Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:06
si beaucoup pour cette introduction l'appel lancé doux j'ai créé le 28 ans la société
00:00:12
dans le domaine informatique dont je vais pas vous parler ce soir lorsque j'étais à l'université
00:00:17
donc entrepreneur je suis depuis longtemps et génétique entrepreneurs donc ça
00:00:21
me fait grand plaisir d'être là aujourd'hui
00:00:24
et j'ai également d'autres casquette que je vous dévoileraient au fur à mesure de mon intervention
00:00:31
des premières choses je pense que vous êtes ici parce que vous avez une idée pour créer quelque
00:00:35
chose vous pensez en chez vous en chercher pour avoir eu l'idée d'avoir une idée
00:00:40
c'est bien mais c'est pas suffisant à la notion d'utilité qui est capitale
00:00:45
il faut absolument quand vous avez un projet que ce projet répondent à un besoin à l'utilité
00:00:51
où que vous soyez à même de créer eux cette utilité ou ce besoin ça c'est la
00:00:55
base même évidemment quand vous créez une entreprise il faut avoir des clients n'oubliez jamais
00:01:03
que ceux qui vont faire vivre ce sont vos clients dont quelque
00:01:06
soit l'idée extraordinaire génial que voulurent ici depuis pendant
00:01:10
fin d'année si vous n'avez pas un vrai rôle si ce n'est pas utile si y'a pas besoin et donc vous n'avez pas
00:01:15
de clients ça ne servira pas grand chose c'est un poids très important et c'est sur cette base la que je vais
00:01:22
vous comptez un peu à la suite de l'histoire d'une histoire
00:01:28
qui part par un parcours également politique j'ai été maire de la commune de plan les ouates à genève
00:01:34
en charge notamment de l'économie mais aussi du social ressources humaines fin et de l'aménagement du territoire
00:01:41
et puis fort de ce constat il ya maintenant deux ans je me suis retiré
00:01:45
de la politique j'ai également été vice président des verts libéraux aux suisses
00:01:49
je fertile la politique parce que je me suis rendu compte que c'
00:01:52
était compliqué à l'heure actuelle de dans la politique pour faire
00:01:57
les choses parce que les vraies valeurs les choses qui font confer demain
00:02:01
c'est tout ce qui était à la société civile organise
00:02:04
il a ici un capital incroyable dont je reviendrai tout à
00:02:07
l'heure et pourtant on est dans une société extrêmement prospère
00:02:13
la région lémanique et prospère la suisse et prospère
00:02:18
mais cette prospérité qui était gagné d'année en année allant coup elle a pas été fait au détriment avec effet au détriment d'un certain nombre
00:02:25
de choses et notamment sa prospérité vient de ses exigences de plus en plus grande qu'on leur demande aux gens en termes de formation
00:02:33
auquel d'exigences qu'on demande de plus en plus aux collaborateurs sur le
00:02:35
terrain d'autres engagé de plus en plus dans l'entreprise sa ankou
00:02:40
parce que maintenant le monde du travail n'est plus accessible à tout le monde c'est vraiment quelque chose
00:02:45
que vous devez entendre c'est que le monde du travail les plus accessible au monde actuel du travail
00:02:49
déplaît accessible à tout s'est plu pour des questions d'âge pour les questions de formation pour des questions
00:02:54
de culture ily a des raisons pour lesquelles actuellement le monde du travail mais plus accessible partout alors
00:03:00
on a dans un moment assez fort puisqu'on dit qu'elle feint comme c'
00:03:03
est assez régulièrement le cas mais là en particulier que 50% des métiers
00:03:07
demain vont disparaître un métier aujourd'hui vont disparaître et vente remplacées par d'autres métiers
00:03:12
alors on a le choix et là je vais être un peu destructif par rapport à tout le discours que j'ai eu ce matin alors on a le choix
00:03:18
c'est d'être ici puis de dire oui les métiers de demain c'est que la numérisation c'est
