Embed code
Note: this content has been automatically generated.
merci beaucoup et beaucoup d'entre eux en fonction des
ou menton
un al agora merci beaucoup pour ta présentation qui était tout à fait correcte
un donc voilà je vais juste de répéter je m'appelle marco je suis chercheur
à l'université de genève je j'ai fait mes études d'eux en économie donc puis par un linguiste
même économiste et depuis quelques années je travaillais mercer genève comme chercheur comme assistant
comme assistant l'enseignement et j'écris une thèse qui eux concerne
juin détailler les des applications de la théorie de la complexité eux trop
politiques linguistiques et qui donc par de l'idée qu'eux
tout ce qui et des phénomènes violents sont interprétées phénomènes complexes
et qui engendre des dimensions de vente à toucher des dimensions
qui sont pas eux strictement liés aux langues mais qui vont souvent audelà
ce soir je vais vous faire une petite introduction de ce que c'est l'économie des langues et pourquoi
pourquoi l'économie trouvent des applications d'un domaine linguistique
je vais tout d'abord aussi préciser que le français n'est pas ma langue maternelle
donc que j'espère que vous allez m'excuser pour eux pour mon accent
donc on peut commencer
tout d'abord les dire que souvent eux les gens me pose la question pourquoi
l'économie et pourquoi les langues et je trouve que souvent c'e
cette idée par eux d'un malade en tube malentendu de base c'
estàdire le fait que souvent les gens pensent que l'économie
et seulement lié à la gestion de l'argent mais un fait l'économie comme
toute science sociale dont comme la psychologie comme
l'anthropologie c. tu science qui eux
qui étudie le comportement humain en particulier l'économie et
la science sociale qui étudie les comportements
quand il a qu'à l'être humain des ressources limitées en faite c'est
cette ressource et souvent l'argent mais bien particulier plus avancé le temps
et après une fois qu'on a vu que la ressource et limité on
essayez de regarder d'étudier le comportement en termes de choix
et aussi choisir quel en parler qu'il a apprendre c'est un choix qui a un sens économique
l'idée d'un particulier si on veut parler d'eux l'
acquisition de compétences linguistiques on peut reconnaître que c'est
là comme je l'ai dite comme je l'ai dit au début ne pas toucher plusieurs dimensions
et entre autre donc la dimension éducative à dimension sociale politique économique etc
et pour créer pour développer une politique qui soit complète qui soit efficace
il faut que cette politique soit complexe et donc qu'elle touche toutes les dimensions
vous ou qui au moins ils reconnaissent toutes les
dimensions que les questions linguistiques bons à toucher
l'économie des langues est un est un domaine en sous
domaine d'aider l'économie qui et relativement récents
par rapport à d'autres à d'autres domaines
plus connu d'économies comme l'économie monétaire ou l'économie travail où l'économie du développement
mais dans les dernières décennie un
inconnu un développe un développement important
d. un particulier ici y'a des publications récentes
eux qui concernent strictement les applications de l'
économie que cette question linguistique p
depuis quelques années il ya aussi il a eu aussi une
l'économie langues a été aussi reconnu comme un
comme discipline officiellement dans le sens qu'on lui associé
un code j'ai j. elle que comme on peut être quelqu'un de
vos cesse aider des codes qui sont appliquées aux publications scientifiques pour les oeufs
pour les oeufs les individus et identifié
immédiatement un terme de discipline demain
un don comme je l'ai dit l'étude de économique des questions linguistiques est très important
si on peut faire on peut développer des
oeufs politique qui soit complétée défilent efficace
dans quels sont les questions qu'on se pose normalement
quand on fait des études en économie des langues bas et
son plusieurs ici vous avez quelques exemples commun
quelle langue il faut enseigner quel angle vaut le coup
d'apprendre et jusqu'à quel niveau d'et
s'il faut plutôt privilégier les compétences écrites ou orales etc et
pour chacun de ces questions on peut effectivement faire un traitement économique
donc qu'un traitement qui peut être eu modélisation mathématique
qui peut être de production de données statistiques
et l'analyse qui vient avec etc
donc u. manières d'eux d'analyser de
d'étudier qui et typiquement économique
un aujourd'hui dans dans cette présentation
je vais vous présenter quelques données quelques résultats qui tirait
par 3 ouvrages qui concernent strictement le contexte suisse
et en particulier il s'agit d'une quête d'une enquête
auprès d'un échantillon représentatif de 2'400 personnes
