est vraiment
représentatif du patient chronique et puis quelle est la caractéristique du patient
chronique sait ce qu'on appelle ce parcours de soins
et dans le parcours de soins il et confronté à des lieux qui sont différents
à des intervenants qui sont différents à des pratiques qui sont différentes
mes compétences et des effets tous ces différents intervenants ils ont une chose en commun
bah c'est qu'ils ont besoin de l'information
donc notre travail 5 consiste en fait à faire
naviguer cette information entre les différents intervenants d'onction reprend
la situation des plaies qu'estce qui se
passe souvent dans les plaies comment ça va commencer très souvent domicile ça commence par la même
on a le patient qui va passer la majorité de la majeure partie de son temps à domicile donc
à domicile reçoit la visite régulière d'infirmières
des sons à domicile donc ces des gens
qui sont en déconnectée de l'institution dans laquelle travaille
donc pourrait on a développé une application mobile
et puis c'est la source des données qu'on va collecter donc au lit du patient
pendant les actes de soins toutes les données collectées dans le cas par exemple
les images la mesure de l'appeler tout ça mais à la fin
très souvent cette infirmière la pas forcément des compétences oncle et donc à ce qu'elle fait elle va
vouloir communiquer avec l'expertise déplaît mais la plupart des soins à domicile ils ont un deux
contient 3 experts déplacer énorme donc l'expert des plaines n'est pas au lit du patient donc
l'expert déplaît ou l'experte déplaît et quelque part dans un bureau donc en fait
cette personne va accéder en temps réel à cette information en utilisant une plateforme en ligne
même en scène expert déplaît et philippe laissaient souvent difficiles et puis il lui arrive de dire que
le choix thérapeutique qui a été fait qui était le suivant le patient à
domicile peut être un degré de changer ou bien elle voudrait un conseil
et la elle a besoin de faire intervenir quelqu'un qui peut être extérieure
à son institution typiquement elle veut parler ou diabétologue parler au chirurgien
au médecin de famille donc pour les gens qui sont à l'extérieur de
l'institution on mutualise des rapports on utilise l'email et le
pdf donc en fait ce qu'on voit c'est qu'il nous
faut une solution qui va permettre de partager de communiquer entre différents
les experts et aujourd'hui 4 nous a bien dit que la question et pluridisciplinaire mêlant aussi
pluri sectorielle en reviendra làdessus et chacun a
un besoin particulier celui des mobiles a
besoin d'une application mobile celui qui dans un bureau a besoin d'un accès en
ligne et celui qui fait pas partie il va encore avoir besoin d'autres choses
donc on peut dire qu'aujourd'hui tout ça fonctionne bien non il sait utiliser dont plus de 100
pays on nomme plusieurs pilotes plus de 4'000 utilisateurs alors on m'a demandé de dire mais un
ou estce qu'on va alors je sais pas mais il a une chose
et ça je peux dire que cela dit les vieux presque 10 ans
certes les premiers slide que non à créer et je suis obligé en 2018 de présenter encore
si on veut vraiment cette santé digital je crois que les systèmes ont besoin de communiquer
alors quand on a commencé c'est encore plus grave que maintenance adhérents laver les systèmes
d'eux se parlent pas non seulement se parlaient pas mais se tourner le dos
ça veut dire je ne veux pas je ne veut rien savoir on a un petit peu évolué et puis on la vit beaucoup
on va se connecter sa dire j'ai une grande quantité d'informations ici ils ont une grande quantité làdedans et
puis je ne fume pas stressé d'agrumes énormes réductions je vais passer tout ça et puis ça ressort
c'est assez problématique et souvent en pratique ce qu'on voit ce qu'on va pas
échanger les systèmes ont pas échanger toutes les données elles vont échanger qu'une partie
des données parce que justement on doit faire cette réduction de passer dans la passerelle donc
nous se confesser qu'on travaille avec une autre mentalité on travaille vraiment à intégrer
mais au moment de la conception dans le design de nos solutions pour on intègre beaucoup de partenaires
pour vous expliquer comment ça fonctionne je prends un exemple monnaie par merde ascom qui développe
depuis plusieurs années un téléphone mobile un smartphone spécial pour la santé
donc à ce que vous êtes et hyper fière par sylvie nous on
a vraiment fait du codéveloppement notre téléphone là il a été