00:03:22
que l'innovation et c'est que les meilleurs sont super formé qui vont arriver aux emplois de demain
00:03:28
cela va ne faire que renforcer la prospérité actuel où la prospérité actuel il va voir
00:03:33
si on continue comme ça de moins en moins de gens qui vont travailler
00:03:36
qui vont payer des impôts pour assister ce qui n'auront plus accès au marché
00:03:40
du travail cette réalité cette soeur vers quoi on tend à l'heure actuelle
00:03:44
moi c'est pas le modèle sur lequel je veux aller dans le futur je
00:03:48
pense qu'il faut pas dire unes économie fortes pour un social fort
00:03:52
le social mais pas de doit pas être la conséquence de l'économie fortes sociale doit exister évidemment
00:03:58
mais il faut l'économie large qui permet à tout un chacun d'avoir sa place
00:04:01
dans notre société en termes d'activités qui puisse donner à chacun du sens donc
00:04:08
un des enjeux c'est bien mais c'est quoi les métiers de demain quelles vont être saison je l'
00:04:12
ai ces métiers autant créer qui soient accessibles à ceux qui l'accepte au métier d'aujourd'hui
00:04:18
donc le discours nécessaire évidemment qui vous est donné dans les autres ateliers de l'innovation
00:04:23
technologique de la formation numérisation on a besoin en suisse on a besoin de ça et ce n'est pas suffit
00:04:29
qu'estce qui existent comme autre type d'activité ce sont les activités de
00:04:33
proximité maison jour des emplois de demain ce sont les emplois de proximité
00:04:38
donc la proximité que l'on a dans la culture dans le sport dans le social pour la santé
00:04:44
c des métiers qu'on ne peut pas délocaliser écurie valeur incroyable
00:04:49
incroyable et à l'heure actuelle fait toutes ses activités en
00:04:55
termes de proximité c'est le monde associatif organisée
00:04:59
on a là un capital en suisse notamment extraordinaire qui existent
00:05:04
pour pouvoir développer les métiers d'art c'est pas tout de vouloir il faut ensuite pouvoir et donner
00:05:09
les moyens de le faire et s'efforce de ce constat qui a deux ans avec une
00:05:15
collègues on a créé le laboratoire d'innovation sociale qui a comme objectif non seulement d'abord de
00:05:22
faire ce discours que je vous fais maintenant c'est dire que l'innovation technologique la numérisation libéralisation
00:05:27
de la société est en fait mais qu'on leur traduit dans les emplois sont perdus
00:05:31
de faire des propositions pour pouvoir remplacer pour permettre à des gens d'accéder à des emplois qui leur correspond
00:05:38
et puis ensuite d'accompagner toutes les structures associatives pour pouvoir les renforcer pour
00:05:46
qu'elle se rendre compte se rendre compte de la valeur qu'elles ont
00:05:49
parce que quand un club de football s'occupent d'enfants de 3 fois par semaine s'occupe des déplacements
00:05:57
et ce à toute l'année estce que ça voulait 150 fr de cotisations qui sont donnés
00:06:01
par les parents évidemment que ça vous coûtera beaucoup
00:06:04
plus commente un festival organise un concert
00:06:09
dans lequel les artistes vienne on a du plaisir et ce que tout doit être gratuit et cette ou ces questions là de la valorisation
00:06:16
de l'association de sons de son projet pour qui puisse donner du sens et qui est capable de financer
00:06:23
et donc notre travail il est d'identifier des associations je vous en donner quelques exemples compreniez bien le discours
00:06:29
des associations qui ont un vrai capital un vrai capital d'être des créateurs des emplois de demain
00:06:36
parce que si on prend le cas de la situation actuelle dans la formation
00:06:41
à l'heure actuelle bien vrais soucis dans les CFC
00:06:45
notamment gestion on ne trouve pas d'emploi entreprise formatrice
00:06:50
donc certains soucis donc esquisse pas ses enfants et je sais pas si vous le savez s'appelle c. c.
