Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:02
par ailleurs
00:00:05
bonjour a tous bonjour à tous et bienvenue à cette conférence donc sur le thème de l'évaluation
00:00:12
on a intitulé valoriser son entreprise quelle méthode pour quels publics
00:00:19
alors pour se présenter en quelques mots je l'avais stéphanie
00:00:22
sommier jesuis senior managers chez ernst et young à genève
00:00:26
et en charge du département évaluer son entreprise et modélisation financière à
00:00:31
mes côtés roman gérard qui travaillent aussi dans ces départements
00:00:36
alors l'évaluation d'entreprise c'est un domaine très vastes dans le cadre du carrefour des créateurs
00:00:43
on a voulu s'intéresser aux méthodes d'évaluation qui sont spécifiques et adaptées aux startups
00:00:50
donc dans une première partie on fera un état des lieux des levées de fonds
00:00:55
en europe ces dernières années avec un focus sur la suisse
00:00:59
si on abordera ni parti pris théoriques 11 dévoilera quelle et la
00:01:04
méthode la plus adaptée pour votre entreprise en fonction de son
00:01:07
état des développements alors je vais laisser la parole à romans pour l'état des lieux des levées de fonds de startup
00:01:14
voilà donc avant de rentrer à proprement parler dans le vif du sujet
00:01:18
nous voudrions faites mettre en lumière 3 grandes tendances de ce secteur
00:01:22
de levée de fonds en europe la première d'entre eux des équipes qui ont un chiffre 7,7 milliards de dollars
00:01:28
j'ai un nouveau record pendant les levées de fonds de startup en europe sur le premier semestre 2007 or
00:01:33
si on prend un petit peu de recul par rapport à ce qui s'est passé lors de précédentes années
00:01:37
on voit qu'en 2015 était aux alentours de 13 milliards de dollars levés
00:01:41
en 2012 plutôt en 2007 aurait plutôt autour de 16 milliards
00:01:45
donc avec 7,7 milliards levé sur un trimestre on peut penser que la mai 2007
00:01:50
sera of plutôt une bonne mais en termes de levée de fonds en euros pour les startups
00:01:56
merci alors un autre tendance assez important dans le fond des startup en europe
00:02:03
et la part des médias en france mais également ce qu'on définit comme étant levée de
00:02:07
fonds qui sont supérieurs à 100 millions donc au premier semestre voitures du 11 mai garance
00:02:12
ce qui représente près de 30% du total de ses notes augmentation sur version période historique
00:02:17
à titre de comparaison de 2013 und plutôt aux alentours de 14
00:02:20
pourcent du montant total et sont garantis par la géographie de ce gaz
00:02:25
on voit que c'est plutôt concentré sur le royaumeuni et l'
00:02:28
allemagne qui sont donc deux place principale concernant l 1'011
00:02:32
et on voit par exemple que les deux plus grosses entreprises qui ont fait des levées
00:02:36
de fonds devait plutôt startup qui ont fait de levée de fonds en europe
00:02:39
son improbable on élimine les délais vérifiant que l'
00:02:43
entreprise très connu allemande de livraison de nourriture
00:02:48
un troisième grandes tendances de levée de fonds en europe et que la plupart des fonds
00:02:54
no 82% sont dédiées au secteur des nouvelles technologies
00:02:59
et en particulier donc ce que 30% ce à quoi soit 6,3 milliards de dollars sur le premier semestre
00:03:05
question garantie peut dans les semaines dans le petit exactement ce que sont le
00:03:09
