Embed code
et le grand plaisir et l'honneur d'accueil et de personnalités du cru qui
nous ont fait l'honneur d'être présents ici ce soir avec nous
à la personne de monsieur yannick buttet s'il vous plaît je vous invite à rejoindre
madame et monsieur gabriel valdés également soyez le bienvenu ici aux côtés de claude joseph
je n'ai pas vraiment besoin de présenter les deux interlocuteurs qui viennent de rejoindre
le podium je vais quand même le faire parce que quand on parle de langue de culture de l
chemin parcouru par une personne est important y'a quelque chose dans une biographie
dans un cheminement toujours lent qui touche aux identités yannick buttet vous avez
à une maturité scientifique à saint maurice allais ensuite rejoint l'université
de laval pour étudier les sciences politiques pourraient travailler comme
assistant de recherche et d'enseignement avant d'entrer dans le
service dans les services du canton du valais
dans plusieurs fonctions dans le domaine de l'emploi du commerce
et de l'industrie en parallèle évidemment vous avez
entamer une carrière politique du niveau communal régional cantonal jusqu'
au niveau national conseiller national depuis 2011
et depuis 2016 vous êtes vice président du parti démocrate chrétien suisse
les fonctions que vous occuper également au sein de la société les officiers suisse
bienvenue ce sont là je pense qu'il a derrière toutes ces étapes o.
c. d. marqueurs linguistique des oeufs des cheminements qu'on va découvrir totale
tout à gauche votre droite la gauche de la j'ai le plaisir
d'accueillir monsieur gabriel d'adèle qui est également hautement diplômés age
je me permets quand même fait cet espace que cet important il a su baber
à obtenir un diplôme de travailleur social réunissant 100 sociologie ainsi qu'un diplôme d'
études supérieures en histoire économique et social plus tard un masters en sociologie
appliquée au développement local donc on sent le lien avec le terroir ici les
professeurs et chargés de recherche à la haute école valaisanne santé social
et a publié plusieurs ouvrages sur la microhistoire et la sociologie du quotidien vous êtes également vous avait
également été actif en politique vous êtes toujours un observateur de la vie publique vous étiez
vous avez représentaient le p. s. de pesticides martinez au grand conseil 2000
936 à 2004 bienvenue également à vous
joseph et à l'heure a mis en évidence
de fonction de la langue la lune identitaire
la langue comme facteur identitaire et l'autre la fonction instrumentale d'outils et on
va le suivre ses ce dualisme identité instruments tout au long de la soirée
j'aimerais adresser première question à monsieur buté alors l'historien que je suis les idées
non pas surpris mais fasciné par la persistance de ces sentiments de et
la durabilité de ses sentiments d'appartenance à un groupe culturel
un communauté linguistique dans votre quotidien aber exigées
pour l'instant partiellement et temporairement
estce que vous ressentez vous sentez vous appartenir
un groupe linguistique le groupe francophone la suisse romande et commence à se manifeste dans
merci pour cette question bonsoir à toutes et tous merci de l'invitation
qui m'a été fait pour m'exprimer participation à ce débat essentiel pour
notre canton bien sûr presque non d'un canton qui équipe bilingue
d. aussi pour eux pour notre pays un pays qui pluri culturelle et ça c'est une force
de la suisse une des grandes forces de la suisse mais c'est aussi une
source de nombreux défis et donc la question qui vient de déposer cv
comment estce qu'on se sent appartenir à un groupe culturel un groupe linguistique mais évidemment
evidemment c'est toujours plus facile à communiquer avec les gens qui ont
la même langue et la même culture que nous et puis on
suit son à structurer un peu ça je pense que dans tout
les coûts politiques dans toutes les parties avaient un dans chaque
groupe politique on a ensuite ce qu'on appelle un groupe latin donc on dépasse souvent l'aspect francophone
pour intégrer aussi à nos amis les italophones et romanche lorsque bien sûr le
romanche sont aussi des latins pour créer des d. sous-groupes cyphose
mais en suisse on a grande chance par ce qu'on va parler de ça tout alors comme l'objet de ce soir c'est surtout la langue
c'est que les clivages se superposent pas donc on a de nombreux clivage qu'
on retrouve dans notre pays le clivage linguistique est un clivage important kelly
aux clivages culturels mais la culture cette passion la langue la culture c'était
aussi beaucoup dans l'histoire de la suisse la question de la religion
et bah ce clivage là heureusement il et contrairement à ce conflit en belgique ce qui a mais
aussi des difficultés beaucoup plus important dans ce pays la eh bien ces clivages sont complètement croisé
on peut penser aussi aux clivages ville campagne qui un clivage qui joue un
rôle essentiel dans notre pays et consentent à être encore plus fortement
que le clivage linguistique aujourd'hui aujourd'hui quand on herbert valorisation sont
partie prenante d'un groupe linguistique d'un groupe culturel mais on
se sent moi je ressens présente très proche de nos collègues tessinois
de collecter guérison du canton d'uri sur beaucoup de problématiques
es jours sans beaucoup de proximité avec le reste c'est pour des raisons religieuses le dit pas comme
ça je le j j matérialise pas comme ça mais principalement plutôt ce clivage ville campagne
ce sont des cantons qui vivent la même réalité que nous par rapport aux
grands centres urbains de bade pour eux descendre d'un écran et
venir dans le valais vous qui êtes à un observateur de
la vie publique mais aussi un acteur de la
vie publique dans ce canton ici nous trouvons dans un
il demeure où en 1'841 assassinat a eu lieu
guerre civile qui opposait l'euro et le bas et le propriétaire de la maison respectivement son frère c.
et assassiné c'est à monsieur kerr de court terme ici dans la cour
dans un but germanophones comme francophone entre autre l'avait pas que ça
paul valéry et ce que vous observez la chance de manière similaire que monsieur est
tout à l'heure pour le niveau national en vous voyez tout autre chose
je voudrais juste pour dire que je suis presque 100% d'accord avant 16 heures à l'avènement du dedans
ski ladite valeur assumant juste que la force de la
suisse les clivages se superposent pas et en fait
grâce à ça deux spécialités 7 les protestants et
ils vont s'associer et catholique de lille
la chute du monde accord par contre la suisse le valais n'a pas
un canton mobile canton un valet est un espace composée de deux
zones là et ça change complètement je sais qu'ont déclaré non
encore les bilingues sera nouvelliste francophone validant
voter germanophone sierre francophone fragmenté
bonté francophone donc que l'exemple que vous venez de donner un lorsque vous parlez de l'o. l. va
les aux vallées et bilingue voilà les francophones poussée lu
dans le quotidien de l'espace de vie
j'ai beaucoup travaillé ça on s'exprime dans la langue locale et par exemple
à martigny on parle français et juste vous dire ya 4 fois plus de
personne qui parlent portugais l'industrie martinique de la conscience l'option parler bien disparaît à
martigny par l'hôpital de martigny on disait l'hôpital du valais et de l'
hôpital bilingue il faudrait que chacun se poursuit dans sa langue donc il faudrait que le
personnel de l'hôpital martini four bilingue j'ai oui donc vrai francophone et
elu digitaux phone qui sauva dans l en ce moment je vais je peux là
pour montrer juste pour lui le matin et justes plaintes du côté du plurilinguisme
je travaille maintenant depuis 7 ans l'hôpital psychiatrique de manet vaut alors là on a vraiment dans le plurilinguisme
y'a des psychiatres par le code et des médecins on a des médecins qui viennent de cuba grèce
qui viennent d'un certain higgins qui viennent de roumanie qui viennent de belgique qui viennent d'eau
suisse et du valais aussi et c'est un truc mais beaucoup étonné ou début pasteur d'inattendu il
faudrait faire de l'ethnopsychiatrie ces diff'l'ethnopsychiatrie c'est la capacité de parler dans la langue
aussi dans la langue symbolique du patient direction sauver un patient
au cameroun au préfet référence imaginaire chacune leur camerounaise
moi quand j'arrive à me les voûtes du en faire
l'ethnopsychiatrie dire pour réunir tous cette variété de titien
dans l'esprit valaisan j'ai proposé hôpital toujours donne des cours sur
l'histoire valaisanne sur l'identité valaisanne patrick et beaucoup plus
de multiculturalisme dans les médecins que dans les patients
ou pour montrer donc statue sur cette rs aspen certains thèmes
qui ait et non pas en mais on s'exprime
je pense qu'on s'exprime dans une vie et locale et la langue maternelle comme on dit souvent
comme ici un grand patriote gérer le patriotisme ce sont la
nation corps et la matrice c'est la langue
pour mémoire la patrice la suisse et la matrice de la matrice
vous permettez cette expression 7 français qui cite des exemples appelé
nous en donner comme vous le français et c'est la vraie de matrices
c'est cette vision assez critique du bilinguisme valaisan ce but
et vous avez été actif dans l'administration cantonale
ce que ça sonne une cloche estce que ça vous parait familier où vous l'avez vécu très différemment
non je crois que c'est une réalité effectivement dans le valais et peutêtre encore plus que
le canton de fribourg et séparés donc si on prend les alémaniques et les francophones
c'est vraiment une ligne droite dans une vallée où on est coupée en deux s'assigner réalité après cette volonté
de vivre le bilinguisme effectivement que dans le quotidien la plupart des eaux valaisan ou des gens du valais
romand parlent leur langue et ou pour l'occasion à part si on met en contact avec l'autre partie du
canton de finalement de pratiquer la deuxième non donc ça c'est la réalité mais après cette volonté