00:06:55
i. des jeunes qui ont raté leur scolarité en term
00:06:59
plus académique du collège école de commerce
00:07:02
se retrouvent produit offert a cessé de désespoir de cause des enfants qui ne sont pas scolaire
00:07:08
et on les met dans quoi on est dans les formations ils ont 30 heures de cours et 6 heures dans une entreprise virtuel
00:07:14
je sais pas si vous imaginez comment prépare nos enfants demain alors que si on a une association
00:07:20
qui a réussi à se professionnaliser sur eux je reviendrai sur la question la parcellisation tout à l'heure et qui accueille
00:07:28
ce jeu parce que c'est un club de football qui accueille ce jeune et ce jeune
00:07:31
va faire 30 heures dans le club s'occuper des déplu petit entraîner être capitaine
00:07:37
s'occuper de l'organisation des manifestations du club et fasse passer ces 30 heures pratique être en contact avec des adultes
00:07:43
être en contact avec des codes de la société et puis 6 heures
00:07:46
de formation en médiation gestion évidemment quand notre sens à ces jeux
00:07:51
et j'ai eu l'occasion de parler d'avoir un discours quand je vais
00:07:55
voir ces jeunes dans ces écoles de sexe école de commerce école de culture générale
00:07:59
je suis censé parler de mon parcours professionnel ce que je ne fais jamais ça n'intéresse personne jeunesse qui
00:08:04
est important c'est ce que vous faites à côté de l'école avoir un certificat ces biens
00:08:10
vous avez tous sortis aux adhérents surface de vente qu'estce qui fait que moi entrepreneur je vous engage et plutôt vous
00:08:16
c'est ce que vous avez fait à côté c'est encore vous êtes engagé parce que moi
00:08:19
ce qui m'intéressait d'engager des personnalités et donc ça c'est les enjeux donc si
00:08:25
de sa ensuite on arrive par ce que disent les structures
00:08:28
associatives se sont renforcés sont professionnaliser affaire de la formation
00:08:32
on règle le problème énorme sur la question de la formation donc déjà rien que sur la question de
00:08:36
l'information l'idée de renforcer le monde associatif et les sociétés civiles organisé a déjà un impact
00:08:43
de la même façon quand vous êtes vous avez des personnes qui consacre
00:08:49
plus de 10 heures 10 à 15 heures par semaine 3 clubs pour l'association ont inclus dans le bénévolat
00:08:56
on est plus dans le bénévolat le bénévolat c quand vous consacrer un
00:09:00
huitième journée vous donner du temps votre temps et ses biens
00:09:04
pour une cause pendant un moment très limitée mais quand ces redondants sep du bénévolat c'est vous qui finançait
00:09:10
l'association c'est vous qui permettait à des jeunes de faire certaines choses ce qui est très bien
00:09:15
il faut juste savoir qui finance la structure j'ai vu ya pas longtemps une once de la croixrouge la croixrouge
00:09:23
connecté du financement qui cherchait pour les migrants 0 un professeur de français donc quand
00:09:29
on sait qu'enseigner ces compétences quand on sait qu'enseigner à des migrants
00:09:35
c'est d'autre chose et voulait 4 fois par ces 4 jours par semaine bénévolement
00:09:42
et on se moque de qui et ces personnes qu'on est prêt à prendre bénévoles quand elles cherchent un emploi à valence et pas qualifié
00:09:48
ah bah non ça va pas célérité réalité à l'heure actuelle donc notre travail
00:09:53
il a dire maintenant vous avez des associations qui ont de la valeur
00:09:56
essaie de les mettre en avant et de vous aider à les financer surtout assurer la
00:10:00
pérennité et pour ce faire je vais vous donner de cas que l'ont accompagné
00:10:06
dans cet dans cet aspect là c'est d'abord l'identification d'un besoin d'associations qui vient chez nous
00:10:12
la première chose qu'on regarde avec elle c'est qu'estce qu'elle a déjà fait et puis sa singularité
00:10:19
sa singularité silla 3 associations qui font la même chose ça n'a
00:10:23
aucun sens sur aucun financement et le message n'est pas lisible
00:10:26
donc soit vous mettez ensemble soit savait très compliqué pour donc la singularité du prochain on
00:10:33
a eu et ont à rencontrer ceux qui connaissent eux mêmes structures s'appelle autrefois genève
00:10:39
qui a comme objectif qui était démarrer qu'une personne avec plein de bobines chez lui
00:10:44
et son père avait des bobines et puis on fait la mission sur le bleu
00:10:47
la télévision locale genevoise et puis raconter des histoires l'histoire du
00:10:52
passé avec ça marche super bien ça fait 10 ans
00:10:55
et puis ils ont eux voulu développer cette question l'et par
00:11:00
citoyen un enjeu primordial dans le patrimoine prix mondial ce patrimoine audiovisuel
00:11:06
il est en train d'être perdu c'est dire que sur les pas capable de récolter tout ce que les gens et ça c'était
