Embed code
Note: this content has been automatically generated.
tout d'abord remercier eux toutes les tribus sympa on a de cette invitation et pendant les propos de
de savants eux je me rappeler que ça fait 20 ans finalement je suis attaché à votre ville
puisqu'en 1997 en faite je que j'avais ici à l'époque saper
un institut de veille scientifique et technologique lausanne et dont je suis un doctorant effectivement de profession margot
alors là comment plus âprement essayer la première franccomtois mais que j'interviens globalement
ici à lausanne donc ici aussi pour moi en termes de dans mon domaine et plus que j'ai travaillé pendant 90 cet été
c'était déjà après mon histoire j'ai travaillé sur les analyses fort ainsi que des
mécanismes de blanchiment d'argent avec un accent particulier sur les nouvelles technologies internet
voilà aujourd'hui m'écouter accroissant j'a bien ouvert le débat
et moi souvent conduite inversement effectivement je décide illustrés par des cas concrets
en essayant de toucher au maximum leur cheval à vous faire peur
mais je suis là parce que souvent on a souvent dans un en matière de don don aux nouvelles
activités alors j'ai commencé à engendrer et ma cible c'est vraiment les PME émis
je m'intéresse depuis maintenant quelques années amène l'indigence économiques auxquelles le permis en
france dans un premier temps maintenant dominent les activités remplir payées en suisse en particulier
commentant des diagnostics de sécurité et invention d'accompagner les entreprises en matière de sécurité
et souvent eux génétiquement social c'est qu'eux dans beaucoup d'entreprises on pense
que bah finalement les donnees 30 s'intéresse personne eux se sont pas
intéressante à part pour nous et puis souvent la démarche se sont emparés
vont être attaqué donc ça arrive aujourd'hui doit annoncer nous arrivera pas
et donc j'ai juste et 3 exemples pompage pensant tout court la table ronde en débat dans d'autres problèmes
le premier cas je veux citer c'est une société suisse
qui a développé un plafond très aboutie et qui a
permis au niveau de alors la transformation digital on sait pas ce qu'on va dire un audit de postes transformation digital
et on est passé de 30 personnes lui personne donc pour gérer en fait la direction cette entreprise tous appuyant cette plateforme
cette réforme a été développé mais remarquable avec un dirigeant qui fait beaucoup impliqué 8 en développement
pas avec de très aboutie et on m'a demandé de faire un peu le point de cette plateforme avec la sécurité
alors là la première chose sans entrer dans les détails et
selon la très bien dit souvent en matière de systèmes d'information
on va on va sous traiter et c'est vrai que beaucoup d'entreprises anglicisant dans la salle
oui mais c'est passé par le quotidien du chef d'entreprise puisse occuper la sécurité cette information
autant j'ai envoyé la extensible effectivement vérifier que les ports semblait fermer les caméras ont bien
fonctionné qu'on voit la sécurité physique entre ie meme si je dis ça formation souvent
c'est souvent délégués alors soit on va prendre un recruter informaticien et quand on
a beau chef d'entreprise généralement on va recruter le meilleur informaticien qu'il soit
et quand on va sous traiter on va délégué ayant fait gestion des systèmes d'information et donc la sécurité
on va s'arrêter avec la même la meilleure entreprise de la place où de la région
et ce qu'il le mon fil conducteur aujourd'hui c. julia
mais sûrement reste sous le spa ce que vous l'avez tous
faits mais notre test pas dire que si vous déléguer cette sécurité
qu'entre l'armée la confiance qui fut pas le contrôle
la société bien dans ceux de danse dans ce cas concret c'est que
le compte d'un contrat de soustraitance en j'ai commencé cet audit
d'abord au niveau de la place au niveau donc du
siège en suisse et eux le développeur était dans un autre pays
et donc les g. annoncer que j'allais aussi aller voir le soustraitant
les données toutes les données en fait cette entreprise à 4'000 clients
fait un bon chiffre d'affaires avec une forme très aboutie et qui va depuis en fait la mise
à jour des d'abonnement sur la plateforme jusqu'à la gestion fait de l'entreprise
ou le chef d'entreprise en fin d'année il a toute sa comptabilité qui ressort toutes les ventes les la répartition