notre canton donc d'en faire un atout personnellement très important qu'un élément qui est important aussi gation
eut un moment donné aux signes volonté d'évacuer l'allemand parce que là c'était pas un
problème quand on parlait tout à l'heure de l'assassinat art de la mort de corte
n 7'007 et non plus une lutte
entre eux dominants et dominés donc entre eux
peuple qui dominait l'ensemble du ballet depuis la vallée et les
gens qui étaient soumis plus que les questions de langue
donc il faut aussi remettre les choses dans leur contexte je pensais plutôt ça qui avait amené aussi peut être abrogée
un moment donné d'incertain bilinguisme et c'est vrai qu'on
va laisser difficile et on doit soigner cet élément là
par cette grande force on sait que si on veut
pouvoir avancer à l'avenir il faut soigner le
multiculturalisme et surtout le bilinguisme et la possibilité de comprendre l'autre et pour s'exprimer mais
alors je crois beaucoup et interne aussi manger ça fait sourire en tant qu'avait énormément à l'
époque de professeurs neuchâtelois qui eux qui sont battus pour la défense de la langue française
je me rappelle une anecdote en commission et de leurs 4 ou 5 ans ou on m'a reproché de parler trop en allemand
en 10 ans et finalement le t. francophones qui doit défendre la
langue française donc tu dois parler en commission uniquement en français
et si vous faites ça vous avez deux ou 3 fois moins de chances de gagner vos ventes
notions donné il faut choisir ses soit on veut défendre nos idées gagner même si ton caractère
ce rôle et défendre votre culture au risque de continuer à perdre et de creuser encore ce fossé
entre les cultures en disant ne fermons pas comme je perds pourtant les autres sont méchants avec moi donc ne doit plus
mettant même eux monsieur et vous qui êtes jurassien d'origine est d'établir facilement depuis de nombreuses années ça doit
rappeler des souvenirs du quotidien c. les 15% d'habitants d'origine portugaise
en ville de fribourg c'est une réalité eux et qui contribuent à
l'économie et à la société mais qui change la dynamique linguistique
l'hôpital a été mentionné cette position dominante du français dans
un canton bilingue et ce que dans votre vécu personnel
vous avez rencontré des situations similaires des interrogations
peut être différente par rapport à cette
cette question pourquoi vous voyez ce que je veux dire par rapport à
fribourg dont j'avais une année d'angers a longtemps dans le canton
de fribourg donc je fais maintenant plus riche en place un
donc aucune intégration qui se fait par rapport au london
et ce qui eux ne frappe eux c'est évidemment qu'on est dans
une société multi culturel les multi donc ça va très bien souligné
et puis c'est par rapport à cette situation du valais peut être avec deux espaces monologue
qui peut paraître assez inquiétante quelque part et qu'on retrouve peut être
un peu moins fortement du côté de fribourg s. a.
je dirais qu'un dépôt is maintiennent que se développe
entre les communautés linguistiques dans le canton de fribourg
alors moi je connais un peu ce qui se passe un peu ce qui passe
de côté l'université le je pourrais vous souligner le fait que
aux à l'université dans mon quotidien je n'ai même si je suis un
un homme mais de vous gérez vos non mais d'ici au parlement
pas trop mal mais surtout je j'aime connaissance passive de l'allemand
il permet de participer par exemple à des séminaires il
et ça pose la question du niveau du
bilinguisme on cherche à développer dans ce pays ne peut être
parce que des biens parfait on trouvera certainement quelquesuns
et tant mieux si dans les écoles comme école fribourgeoise en haut poussent de plus en
plus de jeunes à la suite des filles bilingue mais eux aussi à mon avis
la nécessité de maintenir dépôt pour ce qu'ils ont
pas parfaitement bilingue et qui peuvent dialoguer avec l'autre communiquer
pour aboutir à quelque chose qui soit plus qu'un espace monologue
quand je fais un séminaire avec un collègue suisses alémaniques que
on hésite pas interrompre quelqu'un qui a employé à temps trop compliqué pour
eux l'expliciter le redire etc mais pour cela il faut aussi que
on parle avec des alémanique qui parlent l'allemand on apprend l'école
et de les parents sont peutêtre pas toujours aussi bien maintenue dans le monde média on a de plus en plus
de difficultés à suivre des émissions d'ici 10 ballons chutes
d'objets etc ça c'est un autre problème
ouverte làdessus mais qui est aussi un peu frappant dans la question de la communication on pourra
revenir sur ce thème des médias a ouvert pour rester un peu dans l'
enseignement permettant que parce qu'en quelque sorte quelque chose qui voulaient les détroits là sur
le podium vous enseigner dans une haute école secondaire l'a déjà mentionné l'enseigne
et là toujours enseigné durant sa carrière et débuter vos si
alarme et vous êtes officier vous avez astrée
des hommes de langues et cultures différentes comment vous avez
vécu cette situation de devoir enseigner un public
le real composés en tout cas de langues différentes je commence par vous êtes impatient mais
moi j'ai vécu assez bien au début c'est très difficile comment tout apprentissage
de tout je pensais compliqué et puis après quand on se connaît pas
suprême cessa dès qu'on connaît l'autre on l'apprécie et puis on
peut construire quelque chose en son antisociaux départ enfin blocage en disant
moi je francophone je vais parler qu'en français et ça va pas fonctionner voici mon expérience
j'ai eu la chance d'aller passer 5 mois en suisse alémanique pour payer mes galon
de capitaine avec une compagnie majoritairement alémanique quelques tessinois et puis aussi les romans
et si la que j'ai pu apprendre l'allemand enfin vous
apprendre de manière à pouvoir communiquer avec des collègues suisse alémanique
à pouvoir instruire aussi évidemment dans leur langue parce que ça c'est indispensable
dans un pays comme l'autre on est ultra minoritaire alors c'est pas
on et minoritaire on a pas le choix si on veut avoir une place de
moyens de toucher les entrées là moi je pense que si les richesses
ça m'a énormément appris éparses qu'effectivement en apprenant la langue j'ai pas appris que la
langue mais j'ai compris aussi leur culture et puis c'est vrai qu'après on
peut dire il part ensuite se détache c'est évident que le soir à la bière yvon
pas vous parler en bonne allemand valori tiennent d'une guerre en bonne allemand qui apprécient fini
mais c'est pas la mauvaise volonté et moi je pense que de leur
en vouloir et de revendiquer passer quelque chose que moi je comprend pas
je pense que celui qui comprend l'autre qui apprend à eux
à collaborer avec lui il est beaucoup plus fort que celui qui parle aucune selon qui la sienne
et puis qui seront même pas compte de ce que vivent les minoritaires et
à mon avis c'est nous qui confère un effort plus important
comme le font les eaux valaisan dans notre canton parce que dans notre canton valaisan qui
parle français à sion il évite ennuyé que ce soit en politique que
ce soit dans son travail dans beaucoup de domaines et là bas c'est un petit peu la réalité du monde on a beaucoup d'attention pour les minorités
mais vient un moment donné ou à l'aspect majoritaire joue un
rôle en tant que personnes actives aussi dans l'enseignement supérieur
super chaud ça fascinants vous est tout à fait passer de l'expérience de formation
à l'expérience formatif ça vous informez vous sur b celle qu'a certes très certainement si pour vous
dans vos activités d'enseignement cette barrière linguistique elle a joué un rôle elle était facile difficile
alors que j'ai des expériences extraordinaires d'un niveau de lancement puisque de
j'étais engagé à l'école travail social ces 25 anciennes écoles francophones petites écoles qui se
trouvait à sion et à certains moments où on se mette en place des HES
de pierre mermod que directeur d'école ils sont moyens de passer
les épaules et reconnus comme les collages restent enfermés colville
donc les volontés juré de survie économique ce que sur l'avait pas certains nombre d'étudiants conçoit ville
et cette cassette est très simple si on a vraiment pour
partager ce projet mécontents des professeurs des responsables de formation
des villages et donc on a vu recruter d'autres personnes nouveautés police
pour que les étudiants puissent se poursuivre et de leurs idées
à ces moments très citer les étudiants motivés couramment moi qui en france 0 un stage d'un parti
francophone instaure à l'allemagne bilan des courses à la paz pour compter le nombre d'étudiants
on réduit parce que les germanophones à les faire évader francophonie bombe à lausanne passe encore
il suffit pas de le déclarer donc il a fallu de nombreuses années on arrive
à avoir une équivalence des prises par les péripéties mais juste pour vous dire actuellement hiver 160 étudiants
AHS en travail social et en aval à descendre dans la filière
bilingue hélas un son hyères bonne situation mais hier si j'étais justement
j'enseigne et y'avait un étudiant valaisan qui
a fait défaut suicide ou en français qui s'exprime
très bien les très bons niveaux de français et professeur été
argentin hors de la figure et à certains moments
il faut comprendre que la langue c'est pas justement qui se traduisent une langue à l'autre
alors que cette manière d'appréhender le monde des concepts et moi je
dis comme ça vers germanophones ont l'habitude de discussion très philosophique
et puis à ce moment il parlait ce cas aux volontés
et puis je vous avais déjà ma folle pour eux et à 3 niveaux a it is et en
la liste et le jeu de la valeur voulait expliquer aux
francophones c'était quoi j'ai trouvé pareillement pasqua parallèlement
traduire ce que les allemands appellent visé et s'assure que celui qui a la chance de bilingue
un peu dans une résidence on vire suivi car parler la langue grâce à la matrice