00:11:11
la grande force d'autrefois genève par rapport à la télévision suisse romande c'est tout ce que les faits les gens filmés chez eux
00:11:18
c'est un patrimoine incroyable donc de récolter tout ça de stocker de numériser et mettre en valeur
00:11:25
c'est incroyable en jeunesse et cet effet un petit peu comme sa table alors
00:11:30
que ce qui n'ait pas fait maintenant pas disparaître à tout jamais
00:11:33
et les enjeux de demain on est tous en train de films et de prendre des photos qu'estce qu'on en fait
00:11:37
par ce que l'histoire qui sera racontée dans 20 30 ans
00:11:40
les anecdotes et tous confie maintenant donc on sépare maintenant
00:11:44
qu'estce qui va être utile dans le futur il faut pouvoir lequel capitaliser et donc l'idée venu de se dire dans la crème fondation
00:11:51
la fondation travaux genève qui a été créé qui a comme rôle
00:11:55
de données collectées ils ont entendu parler puisqu'on va commencer tout
00:11:59
à la promotion enfin cette année début d'année prochaine collecter
00:12:03
toutes ces images pour qu'ensuite ces images puisse être numérisés garder
00:12:06
et ensuite est mis à disposition d'un public
00:12:10
de quelque chose qui n'avait que patrimoniale d'une petite idée on en fait quelque chose qui vont
00:12:16
créer des emplois parce qu'évidemment la question de l'archivage par ce qu'il faut maintenant
00:12:21
pouvoir sur chaque image dire voilà ce qui est dans l'image voilà qu'il ya pour qu'
00:12:24
on puisse retrouver facilement chaque image va devoir être tage de va devoir avoir les informations
00:12:30
ensuite tout un travail du numération pis après ya plein de choses qui vont être mis en place il a des idées qui ont été mis en place qui a eu déjà
00:12:37
un projet eux assez intéressant avec l'orchestre de chambre de genève qui a joué en
00:12:42
direct au victoria hall pendant la fête de la musique sur des images autrefois genève
00:12:46
vous créez un événement et cet événement ensuite vous pouvez vendre aux communes et vous créez vous derrière
00:12:53
vous créez un business par ce que l'utilité parce que les gens sont attachés au patrimoine
00:12:58
et l'idée de financer l'ensemble c'est pas d'aller chercher vers les collectivités publiques et
00:13:02
j. vient tout alors comment estce qu'on travaille avec les collectivités publiques dans cette crème communauté
00:13:08
c'est à dire que des gens 6 mais oui moi je veux soutenir cette question la et puis je veux pouvoir les voir un film
00:13:12
donne de meilleurs mais 20 ans quand j'avais 20 ans que je puisse voir comment c'était montrer à mes enfants mes petits enfants
00:13:17
et on crée quelque chose on raconte l'histoire sur du patrimoine dépendant d'innovations technologiques
00:13:22
on est pas dans des nouvelles idées qui existent on valorise ce qui existe
00:13:27
ça c'est un des points importants et c'est quelque chose qui a qui a eu un écho important au
00:13:30
niveau des fondations qui ont financé au départ par ce que notre modèle elle suivant notre modèle et de dire
00:13:38
ne vous ne perdez pas du temps ne vous épuiser pas à montrer
00:13:44
aux collectivités publiques ce que vous faites parfaite sans faute
00:13:50
elle s'en foutent
00:13:52
faut juste comprendre ça le problème c'est pour cette jeune association vous créez vous avez l'idée pour le premier réflexe
00:13:58
c'est d'aller voir la votre ville votre canton qui dire dawa la super idée
00:14:03
ça va sauver le monde s'amène un plus dans les mois de l'argent
00:14:07
à genève et à 5'000 associations qui employait du monde ce que sa conséquence allez donc vous
00:14:13
imaginez bien l'ensemble de celles qui l'emploie personne donc facilement 10 à 15'000 associations
00:14:18
potentiellement la ville de genève pour savoir 10 à 15'000 demande chaque année
00:14:23
comment elle fait le choix de son rôle et le problème que vous pouvez maintenant c'est qu'
00:14:27
en taxi la commune ou la collectivité publique va vous aider à vous donner de l'argent
00:14:32
puis après avoir les soucis financiers on commence à baisser ou là mais c'est possible vous êtes en train
00:14:37
de tuer quelque chose d'extraordinaire qui marche et vous mettez la prime pression énorme sur les collectivités publiques
00:14:42
qui ne veulent pas làdessus mais elle vous était prête à donner un coup de main au départ mais c'est pas le rôle d'assurer la continuité d'un projet
00:14:49
et des ambiguité des gros problèmes par rapport à sa donc la question
00:14:54
de l'autonomie de la structure et l'indépendance communes entreprises communes entreprises
00:15:00
à partir de la rivière démission associatif sur un vrai rôle d'utilité publique
