Player is loading...

Embed

Embed code

Transcriptions

Note: this content has been automatically generated.
00:00:00
de chez vous dans la pratique plu près comme ça alors pour ceux qui n'ont pas révisé oralement
00:00:09
ce matin de n'oubliez pas de repartir avec la brochure en elles se trouvent eux à l'extérieur
00:00:15
subventions des pupitres qui sont eux dont le dans le
00:00:19
lobby c'est absolument passionnant et qualité
00:00:23
cet exemple et tout à fait illusion en notamment pour les vaudois
00:00:29
s'intéressant c'est donc à zurich ça se passant de 14 communes
00:00:34
14 communes qui se mettent d'accord mais c'est la droite qui prend le leader ship
00:00:39
mais il paraît que les candidats de règles et les ateliers amateur c'est un peu d'effets spéciaux hein
00:00:48
c'est ce que vous l'avez dit tout à leur on voit comment savezvous jésus va on va faire
00:00:54
une session de questions assez courte parce que je crois que malheureusement le truc pas tellement durable seul ton
00:01:01
et ça avance vite mais c'était passionnant vous de
00:01:05
présentation était passionnante j'ai envie de commencer avec
00:01:08
eux avec vous sur eux
00:01:13
comment il se que
00:01:15
vous avez réussi à mettre ensemble tous ses intérêts
00:01:22
pour concrétiser ce projet parce que dire non à
00:01:26
mon repas construction non vous pas que l'
00:01:28
autoroute de nature notre les dire non ça c'est facile en suisse on connaît
00:01:34
mais créer quelque chose et réussir à le mettre
00:01:39
en pratique qui avait quitté 14 communes en
00:01:42
apparition ce ça veut dire comment estce que vous quelle a été l'élément déterminant
00:01:51
je vous donner un micro ivre lors d et
00:01:56
la question est tout à fait justifier et enseignant à
00:02:00
et j'ai fait à la réponse à l'allemand sinon je vais perdra multiples dans ma réponse
00:02:07
dans cette qui n'ont pas les critères et peuvent de faux le chercher
00:02:14
la valeur de la composition et était très positive les membres qui était présenté et positive les
00:02:21
très étonné comme il voulait développer et favoriser les régions de l'anxiété la base
00:02:27
moi j'étais de ce métier aussi je savais comment pensent les gens c'est qu'il pense
00:02:34
lorsque j'ai entamé un projet objective cela ça
00:02:38
peut faire avancer la région ça sera accepté
00:02:42
bord eux effectivement mais dont on n'a pas pris les petits oeufs épileptique à ce que je
00:02:46
je résume très rapidement et j'ai oublié de dire que charles n'a été pendant 13 ans
00:02:51
le syndicat on emploie les mêmes termes que chez nous le syndic de ces 214 communes
00:02:56
a donc en fait il avait un espèce de consensus et ou à la tête de ces communes
00:03:03
les conditions de départ était bonne brune véritable volonté
00:03:07
de préserver et de développer et donc qu'il
00:03:10
avait déjà une base qui eux qui étaient existantes étaient
00:03:13
favorables aux quantités pré TIRA
00:03:18
et cela dans votre cas gambie donc j'ai pu
00:03:21
présenter mes projets de telle manière à a
00:03:25
cholet et les personnes les contrats mais je savais qui avait d'autres personnes très
00:03:30
critique mais je lui suis préparer et tant que cela a eu pour conséquence
00:03:36
toujours des décisions très positif mais évidemment il ne faut pas oublier le côté
00:03:41
financier en travaillant assembleur en travail lieu c'estàdire à un moindre prix
00:03:48
on peut avoir un résultat un projet un programme
00:03:52
donc c'est dans cette perspective que j'ai présenté
00:03:56
mes projets dans des camps étaient le 60%
00:03:59
plupart en travaillant en communauté qu'eux les communes
00:04:06
seules les personnes qui pouvaient eux avoir un regard critique voir opposant
00:04:11
il est allé vers elle pour le pour expliquer le projet
00:04:15
et puis c'est avec cette conviction très fortes qu'ensemble
00:04:20
on pouvait réaliser des choses bien moins cher et tout le projet a été
00:04:25
a été développé avec à peu près 60% de con moi
00:04:29
par le simple fait que les communes travaillent
00:04:33
ensemble à eux lors de l'i.
00:04:38
un et l'un est froid et donc
00:04:41
une dernière question estce que la population était
00:04:48
j'ai été engagée assise c'estàdire estce qui elle
00:04:51
était elle qui crée dans le projet
00:04:55
puisqu'il avait un certain danger de créer un espace de vie qui n'est
00:05:00