sur lesquels il ya vraiment de paysages culturels de manière d'appréhender le monde
donc c'est parce qu'il augmente pas qui met à dos je les mets au cas de
manière vont ensuite serait très favorable et je suis
au désespoir voire difficile ma fille et colis
damages recul face à ce que je pensais de richesse énorme
et la question se pose comme enseignant ce 25 ans je suis là
dans les échanges et columbus et on a mis énormément d'efforts
les difficultés on donne juste américain on avait créé par ce qu'on n'a pas beaucoup l'animation culturelle
que deux écoles de la puis l'école en suisse allemande husserl par chance directeur de cette école
cette loi fribourgeoise à la sagesse la ville a rendu une dont
les mis en place dans la créer symposium national marchand des
première édition à vienne deuxième édition i troisième légendaire pour
finalement décidé on va faire symposium l'animation encore
il s'impose une vision germanophone et si extraordinaire et là ça va faire ce que vous dites
c'est que les animateurs culturels du suisse romande sent un peu
oh mais il se sent ils ont adhéré ou
où on international l'animation socioculturelle 7
des français les espagnols et portugais pour vous dire que j'ai assisté cette
pendant que les contrats de réunir et finalement je j'observe les quelques
exemples nous disait non seulement que les francophones se sent mieux
on peut être aussi préfèrent aller un symposium à rioux
les divergences entre les comprendre maintenant mais que ce dernier exemple
et s'assurer que vous répondez par ce que ça touche la francophonie
j'ai découvert l'association internationale des sociologues de l'enfance
en fait la sociologie de cette manière de résistants quitte
à des outils et à quitte à la sociologie
annonce chalet a ce symposium vous savez qui à leur symposium tous
pour tous sont faits français ça en fait réagir aux choses
ouais je pensais qu'un nombre de français parmi eux mais
eux effectivement ceux qui luttent d'où la diversité culturelle
par la langue et la francophonie et souvent les gens de soi des périphéries soit que ceux qui sont
directement affronter à même d'une menace d'un peu plus
concrètes notamment ancien beaucoup de québécois dans votre dans votre congrès
qui sont eux directement sous l'influence de l'anglais qui est peut être à
mon avis un peu la menace la plus importante contre la diversité culturelle aujourd'hui
de nos dans notre monde en tout cas dans le monde universitaire il cherche ça on
le voit ainsi nettement je vous donner un ou deux exemples làdessus heu on
je suis assez d'accord avec vous aussi sur l'idée que évidemment le bilinguisme c'est
une de ces études richesse de poule allant mais pour la culture aussi je vous
donner l'exemple saisie de ces séminaires qu'on organise pour moi c'est toujours extrêmement
intéressant de voir comment un collègue alémaniques et les étudiants à bordeaux questions historiques
en définissant au départ des concepts de façon plus et très élaborée on n'a
pas la même approche du côté francophone et puis un autre exemple
ce qu'on affine fois séminaires sur eux police dans la chanson en suisse
au vingtième siècle c'était une richesse culturelle extraordinaire pour nous de découvrir
deux des gens comme animateur p etc dont on avait jamais
entendu parler nos étudiants n'ont pu juste stéphane échelle
gentiment dans lequel elle prend un d'entre eux les différentes
catégories d'étudiants comment quelqu'un en russie enrichissement pour eux
les étudiants d'autres pays comme le but moi ça me fait un petit peu sourire quand j'entends tout ça parce qu'effectivement le remettrait
firme bilinguisme multi multiculturalisme et finalement s'impose qui étudie si vous allez
cause avec nos gamins modification dans un fils qui a 10
je pense que la culture on dit la langue est un vecteur culturel mais seulement maintenant c'est l'inverse qui se passe
par ce qu'on regarde sur toute la planète les mêmes
films on mange la même nourriture on consomme exactement
les mêmes choses inventée par eux dans des coins reculés de l'empire du milieu ou d'autres endroits
mais en fait on voit que la culture elle s'impose de cette manière là sans avoir la langue contraindra probablement ce
qui laisse passer auparavant donc là ça c'est vrai je mentionnerai menace si mes questions qu'on doit se
poser parce que c'est bien joli franchement c'est vrai la plupart des chanteurs qui ont été cités je pense
qu'ici dans la salle produit on les connaissait en suisse romande oui on les connaissait mexicaine de porter eux
assez limité et bons pour les cinéastes un peu différent il s'ils ont alors cette
réponse alors que ces projets merci beaucoup par rapport à nos enfants mais ce n'
est que je veux dire c'est que bien évidemment d'autres facteurs qui cette mondialisation
qui a influencé absolument tout sur notre planète fait que la culture s'impose
parfois même avant la langue donc là on il faut qu'on soit très sensible à sa manière à
savoir ce qu'on voudrait sur 50 on dit ça se décrète pas moi je pense que si
on doit décider ce qu'on veut typiquement pour un pays comme le montre en cantons comme canton du valais ont donc décidé de ce qu'on veut
défendre ce sera pas sympa parce que ce qu'on constate aussi dense que tu a dit tout à l'heure c'est
finalement si on est pas obligé de faire l'effort d'apprendre la langue de l'autre on ne fait pas
à moins qu'on soit vraiment dans une toute petite minorité de gens passionnés qui ont dit vraiment de quoi plein de choses et moi je vois
accession n'est pas forcer un aiguillon dans la formation ont obligé d'aller
ailleurs dont on son niveau militaire à partir d'un certain niveau
la formation et les quasi uniquement en allemand donc n'avait pas le choix
de faire un pas si vous êtes pas forcer souvent étant satire en bas
tant pis je motive les maisons font affaire équipant mensonge profite un peu
la situation a plu facile j'aimerais rebondir sur ce concept de menaces
enquête évoquée en lien avec l'angleterre et puis faire le lien avec la l'
introduction de du professeur au est tout à l'heure on a vu
que pour la francophonie c'est ce concept défensif c'est en développant les menacer la part
de marché finalement mais c'était le moment où la francophonie c. ouverte culturellement globalement
qu'il a eu un déclic une dynamique qui a permis à paye
rien comme la suisse d'adhérer à ce qu'on est pas en
face de la même situation par rapport à l'anglais lausanne plutôt voir
sa commune chance que les communes menace veux je peux avoir tort
ouais après à des questions comme m. de fait de pouvoir continuer de réalités
de ce qui se passe en statistique a tout les niveaux je peux vous
parler un peu plus précisément de ce que je connaisse planning demandeurs cherchaient du monde
académique récemment avec les conférences de cholet québécois qui nous ont parlé de
l'évolution des revues scientifiques dans les sciences humaines et de la
langue sans que l'on trouvait le représentés dans cette revue
argent qui peut le considérer comme évoqué monsieur le maire pour les sociologues de la caisse ont
constaté que les langues nationales comme l'allemand et français en suisse sont en diminution
assez nette dans les revues scientifiques en sciences humaines au détriment de l'anglais qui s'imposent
petit dati estce que ça veut dire que les revues suisse qui publie
en anglais maintenant sont plus lus par des américains des anglosaxons mots
par ce que les américains les anglosaxons s'intéresse aux etats unis et
puis à la grande bretagne mais très peu à ce qu'
on raconte en voulant être internationale dans nos revues nous là
si on continue lâcher du lest dans ce monde là
peut quand même en suisse de d'entre eux au niveau universitaire
on peut penser que chacun se débrouille plus ou moins
les unes connaissance passive de notre lent alors on va vers eux
le nivellement à mon avis pas ce que publient en anglais certes c'est bien mais c'est
quand même au niveau de la qualité de la nuance de sens de propos n'atteindra pas
100 un l'interprétation qu'on a dans
sa propre nom 20 épisodes ça aboutit à des choses
complètement absurde dégâts des revues en belgique qui depuis de plus
qu'en anglais dans le domaine des sciences humaines
et son plupart les belges présents pas non plus dans les américains et cet excès l'ariège
je pense que le la section sciences humaines du fonds national suisse est aussi la dernière
où en permet la soumission des projets dans les langues nationales toutes les autres sections sont passés à l'anglais si je me trompe pas
effectivement c'est quand même une bonne chose je pense bien sûr vous encourage à
un déposer des projets en anglais ou à faire
des critiques sur les projets décoller en anglais sous
prétexte qu'on sera moins facilement reconnu par nos collègues qui à mon avis une erreur puisque deux
on sait très bien le niveau d'anglais de différents pour les qui
nous ont ou dont le parlement fédéral régulièrement tout les 5 ans
un conseiller zurichois win conseillère zurichoise déposent des motions
pouvant reconnaissent au moins partiellement l'anglais
comment national s'est passé durant la période d'activité devant monsieur but et vous avez dû débattre de ce sujet
mais quel est votre donc vraiment sont allongées et j'ai jamais vu ça peut être
retirée dès que je n'ai pas l'anglais n'ont pas
le débat principal qu'on vit actuellement ces débats sur la deuxième non national donc
l'enseignement de la deuxième langue nationale on voit que royal plus en plus
d'eux des marchands sans cela en suisse alémanique chez nous c'est moins ca
c'est bien celle des gens se rend compte de l'importance pour nous
de le connaître au moins la langue majoritaire le pays mais on
voit aussi que la réaction est assez fortes dans les cantons suisses alémaniques
parce que via cet attachement culturel et cette volonté de soigner
l'unité de notre pays et ça c'est un élément qui a relevé parce que souvent dit