00:15:06
et d'utilité sociale et à la collectivité publique à son rôle c'
00:15:12
est à dire que typiquement quand vous faites des cotisations plus élevé
00:15:15
pour vos pour vos nouveaux membres et que la doria des gens qui ne peuvent pas payé
00:15:20
parce que financièrement et ne peuvent pas c'est pas normal qu'il ait pas accès à cette activité à cette
00:15:25
prestation donc à partir de là c'est beaucoup plus simple pour vous allez voir la commune qui dire
00:15:30
écoutez j'ai donc chez eux dans mon club des personnes qui peuvent pas payer la cotisation sur votre service
00:15:36
social au service peut prendre en charge cette partie là c'est vous allez paquet mander d'argent
00:15:43
pour votre association pour ce que vous faites à ce que vous savez ce que vous faites vous savez ce que vous allez vous allez dire vous collectivités publiques ou de les aider les
00:15:49
plus faibles et précarité voulait aider eux qui vont ensuite permettre l'affaire l'activité et la
00:15:55
collectivité elle préfère largement sa part c'est pas d'argent qu'elle donne association
00:16:00
sans vraiment savoir ce qui va à l'aide directement ses communier ou sous sa population
00:16:04
donc à partir de là il faut créer des conventions de partenariat avec les collectivités publiques donc
00:16:09
que je suis en train de dire c'est pas qu'il faut privatiser l'association
00:16:12
il faut que l'association se positionne très clairement ce qu'elle fait ce qu'elle fait pour
00:16:15
la société quelles prestations elle peut offrir et comment elle peut valoriser pour que les gens
00:16:20
parce que les gens peuvent payer ses prestations parce que sinon c'est les bénévoles
00:16:25
qui font ça qui financent cette activité donc là des modèles qui sont à mettre en place maintenant celui et ça existe
00:16:31
qui veut consacrer son temps c'est mon cas en termes bénévoles moi j'ai pas besoin
00:16:35
lorsque je consacre du temps dans une association de me faire payer en termes de bénévoles
00:16:40
mais je veux j ai envie que ce montant qui met du pape au travail que je fais je puisse réinvestir association pour permettre justement à
00:16:46
des enfants de payer moins autre chose et c'est important de savoir le temps qu'on passe dans une association ce que savent
00:16:53
donc vous expliquer la question de d'autre fois genève un autre exemple
00:16:58
un autre exemple i'association qui organise tout les deux ans un événement
00:17:02
qui s'appelle élargit ses horizons pourquoi cet événement ces femmes qui se sont réunis depuis 10 ans et qui ont fait le constat
00:17:09
les femmes scientifiques ont fait le constat du manque de femmes réelle dans le monde scientifique
00:17:14
et technique et donc et se sont dit ya plein de frein pour les femmes
00:17:18
pour accéder à ces questions techniques et scientifiques telle femme démâté parabole techniquement tu comprend rien
00:17:23
donc ca toujours c. si ces clichés qui avait son lit dans le bas organisée
00:17:27
avec tout les acteurs p d f et à l'université entreprises
00:17:33
dans ce domaine à un événement tout les deux en eux pour faire
00:17:36
des ateliers pour que les offices estrada oui c'est à des domaines qui
00:17:39
m'intéresse et puisse fonctionner prochainement et réduit au mois de novembre
00:17:44
2010 un prochain ça marche du tonnerre il accueille 450 jeunes filles qui ont
00:17:50
l'occasion de découvrir les métiers techniques scientifiques c'est super sauf que ces dames s'épuise
00:17:55
parce que c'est difficile à organiser ce entièrement bénévole elles vont cayman des misères à la
00:18:00
ville de genève pour avoir tel souhaitait fondation alors qu'elles ont un rôle essentiel
00:18:04
les politiques font plein de discours sur l'égalité sur
00:18:08
eux l'inclusion ensure concrètement ceux qui agissent
00:18:11
ce sont les collectifs 7 sont la société civile organisée elle typiquement le fond des choses concrètes
00:18:16
et donc à temps plein demandées ont été remplies très rapidement pour cette année les chansons pas
00:18:20
content j'ai promis à ma fille qu'elle pourrait finir ses complète d'emploi
00:18:23
et donc un vrai besoin 4 ème légendaire mais c'est bien cette conférence mais souhaite que ce
00:18:27
qu'on fait après eux pendant deux ans ya rien du tout et donc pour les accompagner
00:18:32
à redéfinir leur définir réellement leur projet ce que ça cette
00:18:35
deuxième conflit la singularité cet autre deuxième objectif ces délais
00:18:39
votre projet 7 c'est quoi son utilité c'est pas son objectif
00:18:43
c'est pour qui pour qui sait qui votre public cible
00:18:47
capital dans l'entreprise se séparent pour qui entrepreneurs pour qui vendait vous fabriquez vous travaillez
