Embed code
Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
selon eux
00:00:04
donc la première question on aborde des sujets
00:00:08
sur les freins à réglementaire et juridique
00:00:13
on est il de ces freins qu'estce qu'on peut fa qui a envie de s'exprimer l'acier
00:00:22
a. un
00:00:26
comparaison
00:00:29
ces questions et puis qui valait qu'estce qu'on peut faire un livre à réglementaire sait comment
00:00:34
agir on a vu la question du référent là où d'autres éléments qui font que du
00:00:42
le 21 sujets ou intensité limitée à un
00:00:48
pourcent c'était à un chiffre assez current
00:00:52
est un frein à l'article sur les très bonnes raisons pour s'asseoir à c un
00:01:01
à cet effet
00:01:05
je vais peut être parlé pour ce qui est des administrations publiques un domaine que je connais certainement mieux
00:01:11
de même des entreprises et même si j'étais aussi entrepreneurs pendant 10 ans
00:01:17
le cadre juridique il est posée depuis un certains nombre d'années et il s'
00:01:22
appliquer à une situation où le numérique n'existait pas à l'époque
00:01:27
aujourd'hui les défis quand on relève touche des problématiques qui à l'
00:01:32
époque ne pouvait pas être envisagée donc si on veut aujourd'hui
00:01:37
développer des prestations auprès des administrations publiques on doit toujours tenir compte
00:01:42
d'un cadre qui a été posée à l'époque et donc
00:01:45
si on veut accélérer maintenant cette transition numérique il faut absolument dans tout les projets qu'on
00:01:50
initie impliquer les juristes et faire en sorte que la base juridique ad hoc soit développée
00:01:58
le problème qu'on rencontre c'est que quand vous parlez d'agilité
00:02:02
ça s'applique relativement difficilement un processus législatif en particulier fédérale
00:02:08
on réfléchit clairement à la mise en place d'une loi
00:02:10
sur la cyberadministration qui pourraient être décliné auprès des cantons
00:02:15
élaborer une telle base légale signifie d'abord
00:02:18
développer un article constitutionnel vous imaginez
00:02:22
ces deux ans de travail avant que ça passe pour chambre
00:02:26
et il aura bien entendu consultation de la population
00:02:30
donc la difficulté qu'on rencontre aujourd'hui c'est cette difficulté tempo entre eux
00:02:35
les développements prestation et l'adéquation ou là où la
00:02:39
mise en adéquation avec eux la base légale adhoc
00:02:47
test un complément savoir par rapport à ce qui concerne le et les consommateurs d'ailleurs les entrepreneurs
00:02:52
voilà cette révision de la l. p. qui ont cours m'a parlé et puisqu'il s'est passé
00:02:56
en début d'année quand on a décidé de saintmandé cette pratique en deux ou du parlement
00:03:02
donc première phase se mettre en accord avec les accords de schengen
00:03:07
et puis deuxième face traiter la pratique de l'évolution réelle de
00:03:11
prêtres ordonnés par rapport aux besoins du marché et les consommateurs et
00:03:15
enfin heureusement un tout petit pour pousser audace englobe l'homme
00:03:19
on savait traité mettent cette thématique et la et pleinement dans la salle qui ont
00:03:23
des traîtres bonne relation imaginer que des conseillers et conseillères nationales aussi nationaux
00:03:29
donc parlait lawson dites leur que c'est un sujet important qu'il remette sur la table
00:03:34
parce que les consommateurs latent des entrepreneurs attendent aussi puisqu'on a capté dépassée
00:03:39
et l'autre côté on a le cadre peut être résolu et que la r.