les arrimages pas là pour défendre les suisses allemands ingénieur messine réalité que je dis au quotidien j'ai l'impression que c'est
plutôt par ce qu'on se connaît peu mais au fond pas attention
pour les ont pas besoin aussi toujours pas un exil fédérale
alémanique qui l'a pas besoin de savoie france il peut tout à fait
faire toute sa carrière sans même comprendre le français et en a beaucoup
mais on a beaucoup contrairement à ce qu'on compte mais en roman si comprend pas l'allemand il issa rien qu'il
aille à terme passant des sciences de commissions laos passe le travail
principal la politique dans notre pays il ya pas traduction
et chacun pendant sa longue et ⅔ de nos collection alémanique vous imaginez
bien et si vous arrivez pas à parler leur langue par eux
comme goethe met à vous faire comprendre aux collègues alémanique vous avez moins de poids
ça c'est la réalité et c'est la raison pour laquelle nous on doit absolument maintenir sa allant du côté alémanique on
a vu soucis à des cantons qui enseigne le français depuis très
longtemps mais savait pas générer débat passa c'était parfait
contre consacre pas été ressentie comme un affront contre la suisse romande et là
le lait les francophones de notre pays aujourd'hui on a senti en
soirée à chaque fois pour ne pas laisser supprimer cet angle
ensuite si aussi donc direction cinéma tant mieux on nous dit souvent laisser ce que cette condition connaît
de longue c'est plus facile à prendre une troisième et ainsi de suite donc cette chance
plus on maîtrise de langues et plu on a de cordes
à son annonce je pensais m'importe céline commencera
marine c'est eux ça avancé d'un animal watch querelle stellte loin vous
pouvez pendant 3 ans et en général art associé point un
mais le problème elle même mais inversé de yannick buttet vient de dire au grand conseil valaisan
les francophones aujourd'hui présente 3 cas si vous voulez entendu il faut exprimer en français
c'est exactement la même chose que le parlement fédéral mais à l'inverse donc de léon valaisan
qui veut se faire entendre voir parler le français 6 exprime en allemand en commission
ils sont deux ou 3 ans germanophone sur autre exemple général is it is on peut entendre
donc ce pourcentage fixe de spasmes laxiste les espaces bilingue tribal
égal il peut s'exprimer en allemand vous voulez
je viens de dire encore dire que si je parle allemand je me fais comprendre
par germanophone si je parle en français je perds tout doux d'argumentation
dans le parlement la mise à jour sauf les rapports sont inversés
ce qui est intéressant par contre vous et moi j'adore l'idée qui vont valaisan
diese leur dialecte ou culture équatoriale ex je pense que les romans ont des jaloux parce qu'on a perdu nos
patois depuis peu ils ont maintenu et essais ce qui nous donne quand même une certaine confiance n'aura pas
de nivellement de l'europe nivellement ont pensé par exemple des
nivellement anglosaxons en passant par la culture et qu'estce
qu'on a vu son poids lourds à aucune des dernières grandes expression culturelle elle a été remis organisée
non seulement les tirs localisé cirque du rap français dura answer durant
cet impressionnant fédéraux localiser les problèmes sont les réinterpréter mais en
plus à renoncer à tout le code postal renan démontrée qui
viennent de quelque part donc qui a à la fois
une uniformisation or mais en même temps vous observez bien c'est
de puissance montante la microhistoire délocalisations la résistance du local
de l'esprit de clocher par seulement quant à la campagne
férir diraient les conflits en peu de côté baudoux
moi j'ai travaillé 10 ans à genève très des adolescentes plainpalais qui me disait toujours pas pourquoi
il a qui on sent merde pakistanais compas qui firent que cette idée et encore que
on est d'abord on développe son identité dans un réseau micro local
dont on parcourt à pied il faut qu'on soit entendu
respecter quand il faut bien sûr qu'elle unique transnationales qui se
déplacent c'est ce qu'on avait déjà à la renaissance
des vitesses déplace les pauvres cette série sont localisés
mais je crains pas par contre je crains
comment le comment le latin réussit à remplacer les larmes 7
7 lorsque les se mit à parler là et c'est pour ça que je pense que l'élite francophone dont parlait le
français du cinéma un francophone deux est en france la musique
francophone en français il faut pas parlent la langue du
du dominant doit maîtriser en mais alors pas là et c'est une honte pour revenir à votre
constat assez critique du début qu'estce qu'il faudrait pour que
le valais développe un esprit clocher bilingue fondamentalement bilingue
ou du moins celui vous savez c'est comme les glaciers quanti avance pendant 1'000 ans les avances i par cela
même qu'assure la croissance se trouve ou au même endroit alors on peut dire il obéit à k.
moi je suis très favorable dans ma famille mon papa est agriculteur il envoyait déjà en suisse allemande et en allemagne quantité adolescent
j'ai en allemagne en donc j'ai pu brune amitié pour
la langue allemande et je constate puisqu'il lui faut
donc en fait c'est beaucoup dépend ou l'allemand sur l'utilise pas
alors aujourd'hui c'est que de plus en plus fort le vallée
l o valley est orientée vers permet à la suisse
dans tout le territoire suisse aux personnes à hurler
comme ça ils ont donc décidé car puis ils ont mis l'on valait dans la région erme
et puis ils ont mis l'arc lémanique jusqu'à sierre puissent célébrer des cires
comme avec les premiers vous allez sur les cas où les gens 3
en ce juste ou pas vous à la martinique déjà mardi de train pour aller
ah oui c'est dire que vous avez ce qu'on appelle des espaces fonctionnels
en l'espace en ce moment le valet il aspirait la même année
francophone dont on n'ose pas francophone renvoyait alors on pourrait dire
on pourrait dire à ce serait génial sexy la nouvelle ici et d'eux n'
a aucune raison on pourrait dire qu'on pourrait dire à la télévision suisse
romande et des émissions en allemand mais les gens pas si ça correspond pas
cher fait éléphant sing chuter et les forces éparses qui voulait gradés
si fait défense passive entendue au PCC qu'il a un intérêt était
par sa amour de la patrie et sa intérêt au prêt à intérêt tire
s'y prépare le vigneron depuis pourquoi le parlement facile à des clients germanophones
c'est pour ça que tu veux parler allemand qui s'est toujours là et c'est
pas intérêt dans ce sens la logique espagne interagir le mot économie ne dans
en fait de plus en plus le valais chi devient donc 12
pour le moins en moins de raison de la source
tout le moins à ce système qui vient de personnes qui parle français qui peut évoquer avec les interpeller
et pour vous comment castlevania devrait faire pour justement développer cette identité bilingue se renforcer dans
cette cet espace et développer un rayonnement qui sache à attirer les personnes vers
ici plutôt que de le faire partie voir l'article l. pas de recette
miracle sinon je pense que quelqu'un d'autre aurait trouvé avant moi
et je pense que c'est un travail de tous les jours vraiment après tout les jours une question de volonté parce qu'
effectivement je pense que si on se rejoint canton diction n'a pas besoin de projection n'a pas besoin de parler
la langue l'apprendra pas faire les forces exactement ce que quelqu'un dire gabriel 20 d'air et sa cime réalité
ces réalités aussi mais qui évolue en fonction d'éléments pourquoi l'on va les maintenant et très tournée vers berne
par ce qu'on a creusé un tunnel très efficace si on a mis en lien
avec le reste passion avec permet avec le reste de la suisse
parce que la suisse alémanique et sacré aussi cet appel d'
air maintenant si ya des modifications au niveau des infrastructures
au niveau économique ou autre ça aura des conséquences aussi
lorsqu'on voit très bien les migrations les mouvements de population là c'est pourquoi on a des portugais non distri martinez
partout mais dans 10 marty 5 un a particulièrement apprécié beaucoup de travail
dans le domaine de l'agriculture en particulier versées comme son 105 et
ça motive les gens à aussi a bougé donc dans le canton
du valais massy à part une volonté claire et je crois que c'est le cas du côté politique de dire on formait une entité
par ce qu'on a vécu durant des siècles ensemble éparses qu'on veut continuer à vivre ensemble
action décide pas ça on arrivera pas à générer finalement ce sont eux
cette compréhension mutuelle et cet apprentissage de l'autre langue du canton
maintenant ça suffit pas de décréter fois après évidemment dans la formation pouvoir
générer ces échanges à une seule chose qui marche si l'immersion
la seule chose qui marchent tout ce que vous apprennent à l'école moi j'avais proclamant collégialité par elle était vraiment dur j'ai
beaucoup appris rester super mais ça m'a donné des super base
pour après point progresser pendant mes 5 mois en suisse alémanique
mais vous sortez pas de l'école a appartenu rare exception que je crois manque encore rencontré
vous sortez pas l'école en sachant une langue étrangère en ayant uniquement apprises comme ça
donc si vous faites par les fonctions force pas peut être que du côté de l'école ça viendra un jour
en disant non seulement motive les gens aller passer une partie de leur scolarité dans une autre langue
mais on les forces sociales tchèque s'est pas dans l'esprit suisse valaisan non plus trop
indépendante mais peut être que ces deux réalités qui conviendra dans situation continue environ 100
qui a mené la perspective extérieurs et aussi la distance de l'historien
vrai voyager la recette ya pas de recette miracle améliorer revient ici mais
avec lui et développer chose oui à part et cetera quand
on a donné déjà de façon d'interpréter la sauce pour masquer
ce qui intéresse un peu être 7 voir aussi léger
ainsi quand tant bien que son free vos commentaires
je le jure eux qui et qui