00:18:55
vous trompez cela dans la communication si vous savez pas eux qui vous communiquer vous communiquer forcément mal donc
00:19:01
on redéfinit le message et pourquoi pour créer des structures plus pérenne
00:19:05
avec des personnes qui pourront être rémunérés à l'année pour assurer non seulement la coordination de cet événement
00:19:10
bien sûr offrir plein de prestations à bord de l'information à ces
00:19:13
jeunes filles de ce qui peut exister quelques conférences telles choses extérieures
00:19:17
et puis ensuite également des stages par ce que vous imaginez bien subvenir au départ on parle
00:19:22
de jeunes filles en 12 et 14 vraiment au niveau du site commerce que secondaire
00:19:27
pour les sensibiliser mais après qu'estce qui se passe si juive aller plus loin
00:19:31
qui ne sont pas dans les familles scientifique l'accès à des stages quelle entreprise contacter tout ça
00:19:36
à l'euro la station essentiels tous ses partenaires qu'ils ont pour l'événement qui peut les utiliser tout au long de l'année
00:19:42
pour ensuite faire des stages faire du mentorat voilà et faire de l'accompagnement pour ces jeunes filles
00:19:47
cette incroyable d'unités de base on développe mais évidemment bénévolement ils avaient atteint leur objectif
00:19:53
on peut pas donc un potentiel énorme développement et donc on travaille avec elle
00:19:58
maintenant pour aller voir les collectivités publiques des fondations en leur disant
00:20:02
vous on sait très bien vous êtes d'accord comme pour
00:20:05
l'un des financements startup vous êtes d'accord de financer quelque chose au départ d'après vous l'ai pas assumer
00:20:11
donc nous on travaille avec elle on les accompagne pour trouver le modèle économique qui sera pérenne si ça marche
00:20:16
mais pour mettre en place à nécessite un investissement là les fondations les collectivités publiques sont d'accord de maître de l'argent u ne fois
00:20:23
pour monter un projet qui sont super et c'est là où je reviens sur ce que vous aider
00:20:28
au départ ne croyez pas que ça en montrant ce que vous savez faire que vous allez
00:20:32
avoir raison combien d'associations qui sont épuisés et source d'argent début en suisse c'est pas trop un
00:20:39
problème de recevoir de l'argent par cet argent utilisée pour prendre des locaux pour payer du personnel
00:20:45
au bout de 3 ans quand tout l'argent est utilisé pour taper les bailleurs de fonds de tapis d'argent mais nous a donné un fois
00:20:52
l'agent départ doit vous aider à monter votre modèle économique il
00:20:56
doit vous aider ensuite à dire mais ok si ça marche
00:20:59
voilà comment ça se passe donc de la même façon quand vous faites un travail pour les collectivités publiques vous
00:21:04
avez un rôle utilité sociale vous pouvez lui dire écoutez moi je suis d'accord la première année
00:21:09
en fait en fait pas payer occuper des des personnes âgées de plus de 50 ans mais si ça marche
00:21:15
année après voilà les courses à cet accompagnement c'est un deal il voulait le faire au départ parce que
00:21:21
si vous ne faites pas au départ vous allez vous épuiser puis la collectivité ou dans des matériaux bondés
00:21:26
j'ai rien demandé vous comprenez pas par ce que vous le pire quand vous créez quelque chose
00:21:31
c'est que ça marche dans ce cadre là partout élaboré demande vous allez avoir des besoins
00:21:36
sauf que j'aurais pu les moyens pour répondre et ces questions à vous de
00:21:39
les résoudre au départ et dire que si ça marche comment la finance
00:21:44
et dans le cadre de d'élargir les horizons de modalités relativement simple le modèle il est de
00:21:49
dire ben on va rendre service aux parents et aux jeunes filles on va créer une communauté
00:21:55
on va permettre aux parents et aux jeunes filles de prendre un autre membre de cette communauté
00:22:00
un abonnement l'accord et puis pour selon les informations qu'ils auront des
00:22:05
deux du mentorat épisode accompagnement par ce qu'on offre des prestations
00:22:08
donc non doit travailler à faire avec l'association de débloquer mais
00:22:12
qu'estce que vous pouvez offrir c'est quoi la plusvalue pouvait offrir et puis derrière vous avez vous offrait quelque chose
00:22:18
et puis part à l'objectif est d'avoir 1'000 membres avec un coût d'e 250 fr
00:22:25
depuis le budget de 15'350'000 francs quiconque chaque année pour pays de structure
00:22:29
administrative pour faire pour gérer ce genre de cesser ses éléments là et ça fonctionne
00:22:36
et ça fonctionne par ce que je vais vous donner des exemples prenez la course à pied course de l'escalade
00:22:42
l'avortement 50'000 coureurs on va descendre dans la ville de genève