00:03:42
GPP qui fait beaucoup pour qui fait peur à tout le monde
00:03:46
et on a notamment moi je l'autoentrepreneur des grandes entreprises qui le monde comprennent tout de suite
00:03:53
alors qu'on a LPD qui date de d'un bon film espèce d'
00:03:57
antagonismes que cécile à gérer et personne aujourd'hui alors déjà par rapport à
00:04:03
même à la LPD on a vu l'avis 0 un pages ne sont pas complète
00:04:07
et puis pas par là je les oublie personne aujourd'hui comprennent quasiment donc voilà quoi c'est le message concer
00:04:13
cette problématique qui aujourd'hui elles font partie de la vie entreprendre les consommateurs
00:04:21
je peux peutêtre ajouter encore un coup de poing dite interne
00:04:26
donc simple et concret danger apporter l'exemple était 30
00:04:29
un pour nous tous et c'est certainement si la collaboration dans un
00:04:34
i. dans ces moments mais si on comprend ce qui
00:04:37
est derrière un projet quand mettre en danger ledit déjà
00:04:40
aucun de nos projets d'innovation et des sites saddam hussein et c'est
00:04:44
vraiment cessé extrêmement vrai incident fac n'aurait pas donner l'autorisation
00:04:49
on aurait pu faire ça donc c'était vraiment la collaboration ensemble
00:04:54
et puis il faut transparent une conversation bien communication trek
00:04:58
très ouverte transparente mais on avait l'air en avait beaucoup d'organisations qui était malgré la
00:05:04
banque a pour faire des 30 ou bien des transports par 30 ans il faut à
00:05:08
il faut skype s'il faut un en fac il faut la reine ca on avait tous à la table et il faut
00:05:14
alors parfois je sais pas approfondir en français donc à l'est où tout les 5 assez et encore beaucoup plus
00:05:21
c'est vraiment un dans la conversation dans la communication la collaboration était vraiment ce qui a
00:05:27
enlevé les freins et puis à ce que la
00:05:30
réglementation de côté un gouvernement était ouvert
00:05:34
pour laisser la place aux nouveaux chose donc ça c'était vraiment
00:05:38
condition absolument un critique pour pouvoir aller dans cette direction
00:05:45
les
00:05:47
d'habitude dans un conférencier donc laissons pas voir ce que je peux au micro ce
00:05:51
qui pose des questions trop long mais la personne qui veut vraiment poser question
00:05:56
sinon je vais prendre l'assurance réaliste
00:06:01
donc j'ai une question de fait un petit peu reformuler c'était justement celle pour le professeur la
00:06:05
mère qui disait comment se créent et comment éviter connaît des participations sur un coup de tête
00:06:11
vers 6 des rangs des votes réfléchie et ce que ça cela n'ouvre
00:06:15
pas la porte au populisme alors un carton la question peut être pour
00:06:20
les aspects consommation ou les aspects besoin avec l'
00:06:24
a. s. comme français kléber existera alors on
00:06:28
on peut partager ce qui a été dit ou pas mais ce que vous pensez que le numérique ça change de comportement
00:06:33
on s'est clair qu'on a pu tellement l'habitude des heures d'ouverture de guichets
00:06:38
et ce contre en moyenne pression fortes a un impact
00:06:43
peut être le voilà questions par rapport au p. s. qui ressentent
00:06:46
cette pression winamp comment estce que vous l'avez dit accolés
00:06:49
les besoins étaient eux par forcément étudiés mais ce
00:06:54
qu'a l'inverse si son 107
00:06:57
cette pression belle impression ni à vivre au jour le jour pasquier eux même en ce sens
00:07:02
qu'elisa p. cette politique de l'autruche hier n'étant pas en train de regarder
00:07:06
disons à des consommateurs qui arrivent et qui disent mais un
00:07:09
sur facebook et comment ça je peux pas un
00:07:12
vous joindre 24 heures sur 24 donc oui et je pense que ces faits qui éco et si intel un
00:07:19
à la question d'avance et kay aille de plus en plus de pression ici
00:07:23
et là par des entreprises et les consommateurs pour que les choses bougent
00:07:26
effet sans être plus en adéquation avec ces nouveaux modes de vie mais je pense pas forcément que