a été tellement vécu aussi cette question du d'une mise jusqu'aux enfers après
mon autre chose avéré avec nos cantons 7 des espaces de contact des espaces
ils ont à peu frontière des langues qui peuvent aider laboratoire peut être pour entretenir un peu le
le bilinguisme en suisse même si ça parfait parce
que quand même ça peut donner eux des exemples
pas des gens qui ont peu éloignées complètement cette préoccupation est
maigre à l'autorité d'un point sensible à ces
questions là j'ai aussi paiera donc moi je pense qu'il a peut être un rôle de laboratoire
intéressant et puis pour eux pour donner un exemple dans le monde d'
universitaires ces s'intéressant de voir que les efforts qui sont effectivement souvent
de fait par nos collègues alémanique qui avec nous parle facilement l'enseignement de
récompenses là mais les efforts de la minorité francophone mais ils sont aussi considérable
i sont obligé si on veut faire une histoire de la suisse se conduire nos étudiants c'est vous aurez à
lire de l'allemand né le 7 obligatoire le fait qu'
il a des collègues et eux parfois alémanique qui
en sortant geschichte der schweiz qui ne tient absolument pas compte de la
partie roman c'est dommage alors donc les efforts doivent être
fait des deux côtés et puis que peut être saison de comparaison
frontière soit peu des laboratoires où nous dépendons privilégiés
tout juge encourage les scientifiques autour de la table à faire une
étude de pouvoir quelle part de la population alémanique parle
français et l'inverse en suisse romande lorsque j'ai vraiment l'impression que si on a toujours ce mythe
surtout chez nous parce que pour le moment où on a des difficultés apprendre l'
allemand parti difficile donc c'est ce qu'on a l'impression que les
suisses alémaniques parlent tous français projet impatient certains de mes collègues turbo bien si on
arrive à bien qu'ils ont vu à quoi ressemble à un roman
donc je peux pas dire qu'il maîtrisait parfaitement la langue française
mais ce que je vie aussi et que ce soit permis ce que j'ai vécu dans le cadre militaire également
franchement je dois dire si c'est pour ça que je dis sinon par le parlement
rien on n'ait pas compris éparses qu'on a beaucoup de l'humanité comprenne
qui comprennent pas la france et l'inverse est vrai mais je pense que mes collègues
avaient un petit comprennent pas l'allemand se comptent sur les doigts d'une
donc il faut aussi reconnaître cet effort qui a été fait lorsqu'on aime ca sera
pas je sais pas mais moi je suis persuadé qu'on devrait faire une étude
de l'homme pour arrêter dans la limite dans les bistrot pu penser que nous on
est nul en allemand but les alémaniques qui sont tous super fort en france
dans ces études j'ai pas priver ces études existant déjà
été faite lorsque je dis que vallée et composée de
deux h par semaine suite à ce genre ou d'
études peu mais quand je discute creek incroyablement difficile
par exemple vous avez eu des sociétés savantes en vallée qui s'appelle la
société d'histoire du valais romand un SHDR
et à l'équivalent dans la vallée et c'est pas les mêmes thèmes d'étude ils ont pas de colloques ensemble lis pas
les mêmes revue dont vous avez eu je reçois le catalogue du déjeuner
parler puisque chaque J6 comme magnifique parler allemand vous avez notre
d'eux un éditeur se prononcent quel éditeur d'histoire sociale qui
publie la microhistoire un catalogue de riches je parie gros revenus
50 titres par un médecin senti croise un allemand vous avec ironie et cette force sa notre
éditeur il publie un album vous avez réalités sociales sur l'éditeur publie en français
capa débiteur bilingue en suisse nous invite à vous avez vous avez des tentatives pro helvetia fait ça
pro helvetia fenêtre allusion aux effets très mais y'a pas d'éditeurs bilingue
un c. et quand je vais là alors j'ai vu agir en société d'histoire du valais romand
PDC du valais romand les partis socialistes du valais
romand vient même pas parti socialise valaisan fallait service
pas au niveau de vie avait un parti démocrate chrétien voit parti socialise duval et mis à part
au niveau des partis politiques le valais constitue effectivement une
lune exception ça aussi parmi les cantons
bilingue avec quelques nuances par contre pour ce qui concerne la socialiste à fribourg vous
vivez exactement la même chose ne va tout à fait aussi de société 20
sur les langues et qui ont des programmes des préoccupations ces différents
mais je crois qu'on revient à la question d'intérêt pourquoi pas des partis politiques parce
que chez nous c'est un peu compliqué dans la vallée comme on a l'
espèce et frapper donc qui sont tous dans la même famille simple peu différent mais si
on prend les sociétés histoire moi je suis sûr qu'une société d'histoire mason
s'il arrivait à financer la recherche qui s'avère assez de
d'échanges avec d'autres sites nouveaux in questions d'intérêt
je pense que tant qu'on peut vivre par soimême qu'on est obligé de s'allier à d'autre
pour trouver des solutions c'est assez humain à moins qu'en ayant un intérêt concepteur pas seulement un intérêt économique
nous met un intérêt ça peut être simplement intellectuel à sa vie à
l'autre à collaborer avec l'autre mais le jour où
émane typiquement les partis politiques les parties sont trop faibles pour se
défendre même ira forcément ce mouvement qui va se passer
donc c'est un peu la loi du moindre effort tant qu'on est pas obligé de faire l'effort de tout traduire
ou de d'écouter l'autre dans sa langue maternelle comaîtrise forcément quand même moins bien classé n ont pas à pas le faire
mais si uniquement des qui à la nécessité que soit économique intellectuel ou
autre on fait pas donc je passion socialement et vision culturelle
je pense que le valais alors si un canton qui peut prouver que l'esprit de clocher dépasse la question des langues c'est bien canton du valais
et on a déjà dû se battre pour regrouper dans le valais romand de nombreuses associations
escient compassion compas fait moi je peux dire non étatiques dans le domaine de l'énergie
j'ose pas compter combien on a de sociétés de distribution d'électricité en valais
simplement pour dire quoi ils parlent pas forcément des langues différentes dont certaines sont bilingues et d'autre eux sont en la
on veut on peut s'imaginer des arrangements les 3 mois je j'essaie de faire ce que
je pas ca entre les deux ans étant membres des deux sociétés liste h. p. de cotisations
bah voila a néanmoins je reçois les deux publications on se trouve à un moment délicat de
cette soirée j'aimerais bien entouré le podium pour prendre quelques questions du public
je vais vous permettez à votre micro est déjà détaché je vais pas lâcher ce micro des
mains même et je vais venir vers vous messieurs dames si vous avez des questions à poser
à nos 3 interlocuteurs je répète l'idée principale
serait de les entendre répondre à vos questions
vous pouvez bien entendu introduire votre question brièvement
je vous prie les décès pas con facile vous même mini conférence
voilà pour le côté délicat à qui je vois madame qui a levé la main toutes faites venir vers vous
je lâche pas le microphone amorce un paquet d'aller se dirige
la haute ecole de santé donc aussi au coeur des questions un
i. au bilinguisme question qui érige en première intention dessus puis t
je parlais tout à l'heure de la nécessité absolue d'avoir une volonté politique comment
pourquoi elle doit s'incarner cette volonté politique au travers d'éléments un caractère législatif
peut en vertu de l'autre mesure quelles seraient
les pistes coté de substituts suggérer aux politiques
ensuite à ceux qui doivent appliquer pour que vous partagez un
des dunes quand le besoin partage pas donc un
crée tellement énorme à quelqu'un très solide et donc du coup moi je
comme j'ai pas la solution mais je pense quand même qu'on doit
affirmer régulièrement cette volonté j'arrête de dire cet important passé pas certains convois
et maintenir un canton bill moi je sais pas si on va demander
comme disait galvanisation va demander aux gens du disque martino montait polaire
je prends juste un exemple l'anecdote je me suis retrouvé avec grand plaisir et je suis retourné régulièrement d'ailleurs un fils père
termine bien en fin de soirée je pose la question j'ai
bien alors quel conseil communal des invités j'édite mon ici
qui était déjà venu dans le district montait et on avait un seul parti avait la fête
cantonale des fanfares comme les jouets anciens francs par détenu par hasard c'était déjà
bien qu'il se rappelle qu'il était né dans 6 cylindres c déjà ça mais juste pour dire quand même que c'est pas certains que les gens qui vivent
dans le haut valais étions pas forcément le contact avec eux avec malheureusement les gens qui vivent à
martigny monthey et cette volonté et ça je pense qu'une question quand même pas osé alors
à la posée par un vote mais simplement tate établi moi je pense que la population valaisanne
par son très attachés à cette culture qui multi moi ça
porte jacquot utilisée politiquement soit clair on a on a notre
ministre des finances qui eux qui incarne parfaitement ce monsieur multiculturalisme comme
les parfaitement bilingue très présent sur les deux côté d'eux
de notre pas d'autre part hier mais notre peau mina beaucoup d pendant sa campagne je pense vraiment important de leur dette
et après comment peut concrétiser ça je pense que du côté de l'administration cantonale et quelque chose à faire
tout comme la confédération et les responsabilités je pense que ça fait du bien à certains d'aller voir ce qui se
passe dans notre partie du canton émerge des impôts certains tabous ce soit dans la formation je pense que dans les
plans d'étudier le vrai réflexion affaires chaque c'est pas sa place qu'on est pas le même nom dans
le haut valais dans le valais romand pascal et questions logistiques et des questions ou je peux entraîne derrière k.