00:22:49
2'200 bénévoles nécessaire indispensable existe à 40 ans les 40 ans
00:22:53
c'était que des fois je fait partie du comité d'organisation engagé
00:22:56
tout et vous imaginez bien que maintenant avec toutes les contraintes qui a c'est plus possible c'est donc deux emplois à plein temps
00:23:03
qui sont financés pour organiser la cause escalade la 4 personnes
00:23:07
qui sont salariés pour organiser la course de l'escalade
00:23:12
à cette réalité paléo
00:23:15
allez vous savez combien est salariat paléo 40 ans mais bande de copains
00:23:20
un machin en fait la on lance ce festival 66 alary
00:23:24
44 empruntant des pas dans l'innovation technologique et tout
00:23:28
ça dans les choses qui se développe donc vous avez
00:23:33
près de vous dans le monde associatif autour de vous des potentiels importants
00:23:38
de développement par rapport à asti affaire après faut pas avoir peur de valoriser sa
00:23:45
faut pas avoir peur de valoriser le savoir ce qui vous est ce que vous voulez et de l'challenging avant
00:23:52
comme je l'ai dit ne croyez pas que cet exemple l'exemplarité qui va vous donner raison malheureusement vous épuiser par province
00:23:58
avant qu'il faut négocier ok si ça marche voilà ce que l'on voilà comment on peut continuer ensemble
00:24:03
travailler puis vous adapter par ce que vous allez devoir répondre à des besoins parce qu'évidemment quand vous
00:24:09
demander un certain montant à des personnes savoir devoir offrir des contreparties vous avez monter en
00:24:13
exigences aussi parce que cette exigence dont je parlais du monde économique au départ
00:24:19
vous la retrouvez dans le monde associatif faut pas faire de pour pas faire d'erreur
00:24:23
cette exigence que les collectivités publiques exigent maintenant pascal vous donnant peu d'argent que
00:24:28
vous devez avoir des comptes auditer qui vous coûte plus cher que la subvention
00:24:32
que vous devez remplir des rapports d'activité comme ça pour toucher 500 francs
00:24:37
que les personnes qui aident les enfants fortes heureusement ce grave d'avoir un
00:24:41
casier judiciaire et aider bonne vielle aure irréprochable toutes ces contraintes vous les avez elle
00:24:47
n'était pas réalisant bien vrai modification dans la culture du monde associatif
00:24:53
avant quand vous étiez aux entreprises le patron vous laissez faire des photocopies partir plutôt
00:24:57
de ce que vous devez faire une activité pour votre organisation c'est fini
00:25:01
les exigences économiques à l'énorme maintenant vous invite donc vous avez des contraintes
00:25:06
vous humaine vous avez moins de temps à consacrer à votre association vous avez des
00:25:10
contraintes de ce qui vous finance qui et qui sont beaucoup plus grande
00:25:14
puis tout ça voulait continuer à faire bénévolement et tout ça parce qu'en plus des collectivités publiques
00:25:18
fera des économies de charges sur le monde associatif d des prestations qui lui sont indispensables
00:25:24
mais vous aller beaucoup plus que ça va aller beaucoup plus que 6 et les enjeux
00:25:30
les enjeux de ces emplois dont on parlait tout à l'heure mais cela
00:25:34
qui sont là qui soit à temps partiel on parle beaucoup du temps partiel l'on peut imaginer le problème du temps partiel c'
00:25:41
est moi je veux bien mettra à 55 ans à 4 vingts pourcent ma caisse de retraite la morte après je commen
00:25:47
je peux pas gagner autant les 6 et 20% vous pouviez consacrée dans une association
00:25:52
ce que vous faites peut être déjà là ça vous donne de l'air ou de ceux
00:25:56
qui consacrent plus de temps moment donné quand vous avez à la famille le travail et
00:26:00
l'association m'ont donné mais pas tout à fait possible pour faire du 100
00:26:03
pourcent partout donc mon et sa tête baissée assez souvent la famille qui prête donc
00:26:09
les dégâts des enjeux qui sont importants donc notre objectif avec les
00:26:14
laboratoires d'innovation sociale précis vous avez des questions volontiers
00:26:18
voilà ben ça c'est à la fois de faire du lobbying pour expliquer aux politiques qu'il faut soutenir que ce
00:26:24
qui est en termes de conditions cadres pour le monde économique il faut être capable de faire aussi pour le monde associatif
00:26:29
la société civile organiser sa livraison j important puis aussi de créer les emplois
00:26:34
de demain parce que ça sert à rien d'accompagner des chômeurs
00:26:37
ou des gens recherche d'emploi dans des formations qu'il a même pas d'emploi si y'a pas d'emploi au départ
00:26:42
l'enjeu il faut créer de nouveaux emplois nouveaux métiers et les nouveaux emplois
00:26:48
voilà merci de votre attention

Share this talk: 


Conference program