développé avec les infirmières ce qui est vrai mais en fait après travaux travaille alors les infirmières qu'estce qu'elles ont dit
elles ont dit oui non un plan matériel on la part des
grandes poches dans nos habits donc faites moi un petit téléphone
et puis ils ont fait leur téléphone et puis tout était terminé qu'après
sont venus chez nous puisons dit mettez votre implication sur le téléphone mais
nous on peut pas faire tourner une application sur un si petit téléphone donc
en fait et ça quand on doit intégrer il suffisait pas ascom
d'aller parler avec des enfermé un on doit avoir cette vision pluri sectorielles
et ça doit être l'intégration depuis le début donc de entretemps qui
tourne sur qui les utilisent notre application et d'autre et i donc
il donc prendre en compte aussi les besoins des développeurs pour eux
pour eux de faire leur produit un autre exemple c. on travaille avec jean je pense qu'
ici je sais pas bon en suisse romande peut être un peu moins connus in et fi
i. sont émises offre des solutions de messagerie sécurisée de transmission de
données sécurisé pour la santé sont leaders c sûr en suisse
et avec qui on travaille sur eux la création d'un réseau autour d'eux des sons c'estàdire le
à genève via l'un au centre de compétences en soi qui en
train de se créer et donc les décès d'un côté on a
raison qui élit aux compétences et puis de l'autre côté noue avec eux
on a un réseau qui lie à la technologie et son travail
on espère que tu nous a mettra cela se livrent celle qu'on pourra
parler de ce creuset restant veut faire c'est en fait mettre
tout ça ensemble et c'est vraiment le trans sectoriels qui nous intéresse
et on pense que ça c'est vraiment porteurs eux pour avancer
alors dans les choses time qui sont on pense vraiment importante mais qui sont devenus presque
trop d'actualité à quelques années à l'hôtel c'est un grand nombre
maintenant on en parle plus et pourtant on pense que ça va ça vient il ya encore beaucoup de
choses qui vont se passer par rapport à sa comprend dans les cliniques à zurich en tout cas
on commence le lobby commettre et sans fil
et ça fait beaucoup de problèmes aux infirmières pascale et c'est la seule donnée
qu'elle obtienne son si elle passe par une application et après leur retour pas
ça dans leur système donc c'est un petit peu problématique et puis
yvon sans développer de plus en plus sinon regarde juste dans notre
secteur déplaît entre les chaussures connaître des lits matelas avec
des censeurs le smart dressing et j'en passe et des
meilleures donc ce qui va se passer presenter les oran
25 applications qui chacune va chercher ses propres ses propres informations
et chacune les traits d'une façon différente donc ce
nom à développer c'est vraiment une plateforme capable de
lire et deux et de faire un espèce de tabac
une centrale pour tous ses détails simple pour essayer de faciliter la vie
du professionnel de santé donc ça je pense qu'on va encore revenir
sur les objets connectés les objets connectés c'est pas juste des
gadgets mais c'est vraiment important et ça prend de plus en plus
d'importance en santé même si on en parle pas beaucoup
alors je vous expliquer comment nous ont été bien ont travaillé ces données on les fait circuler
et puis on a toujours le problème c'est qu'à la fin nom donné elles sont archiver et puis
elle ne sert souvent à rien donc nous on était
obligé d'ajouter pour les gestionnaires de santé
pour les décideurs une interface hellemmes notre idée c'est de
faire du temps réel c'estàdire on voudrait que
par exemple pour l'allocation des ressources pour tout les problèmes de matériel il est important qu'eux
que les gens puissent avoir leur information et faire le suivi de leurs données en temps réel
alors je vais pas parler d'intelligence artificielle pasqua des experts qui vient après moi qui le feront mieux
mais là je vous ai pris en exemple c'est un exemple qui m'a beaucoup interpellé
ça vient de du ministère de la santé de la pologne et en fait le passé communiste des
polonais a fait qu'ils ont depuis très longtemps des énormes banque de données de santé
ce qu'ils ont bien faire c'est que d'une paris les entretenu exercée sur le mot ils ont
entretenu donc pour les entretenir ils ont formé des experts était capable d'entretenir leurs données et puis
ils ont ils ont investi beaucoup de python cuisson dibond on va
quand même utiliser ces données pour prendre des décisions alors
ils ont commence à se poser des questions observée au niveau du ministère c'est un exemple qui assez rigolo