00:07:32
je pense que le consommateur évolue je suis pas sûr forcément qui et devenir réfléchi pour autant
00:07:37
je pense que c'est certainement estce qu'on essayait de se dire adieu se cachait derrière vous
00:07:43
la pensée réfléchie pour parents et vérité en face et juste accepter que les choses ne sont plus comme elle était avant
00:07:49
et qu'il faut tenir en compte cette différence si on veut aussi un peu
00:07:54
le évoluer évidemment avec le temps mais aussi proposer des choses qui sont différentes maladies au
00:07:59
niveau fédéral à chaque niveau de la consommation et tous les niveaux de l'entreprise
00:08:03
un et ce qui est bien septième les entreprises se je
00:08:06
pense aussi de plus en plus font aussi pression sur
00:08:10
les politiques pour pousser aussi les choses annonce essentiel organisation association qui
00:08:14
a été créé cette édité suzanne qui veut se faire
00:08:18
la promotion du numérique évoque la suisse deviennent pionnière de numéro un dans la transformation d'une part le monde
00:08:24
et qui regroupe des entreprises comme la poste suisse cannes à des acteurs privés
00:08:28
république donc vraiment une association écrit justement un manifeste l'année dernière
00:08:33
il est manifeste pour une suisse numérique et de donner des éléments politiques et
00:08:37
des éléments d'infrastructures etc je pensais ce genre aussi d'eux
00:08:44
voilà de manifestations qui vend un moment donné poussé aussi et l'ensemble des
00:08:49
hectares à aller vers plus de collaboration et faire bouger et projets ligne
00:08:53
et merci beaucoup de jeux de retour la question par rapport aux employeurs inscrits impression des employés
00:09:00
qui pourrait vienne avait attendez au moins à votre système
00:09:05
oui absolument c'est dans cette histoire de
00:09:09
marque employeur se dire que si vous avez
00:09:12
comment comme réalisons une consultante de d'hitachi plainte et
00:09:16
vous avez un no man's land technologique d'entreprise
00:09:20
dès que les pertes les gens sont ont l'habitude d'avoir accès à google
00:09:24
et facebook dans leur vie toujours ça va être difficile d'attirer mon profil
00:09:29
et moi dans mon secteur des médias accusé
00:09:33
qui a été bouleversée par cette transformation digital
00:09:38
ce qu'on nous a toujours dit c'est que si vous voulez que vous
00:09:40
rédaction vos journalistes métaux digital faut il faut d'abord leur donner les outils
00:09:46
mais il faut qu'il paraît déjà accusé des actes hop il faut que l'accès internet sans fil
00:09:51
il ne pouvait pas demander aux gens de faits digital sans leur donner
00:09:55
eux l'infrastructure alors donc l'impression n 7 de cette demande
00:10:05
les choses que l'on a beaucoup vu lors de votations populaires à ses
00:10:11
quoi qu'il a beaucoup parlé comme mobile habile typiquement on sait
00:10:14
que la lecture de ce que dans les réseaux sociaux
00:10:18
elle déplore de compliquer et offre des leviers décision cette poli donc jeune exemple ce que
00:10:24
je sais pas si vous avez suivi lacan panneaux bilingues commence réseaux sociaux comment comme disait ce qu'
00:10:29
on voyait dans les files de commentaires et sage et très peur occurrence squeeze méthode émergent
00:10:35
sont massivement contre la perception de la taxe et puis
00:10:40
le statut catastrophe quoi la votation va passer etc et en
00:10:43
fait c'est que c'est pas ce qui se passe à la réalité et l'espèce de dichotomie là encore
00:10:48
et le problème qu'on a lorsqu'on a eu l'organisation coton la jachère eh bien c'est
00:10:53
de deux capable d'utiliser tous les signaux qui viennent et qui sont de plus en plus fort l'information
00:10:59
on a parlé et de plus en plus la circulent parfois quelque chose au niveau décisionnel
00:11:04
le canton gaz qui se passe non résolues voulait faire c'est ce qu'on s'engage accompagnement bilingue
00:11:09
on sait pas quoi faire avec eux ce qui peut être dispensée sur le réseau on l'appelle déjà rien que le fait