après une enquête auprès d'un échantillon représentatif de 200 entreprises devant
personne équivalents plein temps ou plus de secteur manufacturier en suisse
et finalement une enquête auprès de plus de camp 1'000 jeunes hommes suisse réalisée
en 2008 et 2009 comme vous pouvez le voir
il ya une grande différence entre le prêt les
premières deux enquêtes qui datent des années 90
et la toute dernière qui datent d'il ya quelques années en termes de quantité de données
parce que justement dans les derniers vantant il a eu un
développement massif en termes de possibilités d'eux
arrivé à capter des données à faire des entretiens avec les gens à récolter des données
je vais faire eux quelque 10 je vais commencer
par eux en faisant quelques distinctions en termes de
de notion eux de faire quelques précisions en termes de notion compte locaux de qui
reviennent souvent quand on parle d'économie linguistique
donc tout d'abord en part déficience efficience à général contrepartie
sensés on se réfère à la date de la
l'utilisation optimale des ressources en termes de résultats
donc il ya pas une quantité
de d'investissement qui efficiente mais y'a une manière
efficiente de gérer cet investissement c'estàdire la manière
eux qui permet de d'arriver au résultat maximum avec cet investissement
quand on parle d'eux acquisition des compétences linguistiques
il faut toujours faire une distinction entre efficience en termes très
efficace ex term quand on part d'efficience interne
on se réfère à l'efficacité des processus qui se déroule à l'intérieur de la sphère
éducative c'est à dire comment les compétences sont transmises aux gens aux élèves et
donc que les impôts donc le matériel les enseignants les niveaux des enseignants etc
et les arts coûte c'est à dire jusqu'à quel niveau les élèves ont pu acquérir des compétences
et ça c'est normalement eux ces normes ont calculé en termes d'eux
d'eux de manière très banale avec les note à l'école
et après il faut parler d'efficience externe c'est à dire comment les compétences qui
ont été acquises par les par les élèves ont effectivement un impact sur leur vie
dans le travail donc à ce moment là les compétences qui ont été
acquises par les par les élèves deviennent le lait in peu les inputs
et 1'000 ceux qu'ils arrivent à gagner après
deviens ce que ce que nous allons regarder
et là on voit non pas la nouveauté un distancions
notre voix parler aussi après c'est à dire entre
les oeufs les biens marchands et les gains non marchand
généralement par deux biens marchands en termes de
ce qu'on arrive à eux calculer un terme physique monétaire jusqu'
à quel point j'ai bien je gagne plus ou moins
et puis il a aussi un gamme non marchands c'estàdire
tout ce que tout ce qu'on ne peut pas effectivement calculée
mais qui et eux souvent pas matérielle donc qu'
on par exemple le plaisir de pouvoir
de pouvoir lire de la littérature dans u notre ligne mais aussi
de la possibilité de s'ouvrir à notre marché du travail
dans un autre pays par exemple ou chez un autre employeur et
comme on peut le voir dans le contexte suisse a peut être vraiment à distance de quelques kilomètres
donc ça c'est que je voulais dire par les inputs du d
les déficiences internes deviennent les apôtres de l'autre
dans le domaine de général de l'économie et l'éducation c'est
à dire l'etude économique de l'apport de chaque discipline
aux compétences individuelles et donc au bien que l'élève avoir dans le monde du travail
en fait les deux normalement on étudie et l'efficience interne et l'efficience externe
mais évidement ici nous n'avons pas parler de la
dimension pédagogique et qui justement ce qui eux
regarde les la dimension internes mais on va
se concentrer sur le l'efficience externe
donc pourquoi il faut effectivement faire des études sur
eux les compétences linguistiques en suisse alors là
d'un dans ce petit chemin vous pouvez le voir
à quel point il ya eu ne
manque un manque de compétences linguistiques effectivement
inverser la 6 celle donnée pour la suisse alémanique 0 un
orange c. les données pour la suisse romande et
c. les pourcentages voyez c'est pour le pourcentage des des entreprises
qui un moment donné ont trouvé que les compétences linguistiques chez eux
l'employé était insuffisante et ici vous voyez une ventilation parlant
donc vous avez français allemand anglais italien espagnol ou autre
et comme un comme vous pouvez le voir il ya 7 c c c toujours
des valeurs positives donc c c d des valeurs importantes et qui font que
il vaut le coup d'étudier ce phénomène pourquoi
pourquoi c'est le manque de compétences et
immense qui lui vaut effectivement la peine d'investir dans dans