on a imaginé un pointeur dans qui se sont posé la question comment est il de
la publication scientifique à eux en chirurgie je
crois ou de la publication scientifique
donc ils ont analysé toutes ces données et se sont rendu compte que les grands points vous
voyez ici ça constituent des hôpitaux et puis c'est en fait des médecins chefs
donc jusque là étaient contents ils ont vu celuilà il est très présent et des paysans surtout
vu qu'il a un réseau étoilé très simple très beau donc tout allait bien
et puis on vulgaire d'un deuxième python qui se sont intéressés à cette personne en p. p. sont
rendus compte que cette personne ils vont appeler dictateur
par session regardant ia patrice autour de lui
autour de lui il inclut les élus à l'architecture en réseau qu'on voit ici on la voit plutôt qu'
il en fait ils ont été explorées nous ont pas dit qu'estce qu'ils ont pris comme décision
mais si je montre ça c'est moi je crois pas que
la silicon valley va s'intéresser à cette problématique locale du
point de la pologne mais ils ont montré beaucoup d'exemples de questions qui vont pas être réglé par des grandes boîtes
ces questions sont des questions locales qui si les outils n'intéresse que des polonais à l'horizon ils ont fait plein de
choses sur les transfusion sanguine surtout beaucoup de systèmes ils ont vraiment
pris des décisions de santé publique en faisant ça donc
nous serons pensaient que bien sûr l'intelligence artificielle big data à machine learning ça va
révolutionner les choses mais non ce qu'on pensait que le plus important c'est
que les professionnels de santé les décideurs qui prennent la décision et iii il essaye de
même de régler leurs problèmes alors on peut pas ne pas parler de nestlé
ce qui a deux semaines a décidé de quitter la 6
en prétendant qu'on avait pas de data analyste
donc si on veut toujours parler d'intelligence artificielle il faut qu'on parle des gens
qui vont faire le cas de la pologne 7 ils ont formé pendant des années
comment ils ont entretenu leur date leur banque de données ils ont
formé pendant des années donc nous on appelle les compagnies
comme énorme on a besoin qu'on a besoin que soient formés en masse des gens qui vont traiter nos données
alors je viendrai sûrement pas en 2018 faire une présentation sans parler du
thème de la sécurité 2018 l'année noire de la sécurité
et d. la confidentialité des données des passions alors c'est bien parce que
non allergies qui dit même pas en suisse mais les européens l'ère
du crédit dans le premier trimestre 2018 on a jamais eu
autant de vol de données en par les états unis parce que
malheureusement ce qui se passe en europe on a donc on a très peu
de données telles que les grands experts de sécurité maison mais ça vient
pas jusqu'à nous donc c. c on peut dire qu'en ce
moment les données de santé de nos passions sont sur le marché
librement et qu'estce qui se passe et que 4 vingts pourcent des cas de vol de données qui ont eu
lieu cette année et qui ont eu les deux dernières
années elles sont liées à des comportements des utilisateurs
alors on peut se poser la question qui a à d des pôles ici pour
ses utilisateurs à qui fait des tests d'intrusion dans les institutions de santé
donc on parle toujours au sécurité des patients sécurité
confidentialité mais la sécurité et la confidentialité des
données de nos passions c'est une affaire des utilisateurs donc y'a vraiment une nécessité
de former les utilisateurs à la sécurité et je finis en
disant quelles sont nos messages sait que la santé mobile elle est vraiment
idéal facile et intéressante pour gérer le flux
des données on pense vraiment que l'
intelligence artificielle machine learning ça mène en potentiel destructif
pour ça il faut plusieurs choses il
faut des données c'est ce que nous on essaye de créer et puis faut des
compétences donc c'est vrai qu'on souhaite que les colis les institutions de formation
forme des analystes que vraiment comme je dis dans ton introduction via
des nouvelles professions existe il faut qu'on il faut qu'
on n'arrive et puis je finirai en disant bien sur
la sécurité elle doit être au coeur de nos préoccupations
voilà c'est pour moi traverser
merci beaucoup patricia paul cette démonstration ou de la vision d'avenir le type de question dans la salle
ça veut dire que tout était clair a priori la conception des questions jospin ont instant
làbas derrière et on va faire des démonstrations live de notre produit si vous voulez

Share this talk: 


Conference program