00:11:13
de gestes information de répondre aux gens qui ne visait pas ce qu'on a beaucoup d'engagement et faire sailor
00:11:20
il en parle beaucoup et c'est beaucoup sur les pages bah ça
00:11:24
prend beaucoup de temps après la date d'entrée sur le fond
00:11:26
donc la gestion de l'information est pragmatique et d'en
00:11:31
faire quelque chose au niveau stratégique pour eux l'entreprise
00:11:34
ou pour l'association commet faire cette problématique aussi ce serait très compliqué
00:11:40
donc plutôt un problème de lecture des signaux d'interprétation par rapport à un
00:11:47
y'a en tout cas deux thèmes qui sont traitées par eux la chancellerie fédérale qui touchent directement
00:11:53
cette participation du public à la vie politique c'est le vote électronique et la participation donc
00:11:59
la récolte de signatures au défunt par des initiatives
00:12:03
on peut imaginer que les votes dans l'immédiateté tout à coup
00:12:07
je tombe sur un événement qui dans le journal et
00:12:10
je prends position tout de suite pour un objet sur lequel je suis amené à voter dans les semaines à venir
00:12:15
moi j'ai j'ai plutôt une confiance assez grande dans mes concitoyens
00:12:20
et j'ai l'impression que les opinions se forge pas sur un coup
00:12:23
de tête j'ai plutôt l'impression qu'elles sont bien réfléchie
00:12:27
et que même si un jour le vote électronique ce disons
00:12:31
se diffuse de manière générale à la suisse on aura pas
00:12:34
une maison et prises de position qui se sera fait dans l'immédiateté
00:12:39
néanmoins sur le la question de la récolte de signatures
00:12:43
là on a un petit peu dans un autre domaine si vous avez
00:12:47
initiatique et lancez vous pouvez avec un clic dire
00:12:51
j'approuve bien je n'approuve pas cette initiative sans avoir eu un contact avec quelqu'un qui vous l'a expliqué
00:12:57
dans ce cas il est fort probable qu'arrivera beaucoup plus de personnes qui vaut dire oui ou non à ces skis
00:13:03
bien dans le fond mais d'un autre côté eh bien l'exercice de conviction que les initiant eux font
00:13:11
lorsqu'ils vont dans la rue et qu'ils s'adressent les questions publiques eh bien cet exercice la n'existe
00:13:16
plus et donc le mode de transmission de modes de transmission de la connaissance de l'initiative elle disparaît
00:13:22
et ça c'est un peu plus d'un peu plus dangereux pour moi et ça signifierait dans ce
00:13:27
cas qu'il faudrait revoir certainement la question décorum dans le traitement des initiatives et des référendums
00:13:33
d'ailleurs on peut se poser la question si maintenant vécu millions d'
00:13:35
habitants les chiffres de 50'000 100'000 sont encore eux valide
00:13:40
mais du coup avec décors indifférencié en ligne sur papier ou un accord global plus élevé comme
00:13:48
alors certainement que cette question qu'il faudrait adresser font la chancellerie fédérale de
00:13:52
savoir si ces quorum sont toujours d'actualité ou pas j'ai
00:13:55
le sentiment que dans le monde dans lequel on vit maintenant et surtout
00:13:59
avec l'évaluation l'évolution de la démographie en suisse et bien
00:14:02
c. ces valeurs ne sont en plus de sens et que l'on compare le numérique ou pas et bien
00:14:07
cette question doit être adressé aucune force politique reste
00:14:11
que le canal numérique et la facilité d'accéder
00:14:15
on a à l'initiative our au référendum modifie sensiblement la récolte de signatures et sa vie
00:14:21
politique devant être conscient et l a dressé clairement dans sa dans sa réflexion
00:14:30
toujours personne
00:14:32
alors je prends la question autant qu'elle accumule envoyé par eux les canaux numériques
00:14:37
sinon je devrais en inventer alors une question sur la redistribution des cartes entre
00:14:45
les administrations publiques et les prestataires privés exemples de la poste pensée assez parlant mais y'a d'autre
00:14:51
prestataires aux soustraitants qui et qui sont concernés et puis la suite de la question c.
