Les langues sont autant des facteurs et des marqueurs d’identité, qu’elles sont des instruments pour communiquer et collaborer. À l’âge de l’information et de la communication, le marché du travail honore les compétences linguistiques, voire les rend indispensables. Une partie importante de la prospérité de nos sociétés contemporaines dépendent, directement ou indirectement, de la présence de compétences langagières parmi la population. La valeur de ces compétences peut-elle être quantifiée ? Qu’attendent les employeurs, privés et publics, de leurs employées et employés ? Notre système de formation répond-il aux besoins d’une économie et d’un monde du travail toujours plus interdépendants ?

Share:  
Accueil
Stéphane Pannatier, Directeur administratif, UniDistance
13 March 2018 · 6:32 p.m.
Introduction du thème de la soirée
Bernhard Altermatt, historien et politologue, UniDistance
13 March 2018 · 6:33 p.m.
Un regard économique sur la valeur des langues nationales et de l'anglais dans le marché du travail en Suisse
Marco Civico, Observatoire Economie-Langues-Formation, Faculté de traduction et d'interprétation (FTI), Université de Genève
13 March 2018 · 6:37 p.m.
Table ronde, animée par Bernhard Altermatt
Eliane Gaspoz, Marco Civico, Gilbert Briand, Resp: directrice adjointe BCVs, responsable des ressources humaines - Faculté de traduction et d'interprétation (FTI) - chef du service des ressources humaines du canton du Valais
13 March 2018 · 7:08 p.m.
Questions du public
Panel
13 March 2018 · 7:45 p.m.
Clôture de la soirée
Catherine Rebord, Responsable Formation continue, Prestation de services, Alumni
13 March 2018 · 8:17 p.m.