l'acquisition l'acquisition de l'enseignement des compétences linguistiques
et en plus
ici vous avez vous avez les valeurs des oeufs
différence entre les compétences linguistiques qui ont été demandées
lors du recrutement et les bisons l'effectif plus
facilement se ces données montrent le les gens
alors la question qu'on a posé
un aux personnes qui était dans l'échantillon a été
et ce qu'estce que vous utilisez telle ou telle langue dans votre travail
et estce que vous qu'estce qu'on vous a demandé d'
avoir cette compétence quand on va on vous a eux embaucher
et toutes les différences sont positives ça veut dire que
il ya systématiquement us ou estimation par les
employeurs des besoins effectifs des compétences linguistiques
il faut dire aussi que
je je ne m'a parlé à mon pour commenter ces données en fait vous pouvez
voir que les compétences en italien 0 un anglais
ne sont pas mensuellement moi sous estimé
ça c'est probablement parce que l'italien déjà tu langues minoritaires en suisse
et donc les employeurs sont normalement pu conscience il a effectivement
besoin ou pas de l'italien chez les employés
0 un discours pareil bon pour l'anglais qui n'ait pas eu la national et
donc il est peu probable qu'un employeur demande explicitement lors du recrutement
si ce sont eux s'ils ont des compétences en anglais
en même temps les oeufs compétences en allemand et français
dans un dans la région italophones sont fortement sousestimé par ce que
il avait raison lorsqu'probablement les compétences en allemand
0 un français sont souvent donné
son donnée pour acquise dallas dans la région italophones de
la démo probablement parce que l'italien est une minoritaire
et donc on part de l'idée que oui bah si tu travailles ici c'est probablement parce que
pas des compétences en allemand en français donc même pas posé la question on le donne pour acquis
finalement et notre distinction essentielle qu'il faut faire ses entre allocations et distribution
cette distinction vos oeufs et partitionnement importante le moment qu'on va on développe
une unes politique du politique linguistique c'est à dire
il faut toujours voir comment les sources sont distribués après
quand on part d'allocation de ressources homme de lettres
l'allocation de ressources et la l'allocation
qui maximise la valeur et ses normalement dans le cas dans le cas de
mais la production des biens de la valeur des biens c souvent déterminées par les
lois du marché donc que les lois de l'offre et de la demande
mais il faut toujours se poser la question si l'allocation
de ressources qui eux qui étaient produites par an
par les lois de leurs frais de la demande sont aussi équitable
et c'est dans ce cas là qu'il faut parler de distribution c'est à dire et ce qu'après
quant à eux vu quels sont les dynamiques sur le marché et ce qu'
il faut intervenir un corps pour que les ressources soient eux
bien distribué pour ceux pour qui le liait n'ayez pas
d'injustice etc et la norme en instrument qui
définit une distribution c. les politiques fiscales et d'aide sociale
et puis encore comme on l'a dit au début il faut aussi faire la distinction entre valeur marchande
les valeurs normes marche non marchande là je tiens c'estàdire que
dans le sens strictement économique les deux sont considérait valeur
un fait normalement en fait pas de distinction eux au moins qu'on
s'occupe vraiment de l'allocation par des prix des biens etc
quand on veut étudier que le comportement que
le choix ce qui eux guide nos choix
a. faites il ya pas une vraie différence entre valeur marchande de ce qu'
on arrive à définir avec un prix et les valeurs non marchande
puis après il faut aussi distinguer entre eux
valeur privés les valeurs sociales la valeur privé et la valeur qui eux
j'ai perçu par un individu par contre la valeur sociale
s et souvent vue comme la somme des valeurs privé mais
effectivement c'est souvent pas le cas parce que il ya
souvent ds ce qu'on appelle des externalités qui peuvent être positives
ou négative et qui vont forcément faire que la valeur sociale
finalement mais pas la somme mais un peu plus ou un
peu moins d'eux de la somme des valeurs privés
normalement ces pays et il est très compliqué de définir quels sont les externalités
les toujours très difficile d'arriver à définir correctement la valeur sociale
donc je dois avouer qu'effectivement un économie se confesser et justement ignorer ce
problème et considérer la valeur sociale comme la somme d'eux des valeurs privés
finalement il faut après faut aussi dire que le justement les valeurs
privé social peuvent à leur foi être valeurs marchandes et non marchande
la valeur privé marchande et probablement celle qui est la plus simple
à comprendre d'un en cas d'un étude c.