et puis aussi du côté de l'administration en se connaissent davantage je pense que là y'a vraiment des éléments
a ensuite la société civile a aussi la responsabilité du moment où on a dit qu'on voulait rester ensemble
et qu'on voulait avoir un destin commun je pense que chaque société aussi capteur
certaines sociétés à responsabilité je prends l'exemple ont aussi le chef de
l'armée qui me fait plaisir d'être ici des sociétés de fission valaient
aussi d'un pays aussi de cotisations ce qui va dans les deux
et on a essayé de créer des ponts lorsqu'on a vu nos problématiques communes dans 90
pourcent ici sûrement bien plus élevée que celle des cas on vit la même réalité
simplement imagine toujours c'est pas la même pas ce qu'on se parle pas ce qu'on se connaît pas et ça je pense que c'est un élément important
la société civile les sociétés elles ont des responsabilités aussi chacun son
travail sont si des gens des gages pour faire vivre
tout tout ces sociétés jamais aussi responsable de chaque le coeur c'
est la volonté affirmée de valaisanne et valaisan des deux côtés
de la barrière linguistique c'est de générer un autre si b va
malheureusement là je répond volontiers parce que j'étais espère terminer
a été investi interviennent affectueux et je vais je veux dire dans
un courage donnée à l'achat sur le développement local
j'avais décidé on a étudié de communes de montagne fin au vice perkins 1'000
peut être comparée l'histoire du tourisme valaisans à travers deux exemples fin aux discriminations et mes étudiants
devez passer 4 jours après ou pendant les 4 jours puisque 1'000 je pense qu'
on peut faire pour faire des choses ben il faut il faut accepter
que la culture ne se décrète pas de manière administrative par l'etat tous ceux qui ont tenté de
ce genre de choses sont claires simples agde pour ce qui on va pas naturel j'étais
risque d'atteinte à ses rôles mallet vaut maintenant c'est un résident d'artistes et des compagnies
de harkis ski qui viennent là ont été approché par l'association internationale du théâtre encore
on nous a demandé ce type d'accords d'êtres humains des résidences
de terre francophone pour la suisse on a reçu 5 auteurs francophones
de belgique du québec du cameroun d'ailleurs l'auteur du et qui s'appelait
spam allezvous camerounais a gagné le prix de radio france internationale ont écrit
sur place et pourquoi parce que pour le théâtre ces textes dans le texte
les auteurs p. a. et vaut le voyage et ils ont tenté
de voyager en suisse allemand mon petit doigt pour écrire la pièce ou non
plus autre chose par contre il arrive à tournai en france en belgique
où c'est pour ça que c'est difficile de décréter 6 contre la
bande de naturel parents ce qu'il faut faire moi je pense
moi je suis surpris de voir les la circulation des films électif
et les films petit financé par eux la confédération ne tombe
pas en suisse romande moi sans aucune exigence infinie des finances et de la confédération donc pour avoir un puissant dans
son arrêt et à l'autre en chine à en parler d des champ si la d'une chanteuse duo vallée je suis
allé une fois à la fnac lausanne qui dit j'aimerais acheter sur le disque maman dénonce répète à la fnac
je promets de milliers disque donc comme pour les catalogues oui vous avez raison
dont on peut vous commander donc il n'avait pas elle n'existait
pas nos catalogues donc moi je dis ça faire circuler sur la chanson
et des artistes des films qui sont doublées et voilà et
ça fait rien sans rien répondre et ça je pense qu'effectivement duré
des moyens de donc si je résume on peut pas démettre
horizontale pour contacter chrétien mais on peut rendre plus facile de faire
circuler faire entrer en contact inciter les gens à le faire
sur les objets sur ce qu'on peut pas imposer la culture ça je pense qu'on partage cet avis
mais si on connaît pas la langue du paramètre mission connaît pas la langue de sa culture ses certains conseils appropriés à
jamais la culture je pense que ça c'est un important impliquant dernièrement aussi estce à cet effet a quelques années
peut être qu'avant les élèves ces enseignants qui voudrait envoyer votre
participant à ce qu'aurait cette sensibilité et leur manière
de transmettre la langue sera forcément différent je me rappelle à
l'époque avec un avocat remonte à quelques années
y'a des enseignants valaisan qui étaient venus dans le valais romand
et avait aussi cet âge les causes découvrez cette incroyable un
même un petit musée sera possible c'est comme si c'est un autre ou les anciens pourtant bien syndicats les enseignants
quant au canton les incite trop à faire certaines choses comme toute profession 27 la même
chose pour nous ça commence agressé des dents monsieur vous m'avez fait si on
a pu monnier et je suis un nancy un employé de la confédération la souveraineté de
la suisse et d'abord la souveraineté des cantons donc un problème supplémentaire pour imposer
le bleu le plurilinguisme ou le bilinguisme au canton maintenant monsieur
et à l'université de fribourg via un institut du plurilinguisme
qui reconnu comme le centre de compétence de la confédération en matière de plurilinguisme
alors à vous tous j'aimerais savoir délai l'apport de cet institut
et ce qu'il joue vraiment un rôle de d'
et t de diligence ou pour
vous aider à trouver des solutions dans le domaine du plurilinguisme merci beaucoup plus locaux
banlieue les cités de plurilinguisme et assez récent dans sa constitution prix bons son travail principal
c. un travail qui liée au niveau de la recherche de former des gens
compétent pour comprendre tout les enjeux qui à eux qui sont liés à
ce que le plurilinguisme niveau linguistique au nouveau sociologiques historiques etc
au sein d'un travail de fond pour les chercheurs mais aussi
un lieu de débat où on invite aussi dans des
conférences dans des colloques etc des gens de différents pays eux
aussi en suisse a à venir discuter de questions bas comme
celle qu'on discute de ce soir et aussi les colons
qui eux qui ont lieu sur des thématiques dans général
mais on essaie d'apporter ou n'importe quoi je participe à eux
cet institut mais où on essaie d'apporter des éclairages polyvalent
ne pas prolonger mais je m'inquiète un peu par ce qu'on
ait dans la recherche fondamentale dans comme vous l'a dit ici
et comme utile de cette implication dans un cette recherche bon
moment en envoyant un donc c des 10 conscience enfin
et puis on voit très bien que la langue qu'elle est imposée par l'hégémonie du moment
où le français a été hégémonie avec jusqu'à
eux mettons jusqu'à la guerre de 14
on le diplomatique a passionné avec eux
les traités de paix de versailles
trianon qui ont été pour la première fois dans l'histoire de
ou de l'europe traduit en anglais alors que dans les applications chez eux en valais je vous
avez des choix et à des élèves qui prévalait en immersion dans d'autres parties du canton
oui n 8 et une possible pour nous cette possibilité dangereux
également existant entre le jour et l'offre de monnaie
c'est assez récent ça montre qu'on a dépassé aussi des délirants que
dès qu'on offre à la possibilité à des jeux de synergie
dans la culture voisine etc donc à mon avis hayek dans un
mon je peux jouer pas parler à la place mes collègues
ainsi de développer un business j'imagine qu'ils sont aussi activite pour