pas accepté et feu ne crée pas une sorte de réserves d'indian
00:05:04
très joli comme ça mais oui c'e voilà où nous les pavés commune
00:05:09
activité comment estce que on va vers le diamant vers un développement durable
00:05:15
table de nuit et la lune faute ah oui nous avons un avantage
00:05:20
mais je ne vais pas comme les autres régional prennent comme excusable c'est ce devrait être
00:05:24
un défi que nous avons un journal régional qui distribue le foie dans tout les foyers
00:05:31
2 fois par semaine et donc là j'ai pu introduire
00:05:35
les idées je pouvais présenter les projets nous sommes
00:05:38
allés dans les quartiers dans les coopératives qui voulait se
00:05:43
rénover est encore là par les nazis t.
00:05:46
un a présenté le t. k. et grâce à des examens placer un bol motivate un exemple
00:05:53
et le confort bien sûr la communication c. franchement c'est le point essentiel
00:06:00
paroles exemple deux d'initiatives qui avaient eux qui avaient remporté du succès et puis aussi à travers
00:06:06
le journal local eux qui eux donc qui pas qui paraît deux fois la semaine
00:06:11
et de montres d'expliquer de montrer de la base
00:06:16
comment les choses se sont développés pour emmener la population avec m
00:06:22
de votre côté victoria votre projet n'a
00:06:26
pas là même le blâme caractéristiques mêmes
00:06:30
dimensions mais dont le foyer dans le même esprit et vous avez dû vous battre
00:06:36
pour obtenir la possibilité de développer vos
00:06:42
votre projet vous l'avez dit au début
00:06:44
t u d résistance de la part du financement enfin
00:06:49
comment estce qu'on arrive à amener un projet qui devra veut même étant petite vous
00:06:56
je les ai qu'on arrive à emmener avec soi suffisamment de gens
00:07:01
comment ça s'est passé sous peu nous nous raconter ce passage critique
00:07:09
un pour les 15 prochaines paul alors on va commencer par le projet de la maison de paille d'entre eux
00:07:16
point mais c'est un 21 un cette cité
00:07:20
eiffel classe la pente son accord pour le financement et
00:07:25
d'evelyne peut faire c'est vrai que ce même last exile
00:07:29
eiffel pochette puis en a pas été problème objection rien
00:07:34
prise dans un contexte is estelle quotas 6 parties
00:07:38
pascal salin un aspect cet effet et pourraisje enterprise felco pratiquer thierry
00:07:45
et puis c'était un écrivain échange un prêt
00:07:49
et puis ça se montre centvingt conjointement affec emplacements différents
00:07:53
abrite un insert 0 un 16 53
00:07:57
un et là pour le son de développement durable alors bons qui est
00:08:00
encore en cours de gestation là c'est beaucoup plus complexe
00:08:06
c'est complet et complexe et anxiety cf intéressante le
00:08:09
critère de plancher 7 préfet de faire encore participatif
00:08:13
l'échange entre eux étaient concile m. f. à l'amiante 21 antiquaire
00:08:19
conduit les jardins un paysan inhumaine qui feront
00:08:23
de votre enfant travers celle des
00:08:26
qui t'es entrain social dans la coopérative
00:08:29
comme ça les gens requin amphibiens coopérateurs
00:08:32
c'est eux qui vient de propriétés qui touchait à sa venue dans le procès
00:08:36
cité un fois la fente plan préfet la finance promesses mais estce que
00:08:41
cette honorable à long terme et à grande échelle en plus qu'on va parler quand même de la différence d'échelle
00:08:47
d'entrée dans un dans un projet comme celuici en
00:08:50
se basant sur le bénévolat ou alors la valorisation
00:08:54
d'ordonner équipe quand même une sorte de de bénévolat aussi
00:09:00
un t expliquer par exemple 30 et 47 éolien
00:09:05
avant de fait cette matière et inquiet franchement de petits gestes y
00:09:10
turc un don de l'action in comparative sépare behrendt
00:09:16
maîtrise anglais fait nier le pied comme taxation t
00:09:20
corporatifs éolien encore obtient prises en veillant à
00:09:25
un je crains c'était un 40 millions de francs approchait un en ayant fait encore très actif
00:09:33
alors j'ai fait commencer petit effet bien laissé exsangue
00:09:37
les sources peut s financer ce domaine
00:09:40
session nantais sont des petits projets pour financer la impliquant imprégné
00:09:45
@ le conjoint commencer quelque part et puis c'est seulement de fait c'était 6 excellent ça
00:09:51
fait un stage sécher collectivement qui prétend être spot si le fait que ces normes un
00:09:57