sous ce nom et qui s'adresse en particulier en premier lieu
00:03:12
ce internet ligne médias qui captent près de 50% de cette somme et ensuite il a aussi le business cloud et le software
00:03:21
alors quand on parle de levée de fonds de manière générale il est assez important de garder en tête que ce temps qu'un
00:03:27
certain nombre de types d'investissements qui sont différents et du son est très étroitement lié à la phase de développement d'entreprises
00:03:33
en particulier en fonction de la phase des interlocuteurs indifférents le montant de lever votre forcément différent les exigences
00:03:39
d'investisseurs indifférent et bien sûr intrinsèquement la méthode de valorisation des entreprises eux aussi différée
00:03:46
position au regard du coup sur les 3 premiers types de capitaux
00:03:50
de capital amorçage capital risque capital croissance qui sont les l'
00:03:54
investissement qui correspond un investissement dans les entreprises qui sont vraiment en phase de création et de développement tout au début
00:04:00
on voit qu'en moyenne sur les dernières années en europe on et aux alentours
00:04:03
de 4 milliards d'euros action rajoute le capital développement qui seraient cette fois
00:04:09
on offre aux entreprises un peu plus développés né aux alentours de 12 milliards en moyenne dont
00:04:15
j'avais quand même vu sur les 3 dernières années ont été audelà de ce montant
00:04:20
jordan tel que ce montant ne comprend pas le BO ne comprend pas non
00:04:23
plus d'investissements dans le fond de l'ordonnancement de fonds de restructuration
00:04:29
alors oui je suis dans tous les actionnaires on se focalise sur les 3 premiers types de capitaux
00:04:34
donc amorçage risquent de croissance qui s'adresse aux entreprises en phase de création
00:04:38
ou avec la suisse arrive en cinquième position en 2016
00:04:42
un et la suisse prend bien évidemment de très beaux exemples de l'effondrement non par l'estonie
00:04:49
voilà donc quelques mots sur eux des débats startup pacifistes en 2016 et 2017
00:04:55
donc déjà noté d'après le magazine bilan près de 45
00:04:58
pourcent des levées de fonds des startup sur la suisse
00:05:02
ont été investis dans des startups de le PSL dont certaines figurent ici
00:05:08
on note des entreprises a beaucoup dans le domaine de la pharma des biotechnologies
00:05:13
notamment à des essais thérapeutiques ou essex inn une qui
00:05:17
se sont focalisés respectivement dans le traitement du cancer
00:05:21
et de la maladie d'alzheimer mais aussi généraux qui elle s'adresse à des maladies autoimmunes
00:05:27
à noter aussi 20 caristie a levé plus de 20 millions en 2017
00:05:31
cette startup qui aide les entreprises américaines à développer
00:05:35
leurs produits en europe sur les marchés européens
00:05:39
et puis aussi je vais citer bague messe latine d'un bel exemple qui
00:05:44
a levé plus de 100 millions de francs l'année dernière cette
00:05:48
société qui a développé une plateforme informatique et qui permet notamment de rééduquer
00:05:54
des victimes d'adresser grâce à un principe de la réalité augmentée
00:06:00
voilà je vous installer sur les sites internet de décès bel exemple de belles réussites des startup
00:06:07
donc on va s'intéresser maintenant dans la deuxième partie aux méthodes d'évaluation à proprement dit donc on
00:06:13
va voir que pour évaluer des startups on peut utiliser des méthodes classiques comme la méthode des c.