00:14:56
pourquoi estce que chaque entité politique dont cantons communes
00:15:00
etc développe ses propres solutions 9 calcination
00:15:05
du partage des solutions ce qui se fait déjà via des associations qui peut
00:15:10
si mac o. k. mac donc voilà la question de
00:15:14
la répartition des tâches pas forcément politique mais des tâches
00:15:19
de développement de maintenance et puis le
00:15:23
fait de partager entre différentes administrations cantons communes
00:15:33
alors j'étais moi je pense que je descend sans être spécialiste de ces partenariats
00:15:38
publics privés mais on sent quand même que comme je lui dis
00:15:43
de là la manière de je ferme la
00:15:47
bouche des projets de faire le travail
00:15:49
elle implique de plus en plus de de rassembler
00:15:54
différents partenaires ça va être le fournisseur aussi privé
00:15:57
ça va être des mandats des indépendants qui vont venir pour des missions de courte
00:16:03
ou moyenne ou longue durée aggloméré et à l'organisation publique peut mener à bout des projets
00:16:09
les enjeux en termes de budgets en termes de masse salariale ça pose un tas de
00:16:14
questions mais je pense que c et cette collaboration eux vont s'amplifier
00:16:24
on
00:16:28
un
00:16:33
j'essaie ailleurs retrouver la première question qui concernait le partenariat public privé
00:16:40
on le voit dans le domaine de l'identité électronique il y'a 15
00:16:44
ans ça en disant ça ce dossier monté aux chambres fédérales et
00:16:49
à la base il était prévu que la confédération fournissent identité électronique a tout les citoyens suisses
00:16:55
les oeufs les chambres fédérales ont décidé que ça ne devait pas
00:16:59
être de la compétence sous la responsabilité de la confédération
00:17:03
bien qu'ils ont fait le deuxième proposition celle d'un partenariat entre la confédération et d
00:17:11
le privé ce qui est maintenant en cours de finalisation avec
00:17:16
un prestataire privé pour la fourniture de l'identité numérique et la confédération
00:17:20
qui garantit la qualité de cette 7 identiques
00:17:25
je pense que dans ce domaine là ça beaucoup de sens d'ailleurs si la poste
00:17:30
7 unis avec eux différents grands autre acteur de la conférence de la confédération
00:17:36
suisse avant le s. f. où les banques et bien ça donne un volume
00:17:41
sur les identités que la confédération aurait vraisemblablement pas pu avoir
00:17:47
en ellemême donc moi je suis tout à fait voir favorable à ce genre de partenariat dans des dans des domaines spécifiques
00:17:53
il faut aussi voir que la loi décide de qui et responsable de quoi de ce que doit
00:17:59
faire l'état et ça règle aussi le partenariat entre la confédération les cantons et communes
00:18:05
on peut pas dire la confédération doit faire si la confédération n'a pas une base légale à le faire
00:18:11
maintenant se pose la question de développement qui sont réalisées dans les
00:18:16
cantons jusqu'il ya quelques années les cantons est encore richard
00:18:20
c'est moins car maintenant et les cantons sont conscients qu'
00:18:24
un développement comment de leur application est absolument nécessaire
00:18:28
on a aujourd'hui plusieurs exemples qui sont tout à fait intéressant notamment
00:18:32
la camac dont vous avez parlé mais d'autre projet comme le déménagement
00:18:36
qui sont des projets qui ont été développées par les cantons et qui sont maintenant industrialisé qui sont développés
00:18:42
pour l'ensemble des cantons et pris en charge à travers une organisation de sa période sèche
00:18:47
j'ai le plaisir de vous annoncer que la nouvelle est tombée hier que la conférence suisse ont informatique
00:18:52
a décidé de revoir ses statuts et a autorisé la création et ça s'appelle les chaînes
00:18:59
il prendra en charge la mutualisation de solutions cantonal communal et fédéral
00:19:09
j'ajoute un les points délicats pastel dans ses si un l
00:19:15
mission discutent autour de cette question c'est vraiment un pour les entreprises privées
00:19:19
un bien public pour non comme pense c'est important de savoir à
00:19:23
que la législation nous donne à l'écart entre dans les 10 l
00:19:27
ce qu'il faut faire le coin mes paramètres comment et
00:19:30
puisse ainsi une différence ça extrêmement important pour nous aussi
00:19:34