à ce moment cette pièce pas nos mains mais on espère un 760
00:10:01
15 p. la santé de fervents jardin ayant ça fait depuis 45 ans
00:10:07
en angleterre depuis 40 et 40 pièces puisse avancer dans certains thèmes
00:10:12
mais c'est possible de faire ici saisissent la forêt et puis enfin finance hautement
00:10:18
très bien chargé vie ofthe himmler musste
00:10:24
charles combien de fois dans la vie l'argent et le maire de la guerre
00:10:31
et donc il faut bien sûr à convaincre
00:10:34
les communes et pour les faire participer
00:10:43
et parfois peut être que les communes veillent plutôt relancer a
00:10:50
c développement puisque c'est une question d'argent évidemment
00:10:55
j'en ai des com ment
00:11:02
pouvezvous faire changer les mentalités c'estàdire à pour
00:11:08
aller dans l'autre sans voix sur l'
00:11:10
aménagement du territoire lorsque vous avez vétérans à disposition
00:11:15
qui peuvent devenir des terrains à bâtir
00:11:18
comment estce que vous transmet ou pas c'est
00:11:22
devenu une conception du développement à l'autre
00:11:25
parce qu'au coeur d'eux de ce développement eh bien il ya les rentrées financières
00:11:31
côte adriatique fort missionnaire alléché
00:11:36
vol 7 et au meilleur des cas d et ici on
00:11:43
et r. l. travail missionnaire rallia le canton aussi puisque comme le canton
00:11:48
regarde si les communes peuvent beaucoup et peu de fois ayadi
00:11:52
le refuge à 15 encore à réaliser il faut créer des années folles et
00:11:55
limité et maintenant là y'a une nouvelle initiative nos développements croire
00:12:01
9 dans le travail plus comme ça et là on a bien appris
00:12:05
que la construction ou qui se développe rapporte plus tôt
00:12:11
ex évidemment dans la somme globale mais l'argent qui rentre par tête d'
00:12:16
habitant les pas aussi important donc cela on a compris et donc
00:12:24
il a cette nouvelle compréhension et pour attirer aussi les gens qui sont de bons payeur data
00:12:31
partout ailleurs en suisse est à dire qu'on a quand même une loi
00:12:34
cantonale qui restera en eux le développement de nouvelles zones à bâtir
00:12:39
à avec l'obligation donc de l'immeuble de maintenir les zones
00:12:43
qui ne sont pas bâti et puis aussi après le calcul fiscale
00:12:47
le calcul fiscale n'est en fait c'est que lorsqu'on améliore les conditions générales de
00:12:54
vie et bien on obtient à la fois
00:12:57
une élévation du niveau un d'eux
00:13:01
des niveaux de vie général d et des habitants et ont
00:13:04
attiré des habitants qui ont davantage de moyens aussi et donc
00:13:09
on génère un enfant à plus de rentrées fiscales c'est la démonstration est faite tout à l'heure
00:13:14
fiat spa evelyne cynisme désolé mais il s'agit
00:13:19
pas seulement de la qualité du payeur
00:13:21
de taxes les contribuables mais c'est un
00:13:23
autre histoire aussi construire plus
00:13:29
attirer plus de personnes veut dire aussi il faut que je consomme plus d'infrastructures plus d'
00:13:33
écoles etc donc je reçoit plus de un pourcent et de taxes mais qui doivent
00:13:38
être investis à eux ailleurs en tant qu'il y'a moins d'un revenu de
00:13:43
taxes par tête d'habitant d'habitants autant que ces questions de gestion interne
00:13:50
les enfants de plus de nuisance de plus de
00:13:53
nécessité en infrastructures etc et à l'enfant
00:13:57
vous avez gagné dans côté bien voulu leurs dépenses et de l'autre est au mieux cette opération nul
00:14:02
d'un point de vue ode entendu financier mais évidemment pas nul n'ont point de vue de la qualité de vie
00:14:06
et là aussi on peut dire qu'on peut facilement se faire un petit peu ll le thème de ce matin
00:14:12
là encore on va on apprend encore juste quelques minutes pour des questions dans la salle
00:14:19
qui voudrait poser une question soit charles ne soient eux à victoria
00:14:28
un mot
00:14:31
la maison paille oui
00:14:36
la maison paille positive en ont émergé sommeil oui ça produit 9'000
00:14:43
800 kg excessivement chauffée prin panneau solaire chauffage sans être puis à
00:14:50
point un 9 votaient pour la 3 è puis produit 9'847 ramené a permis de
00:14:56
6'222 ss sanitaire chauffage ménage
00:14:59
plus la princesse thermique alors il a nettement un
00:15:04
vous préférez kaki environ 6 fois puisque eux produits criques rocheuses
00:15:11
monsieur notre question en si c'est pas le cas je propose qu'