je suis allé donc j'en suis certain problème je suis placé donc dans cette dans ce pays étranger qui est un des sociétés
en france je suis allé en france donc faire cet audit du land de soustraitants et qui est un contrat de soustraitance
et pour les dirigeants suisse en fait qui connaît très bien être le dirigeant s'entend très
bien ce même presque de relation amicale s'engagera le contrôle et sont restés amis après
et donc il était convenu que les données les données qui était en france a été sur un serveur physique
et quand je suis arrivé chez le soustraitant alors la parenthèse aussi ce que j'ai passé des
boîtes informatique ici mais dont on en matière d'de sécurité un pierre 3 d'informatique
puisque je suis arrivé qu'un technicien et qu'en quelques secondes en fait on
arrive à pénétrer le réseau qui était pas du tout sécurisé de l'extérieur
j'ai compris eux ont là aussi à des failles qui sont énoncés contre vous
installe notamment des caméras la moindre des choses et de ne pas laisser
le login mot de passe par défaut parce qu'il suffit de demander à google et nouvelles vous donnez login mot de passe compter sur les caméras
et quand j'ai demandé à voir les données au mali un énorme et nous
les donner en fait elles sont chez un hébergeur d'autre part en france
à la jeunesse important je rappelle le chef d'entreprise en suisse étudie bah voilà le problème c'est les données sont pas là
son assistant kilomètres de là et manifeste au faite je l'attendais massive logo demande
auditif savoir sans les voir fiche je vois réellement ou son ou ses données
donc je vais m'a donné le feu vert donc on a fait un petit devenant eux au contrat et je suis allé
donc dans cet hébergeur d'abord téléphoner en valachie mandatés par la
société suisse telle société suisse effectivement de faire un audit
les responsables chargés jusqu'aux dirigeants de cette plateforme d'hébergement
qui prétend héberger plusieurs dizaines de milliers d'entreprise
et qui me dit monsieur voulait qui eux pourquoi comment ça s'est jamais fait
si en effet il fallait qu'effectivement il a avoir un canal historique effectivement et moi je suis un mandat
je varie mais vous pouvez refuser mais naturellement tout refus corail d'interprétation dans mon rapport d'audit
alors après ma demande et naturellement un mandat écrit du directeur montre du chef d'entreprise je suis allé
et qu'estce que j'ai constaté tout simplement alors que nos dirigeants suisse était tranquille
de ce que lui en fait c'était c'était même pas stratégique était vital
si je suis si perdait cette plateforme qui perd tout perdait tout et qu'estce que j'ai vu comme au niveau
des données d'abord 11 donc les effectivement s'étend donc les serveurs c'est très beau c'est parfait
vous avez à des serveurs et les données on me dit elles sont ici dans le serveur qui tout en bas
agissaient bien j. et les sauvegardes 100 ou
si elles sont aussi dans serveur la
je comprend pas bien j'aimais pas de quoi amiens
en fait les données et sont sur un serveur virtuel
nous avons ici parce que moi le chef d'entreprise en suisse lui parler un serveur physique
et puis n'attendez les aînés et donc et le cas la copie miroir on sait qu'on fait des sauvegardes
la copie miroir et où elle et nous dit allez dans le même serveur d'accord en fait bien
et puis bah souvent vous savez dans la hiérarchie moi je ne le sont militaire généralement je dans mon entreprise aussi
plu en euros et puis on est haut placés dans la hiérarchie hélas je suis intéressé en fait ce positionnement
tout en bas au traitement de considération et autour et alors là tout beau dire allons en souris mais
je le je constate effectivement c'est ce data center et au bord d'un grand fleuve français
qui a deux mois avant deux mois avant y'a eu les grandes inondations en france
et je pose la question alors là on est aussi parce que bah j'ai la chance ici de
de travailler avec fabrice consentis avec édifie comme et
jusqu'ici un data center qu'absolument remarquable
là j'ai vu en fait du remarquable j'ai vu ce qui peut être pire
donc si un hangar en fait qui a été étaient transformés en data center
et j'ai posé la question il esquisse si vous êtes en zone inondable alors a répondu c'est du patron
dibbets survenus dans la mer garder et grandit notion qui a eu un mois j'ai pas étaient inondées
l'accord et tout simplement on constate effectivement que le risque