00:06:18
f. il conviendra d'ajuster pour pouvoir être adaptée aux
00:06:22
startups mais il existe également des méthodes spécifiques
00:06:27
aux startup comme la méthode de ventes sur capitol roman vous présentera un petit peu plus tard
00:06:34
on va revenir sur les premières étapes du cycle de vie des entreprises dont l'aborder tout à l'art
00:06:40
chaque entreprise va passer par des états successifs
00:06:45
auquel va correspondre des risques spécifiques et aussi des attentes particulières de
00:06:50
la part des investisseurs et des types de financement spécifique
00:06:57
première partie donc c'est la phase de création de la société on appelle ça le capital amorçage cide
00:07:04
donc cela vraiment au tout début on peut voir l'entreprise n'a pas encore de vente mais beaucoup de
00:07:09
coups il faut financer toute la recherche et développement entre beaucoup d'investissement lancer la phase la plus risqués
00:07:16
vient ensuite la phase ce qu'on appelle la phase de survie avec
00:07:20
les premières ventes et le développement de la stratégie marketing de réseau de distribution
00:07:26
mais l'entreprise n'est pas encore rentable et encore plus de coûts que de chiffre d'affaires
00:07:31
la troisième phase c'est ce qu'on appelle le capital croissance vous lecteurs cède
00:07:36
stage blanchard lasser caractérisé par le fait que l'entreprise devient rentable et passe
00:07:43
le seuil de rentabilité sur cette phase donc là on a des stabilisation des flux de trésorerie
00:07:49
de la société 0 un développement paraissant dans les nouveaux produits ou de nouveaux marchés
00:07:55
l'assez souvent des structures qui sont déjà soutenus par des fonds de venture capital
00:08:02
donc différentes étapes avec différents de niveaux de
00:08:06
rendement attendu de la part des investisseurs
00:08:09
effectivement aucune entreprise des jeunes trial et risquer excluent les
00:08:14
unes les exigences en termes de rendements sont élevés
00:08:17
et on part de rendement très élevé dans les la première partie la phase de création aussi les
00:08:24
investisseurs attendent un rendement exige un rendement de l'ordre de 8 ans ta 90%
00:08:29
de rendement annuel est à dire que pour ce chaque franc
00:08:33
investis et ils s'attendent à récupérer un virgule 8 fr
00:08:37
par année va au bout d'un an en rendements moyens
00:08:42
sur la deuxième phase donc la phase de survie au capital risque
00:08:47
monnaie de l'ordre de 50 à 65% en termes de rendement annuel
00:08:51
si sur les sa troisième phase la capitale croissance de 40 à 60%
00:08:57
et la phase de capital développement que romain évoqué tout à leur mort marqué les
00:09:03
l'élever les plus importantes en valeur de 30 à 45%
00:09:09
donc des rendements différents et aussi des méthodes d'évaluation différentes selon l'état de développement donc
00:09:16
au tout début de son cycle de vie on va
00:09:20
avoir des méthodes la méthode venture capital qui sera
00:09:23
détaillé juste après donc et spécifique pour les startups et
00:09:27
aussi des méthodes basées sur des multiples opérationnel par
00:09:31
qu'estce qu'on appelle multiples opérationnels sont les multiples qui ne sont
00:09:34
pas financier mais basé sur des métriques propre à l'industrie
00:09:39
pour un opérateur télécom par exemple on va s'intéresser au nombre de d'abonnés
00:09:44
ou alors si on cherche à évaluer un parc éolien ça va
00:09:47
être la puissance installée en mégawatts donc des multiples opérationnelle
00:09:51
au fur à mesure que l'entreprise se développe et si on a un business plan qui devient fiable
00:09:57
on peut alors utiliser une méthode des c. f. qui sera basé sur le plan d'affaires qui détaille ci après
00:10:04
et tout au long de ces étapes c'est aussi
00:10:07
possible d'utiliser des méthodes comparative basée sur des multiples
00:10:12
donc j'ai laissé la parole à romain maintenant pour vous présenter la méthode du venture capital
00:10:17
adapté aux to start augmente la méthode vicieux venture capital ses
00:10:23
méthodes de valorisation est vraiment propre à l'eau
00:10:26
startup un pourquoi cette méthode a en fait de par la nature de leurs investissements les investisseurs privés
00:10:33
je leur position sur la période de temps que les plus longues et ils vont avant tout se focaliser
