Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
monsieur le secrétaire d'état sur conseil national des félins madame la vice président du PLR faux
00:00:09
i. t. florence gross monsieur le vice président du PLR vos députés
00:00:14
alexander tout mesdames et messieurs les députés philippe du jean pierre volés
00:00:19
mesdames et messieurs en vos titres ses fonctions chers invités
00:00:23
au nom du comité de la b. d. que j'ai l'honneur de présider je vous souhaite une très cordiale bienvenue
00:00:31
pour notre traditionnelle conférence d'automne ce soir dans les locaux accueillant du lausanne palace
00:00:37
je souhaite la bienvenue toute particulière aux personnes suivantes il nous faut limiter leur présence ce soir
00:00:44
monsieur jacques bainville qui fut secrétaire d'état en question financière internationale
00:00:49
département fédéral des finances du négociateur en chef avec lui et de 2000
00:00:53
15 à 2018 et donc le prédécesseur de monsieur baréty
00:00:59
monsieur christian frémont directeur général du centre patronal patron des patrons
00:01:03
monsieur edwards coin des directeurs de genève place financière
00:01:08
enfin robert qui bloque anciens présidents de l'association vaudoise des banquets donc mon prédécesseur à moi
00:01:16
notre avec notre association trouve son origine en dixhuit 173
00:01:20
au moment de la constitution de la bourse de lausanne
00:01:24
à la dissolution de celleci au début des années 90 elle change de nom pour devenir
00:01:28
pour une et l'association vaudoise des instituts bancaires puis l'association vaudoise des banques
00:01:34
deux personnalités vaudoise de premier plan en prenne les rênes
00:01:40
les sudistes oder responsable régionale du Crédit Suisse qui en devient le premier président
00:01:46
avec monsieur pierre en show de la maison qui s'appelait à l'époque n. chollet en tant que vice président
00:01:53
l'association compte alors 16 membres suite au retrait des
00:01:57
manques tardive de wade ville coronaire et brussels lambert
00:02:01
suivra le processus bien connu de concentration des enseignes bancaires
00:02:06
cas vécu notre profession processus dont on et légitime de penser qu'il n'est peutêtre pas encore achevé
00:02:13
notre place financière vaudois en demeure pas moins attractif puisqu'elle compte
00:02:17
à ce jour non moins de 25 novembre dernier arrivé en son sein suisse
00:02:22
côte avec son siège de gland qui nous a rejoint début 2016
00:02:26
la vente l'acheteur neuchâteloise bonne haute qui rallie notre canton en septembre 2017 dans les
00:02:32
locaux de feu la banque bunion la venue du grand chêne 5 jan 7 bienvenue à ses représentants
00:02:39
depuis sa création la v. b. poursuit sans relâche de ces objectifs statutaires
00:02:44
qui tente tant à la promotion du secteur bancaire que plus spécifiquement
00:02:48
à la facilitation de la formation du personnel qui est actif
00:02:52
notre conférence d'automne a pour sa part vocation
00:02:56
d'entretenir le réseau que les banques et des banquiers de la place entretiennent
00:02:59
entre eux mais aussi et peutêtre surtout avec leurs partenaires d'affaires
00:03:04
en particulier avocats notaires et fiduciaire individuellement ou au travers de leurs associations respectives
00:03:11
nous i'faisons dès lors en sorte que nous focaliser sur des thèmes d'intérêt général susceptible
00:03:16
de réunir les suffrages de la majorité d'entre eux de la majorité d'entre vous
00:03:22
lorsque notre comité s'est interrogé sur le thème de
00:03:26
la conférence cette année nous étions alors au printemps
00:03:29
la problématique des relation entre notre pays et la commission européenne nous est apparu comme incontournable
00:03:35
du fait à l'époque d'une triple actualités le 5 décembre 2010
00:03:39
7 la suisse avait en effet déplacés par les ministres de l'hué
00:03:43
sur une liste grise des pays ayant pris des engagements pour lutter contre l'évasion fiscale mais
00:03:49