notamment d'inondations n'a pas été pris en compte
c'est à dire que quand moi j'ai fait membre des leçons de choses enjeux donne un coup de
téléphone en faite je l'entreprise en disant bah voila et traiter vos données elles sont à tel endroit
dans un certain nombre de ferveur mais elles sont en fait complètement pleurs
elles sont eux elles sont sinon envol inondables et puis
par rapport à votre soustraitance correspond pas du tout
en fait un exemple jusqu'au dimanche dans des cas des cas concrets qui sont intéressants
analyser c'est à dire même si vous connaissez bien prestataire vous travaillez avec tout
éléments quand même d'aller vérifier conseiller vital pour vous de savoir où sont vos données voilà on a pris des mesures
naturellement derrière tout ça on a fait ce qui fait souvent dans d'autres se trouvant dans le commerce c. cq
canton en b selon le journal qu'il a bien souligné tout à l'heure en ce qui
est important ce qui est essentiel c'est de toute façon tout montra on va on sera tous acquis
à le tout c'est se poser la question le jour permet donné qu'on fait pour
redémarrer après les plans de continuité dépendent reprise d'activité donc sa folle pensé avant
et pour éviter pour éviter sa d'infos bien vérifier où sont vos données dans ce que
lui était tranquille et penser anthony b. avec puis s'organise en fait copier par sonia
parce que dans ses serveurs physiques qui plante d'aller de servir les plantes
et si animations ce qui peut arriver à voir alors je passe outre
les des sécurités qui n'ont rien à voir avec l'intercepteur comprendre aujourd'
hui dans ta nombre notamment avec 6 et ici à lausanne voilà
le deuxième cas concret c'est aussi en termes de données
c. les vols donnés par les questions d'une failles de sécurité d'un cheval de troie
à la chine petite digression pour lire aussi juger je suis l'opportunité de faire
aussi un objet dans des dans des organisations publiques à des dotations publiques
et qu'eux làdessus heu oui mais on va dire le public et mieux l'optique le privé
je vois peu accès après absolument les mêmes erreurs on va dire dans le public et dans le privé
là tout simplement c'est le fait qu'à développer un produit effet séparés ont fait
d'inde et elle fait partie d'un cadre comptant 10 assez entre guillemets
je pense même quand ils sont séparés foetus séparation pas à l'amiable comprenez bien donc la personne des parties
et autant là on peut dire que la réflexion et des bonnes puisque les droits
d'accès au système d'information lui avait été retiré en tirer parti
alors là aussi de l'expérience que j'en tire sur notre un autre dit que j'ai fait en france dans les entreprises s'avérant nucléaire
c'est que quand quelqu'un quand tous comptes vous séparer quelqu'un par le conseil que
je vous donne c pas entre les mélanger les droits le jour où il fait son
point de départ mais ont lu les pour les droits un peu avant et puis à
la rigueur comme par hasard virgule prévenir c'est pas plus mal non plus voilà
nommé s. s'apprête à sourire mais la manche intervenue je suis intervenu dans l'urgence
effectivement la personne en fait était parti on volant un grand nombre de données sauf qu'il était très
maladroits donc moi j'ai fait figé en fait le point sont intervenus et on a pu démontrer
non seulement qu'il avait volé mais en plus comme il avait détruit en fait toujours son
mécanisme pour récupérer les données on a pu montrer en trimestres appelle l'élément moral notamment
la matérialité et l'élément moral en ce qui fait que dans le rapport d'expertise
que l'on fait au chef d'entreprise notamment à travers cette société agone
on amène en fait un dossier congé émanant du prêt judiciaire puisque chaque entreprise applique allait déposer sa
entre les forces de police gendarmerie compétente ou voire même fit un avocat pour louis directement procure
là en fait tout simplement ce cadre que s'il avait fait il s'était en fait fine petites failles
trouver un petit in petites failles et eux ils depuis la france
depuis la france il venait en fait de continuer à voir
comment évolue le produit et commettre qui travaillait dans un domaine compétents dans les sociétés concurrentes
cet état ça posait problème là je l'ai déjà levé ce qui était ce qui était bien
c'est que donc là on a pu dans ces cas là l'enquête technique
l'appui déterminé à remonter jusqu'à l'adresse i.