facilement le différentiel les différentiels salariaux eux qui échoit
aux gens qui ont des compétences dans
telle ou telle langue et à ce niveau pour eux ou à notre niveau
après y'a la valeur privés non marchande comme je l'ai dit avant ça
peut être l l le plaisir de parler avec quelqu'un vous
le besoin de se sentir plus ou moins intégrés dans un contexte linguistique
et puis comme je l'ai dit via les valeurs sociales qui
ne sont pas forcément la somme des valeurs privé mais
mais souvent on le considère comme ça
et voilà donc quelques est l'exemple des valeurs marchandes et non marchande
privé donc les différents sur le principe de revenus chargé d'emploi
un plan plus intéressant est par contre non marchand ça peut être plaisirs de la diversité
alors là je le jeu le jeu là je vais vous donner un sens entrer dans les détails de
l'analyse qui peut parfois être un peu compliqué je vais juste vous donner quelques oeufs résultat
pour les compétences linguistiques des compétences linguistiques de cesse d'en termes de primes salariales
net en suisse
ici on parle je vais préciser qu'ici on parle d'eux prime ça salariale n'est qu'estce que ça veut dire
quand on part de primes sarah abritent en eux ont
on regarde juste la différence entre le salaire d'une personne et
du notre personne la différence est le différentiel brut mais
à chaque fois qu'on fait une telle analyse il faut aussi prendre en considération le fait qu'il peut avoir un différences en termes d'âge
en termes de niveau d'éducation en termes de niveau d'expérience
donc il ya beaucoup de choses qui a fait peuvent déterminer cette différence
donc quand on part de primes salariales mais ici on veut dire
que ces différences sont eux sont plus seulement aux compétences linguistiques
et en particulier dans ceux dans cette analyse ici
il s'agit des primes salariales des hommes
et les contrôles donc les autre valeur qui peuvent affecter la différence
salariales sont justement comme je l'ai dit l'éducation l'expérience
et l'expérience opérait sans rentrer dans le détail c.
il et de la habitude de prendre si la valeur au carré d'expérience parce que
parce que en fait la relation entre expérience avenue
n'ai pas linéaire mais plutôt comme ca et
par ce qu'il a des compétences qui devient obsolète il y'a un coût
d'opportunité d'investissement des compétences qui changent avec le temps et etc
donc comme c'est un modèle un type de modélisation 4 qui a c fréquent dans l'analyse économique
y'aller de variables et de contrôle expérience au carré
donc là vous voyez qu'eux via des différences positif
surtout pour eux ceux qui sont les compétences très bonne pascal assez des compétences
en allemand en suisse romande sur la gauche et en suisse italienne sur la
sur la droite et vous avez très bonne dénoncions un allemand
0 un bleu foncé vous avez l'or et en le
pus clair vous avez l suisse allemand
et comme vous le voyez c'est toujours des différences positive surtout
pour ce qui et des compétences très bonne mais aussi comme vous pouvez le voir même dénoncions
peuvent faire la différence en terme d'un terme de primes salariales
et pour par compte ski et l les compétences en suisse allemand
c'est assez souvent c'est souvent lié par un vrai usage effectif
d'un dans le travail mais plutôt un signal d'eux
volonté d'intrigues intégration qui aient eux souvent eux rémunéré effectivement
ici vous avez les mêmes données pour les compétences en français en
suisse alémanique sur la gauche ainsi si la nation à droite
elle a de nouveau on voyait des compétences des primes qui sont
particulièrement importants pour des compétences très bonne très bonne en français
et finalement les primes salariales
qui échoit aux gens qui ont des compétences en anglais donc
ainsi ce roman de suisse alémanique et 6 italienne
et voilà c'est toujours d. dès que des valeurs importantes
donc comme je l'ai dit voila c un peu en
résumé ces il vaut le coup d'investir ou de s'investir
dans l'apprentissage des langues parce que ça rapport d'une
prime en termes de qin dans dans le travail
après comme vous le savez peut être si à quelqu'un qui a un qui a fait des études à l'économie quelque chose
savait qu'il a toujours un équilibre de marché qui définit par un par eux les courbes demande et d'offres
et ça change avec le temps et ça c'est probablement dû au fait que les compétences en la tendance du moment