Ouverture
Phillipe Leuba, Chef du Département de l'Economie et du Sport
31 Oct. 2017 · 9:07 a.m.
Mesures de soutien et financement aux start-up
Raphaël Conz, SPECo, Canton de Vaud
31 Oct. 2017 · 9:19 a.m.
Lancer sa start-up : quelles priorités pour son CEO
Wiktor Bourée, Technis
31 Oct. 2017 · 9:31 a.m.
Le Casse-tête de l’import/export pour les PME – la solution sur mesure !
Jérôme Légerot-Germain, HOCO Logistics
31 Oct. 2017 · 9:41 a.m.
Escapade dans le cerveau d’un Business Angel
André Delafontaine, GoBeyond Investing AG
31 Oct. 2017 · 10 a.m.
Une app sans map ? Vous n’y pensez pas !
Emanuele Gennai, ESRI Suisse
31 Oct. 2017 · 10:34 a.m.
Valoriser son entreprise: quelles méthodes pour quel public?
Amaury Bonnaire et Stéphanie Chaumier, Ernst & Young
31 Oct. 2017 · 11 a.m.
Le mot du Directeur
J.-C. Calmes
31 Oct. 2017 · 11:36 a.m.
Rapport de l’Etude sur la Capacité à Innover des entreprises
Elvis Gonzales, Managing Director, M & BD Consulting
31 Oct. 2017 · 11:46 a.m.
Devenir indépendant: les idées reçues sur les assurances, les impôts et la comptabilité. Vrai ou faux !
Laetitia Mazanek, Cyrille Robert, Vivien Fuhrer
31 Oct. 2017 · 12:30 p.m.
Innovation du modèle d'affaires des PME
Jean-Michel Stauffer, Innovaud
31 Oct. 2017 · 12:33 p.m.
Quelles sont les compétences clés des nouveaux entrepreneurs?
Christophe Barman, Loyco
31 Oct. 2017 · 1:03 p.m.
Dérisquer sa startup – apprenons des erreurs d’autrui
André Delafontaine, GoBeyond Investing AG
31 Oct. 2017 · 1:33 p.m.
Leadership bienveillant et équitable au quotidien
Patricia Torres , Romandie Formation
31 Oct. 2017 · 1:37 p.m.
La révolution digitale des médias n'a pas encore eu lieu
Xavier Comtesse et Chantal Baer
31 Oct. 2017 · 2:06 p.m.
Développer son activité e-commerce en Suisse et en France
Romain Duriez, CCI France Suisse (CCIFS)
31 Oct. 2017 · 2:32 p.m.
Le portage salarial : démarrer votre projet sans contraintes administratives
Pierre Strubin, Thalent SA
31 Oct. 2017 · 2:36 p.m.
Créer ne suffit pas, il vous faut négocier
Henri Jean Tolone
31 Oct. 2017 · 3 p.m.
Gérer son entreprise dans le cloud, garder les pieds sur terre
Jacques-André Eberhard, Open Net
31 Oct. 2017 · 3:32 p.m.
Comment utiliser le crowdfunding ?
Vincent Pignon, Swiss Crowdfunding Association
31 Oct. 2017 · 4:01 p.m.
L'entrepreneuriat associatif créateur des emplois de demain
Laurent Seydoux, - LYS Laboratoire d’Ynnovation Sociale
31 Oct. 2017 · 4:34 p.m.
Innovez par les services grâce aux géo-données transfrontalières
Xavier Mérour, Alexandre Coquoz
31 Oct. 2017 · 4:35 p.m.
Les outils informatiques essentiels pour tout créateur d'entreprise
Jérôme Steunenberg, Clever Net Systems
31 Oct. 2017 · 5:33 p.m.
Lean Marketing: révolution de génération ?
Jérémie Burgdorfer, Buxum Communication
31 Oct. 2017 · 5:34 p.m.

Recommended talks

Le Business Plan : + de 10 organismes s’associent
Caroline Coqueret et Jérôme Favoulet, GENILEM, Fondetec
12 Oct. 2016 · 2:31 p.m.