p. donc savait que quand vous êtes connecté à internet
dans le monde réel vous avez un d'un nombre U28 était le numéro de rue dans
une ville sur internet vous avez réussi p. làbas davantage respectée qu'on peut la géo localisés
et l'avoir fait que la personne qui se connecter régulièrement sur l'entreprise
comme par hasard elle habite au même endroit que le cadre des parties
voilà et puis comme cet endroit là si vous laissez dans le massif central a donc sais pas s'est passé pas très grand
y'a de forts soupçons donc là une enquête qui a une
plainte est déposée et qui fait qu'il continue en france
donc la séparer alors compter des étages est à dire qu'à chaque forfait réveil au niveau des diagnostics
mais de temps en temps et les noms d'aller vérifier un peu qui se connectent connecte pas
dans le réseau faut pas en fait d'avoir des soupçons eux d'avoir des soupçons donc je pense aussi quelque chose qui nous est récurrent
et ne se consulaires généralement dans l'entreprise a à défaut de parler d'auditoire les diagnostics
revenir de manière récurrente pour faire un diagnostic même si on fait confiance actuellement dans les informatif
ce que je préconise effectivement en matière donc d'de sécurité au niveau des données
c. donc j'en viens sur cc droit d'accès
la première question contraire diagnostic les pillages et des chefs d'entreprise en dans la salle de la première question
que je fais généralement conduits dans des entreprises oui un système d'information à différents niveaux de confidentialité
20 chefs d'entreprise et je dis je crois avoir en fait le listing avec les personnes qui ont le droit d'accès au système d'information
et là des fois chez un grand moment de silence
je rappelle et souvent je classiste j'insiste aussi sur le fait que
ces co co chef d'entreprise détient cette liste et bien vérifier que
chaque fois quelqu'un parler d'elle et les oeufs les mises à jour en
eux et surtout par rapport aux niveaux au niveau au droit d'accès
j'ai 20 car en faite avec un joli fait radicalité jeunes informaticiens quitter radicalité dans une mairie en france
et quand je suis arrivé en fait pour eux le maire a priorité inquiet parce qu'ils étaient tranquillement dans son fauteuil
en train de regarder la télévision profil a vu l'informaticien donc aucune nouvelle depuis deux mois
il a vu à la télévision sur terre afin qu'elle applique of apprend rappelons tout les jeux à venir sur
les séparait sur les i un grand moment fait de d'incertitude par rapport au droit quelles étaient ses droits
dans mon incertitude je pense que là il intéressant si savoir justement quand on a des problèmes sur le système d'information
de savoir qui a droit quoi à partir d'accès et ça c'est quelque chose moment que
je préconise c. dans la main forte au niveau du CO celuici est bien cette liste
exactement qui a droit quoi j'ai pas déléguer au niveau du niveau du début des sites
ce que je préconise settlement chiffrement des fonctions vitales pour l'entreprise
toutes les informations non pas la même valeur et faire vraiment de la valeur on le coiffeur
et on le chiffre et si vraiment cessé vital ou stratégique on est obligé de les mettre en ligne on peut
aussi avoir un espace non connecté sur lequel on va laisser les données vitales pour l'entreprise
alors que le dernier cas concret alors là c'est pareil
et nicolas bien si c'est tout à l'heure je l je suis pas là pour vous
dire que si demain vous est attaqué il faut payer une il faut payer la rançon
sauf que là je voulais montrer le cap à ce que j'ai fait jeudi j'ai traité
à qui cette année l'année dernière j'ai traité 3 cas d'entreprises cotées crypte bloqué
deux cas l'entreprise doit on a démarré plus ou moins vite que l'on
a redémarrer l'entreprise qui a effectivement des sauvegarder des maquettes qui allait bien
la lettre ce troisième cas je vous livre parce que lorsqu'on prépare des marais
en fait ça se passe 27 fevrier 2017 et eux ont une entreprise était l'itinérance nourrir
c. donc ces gens là vous avez entendu parler on aggrave son appel écrite au locataire en fait
alors là pour l'instant l'enquête on a eu du mal à déterminer encore commencé plutôt le caractère et dans le système d'information
deux cette entreprise je rappelle que c'est une commune holding 14 filiales
qui était complètement paralysé donc c'est quelque chose des noms
eh bien quand on a sa généralement danois équipe colloquées vous laissez pas problème parce que
vous avez tous mis en place un dispositif de sécurité avec des débats que des
sauvegardes soit vraiment ciel tout les jours suivants toutes les semaines donc pas
le chef d'entreprise et qui fait la paix il appelle en fait la
société informatique et leur dit ben voilà on suspecte le client démarre
oui mais
ce qui se passe aussi c'est qu'alors le sur ce slide
donc vous voyant faites le donc des iris défense dysfonctionnement
et lançant des fichiers donc était renommé posé et posséder cette extension là
c'est pour ça au savon reflétait le fichier vous mais vous avez des délais extension
il 3 bits commune était demandé alors je rappelle pour les investisseurs qu'
à l'époque en fevrier le gluten coûter environ 1'000 euros
aujourd'hui en vendant les 13'000 accords donc là 3 buts comme chef d'
entreprise alors au début on dit on va faire réparer quand il appelle la société
informatique la société informatique dit ben pas de problème en aller on avait pas que
les sauvegardes sauf que la dernière le dernier bagdad de 2015 a.