esquissant sur les marchés comédie avec plus connu 90% deux elle entra en frais tant quand on est vraiment
00:19:40
soumise à la libre concurrence mais on peut pas on peut
00:19:45
pas vraiment un il faut que nous puissions dire
00:19:48
nousmêmes comment il faut faire quelque chose mais le point le 4 et les exigences ça doit être clarifiées
00:19:54
et puis ça doit venir du gouvernement soit fédéral bien mécontent un
00:19:59
dépendant du sujet donc ça c'est vraiment un mai 2004 qu'il en faut pour pouvoir agir dedans
00:20:11
je recule vers l'arrière de la salle partielle
00:20:14
à la avec fréquentation moins personne
00:20:19
la
00:20:25
le clair je ne suis pas de la génération y génération plus anciennement plus cotée en bourse
00:20:32
moi je vais justification entièrement d'accord avec les approches comment
00:20:36
transformer le numéro d'aider la transmission numérique au niveau des
00:20:39
PMEP mis au niveau du consommateur niveaux d'administration ou du privé au niveau du public entièrement d'accord
00:20:46
qui estce qui s'occupe d'aider à la transformation numérique du citoyen de l'individu
00:20:51
j'ai pris l'exemple de la santé et bien je peux vous dire si demain on veut faire des réductions de coûts il
00:20:56
faut demande données au niveau de l'individu la responsabilité de sa
00:21:00
santé et non pas de confier les consommateurs de médicaments
00:21:05
alors ma question ou qui comme on importe mais qui estce
00:21:09
qui s'occupe des citoyens à princeton transformation numérique
00:21:14
puisque dans les années à venir ce sera le personnage clé de la
00:21:18
nouvelle économie audelà de toutes les structures qui tout à fait juste
00:21:23
alors je laisse peut être la fédération des consommateurs était
00:21:26
l'idée làdessus alors la devenait nombreuses pas ça
00:21:32
ça c'est trop facile nan nan pas il lui paraissait pas de devenir membre connaît une prise de conscience
00:21:38
c'est de pouvoir amener toute une organisation permettant d'acquérir de d'avoir cette prise de conscience
00:21:44
il lui a pas que la fédération des consommateurs je voulais simplement dire que si on veut aller très loin dans cette
00:21:50
transformation du numérique inné il est important de comprendre le rôle de l'individu aujourd'hui de
00:21:58
alors que la boutade or ce que nous ce que c'est
00:22:01
clairement un axe très fortes projetant écoulé compris
00:22:05
mettre en place plu de sensibilisation d'information extension sa
00:22:09
syntaxe maintenant c'est vrai que pour moi
00:22:12
le tout l'enjeu c'est comme vous l'avez dit de faire en sorte que les gens devient acteur
00:22:17
soient acteurs de leur santé des choix qu'ils font qu'ils vont sur
00:22:21
le web etc et pour moi ça passe par l'évolution de la formation
00:22:26
la formation avec eux les nouvelles approches sont plus remplies compte où les gens viennent
00:22:31
pas là où les gens les légendes essentiellement babylone la recevoir la messe
00:22:36
mais son mp mais peuvent concrets peuvent s'appliquer
00:22:39
et likoud développement super intéressant notamment domaine entrepreneuriale
00:22:43
avec notamment la charge et valeurs qui commence à mettre en place des cours son prof
00:22:48
un dans lequel je pense autre paraître ce cours en l'occurrence qui était dépend
00:22:52
parfois un lâcher de sierre et dans la méthode vient de finlande
00:22:57
où en l'occurrence pas on laisse les élèves les apprenants
00:23:01
coconstruire leur formation pour arriver sur un projet concret
00:23:04
il ya d'autres exemples yahya notamment l'exemple de la
00:23:09
de des jeunes qui je pars les approches montait souris etc dans lesquels on voit
00:23:13
c'est vraiment de faire en sorte que les apprenants soient acteurs de leur formation
00:23:18
pour qui se responsabiliser et qu'il est d'au moins les clés pour pouvoir décider plus tard
00:23:23
et pour moi c'est fondamental on a une bonne formation décide de formation qui sont complètement inadapté
00:23:29
au monde dans lequel on vit et à l'autre et qu'il adapte donc caumont auquel on vit ces organisations ellesmêmes
00:23:36
et ça moi je trouve aberrant on a parlé là tout ce matin
00:23:39
de plein de choses sont des banalités aujourd'hui un
00:23:43
donc le fait que bien on et d'information qui soit diffusé que les taux d'accès à l'information
00:23:48