dont l'union devait encore s'assurer du fait qu'ils soient suivies d'effet
00:03:55
quelques jours plus tard 21 décembre de l'année dernière la commission européenne choisissait d'approuver
00:04:00
la reconnaissance d'une équivalence de la bourse suisse 1'000 équivalence limitée à
00:04:04
un an du faite je cite l'union européenne hué
00:04:08
dans un manque de progrès substantiel sur l'accord cadre institutionnel
00:04:13
essentielle pour que les banques européennes puissent eux continuer d'acheter
00:04:18
de vendre des titres cotés en suisse cette équivalence limitée
00:04:22
avez immédiatement provoqué une réaction courroucer de notre président d'alors
00:04:27
doris leuthard qui affirmait le même jour dans un communiqué officiel
00:04:32
que la recommencer la reconnaissance limitée était une discrimination à l'
00:04:36
égard de la suisse respectivement qu'il était infondée
00:04:39
et inacceptable de lier ce dossier technique à la question institutionnelle
00:04:45
cette question institutionnelle précisément qui constituaient le la troisième composant d'actualité
00:04:50
au moment où l'on entendait parler pour la première fois de politique du oui 7
00:04:55
le conseil fédéral et son ministre ignacio cassis venait de poser les bases de sa
00:04:59
nouvelle politique européenne souhaitant développer les relations politiques et commerciales avec l'union européenne
00:05:06
et il avait confirmé son intérêt conclure un accord institutionnel
00:05:10
avec lui et dessina chapeauter les accords clés
00:05:13
d'accès au marché je cite le conseil fédéral en tant qu'instrument
00:05:18
ouvrant à la suisse et à ces entreprises de nouvelles opportunités
00:05:22
dans une ruée à saint 100 millions de consommateurs
00:05:25
par le consommateur et pas de citoyens ça s'intéresse à l'accord institutionnel donc mais aussi le marché de
00:05:32
l'électricité les équivalences financière la recherche la libéralisation des transports aériens les transports terrestres et j'en passe
00:05:40
depuis lors plus si vous en passer les choses ont évolué mais sans que l'on sache véritablement
00:05:46
si les efforts patiemment mis bout à bout par nos négociateurs permettront d'atteindre les buts recherchés
00:05:53
le temps avançant l'idée même d'un accord semble d'ailleurs remise en cause
00:05:58
la presse pas en septembre de la quête désespérée de notre gouvernement
00:06:02
d'un accord institutionnel avec lui et d'autre part
00:06:05
d'un accord impossible alors que jeanclaude young guerre ajoute on en rajoute que le
00:06:12
temps presse pour la suisse usant passagers mesures d'accompagnement cette fameuse ligne rouge
00:06:16
tout simplement disproportionnée et puis le 17 octobre dernier le temps s'
00:06:21
interrogeait même les négociations institutionnelles sontelles arrivées un point de rupture
00:06:27
les deux autres dossiers pour les deux autres dossiers pardon le temps mais pas forcément plus cléments
00:06:32
alors que le pérou et le liechtenstein ont quitté la liste grise des paradis fiscaux
00:06:38
pour la quintessence immaculée de la liste blanche
00:06:42
l'on promet à notre pays le d'engrais dans liste noire pour ne pas avoir réussi jusqu'ici
00:06:48
à supprimer les 5 régimes de fiscalité des entreprises critiquée par lui
00:06:52
ont pas évidemment du refus de la mairie et 3
00:06:56
pour ce qui en fin de l'équivalence boursière les choses ne semble pas encore décidés
00:07:00
notre ministre ueli maurer ayant plaidé hier son renouvellement pour un an au moins dans
00:07:06
le cadre de ces lois d'une réunion conjointe des ministres européens des finances
00:07:10
il semble til reparti sans aucune garantie que ce renouvellement d'un an serait bel et
00:07:15
bien octroyer le dossier restant je cite imprévisibles
00:07:19
et la situation encore très ouverte
00:07:22
le non renouvellement de la décision d'équivalence demeurerait dès lors une option sur
00:07:27
l'échiquier européen décision qui aurait pour effet potentiel de faire migrer