00:10:37
sur la valeur de sorties d'entreprise selon ceux qui veulent les entassés dans un premier temps
00:10:43
et ce faisant on va pouvoir qualifier la méthode de vente au capitole de méthodes
00:10:47
de manière un peu barbare itérative et auront pour dans la mesure où cette
00:10:51
la valorisation future d'entreprises qui va permettre de déterminer la valorisation d'entreprise aujourd'hui donc
00:10:58
pour prendre un exemple très précis et très concrètes qui sera sans doute plus explicatif
00:11:02
prenons un cas d'un investisseur qui se présentera devant 200
00:11:05
jeux soit en fonds de pension captain pour obtenir du financement
00:11:09
ce coiffeur investisseur dans un premier temps ce qui va étudier le profil de risque et la stratégie de développement d'entreprises
00:11:16
donc en particulier prenons un exemple dans un cas précis l'entreprise aurait un
00:11:21
chiffre d'affaires qui serait de 12 millions de francs suisses à 5 ans
00:11:25
d'autre part l'investisseur note qu'eux pour réaliser ce digne de ce business plan
00:11:30
entreprenant aurait besoin d'un investissement initial qui serait de lors d'un million
00:11:36
et de par son expérience il va juger que longuement qu'ils
00:11:39
exigent quiconque penserait que d'après son expérience le risque
00:11:45
qui prendrait en investissant dans cette société ils estiment à environ 50% par an 40 50% par an
00:11:52
d'autre part donc j'ai dans un deuxième partie il faut qu'il me disait cette première partie de concernant leur profil de risque
00:11:58
et la stratégie de développement et j'en suis s'intéressait à qui seraient intéressés justement pour acheter l'entreprise à échéance
00:12:05
à la fin de l'investissement et la évoque un certain nombre d'idées en tête un certain nombre d'entreprises pour ce monde ou frais qui pourraient
00:12:11
être intéressés pour faire un deuxième levée et lui il se trouvera expérience dans
00:12:16
le secteur de l'entreprise calcul du revenu de un virgule 5 serait
00:12:20
plausible étant donné l'entreprise investie d'un virgule 5 forêt valorisation
00:12:24
implicite dans son entreprise le 18 millions de francs suisses
00:12:28
les deux cette deuxième partie veut que la troisième partie juillet quelles vont être s'
00:12:32
adaptant à proprement parler qu'estce qui va demander en compensation de son
00:12:35
investissement d'un test pilote entre simplement s'il investit un rayon aujourd'hui
00:12:40
sur 5 ans on nous n'exigeons en moins de 50%
00:12:45
il attend à ce que la fin de période investissement restituant
00:12:48
montant de 7,5 millions de francs suisses sélective
00:12:52
donc ce faisant ce qu'il va faire ce qui va le monde
00:12:55
d'aujourd'hui l'entrepreneur la part du capital qui lui permettra
00:13:00
à terme de tenir ce virgule 5 millions de francs suisses concurrence
00:13:05
dont 50% du capital parce que si mon entreprise je millions
00:13:09
et que l'investisseur 40% du capital il devient son seul sans
00:13:13
que cette méthode permet bien du coût de manière fédérative auront
00:13:17
de valoriser l'entreprise aujourd'hui parce que ceux aujourd'hui que du
00:13:20
coup 1 millions investis d'entreprise correspond à 40% du capital
00:13:25
donc l'hôtel de l'entreprise aujourd'hui deux virgule 5 millions de francs suisses
00:13:30
je ne le serpent last fourniture présenter la méthode de cette personne donc la méthode et des
00:13:36
c. f. vous avez peutêtre entendu parler vous la connaissez c. météo du disque antique cashflow
00:13:42
méta des flux de trésorerie actualisé et en fait la méthode la plus pure
00:13:47
reconnu et la plus couramment utilisés par les professionnels de l'évaluation
00:13:53
ces méthodes avec qui se base sur les revenus futurs de la société et qui
00:13:59
consiste à les actualisée pour tenir compte de la valeur tant de l'argent
00:14:04
et en découler une valeur à aujourd'hui donc pour estimer les flux futurs de la
00:14:11
société on va se baser sur le business plan ou le plan d'affaires
00:14:16
il faudra faire quelques ajustements puisque pour cette méthode on raisonne en termes de cash
00:14:21
flow donc de d'entrées ou de sorties de cachot de trésorerie
00:14:26
et non pas en termes de résultats qui eût notion comptable devra
00:14:29
des ajustements à faire pour bien avoir des cash flow