le fait que les gens puissent agir être acteur ça que ça estce que ça c'est valable dans mon entreprise
00:23:54
un dans les dents avec lecture des valeurs moyennes des cassettes de que l'organisation se transforme pour être plus agile
00:24:00
mais là encore tellement doré assembleur pour lesquels l'information réserver un certains nombre de personnes
00:24:06
avec à la décision a donné un certain nombre de personnes ont encore
00:24:09
la crée un logo l'entreprise que dirigeait à 5 ans
00:24:13
essayez de ne pas mettre en place d'ailleurs ce qu'on a pas chef d'organisations ont à l'information et diffusé pour tout le monde
00:24:19
et tout le temps on a pas d'adresse code n'a pas lieu obligatoire le travail n'a pas d'horaires de travail
00:24:26
pas en avant cette cassette tout ça parce qu'en fait c'est le monde dans lequel on vit
00:24:29
et si on veut qui rendrait les choses en main et bien pour les traiter comme des adultes
00:24:33
moi qui souvent la l'entreprise eux seuls premier moment après les jets de
00:24:38
haute mer et pourtant votre père outils comme vous habiller kurdes arrivés se défaire ajournée
00:24:44
cette aberration et toutes les organisations de taille moyenne à grande mes petites sont comme ça aujourd'hui
00:24:51
comment voulezvous qu'on puisse embrasser la complexité du monde si
00:24:55
tout les gens qui forment notre réalisation par la parole
00:24:58
la célébration donc oui le pays apportant notre sociétal c'est d'abord donner le pouvoir aux
00:25:04
gens et de transformer l'organisation de choses que marc pour de plus que mosul mes yeux
00:25:11
ah merci je joue en d. deux répondant en deux parties à votre question
00:25:18
la première c'est que je pense que les justement cette nouvelle technologie
00:25:24
eux sont conçus pour être facilement utilisée c'estàdire qu'eux
00:25:31
mes enfants utilisent ces technologies eux semblent rien appris et puis aujourd'hui
00:25:36
avec cette action jeanluc vous pouvez aller apprendre très facilement
00:25:40
à faire tout un tas de choses donc on a tout à
00:25:43
coup un accès à comment voilà comment former des citoyens
00:25:48
aujourd'hui c'est cette ces connaissances sont accessibles et évidemment les
00:25:54
outils et les plateformes technologiques sont devenus très usé
00:25:57
féministe pour savoir quelle marche très bien et eux même vous
00:26:01
sans doute vous pouvez utiliser cette technologie 103 problèmes
00:26:06
cette partie de la réponse c qu'eux c'est pour ça qu'utiliser cette idée c'est
00:26:11
cette image de du moine bouddhiste ce que je pense que dans cette masse d'informations
00:26:19
dans cette complexité ou vos achats dans cette
00:26:22
immense heu je dirais labyrinthe qu'internet
00:26:26
il faut savoir soimême un ce qu'on veut
00:26:31
il faut être ancré ce qu'on a pas envie de
00:26:34
voir comment il voit sa note l'exemple classique des enfants commence
00:26:38
vous faites vous bloquer tout accès ou leur dette écouter la radio et
00:26:41
des choses pas très sympa horrible ça vous de dire non
00:26:46
ils ont obligé d'éduquer quelque part les utilisateurs
00:26:50
à être euxmêmes en connexion avec le
00:26:53
même pour qu'ils puissent prendre des décisions qui leur correspondent à l'voilà tout
00:27:05
j'ai je pense qu'en effet il faut un il faut pas l'envie de
00:27:09
partir dans l'opposé c'est à dire qu'il faut laisser je pense
00:27:12
que l'on vont aujourd'hui c'est principalement parce que les individus leur a
00:27:16
donné un terrain d'expression ont arrêté des marins communication dignitaires et al
00:27:21
prise par les consommateurs raison comment consommateurs ont pris le pouvoir de pouvoir s'exprimer imprimer a voir
00:27:27
je pense qu'il faut aussi avoir confiance sur les faits que les choses se régule
00:27:31
et vont certainement aussi ces règles et assez naturellement sinon immense bon dépendants art
00:27:36
tout les quasiment tout les mois kriesi moyens 10 kandel qui dit qui explose
00:27:41
et des nouvelles législations qui arrivent pour essayer de contrôler tout ça
00:27:44
et je pense que c'est naturellement les choses d'une façon dunod
00:27:48
se mettent en place à partir du moment yen prise de conscience
00:27:51
que y'a des limites et qu'il faut voir médecine dimitri
00:27:56
génial cette image et d'être fou dans un cadre hein et
00:27:59
j'espère qu'on continuera à avoir un cadre unique