enfant possibilité cette initiative 4 répond pour tendre si la personne monsieur
butter tout à l'heure l'institut de hautes vient de publier
ses deux ou dernières années des rapports essentiellement sur
comment au moment du recrutement de collaborateurs fédéraux la langue l'
évaluation de la langue la qualification pouvait être instrumentalisé pour
améliorer la représentativité alors ils sont pour beaucoup dans l'appliquer
effectivement bien sûr focalisée sur des questions importantes et
et on sait que dans l'administration fédérale la représentation la sous représentation des
minorités linguistiques est un sujet récurrent j'ai compris au parlement l'
assureur ça c'est un sujet très important et là en ce qui a
une vraie nécessité de dépend pas de plan mais simplement nos régions
bien sûr que la langue et les liée à notre région mais c'est sûr que pour un chef de
département qui alémanique ici entouré de alémanique si facile ces
nouveaux pas de la présente eva passe dire
vous engageant roman recettes ou des fainéant et puis on parle même pas des tessinois simplement parce que les
raisons dans lesquelles les peines et le peu elles font remonter à la surface certaines candidatures à vendre
c'est pas toujours le cas mais cette gamine réalité convie et nous en
sommes pas toujours comme roman pour faire en sorte que des gens
de la suisse romande puissent obtenir les postes vacants les tronçons présentée pour
une association suisse helvetia latina qui permet ainsi mettre en avant les
les romands et tessinois et cette question à la cour jusqu'au conseil fédéral
qu'on a eu un très bel exemple lors de l'élection ignacio cassis de
la volonté et la nécessité à mon avis de représenter les différentes cultures et
les différentes langues de notre pays mais on a souvent des propositions qui viennent régulièrement
du tessin pour passer le nombre de conseillers fédéraux de 7 à 9
pour avoir en permanence un collègue tessinois un conseil fédéral tessinois au conseil fédéral et
avoir en permanence toutes les cultures exception faite des romans chez nous ont pas
de notre pays qui soit représentant pas malheureusement c'est à chaque fois refuser mais oui aussi des
arguments qui plaide en faveur de l'efficience et pallier à ces débats qui sont leurs permanent
et bien des fois il faut être clair y'a des fois où certaines nominations
sont plus que contestable et où notre revendication illégitime
vrai mais celleci est due en tout cas pas mon caractère il faut pas tomber
dans la revendication perpétuelle et penser que même quand on a des candidatures qui
sont moins bonnes envoi impose par son pas vraiment ça ce serait à mes yeux
inacceptable on sait que les romanciers comme les femmes ont doit être meilleur
pour pouvoir être nommé occupe un poste à cette réalité où l'on
peut admirer cumulées et les hommes les budgets pas le cas
des aspects n'aurait pas je donne la parole à monsieur pour une nouvelle question vol
stéphane beaumont 7 services les hautes écoles ont jeté des risques et simples
je trouve très intéressant ce discours mais reste trop jolie j'aimerais
vous posez peut être in questions un peu plus méchant politique
et qui et stratégique je partage votre avis quand vous qui êtes
l'inertie en c'est vraiment l'épaule et je ne peux apprendre la langue
et puis je partage aussi que cet avantage et non pour nos jeunes
kim et islam période générique sans traitement in savièse amqui
parle parfaitement l'oural alors la question c'est la suivante on à quelques pas
de stratégie quand on parle de ces
espaces fonctionnels on pouvait laisser aller
les tendances comic sans moi je parle maintenant plutôt haut de la stratégie et les hautes écoles
et laisser aller la chose mais dans ce cas là on n'a pas l'immersion notre stratégie celle
de ceux des voilà on va payer un prix pour cette immersion ce qui veut dire qu'on
doit les écoles dans les différentes régions du canton mais
cela aussi appris à la question c'est
cette quelque part qu'elle et le prix qu'on est payé et connaît prêts à payer
et les délais de la part de politique de
la vision merci pour cette excellente question
je donne la parole à monsieur imbert conquête active dans l'enseignement au niveau cantonal
ma fille je rentre par un ma fille lui présente le programme d'année en immersion
alors entre la maison elle dit exceptionnelle moi je vais aller dans l'eau vallée une
et la troisième année du cycle d'orientation de l'encourage elle a fait
juste pour dire les les espaces fonctionnels qui se passe
élevée elle cherche élégant mis à l'école l'autre
le président je trouve les familles à la lettre qui m'accueille pour eux cette année scolaire n'
a pas trouvé de famille on a cherché par famille paiement n'a trouvé famille jurassiennes
r. r. un dire c'est quand même encore et puis elle me dit mon son ami il ment
sur la nouvelle et d'un modeste le chien de la famille ou aux valaisan cirque deux
c'est ça qui justement rencontre le lis comme le canton a
mis en place je trouve que ces magnifiques les profs ils
ont été remarque à l'école à ce niveau là c'est qu'il reste encore un autre pas vraiment celui
que cela entre dans la culture et reconnaît familiaux valaisanne accueil
des enfants libanais évalue les haies et vice versa
elles mettent maintenant ait élé ou dissoute que général vers l'information belge
je pense que c'est un exemple vous réussit donc
elle a été séduite manger encourager et décidée par le programme comités et conseils
après quand vous parlez de l'effort ça veut dire effectivement seulement de l'effort et ce que
les familles qui accueillait serait aider il faut ré
vraiment réfléchi avec eux télé ou cet intérêt
aimer ses porteurs passe moi je ne me surprend mais moi j'étais adolescent
en allemagne rencontrés il fixe pour les amoureux c'est ça bilinguisme
lorsqu'ils sont les peines mais j'ai encore en relation 40 ans
plus tard dire que c'est c'est vraiment quelque chose qui
diplômes qui dure qui imprègne et puis faut il faut donner peut
être il reste de l'ce dernier point dans l'immersion
c'est comment arriver à faire en sorte que les élèves de 9
il a voulu faire de la gymnastique douce approprie devrait immersion
pour son vraiment intéressant monsieur et vous qui vivez dans une ville bilingue avec une famille vous avez passé
problèmes logistiques qui sont considérables et quand on a les parents les femmes les enseignants qui furent déplacés
comment vous avez gérer sa famille avec l'enseignement et les langues aux enfants
aux et met en valeur j'en ai kate qui envoient des 14 ans
on n a saisi la chance de faire le bilan
on les a pas de dissuader au contraire
on a proposé mais voilà ça se passait comme ça de la dernière maintenant
on veut faire un échange linguistique mais s'oriente plutôt vers la russie
alors voilà un petit s'éteignit découlant de ou aux communes autre hein mais
eux généré i. avec nous par eux la liberté de choix
de cette mise en page recensant et en vente ou étant dans un milieu quandmême essentiellement
aux francophones au ressenti ce besoin là pour eux je pense la liberté de choix
et au sein de aussi importante de la dette a montré qu'un espace aussi
dense mon peuple et de la commune ville de fribourg mais pas capable encore
de rendre sa automatique de ski et donc on va pas juger mais le valet d'à peu dans une situation différente
parce qu'avec ces deux régions cette longue vallée i. v.