Mots de bienvenue
Sébastien Mabillard, CEO | Swiss Digital Health
15 June 2018 · 9:07 a.m.
Mots de bienvenue
Victor Fournier, Chef de Service de la santé publique | Canton du Valais
15 June 2018 · 9:11 a.m.
Mots de bienvenue
Jean-Albert Ferrez, Président | Fondation The Ark
15 June 2018 · 9:19 a.m.
Mots de bienvenue
Laurent Sciboz, directeur Institut Informatique de Gestion | HES-SO Valais/Wallis
15 June 2018 · 9:24 a.m.
L'écosystème d'innovation ouverte du CHU Sainte-Justine: une grande communauté gagnante!
Kathy Malas, resp. de la Plateforme de l’innovation et des Fonctions des maladies chroniques et aiguës | CHU SAINTE-JUSTINE (Canada)
15 June 2018 · 9:33 a.m.
Les livraisons par drones : vers une amélioration de la logistique dans le domaine médical
Janick Mischler, Program Manager | LA POSTE SUISSE
15 June 2018 · 10:07 a.m.
E-health et intégration des soins
Marc Cikes, CEO | MEDBASE ROMANDIE (Suisse)
15 June 2018 · 10:32 a.m.
Questions réponses
Remi Gauchoux, Business Development Director - Carenity
15 June 2018 · 11:46 a.m.
Futur de la santé mobile
Dr. med. Patricia Sigam, CEO & Co-founder, digital Med-Lab
15 June 2018 · 11:54 a.m.
Democratizing Data-Driven Medicine
Tarik Dlala, VP Marketing, Sophia Genetics
15 June 2018 · 12:14 p.m.
Ada inside
Vincent Zimmer, Ada Health, Berlin
15 June 2018 · 12:39 p.m.
biospectal, the optical revolution in hypertension monitoring
Prof. Patrick Schoettker, CMO. Biospectal
15 June 2018 · 2:06 p.m.
3D Printed Medicines: A Digital Pharmacy Era
Sarah Trenfield, MPharm, Senior Formulation Scientist, FabRx Ltd.
15 June 2018 · 2:23 p.m.
The Digipharm experience
Ahmed Abdullah, CEO & co-founder, Digipharm, Basel
15 June 2018 · 2:45 p.m.
Enabling the rehabilitative revolution
Dr. Manfredo Atzori, HES-SO Valais Wallis
15 June 2018 · 3 p.m.
Team Gamified Multi-sensory Stroke Rehab
Jean-Luc Turlan et J-P. Ghobril, Lauréats Arkathon 2018
15 June 2018 · 3:22 p.m.
Secure and Trustable EMR Sharing using Blockchain: Open Challenges and Lessons Learned
Alevtina Dubovitskaya, HES-SO Valais-Wallis
15 June 2018 · 3:38 p.m.
Conclusions
Sébastien Mabillard, CEO | Swiss Digital Health
15 June 2018 · 3:59 p.m.

Recommended talks

Big data, intelligence artificielle et futur de la médecine
Bertrand Kiefer, Rédacteur en chef de la Revue médicale suisse
15 Sept. 2017 · 9:50 a.m.
CONFIDENTIALITE DES DONNEES BIOMEDICALES : RISQUES ET PROTECTIONS
Mathias Humbert, Swiss Data Science Center
26 Jan. 2018 · 2:11 p.m.