00:28:03
toute cette créativité isen ce pouvoir car eux aussi les digital et j'espère
00:28:08
qu'on gardera aussi cette folie et conviendra pas à l'opposé
00:28:11
à vouloir trop structuré légiférer pour soit disant donné
00:28:14
des protections làhaut finance si on affectant bonsai
00:28:18
année c'est aussi grâce à cette liberté qui a été prise notamment par eux
00:28:22
les consommateurs qui ont poussé les entreprises à voir et eux ils voulaient différemment
00:28:32
moi je fais juste un commentaire je propose donc je donne des cours dans
00:28:35
cette salle chaque année je donne aux étudiants spain internet qui aînés
00:28:40
après 1903 constats mais sa première femme vous visitez tous nés après 1923
00:28:48
donc menaça entrave sa et eux ont attendu loin
00:28:51
loin de web ocean etc et leur a fait
00:28:55
là ils sont vraiment né avec ses 7 avec ces outils sont faciles à utiliser sur les enfants aussi la
00:29:01
cité par contre ce que je constate dans les cours habits dans l c master en politiques publiques
00:29:07
c'est que la maîtrise des enjeux ce qu'on discute la mise en page ni plus ni moins d'
00:29:13
idées que nous ça reste tout aussi mystérieux ok maîtrisent la technologie et maîtrise les codes on va dire
00:29:20
mais je pense qu'ils ont pas d'un des meilleurs ou des réponses plus précises
00:29:25
que les plus ou moins la génération y jusqu'à
00:29:30
alors que le et on attend parfois des discours des politiques impression que ça se résout tout seul
00:29:36
oui a caressé les jeunes à côté de la nouvelle génération et des nouveaux
00:29:39
politiciens qu'arrive eux qui ont été mentionnées tout à l'heure
00:29:44
un des plus de d'ebay et ce que ça suffit à résoudre et plus
00:29:48
juste voilà c'est encore une dernière question je passe quelqu'un d'eux
00:29:52
injecter jusqu'aux lieux rebondir sur ce que tu viens dire pour moi y'a quand même
00:29:57
la question de ce que les gens et ce que les jeunes ont conscience du risque
00:30:03
et quand on parle de formation moi je pense qu'un cours de sensibilisation pour l'ensemble de la population d'expliquer
00:30:10
ce qu'ils font sur internet les traces qu'il a acquis qu'il laisse se serait pas forcément inutile
00:30:15
quand je vois que les gens balance sur facebook qui sont actuellement aux bahamas
00:30:20
entrain bora cocktail avec toute leur famille avec photo à l'appui
00:30:24
avec leur adresse un an et là merci beaucoup de venir s'il vous plaît
00:30:29
cambriolé notre maison pas cher inquiet je l'avoue cher inquiète ça signifie simplement que les gens n'ont pas
00:30:38
encore réussi à établir le lien entre les données qui
00:30:41
le laisse sur l'internet et leur vie réelle
00:30:45
cette prise de conscience la mériterait tout de même
00:30:49
qu'on donne certaines formations et sa
00:30:54
même au plus bas niveau déjà l'école primaire qu'on explique aux jeunes
00:30:58
ski de fond sur internet c'est visible ça des conséquences c'est la vraie vie
00:31:03
on est pas dans sa donne la f. vous soumettre à un les vieux qui sont là
00:31:13
ben j'ai pas ce que fera le mot afin
00:31:18
je remercie vraiment nos intervenantes et intervenants
00:31:22
pour ces super présentation la discussion
00:31:25
j'ai de monopoliser quand la parole un tout petit moment juridique

Share this talk: 


Conference program

Mot de bienvenue
Andreas Ladner, professeur et directeur, IDHEAP
3 May 2018 · 9:18 a.m.
La transformation numérique et les administrations publique
Cédric Roy, chef de la direction opérationnelle, E-Government Suisse
3 May 2018 · 9:32 a.m.
La transformation numérique et l’innovation
Claudia Pletscher, responsable développement et innovation, La Poste Suisse
3 May 2018 · 9:50 a.m.
La transformation numérique et la consommation
Christophe Barman, président de la Fédération romande des consommateurs (FRC)
3 May 2018 · 11:01 a.m.
La transformation numérique et les PME
Aurélie Duplais, consultante en transformation digitale
3 May 2018 · 11:23 a.m.
La transformation numérique et les employeurs
Marc Benninger, rédacteur en chef HR Today
3 May 2018 · 11:44 a.m.

Recommended talks

Questions et réponses
Anna Jobin, Sociostrategy
2 March 2012 · 8:59 a.m.
Short IC Research Presentation 2: Gamified Rehabilitation with Tangible Robots
Arzu Guneysu Ozgur, EPFL (CHILI)
7 June 2018 · 12:15 p.m.