00:14:33
on va ensuite les actualiser en prenant un taux
00:14:36
qui intègre les risques spécifiques à l'entreprise
00:14:40
qui a mettre en parallèle avec les taux de rendement dont parlait monsieur plutôt les taux de rendement exigé
00:14:46
un applique généralement le ce qu'on appelle le bac le boîtier davray extra state capitol
00:14:53
et le coût moyen pondéré du capital qui prend en compte la structure du capital
00:14:58
et le coup le coût des fonds propres et le coût de la dette
00:15:02
donc pour mettre en place cette méthode on distingue une
00:15:07
période de prévision discrète généralement sur 5 ans
00:15:11
on va avoir des cash flows évaluer année par année et à l'issue
00:15:16
de cette période on appliquait ce qu'on appelle les valeurs terminal
00:15:20
qui prend l'hypothèse d'une continuité l'exploitation de la société en gros à perpétuité c'est pour
00:15:27
ça que c'est important que les cash flow soit normalisé quand on applique cette valeur terminal
00:15:33
on défile alors aucune valeur d'entreprise et pour obtenir la valeur de marché des fonds propres
00:15:38
qu'estce qu'on cherche à obtenir quand on évalue les sociétés on
00:15:42
doit retrancher l'endettement net pour avoir la valeur des fonds propres
00:15:47
donc voilà en quelques mots comment fonctionne la méthode des cf
00:15:52
on peut l'utiliser pour des startup en faisant
00:15:55
quelques ajustements possibles notamment par rapport
00:15:59
à la période de projection on a vu que pour appliquer la valeur terminal
00:16:04
il faut qu'on soit sur des cash flows normalisé autorise startup
00:16:08
il était nécessaire souvent d'aller audelà de 5 ans
00:16:11
mon vu du cycle d'entreprises et de tout ce qui va se
00:16:15
passer dans les années à venir avant de pouvoir appliquer une valeur terminal
00:16:19
on peut aussi faire varier loin qu'en fonction du temps ce long là l'évolution
00:16:24
de la structure du capital l'entreprise peut être très endettés ses premières années
00:16:29
devis et au fur à mesure de son évolution être moins endetté ait erré refléter sa dans le bac
00:16:37
et enfin prendre en compte le risque additionnel que présente chaque startup et
00:16:42
pour sa vie à des méthodes spécifiques romain va vous présenter maintenant
00:16:49
comment prendre en compte le risque spécifique jeune startup
00:16:52
comparé à nos entreprises plus établis sûrement
00:16:55
il des choses plus importantes si on applique la méthode des élèves à la valorisation
00:16:59
de startup donc de manière générique on pourrait dire qu'à 3 possibilités pour prendre en
00:17:05
compte sur les conditions de la première consiste tout simplement à modéliser différents scénarios
00:17:10
donc l'idée se voit pas toucher aux facteurs d'actualisation dans ce cas
00:17:13
on a gardé en coût moyen pondéré du capital qui sera pas
00:17:17
particulièrement augmenté par rapport aux entreprises plus établis grosse mais en fait le
00:17:22
risque va est intrinsèquement liée à l'utilisation de différents scénarios
00:17:26
donc ce faisant ayant eu des techniques et très utilisé quelle affaire chicago méthode
00:17:31
consiste à faire 3 scénarios différents pour le premier étrange le plan base donc si tout se
00:17:35
passe bien pour entreprises qu'elle suit son plan et que tout se passe bien
00:17:38
ça donne première ont valeur d'entreprise cantons le localise un
00:17:42
coût standard du captain deuxième envoi fleurs le scénario traite
00:17:46
de questions disons que ce qui se passerait si une entreprise vraiment décoller mieux que prévu et comme dépassée plomb
00:17:52
deuxième scénario et on va faire un troisième scénario qui lui valut ton scénario catastrophe
00:17:56
ancrage k que l'on admet que flots dans le pire des cas
00:18:00
si jamais malheureusement entreprises veulent pas aussi bien que ce que je vous laisse essonne sur le plan
00:18:05
elle confère d'ailleurs ce convoi appliquer une pondération assez différents scénarios essayons
00:18:10
conférence E307 différents scénarios qu'on va réussir
00:18:14
finalement de terminer la valorisation entreprise par la méthode de cf
00:18:19
une deuxième méthode qui consiste cette fois à ajuster le taux d'actualisation
00:18:24
donc cette méthode la veuve plutôt prend le business plan de base de la startup
00:18:29
