Embed code
Note: this content has been automatically generated.
merci mesdames et messieurs les salutations protocolaire ayant été prononcé mieux que je ne saurait le faire
par votre président ivan slatkine permettez moi admis référez vous saluer
toutes et tous parrains cordial et simple chers amis
c'est pour moi un plaisir 0 un honneur de prendre la parole ici devant vous
au nom du conseil d'etat de la république et canton de genève selon autant
que nous sommes réunis pour fêter les 90 ans quatrevingtdix ans pour les étrangers
dans la salle 90 ans de cette jeune vieille dame quelle affaire
depuis 1928 genève a traversé des périodes d'euphorie et des périodes de dépression
combien président vous monsieur ivan slatkine sont venues devant leurs assemblées exprimer
leurs espoirs et leurs craintes le bilan de ses nombreuses années
il a cependant pas être qualifiée de globalement positif pour reprendre la formule que l'on affectionne de nos jours
mais bien de véritablement enthousiasmant cela n'a pas toujours été facile mais que de chemin parcouru
pour arriver à faire de notre canton la plu politique des grandes métropoles
qui peux tu déployer les lieux les plus prestigieux de la planète
tout ceci nous devons à des hommes et des femmes qui ont cru à la
foi en la force de l'innovation et en l'attrait de l'imprévisibilité
alors que la législature touche à sa fin et colis tant sont propices à l'énoncé de ceux qui fut
de ce qui aurait dû être et de ceux qui sera il est bon de rappeler que rien ne s'arrête et que rien
ne commence 6 semaines et dans un microcosme politique dont le courage
et la prudence sont dictées souvent par le rythme des élections
vous l'avez dit avant moi monsieur le président la législature passé sera pour notre économie celle de
deux jours obtiendrait un regret en tout cas regret de n'avoir pas pu aboutir eriodes 3
le mieux et parfois l'ennemi du bien et l'appétit de certains cantons
couplé à une défaillante pédagogie fédérales ont eu raison du bons sens
je n'ai pas unil déserté le temps presse plus proche de l'aéroport international de
genève que certaines zones industrielles genevoise le canton de Vaud a pris les devants
de manière certes de caricaturale on a coutume de dire qu'il n'a
pas pu mobile qu'un riche et de plus sédentaire qu'un pauvre
et ce qui est vrai pour les personnes physiques l'est également pour les entreprises certains n'
ont pas encore compris qui n'est pas seulement question de l'attractivité de genève
à l'égard de nouvelles entreprises mais d'abord et surtout de garder sur notre territoire
des employeurs et des contribuables qui nourrissent la recherche la richesse de l'ensemble
p. L17 est indiscutable ment sur la plus haute marche du
podium des défis que genève doit savoir relever ces prochains mois
et le conseil d'etat quelque soit sa composition lendemain du 6 mai prochain aura la responsabilité
de mener à bon port cette réforme avec les mesures d'
accompagnement négocient d'autres défis as attendent également notre canton
le développement de notre aéroport dont personne ne saurait
nier les nuisances qu'ils engendrent précisément parce
qu'il se situe à proximité immédiate de notre cité sera également au centre des débats
comme mon collègue monsieur le conseiller d'etat élus deja le terme audet
le qualifié hier devant la CCIG il s'agit de la colonne vertébrale de notre économie
il s'agit de faire en sorte qu'il reste la mobilité à l'heure
de la prochaine inauguration du éléments express devrait également retenir toute notre attention
pareil investissement dont la finalité annoncer et de constituer
entre autre mais généralement une alternative au
trafic pendulaires de véhicules automobiles devra tenir ses
promesses des mesures fortes seront apprend
avec nos voisins français d'abord afin que soit mise à
disposition en amont des alternatives incitatives au transport individuel
dans notre canton ensuite car si notre constitution impose certes
le respect de tout mode de transport chacun compris aujourd'hui que l'on ne peut pas avoir tout partout
en raison de la configuration de notre canton et de ses voies de communication
en termes de logement également les défis sont devant la porte et le
dit joint déjà nous aurons à nous prononcer sur le pas
ce qui constituera indéniablement le développement urbain genevois prioritaire ce sont 1900 logements
supplémentaire une réduction du taux de logements d'utilité publique qui sont les enjeux
de cette votation que le conseil d'etat vous demande de soutenir
sujet récurrent et sur ce point je m'écrit je m'exprime à titre purement personnelle donc
mes collègues sont libres évidemment de ne pas partager mon point de vue comme toujours
le mode d'attribution des marchés publics devraient être repensé certes
falletti poser des règles de transparence dans un secteur où
l'opacité trop souvent servait de lignes directrices
mais n'aton pas perdu le simple bon sens en acceptant des règles qui pénalise notre propre économie
je n'ignore pas les difficultés du débat néanmoins souvenez vous mesdames et messieurs
en 2009 lorsqu'il était question du débat pour ou contre le c. va sur ce
point le métier pour notions pas d'accord mais je pense que nous sommes rejoints depuis
à l'occasion de ce vote qui était à l'occasion de crédits supplémentaires il était question
de donner du travail et de nos entreprises ce projet avait
cette finalité première cependant qu'aton constaté depuis lors
l'essentiel du gros oeuvre a été attribué d'entreprises étrangères et ce sont des centaines
de camion immatriculé en france qui évacue nos gras va audelà de la frontière