et là je de donc là je l'ai mis à titre d'exemple vous l'aurez
et il est inutile que j'ai entrepris dans cette annule à la croissance la photo cet allumage vous assurer qu'il est un peu comme
ça et nos collaborateurs édition placement des comptes ce qui se passait il me dit là on et on ait mal et pourtant
les bacs avec effet à on avait en pour ceux qui connaissent ont à cet effet cet effet sur un serveur menace donc avec
deux disques durs qui étaient des copies en miroir cette passion un disque sauf que la dernière copie daté de 1'004
donc là c'était mort l'entreprise ment pas et en plus quand on met
l'entreprise gérer aussi quotidien avec des réservations d'aidants tourisme tout ça
c'était catastrophique pas là et là on avait pas d'autre alternative que d'envisager même si on
était pas sûr du résultat on a le faire repris lundi et prend le risque au niveau
je rappelle ce que je la scene pas que je préconise mais quand vous êtes le dos
au mur parce que je sais pas comment faire démarrer donc on est parti sur la procédure
on a changé alors là je vous livre un échange avec eux un pirate non classé et donc on a
à la personne qui connaissent pas vous avez effectivement vous avez ce qu'on
appelle le portefeuille envoyé quand meme si on fait donc blanc quand vous
avez des communes des crypto monnaie vous avez un mois un portefeuille électronique et
ça en fait c'est le seul cas de votre portemonnaie électronique
j'ai demandé en fait de faire un paiement et ensuite une fois qu'on avait une fois de paiement
cet effet il serait en fait toute la pour toutes le processus pour d. pour décrypter la
les chefs d'entreprise leur déjà qui n'était pas bien moi j'ai voté au maximum à mais je
vais sur égalité pas non plus en plus dans la procédure il fallait qui se face à ces défis
avec eux donc j'ai foutez avec sa carte de crédit avec laquelle les payer et avec sa pièce d'identité
le débat dans quel état d'esprit server 5 jours que l'entreprise sont les plus bas
donc voilà mais le visage du foot et mon non pas parce que je veux pas convainquit d'imposer un peu d'effets mais
surtout parce que là parce que je suppose que le pape pie 7 séparée pour l'image de l'entreprise
si jamais mon d'éventuels points que l'on a nouveau niveau contourner le coté au niveau des forces de police
c'est d'inciter les chefs d'entreprise a déposé plainte en essayant de préserver au maximum naturellement
de l'anonymat et surtout la police pour éviter que ça ch
voilà donc la photo a été fait et bah voilà tout simplement dans la foulée on avait toute la procédure ensuite
deux de paiement en ambito il donc pour envoyer recevoir
l'icône valider on a fait des copies d'écran
et là vous voyez effectivement qu'eux pour ceux qui n'ont pas l'habitude et philippe monnet
voyant de avec utilisation risque bleu que vous avez les achats bipolaire s'achète pas l'unité
un mais si vous totalité des cadeaux achat week on a 3 communes et voyez que
on en rouge doivent effectivement les 3 bitonto
est envoyé au portefeuille électronique du pirate
alors là je peux dire on est tombé sur un canapé le pirate finalement a quand même donc nous a répondu
et donc il en est qu'il nous a donné toute la process toute la toute la procédure
pour décrypter les données en fait de ces 14 filiales et de celle de cette holding complète
il a vérifié effectivement donc qui a eu des échanges côté fait de
ce qui était aussi dans cette procédure c'est que les efforts de gendarmerie donc ça se passe en france deux et la frontière
les fortes jeanmaurice on reste en permanence avec vos collaborateurs qui étaient sur place donc on a
travaillé en parfaite synergie l'enquête aujourd'hui entre nîmes et policière contre les formes