que les gens commencent à acquérir toutes les mêmes compétences ses compétences à la tendance à ne pas se banaliser
et le parallèle le plus simple pour comprendre ça c'est la
littératie a fait savoir lire aujourd'hui c'est même pas
cette semaine c'est pas rémunéré parce que c'est quelque chose qu'on donne pour acquis alors que
peutêtre il ya un siècle cp mais moi c'était quelque chose qui était considéré valable
finalement je vais mentionnez le taux de rendement social mais comme j'ai dit
c'est toujours très difficile et de les évaluer mais comme vous pouvez voir
c des taux positif la servir qu'il ya il y'a du sens pour
la société d'investir affectivement dans la sainement des langues chez les gens
et ce qui est important voir ce que oui
les valeurs sont particulièrement fortes pour l'anglais mais
donc il vaut le coup d'enseigner l'anglais mais elles sont importantes aussi pour
les autres langues pour le cas pour l'allemand pour le français donc
il faut qu'il faut jamais pensé que la saignements du land dans ce cas là de l'anglais doit être fait
à la place du notre langue
et finalement quand on va développer un politique linguistique
comme je l'ai dit au début il faut se poser la question s'il ya des problèmes de distribution
donc si on va créer des déséquilibres internes de catégories sociales
annexe vous faire un exemple très simple si on pense qu'il en hégémonie qui
peut être une solution équitable a faite séparèrent parce que ça peut créer
d. desequilibres par exemple si on parlait si on se mettait d'accord
pour parler l'anglais que l'anglais mais tout en étant pas tous anglophones
au vrai tous sites qui lui a laissé un déséquilibre vers par exemple les marchés des traducteurs anglophones
et donc une un mouvement de capitaux vers eux certaines
partie de la société ou bien chez des classes donc des dessins bloquant dans ce cas là
d'un autre projet mann on s'occupe exactement de ça de développement de politiques
complexes et là je vous mets un lien si jamais vous avez intérêt
finalement il a dans la dernière partie après impatient il je vais juste mentionner le fait que
les oeufs suit son intérêt effectivement à apprendre
des langues étrangères et en particulier
dans les langues nationales mais aussi l'anglais et l'espagnol dans toutes les régions linguistiques
et qu'ils le font pour des raisons différents ça peut être
travaillé carrière appartenance vacances ainsi la culture la découverte voyage mobilité
et comme vous pouvez le voir et si vous avez en bas donc
envers eux un le clair bleu foncé les langues nationales donc
allemand français a l allemand français italien
et en eau en rouge et jaune en espagnol anglais et comme on pouvait s'attendre
il ya unes forts qu'eux quand on part d'appartenance et références nationales et bien sûr
des valeurs très importante pour les langues nationales mais si on
regarde les valeurs pour mobilité voyage alors là c'est
plutôt l'espagnol et l'anglais qui eux pousse les gens
qui motive les gens à apprendre à eux des langues
donc voila pourquoi il faut l'
approche économique aux questions de linguistique et
que il faut jamais oublier que les questions linguistiques ne sont jamais que des questions linguistiques
mais les implique toujours vivants touchent toujours des dimensions non linguistiques
merci beaucoup

Share this talk: 


Conference program

Accueil
Stéphane Pannatier, Directeur administratif, UniDistance
13 March 2018 · 6:32 p.m.
Introduction du thème de la soirée
Bernhard Altermatt, historien et politologue, UniDistance
13 March 2018 · 6:33 p.m.
Un regard économique sur la valeur des langues nationales et de l'anglais dans le marché du travail en Suisse
Marco Civico, Observatoire Economie-Langues-Formation, Faculté de traduction et d'interprétation (FTI), Université de Genève
13 March 2018 · 6:37 p.m.
Table ronde, animée par Bernhard Altermatt
Eliane Gaspoz, Marco Civico, Gilbert Briand, Resp: directrice adjointe BCVs, responsable des ressources humaines - Faculté de traduction et d'interprétation (FTI) - chef du service des ressources humaines du canton du Valais
13 March 2018 · 7:08 p.m.
Questions du public
Panel
13 March 2018 · 7:45 p.m.
Clôture de la soirée
Catherine Rebord, Responsable Formation continue, Prestation de services, Alumni
13 March 2018 · 8:17 p.m.

Recommended talks

Leadership bienveillant et équitable au quotidien
Patricia Torres , Romandie Formation
31 Oct. 2017 · 1:37 p.m.
ClicknWork
Business eXperience
29 April 2016 · 4:10 p.m.