europe a considéré on voit pas le juste et pas de côté etc on va
00:18:32
cette fois plutôt augmenter le coût d'actualisation le coût moyen pondéré du capital
00:18:39
pour refléter le fait qu'un certain nombre de risques sont supplémentaires en particulier aussi pardon si la part de marché
00:18:46
qui existe et peut avoir des inconnus concernant le pricing entreprise mais pas forcément sur deux niveaux trucs avoir exercé
00:18:52
mais pas forcement sur youtube la concurrence qui ont pourtant ce moment je sur les zones
00:18:55
prévues suivantes voilà on peut ajuster si a dû aussi des problématiques concernant les brevets
00:19:00
pourquoi augmenter le coût du capital pour prendre en compte ce risque additionnel
00:19:05
un troisième méthodologie qui était en fait développée par harvard et cette
00:19:10
méthodologie consiste en fait que les entreprises de deux manières
00:19:13
nous refusons cette soit valeur de cf commentaire par la probabilité de survie
00:19:18
pour penser le la valeur de pondérer par la probabilité survit plus la valeur de liquidation entreprise pondérés
00:19:24
par leur probabilité de défaut mais en fait toute la finesse de ce cadre d'analyse
00:19:29
consiste dans le fait qu'un harvard décomposer le probabilité
00:19:35
de survie de startup on lui caractéristiques essentielles
00:19:39
et qui sont donc applicables à tous et toutes sortes pseudo spécifiant secteur ce roman de manière
00:19:44
très général des ponts citée en deux exemplaires par exemple sécurisation du financement risque entreprise bien financée par son financement
00:19:50
estce que le développement du produit je suis le plan initial musculaire des heures par rapport à sa et en fait on va plutôt incertain
00:19:57
coefficient chacun de ces 8 paramètres et en composant l'ensemble de
00:20:00
ces paramètres pour obtenir la probabilité de survie de l'entreprise
00:20:06
voilà maintenant vous dire quelques mots sur un autre méthode
00:20:11
eu notre approche possible pour l'évaluation de société
00:20:14
c la méthode des multiples qui en fait une approche analogique ou comparative
00:20:20
c'est à dire qu'on va évaluer une société par comparaison avec
00:20:25
d'autres sociétés pour lesquelles on a des informations disponible
00:20:30
donc ça peut être des multiples boursiers à partir de sociétés
00:20:34
cotées comparable ou des multiples transactions à partir de
00:20:38
sociétés privées mais qui ont fait l'objet de transactions
00:20:42
récentes pour lesquels des informations de prix sont disponibles
00:20:46
donc la première étape d'un l'application de cette méthode
00:20:50
avec de ce que vous constituer un groupe de sociétés comparables
00:20:55
donc si je prends l'exemple des multiples boursiers on va s'intéresser à des sociétés cotées
00:21:00
qui sont semblables en termes de secteurs d'activité et d'implantation géographique
00:21:05
on regarde aussi les niveaux de marges et les perspectives de croissance
00:21:09
on conçoit que sépare pas toujours facile à mettre en place et en effet se
00:21:14
rapprocher le plus possible de la société cible qu'on cherche à évaluer
00:21:19
une fois qu'on a ce groupe on a pour eux chaque société des informations
00:21:24
de valeur puisqu'elles sont cotées donc on peut multiplier le prix par
00:21:28
action soit le nombre d'actions pour avoir la cadette capitalisation boursière on rajoute
00:21:33
alors l'endettement et on n'en découle une valeur d'entreprise
00:21:37
on va ensuite diviser cette valeur par un une métrique financière que ce soit le chiffre d'affaires l'
00:21:44
ebitda où lesdites pour en dériver un multiple implicite on va faire ça pour chaque société du groupe
00:21:51
regard décalé les multiples médian et on va ensuite l'appliquer
00:21:55
à la société cible on cherche à évaluer donc en les multipliant par
00:21:59
soi sans chiffre d'affaires eblida oui dites pour en découler
00:22:04
la valeur d'entreprise de la société qu'on cherche à évaluer il faudra ensuite alors retranchés
00:22:10
l'endettement net pour avoir la valeur des capitaux propres voilà en quelques mots comment cette méthode fonctionne
00:22:16
à il faudra aussi prendre en compte dans cette méthode les primes et des décotes
00:22:21
ce qu'il faut voir que quand on évalue la société par exemple par la méthode des c.