Share this talk: 


Conference program

Mots de bienvenue
Corinne Feuz, Coordinatrice d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 9:48 a.m.
Mots de bienvenue
Patricia-Dominique Lachat, Préfète du district d’Aigle
25 Aug. 2017 · 9:49 a.m.
Mots de bienvenue
Philippe Grobéty, Syndic d’Ormont-Dessus
25 Aug. 2017 · 9:54 a.m.
Introduction : «Quel avenir pour les villages?»
Michael Liebreich, Fondateur et vice-président d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 9:59 a.m.
Inspiration: «Top to Top Global Cimate Expedition»
Dario Schwoerer, Climatologue et guide de montagne
25 Aug. 2017 · 10:07 a.m.
Au-delà du ski, revisiter l’expérience en station de ski
Isabelle Frochot, Université Savoie Mont Blanc
25 Aug. 2017 · 10:36 a.m.
Urbaniser les Alpes suisses
Fiona Pia, architecte
25 Aug. 2017 · 1:58 p.m.
Le centre de développement durable à Ayent
Victoria Leaney-Brinkler, initiatrice du Centre de développement durable et gérante de l'écogîte "Esprit du soleil"
25 Aug. 2017 · 2:15 p.m.
La numérisation au service de la transition
Daniel Gatica-Perez, Professeur à l’IDIAP Laboratory de l'EPFL
25 Aug. 2017 · 3:02 p.m.
Introduction of special guest
Michael Liebreich, Fondateur et vice-président d’ecovillages
25 Aug. 2017 · 4:57 p.m.
Special Guest: "The world has already so many solutions!"
Prof. Dr. Bertrand Piccard, Explorer, Chairman of the Solar Impulse Foundation
25 Aug. 2017 · 4:58 p.m.
Q&A with Special guest
Prof. Dr. Bertrand Piccard, Explorer, Chairman of the Solar Impulse Foundation
25 Aug. 2017 · 5:19 p.m.
Remerciements et conclusions
Michael Liebreich et Corinne Feuz
25 Aug. 2017 · 5:38 p.m.

Recommended talks

Des twizzy avec votre abonnement de ski
Olivier Rossinelli, CEO d'i-Moov, notamment opérateur d'autopartage à l'Alpe d'Huez (F)
27 Aug. 2015 · 2:31 p.m.