sa contrée quand même impact connaître un but
d'abord je crois qu'il a plein d'éléments qui sont à relever et donc l'immersion effectivement l'immersion c'est vraiment pas que l'école
c'est exactement comme quand on abandon commune des gens qui viennent d'ailleurs pas force qui parlent
souvent la même langue je peux vous dire un score dans ma commune y'en a
qui arrive surtout le côté du rôle et qui connaissent personne en arrivant et ces gens là
ils sont complètement perdu malgré alors bien sûr ils ont pas la difficulté de la langue
mais si font pas l'immersion ceci effectivement comme on l'a dit si le sport c'est la culture c'est le fait d'aller aussi loin
ainsi je parle forcément je pense que stéphane ma raison
on devrait renvoyer tout les romans à neuchâtel à
lausanne et à genève tout léo valaisan a p un acte juridique à saint gall ou ailleurs
il serait tout aussi bien formaient et ça coûterait moins cher seulement on peut dire adieu à notre
pays auquel contient et ça c'est la vision à moyen et long terme si on regarde
à court terme et qu'on tire un trait sur ce que ça coûte pension beaucoup de choses
qu'on arrête très peu faire la liste qui a beaucoup de choses comme après c'est
pour ça que je disais tout à l'heure cette question volontaire parvenir la vilaine station ça aussi
une histoire qui un peu différent mais cette question de volonté sont ontils ou peu
maintenir cette force qui me bilingues sont mis en attente et les machines les ordinateurs à l'avenir
traduit ce qu'on va dire à ce rapprochement ni république on croit
passa par l'évolution technologique la digitalisation suisse avec des tests incroyable
peut être que dans 30 ans on parle en français on comprend en valaisan due à de jeunes
pâle et puis on a plus besoin du taux de comprendre et parler la langue
ancienne erreur parc social enrichissement personnel et culture lorsque ça coûte oui ça je crois qu'on doit
pas on sait qu'au niveau cantonal associé même portant ses sur que si on veut
dans chaque région du canton avant la même chose combien l'époque aussi je prends ma communion
5 villages à l'époque romaine fontaine dans un village dans les 4 autres allait
mettre la même fontaine même si vous n'avez pas besoin consent à chacun était content
d'avoir été traitée la voici l'erreur en dordogne vision à long terme
et peut être que les gens du bien sûr que je vais en si peu aller dans le valais sait très
bien et si vous moi annonce aging ou ailleurs c'est
aussi positive l'annulation des synergies approuvé mais ça
je crois moi vous avez la chance vous qui êtes au front pour les gens des synergies
approuvé et si ça coûte quelque chose en ce qu'il faut payer ce prix là
parce que c'est pas le prix du bilinguisme pour certains enfants si le prix de la cohésion de la suisse
et ça je crois que la confédération conscient je persuadé dans notre canton même
ministre des finances conscient je peux dire que même dans les communes
aussi a. mais les enfants qui avaient des difficultés à effectuer un séjour linguistique
à cause d'éléments financiers je peux vous dire ici qu'on les
je peux m'engageait peut dire qu'on les avait en fait beaucoup d'autres choses que je ne peux pas donc en
ce qui par ses parents pas les moyens de payer pour ça je pense que si on ne peut pas le faire
pour les échanges linguistiques pour les échanges culturels la cohésion nationale on a raté quelque chose
parce que si cet argent il sert à d'autres tâches qui sont importantes pendant au moins importante que l'avenir
de nos enfants notre campagne de paix je pense qu'on a raté quelque chose qui ont changé pour oser
la volonté j donnera par la psychanalyse et vous avez des
questions oui dernières questions n'hésitez pas ensuite à poser vos questions
le tabac l'apéritif à nos invités je dois de simples ingrat je dois couper court à un moment
mais là maintenant merci beaucoup j'ai en fait aucune réflexion il sous forme de questions
effectivement je pense que cette question de cohésion et l'élément le plus important et je crois
que le rôle du politique justement pour préserver son valet soit au niveau national cette cohésion 7
de s'engager pour que les structures fonctionne
entre eux les blocs mono linguistique
personnellement quand on travaille dans une ville dans une institution comme la nôtre qui aussi bilingue et
qui voit certains fonctionnements ça fait 10 ans que je travaille abrite donc son immersion
immo alice et c'est au départ ces angoisses ensuite en europe et finalement s'
épanouit eux à travers une autre culture donc ça c'est quelque chose d'extraordinaire
mais c'est un besoin encore une fois comme vous l'avez dit tout à l'heure donc
je pense que les solutions elle vient aussi à travers la réponse à des besoins concrets
que ce soit au niveau du pays notre institution il existe par ce qu'il ya un besoin dans
ce pays de se former donc elle s'est créée par la la politique par la
volonté de faire des choses comme un autre exemple de cette football lle session quand les
sessions en même temps il a perdu la treizième final mais quand il allait la quatorzième pardon
donc on voit que j'ai pas bien suivi la question des cantons on descendait à berne défendre la coupe
je pense pas qu'ils avaient eux le port de la race piqué i
qui séparait les supporters valaisan dans le monde dont on a connu
quand des finales conserver tout ou en d'autres vont donc je pense que ces choses là
à travers le sport mais aussi à travers l'humour si je repense à emile
et ses sketchs qu'eux très mal traduit en français fédérale mais qui nous ont fait hurler
de rire et qui font que finalement on s'identifie à quelque chose de comment
je crois que c'est à travers ces choses là on qu'on
peut créer eux et favoriser les échanges et la compréhension entre les
gens donc moi je dirais sous forme de boutade n'essayons pas
d'imposer les choses mais essayons plutôt de créer la motivation
pour eux pour se comprendre quoi que ce sont eux de les voir le dénominateur commun
merci beaucoup avec le faux valeur fin nous rappelle quelque chose qui est en train de se faire en ce moment
j'aimerais donner la parole à notre invité de ce soir pour
abondé dans le sens de ce qui a des traités
ou alors nous donner une idée à emporter
avant que je passais la par eux à damien 40 pour les remerciements comme on le voit alors moi je
crois qui a plus grandchose à ajouter 6 mais qu'on peut être fier de notre langue française
de notre culture puis on peut être fier de notre pays aussi avec justement ces autres langues et ses autres cultures et
le seul message pour moi qui importance qu'on doit s'engager ensemble pour maintenir cette
diversité plusieurs aussi pour assurer cette que par le canton siège à berne
ensemble les valaisans je joue pas dénoncer mais si à un
autre qui lâche la position du valais ça jamais
terreau valaisan donc en général on s'pas ensemble on
dit toujours aller louise battant entremets chassent ensemble
alors si il ya des choses qui fonctionne roberto schmidt rigole pas ce qu'il a aussi si j'ai longtemps à berne
anti sexe à cerner manque image presque on vit la même réalité la seule chose qu'il faut
probablement se rencontrer à pleurer régulièrement puis ouvert action valaisan sédatifs possible bonheur merci beaucoup
moi je pense que l'exemple du dire session il pas mauvais pas ce que vous avez des pratiques inc exige par la
maîtrise de langues autant de dégâts maman papa était recevable ski club
des camps affiche en police qui affiche sans savoir de
de l'allemand a donc c'est clair qu'on peut déjà faire circuler à ce niveau là donc tout
l'éclat les et puis ce que je dis on peut pas on peut pas déclaré dans
lequel on pût arriver voulant que l'on ne peut non peut faciliter la circulation et moi je pense il
élit les plus larges accorde déjà pour les fins de grands efforts pour faire circuler les offres
en ce moment par exemple à martigny à la biennale la triennal l'art contemporain
elle a été un elle était pour eux pour se mettre à la
dernière fois cette bonne à cette manifestation qui réunit l'art contemporain et la
lune vos nouvelles et elle a une fois de l'bas-valais en
ce qui a marine tique manifestant valaisan prison contestait pas proportionnellement
aussi nombreux que les francophones et ça fait rien ça
existenz et l'organisation cantonale moi qui suis dans le même nom de la culture vox beaucoup facile à faire
circuler la musique et l'art visuel la danse de la
littérature et le théâtre qui n'ont donné faut
énorme et c'est dans ces moyens là mais je pense qu'ils ont comme vous le canard déplu
rapidement devant les plans sont derrière ils sont emportés dans un
même élan ce pourcentage refuserait de dire les réflexions qui
fonctionne pour les races des places d'airain pour le vin et pour la et puis c'est dans
la même dans le même mot enchaînant je pense que peu
de fouilles allait donc la volonté d'unité cohésion
la société civile qui joue un rôle important la culture
surgères avoue l'honneur de la parole
nasa sera très bref mais je trouve quand on a on a la chance de vivre heureux vivons né dans un des banques de temps encore
formé dans un deuxième francophonie qui s'intègre dans un état d'une
histoire de la suisse montre que ça dure depuis le depuis longtemps
la détention et qu'elles sont aussi productive et 5 et intéressant dans ce pays
je pense que sans vouloir être un exemple sans vouloir asséné nous menace par nous
voulons des villes obstination qui passe comment tenir ensemble en ce qui touche chacun
conscient des enjeux et puis dans son vécu personnel 7
et prennent des initiatives pour eux de justifier la politique des oeufs
je remercie beaucoup vous avec un public très attentif vous
avez été courageux sur scène au c.
7 est une longue soirée j'espère qu'elle était intéressante avant le applaudissements final

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Damien Carron, Directeur académique
10 Oct. 2017 · 6:32 p.m.
Introduction de la thématique
Bernhard Altermatt, historien et politologue, UniDistance
10 Oct. 2017 · 6:34 p.m.
Enjeux politiques de la Francophonie pour la Suisse: une perspective d'histoire culturelle
Claude Hauser, Historien, Professeur à l’Université de Fribourg, Doyen de la Faculté des Sciences historiques à UniDistance
10 Oct. 2017 · 6:37 p.m.
Table ronde: En quelle langue le Valais communique-t-il à Sion et à Berne ?
Claude Hauser, Yannick Buttet, Gabriel Bender
10 Oct. 2017 · 7:02 p.m.
Conclusion
Damien Carron, Directeur académique
10 Oct. 2017 · 8:19 p.m.