00:22:24
f. on évalue 100% du capital dans ce plat sur une base majoritaire donc ça un
00:22:30
cela comprend faites une prime de contrôle un actionnaire majoritaire a pouvoir sur la stratégie futurs le
00:22:37
développement de la société ce qui n'a pas un actionnaire qui possèdent seulement une action
00:22:42
si on regarde les données de marché qui donne un prix par action donc estce qu'on ait sur une base minoritaire ou majoritaire
00:22:49
0 un autre critère sait ce que la société illiquide ou pas et pour
00:22:52
les sociétés privées on doit parfois à appliquer des décotes d'illiquidité
00:22:58
voilà en quelques mots sur cette méthode pour conclure il faut jamais
00:23:03
oublier qu'en fait aucune transaction c le fruit d'une négociation
00:23:07
donc il faut faire à distinguer la distinction entre une valeur qui reste malgré tout notion théorique et le
00:23:12
prix eux qui lui prend en compte des spécificités des attentes propre au vendeur et à l'acheteur
00:23:19
donc le but était de trouver en fait aucune transaction soit possible une zone d'accords entre d'un
00:23:25
côté un vendeur qui lui va vouloir vendre la part d'une part la plus élevée possible
00:23:32
mais il me torsion lle petite part de l'entreprise
00:23:35
ça c'est la perspective vendeur à droite à gauche
00:23:39
la perspective acheteur science placent du côté du venture capital ou
00:23:43
du pragmatique outils qui lui va chercher à maximiser
00:23:47
la part qu'il reçoit dans la société tout en minimisant l'argent
00:23:52
investis dans la société dont va il faut trouver eux l'accord possible
00:23:57
voilà un an pour aller très loin pardon on a
00:24:01
un vous donne quelques références donc notamment le
00:24:04
sida mandarin qui propose beaucoup de données publiques eux
00:24:08
et avec de nombreuses thématiques sur l'évaluation
00:24:11
autres références en ligne on mettra aussi en ligne version un petit peu plus détaillée de cette présentation
00:24:17
avec plus de textes et de contenu voilà c'est difficile de
00:24:21
couvrir en 30 minutes seulement eux toutes ces toutes ces problématiques
00:24:25
mais pour dire quelques mots va sur notre équipe chez ernst et young
00:24:28
en suisse on et 120 professionnels dans le conseil en transaction
00:24:33
que ce soit sur l'évaluation d'entreprise mais aussi sur tout ce qui est due diligence
00:24:38
voilà basée principalement à genève et à zurich et
00:24:42
romans et moimême heures estran plus tard sur
00:24:44
l'heure du déjeuner en sera ravi de pouvoir échanger avec vous et répondra à vos éventuelles questions
00:24:50
merci beaucoup 27
00:24:57
aussi les intéressés ont aussi quelques brochures le degré de marcher sur les multiples qu'on peut
00:25:02
observer des choses qui sont très récente pour donner quelques idées des tendances du marché

Share this talk: 


Conference program

Ouverture
Phillipe Leuba, Chef du Département de l'Economie et du Sport
31 Oct. 2017 · 9:07 a.m.
Mesures de soutien et financement aux start-up
Raphaël Conz, SPECo, Canton de Vaud
31 Oct. 2017 · 9:19 a.m.
Lancer sa start-up : quelles priorités pour son CEO
Wiktor Bourée, Technis
31 Oct. 2017 · 9:31 a.m.
Le Casse-tête de l’import/export pour les PME – la solution sur mesure !