voilà et ils l'ont fait que le site pour télécharger le logiciel de cryptage
donc avec toute la procédure permet de faire l'image l'
aprèsmidi à l'image numérique en fait de l'ordinateur affecté
et en envoyant faites image aux copies rapport qui vérifie
effectivement de l'appareil neutralisé par son virus voilà
donc là vous avez non classé de toute la procédure et là on a soufflé
quand on a effectivement des cités dans cette décryptage et on a vu que ça fonctionnait
donc juste pour vous situer en fait j'envoie ce chef d'entreprise
entreprise rester paralysé du 27 fevrier au 4 mars 2007
dont vous avez 10 a coûté cher entreprises 3'000 euros à peu près envie commune
je ne dis pas combien ça coûte et en termes de perte de chiffre d'affaires au niveau de l'entreprise voilà
et surtout je pense que je pense quand même en cas de kilos au niveau du
chef d'entreprise il a perdu quelques kilos ce numéro pettit pendant toute la semaine
voilà là si je puis donc je pense qu'eux et je rappelle souvent deux
qu'aujourd'hui on peut dire ça arrivera causse arrive qu'aux autres et simples messages vous
délivrer moi ce qui a des préconisations affaires
n'hésitez pas en fait à eux
à d'abord à contrôler à vérifier allez voir resultat leur chef d'entreprise qui disait
moi effectivement je suis allé voir chez le prestataire ou étaient mes données
c'est pas choquant faute d'avoir un contrat est ou a voulu on évite cette raison d'un café mallet voir où sont vos données concernant stockées
voir au niveau physique aussi passe aussi bien d'autrui mais la somme de sécurité soutenu itunes chaud de la sécurité
physique et autres choses aussi moi data center j'ai relevé des irrégularités en termes de extincteurs
qui n'avaient pas été contrôlé des contrôles annuels fait ainsi de suite dans tout ça vous êtes
voilà je crois j'ai tenu les délais j je vous remercie puis je pense
que l'on peut être à la table ronde ça sera aucune occasion pour vous de
pour les questions chat peu frustré par ce que j'aurais aimé aller plus loin comme le souhaitait se rangent garneau qui me sont des choses que l'on peut faire
à la demande d'ailleurs du centre du centre patronal on peut aller beaucoup plus loin
dans le cadre de formation on a des on attend des sables simulation
et surtout vu la mise en fait la complexité des attaques informatiques
ce que je veux dire aussi sec arrêter de penser qu'en face ce sont deux super génie de l'informatique
dans ce sont de super utilisateur les outils internet devenir
libreservice est une boîte à outils pour les cybercriminels
et aujourd'hui il ne faut pas s'extasier quentin un
jeune comme je l'importation d'un ou deux ans
maman s'extasier lorsque son fils arrivent à se connecter sur
les caméras d'ordinateurs mais pas du tout
pas du tout il suffit d'avoir le bond script qui va bien et puis on va se connecter sur les caméras
et son enfant mais pas du tout ingénierie de virage anagène ici commença de vengeance

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Christophe Reymond, Directeur du Centre Patronal
16 Jan. 2018 · 5:04 p.m.
Présentation des invités
Thierry Vial, PME Magazine
16 Jan. 2018 · 5:08 p.m.
La cybersécurité au service des PMEs
Prof. S. Ghernaouti, Swiss Cybersecurity Advisory & Research Group
16 Jan. 2018 · 5:12 p.m.
Restitutions de 3 cas concrets de risques et d'incidents en entreprise liés à la protection des données
Alain Sevilla, Heptagone Digital Risk Management & Security
16 Jan. 2018 · 5:43 p.m.
Partage de notre Expérience
Jean-Claude Michaca, CEO, Cyber Resilience Suisse
16 Jan. 2018 · 6:11 p.m.
Table ronde
Panel
16 Jan. 2018 · 6:32 p.m.

Recommended talks

Le Casse-tête de l’import/export pour les PME – la solution sur mesure !
Jérôme Légerot-Germain, HOCO Logistics
31 Oct. 2017 · 9:41 a.m.