tout ceci est certes quelque peu caricaturale mais le sujet ne méritait pas conscient intéresse alors que partout ailleurs
autour de nous on essaie de donner un avantage aux entreprises locales la suisse et genève en
particulier n'estelle pas en train de jouer à la plus elle dans une maison close
même réflexion en termes d'emplois 4 ans après l'introduction de la
directive cantonales privilégiant pour les chômeurs réside dans le recrutement au
sein de l'etat des établissements publics autonomes et des entités subventionnée
nous constatons que la maxime quand on veut on peut fonctionne
ce sont ainsi 7'804 vingts ainsi recrutement entre 2014 et 2018
qui ont été réalisés par l'intermédiaire de l'office cantonal de l'emploi dont
nous devons avoir l'ambition de faire la première agence de placement du canton
à la veille de l'introduction des mesures de mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse
si nous ne voulons pas être envahie par une bureaucratie cannibales nous devons
ensemble mesdames et messieurs mettre en place sur des bases volontaire
les structures d'une collaboration qui permet d'identifier de recruter facilement
et rapidement les compétences locales qui sont bien existante si
l'on veut bien leur donner évidemment in chance
c'est cela l'esprit du véritable partenariat public privé
que nous devons construire ensemble dans l'intérêt commun
il est à dire sur le travail qui nous attend et je ne paraît pas de la traversée du lac accepté dans son principe
par le peuple et qui devra faire l'objet d'une étude
présentant tout les atouts nécessaires pour soutenir le projet à berne
je ne parlerai pas non plus même si vous avez brièvement abordé le sujet monsieur le président
sujet inépuisable des défis en termes de santé notamment de
maîtrise des coûts pour lesquels le canton revendique
davantage d'outils de pilotage qu'on lui refuse pour pouvoir
mieux lui reprocher de ne pas savoir les utiliser
il ya eu dissensions apparente mais nous avons tous un intérêt commun
c le maintien de ce système de très grande qualité je souhaiterais par comme arrêter un instant encore
sur ce que l'on nomme l'intelligence artificielle et la place qu'elle jouera dans les professions demain
pour lesquels nous avons le devoir de préparer les nouvelles générations et la présence
de paix peur est un petit clin d'oeil dans ce sens
audelà de la nécessité incontournable d'accroître et de renforcer
les interactions entre l'économie et la formation
pour favoriser l'adéquation entre les besoins de la première et la structure de la seconde nous devons
aussi prendre le temps de réfléchir à la place de l'humain dans le monde de demain
à l'heure où cette intelligence artificielle va pouvoir relégué l'erreur aux oubliés de la statistique
à l'heure où la prévisibilité d'une action et de son résultat
vont devenir des most rappelons nous combien de découverte bouleversant
furent le fruit d'une simple erreur ou d'une inadvertance
c'est précisément parce que le copier coller
avec son insensibilité actuel n'existe pas plus dans la nature qui n'existe dans l'activité humaine
que l'évolution a fait en sorte que nous soyons plu d'aimer anderton à lire
prenons garde de ne pas faire de nos successeurs des gourou de se copier coller
afin que la créativité l'innovation est tout simplement l'esprit ne
deviennent pas des notion d'un outrage force est de
constater qu'aujourd'hui la main invisible telle que prônée par adams smith mais plu défendable en tant que telle
le laisser aller et qui invite chacun à poursuivre son intérêt individuel
dont la résultante ne peut que favoriser le bien général
est à l'heure nous en sommes bien conscients entre responsabilité individuelle
et assistanat étatique il ya un juste milieu ce juste
milieu la suisse a toujours su le trouver
en créant des conditions cadres pour l'épanouissement de son économie tout en préservant sa cohésion sociale
la tentation est grande de faire de notre économie le gouvernement et de nos politiques publiques
elle en ait le moteur et leurs mais aussi le carburant entend encore faut il
que les pilotes de ce bateau sur lequel nous avons tous pris place
soit à l'écoute du rond ronnement mais aussi des possibles ratée
de ce moteur pour que le juste le dosage d'huile
nous amène à bons pour ses cela aussi le vrai partenariat public privé
c'est quand les choses ont bien comprend les bonnes résolutions aujourd'hui notre économie constate une embellie cette
entreprise sur 10 ont connu une progression de leur chiffre d'affaires en 2017
nous diton dans la presse du jour alors prenons la résolution de faire
en sorte que notre collectivité puisse par la mise en place rapide
de conditions cadres stable et favorable à leur être économie obtenir les
moyens de donner les justes près de station au juste personne
ni plus ni moins l'affaire a longtemps même roger moore tout
james bond qu'ils étaient là pas atteint cet âge

Share this talk: 


Conference program

Présentation du programme
Pepper
24 April 2018 · 5:40 p.m.
Allocution du Président de la FER Genève
Ivan Slatkine
24 April 2018 · 5:41 p.m.
Exposé du Directeur général de la FER Genève
Blaise Matthey, Directeur général, FER Genève
24 April 2018 · 5:56 p.m.
Le dialogue social à l'aube du centenaire de l'OIT: perspectives et défis
Guy Ryder, Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT)
24 April 2018 · 6:23 p.m.
Questions du public
Guy Ryder, Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT)
24 April 2018 · 6:46 p.m.

Recommended talks

Message de la Conseillère d'Etat Mme Béatrice Métraux
Béatrice Métraux, Conseillère d'Etat
13 Oct. 2016 · 9:04 a.m.