Jérôme Légerot-Germain, HOCO Logistics
31 Oct. 2017 · 9:41 a.m.
Escapade dans le cerveau d’un Business Angel
André Delafontaine, GoBeyond Investing AG
31 Oct. 2017 · 10 a.m.
Une app sans map ? Vous n’y pensez pas !
Emanuele Gennai, ESRI Suisse
31 Oct. 2017 · 10:34 a.m.
Valoriser son entreprise: quelles méthodes pour quel public?
Amaury Bonnaire et Stéphanie Chaumier, Ernst & Young
31 Oct. 2017 · 11 a.m.
Le mot du Directeur
J.-C. Calmes
31 Oct. 2017 · 11:36 a.m.
Rapport de l’Etude sur la Capacité à Innover des entreprises
Elvis Gonzales, Managing Director, M & BD Consulting
31 Oct. 2017 · 11:46 a.m.
Devenir indépendant: les idées reçues sur les assurances, les impôts et la comptabilité. Vrai ou faux !
Laetitia Mazanek, Cyrille Robert, Vivien Fuhrer
31 Oct. 2017 · 12:30 p.m.
Innovation du modèle d'affaires des PME
Jean-Michel Stauffer, Innovaud
31 Oct. 2017 · 12:33 p.m.
Quelles sont les compétences clés des nouveaux entrepreneurs?
Christophe Barman, Loyco
31 Oct. 2017 · 1:03 p.m.
Dérisquer sa startup – apprenons des erreurs d’autrui
André Delafontaine, GoBeyond Investing AG
31 Oct. 2017 · 1:33 p.m.
Leadership bienveillant et équitable au quotidien
Patricia Torres , Romandie Formation
31 Oct. 2017 · 1:37 p.m.
La révolution digitale des médias n'a pas encore eu lieu
Xavier Comtesse et Chantal Baer
31 Oct. 2017 · 2:06 p.m.
Développer son activité e-commerce en Suisse et en France
Romain Duriez, CCI France Suisse (CCIFS)
31 Oct. 2017 · 2:32 p.m.
Le portage salarial : démarrer votre projet sans contraintes administratives
Pierre Strubin, Thalent SA
31 Oct. 2017 · 2:36 p.m.
Créer ne suffit pas, il vous faut négocier
Henri Jean Tolone
31 Oct. 2017 · 3 p.m.
Gérer son entreprise dans le cloud, garder les pieds sur terre
Jacques-André Eberhard, Open Net
31 Oct. 2017 · 3:32 p.m.
Comment utiliser le crowdfunding ?
Vincent Pignon, Swiss Crowdfunding Association
31 Oct. 2017 · 4:01 p.m.
L'entrepreneuriat associatif créateur des emplois de demain
Laurent Seydoux, - LYS Laboratoire d’Ynnovation Sociale
31 Oct. 2017 · 4:34 p.m.
Innovez par les services grâce aux géo-données transfrontalières
Xavier Mérour, Alexandre Coquoz
31 Oct. 2017 · 4:35 p.m.
Les outils informatiques essentiels pour tout créateur d'entreprise
Jérôme Steunenberg, Clever Net Systems
31 Oct. 2017 · 5:33 p.m.
Lean Marketing: révolution de génération ?
Jérémie Burgdorfer, Buxum Communication
31 Oct. 2017 · 5:34 p.m.

Recommended talks

Témoignage d'entrepreneur
Christopher Englund, Realdeals.ch
1 May 2015 · 3:09 p.m.