00:07:32
une partie importante de la liquidité des actions helvétique sur les marchés européens en nommant
00:07:37
commençant notre thèmes d'intérêt général et devenu un sacré thème d'actualité
00:07:43
pour nous en parler ce soir qui de plus indiqué et de plus compétents
00:07:48
monsieur le secrétaire d'etat roberto casati qui chapeaute la direction des affaires européennes depuis le premier fevrier deux
00:07:53
1'018 et assume également la coordination de l'ensemble des négociations avec l'union européenne
00:08:00
né à mendrisio en 1965 marié père de 5 enfants
00:08:05
titulaire de licence et d'un doctorat en droit de l'université de berne et est entrée dans laquelle diplomatique en 1'900 nanterre
00:08:12
après formation effectuées dans notre pays ainsi qu'à la mission suisse auprès des communautés européennes à bruxelles
00:08:19
il aura berne au sein de la divise la direction de du droit
00:08:22
international public avant d'être affecté à l'ambassade de suisse
00:08:26
à washington et intégrant la divise la direction du droit international public
00:08:32
il en devient directeur 10 direct en 2003
00:08:35
en 2004 il est désigné conseiller diplomatique et chef
00:08:38
de cabinet de l'ancienne chef du département micheline camiré
00:08:43
après de brèves incursions dans le secteur privé puis auprès de la mission permanente de la
00:08:48
suisse auprès de l'office des nations unies et des autres organisations internationales à genève
00:08:54
il devient secrétaire général du défaillant de mille huit deux mille douze deux mille seize
00:08:58
il dirige la mission de la suisse auprès de l'union européenne à
00:09:01
bruxelles puis la direction du droit international public dans notre capitale fédérale
00:09:06
en fevrier dernier en fevrier dernier donc le conseil fédéral lui a conféré le
00:09:11
type de secrétaire d'état pour l'exercice de cette nouvelle fonction
00:09:15
s'agissant de la modération de cette soirée nous avons opté
00:09:19
pour les personnalités du quatrième pouvoir il s'agit en
00:09:22
l'occurrence de monsieur romain clivage journaliste alertés
00:09:27
titulaire du licence en sciences politiques de l'université de genève supply va effectuer un
00:09:32
diplôme d'études approfondies diton à l'institut européen de l'uni jeune
00:09:38
actuellement présentateur de l'invité de la matinée also verte et s'
00:09:41
il a été successivement journaliste de l'émission forum puis correspondant
00:09:46
au palais fédéral dessus qui va connaît particulièrement bien les rouages politiques de la capitale européenne puisqu'il y'ait
00:09:52
été entre 2015 et 2010 est journaliste correspondant à bruxelles ou souffrent d'ailleurs
00:09:58
missions valeurs éthiques qui va se connaissent estime et sont ravis de se retrouver ce soir
00:10:04
non afin d'évoquer leurs souvenirs brut bruxellois mais bien plutôt les tenants et
00:10:10
aboutissants d'un scénario de nantes à l'origine de la relation amour haine dont
00:10:15
on n'ose espérer qu'elle ne tourne aura pas à la tragédie antique
00:10:20
à l'issue de la partie officielle de notre soirée un cocktail dinatoire vous sera servi dans
00:10:26
la salle de la rotonde à l'étage supérieur dont conférencier modérateur se joindre à nous
00:10:31
je vous en remercie par anticipation soit d'ores et déjà une excellente soirée secrétaire d'état
00:10:37
c'est un immense privilège que vous avoir parmi nous ce soir je passe la parole

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
M. Dominique Fasel, Président de l’Association vaudoise des banques
7 Nov. 2018 · 6:23 p.m.
Présentation de la soirée
M. Romain Clivaz, journaliste RTS, ancien correspondant à Bruxelles
7 Nov. 2018 · 6:34 p.m.
Conférence
M. le Secrétaire d’Etat Roberto Balzaretti, Directeur des affaires européennes (DAE)
7 Nov. 2018 · 6:35 p.m.
Tête à tête
7 Nov. 2018 · 7 p.m.

Recommended talks

Ouverture
Phillipe Leuba, Chef du Département de l'Economie et du Sport
31 Oct. 2017 · 9:07 a.m.